min : 25°C   max : 40°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Harmonia [Ft le clan]



 

Harmonia [Ft le clan]


avatar

Douceur de l'Hirondelle
Puf/Surnom : Moussy/Blacky
Âge du perso : 20 lunes
Messages : 18
Date d'inscription : 04/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Douceur de l'Hirondelle, Sam 4 Aoû 2018 - 22:16

/!\ LE PERSONNAGE QUE JE JOUE ICI EST NUIT DU REQUIEM !

Douce est la ronde.
Une silhouette noire sillonne les roseaux. Qu'elle est belle, celle silhouette noire. Elle a un poil si dense, si luxuriant. Cette silhouette ombragée au visage tenu. Un visage d'enfant. Elle a l'air si jeune.

Fraîche est la ronde.
Elle est clairsemée de traces d'écume. Une fine écume qui s'est dissipée. Etouffée par un flot comme inconnu. Elle était inconnue. Cette silhouette noire. Une silhouette plus noire que le jais. Une silhouette vraiment belle. Mais si terne. Elle n'est pas comme une ombre, elle est l'ombre.

Terne est la ronde.
L'ombre n'a jamais rien fait. Elle était invisible. Ignorée. Elle a eu beau faire tout les efforts du monde, personne ne l'a jamais remarquée. Comme un esprit vagabond. Une douce Nuit, ou plutôt un Requiem Nocturne. Qui chante la fin des esprits. La timidité d'un vent aussi. Un vent de nuit. Un vent que l'on a jamais vu. Un vent sombre. Qui s'effilochait au fur et à mesure de sa vie.

Morne est la ronde.
Le passé est un si beau temps. Un temps de vérité. Un temps après lequel on peut courir. Un temps qu'on peut fuir. Un temps qu'on peut oublier. Mais qu'on regarde rarement avec envie. On veut revoir un souvenir. On a peur de le perdre, de le voir s'effilocher. C'est ça : Nuit du Requiem. Un sac expiré. De peurs, de course poursuite, de fuite loin, loin, loin, tellement loin.

Nocturne est la ronde.
La ronde tourne dans le vide. Dans un vide infini. Comme précaire. Accablant. La ronde tourne dans le vide vide vide. La ronde uniformément filiforme d'une pâte ombragée hétérogène marche. Marche. Marche. Marche. Elle marche en perçant l'obscurité de ses yeux qui montrent sa faiblesse : sa stérilité. L'ombre féline a les yeux mauves. Elle n'a pas de descendance. Personne. Une ombre comme moi n'a pas d'appartenance. Pas de famille. Pas de compagnon. Pas d'amis. Je suis seule ?

Déliquescente mais florissante.
J'étais si pure. Si fragile. Si petite. Je me relevais encore. Je voulais vivre. Je ne vivais que pour ça. Pour vivre. Pour être la meilleur. J'étais la plus belle des fleurs. La plus épanouie. La plus évoluée. J'étais la rose couleur de nuit au chant de requiem, la nuit qui a fleurit dans l'hiver glacial. La survivante. La douceur à l'état suffoquant. La fleur nocturne aux poumons à l'atrophie paisible. Le requiem agonisant d'un esprit se disloquant de lui même. La nuit du requiem d'une pensée usée fatiguée.

En décadence tout en puissance.
J'ai essayé. J'ai vraiment essayé. J'ai tellement essayé que je m'en suis épuisée. J'étais forte. J'étais si forte. Tu serais si fière de moi. Toi que je n'ai jamais connue. Ma maman, ton nom n'a jamais eu d'importance. J'ai toujours été déterminée. Une détermination flamboyante et sans trace de l'agonie qui me rongeait.

En apathie, en léthargie.
La ronde s'avance dans la rivière. La rivière lèche ses pattes. Elle ne les sent plus, écorchée par la morsure du froid de celle-ci. Elle doit être à 32°c. Cette eau. À la viscosité grandissante. Elle est si froide. Elle va bientôt se transformer en glace non ? La ronde danse dans les flots. Mais ce sont plutôt les flots qui l'emportent vers la plus belle des eaux.

La cascade met fin à la danse meurtrière.

La ronde s'est rompu les os.

Elle fut retrouvée. C'était comme si la vieille chatte n'avait plus de visage.
Elle paressait si jeune. On aurait dit un visage d'enfant. Une agonie masquée. Une agonie silencieuse. Un masque altéré. Il n'affiche même plus de visage. Il n'affiche plus rien.

Le requiem chante au loin son agonie d'extinction au milieu des vies enchevêtrées


« Wasurenaide, Wasurenaide, Wasurenaide, Wasurenaide ! »

Tel est le message que l'entité délivra. Message que personne ne comprit.

Note:
 

avatar

Argus Bleu
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 37 lunes
Messages : 73
Date d'inscription : 19/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Argus Bleu, Jeu 9 Aoû 2018 - 9:43

Harmonia


Je déteste ce genre de journée. En fait, dès que ça parle de cadavre, j’déteste ça. Tu vas m’dire c’est normal, ceux qui kiffent les cadavres sont chelous, et à part le meurtrier flippant qu’est sur nos terres et qui bute des gens complètement random, personne aime la mort. ‘Fin ce meurtrier et les autres, évidemment. Parce que faut pas croire, mais des meurtriers y en a un peu partout, y sont disséminés sur les territoires, bref c’la merde totale. J’sais pas si ça impacte Gel. Moi j’ai un peu peur pour lui, parce qu’il aurait aucune chance seul, et souvent bah il sort seul quoi.
Mais bon il sait s’défendre, j’espère. Le truc c’est qu’il sait s’défendre, mais si jamais le type tueur débarque par derrière, c’pas la même, parce que c’pas un combat loyal. C’est juste lâche. Et par surprise, ça réduit les chances.

Bon c’est une bonne technique, j’avoue. N’empêche que j’ai moyen envie de finir comme… Euh comment elle s’appelle en fait ? Nuit du Requiem, j’crois. Ouais voilà, c’est ça. Bon perso j’la connaissais pas des masses. J’sais juste qu’elle est morte, et on sait pas comment, du coup c’est panique générale. On l’a ramenée au camp, parce qu’on pouvait pas la laisser là. Elle mérite une veillée pis un enterrement digne de ce nom, ‘fin tout le bordel qu’on fait pour les morts. J’sais pas si le meurtrier l’a eue ou si elle a été attaquée par quelqu’un d’autre.
Ou peut-être qu’elle s’est suicidée, qu’elle a mis fin à sa vie tout en sachant c’qu’elle faisait. Moi j’en sais rien, j’la connaissais pas. J’sais juste que Gel a essayé, pis que j’ai essayé aussi, d’y mettre fin, mais nous on est toujours là. J’sais pas pourquoi.

J’suis content d’être là, avec lui. J’sais même pas s’il m’aime vraiment, mais c’pas important là tout de suite. Faudrait que j’lui demande la nature de notre relation, parce que j’l’ai embrassé mais à part ça euh, j’sais pas. Il avait l’air de bien vouloir que j’l’embrasse mais j’suis pas dans sa tête. D’jà je suis pas sûr d’être dans son cœur alors bon. Je vais lui demander wai, au moins j’serai fixé.
Pour l’instant j’me recueille en silence, c’est bien l’silence. C’est un peu triste cette histoire, personne mérite de crever comme ça. J’sais pas si y a une question d’mérite, ‘fin tout le monde crève, mais c’est juste qu’on est pas obligé d’avoir cinq lunes et de souffrir j’sais pas combien de temps avant de claquer.

Pas comme ma sœur qu’est morte y a bien longtemps quoi. Son fantôme continue à me hanter et j’peux rien y faire, mais au moins elle est en paix, contrairement à moi. J’ai l’espoir d’avoir la paix aussi, mais d’mon vivant hein. J’tiens pas à crever tout de suite, surtout maintenant que Gel m’a embrassé. ‘Fin que j’l’ai embrassé et qu’il m’a laissé faire. Wai bon c’est une longue histoire, bien compliquée. Le genre de truc qui donne mal au crâne.
J’m’approche un peu du cadavre étendu au centre du camp. Faut lui faire un dernier adieu, même si j’la connais pas trop. Elle mérite au moins ça, non ? J’sais pas.

« Que le Clan des Étoiles trouve ton âme. »

C’est de ça dont j’ai toujours eu peur, pour ma sœur. Qu’elle se perde, parce qu’elle était si petite, et que le Clan des Étoiles la retrouve pas. Mais j’crois qu’elle les a rejoints, finalement, et qu’tout va bien pour elle. L’est avec nos parents. Et sûrement que Nuit Truc va les rejoindre aussi, tous. Et sa famille morte si elle en a, aussi. Ça doit être chiant d’être le premier d’sa famille à crever. Quoique j’suis pas sûr qu’y ait une histoire de premier.
Y en a toujours qui sont morts avant nous d’façon.


(c) Kayl
Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum