min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
La vie finit par s'éteindre sans qu'aucun ne s'y attende (ft. Le Clan)



 

La vie finit par s'éteindre sans qu'aucun ne s'y attende (ft. Le Clan)


avatar

Epine d'Or
Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso : 25 lunes
Messages : 182
Date d'inscription : 30/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Epine d'Or, Lun 26 Nov 2018 - 4:31

La vie finit par s'éteindre sans qu'aucun ne s'y attende

ft. Le Clan

La vie était dure. Créant la maladie, la famine, le meurtre, la cruauté, la violence, le drame. Tuant les plus faibles, les anciens, les chatons, ceux qui luttaient avec force et courage pour ce qu'ils jugeaient être bon mais qui y laissaient pourtant cette parcelle d'existence et redevenait le néant. Chacun luttait pour sa survie, certains avec bonté et modestie, d'autres avec une patte de fer et dans le but d'aller au plus haut dans la hiérarchie, quitte à faire des victimes dans leur ascension. Tant de chats différents pour un monde si petit. Quel raison avait poussé ce chat, ce jour, à cet instant, à assassiner l'un de ses congénères ? Par choix ? Par haine ? Par simple envie ? Comment savoir ? Tant de possibilités et si peu de réponses.

La guerrière dorée courait dans la forêt, fuyant un ennemi invisible. Ses pattes ensanglantées portaient l'odeur de la mort, étais-ce ce qu'elle fuyait ? Cette féline fuyait-elle à toute haleine la mort qui pesait lourd sur sa conscience alors qu'elle se précipitait vers le camp ? De mauvais souvenir refaisaient surface, ses parents, le blaireau, son père éventré, mort, le sang, la peur, sa mère, morte en un claquement de mâchoire, le sang, la peur, la mort, la terreur, les tremblements, les couinements du meurtrier en fuite... Puis plus rien. L'odeur du camp. Ce fumet si doux et apaisant, indiquant la sécurité, le réconfort, le calme, l'odeur de chaque matou qui s'y trouvait, du plus jeune des chatons au plus rabougrie des anciens. La féline dorée passa le tunnel de l'entrée du camp en moins d'une foulée avant d'apparaître dans la clairière où les guerriers et apprentis s'affairaient à droite à gauche, les chatons jouaient innocemment sous le regard apaisé de leurs mères, les anciens se prélassaient au bord de leur tanière. Mais la dorée ne devait parler qu'à un seul et unique chat, le chef. Les regards commençaient à se poser sur la guerrière. Il y avait de quoi avoir peur. Son pelage était détrempé de sang, ses yeux indiquaient la terreur qu'elle vivait intérieurement. Lorsque ses iris dorées croisèrent enfin celle d'Étoile d'Équinoxe, la femelle se précipita vers lui. Un instant suffit pour que sa respiration se fasse plus calme afin de permettre à la chasseuse d'expliquer la situation au meneur.

« Agonie Céleste, on l'a retrouvé, sans vie, près de la rivière. Esprit des Songes arrive avec son corps. Il y avait une odeur de chat autour d'elle, une odeur que l'on ne connaissait pas, sûrement un solitaire »

Esprit des Songes entra au même moment dans le camp, le corps sans vie de la guerrière dans la gueule. Epine d'Or eut un mouvement de recule. Ils n'avaient rien pu faire pour Agonie Céleste. Lorsqu'ils étaient arrivés sur les lieux, son corps gisait sans vie dans une marre de sang, de grandes balafres couvraient ses flancs et ses yeux semblaient s'être éteints. Comment allait réagir le Clan ? Qu'allait faire Etoile d’Équinoxe ? Des guerriers allaient-ils être envoyés à la poursuite du meurtrier ? Ou attendrait-on le lendemain pour ne pas prendre de décisions hâtives ? La guerrière dorée ne voulait qu'une seule chose, trouver son compagnon, se blottir contre lui et ne plus bouger. La mort était quelque chose d'éprouvant, que cela soit celle d'un proche ou d'un chat peu connu. Lorsqu'un matou rejoignait le Clan des Etoiles, l'on espérait au moins que ce soit pour une bonne raison.

Une mort de vieillesse, tout en douceur, comme s'endormir mais éternellement. Voilà la fin qui devait être accordé à chaque chat de la forêt. Mais la vie était injuste. La maladie emportait des chatons, les assassins emportaient des guerriers jeunes et pleins de vitalités. La mort était toujours regardée d'un sale œil, considérer comme cruelle, sans foi ni loi. Mais la vie n'était-elle pas la plus cruelle des deux ? Voir ses amis, sa famille, ses camarades perdre la vie, n'étais-ce pas une épreuve que seule la vie pouvait vous infliger ? La mort n'était-elle pas plus paisible et douce que la dure réalité de la vie ? Epine d'Or ne voulait plus penser à tout cela. La vie ou la mort, le bonheur ou la tristesse, la lutte ou l'abandon. Tellement de choix qui pesait si lourd sur les épaules des guerriers de cette forêt. Tandis que le soleil descendait doucement dans le ciel, la lumière déclinante indiquait une étape importante. Bientôt, Agonie Céleste serait veillée. Ainsi elle pourrait rejoindre le Clan des Etoiles et profiter de sa seconde vie, là où aucun mal ne pourrait l'atteindre.

Kayl pour Marshmallow only

avatar

Epine d'Or
Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso : 25 lunes
Messages : 182
Date d'inscription : 30/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Epine d'Or, Lun 26 Nov 2018 - 12:16

Ne pas poster ! Spirit et Luny doivent poster avant !

avatar

Esprit des Songes
Puf/Surnom : Spirit
Âge du perso : 28 lunes
Messages : 124
Date d'inscription : 13/10/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Esprit des Songes, Lun 26 Nov 2018 - 17:28

Une nouvelle étoile à travers le ciel.

Feat Marsh, Luny et le Clan

Cette patrouille s’annonçait bien jusqu’à ce qu’on trouve le corps inerte d’Agonie Céleste. Elle s’était annoncé plus longue que prévu. Le guerrier savait que ça ne serait pas beau ce soir. Le ciel semblait s’assombrir de plus en plus, aussi sombre que la nouvelle qu’Étoile d’Équinoxe n’aura pas le choix d’annoncer. Épine d’Or et Esprit des Songes marchèrent côte-à-côte sans dire un mot. Le guerrier au pelage froid croisa le regard dorée de la guerrière. Il déposa le corps au sol:
« Va prévenir Étoile d’Équinoxe, je te rattraperai. »

Il se pencha pour reprendre le corps d’Agonie Céleste et continua sa chemin, plongé dans ses pensées. Qu’allait t-il dire aux proches d’Agonie Céleste ? Et comment sa fratrie allait-elle réagir lorsqu’ils vont voir les pattes ensanglantées de leur frère? Ridicule. Ils ne pourraient pas pensé de mal de lui. C’était loin d’être son style au contraire, Épine d’Or et lui avaient fait tout ce qu’ils pouvaient mais il était déjà trop tard. De plus, il était pas le seul à avoir les pattes trempées...Au moment que le guerrier aux yeux d’argent rentra dans la clairière, un silence de mort régnait. Tous les regards étaient braqués sur lui. Même son frère et ses soeurs le fixait. Le guerrier ne broncha pas d’un poil. C’était du déjà vu tout ça avec la mort de leur père. La scène semblait beaucoup moins macabre qu’au pont, la chatte s’était déjà vidé de tout son sang... Mais son poil en était imbibée et son corps était tout froid. Quelques guerriers s’approchaient d’Esprit des Songes, d’Épine d’Or et d’Agonie Céleste. Une guerrier et une guerrière qu’il ne connaissait peu bousculèrent la foule. Esprit des Songes se mit devant le corps, bloquant le chemin.

“Esprit des Songes, que s’est-il passé?!” Miaula la femelle les yeux plein d’eau.

Le guerrier gris n’avait pas eu le temps de s’adresser à la femelle, il fut distrait par le guerrier qui le bouscula afin de voir le corps d’Agonie. Il fixait son petit corps inerte . Quelques secondes après, il prit la fuite à l’extérieur du campement, poussant tout ce qu’i se trouvait sur son chemin. Esprit des Songes n’était pas insulté, il avait visiblement besoin de son espace. Plusieurs guerriers s’apprêtèrent à partir à sa recherche mais Brume du Matin les intercepta.

“Laissez-le partir, avoir 45 individus alentour de lui est probablement la dernière chose qu’il désire avoir en ce moment. Une seule personne dont il est proche.” Dit t-il froidement.

Les guerriers l’écoutait et seulement une femelle sorta du campement. Esprit des Songes croisa le regard de son frère. Les deux mâles savaient ce que ça faisait de perdre quelqu’un dans une terrible tragédie. Le guerrier avait probablement besoin de temps pour assimiler ce qu’il venait de voir. Probablement, un de ses proches. Le guerrier aux yeux d’argent donna son attention sur la femelle devant lui. Elle savait probablement ce qu’il se passait mais il ne voulait pas qu’elle voit les moindres détails, ce n’était pas joli à voir.

Nous avons fais tous ce que nous avons pu Épine d’Or et moi, mais il était trop tard lorsque nous sommes arrivés. Je suis désolée.  ” Miaula le guerrier de manière empathique.

Le regard vert de la femelle s’embrumait. Elle ne disait pas un mot. Esprit des Songes savait ce qu’il allait se produire. Son regard s’assombrit et montra les dents, accusant le guerrier et Épine d’Or de toute sortes de choses. Elle leurs en voulait de ne pas avoir été là avant et de ne pas avoir pourchassé le ou la coupable. Elle était en état de choc. Esprit des Songes s’approcha la femelle et de sa queue touffue, la serra contre lui. Elle éclata en sanglots et se blottit davantage dans le pelage du guerrier, ne refusant pas ce signe compatissant. L’atmosphère était vraiment difficile et avait l’impression de revenir dans le temps, comparant la femelle à sa propre soeur. Le plus dur là-dedans n’était pas le corps inerte pour lui mais l’entourage.

Shhhh... On est là. Tout va bien, ok? On va passer au travers ensembles. Chuchota Esprit des Songes à la guerrière.
Il passa sa queue touffue sur le dos de la femelle et lui lécha l’oreille. Beaucoup de gens seraient mal à l’aise dans ce genre de situation mais pas lui, pas Esprit des Songes. Les personnes en deuil c’est parfois de ça qu’ils ont besoin, de sentir une présence. Quelqu’un qui est là pour eux dans les moments plus obscurs. Ça sert à rien de se fâcher et péter unr crise à quelqu’un qui vient d’apprendre une nouvelle comme ça. Chaque personne réagit différemment. Peut-être même qu’elle aurait pu foutre un coup de griffe à Esprit des Songes suite à son approche un peu plus invasive mais ce n’est jamais arrivé jusqu’à maintenant parce qu’il avait appris à lire ce type de language. Le femelle ne démontrait pas assez d’agressivité pour lui foutre un coup sur la gueule. Elle faisait que crier sa rage et sa douleur d’une manière différente. Si elle avait pris de la distance et feuler au visage d’Esprit des Songes, ça aurait été une autre histoire. Esprit des Songes croisa le regard de ses soeurs puis se posa sur Étoile d’Équinoxe.

(c)Ewi pour Spirit


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum