Météo
La saison des feuilles mortes gagne de plus en plus de terrain, et ses conséquences se font de plus en plus ressentir : les pluies sont plus fréquentes, et les températures ont chuté et environnent les 10°C actuellement.

Infos
saison des feuilles mortes
aléas naturels : aucun
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
«  Lies a warrior » ft. Chou



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design d'automne 2017 mis en place :D
Lien ici
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez le Clan du Tonnerre et la Troupe Inondée qui manquent cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Course aux Rp's
Une course aux rp's est sur le point de commencer ! Inscrivez vous ICI (www)


Partagez | 
 

  «  Lies a warrior » ft. Chou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

admin luny
avatar

Je suis
Déchéance de la Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : .
Âge du perso (en lunes) : 40 lunes || Mort à 17 lunes
Messages : 371
Date d'inscription : 13/10/2014

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : .
Relations :


Jeu 31 Déc 2015 - 20:04

Le soleil ne brillait pas. Le soleil ne brillait jamais, tout comme le vent soufflait toujours. Pas fort, non, juste un peu, comme toujours. C’était toujours ainsi. Le vent bougeait les branches des arbres qui n’avaient pas de feuilles présentement et la forêt était gelée. Comme toujours. Elle le serait toujours, gelée, la forêt. C’était ainsi. Et toi, tu la parcourais depuis des lunes, errant comme un esprit en peine, sans véritable but, n’est-ce pas ? Faux, un but, tu avais un but. Le but que tu avais depuis tellement de temps, et qu’on t’avait appris à avoir, après tout. Un but qui alliait sang, pouvoir et vengeance. Prendre le trône, avoir un allié sur le trône. Tu attendais que ça, de voir un allié s’hisser au pouvoir.

Peu importe. Pour le moment, peu importait. Tu avais autre chose à faire. Petite Plainte était devenue novice. Tu avais assisté à son baptême, Plainte Nuageuse. Beau nom. Mais maintenant, tout revenait à toi. Oh, elle avait eu un mentor qui en valait la peine, un guerrier qui était entraîné et qui pourrait lui apprendre ce qu’elle avait à apprendre, mais ce n’était qu’un guerrier du Clan du Tonnerre qui lui dirait toujours de suivre le code du guerrier. Toi, tu ne lui dirais pas de suivre le code du guerrier, non. Tout était déjà préparé, mais c’était évident que tu ne demanderais pas à cette féline de suivre le code du guerrier, surtout que tu ne le suivais pas plus et ne désirais pas le suivre. Déchéance de la Lune, mort en tant que guerrier loyal aux yeux de ton Clan et pourtant traître qui agissait dans leur dos.

Plainte Nuageuse ne pourrait pas développer tout son potentiel auprès de Griffe de Lion, tu le savais, c’était une évidence que tu ne niais pas. Elle avait besoin qu’on la pousse à se dépasser, qu’on la pousse à être meilleure que sa sœur, que son frère. Parce que sans ça, elle ne restera qu’au même stade, qu’une novice comme les autres, mais elle ne devait pas être une novice comme les autres non. Elle devait s’accrocher à l’obscurité comme lui le faisait, elle devait devenir une fidèle partisante de la Forêt Sombre, même si cela devait être inconscient. C’était ainsi, elle devait le faire. Et tu allais l’aider n’est-ce pas ? Tu allais l’aider à comprendre que sa destinée n’était pas dans les pas de celle de sa mère, ou de quiconque de sa famille. Tu allais l’aider à comprendre qu’elle ressemblait sans doute plus aux traîtres qu’elle ne le pensait, tu allais faire d’elle ce que tu étais. Pauvre petite.

Tu parcourais le sentir de ta forêt, mais finis par arrêter de courir, de t’en aller, filer aussi vite que le vent. Tu restas longuement là, sans piper mot, parce que tu savais que la nuit tombait doucement sur Cerfblanc, tu avais appris à reconnaître les changements de journée à partir de ta forêt et tu savais qui tu attendais, tu étais au bon endroit pour l’accueillir. Le plus dur maintenant, ce serait de faire illuminer ton pelage pour poursuivre ton plan. Tu fermas les yeux, vacillas quelques instants, te concentras également et puis, tu rouvris les yeux, ton pelage illuminé comme de l’intérieur. C’était beaucoup d’énergie que de faire que les ombres t’entourant deviennent lumières et c’était dangereux, tu t’épuisais ainsi, mais tu devais le faire. Tu te nourrirais des peurs et des songes de ta nouvelle novice.

Maintenant, il fallait seulement attendre qu’elle ouvre les yeux dans ce lieu plutôt sombre, lieu que tu ne pouvais pas changer, mais tu avais bien une explication. Elle devait te croire. Imposant, tu étais imposant, mais tu ne lui ferais pas de mal. Pas tant qu’elle te serait aussi utile qu’elle pouvait t’être présentement. Tu t’étiras longuement. Elle finit par arriver, tu le sus, tu le savais toujours après tout et alors tu t’approchas doucement. Tu étais grand, ton pelage gris argenté brillait, tu illuminais. Tu n’avais jamais paru aussi fort et tu en étais fier. Tu avais l’apparence qu’il fallait avoir et tu la regardas. Tu lui volais déjà un songe en l’amenant ici, le songe qu’elle aurait dû avoir au lieu de te voir, mais ce n’était pas ton problème, n’est-ce pas ?

« Bienvenue sur une partie des terres du Clan des Étoiles, Plainte Nuageuse. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Equi admine
avatar

Je suis
Plainte Crispante
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Equi, Cica, Chou pour ma Chou
Âge du perso (en lunes) : 26 lunes
Messages : 159
Date d'inscription : 24/08/2015
Age : 22
Localisation : Dans la pouponnière, pff.

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Jeu 4 Fév 2016 - 17:40

La journée venait de se terminer, il faisait maintenant noir partout, dans la clairière du Clan. Tout était silencieux, et, comme à mon habitude, je n’arrivais pas à dormir. J’étais probablement trop anxieuse. Le fait est que j’avais un programme chargé le lendemain, je me devais de me reposer, sinon je ne tiendrais pas le coup. Je sais bien que je suis forte, que je peux endurer beaucoup, mais je ne voulais pas pousser mes limites jusqu’au bout non plus. Les ronflements de mes compagnons témoignaient que le sommeil les avait bien emporté dans le doux monde des rêves, eux. J’aimerais bien faire pareil, de mon côté. Oui, j’aimerais.

Au fur et à mesure que l’heure avançait, j’étais de plus en plus fatiguée. Je sentais tranquillement mon énergie baisser, alors que moi, je ne récupérais pas. J’aimerais tellement pouvoir m’endormir… Et puis, comme si on m’avait entendu, il fit soudain encore plus noir que l’extérieur de la tanière. Et le décor changea, pour laisser place à un environnement sombre, mais également scintillant, ce qui fit que je n’avais point peur, et que je m’avançais sans aucune crainte. Sans me soucier de quoi que ce soit.

Un corps illuminé commença à s’approcher de moi. Je le reconnu aussitôt. Comment ne pas pouvoir ? C’était ce fameux guerrier du Clan des Étoiles, celui que j’avais rencontré il y a quelque temps. J’étais contente qu’il revienne enfin ! Peut-être que maintenant que j’étais apprentie, il devait se dire que je méritais de savoir ce que je devais faire pour accomplir ma destinée ? C’était sûrement ça, il n’y avait pas de doute. Je souriai, heureuse et parfaitement comblée, alors qu’il continuait à avancer dans cet environnement spécial pour un vivant comme moi.

Il prit le parole le premier. Enfin, je lui avais laissé la prendre, parce que je savais qu’il ne fallait pas contrarier les esprits des anciens combattants. Et lui, à sa carrure, j’en avais conclu qu’il était très très puissant ! Sinon, ils ne l’auraient pas choisi pour venir me parler, m’apprendre cette prophétie. Alors, pour ces raisons, j’étais toute ouïe à ce qu’il me disait. Il me salua. Normal, puisque c’est comme ça qu’on débutait une conversation, habituellement. J’eus un frisson de bonheur lorsqu’il prononça mon nom, un nom d’apprenti.

“ Salut ! Alors, pourquoi voulais-tu me voir ? ”
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Déchéance de la Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : .
Âge du perso (en lunes) : 40 lunes || Mort à 17 lunes
Messages : 371
Date d'inscription : 13/10/2014

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : .
Relations :


Mar 23 Fév 2016 - 4:12

Tu la regardais. Elle était belle. Elle avait toujours été belle. Et intéressante. Est-ce pour cela que ton demi-frère avait décidé de la choisir, même inconsciemment ? Éclat Mystérieux avait bien dit faire confiance à son instinct, est-ce pour cela que son instinct avait décidé que Plainte Nuageuse serait une parfaite apprentie pour toi ? Tu ne le savais pas, et sans doute que cela ne t’’intéressait pas plus que cela, de le savoir. Tout ce que tu savais, c’était que la nouvelle novice se tenait maintenant devant toi, dans les terres de la Forêt Sombre sans même le savoir. Plainte Nuageuse… il est encore temps de fuir. Mais elle ne fuirait pas. Tu ne lui laisserais pas le temps de fuir, elle n’aurait pas le temps de songer à fuir, parce que tu avais tout préparé et que c’était un peu comme une proie. Elle était prise au piège, dans ton piège, et elle deviendra ta novice. Le jour où la vérité éclatera, elle ne pourra pas songer à te laisser tomber, parce qu’elle y aura pris goût. Tu allais t’en assurer. Tu ne devais pas faire d’erreur, parce que Plainte Nuageuse était une recrue de choix et que la perdre serait terrible. Les novices de la Forêt Sombre ne courraient pas les rues. Et le caractère de cette femelle était parfait pour un tel entraînement. Il fallait seulement lui mentir un peu, enjoliver la vérité… pour qu’elle se prête au jeu et comprenne à quel point le jeu était enivrant. Il en valait la chandelle.

Tu te souvins alors de l’avoir déjà rencontré. Tu l’observais et tu étais déjà allé la voir pour la préparer, pour lui dire que le jour venu, tu viendrais la voir pour lui dire ce que tu attendais d’elle. Elle n’avait pas compris, elle avait été impatiente. Plainte Nuageuse n’était pas une novice très patiente et agréable lorsque les choses ne faisaient pas son affaire, mais ici elle apprendrait à prendre sur elle pour ne pas se prendre une correction en pleine gueule. Tu étais plus fort qu’elle, elle regretterait rapidement si elle avait le malheur de te contredire. Toi, Déchéance de la Lune, fidèle partisan de la Forêt Sombre depuis des douze lunes. Tu t’ébrouas légèrement et alors la novice te demanda pourquoi tu voulais la voir. Tes yeux se mirent à briller. Elle n’était toujours pas patiente. Elle allait devoir apprendre à attendre les réponses, parce que jamais au grand jamais tu ne lui donnerais celles-ci si elle ne se montrait pas patiente, elle devrait attendre inévitablement pour les obtenir. Surtout… surtout concernant cette «prophétie». Prophétie qui n’existait pas et naissait de ta propre tête. Prophétie en laquelle elle devra croire, pour devenir la meilleure guerrière. Elle pourrait même être plus forte que Nuage d’ me, au bout d’un moment, tu n’en doutais point. Plainte Nuageuse avait un fort potentiel dissimulé à l’intérieur de son corps et son esprit impatient, capricieux.

Doucement, de ta démarche gracieuse et dangereuse, menaçante, tu t’approchas de la féline pour n’être plus qu’à une ou deux longueurs de queue de souris d’elle. Tu étais si près que tu sentais sa respiration et voyais tous les détails de ses pupilles dilatées légèrement par”’ l’excitation de se trouver ici et d’entendre son nom d’apprentie. Sans doute ne réalisait-elle pas encore totalement qu’elle était une apprentie guerrière désormais. Ce n’était pas grave… elle allait le réaliser complètement d’ici peu, parce que l’entraînement, le véritable entraînement, allait débuter dans quelques temps. Peut-être pas cette nuit… ou peut-être que si, tu verrais bien. Elle allait apprendre à devenir une chasseuse hors pair, mais surtout une combattante redoutable et redoutée. Elle allait apprendre à ne pas se laisser marcher sur les pattes et toujours dépasser les autres, peu importe les efforts à fournir. Elle allait apprendre à ne pas craindre d’enfreindre le code du guerrier, parce que celui-ci importait peu, et surtout, elle allait apprendre, comme toi, à tuer. À être une meurtrière et vivre pleinement avec ce fait, tout en le dissimulant. Elle allait devoir apprendre tout simplement et tu allais aider cette nouvelle disciple à comprendre toutes les petites règles et façon de faire de ce mode vie. Elle représentait un point culmunant de ta vengeance.

“Patience. Tu sauras les choses en temps et lieux.. tu fais l’objet d’une prophétie et j’attends de toi que tu te montres digne de cela.”
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Equi admine
avatar

Je suis
Plainte Crispante
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Equi, Cica, Chou pour ma Chou
Âge du perso (en lunes) : 26 lunes
Messages : 159
Date d'inscription : 24/08/2015
Age : 22
Localisation : Dans la pouponnière, pff.

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Ven 1 Avr 2016 - 7:30

Lies a warrior

ft. Chou


Le guerrier argenté ne semblait pas content. Ho non, avais-je fait quelque chose le déplaisant ? Je ne pouvais pas me permettre de déplaire un membre du Clan des Étoiles ainsi, sans raison, surtout lorsque celui-ci m'avait annoncé que je faisais partie d'une prophétie ! D'ailleurs, je me demandais bien quelle était cette prophétie. C'était mystérieux, j'avais bien envie de savoir qu'était-ce. Ho, peut-être que ce sera moi qui sauverai le Clan du Tonnerre et ceux qui étaient disparus ? Ho oui, je le savais ! Je savais que j'allais être forte plus tard, je n'avais jamais eu besoin qu'on vienne me le dire. Je croyais suffisamment en moi pour me le dire moi-même, et devinez quoi, et bien c'était ce que je venais de faire ! Et ouai ! C'était pas merveilleux, ça ? Mais Déchéance de la Lune brisa légèrement la petite joie qui s'était instaurée en moi en me dictant mes actions. Pas assez patiente ? Et je ne voulais pas savoir en temps et lieu ! Je voulais savoir en... maintenant et maintenant ! Voilà, ça sera mon nouveau dicton, dorénavant ! Mais le guerrier gris argenté était très fort, et je l'admirais vraiment, avec ses beaux yeux. On dirait presque qu'ils étaient magiques, et que lui aussi. Avais-je réellement envie de le décevoir ? Non. Non, parce que sinon, il ne me confirmerait jamais la prophétie, et je ne pourrais jamais savoir ce que j'aurais dû faire en réalité. Pourrais-je vivre ainsi, dans l'optique de faire à chaque jour quelque chose de mal, m'éloignant un peu plus de ce pour quoi j'étais née ? Pourrais-je seulement le supporter ? Non, je ne croyais pas. Il y avait de bonnes chances que je craque avant. Depuis qu'il m'avait annoncé cette foutue prophétie, j'étais obsédée. Je voulais absolument savoir ce que c'était. Plus que tout au monde. J'en avais même rêvé, une nuit ! Mais il voulait du silence. Il voulait de la patience. Et bah, il allait les avoir, et sur un beau plateau d'argent. J'arrêtai donc de bouger. Plus aucun mouvement, plus aucun son. C'était à peine si je respirais, à peine si je clignais des yeux. J'allais tellement être patiente qu'il n'en reviendrait pas, et il dirait à Agate Étoilée que j'étais prête à devenir apprentie, et donc elle en passerait un message à Étoile Sanglante. Et alors, hop, je serais ravie et tout irait bien dans le meilleur des mondes. Alors je m'assurais de ne pas bouger. Pas d'un poil. J'avais l'impression de ressembler à une statue, tellement j'étais immobile. Vous verrez, dans pas longtemps, il en oubliera que je suis vivante, à force d'avoir été immobile si longtemps, c'était moi qui vous le dis ! C'était un peu comme un deuxième mentor, pour moi, une façon de devenir plus forte. J'avais Griffe de Lion, qui était un bon mentor, mais j'avais aussi lui. Et ça me plaisait. Je deviendrai la plus forte avant la fin de mon entraînement d'apprentie, j'en étais certaine. Ho oui, il n'y avait vraiment aucun doute. Aucun. Je voulus sourire, mais je ne le fis pas. Il fallait que je reste immobile, en attendant la réaction de mon deuxième mentor. Pour lui plaire. Et pour lui plaire, je ferais tout. Absolument tout ce que qu'il me disait de faire. Oui, tout.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Déchéance de la Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : .
Âge du perso (en lunes) : 40 lunes || Mort à 17 lunes
Messages : 371
Date d'inscription : 13/10/2014

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : .
Relations :


Sam 9 Avr 2016 - 3:52

Tu regardais ta nouvelle disciple sans rien dire, tu attendais simplement parce que tu la voyais débattre intérieurement entre son besoin de savoir et donc de t’obéir et celui de vouloir obtenir les informations quand elle le désirait, c’est-à-dire, maintenant. Tu savais que la première option sera celle qui gagnera auprès de la petite féline qui se trouvait devant toi parce que tu avais bien eu l’occasion de l’observer et d’apprendre à connaître son comportement, son tempérament. Il t’était donc évident que le débat intérieur de Plainte Nuageuse se conclurait par l’acceptation de se montrer plus patiente. Tu devais agir comme s’il y avait vraiment une prophétie et tu ne devais laisser aucune fuite, mais ça ce n’était pas un défi. Le défi, il résidait dans le fait que tu devais discipliné une novice que jamais personne n’avait jugé nécessaire de discipliner lorsqu’elle était chatonne, tout en développant ce côté d’elle qui voulait toujours remporter les choses, parce que c’était un atout, pour toi. Elle voudrait accomplir la prophétie et elle ferait tout pour l’accomplir, mais elle devrait t’obéir et tu la savais par moment très réticente à l’obéissance des ordres. Il ne restait maintenant plus qu’à voir comment elle réagirait, cela allait être déterminant pour la suivre des événements, et pour déterminer comment toi tu seras, quelle serait ton humeur.

Tu la voyais se poser des questions et tu pouvais presque savoir lesquelles. Tu savais qu’elle pensait à cette prophétie que tu lui avais annoncé. Cette prophétie qui n’était au final qu’illusions, de mensonges, mais ça elle ne devait pas le savoir, pas maintenant, pas tant que tu ne la savais pas attaché à toi, parce qu’on s’attachait toujours au mal au bout d’un moment et tu savais bien qu’après plusieurs lunes, elle ne saurait plus se passer des entraînements, de la Forêt Sombre, et si même tu lui annonçais que la prophétie n’était que mensonges, tu étais persuadé qu’elle demanderait à rester, à demeurer ta novice. Elle deviendrait forte, avec toi, elle deviendrait agile, elle saura se contrôler et contrôler, et tu savais que cela lui faisait envie, alors il te semblait évident que tu aurais un prochain contrôle sur la petite quand elle comprendrait tout ce dont elle pourrait être capable en donnant son âme au Diable. C’était toi, le diable, dans ce cas-ci. Et on pouvait bien dire que sa présence ici la faisait te vendre son âme. Pauvre petite. Tu manquais d’empathie et quelque part, le sort des autres ne t’intéressait pas, sauf celui de ta compagne, bien entendu.

Plainte Nuageuse arrêta soudainement de bouger. Plus aucun mouvement. Plus aucun bruit. Ton regard étrange, impressionnant, la fixait et tu ne bougeais pas, comme en réponse à sa soudaine immobilité. On aurait pu croire que la petite ne respirait plus et ne clignait même plus des yeux, mais tu savais bien qu’elle respirait, tu le voyais et tu t’assurerais même qu’elle continue de respirer parce qu’elle ne devait juste pas mourir, pas tout de suite du moins. Et tu la voyais cligner des yeux de temps en temps, alors il te semblait bien évident qu’elle clignait des yeux, seulement elle ne bougeait plus, elle demeurait ancrée dans une immobilité latente, et le temps s’écoulait. Elle ne parlait pas. Pas un son ne sortait de sa gueule, et c’était la même chose pour toi qui la regardais et la fixais, telle une sorte de test pour savoir jusqu’à où elle pourrait durer sans faire le moindre mouvement et sans dire la moindre parole. Tu sus alors que tu avais atteint bien plus profondément que prévu l’âme de la novice, son cœur, voire même son subconscient en lui donnant le désir de te plaire et la presque peur de te décevoir. À présent, il t’apparaissait clair comme de l’eau de roche qu’elle ferait rien qui ne puisse te décevoir et si elle associait impatience à déception, elle serait d’autant plus patiente. Il t’apparaissait à cela la manière de la rendre comme tu le désirais. Manipulation ? Oh. Peut-être. Tu n’en avais rien à faire, après tout, que ce soit de la manipulation ou autre chose.

Tu ne bougeais pas non plus. Tu attendais. Le silence prenait tout l’espace, et semblait même peser lourd. Mais pour toi, le silence ne pesait pas lourd parce que tu avais appris avec le temps à aimer le silence et presque même le désirer lorsque tu te retrouvais seul ou que la colère se faisait un peu trop insistante, un peu trop explosive. Le silence parvenait à te calmer ne serait-ce qu’un peu et pouvait toujours se révéler utile, alors peu importe les instants, il n’était jamais lourd, et tu ne désirerais jamais l’effacer, le faire s’en aller, sauf qu’à certains moments, tu ne pouvais pas non plus le laisser demeurer éternellement parce que tu allais devoir parler, faire les choses que tu avais à faire. Tu devais l’entraînement, pas l’informer, pas maintenant, il fallait tester sa patience, il fallait voir jusqu’à où elle pouvait attendre, et dans deux nuits, ou un peu plus, tu lui parlerais de la prophétie, de cette prophétie née de ton esprit, mais pas maintenant. Ta queue se mit à remuer légèrement tandis que tu reculas tout en continuant de l’observer. Tu allais lui demander de faire quelque chose qu’elle ne saura pas faire, mais ça tu le savais. Tu voulais voir jusqu’à où allait son audace. Tu voulais apprendre à la connaître mieux que tes observations à distance ne t’avaient permis de le faire.

« Surprends-moi. »

Et il était évident que tu parlais de te surprendre en t’attaquant et de tenter de te mettre par terre. Mais elle ne pouvait pas y arriver, non, pas maintenant. C’était évident.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Panicum virgatum Warrior
» Greek warrior - Tartar Miniatures
» Iris ensata Asian Warrior
» andropogon gérardii Indian Warrior ( aka schizachyrium )
» Aurevoir EDJY ma Warrior, une étoile de plus brille...


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Les rêves :: Forêt Sombre-