Météo
Chaleur, herbe verte, ciel bleu et fleurs resplendissantes… Nul doute, la saison des feuilles vertes est là. La chaleur se fera plus forte que jamais, mais une douce brise viendra de temps en temps rafraîchir vos fourrures. Attention aux orages et à la sécheresse. Il fera chaud : les températures iront de 20 à 35°C.

Infos
saison des feuilles vertes
aléas naturels : orages
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Maléfice, solitaire brisé || "L'amour est le plus douloureux des poisons"



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Effectifs
Troupes Inondée et Embrumée PRIORITAIRES!
Effectifs
Préférez les guerriers aux apprentis et aux chatons (qui sont fort nombreux).
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design des Exams en place !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !


Partagez | 
 

 Maléfice, solitaire brisé || "L'amour est le plus douloureux des poisons"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Maléfice
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, Nemo, Ombry, ...
Âge du perso (en lunes) : 46 lunes
Messages : 205
Date d'inscription : 17/01/2016
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : /
Relations :


Dim 17 Jan - 18:16


 

  Maléfice

 
 
 
 
 
 

 

  Ton chat
 
Ton âge: 29 lunes
Ton sexe: Mâle
Ton clan: Solitaire
Ton rang: Protecteur d'Aile Orangée ou Banni du Clan du Vent, au choix.

Ton but dans la vie: Un but? Un sens à sa vie? Maléfice en cherche un désespérément. Un but, une fin à atteindre pour s'y raccrocher et arriver à tenir. Petit à petit celui de protéger Aile Orangée et de l'aider à être la plus heureuse possible se dessine devant lui. A lui de voir s'il utilise cette occasion ou part en quête d'un autre but...

  Ce que voient les yeux
 
Maléfice est un beau matou. Oui, on peut dire ça, même s'il ne le pensera et ne l'acceptera jamais. Son pelage court est d'un brun chocolat uniforme et brillant, ses deux pupilles scintillent d'un éclat vert pâle et doux. Sa queue, longue et souple, lui confère un équilibre et un charme certain. Ses pattes rondes sont terminées par des coussinets roses mais résistants, une robustesse acquise par son errance solitaire. Ses crocs, bien qu'on ne les voit que rarement, sont d'un blanc ivoire ciselé et redoutable.
 

 

  Ce que voit le cœur
 


Selon lui: Jaloux – Possessif – Solitaire – Renfermé - Taiseux –  Sensible – Susceptible – Lunatique – Têtu – Lâche – Se pose trop de questions et réfléchit trop – A besoin de comprendre les choses – A peu de confiance en lui – Espère souvent trop - Égoïste - Ennuyeux - Maladroit - Pas à la hauteur - Inutile - Naïf - Idiot - Con - Souvent pigeon

En réalité: Dénigrant envers lui-même - Gentil - Sensible - Solitaire - Introverti - Jaloux - Assez généreux - Attentionné et prévenant, voire trop - Passionné - Conciliant - Prêt à faire n'importe quoi pour ceux qu'il aime - Plutôt têtu - A besoin de comprendre les choses – A peu de confiance en lui - Réfléchi - Fidèle
 

 
Ces souvenirs qui m'ont forgé
 
Son histoire... Elle a fait de lui ce qu'il est. Elle n'est pas rose, loin de là. Elle est incomplète, dans sa tête. Ce ne sont que des fragments d'histoire, des événements, des scènes importantes, de celles dont on garde une image gravée dans son cerveau. De celles que l'on oublie jamais parce qu'elles nous ont marqué au fer rouge. Les voilà, ces bribes de vie. Ces souvenirs ancrés au plus profond de son être.



Milieu de la saison des feuilles nouvelles. Une belle journée, ensoleillée et douce. Un camp, dans une plaine battue par les vents. Un buisson de ronces protecteur. Et, à l'intérieur, un petit chaton. Qui touche terre pour la première fois.
Un petit chaton brun, encore aveugle et sourd. Mais déjà seul. Comme si tout était déjà tracé. Enfin, seul, pas tout à fait. Juste à côté gît le corps d'une chatte crème. Celle qui l'a porté durant deux lunes. Celle qui vient de lui donner la vie. Mais elle vient d'expirer, le laissant seul pour affronter le monde qui l'attend.
Couchés contre elle, deux autres petits corps minuscules. Minuscules, et immobiles. Mais le petit brun n'en a même pas conscience. Son instinct lui dit qu'il a besoin d'une mère. Il n'en a plus. Alors il crie. De sa voix aigüe et stridente de nouveau-né, il crie. Son premier cri. Premier d'une longue série.
Et, au dehors, un guérisseur éploré annonce la nouvelle à son Clan. A la plainte du petit, il se hâte de revenir. Il l'attrape délicatement pour le présenter à ses camarades. Et surtout, lui trouver une reine qui peut s'occuper de lui. Il est confié à une mère de deux chatons déjà forts. Et, peut-être de part son arrivée peu encourageante, est nommé Petit Maléfice.

[...]

Une lune a passé. Une reine nommée Lapin des Landes est sur le point de mettre bas. Cette fois, cela se passe bien. Petit Maléfice regarde avec curiosité et amusement les minuscules boules de poils aveugles et ridicules qui commencent doucement à téter. Il y en a trois : Petite Écaille, Petit Geai et Petite Orange. Il est bien loin de se douter que cette dernière changera sa vie. Comme quoi, l'innocence d'un chaton va loin. On lui fait croire que la vie est belle, joyeuse, souriante et amusante. Mais un jour, d'un coup, on retire le masque, on lève le rideau. Et si c'est trop violent, on en garde la cicatrice sa vie durant. Non il n'était pas préparé. Et pourtant...

[...]



5 lunes déjà. Cela fait cinq lunes que Petit Maléfice est entré dans ce monde. Il n'est encore qu'un chaton joyeux, heureux et innocent. Il est sage, gentil, bien élevé, si l'on oublie ses quelques escapades récidivistes. Il s'entend bien avec les autres chatons, ceux de Lapin des Landes et de Saule Doré, surtout avec Petite Orange. Ils s'amusent comme des petits fous. Bref tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Jusqu'à ce que la lande commence à blanchir le matin, que le vent souffle en bourrasques violentes et froide, et que son poil commence à s'épaissir. Jusqu'à ce que Petite Écaille et Petit Geai commence à tousser, malgré que la saison soit encore peu avancée. Et surtout, jusqu'à ce qu'ils soient déplacés dans la tanière du guérisseur. Là, la peur monte un peu, même si quand on est chaton, on a toujours du mal à concevoir ce genre de choses. Les risques. Et ce qui peut arriver. Et pourtant... Ce n'est pas pour cela qu'on en est exempt. La Mort finit par emporter les deux chatons au Clan des Étoiles. Petit Maléfice s'emploie alors à réconforter son amie comme il peut, mais n'a pas à le faire longtemps. Même pas un quart de lune, et c'est tout oublié. Trop petits pour comprendre. Heureux chatons qui ne connaissez pas tout ça. Malheureusement, il faut apprendre.

[...]



Les chatons ont grandi. Petit Maléfice a sept lunes désormais. Petite Orange, six. Ils passent leur temps à jouer ensemble, se chamailler pour de faux et faire des bêtises en sortant en douce. Petit Maléfice est heureux. Il a là une amie, une grande amie. Il sait qu'elle sera toujours là. Il en est certain. Ce sera toujours comme ça, il pourra toujours aller vers elle, il pourront toujours s'amuser, rire à se rouler par terre et aller écouter les Anciens en se chuchotant des commentaires ou simplement en échangeant des regards complices. Déjà, il n'avaient plus vraiment besoin de se parler. Se regarder dans les yeux suffisait. Ils se comprenaient très bien ainsi.

Aujourd'hui, c'est leur baptême. Petit Maléfice a dû attendre une lune de plus, mais il s'en fiche, comme ça c'est en même temps qu'elle. Dans la pouponnière, sa mère lui lisse les poils tandis qu'il l'observe les yeux brillants. Ça y est ! Ils vont pouvoir sortir pour de vrai ! Ils s'avancent à quatre dans la clairière et s'arrêtent au pied du Grand Rocher. Étoile Ardente prend alors la parole et les appelle chacun à leur tour:
"- En ce jour, il est temps pour ces chatons de devenir apprentis. Petit Maléfice, à partir de maintenant et jusqu'au moment où tu recevras ton nom de guerrier, tu te nommeras Nuage de Maléfice. Que le Clan des Étoiles guide ta voie. Cœur de Tilleul, Clair-Obscur est déjà un valeureux guerrier. Il est temps pour toi de t'occuper d'un nouvel apprenti. Je sais que tu sauras transmettre ton talent et ta persévérance à nouveau."
Nuage de Maléfice touche le museau de son mentor avant d'aller s'asseoir les yeux brillants alors que la voix du chef s'élève à nouveau.
"Petite Orange, à partir de maintenant et jusqu'à ce que tu reçoives ton nom de guerrière, tu t'appelleras Nuage Orangé. Clan des Étoiles, aidez cette apprentie à devenir l'une de nos valeureux guerriers. Hermine Silencieuse, il est temps pour toi d'être mentor. Orage du Soir a fait du bon travail avec toi et je sais que tu sauras apprendre à ton tour à ton apprentie tout ce qu'une bonne guerrière doit savoir."
Et Nuage Orangé vient le rejoindre après avoir effectué le même rituel. Étoile Ardente termine en nommant Nuage du Ciel et Nuage de l'Oiseau. Et les acclamations retentissent, Nuage de Maléfice criant le nom de son amie plus fort encore que tous les autres. Il a hâte de pouvoir s'entraîner avec elle. A deux, ils seront les meilleurs du Clan.

[...]



Les deux amis courent à perdre haleine dans la lande en riant. Ils sont tellement heureux que ça leur fait mal au ventre. Ils s'arrêtent en haut d'un colline et Nuage de Maléfice l'observe en souriant. Désormais, ils ne cessent de s'échanger des regards complices, et le Clan sait qu'en voyant l'un, l'autre ne va pas tarder à arriver. Ils font tout ensemble. Les meilleurs amis du monde, dit-on. Mais Nuage de Maléfice commence à éprouver autre chose pour Nuage Orangé. Quelque chose d'encore plus fort, d'encore plus prégnant. Quelque chose qui lui fait mal dans les rares moments où ils ne sont pas ensemble, quelque chose qui le fait la voir autrement, quelque chose qui lui donne envie de hurler de joie quand elle lui sourit. Quelque chose qui lui serre le cœur quand il entraperçoit les regards qu'elle lance à Nuage de Jaspe. Mais il tente toujours de ne pas y penser. De se dire qu'elle ne pense pas ça. Et qu'un jour il arrivera à lui dire. A prononcer ses mots qui ne font que rester coincés au fond de sa gorge mais lui brûle le bout de la langue. Il aimerait le lui crier aux quatre vents, mais il n'y arrive pas. Et elle-même ne le remarque pas. Alors il continue de se contenter de cette amitié déjà étonnamment forte.

[...]



12 lunes. Bientôt guerrier, déjà. Et pourtant, la force de l'avouer ne lui est pas encore venue. Il se sent lâche, faible, nul. Il commence à se dénigrer lui-même, à se décourager parfois. Pourtant, ce n'est pas l'amour qui lui manque. Il devient même de plus en plus présent dans le cœur de l'apprenti. Mais il voit bien aussi que son amie échange des regards de plus en plus entendus avec le jeune guerrier roux. Il a très bien compris qu'elle ressent la même chose pour le rouquin. Il aimerait tellement le lui dire lui avant de la voir vraiment partir ! Mais il n'ose pas s'affirmer et montrer ce qui brûle en lui. Il n'y arrive pas. Il ne lui dit pas. Et il reste son meilleur ami.
Mais c'est ainsi que la jalousie élit domicile en lui, et invite la rancœur à la rejoindre. Nuage de Maléfice commence à détester Jaspe Sanguin. Ce dernier finit bien par comprendre l'origine de la haine de l'apprenti, mais l'utilise pour se moquer. Quand leur belle n'est pas là, ils se lancent des insultes, des piques, des reproches, ... Jaspe Sanguin le rabaisse sans arrêt, rappelant le fait que c'est lui que Nuage Orangé aime. Nuage de Maléfice encaisse les coups, les insultes, gardant tout pour lui. Il n'en parle à personne, pas même à Nuage Orangé, ne voulant pas détruire son bonheur. Il construit sa carapace, découvre la solitude, commence à s'y réfugier au moindre souci, même ceux étrangers à son rival. Nuage Orangé ne remarque pas son éloignement, accaparée par le récent bonheur de l'amour. Ce qu'il lui reproche en silence. Dans les moments les plus durs, il apprend à remarquer tout ses moindres défauts, à lui reprocher tout ce qu'elle ne fait plus, le peu de temps qu'ils peuvent encore passer ensemble, la place minuscule qu'il lui semble occuper désormais dans sa vie. Les rares moments où ils sont encore à deux deviennent des instants de pur bonheur, chaque rassemblement, l'occasion de la dévorer des yeux à la dérobée, leur baptême et leur veillée, celle de se gorger de son odeur délicieuse, de la douceur de son pelage, graver son image sur ses prunelles. Ils ont beau être du même clan, Maléfice Désespéré pressent que les opportunités de la voir s'amenuiseront encore, maintenant qu'elle a le même rang que Jaspe Sanguin. Il passe la plus belle nuit de sa vie à ses côtés, sans paroles mais avec comme une complicité retrouvée entre eux deux. La plus belle, et l'une des plus tristes. Car il redoute l'arrivée du matin qu'il pense annoncer un adieu. Il a trop peur de perdre ce qu'il lui reste.

[...]



C'est un jour de début de saison des feuilles vertes. Maléfice Désespéré chasse, seul, et revient au camp, un lapin et une grive à la gueule. C'est alors qu'il surprend l'échange tendu entre les deux chats. Et qu'il aperçoit les larmes qui souillent son beau pelage blanc et la détresse au fond de ses yeux. Il s'approche, se presse contre elle dans l'espoir de la réconforter. Elle le repousse, trop choquée, et Jaspe Sanguin prononce une ultime insulte. Le guerrier brun voit rouge. C'en est trop. Il bondit, frappe l'autre à la tempe et roule avec lui dans un amas de coups et de cris. Les griffes déchirent, les crocs trouent, le sang coule. Maléfice Désespéré sait que son adversaire est redoutable, plus fort que lui même, mais il se bat pour elle et ça décuple sa rage de vaincre. Il prend même du plaisir à laisser une longue estafilade sanglante à Jaspe Sanguin, juste avant de l'aplatir au sol.
"- Assez ! Maléfice Désespéré, relâche-le."
C'est Étoile de la Colombe. Le guerrier brun fait ce qu'elle demande. Les combattants s'écartent, encore haletants. Il reprend son souffle tandis que la meneuse reprend la parole.
"Dans mon antre. Tous les deux. Avec Folie de la Terreur."
Les deux matous s'exécutent en se lançant des regards de haine pure. Aujourd'hui, il s'est fait son premier véritable ennemi.

Dans la tanière d'Étoile de la Colombe, elle débat avec sa lieutenante. Les deux bagarreurs ont été congédiés, après avoir raconté leur version. Deux vétérans les surveillent, pour qu'ils ne recommencent pas. Maléfice Désespéré n'en a que faire. Il redoute seulement le jugement d'Aile Orangée. Et la sanction aussi. C'est la parole de Jaspe Sanguin contre la sienne. Il est plus âgé, plus expérimenté. Et la moitié du Clan a vu que c'était lui qui avait engagé le combat. Il sait qu'il sera coupable. Mais il s'en fiche. Il ne veut le pardon que de la part de celle qui occupe son cœur.
Enfin, la meneuse sort. Lui jette un regard. Appelle le Clan au rassemblement. Sa décision est prise. Il sera banni.

[...]




La vie a repris son cours, dans le Camp comme en dehors. Maléfice Désespéré erre sur la lande, s'éloigne parfois un peu de son ancien territoire. Mais il ne part pas. Il ne peut pas sans elle. Il a besoin d'elle. Besoin de la voir, de l'entendre, de la sentir. Presque comme une drogue.
Là, il l'observe chasser en silence. Elle est seule. Il espère bien pouvoir lui parler un peu. Ne fut-ce que pour savoir si elle lui en veux ou pas. Il a froid, à cause du vent mais pas que. Il a peur. Peur de sa réaction. De ce qu'elle pourrait lui dire. Il l'aime tellement, si elle savait ! Et elle est magnifique, concentrée sur sa proie, bondissante, rapide et élégante dans sa façon de l'attraper. Elle relève la tête avec son lapin dans la gueule et il sort de sa cachette. Elle s'étonne d'abord, puis sourit. Soudain, il a chaud. Ce sourire le réchauffe bien plus que n'importe quel feu. Elle lui dit qu'elle ne lui en veux pas, non, que c'est gentil de l'avoir défendue. Il flotte sur un petit nuage. Ils discutent encore un peu, puis se séparent, en promettant de se revoir de temps en temps, se donnent un lieu de rendez-vous. Il repart le cœur en joie. Il n'aurait pu espérer plus belles retrouvailles.

[...]



Ils se voient souvent, chassent ensemble. Maléfice Désespéré ne garde toujours qu'une seule proie pour lui-même, ou aucune. Il n'a pas faim. Il s'en fiche. Tout ce qui l'intéresse c'est passer du temps avec elle. Retrouver cette complicité que Jaspe Sanguin avait quelque peu cassée. Bien sûr, ce ne sera jamais comme avant. On ne revient jamais en arrière. Et la solitude quand il se couche le soir ne cesse de le lui rappeler. Mais au fond, ce n'est pas grave. La solitude, il a appris à l'apprécier. A la rechercher au sein du Clan. Maintenant, il la côtoie tous les jours, et il s'en accommode bien. Mais la solitude ne pourra jamais remplacer le plaisir d'être avec un(e) ami(e). Ça, il le sait aussi. Et il profite de ces moments de bonheur.
Mais depuis peu, il remarque qu'Aile Orangée se fatigue. Elle court moins vite, saute moins haut, s'essouffle plus rapidement. Il ne pose pas de questions, ne voulant pas être indiscret, mais ne cesse de la surveiller, même parfois quand elle est en patrouille avec ses camarades. Il a peur pour elle, peut-on lui reprocher ça ? Puis, un jour, elle ne vient pas. Il l'attend longtemps, puis doit bien se résigner. Mais il se ronge les sangs, ne dort même pas cette nuit-là. Il se demande ce qu'elle a. Et ce qui a bien pu lui arriver. Est-elle malade, coincée au fond de la tanière de Cœur de Brume ?
Deux jours passent, il espionne le camp, les patrouilles, guette sa belle. Mais il ne la voit ni n'entend parler d'elle. La peur se fait de plus en plus forte. Jusqu'au lendemain, où il la voit arriver toute pimpante. Son cœur fait un bond, et il ronronne. Elle fait de même, puis le regarde.
"- Excuse-moi de ne pas être venue. Viens, allons plus loin."
Son regard s'est assombri, et en regardant de plus près, il voit qu'elle n'est pas si en forme que ça. L'inquiétude revient, mais il la suit sans rien dire. Elle est là, c'est le principal, et il pourra poser toutes ses questions après. Elle s'assoit là où elle pense qu'ils ne seront pas dérangés, puis le regarde à nouveau d'un air grave.
"J'ai besoin de le dire à quelqu'un et je sais que tu m'écouteras sans me juger. Mais s'il-te-plaît, garde ça pour toi."
Il acquiesce en redoutant ce qu'elle pourrait bien dire.
"J'ai accouché. De trois chatons, mais une seule a survécu. Et le père c'est Jaspe Sanguin. C'est à cause d'eux qu'il m'a laissée tomber. Je ne peux pas la garder, même si je l'aime. Alors j'ai dit que je l'avait trouvée dans la lande et c'est Éclair Filant qui l'élèvera. Petit Lion, elle s'appelle. Parce qu'elle sera forte. Plus que moi au moins. Et elle est trop mignonne... Tu devrais la voir quand elle tète..."
Elle a dit tout ça d'un coup, sans organiser ses paroles, presque sans respirer. Et soudain, la tension qu'elle devait garder depuis un bon moment lâche. Elle pleure. Il essaie maladroitement de la consoler, la rassure. La félicite aussi, parce qu'avoir des chatons, c'est toujours une joie normalement. Mais sa haine à l'égard du chat roux ne fait qu'augmenter. Comment a-t-il été capable de faire ça ? A elle, en plus ! C'est juste... incompréhensible. Et cruel.

[...]



Des lunes ont passé. C'était plutôt tendu, cette fois. Maléfice Désespéré l'avait senti, et un pincement lui serrait le cœur. Il déteste quand ça se passe comme ça, quand elle n'est pas heureuse, quand il sent que c'est à cause de lui encore plus. D'ailleurs, elle veut repartir assez vite. Elle s'éloigne déjà. Il ne veut pas l'empêcher de partir, elle est libre après tout, mais ça sort tout seul.
"- Mais attends, Aile Orangée! Je t'aime..."
Voilà, c'est dit. C'est enfin sorti. Son cœur bat à se rompre, son esprit s'arrête un instant de cogiter tandis que tout son corps se tend en attente d'une réponse. C'est insoutenable, cette peur qui lui ronge le ventre. Mais il ne peut qu'espérer. Elle se retourne, magnifique et désirée, esquisse un sourire...
"- Moi aussi je tiens beaucoup à toi, tu sais. Bien sûr que je reviendrai. Personne ne pourra nous retirer notre amitié."
SBAF. Non, pire qu'une baffe. Pire qu'un coup de griffes en pleine face. BOUM. Son cœur qui explose. Ses yeux qui s'embuent, les larmes qu'il tente de retenir en vain. Mais heureusement elle ne le voit pas comme ça. Elle est déjà repartie. Il soupire de soulagement, puis s'en va loin. Il court à s'en écorcher les pattes, laisse les larmes rouler jusqu'à ce qu'elles se tarissent, hurle au vent son désespoir, et sa colère. Puis, quand il est calmé, il s'arrête. S'assoit. C'est fini. Ces trois petits mots resteront enfouis, il gardera tout, ses joies, ses pleurs, ... Il ne les partagera plus. Et à partir d'aujourd'hui, il s'appellera Maléfice. Seulement Maléfice. Pour montrer que le passé est terminé.
Mais bien sûr, ce n'est qu'une illusion. Un masque sur mesure qu'il vient d'achever. Car ça ne sert à rien de l'ignorer. Le passé vous rattrape toujours.

[...]



Il pleure. Il en a marre. Marre de tout, marre de rien, marre des autres, marre de lui-même. Il n'en peux plus de tout garder, et pourtant il continue, il se tait. Parce qu'au fond, le principal c'est que ce soit ceux qu'il aime qui soient heureux, en l’occurrence Aile Orangée, n'est-ce pas ? Lui-même s'il va mal il s'en fiche... C'est ce qu'il se répète sans cesse. Il veut y croire. Il essaie d'y croire. Mais il y a bien un moment où on doit se rendre compte que ce n'est pas vrai. On est un tout petit peu égoïste quand même. Et on s'apitoie sur son sort. On craque. On pleure. On maudit la terre entière et surtout soi-même, parce qu'après tout on l'a bien cherché. Bah oui, fallait pas être aussi con si tu voulais pas avoir mal. Fallait pas tomber amoureux. Fallait laisser tomber quand elle l'a aimé lui, l'autre. Trop têtu peut-être. Ou simplement trop idiot et naïf. Oui, sans doute naïf, si t'as pu croire qu'elle t'aimerait toi. Trop d'espoir, trop d'illusions. Bah oui, faut savoir regarder au-delà des apparences parfois. Savoir qu'au fond elle en rien à foutre de toi. Bah oui, tu croyais quoi ? Qu'elle arriverait à outrepasser tous tes défauts pour t'aimer ? Vraiment, pauvre idiot.

Oui, ça, ça lui arrive souvent, très souvent même. Tous les soirs, quasiment. Bah non, la vie n'est pas facile.

[...]



Ils se voient toujours, de temps en temps. Mais voilà qu'à nouveau Aile Orangée se fait plus distante. Plus pressée de repartir. Il ne faut pas bien longtemps à Maléfice pour comprendre. Il l'a déjà vue comme ça. Elle est amoureuse. Les jours passent, et elle finit par avouer le nom de celui qu'elle aime désormais. Écho de la Brise. Maléfice est jaloux, oui, mais pas tellement. Il sait qu'il ne pourra jamais obtenir cette place là. Et il veut surtout son bonheur. Alors, si elle est heureuse avec lui, c'est tout ce qui compte. La seule chose, c'est que lui n'a pas intérêt à être comme son prédécesseur. Sinon il tâtera aussi de ses griffes, c'est certain. Mais tant qu'Écho l'aimera comme il se doit, il n'a pas vraiment de raison pour être odieux avec lui. Ce serait juste faire du mal à Aile Orangée, ce qui est tout à fait exclu.

Les deux guerriers filent le parfait amour. Tout va pour le mieux, enfin, pour eux. Évidemment, Maléfice passe encore quelques nuits de déprime, mais il sait qu'il ne changera pas. Il est comme ça, que peut-on y faire?
Un jour, Aile Orangée revient avec une merveilleuse nouvelle. Elle a eu un chaton, en bonne santé, et a la possibilité de s'en occuper. Maléfice la félicite, il est content pour elle, même si cela veut dire qu'elle viendra beaucoup moins puisqu'elle devra s'occuper de Petite Chouette. Mais bon, on s'habitue, et la vie continue, différemment sans doute, mais on survit. Et on avance, puisqu'on ne peut faire que ça.

Et lorsque la petite grandit, l'espoir de se revoir plus souvent revient. Mais la meneuse du Clan du Vent en décide autrement en donnant sa première apprentie à Aile Orangée, Nuage de Braises. Mais comme toujours, Maléfice encaisse, ne dit rien. Il ne dit plus jamais rien, de toute façon. A quoi ça servirait? Elle ne l'écoute déjà plus vraiment, et contre l'autorité de sa cheffe, elle ne ferait jamais rien en tout cas c'est certain. Il ne peut qu'accepter, il n'a pas le choix. Si, c'est vrai, il pourrait toujours partir, ou essayer d'obtenir l'amour d'une autre. Mais là c'est son cœur qui l'en empêche. Il n'a pas choisi d'être amoureux. Et pourtant...

[...]



Au départ, elle ne lui dit rien. Mais il la sentait s'éloigner encore. Il sentait qu'on prenait sa place, enfin, le tout petit bout de la place qui lui restait attribué. Et il en a la confirmation lorsqu'elle vient un jour chasser avec Flèche de Mousse. Oui il la connaissait, après tout ils avaient été du même Clan. Mais désormais, il a une raison de la détester. La jalousie le ronge et le rend froid et encore plus distant. Il ne la supporte même plus lorsqu'il remarque que les confidences d'Aile Orangée se raréfient étrangement et qu'il surprend l'une de leurs conversations. Dès lors il se sent toujours exclu, et surtout, a l'impression d'avoir perdu la confiance de son amie. D'avoir été remplacé, quoi. Sans doute qu'elle en avait marre d'avoir un banni comme meilleur ami...
Le souci, c'est qu'au plus il essaie de se détacher d'elle et de la laisser avec sa nouvelle acolyte, qu'Aile Orangée n'aie plus à supporter le boulet qu'il est, au plus il se rend compte qu'il n'en est pas capable. Trop lâche pour ça. Alors il revient toujours, fait semblant de supporter. Encaisse. Et laisse couler les larmes quand il est seul. Oh que oui, ça fait mal.

[...]



Des larmes. Des cris silencieux. Des remontrances à soi-même. Comme une envie de gueuler à tout le monde ce qu'il a sur le cœur. Des pensées qui tourbillonnent comme une tempête, et qui le torturent. Des pleurs, encore et toujours, comme autant de coups de poignard. Mais toujours seul. Tout ça il ne montre pas. Il le garde.

Se haïr. Se mentir. Pleurer. Puis dormir très peu. Et se réveiller encore plus mal.
Oui, c'est normal, il a l'habitude, vous inquiétez pas. Mais, vous savez, il a toujours besoin de votre aide. Il ne cesse de vous le crier à l'intérieur de lui-même, son SOS. Il a juste trop peur de le demander réellement.
 

 
Derrière l'écran
 
Comment as-tu découvert le forum? Il me semble que c'était par une recherche sur google
 
As-tu déjà Rp ou est-ce ta première fois?
 
As-tu un PUF, un surnom? Plus qu'un
 
Codes du règlement: Validéééééééééés #Foudry
 

 

 
© Mielou pour LGDC RPG seulement


Dernière édition par Maléfice le Jeu 11 Fév - 11:12, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Aile Orangée
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso (en lunes) : 45 lunes
Messages : 363
Date d'inscription : 12/12/2015
Age : 14
Localisation : Je cherche un lapin dodue... Arg, loupé !

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage de Braises
Relations :


Dim 17 Jan - 18:45

Bonzooour mon amie d'enfance !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin foudry limaceadmin foudry limace
avatar

Je suis
Alpha
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Foudry.
Âge du perso (en lunes) : 96 lunes
Messages : 852
Date d'inscription : 07/10/2013
Age : 16
Localisation : Exil

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : ALONE
Relations :


Dim 17 Jan - 19:11

Reee :keur:
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin lunyadmin luny
avatar

Je suis
Volcan
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Luny pour vous, Chou pour Equi.
Âge du perso (en lunes) : 52 lunes
Messages : 192
Date d'inscription : 25/10/2014

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Dim 17 Jan - 23:32

Bienvenue !
Original comme pseudo, Sun ! Tu es un soleil ?

Ok Luny stop.
Re x) :keur:
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Maléfice
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, Nemo, Ombry, ...
Âge du perso (en lunes) : 46 lunes
Messages : 205
Date d'inscription : 17/01/2016
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : /
Relations :


Lun 18 Jan - 21:21

Merciiii :keur:

Luny > J'sais pas C'est Kayl qu'a la réponse
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Etoile de Lave
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ally
Âge du perso (en lunes) : 51 lunes
Messages : 1565
Date d'inscription : 21/03/2015
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Mar 19 Jan - 9:18

Reuuuuh ! Bon courage pour finir, Nakin =)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Maléfice
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, Nemo, Ombry, ...
Âge du perso (en lunes) : 46 lunes
Messages : 205
Date d'inscription : 17/01/2016
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : /
Relations :


Mer 27 Jan - 17:17

Merciiiii Ally :keur: Mouton de Ally don't
*troisansaprès*

EDIT: Ça avance à petits pas, je pense que j'aurai fini vers le début des vacances x)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Flèche de Mousse
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Moussy, Mousse.
Âge du perso (en lunes) : 37 lunes
Messages : 69
Date d'inscription : 13/12/2015
Age : 14

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage de Jade
Relations :


Sam 6 Fév - 18:33

Re-Bienvenue , bon courage pour terminer ta présentation ( que j'adore au passage ):keur:
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Kinder adminKinder admin
avatar

Je suis
Arc-en-Ciel du Matin
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Kinder :D
Âge du perso (en lunes) : 48 lunes
Messages : 511
Date d'inscription : 22/02/2015

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : //
Relations :


Dim 7 Fév - 16:30

Hellow, bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Rayon de Soleil
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, et tout le bazar
Âge du perso (en lunes) : 49 lunes
Messages : 1837
Date d'inscription : 25/07/2015
Localisation : Quelque part dans la forêt

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage Lunaire
Relations :


Dim 7 Fév - 22:25

Arc-en-Ciel du Matin a écrit:
Hellow, bienvenue à toi
Je suis vexée Na mais merci quand même Kinder :keur:

Et merci Moussy x)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Aile Orangée
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso (en lunes) : 45 lunes
Messages : 363
Date d'inscription : 12/12/2015
Age : 14
Localisation : Je cherche un lapin dodue... Arg, loupé !

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage de Braises
Relations :


Lun 8 Fév - 19:34

Le père de Aile Orangée est Pelage Roux, mort avant la naissance de Petit Orange !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Maléfice
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, Nemo, Ombry, ...
Âge du perso (en lunes) : 46 lunes
Messages : 205
Date d'inscription : 17/01/2016
Localisation : Dans la forêt

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : /
Relations :


Mer 10 Fév - 22:15

J'ai finiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! :youhou:
Bah quoi j'ai pas le droit d'être contente vu le temps que j'ai mis?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Equi adminEqui admin
avatar

Je suis
Cicatrice de Ronce
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Equi, Cica et Chou pour ma Chou
Âge du perso (en lunes) : 34 lunes
Messages : 272
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 21
Localisation : En train de voler les proies d'Étoile de la Mélopée, de passer du temps avec Nuage de Poussière, ou de faire des blagues plus ou moins drôles avec Fragment de Neige.

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage Sauvage
Relations :


Jeu 11 Fév - 17:16

Rebienvenue ! (en retard, désolé ) :keur:
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Maléfice, solitaire brisé || "L'amour est le plus douloureux des poisons"
» EXPOSITION CANINE DE BEZIERS 22.01.2011
» Le caméléon, un animal solitaire?
» Amour en cage //phisalis//coqueret
» les poignées d'amour


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: Avant de Commencer :: Présentation :: Validées :: Solitaires et domestiques-