Météo
La saison des feuilles mortes gagne de plus en plus de terrain, et ses conséquences se font de plus en plus ressentir : les pluies sont plus fréquentes, et les températures ont chuté et environnent les 10°C actuellement.

Infos
saison des feuilles mortes
aléas naturels : aucun
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Theory of everything FT CHOU



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design d'automne 2017 mis en place :D
Lien ici
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez le Clan du Tonnerre et la Troupe Inondée qui manquent cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Animation de Noël
Venez tenter votre chance pour le design de Noël ICI (www) avant le 1 décembre !


Partagez | 
 

 Theory of everything FT CHOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

admin luny
avatar

Je suis
Oyaris
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Parce que j'ai décidé de le prendre finalement - Luny
Âge du perso (en lunes) : 14 lunes
Messages : 41
Date d'inscription : 15/05/2016

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Sam 21 Mai 2016 - 22:26

Theory of everything

Le soleil se lève tout doucement sur la forêt. Je ne dors pas. Je ne vois pas pourquoi je devrais dormir, quand les étoiles illuminent la forêt et me font penser à un feu qui brille dans le ciel. Le feu… le feu est mon ami, on n’a pas le droit de dire que le feu n’est pas mon ami. Il est dangereux, le feu, mais je le comprends parce que moi aussi je peux être dangereux quand Vlinder ou Zamas cherchent à attraper les papillons oranges. Ceux-ci sont des morceaux de feu. On ne touche pas au feu ! Je sais.. je sais, le feu qui a été déclenché pendant la bataille où les Troupes nommées Clans se battaient contre les autres escogriffes a été méchant, il m’a brûlé et maintenant mon pelage noir aux reflets bleus est des lézardes sans poils, et tout le côté droit de mon visage est brûlé. Je me suis vu dans le reflet de l’eau. Je vais drôle à voir, je fais pitié je crois, mais je ne veux pas que les gens aient pitié parce que c’est le feu et le feu est mon ami, alors je ne peux pas lui en vouloir et puis, ce n’est pas comme si je ne savais pas me débrouiller sans un œil. Je peux toujours voir et je sais que j’arriverais à combattre, alors bon. Et maintenant, on est retourné dans nos arbres et nos cachettes, là où les Troupes normales devraient être, parce que moi je ne veux pas quitter mon arbre.

Je regarde le soleil qui se lève. Le lever du soleil me fait toujours penser au feu. Je pense beaucoup au feu qui pourrait être la cause de la fin du monde, mais je sais que si le feu vient détruire le monde, moi je survivrais. Je peux survivre au feu, je le connais et je le comprends. Par contre, si ce sont les étoiles ou encore la lune, ou les autres papillons, qui causent la fin du monde, il faudra que je demeure dans mon arbre pour être sûr que je ne sois pas en danger et que je ne meurs pas. Je sais que mon frère et ma sœur seront dans le Bunker, leur Bunker, alors je ne me fais pas de soucis. Ça ne paraît peut-être pas comme ça, mais je tiens à eux. Je suis peut-être le plus imposant, le premier-né, mais ça ne change rien, je ne veux pas que la fin du monde m’arrache à eux et je ne le voudrais jamais. Je me lève et je m’étire, entreprenant avec une application soutenue de faire ma toilette parce que je ne veux pas que mon pelage soit mal entretenu, c’est important de rester propre.

Je m’étire encore une fois puis je décide de me promener, parce que rester immobile n’est pas mon fort. Je me sens entouré par le danger, mais il ne parle pas. Sa présence est là et sera toujours là. Le danger ne me quitte pas, c’est pas grave. Je sais que le danger se doit d’être là et je ne lui empêche pas de l’être. Je m’ébroue et je m’approche du Bunker. Je me pose devant. Je n’entrerais pas. Je ne suis pas impoli et irrespectueux, je n’entrerais pas sans permission tout comme ils ne grimperaient pas dans mon arbre si je ne le désire pas. Enfin, je ne suis pas irrespectueux quand je suis dans mes bons jours, quand les choses ne décident pas de dégénérer. Je regarde longtemps le Bunker. Que pourrais-je bien dire à Vlinder et Zamas ? Les deux sont plus proches ensembles que moi de l’un deux et c’est un peu triste à dire. Je ne cherche pas à être près d’eux, mais je ne veux pas non plus être dangereux pour eux parce que je tiens à eux. Je dois me tenir à distance, le danger me le dit aussi. Le danger me dit que je dois rester éloigné, pour ne pas devenir dangereux, pour ne pas les blesser. Et ça me tient à cœur, de ne pas les blesser.

« Vlinder ? Zamas ? Je peux entrer ? »

Ma voix plutôt grave résonne et j’attends la réponse maintenant.
Codage by Kayl pour Luny only
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Equi admine
avatar

Je suis
Zamas
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Equi, Cica, Chou pour ma Chou et Vod pour ma Ka
Âge du perso (en lunes) : 14 lunes
Messages : 126
Date d'inscription : 09/04/2016

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Dim 19 Juin 2016 - 8:36


Theory of everything

ft. Chou

Enter into the bunker


Vlinder est partie, ce matin, à la recherche de nouveaux papillons à mettre dans notre piège à papillons. Tous les matins, elle le vérifie, et ce matin elle m’a dit qu’il en manquait pas, donc je suis soulagé, parce que s’il en manque, on est vraiment mal. Ma soeur, elle est plutôt jolie, avec ses reflets mauves. Le mauve, c’est pas dangereux, c’est la couleur la moins dangereuse, avec le bleu, parce que ma soeur est loin d’être dangereuse. Ma soeur elle a les yeux bleus, aussi, et ses yeux font preuve de toute l’honnêteté qu’ils peuvent, et je le sais, donc je ne me méfie pas de Vlinder.

Quelqu'un parle, demande à entrer, mais je ne stresse pas, je reconnais la voix. C’est mon grand frère, Oyaris. Il est pas souvent avec nous, Oyaris, mais c’est notre frère pareil, à moi et Vlinder. Et je l’aime quand même, mon frère, même si parfois quand il m’empêche de faire quelque chose je suis fâché parce que j’aime faire ce que je veux, et lui c’est le plus grand, donc c’est comme si parfois il se sentait obligé de nous surveiller. Mais moi, je veux être grand aussi, et je veux prouver que je peux décider de grandes décisions qui auront un impact sur le monde. Mon frère il aime le feu. Il dit que c’est son ami. Je sais que Vlinder, elle fait confiance à Oyaris pour ça, moi je fais semblant, parce que j’ai toujours des doutes, et j’ai peur du feu. Le feu, le soleil, les papillons oranges, tout ça me fait peur, et c’est le feu le plus dangereux, mais Oyaris sera pas content si jamais je lui dis. Même que le feu il a déjà fait mal à mon frère, mais je crois que je vais juste me méfier de loin pour être prêt à intervenir si jamais le besoin se fait sentir. Si jamais y’a besoin, je serai là.

Je dis à mon frère d’entrer, parce que Vlinder est partie, donc j’ai pas besoin de lui demander s’il peut entrer, mais je sais qu’elle serait d’accord. J’ai pas peur d’Oyaris. Lui, il est noir, et il a quelque reflets bleus sur lui, alors il est pas dangereux. Et le bleu, avec le mauve, c’est la couleur de la sureté. Parce qu'ils pouvaient vaincre les étoiles, parce que les couleurs plus foncées battaient le orange. J’ai juste peur de ses fréquentations. Faudrait peut-être que je lui dise un jour que le feu est pas un bon ami parce qu’il est traître. On peut pas leur faire confiance, moi je fais seulement confiance à mon frère et ma soeur, et à Kyan et Light, et à ma mère, mais pas à tout ce qui est orange. Et une fois j’ai vu un chat avec Étoile, et j’ai su que les étoiles se réincarnaient dans les chats aussi, comme les papillons dans les chats, et il faudra que j’en parle pour sauver notre fratrie. Mais pas tout de suite. La priorité était aux étoiles qui se regroupaient dans le ciel pour faire ce qu’on appelait des cont-sellations, et les autres ils trouvaient ça beau, mais c’était loin de l’être.

"Les étoiles nous surveillent, elles sont partout, je te dis ! Tu vois, le ciel, en haut, y’en a pleins partout !  Et elles vont se regrouper pour former un ours pour nous tuer."

Mon frère aime réfléchir avec moi, et je veux le prévenir, quand même, parce que c’est mon frère et que je l’aime. Et il pourra m’aider, aussi. Je sais juste qu’il faut pas que je parle du feu. Un jour, j’en parlerai, mais il y a pleins d’autres choses que nous devons discuter. Comme les ours étoilés.

Codage by Kayl pour Equi only
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Oyaris
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Parce que j'ai décidé de le prendre finalement - Luny
Âge du perso (en lunes) : 14 lunes
Messages : 41
Date d'inscription : 15/05/2016

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Jeu 2 Mar 2017 - 3:47

Theory of everything

J’ai peur. J’ai peur parce que le Danger n’est pas là. J’ai peur parce que je n’ai pas même la Colère ou encore l’Anxiété, non. Je suis seul et aussi, je crains que Zamas et Vlinder ne veulent pas de moi dans leur Bunker, parce que je ne fais pas partie de leur… leur, je sais pas, je ne fais pas partie de leur petite troupe à deux. J’ai peur de ne pas y avoir de place, à leurs côtés, car ils sont toujours ensembles… et moi, le Danger me suggère que c’est préférable de rester plus loin, isolé et ça m’attriste. Parce que je les aime, moi. Ce sont mon frère et ma soeur. Je les aime et je veux les protéger. Je ne veux pas les perdre non plus.

Après tout, tous trois, nous pensons à la fin du monde. Tous trois, nous y croyons… en fait, non, ce n’est pas y croire, c’est savoir ! Croire, c’est supposer que l’on pourrait avoir tort, alors que je sais que la fin du monde va arriver. Donc, tous trois nous savons que la fin du monde est proche et qu’elle ne laissera personne indemne si on ne s’y prépare pas. On essaie aussi de la comprendre, de la dévier, de la déjouer. Ce n’est pas facile. Et je pense que j’ai besoin de ces deux-là pour ne pas trop me perdre dans mes divagations. J’attends et j’ai peur qu’ils ne veulent pas me laisser entrer, alors je tremble un peu. Je tremble souvent, en fait, mais ce n’est pas grave. Je m’y suis fait, tout comme j’ai accepté la brûlure faite par le Feu, mon fidèle ami.

Plus j’y pense, plus je crois que le Feu fait partie du complot contre la fin du monde et que celui-ci cherche aussi à anéantir ces terres. Pourtant, je sais que je ne risque absolument rien avec lui, car malgré tout, c’est mon ami et cette conviction est ancrée profondément en moi. C’est mon plus fidèle ami avec le Danger. Ils restent près de moi, dans mon esprit, tout le temps, même si je n’ai vu qu’une seule fois le Feu. Et je pense que le Danger n’est pas tangible, qu’il n’y a pas de corps qui le manifeste, il est seulement autour de moi, il s’enroule et je le sens quand il est là.

Ce n’est pas le cas présentement. Je suis livré à moi-même, avec ma crainte du rejet qui s’intensifie et je n’ai plus envie d’être là. Je n’ai plus envie de chercher les causes de la fin du monde, je n’ai plus envie de rien sinon dormir encore et encore. Mais j’entends alors la voix de Zamas qui retentit, mettant fin à mes tourments et mes frayeurs invisibles de l’extérieur. Je souris. La joie prend toute la place et je me sens mieux, soulagé. Je peux de nouveau parcourir la terre entière à la recherche de bien des choses. J’en ai la force maintenant, encore, de nouveau. J’entre dans le bunker, léger.

Je m’approche de Zamas et je suis content. Mon regard brille d’une certaine joie tandis que je le regarde. C’est mon frère et il est beau. Il ressemble plus à papa que Vlinder et moi, je l’ai vu dans les yeux de papa. C’est peut-être à cause des yeux de Zamas qui ne sont pas bleus. Son pelage est un peu gris, mais je le vois tendre vers de la couleur un peu sable et je le trouve quand même beau.

En fait, on ne connaît pas vraiment papa et je trouve ça très dommage, parce que j’aurais aimé qu’il me montre comment chasser, et courir, et tout ce qu’on devrait apprendre, et en échange moi, avec Zamas et Vlinder, je lui montrerais comment on évite la terre orange, la poussière d’étoiles, les papillons mortels, je lui montrais comment on survit dans ce monde où on doit être excessivement vigilant. Je lui montrerais comment grimper dans les arbres et les redescendre, car j’ai entendu dire que beaucoup de chats avaient peur de descendre. Mais c’est facile et il n’y a pas lieu de craindre ça. C’est même très facile, en fait, et j’aime ça moi.

Je regarde Zamas du coup et je ressens cette bouffée d’affection envers mon frère. Je ne veux pas le perdre. Il compte beaucoup pour moi, même si ça ne se voit pas forcément. Et je m’approche de lui, parce que je ne veux pas être loin. J’ai envie qu’il sache que je serais toujours là, et que je l’aiderais et que s’il veut me parler de quelque chose, il pourrait toujours venir à mon arbre, je l’accueillerais avec le sourire aux lèvres, car lui et Vlinder sont si souvent ensembles et moi, si seul… avec le Danger. Je dois admettre que je me sens délaissé, par moment, et que j’aimerais les voir plus souvent. Je pense qu’on ne peut pas vraiment tout avoir de ce que l’on désire. J’en suis sûr, en fait, et ça, ça me semble assez hors de portée, bien tristement.

J’incline la tête quand Zamas me parle et je réfléchis à toute vitesse. Je pense toujours et quand on me donne quelque chose qui est une matière à retourner, alors mon cerveau se met encore plus en marche et c’est ce que mon frère vient de faire. Ça me plaît. Je me dis que j’ai déjà vu les étoiles qui ressemblaient à des formes étranges. J’ai même déjà vu ce que les adultes appellent des Lions. Apparemment, c’étaient nos ancêtres, très loin avant les chats. Et que dans le sang de certains chats des Clans coulent encore celui des Lions, des Tigres et des Léopard.

J’ai déjà vu un renard et mon arbre m’a dit que plusieurs formes se formaient la nuit, dans les étoiles, quand personne n’y faisait attention, alors je ne remets pas du tout en doute ce que Zamas avait dit et en fait, j’avais gardé cette information soigneusement quelque part dans mon cerveau sans plus y réfléchir. C’est ça qui est utile, avec Vlinder et Zamas, ils m’empêchent d’oublier des détails que j’ai remarqué des temps auparavant, car je remarque trop de choses et si on ne me fait pas penser à chaque petit truc, j’oublie. Du coup j’hoche la tête. Je pourrais le remercier, mais il ne comprendrait pas et je n’aime pas remercier. Alors je ne dis rien et je continue de réfléchir. Les étoiles sont notre pire danger. J’ai rencontré une féline qui aimait la Lune et je pense que la Lune peut corrompre les chats. Et en pensant à ça, je songe au fait que je dois lui rapporter les détails concernant les Clans. Surtout celui du Tonnerre. Chaque chose en son temps, ne dit-on pas ?

« C’est vrai ! J’ai même entendu dire qu’elles étaient là le jour et que c’est juste qu’on les voit pas. Tu as vu des ours toi ? Moi j’ai déjà vu un renard et aussi ce qu’on appelle un lion. C’est pas bon signe ça Zamas, t’es d’accord ? Il faut vraiment faire attention, car si elles nous surveillent, elles vont bien remarquer qu’on fait tout pour survivre… et elles pourraient tenter de nous corrompre. La lune sait corrompre, elle rend des félins amoureux d’elle, c’est pas bien. C’est dangereux. Les étoiles vont former des animaux pendant qu’on ne les regarde pas, mon arbre a dit qu’elles prenaient diverses formes. Et elles vont nous tuer, tu dis ?»

J’ai débité ça à toute vitesse et là, je reprends mon souffle doucement et je regarde mon frère en espérant qu’il ait tout compris. Et j’espère qu’il pourra m’apprendre d’autres choses, car pour survivre, il faut qu’on s’y mette tous les trois. Parce qu’autrement, on a absolument aucune chance d’y parvenir. Et il faut réussir, c’est presque une obligation à laquelle on n’a pas le droit de se déroger.

Codage by Kayl pour Luny only
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Poireau / chou perpétuel
» Chou gras (chenopodium album)
» Chou décoratif en fleurs
» mouche du chou
» Chou d'ornement (semis)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: Au-delà des terres du Clan de l'Ombre :: Territoires neutres :: Lieux personnels :: Bunker de Zamas et Vlinder-