min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Un père a deux vies : La sienne et celle de son fils [ft. Petit Ouragan]



 

Un père a deux vies : La sienne et celle de son fils [ft. Petit Ouragan]

Ray admine

avatar

Souffle de Braise
Puf/Surnom : Ray
Âge du perso : 88 lunes
Messages : 131
Date d'inscription : 22/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Souffle de Braise, Sam 3 Nov 2018 - 3:18


Un père a deux vies : La sienne et celle de son fils

Feat Kayl

Il ne sait pas qui il est. Il ne le reconnaît pas. Sûrement pas comme son fils. Il ne sait pas quoi en faire, quoi en penser. Il ne sait vraiment pas ce qu’il doit faire. Ce qu’il doit … Il ne sait pas, tout simplement. Il sait juste que lui, il est là. Bien là, bien vivant. Ce chaton. Cette chose qui provient de lui. Cette chose qui est à moitié son sang. Il ne sait pas quoi penser. Il a tenté de l’oublier, de ne pas y penser, tout ce temps, mais là, Petit Ouragan commence à prendre de la place. Il est là. Il vient d’avoir cinq lunes, ou quelque chose du genre, et il là, dans la Pouponnière. Il prend sa place, fait sa place. Souffle de Braise n’est pas allé le voir. Pourquoi ? Pourquoi devrait-il aller le voir ? Il n’a aucune raison d’aller perdre son temps. Pour faire quoi, pour lui dire quoi, de toute façon ? Il n’a rien à lui dire. Et pourtant, ce Petit Ouragan, il commence à l’obséder. Non, il ne l'obsède pas comme les autres chatons. D’ailleurs, Souffle de Braise semble avoir perdu de sa tendance. Depuis plusieurs mois, plusieurs lunes, on ne le voit pas espionner la pouponnière. On ne l’y voit plus. Il n’est plus là, à guetter. Peut-être même depuis la naissance de ce chaton. De son chaton. De ce chaton qu’il a eu avec Rayon de Soleil. Est-ce qu’il le voulait, est-ce qu’il le désirait ? Non. Non, il n’avait alors même pas envisagé le fait que ses actes puissent avoir des conséquences.

Et elle, elle alors. Elle l’élève. Elle l’élève, elle l’aime. Souffle de Braise ne comprend pas. Il ne parvient pas à comprendre cette femelle. Elle est imprévisible. Et ça, il ne s’y était pas attendu. Il la pense folle. Plus folle encore que lui. Elle lui fait peur, parfois. Pas dans le sens de l’horreur, non, loin de là. Disons que cette femelle, elle parvient à l'impressionner. Son instabilité le terrifie. Mais il n’en dit rien. Il n’en dira jamais rien. Il ne le pense pas lui-même, d’ailleurs. Pour lui, elle est juste une femelle barge incapable d’agir par elle-même. Et pourtant, ils ont eu un chaton. Qui sait s’il n’était vraiment pas désiré ? Si, dans un coin, un tout petit coin, ces deux-là n’en avaient pas envie ? Non, on ne pourrait pas l’imaginer. C’est trop improbable. Mais quoi qu’il en soit, ce chaton est né, et il a bien grandi. Souffle de Braise n’a pas vu le temps passer. Ça ne lui fait pas peur, le temps qui passe. Il n’a pas peur de vieillir. Peut-être parce qu’il pense qu’il est immortel. Peut-être parce qu’il pense qu’il ne mourra jamais, qu’on ne peut pas le tuer. Ni la maladie, ni personne.

Mais aujourd’hui, il s’est réveillé en pensant à lui. En pensant à ce petit bout de chair à la fourrure rousse, la même que lui, la même que Rayon de Soleil, et ces yeux à la fois verts et ambrés. Souffle de Braise n’est pas un bon père. Il n’est même pas un père. Il ne rend pas de visites, évite ce lieu qu’est la Pouponnière depuis un moment maintenant. Mais aujourd’hui, c’est différent. Il veut voir, il a besoin de voir. Il veut voir ce que devient ce chaton. Son chaton. Alors il se lève, s’étire. Il est près de midi, comme d’habitude. Il aimerait ne pas avoir à faire face à Rayon de Soleil, s’il parvient jusqu’à la Pouponnière. Il ne veut pas lui parler. Pas en présence de … De lui, pas en présence de leur fils. Si Souffle de Braise parle à Rayon de Soleil, ce sera en tête à tête, sans lui, sans Petit Ouragan. Alors il marche, lève ses pattes lourdes jusqu’à la Pouponnière, jusqu’à ce lieu qu’il a soigneusement évité depuis les cinq dernières lunes, et se poste à l’entrée. Doit-il l’appeler ? Il ne sait pas. Il ne veut pas l’appeler. Il l’a vu. Il a vu sa fourrure rousse. Il ne veut juste pas avoir à parler à Rayon de Soleil. Alors il lui fait un signe de tête, invite Petit Ouragan à venir jusqu’à lui. Il ne veut pas entrer. Il ne sait pas vraiment pourquoi il l’appelle. Il n’a rien à lui dire. Que pourrait avoir un père à dire à son fils, après tout ?

©️️️ Codage by Aido





avatar

Nuage d'Ouragan
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 6 lunes
Messages : 67
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage d'Ouragan, Mar 6 Nov 2018 - 11:21

Père

Avec Ray

J’ai envie de détruire un truc. Mais je sais pas encore quoi en fait, c’est con. Je vais bientôt passer apprenti, d’ailleurs. Je me demande si Étoile Machiavélique va accepter de me nommer aujourd’hui. Ou juste bientôt, genre jusqu’à demain ça me va. Je vais aller lui donner cet… comment on dit ça déjà ? Ah oui, ultimatum. J’aime bien les ultimatums, ça fait genre c’est moi qui décide. D’ailleurs c’est moi qui décide, et puis quoi encore ? Je suis fils de la lieutenante, alors je fais ce que je veux. Et si j’ai envie de passer apprenti, alors je passerai apprenti, et puis j’emmerde le monde.
De toute façon y a des vieux, qui ont largement l’âge d’avoir leur baptême. Ah, oui je suis con. Y a la maladie, des soucis dans le Clan, bref c’est normal qu’y ait pas encore eu le baptême. J’espère que Petit Radis va bientôt le devenir, quand même. Et Nuage Spatial aussi il a l’âge d’être guerrier.

Bref, en ce moment je m’inquiète surtout pour Petite Étoile. J’aimerais bien qu’elle ait son baptême aussi et qu’elle devienne quelque chose genre apprentie, ou guerrière, ou apprentie-guérisseuse. Je suis sûr qu’elle en ferait une bonne, pour aider Agate Étoilée. Moi je suis presque pas malade, je tousse un peu de temps en temps, mais c’est tout. Patte Rouge a raison quand il raconte que tout est dangereux. Mais moi j’ai pas peur du danger, je le protégerai si besoin. Enfin avec Petit Radis, évidemment, c’est quand même son frère.
À nous trois on fait un bon trio. Remarque, à trois on aurait du mal à faire un duo ou un quatuor. Moi je trouve que c’est cool qu’on s’entende bien comme ça, par contre j’ai pas envie qu’ils passent apprentis sans moi.

Ça voudrait dire que je serais seul et abandonné de tous. J’ai moyen envie de me retrouver tout seul. Déjà que j’ai pas de frères et soeurs, moi, alors ça va être encore pire si mes amis s’en vont. Tiens, il faudrait que je demande si j’ai eu un frère avant, et qu’il est mort. Je crois qu’il y a eu une histoire comme ça. C’est glauque un peu, en plus c’est pas juste, les gosses de Machiavélique et Agate Étoilée sont six et ils sont tous vivants, et moi je suis tout seul.
Je vais bouger mon cul de la Pouponnière. Ça pue la merde à cause des petits, là. Et puis moi je me sens trop à l’étroit ici, j’ai besoin d’air. Même si c’est de l’air plein de maladie.

Je me dirige donc vers la lumière. Toujours aller vers la lumière. Non je déconne, je suis un démon moi je viens des ténèbres. Bon, je sais pas où est la chef. Et ça me fait un peu chier d’aller la voir et tout, juste pour au final lui faire une réclamation alors qu’elle doit avoir plein de trucs importants à faire. C’est qu’avec tout ça, moi je veux pas l’encombrer de mes requêtes.
Tiens, y a un guerrier qui me fait signe. Ouaah ça fait pédophile un peu, le guerrier qui attend des heures devant la Pouponnière. Heureusement que c’est mon père, hein, sinon j’y serai pas allé. Sauf s’il avait des queues de souris à m’offrir. Pour des queues de souris je suivrais n’importe quel pédophile. Enfin là c’est mon père, s’il est pédophile euh bah c’est pas avec moi, parce qu’il vient jamais.

« Salut. Tu viens me féliciter parce que je vais devenir apprenti dans quelques jours ? »

J’essaie de le sonder, de trouver un sentiment quelconque en lui. Qui est-il ? Pourquoi il ne vient jamais ? Je crois que j’ai la réponse. À sa place, je viendrai pas non plus gaspiller du temps avec des mioches bien chiants. Mais là c’est pas pareil, je vais passer apprenti et je suis plus un gamin qui court partout. Quoique, ça dépend des jours. Et de Petit Radis. Mais là il est pas là, et moi je discute avec mon père, de chat à chat.
Je me demande ce qu’il veut. Peut-être qu’il voulait voir Rayon de Soleil. Et moi, apparemment, au moins un peu.



Ray admine

avatar

Souffle de Braise
Puf/Surnom : Ray
Âge du perso : 88 lunes
Messages : 131
Date d'inscription : 22/01/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Souffle de Braise, Sam 1 Déc 2018 - 16:00


Un père a deux vies : La sienne et celle de son fils

Feat Kayl

Il est bien seul. Souffle de Braise est seul, là, posté devant cette Pouponnière. Devant ce lieu qui le hante. Il attend. Et si le chaton refuse ? Et si Petit Ouragan ne veut pas ? S’il refuse de venir ? S’il refuse son invitation. Comment réagirait-il ? Que ferait-il, que ferait Souffle de Braise ? S’énerverait-il ? Sûrement. Il n’aimerait pas qu’on défie son autorité. Il n’aimerait pas qu’on lui résiste, qu’on lui dise “non”. Il n’aimerait pas cela. Ça lui rappelerait trop Rayon de Soleil. Ça lui rappelerait trop de choses. Non, il ne supporterait pas qu’on se dresse devant lui, contre lui. Il n’aimerait pas qu’on lui désobéisse. Peut-être que ça l’enragerait, que ça lui ferait péter un cable. Peut-être qu’il irait chercher Petit Ouragan lui-même. Peut-être qu’il l’attraperait par la peau du cou, peut-être qu’il le tuerait sur le champ, dans un élan de rage, sans vraiment se contrôler. Que penserait-elle ? Qu’en penserait-elle que lui, débarque, furieux, et qu’il tue en un coup de mâchoire leur rejeton ? Il ne veut pas savoir. On ne peut pas savoir. Mais ils sont proches. La mère et le fils. Ils sont proches, très proches. Elle, elle en est folle. Il est son fils. Il est lui, il est sa raison de vivre, qui sait. Et elle l’aime. Elle l’aime tellement.

Elle l’aime tellement qu’elle en aime moins Souffle de Braise. Elle l’aime moins, à sa façon d’aimer. Et lui, ça le dérange. On dirait presque que ça lui manque. Cette attention. Il ne l’a plus. Il l’a perdu, l’amour maladif de Rayon de Soleil. Non, décidément, ça lui manque. Il manque quelqu’un dans sa vie depuis que la lieutenante a rejoint la Pouponnière. Il lui manque quelqu’un. Elle lui manque. Leur relation toxique est passée au second plan dans la vie de la guerrière et ça, ça blesse Souffle de Braise. Elle lui appartient. Elle est son jouet. Elle est à lui. Et la voilà qui donne tout son temps, tout son amour à cette chose. Cette chose qui n’était pas là pendant tant de lunes, cette chose qui vient perturber leur quotidien. Il ne l’aime pas. Il ne l’aimait pas, et là, il commence même à le détester. Il lui prend Rayon de Soleil. Sa Rayon de Soleil. Comment ose-t-il, lui cette petite chose braillarde, inutile ? Qu’a-t-il de plus que lui ? Qu’a-t-il de plus, il aimerait le savoir. Et ça m'obnubile. Cette question, elle commence à occuper toutes ses pensées. Il aimerait vraiment savoir ce que Rayon de SOleil préfère chez Petit Ouragan que chez lui. Décidément, il le déteste. Pourquoi vient-il de l’inviter à le rejoindre. De toute façon, il l’a dit, ils n’auront rien à se dire. Souffle de Braise n’a rien à dire à son fils. Alors, il se résigne. Il espère que Petit Ouragan ne viendra pas juste à lui. Il change d’avis au dernier moment.

Mais ce n’est pas ce qui arrive. Le chaton roux avance vers lui. Sait-il seulement qui il est ? Rayon de Soleil lui a-t-elle dit ? Il n’en sait rien. Il ne lui a pas parlé. Il arrive. Souffle de Braise ne sait pas quoi lui dire, alors il reste muet. Par contre lui, le chaton, il a l’air d’être bavard. Tant mieux, il fera la conversation pour deux. “Salut. Tu viens me féliciter parce que je vais devenir apprenti dans quelques jours ?” Alors, c’est bien cela. Dans quelques jours. Il doit avoir cinq ou six lunes, Souffle de Braise ne s’était pas trompé. Le féliciter ? Pourquoi devrait-il le féliciter ? Il n’a rien fait, à ce qu’il sache. Il a juste grandi, un peu. Souffle de Braise se rappelle encore de sa naissance. Cette si petite chose, si frêle, si … Il n’aurait pas dû survivre. Comment a-t-il fait ? Il aurait du mourir, comme l’autre. Comme l’autre qui était mort juste après être né. Mais non, il avait survécu. Souffle de Braise ne savait par quelle magie, mais c’était ce qui se passait. Tant pis, il mourrait plus tard. Il n’était pas encore adulte, après tout. Alors il toise ce chaton. Non, décidément, il n’y a pas de quoi le féliciter. Il n’a rien fait sauf lui voler Rayon de Soleil. Mais Souffle de Braise ne dit toujours rien. Il laisse passer un silence. Un silence de mort. La clairière du camp elle-même s’est tut. Il n’y a personne à part eux. “J’espère que ton mentor ne sera pas trop déçu de t’avoir.” Et c’est tout. Il ne dit rien d’autre. Est-ce qu’il pense vraiment ce qu’il dit ? Non. Il ne sait pas quel mentor incapable et idiot Étoile Machiavélique lui assignera.

©️️️ Codage by Aido





avatar

Nuage d'Ouragan
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 6 lunes
Messages : 67
Date d'inscription : 14/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage d'Ouragan, Mer 5 Déc 2018 - 14:10

Père

Avec Ray

Moi je l’aime pas plus que ça, mon père. Enfin je le connais pas vraiment. Il est bizarre, toujours seul. D’habitude, les pères ont au moins des amis, puisqu’ils ont réussi à avoir une compagne. Lui euh, on dirait qu’il a rien. Ma mère, euh c’est compliqué mais je crois qu’elle l’aime d’une manière bizarre. Moi j’y connais rien à l’amour, je croyais que ma mère m’aimait, mais je crois que non. Enfin, on va pas en faire un drame, hein, moi je vais devenir apprenti avec Petit Radis et Patte Rouge, et on restera tous les trois. Jusqu’au baptême de guerrier.
En attendant, mon père, qui aurait pu être pédophile sans que je le sache, est planté devant moi comme un sapin. Un tronc d’arbre. Immobile. J’aimerais pas vraiment être un arbre, perso, c’est un peu relou de devoir rester immobile. En tout cas ça a pas l’air de déranger mon père, cet inconnu.

En tout cas, moi je passe apprenti à cinq lunes, et ça c’est pas donné à tout le monde. Je suis sûr que mes parents ont fait comme tous les autres, ils étaient apprentis à six lunes. Comme tout le monde. Sauf que moi, je suis pas comme tout le monde. Je suis plus puissant, plus fort qu’eux. Peut-être que je serai plus fort que Petit Radis et Patte Rouge. Eux ils passent apprentis à six lunes, aussi. Moi j’ai demandé à Étoile Machiavélique. Je pensais qu’elle m’aimait pas trop, mais je dois me tromper.
C’est Rayon de Soleil qui aime pas Petit Radis. Elle a toujours détesté la chef. Faut dire, qui ne rêve pas de prendre sa place ?

Quand je serai plus grand, je serai chef. Même si ça veut dire déloger ma mère de là. De toute façon, personne dit qu’elle y parviendra, elle. Mon père est pas lieutenant, ni chef. Juste guerrier. En plus il est vieux, un peu. Donc il a possiblement raté sa vie. La seule chose qu’il a pas raté, c’est sa descendance. Bon, remarque, c’est déjà bien hein. Au moins un dans la famille qui va servir à quelque chose. Mon père, je sais pas pourquoi, mais je l’aime pas des masses. Il est trop… je sais pas.
Immobile, froid, inutile.
Ouais c’est exactement ça. C’est pas hyper cool comme père. Celui de Petit Radis était chef, et sa mère aussi, sauf que son père est mort. C’est con. Moi ils sont vivants tous les deux.

« J’espère que ton mentor ne sera pas trop déçu de t’avoir. »

Je ne vois pas pourquoi il serait déçu. Je suis énergique, curieux, et naturellement doué. J’ai une bonne force physique, je suis bien proportionné, et j’ai le désir et l’ambition de vaincre. Je pense au contraire que celui qui sera choisi comme mentor sera le plus chanceux. Bon, c’est vrai que là, y aura Petit Radis et Patte Rouge, et ça va être pas mal non plus avec eux. On va tout niquer, tous les trois.

« J’espère que tu ne seras pas mon mentor. »

Sur le même ton que le sien. Je toise mon père. Je crois que j’ai mieux à faire que rester planté devant la Pouponnière à attendre. Je crois qu’il est venu voir ma mère. Je ne sais pas si elle est là, elle passe beaucoup de temps ailleurs, et puis moi j’ai pas besoin d’elle. J’ai trouvé mieux. En fait, elle me donnait du lait et de l’amour, et c’est tout ce dont j’avais besoin, petit. Maintenant, je n’ai besoin ni de l’un, ni de l’autre. Alors je passe mon temps avec Petit Radis et les autres apprentis.

« Pourquoi t’es là ? »

Juste pour être sûr. Parce que bon, il voulait sûrement voir Rayon de Soleil, et moi euh… Je suis pas Rayon de Soleil. Donc s’il a pas besoin de moi, je vais aller réviser quelques techniques, hein. Il a aucunement besoin de moi, tout comme je n’ai pas besoin de sa présence par ici.





Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum