min : -15°C   max : 5°C
saison : neiges
aléa climatique : forte neige
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Besoin d'aide ? ¤ La/Namouuur.



 

Besoin d'aide ? ¤ La/Namouuur.

Orenji

avatar

Hanori
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 28 lunes
Messages : 31
Date d'inscription : 27/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Hanori, Mar 25 Sep 2018 - 21:39





Besoin d'aide ?


Je suis parti me balader, loin de chez moi, loin de mes problèmes. Enfin “ mes problèmes “. Techniquement, ce n’est pas mon problème mais celui de ma soeur, Kaori. C’est elle qui porte la maladie après tout, ce n’est pas moi qui vais mourir dans un an. Ou dans plus longtemps si elle voulait bien prendre ses foutus cachets… Mais madame joue la rebelle et veut absolument une belle fin de vie. Je suis désespéré. Elle ne comprend donc pas que je ne veux pas a perdre ?
Elle est dans la maison en ce moment, quand je suis parti, elle dormait. Je me suis dis qu’avec la présence de notre maîtresse, elle n’oserait pas sortir mais avec Kaori, tout est possible. Je ne sais pas ce qu’il lui prend, elle est toujours dehors. Elle est tombé amoureuse de la nature, ça y est !

Je regarde autour de moi, à la recherche d’un point de repère. C’est con. Je suis perdu. Je lève le museau en l’air pour essayer de retrouver le chemin de la maison mais une odeur me perturbe. Une odeur de chat. Ca signifie qu’un chat n’est pas loin. Vraiment vraiment pas loin car en baissant la tête, j’aperçois une petite queue blanche. Intrigué, je m’approche de cette queue blanche. J’entends des murmures, la queue blanche a l’air de parler. Enfin, j’imagine que c’est le chat qui parle, pas sa queue. Ce n’est pas normal sinon.

Je m’approche du chat que je reconnais comme étant une femelle. Elle a l’air à la recherche d’un truc au sol. Peut-être un insecte ? Ou alors simplement de la terre. Je me décale pour arriver à sa droite avant de lancer un petit “ bonjour “, ce qui fait réagir la femelle. Elle relève la tête pour poser ses yeux sur moi. J’hume une dernière fois son odeur pour être sur de qui elle est. J’avais un doute mais à présent, c’est sur qu’elle n’est pas l’un des solitaires qui trainent près de la maison. C’est l’un de ses chats, qui vivent en troupe. Je n’ai jamais pu en rencontrer un en même temps, je ne traîne dans ses horizons. Je ne me suis jamais vraiment posé de question sur eux et leur manière de vivre mais maintenant que j’en ai une devant moi, la curiosité apparaît.

Elle n’a rien de différent. Enfin, c’est un chat quoi. Elle a quatre pattes, une queue, une gueule, un museau, des moustaches, des yeux et des oreilles. Et si on est un minimum logique, on peut se douter qu’elle a un coeur et tout le bordel. Bah ouai, elle est mon semblable. Evidemment son pelage, sa taille et la couleur de ses yeux sont différentes. Son pelage est gris et noir à certains endroits mais sinon entièrement blanche. Ses yeux sont marrons. Voilà, c’est un chat tout ce qu’il y a de plus normal.

Pendant un instant, je me dis que c’est cool, je vais lui demander de me montrer le chemin de la maison mais mon regard se baisse vers ses pattes blanches recouvertes de terre. Elle cherchait quelque chose avant que je ne l’interromps. C’est peut-être important. Mon regard retourne sur l’inconnue. Allez, c’est pas mes affaires, elle va se débrouiller. Moi, je veux juste retrouver le chemin.

- Excuse-moi… Tu as besoin d’aide ?

Je fronce les sourcils. Eh… Mais c’est pas ce que je voulais dire ! Mon cerveau a dit une phrase que je ne voulais aps prononcer, moi, je voulais lui demander le chemin pour retourner à la ville. Maintenant que j’ai dis ça, je ne peux plus reculer.  Je ne vais pas lui dire “ Bah nan, je dois y aller, à toute ! “. C’est pas franchement poli comme phrase alors que cinq secondes avant, j’ai voulu lui apporter mon aide. Avec un peu de chance, elle dira non et je pourrais m’en aller. Après si elle dit oui et que je l’aide, elle sera reconnaissante. Donc plus de chance qu’elle m’aide en retour. Pas bête ça !
¤ Espé
(c)Ewi pour Orenji



avatar

La
Puf/Surnom : Petite Lueur d'Espoir ~
Âge du perso : 15 lunes
Messages : 193
Date d'inscription : 16/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
message posté par La, Dim 30 Déc 2018 - 12:11

Need help ?

FT N’amouuur.

Échapper à l’ambiance morbide du camp. Toujours fuir, encore et toujours. Mais c’est pour mieux revenir. La n’était absolument pas lâche. Elle avait juste besoin… de quoi, au juste ? D’une pause ? Sûrement. L’odeur morbide qui se dégageait de la Troupe Embrumée n’était pas porteuse d’espoir, au contraire. Et puis elle avait besoin de chercher des remèdes. Que c’était le rôle des botanistes, cela lui importait peu. De toute façon, ces temps là, on en avait jamais trop. La maladie, qui s’infiltre et qui s’attache. Elle est si bien ici, pourquoi partirait-elle ? Non, elle comptait bien rester. Elle comptait bien rester et tuer tous ceux qui osaient se mettre en travers de son chemin. Parce que c’est comme ça que ça marche, en temps durs. Pas de pitié.

Alors elle cherchait désespérément quelque chose. Elle en avait marre, et pourtant, que quelques chats étaient malades. Elle creusait à s’en abîmer sérieusement les coussinets pour essayer de briser la mince couche de givre qui s’était abattue sur le sol. Elle allait commencer à saigner, si ça continuait ainsi. Mais peu importait, parce que derrière, il y aurait peut-être des vies sauvées. Retarder la mort. Éternellement. C’est ce qu’on fait, encore et encore, sans même s’en rendre compte. C’est aussi ce que La faisait. Sauf que elle, contrairement à d’autres, elle en avait conscience. Elle avait conscience qu’un poids énorme reposait sur ses épaules, et elle s’efforçait de le tenir.

Et puis soudain, une présence. La se figea d’horreur. Les Escogriffes… Son pire cauchemar. Pitié, pitié, faites que ce ne soit pas un escogriffe. Des images d’horreur surgirent dans sa mémoire, elle voyait déjà son corps déchiqueté sur le givre, le sang foncé contrastant avec la froide blancheur qui l’entourait. Elle se voyait déjà morte. Elle n’osait pas lever la tête. La voyait déjà une patrouille la recueillir et l’emmener au Clan, ou Sol et Mi pleuraient sa mort. Non… Elle ne pouvait pas au moment où sa Troupe avait le plus besoin d’elle !

Elle n’avait pas eu le réflexe d’utiliser son odorat, tellement elle était terrifiée. Pourtant, une voix douce s’élevait, la faisant s’apaiser instantanément.

- Excuse-moi… Tu as besoin d’aide ?

Elle leva la tête, n’osant toutefois toujours pas bouger. Elle n’était pas une Escogriffe… Et elle était si gentille… La gorge nouée par la timidité, elle n’On s'envoie en l'air bb ? :kayl: pas parler. Pourtant, elle sentit des larmes perler au bord de ses yeux. Larmes de soulagement ou de tristesse ? Elle ne savait pas. Ce qu’elle savait, c’est qu’elle venait de se mettre à pleurer à chaudes larmes devant une inconnue. Et qu’elle n’avait pas la force de s’arrêter.

« CITATION »


Orenji

avatar

Hanori
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 28 lunes
Messages : 31
Date d'inscription : 27/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Hanori, Lun 14 Jan 2019 - 21:48





Besoin d'aide ?


Elle n’a pas l’air bien. Elle lève ses grands yeux vers moi: elle a carrément l’air en panique. Je fais si peur que ça ? Pourtant j’ai un corps assez frêle. Bon nan, j’exagère un peu. Je suis mince quoi, je n’ai pas la corpulence d’un chat dangereux. Enfin, ce n’est pas la question. Je me reconcentre sur la femelle blanche, plus précisément sur ses yeux bruns baignant dans les larmes. Attendez, quoi ? Pourquoi elle pleure ? Elle est vraiment en train de pleurer à mes pattes là ? Je la regarde, les yeux grands ouverts. Je ne sais pas si je suis étonné ou juste pétrifié. Mais qu’est-ce j’ai di ? Ou fait même ? J’ai dit bonjour, j’ai fais le tour de son corps pour qu’elle puisse me voir… J’aurai dû prévenir que j’étais là avant ? Mais c’est étrange de prévenir quelqu’un qu’on s’approche d’elle… “ Attention, je suis un inconnu et je me dirige vers vous ! “ Si on fait ça à chaque personne que l’on croise dans la rue ou… en se perdant, comme dans mon cas, on a pas fini de le répéter.

Je ne sais pas comment réagir face aux pleurs, déjà qu’avec mes proches, je galère un peu alors avec ceux que je ne connais pas, je suis comme paralysé. Ca me rappelle que, pendant un moment, Tessa avait un petit-ami et il venait régulièrement à la maison. Il était gentil et acceptait de nous prendre sur ses genoux. Quand il venait dormir à la maison, Tessa fermait la porte de sa chambre en nous laissant à l’extérieur. Ce n’était pas trop grave car de un, il y a pleins d’autres endroits confortables où dormir et puis Tessa avait l’air tout le temps heureuse avec lui. Elle souriait souvent et on entendait son rire régulier dans la maison. C’était tout ce qui comptait pour moi et ma soeur. Mais il a fini par venir de moins en moins souvent, il ne dormait plus à la maison et Tessa n’était plus heureuse. Elle avait l’air triste. La dernière fois qu’il est venu la voir, il avait une boîte en carton dans les mains et Tessa n’a pas ri une seule fois en sa présence. Je crois que c’est ce qu’il m’a le plus perturbé car Tessa rigole tout le temps et avec tout le monde. Quand elle a refermé la porte après qu’il soit sorti, elle s’est assise contre la porte et elle a pleuré. Beaucoup de larmes se sont échappés de ses yeux pour courir sur ses joues. Kaori s’est dirigé presque immédiatement vers elle tandis que moi, je l’ai regardé. Je n’avais jamais vu Tessa pleurer autant, ça lui arrivait de pleurer de rire en voyant nos bêtises ou de pleurer de joie devant la télé mais jamais pour de vrai et surtout comme ça. Ca m’a fait un choc, c’était la première personne que j’aimais, que je voyais pleurer. Bien sûr, il y avait eu Kaori mais à chaque fois, c'est parce qu’elle se blessait ou une bêtise de ce genre. Et à cette époque, ça ne me faisait ni chaud ni froid de la voir dans cet état. Mais Tessa c’était différent parce que j’aimais Tessa, comme une mère. La voir pleurer faisait mal à mon petit coeur. La voir pleurer me donnait envie de pleurer moi aussi. Alors je me suis approché d’elle et je suis resté dans ses bras jusqu’à ce que les larmes s’en aillent.

Sauf qu’en face de moi, actuellement, ce n’est pas Tessa. Ni Kaori. C’est une chatte sauvage, que je ne connais pas alors je ne peux pas réagir de la sorte et je ne sais pas comment réagir. Je reste silencieux et je réfléchis. J’imagine les meilleures solutions et je sais que demander comment elle va, à une personne qui pleure est la pire idée du monde. Je la regarde et je lui demande comment elle s’appelle, parce que c’est tout ce que je peux faire pour que sa crise de larmes passe: parler.

- Quel est ton nom ?

Je peux toujours la rassurer ou la complimenter, pourquoi ne pas faire des blagues même ! Ca calme les gens quand on fait ce genre de chose. Enfin je crois. Je ne suis pas vraiment doué avec les gens qui pleurent. Avec les gens en général d’ailleurs.
¤ Espé
(c)Ewi pour Orenji




Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum