min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
You can count on me [ft. Chant de Vie]



 

You can count on me [ft. Chant de Vie]

Ray admine

avatar

Fragment de Neige
Puf/Surnom : Ray
Âge du perso : 50 lunes
Messages : 544
Date d'inscription : 20/06/2014
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Fragment de Neige, Lun 22 Oct 2018 - 19:01



• You can count on me •


Ray ft. Dusky
Je me suis levé. Je crois que j’ai fait un cauchemar. Je ne sais plus trop. Juste que ce n’était pas une bonne nuit, en somme. Ma discussion récente avec Étoile Mortelle m’a laissé de joyeux souvenirs. Je ne sais pas ce qui me retiens de la baffer. Peut-être juste le fait qu’elle ait ses chatons, qu’elle soit mère à présent. Juste ma conscience et la morale, mais sinon, rien d’autre. Je ne lui parle plus. Enfin, c’est pas comme si je lui parlais déjà avant. Mais là, on s’évite. On dirait un couple. Pff. Je ne sais pas qui est le père. Je me demande quel est le fou qui a accepté une telle proposition. Je soupçonne un étranger. Parce que je ne vois vraiment pas qui pourrait faire ça. Mais en même temps, elle ne supporte pas les solitaires. Ni … Ni aucun étranger, d’ailleurs. C’est un mystère que je ne peux pas résoudre. Mais bref. J’aperçois Chant de Vie dans la clairière. Il est presque midi, c’est l’heure à laquelle je vais chasser avec elle, de temps en temps. Je me joins à elle, lui lançant un sourire en coin, et nous sortons du camp. Sans échanger un seul mot.

On a l’habitude de chasser ensemble. Enfin, on chasse, oui. On passe du temps ensemble. Sans rien se dire. Ça ne me dérange pas. Ça nous arrive. Ça me fait du bien. Je peux réfléchir à … À tout et n’importe quoi. Et comme ça, je peux garder un oeil sur ma soeur. Demie-soeur, pardon. Enfin, je la considère comme une soeur. Une véritable soeur. Un peu la soeur que je n’ai jamais eu, disons. Je m’inquiète pour elle. Depuis qu’elle a quitté le clan, momentanément, après la mort d’Étoile de Mélopée, je préfère l’avoir sous les yeux. Elle ne m’en a pas parlé. Elle n’en a jamais parlé. Elle ne parle plus. Je ne l’ai pas entendu prononcer un seul mot depuis plusieurs années. Je ne l’explique pas. Je ne lui ai jamais parlé de cela. Je n’ai jamais abordé le sujet. Ni avec elle, ni avec personne. Jamais. J’aimerais savoir. Vraiment. J’avais passé ce sujet en arrière-plan avec ma nomination de lieutenant et le départ de Bourrasque Hivernale. Mais maintenant que ces évènements s’étaient apaisés, je pouvais me repencher sur la question. Chant de Vie, pourquoi ne parles-tu pas ? Pourquoi ne parles-tu plus ? J’aurais bien aimé pouvoir lui poser la question de manière si franche. Mais je n’étais pas de ce genre. J’avais peur de la blesser. Elle devait avoir ses raisons, de bonnes raisons.

Mais je suis curieux. Curieux de savoir. Elle ne va pas bien. Ça se sent. Ça se voit. Ou peut-être que je suis juste plus attentif, plus parano. Mais elle n’a vraiment pas l’air d’aller bien. Et je ne peux plus me retenir. Je suis trop déconcentré pour chasser. J’viens de louper un lapin là, la honte. Bon. Chant de Vie est là, juste à mes côtés. J’ai juste à lever la tête. Peut-être qu’elle a elle aussi un lapin dans le viseur. Mais je ne tiens plus. Tant pis. “Chant de Vie ?” je l’appelle. Pas d’une voix habituelle. Un peu moins forte. Comme si je ne voulais pas la déranger. Mais c’est exactement ce que je suis en train de faire.









Gifts:
 

avatar

Chant de Vie
Puf/Surnom : Dusky
Âge du perso : 43 lunes
Messages : 12
Date d'inscription : 30/08/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Chant de Vie, Lun 29 Oct 2018 - 15:39

You can help me

FT RAY


Elle en avait marre. De toute cette mascarade, de cette vie de merde, de tout. De cette putain de cheffe qui n’avait pas sa place ici. Elle devait faire quelque chose, bordel de merde. Elle devait agir, réagir. Elle devait en parler. Parler ? Non mais quelle idée stupide ! Elle ne devait pas parler, ne pas ouvrir la bouche. Pourquoi, d’ailleurs ? Pourquoi avait-elle arrêté de parler ? Elle ne savait pas. Peut-être était-ce en signe de protestation contre Étoile Mortelle. Mais quelle conne ! Elle devait parler. Elle devait dire ce qu’il s’était vraiment passé ! Mais à qui ? Et quand ? Elle ne pouvait pas se contenter de le gueuler dans la clairière. Elle devait… Elle devait…
Elle ne savait pas. Qu’est-ce qu’elle devait faire ? Et comment on faisait pour parler, déjà ? Elle avait oublié. Et à quoi ressemblait sa voix, encore ? Elle ne savait plus non plus.
Mais au lieu de penser à comment on faisait pour émettre des sons, elle devait savoir à qui elle allait le dire ! L’annoncer publiquement ne ferait que faire naître la panique la plus totale au sein du camp. Non non non. Tout ça allait trop vite, elle n’arrivait pas à réfléchir correctement. Des années qu’elle avait plus parlé, qu’elle n’avait pas songé à parler, et la voilà en train de réfléchir à toute vitesse ?! Ça pouvait bien attendre un peu non ? Non ! Il fallait qu’elle dégageât. Que cette connasse partit des terres de ses ancêtres.

Midi. Elle vit son demi-frère arriver. Fragment de Neige… Est-ce qu’il soupçonnait quelque chose de la part d’Étoile Mortelle ? Si oui, à quel point ? Réussirait-il à la croire ? Oh pitié, personne ne la croirait. Son histoire était trop folle. Elle ne tenait pas debout. Le meurtre d’Étoile de la Mélopée.. Et puis quoi encore ? Il ne la croirait pas. Ni lui, ni personne, d’ailleurs. Mais elle devait essayer. C’était le seul qui pourrait à la limite la croire euh au un huitième. Elle devait parler. Elle devait dire la vérité. Elle devait faire dégager cette… il n’y avait même pas d’adjectif pour décrire son niveau de filsdeputerie.

Ils partirent dans les bois, comme d’habitude. Ils chassaient ensemble, de temps à autres. Elle ne savait pas vraiment pas pourquoi ni comment ni quand ça s’était instauré dans leurs vies, mais c’était le cas. Et elle était contente de pouvoir passer du temps avec lui. Il ne cherchait pas à savoir pourquoi elle ne parlait pas. Il respectait juste cela et ils chassaient dans le silence. Ils s’étaient déjà bien enfoncés dans les lieux. Elle savait que très peu de personnes venaient par ici. Chant de Vie s’apprêtait à ouvrir la bouche pour la première fois depuis beaucoup trop de lunes quand le lieutenant la devança.

« Chant de Vie ? »

Elle releva la tête, le regarda droit dans les yeux et sortit très rapidement :

« Étoile de Lave a assassiné Étoile de la Mélopée avec l’aide d’Étoile Mortelle et de Perce-Neige. Étoile Mortelle a prétexté avoir besoin de renforts près du Chemin du Tonnerre et je suis partie avec elle. Et ils l’ont tuée. Étoile Mortelle m’a dévoilé tout leur plan une fois que j’étais trop éloignée pour lui venir en aide. Et du coup je suis partie. Loin. Je n’avais pas réussi à aider ma cheffe alors j’ai préféré fuir plutôt qu’affronter la réalité. Je ne suis qu’une lâche, rien de plus. J’ai décrété que je n’avais même plus le droit de parler et donc je n’ai plus parlé, tout simplement… Et maintenant.. Et maintenant elle est au pouvoir depuis trop longtemps, il faut que ça cesse. Je t’en prie, Fragment de Neige, tu dois me croire... »

S’entendre parler résonna étrangement à ses oreilles. Elle était rauque et ses cordes vocales lui avaient fait mal quand elle avait commencé à parler. Elle ne put retenir sa toux. Elle l’avait dit. Maintenant, elle ne pouvait plus rien faire.

Ray admine

avatar

Fragment de Neige
Puf/Surnom : Ray
Âge du perso : 50 lunes
Messages : 544
Date d'inscription : 20/06/2014
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Fragment de Neige, Ven 2 Nov 2018 - 2:41



• You can count on me •


Ray ft. Dusky
C’est une connerie ? Est-ce que c’est une connerie ? Ça en a tout l’air. Qu’est-ce que je suis con, putain qu’est-ce que je suis con. Pourquoi je pouvais pas juste continuer de faire comme si de rien n’était, chasser tranquillement, en silence ? Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi un jour, comme ça, il a fallu que je me dise en me réveillant : “et bah, pourquoi j’irais pas casser les couilles à Chant de Vie ?” Hum ? Crétin que je suis. Putain. Elle va jamais me répondre, en plus. J’suis même pas sûr qu’elle m’ait entendu. Si elle m’a pas entendu, c’est tant mieux. Je continue ma petite chasse, tranquillement, sans un mot. Voilà, c’est tout, on ira pas chercher plus loin, on oubliera mon “excès de folie”, et hop, on oublie tout. Qu’est-ce que je vais lui dire, concrètement ? Hein ? Donc la pauvre guerrière, elle a disparu plusieurs lunes, elle est revenue et elle a pas parlé depuis et moi je fais quoi ? J’arrive, comme ça, pour taper tranquillement la discute. J’suis vraiment le roi des cons. Comment les autres font-ils pour me supporter, sérieusement ?

J’ai essayé, pourtant. J’ai essayé d’inventer des scénarios, des trucs délirants, mais … Rien. J’suis bien allé jusqu’à la blessure, au problème de corde vocale mais … Elle serait allée voir le guérisseur, non ? Elle aurait fait quelque chose, non ? J’aurais fait cela, personnellement. Mais Chant de Vie, malgré nos points communs, n’était pas moi. Elle n’était pas moi et elle ne le serait jamais, tant mieux pour elle. Merde. Putain. Elle m’a entendu. Je reste calme. Qu’est-ce que je pourrais faire d’autre, c’est moi qui ait lancé la discussion, après tout. Bon, prends ton courage à deux pattes, on y va. Oh. Elle a levé la tête, elle me fixe. Moi aussi, un peu. Je ne sais pas trop si je dois attendre qu’elle me réponde, juste par un signe de tête qui me pousserait à parler ou si … “Étoile de Lave a assassiné Étoile de la Mélopée avec l’aide d’Étoile Mortelle et de Perce-Neige. Étoile Mortelle a prétexté avoir besoin de renforts près du Chemin du Tonnerre et je suis partie avec elle. Et ils l’ont tuée. Étoile Mortelle m’a dévoilé tout leur plan une fois que j’étais trop éloignée pour lui venir en aide. Et du coup je suis partie. Loin. Je n’avais pas réussi à aider ma cheffe alors j’ai préféré fuir plutôt qu’affronter la réalité. Je ne suis qu’une lâche, rien de plus. J’ai décrété que je n’avais même plus le droit de parler et donc je n’ai plus parlé, tout simplement… Et maintenant.. Et maintenant elle est au pouvoir depuis trop longtemps, il faut que ça cesse. Je t’en prie, Fragment de Neige, tu dois me croire...

Je disais quoi déjà ? Putain je, je, je … Je ne sais pas. Je ne sais plus. C’est … C’est bien elle qui vient de parler, là ? C’est Chant de Vie, ma Chant de Vie, qui vient de me déballer un monologue, comme ça, sans prévenir ? Je cligne des yeux, sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être pour vérifier que j’aie pas d’hallucinations. Non, Chant de Vie est toujours là, toujours devant moi. Sa fourrure tricolore me fait toujours face. Elle n’a pas bougé, elle a juste … Elle a juste déballé, tout, comme ça. Je ne sais même pas si j’ai écouté. Si, j’ai bien écouté, je sais. Mais je n’en reviens toujours pas. Elle a parlé. À moi. Alors qu’elle n’a pas sorti un mot depuis … Depuis tant de temps. Il faut que je me ressaisisse. Je secoue la tête très rapidement, me remettant les idées en place. Les noms me reviennent, les lieux me reviennent, tout me revient. J’ai bien écouté tout ce qu’elle a dit. J’ai tout compris. Je … Je reste muet. Quelques secondes. Perdu, absent du monde actuel, plongé dans mes pensées. Est-ce que je ne le savais pas, au fond ? Est-ce que je n’avais pas supposé ce genre scénario ? Si. Ils étaient tous si fous, si tarés. Mais maintenant que Chant de Vie me l’avait dit, maintenant qu’elle l’avait avoué, je ne parvenais pas à y croire. Enfin, si, j’y croyais, dur comme fer mais … C’était tellement étrange. Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi pas avant ? Pourquoi avoir laissé passé tout ce temps ?

Je redescends sur terre. Étoile de Lave et Étoile Mortelle. Je l’ai toujours su, au fond. Mais maintenant, j’en ai la preuve. Elle est devant moi, elle se tient droite, debout, fière, déterminée, et elle parle. C’est donc ça, qui l’a plongée si longtemps dans un pareil mutisme. Un choc. Je peux comprendre. Non, même, je comprends. Je la comprends. La pression, la peur, le fait qu’elle ait pu penser que personne ne la croirait et qu’elle mettait sa vie en jeu ainsi … Je la comprends. Ils sont tous morts. Disparus. Sauf elles, sauf elles deux. Sauf celle qui tyrannise et celle qui est tyrannisée. Mais je suis là. Je suis ici, je suis avec elle, je suis avec Chant de Vie. Et ça va changer, maintenant. Je me rapproche de Chant de Vie, doucement, comme si je ne voulais pas l’effrayer alors que la pauvre est prise d’une quinte de toux violente, probablement dûe à l’inutilisation de sa voix pendant tout ce temps. Je n’en reviens pas. Toujours pas. Elle s’est tût pendant tant de temps … Je la regarde, yeux dans les yeux, et prononce, solennellement : “Je te crois, Chant de Vie, je sais de quoi Étoile Mortelle est capable, je …” je ne trouve pas mes mots. Il faut que je la rassure. Elle vient de se libérer d’un poids si lourd que je ne parviens pas à comprendre comment elle a réussi à le porter jusqu’ici. Je la prends dans mes pattes, et murmure doucement : “C’est fini, je te promets, tout est bientôt fini ... Tu peux compter sur moi” et je tiens tenir mes promesses.










Gifts:
 


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum