min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Toward the sky [Ft Rosamoond and Moussy]



 

Toward the sky [Ft Rosamoond and Moussy]


avatar

Douceur de l'Hirondelle
Puf/Surnom : Moussy/Blacky
Âge du perso : 24 lunes
Messages : 41
Date d'inscription : 04/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Douceur de l'Hirondelle, Dim 5 Aoû 2018 - 14:33




Toward the sky

Un doux rêve s'annonce au firmament. Il scintille. Il brille de milles et uns feux de joie. Des feux de bengal. Aussi flamboyants que des supernovas. Douceur de l'Hirondelle le voit, ce rêve qui se profile à l'horizon. Elle a bien travaillé aujourd'hui. Elle mérite de s'enfoncer dans les abysses claires et envoutants du rêve.

La douce femelle avance à contre courant pour ramener ses proies au camps. Le courant ascendant de la fatigue, de la lassitude et de la solitude. L'hirondelle plie et se penche sur le côté. Elle bat des ailes une fois seulement. Mais un battement d'ailes puissant, en accord parfait avec une valeur libératrice. La douce rêveuse accélère le pas. Le rêve se profilant à l'horizon n'est qu'effervescences.

La fourrure blanche ombragée de stries grises, accompagnées de leurs bain de gris perle, franchît enfin l'entrée du camps. Il y a une forme noire, un peu plus loin. Juste une ombre qui regarde l'horizon, elle aussi. Douceur de l'Hirondelle se demande si elle rêve. Elle se demande quelles couleurs elle voit. Et comment elle pourrait les décrire. Elle est persuadée que chaque chat voit différemment, des couleurs différentes, avec des teintes plus maussades ou plus éclatantes.

Les doux pas de la guerrière l'amenèrent à l'autre guerrière. Elle démarra son jeu. Du moins la corvée qu'elle appel "jeu" pour mieux le vivre.

Robe noire.
Le soleil y laisse des enchevêtrements cuivrés.

Elle trouvait ça joli. Un noir d'ébène, mélangé au cuivre parfait. Je comparerais bien cela à un revêtement de cuivre ayant été oxydé par un métal noir charbonneux. Il en est presque entièrement recouvert, comme la statut de la liberté à New York. Mais elle n'est pas d'un vert symbolique. C'est la statut de la rose. Une belle statut noire oxydée. Même si ce n'est pas le cuivre qui a été foncièrement oxydé, c'est le métal à la couleur noire qui s'est accrochée farouchement à son hôte cuivré. Le cuivre est l'oxydant ici.

La douce guerrière s'avance pour aller voir son amie observatrice de l'horizon. Elle semble perdue dans un vague flot. Elle essaye de voir. D'observer ce que ses yeux voient. Mais ne voit que son propre résidu de rêve, envolé. Elle espère qu'il fleurira à nouveau. Ou qu'il fera des bourgeons, pour être encore plus dense, plus beau, plus grandiose, plus fort.

Salutations Rose Noire. C'est incroyable qu'elle se souvienne de son nom. Pourtant elle la regarde dans les yeux. Observe ce gris métallisé. Ce gris qui n'est ni perlé, ni argenté, mais... Du zinc. C'est ça, la bonne couleur. Zinc. Il y a un soupçon de bleu à l'intérieur. Comme un petit amas de cerceaux qui y danse jusqu'au bout de la nuit. Un démon de minuit.
©️ Moussy

avatar

Rose Noire
Puf/Surnom : Espé, Espeon for Maman, N'amour for N'amour, Cousine for Cousine /paf/
Âge du perso : 87 lunes
Messages : 74
Date d'inscription : 27/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Rose Noire, Lun 24 Sep 2018 - 21:04




 
Insomnia.

 

J’ai mal. La douleur ne cesse jamais, elle rentre dans tous mes pores, m’emprisonne. Je suis malade. Je le sens, je le sais, mais je rechigne à aller dans la tanière de Paon du Jour. Je ne suis pas malade que mentalement, je le suis aussi physiquement, je sens la douleur dans mes pattes, la douleur dans mes membres quand je fais un mouvement. La vieillesse m’a rattrapée.

Depuis que ma fille est partie, je fais de plus en plus d’insomnies. Ca m’arrange bien, parce que de toute manière, je n’éprouve plus aucune envie à vivre dans ce Clan. Ce Clan de ramassis d’enculés, qui me dit des paroles dégoulinantes d’hypocrisie lorsque je passe devant eux, puis qui remercient le Clan des Etoiles de ne pas avoir une fille traître à leur Clan, une fille qui a osé tuer le chef, une fille qui est condamnée à l’exil, dès lors que je ne suis plus là. J’éprouve de plus en plus de difficultés à rester dans ce Clan, avec sa chef pourrie jusqu’a la moelle à sa tête, et tout ces gens qui m’exaspèrent au plus haut point. Quels enculés. Ils ne pensent qu’a leurs petits culs, et se foutent de tout ce qui peut arriver aux autres.
Je crois que la vieillesse ne m’a pas rendue plus sage, ni plus polie. C’est peut-être mieux ainsi.

Mais je reste. Je reste parce que l’amour de ma vie est dans ce Clan, et bien qu’il soit persuadé que ma fille est une traîtresse, je l’aime de tout mon coeur et de toute mon âme.  Alors oui, à chaque fois que je vois la distance qui nous sépare, la froideur qui s’est installée entre nous, mon coeur se brise un peu plus et mes forces se relâchent. Mais je l’aime, je l’aime de tout mon coeur et rien ne pourra changer ça. Je regrette juste que ma fierté surdimensionnée m’empêche de faire le premier pas. Et je suis en colère. Pas forcément contre lui, mais contre le monde entier. J’ai besoin de lui et il n’est pas là au moment où j’ai le plus besoin de lui. Abandon. Encore.

Et mon fils. Ombre Filante. L’une des plus grandes fiertés de ma vie, avec sa soeur. Même si je lui montre moins, lui aussi, je l’aime de tout mon coeur. Il m’est indispensable, et je vois à ses yeux qu’il souffre de ne pas pouvoir me sortir de l’abattement dont je suis rentrée. Mais personne ne le peut. Je l’aime, malgré ce qu’il peut penser, je l’aime tellement, et je ne veux pas qu’il souffre de mon absence. Il a besoin de moi, lui aussi, et ce serait qu’injuste de privilégier sa soeur.

Du coup, je me retrouve encore en train de penser sous le ciel étoilé. Insomnie. Encore. Toujours. Elles sont de plus en plus fréquentes, de plus en plus dévorantes. J’ai tellement envie d’aller dormir avec Flèche de Ronce, avec son pelage chaud pour tout oublier. Mais je ne peux pas, et ça me fait tellement mal.  

Alors je plonge mes yeux dans le firmament, essayant de capter un message du Clan des Etoiles. Rien qu’un signe, rien qu’un minuscule signe. Pour qu’ils prouvent à la terre entière que ma fille n’est pas ce que tout le monde croit, que je ne suis pas seule. Quinte de toux qui me prend. Toux grasse qui s’intensifie. J’ai mal, tellement mal. J’ai la gorge gonflée et du mal à parler.

Soudain, je sens une présence près de moi. Je ne bouge pas d’un pouce; je n’en ai pas la force. Mais dès que j’entends son doux miaulement, je reconnais le destinataire.


▬ Salutations Rose Noire.

Douceur de l’Hirondelle. Mon ancienne apprentie. Elle est si grande maintenant - elle doit avoir la vingtaine de lunes -. Je l’apprécie beaucoup, en tous cas je l’appréciais. Si elle se met à croire les rumeurs, je ne pense plus que ce serait le cas. Mais rien dans son attitude montre le rejet, alors je me détends. Tant qu’il est possible pour une vieille chatte malade.

Je trouvais ça drôle à l’époque, le fait que Flèche de Ronce hérite de Vol d’Hirondelle, et moi de Douceur de l’Hirondelle. Une preuve de plus de notre amour. Une preuve de plus de notre proximité. Les petites ont presque grandi ensembles, vu le nombre de patrouilles qu’on faisait, tous les quatres. Selon mes souvenirs, elle s’entendait plutôt bien avec Vol d’Hirondelle. Mais je ne me souviens plus du passé.

Elle me rappelle mon passé, l’époque où j’avais encore une fille, un compagnon, et une famille unie et aimante, non pas le bout cassé qu’il reste désormais. Elle me rappelle la fleur de ma jeunesse, la vaillance dont j’avais fait preuve, la courageuse guerrière que j’étais, avant que la déception, la peur et l’incompréhension s’emparent de moi. Je suis une guerrière déchue, n’ayant plus rien en commun avec l’audacieuse que j’étais. Je n’ai plus que les souvenirs pour me porter désormais.

Alors je me tourne lentement vers elle, grimaçant devant la plainte de mes articulations, et je la regarde. Elle est belle. Mon ancienne apprentie est belle. J’en retire une certaine fierté. Je me mets à parler, la voix éraillée, secouée par des quintes de toux, mais je parle. Je miaule.

- Douceur de l’Hirondelle… Une quinte de toux s’échappe, je ne peux rien faire. J’ai mal. Comment tu vas, depuis le temps ? Et pourquoi ne dors-tu pas ?

Je laisse un peu de temps à ma voix pour se remettre de l’effort que je viens de fournir. Je prends de ses nouvelles, rien de plus normal, je l’apprécie et elle était une belle apprentie. Elle me rappelle ma jeunesse déchue et tous mes espoirs. Mais elle, elle est encore jeune. Elle peut faire tout ce qu’elle veut, elle a la vie devant elle. Il faut qu’elle en profite, parce que le temps passe vite. Trop vite. Et on s’en aperçoit que trop tard. Je ne veux pas qu’elle fasse la même erreur que moi, je veux qu’elle soit consciente de sa jeunesse, de ses capacités. Alors peut-être qu’elle n’est plus mon apprentie, mais je peux encore l’inculquer à certaines valeurs de la vie.

Je l’espère.

 
By Orenji


avatar

Douceur de l'Hirondelle
Puf/Surnom : Moussy/Blacky
Âge du perso : 24 lunes
Messages : 41
Date d'inscription : 04/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Douceur de l'Hirondelle, Dim 18 Nov 2018 - 13:38




Toward the sky

Le firmament s'amenuise. Le rêve vole au loin. Il s'envole loin de Douceur de l'Hirondelle. Quelque chose ne va pas, elle doit se concentrer pour l'aider. Mais une rose de douleur fleurit à cet instant en elle. Cette rose était comme meurtrie. Pour la première fois, Douceur de l'Hirondelle sentait sa propre douleur. La douleur de voir une personne chère à son cœur s'en aller loin de sa portée. Très loin de sa portée. Probablement vers sa mère. Rose Noire a un rêve bleu aussi. Mais il n'est pas bleu. Ni noir d'ailleurs. Dans l'esprit de Douceur de l'Hirondelle, le rêve de son ancien mentor est d'un bleu foncé verdoyant. Avant, elle le voyait aussi claire que du cristal. Il s'est terni avec le temps. Avec les épreuves. Et notre douce guerrière n'a jamais apprit et n’apprendra jamais la grande leçon de ne jamais s'attacher à personne. Qu'il ne faut jamais faire confiance à qui que ce soit. Ne jamais montrer ses faiblesses. Ne jamais montrer les couches sous-jacentes du rêve qui nous étreint, ou parfois nous étouffe.

Tout va bien. Pense à ton rêve. Plonge dedans. Détache toi de ce monde cruel. Ne regarde pas cette femelle torturée.

Je ne peux pas l'aider.

C'est faux Hirou, tout ira bien.

Je ne peux pas l'aider ! Elle va mal ! Elle va si mal !

C'est faux, tu peux l'aider, tu peux l'écouter, tu peux être présente.

Mais ça ne suffit pas ! Ça ne lui suffira jamais !

Une douce femelle blanche et grise perdue dans l'immensité d'un monde qu'elle s'entête à ne pas comprendre. Elle est perdu dans un monde doré, bien trop grand pour elle. Et le cauchemar prend place dans le rêve bleu. Une tache sombre et oppressante qui perd peu à peu ses forces. Qui gagne plus de douceur. Plus de fragilité. Plus d'instabilité.

Je suis désolée Rose Noire..

Douceur de l'Hirondelle écoute moi !

Douceur de l'Hirondelle. Comment vas-tu depuis le temps ? Et pourquoi ne dors-tu pas ?

Elle a tellement l'air d'avoir mal.

Hirou, Hirou regarde moi ! Hirou ! HIROU !

Je.. Ca va. Oui. Ca va. Je sens mon souffle devenir court. Mon coeur s'accélère. Les couleurs disparaissent. Je ne vois plus rien, ni même mon rêve bleu. Ni même le monde doré. Je ne vois qu'elle. Elle sa sa souffrance. Elle et son épuisement. Je reviens de la chasse.. J'arrivais pas à chasser, alors j'ai cherché une raison de sortir du camps... Douceur de l'Hirondelle, FERME LA ET ECOUTE MOI ! Mais elle a l'air.. Mourante. Rose Noire n'est plus la rose fleurie et sublime que j'ai connu apprentie. Elle se fane. Et je sens mes ailes tomber face à elle. Face à son désespoir. Je sens le froid raidir mes muscles. Les faire vibrer de détresse, d’incompréhension. D'impuissance.

Schhhhhht. Ca va aller. Ca va aller Douceur de l'Hirondelle.

©️ Moussy


Je viens de découvrir une nouvelle facette de ma Hirou '-' Sa facette fragile et paniquée. Je me disais qu'elle devait être fragile psychologiquement, mais je viens d'apprendre à quel point **

Je continuerais dans la semaijne


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum