Météo
La saison des feuilles mortes gagne de plus en plus de terrain, et ses conséquences se font de plus en plus ressentir : les pluies sont plus fréquentes, et les températures ont chuté et environnent les 10°C actuellement.

Infos
saison des feuilles mortes
aléas naturels : aucun
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
On est p'têtre pas si différent, au final, t'sais. [ft. Chou]



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design d'automne 2017 mis en place :D
Lien ici
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez le Clan du Tonnerre et la Troupe Inondée qui manquent cruellement de membres, ils ont besoin de vous ! !


Partagez | 
 

 On est p'têtre pas si différent, au final, t'sais. [ft. Chou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Equi admine
avatar

Je suis
Bourrasque Majestueuse
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : e.e
Âge du perso (en lunes) : 21 lunes
Messages : 86
Date d'inscription : 23/05/2016

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Aucun pour le moment
Relations :


Sam 16 Juil 2016 - 21:24

Aujourd’hui, enfin, il fait beau. J’ai envie de dire, c’tait l’temps. Y’a eu beaucoup d’pluie, ces derniers temps. Moi qui déteste la pluie comme pas possible, y’avait qu’ça. J’ai eu souvent envie d’crier au ciel de s’réveiller, on est quand même à la saison où il doit faire beau, et non l’contraire ! On dirait qu’ils l’ont enfin compris. Un peu en r’tard, mais mieux vaut tard que jamais, comme on dit dans l’milieu. Enfin, moi j’dis ça, j’regarde pas vraiment les aut’ pour savoir s’ils disent ça aussi, t’sais. Les aut’ sont bizarres, j’essaye d’les comprendre parfois, parce qu’ils sont quand même mes camarades de Clan, faut bien que j’sois gentils avec certains. J’suis pas totalement macho, en fait. J’veux dire, oui j’suis à la tête d’la gang des forts, mais j’suis pas tout l’temps comme ça ! C’est juste que j’ai une réputation à t’nir, c’est sûr qu’en compagnie d’mes potes, j’ai l’air d’un dur à cuir. Bah ouai, c’comme ça qu’ça s’passe.

J’regarde les femelles parfois, j’les trouve jolies, mais j’trouve que la plus belle de toutes, c’est Petite Aurore. Vous savez, la p’tite grise avec des rayures plus foncées sul’corps. J’crois que son père est mort. Elle va jamais l’connaître, la pauvre. Moi, l’mien, y’est vivant. Mais c’est presque comme si y’était mort, au final, parce qu’il s’occupe quand même de six p’tits chatons. Sauf moi. Moi j’pas petit, donc j’demande moins d’attention que P’tite Tourterelle et Petit Espoir. Parfois, j’pense que mon frère aurait dû être une femelle. Y’est vraiment faible, ça pas d’bon sens. Mais bon, ça reste mon frère, pis moi j’suis pas méchant envers ma famille, sauf parfois, quand j’ai pas c’que j’veux. C’est vrai que j’peux être exigent, parfois. Mais sachez que j’le suis plus envers moi-même qu’envers les aut’. Faut vraiment que j’sois parfait.

J’la vois souvent, la fille de Cicatrice de Ronce, elle est souvent avec sa mère. Moi, ma mère est morte, mais j’men fout. J’aurais préféré qu’elle n’existe jamais, à vrai dire. Qu’on arrête de m’comparer à elle. J’sais bin qu’elle devait être bin belle, mais c’pas la peine d’faire tout un drame. De toute façon, y’en aura toujours des morts, qu’on l’veuille ou non. C’est la loi d’la nature. Même si certaines lois ont pas d’sens, fallait l’avouer. Petite Aurore, elle a pas d’père, j’crois. J’ai entendu dire que c’tait Nuage de Poussière. Faut dire que c’t’assez spécial des parents apprentis. J’ai entendu dire qu’sa mère était aussi apprentie, quand elle a eu sa fille. Mais bon, c’des choses qui arrivent. J’aimerais bin les comprendre, ces choses, c’pour ça que j’me dirige vers Petite Aurore. P’têtre qu’elle va m’apprendre des choses que j’savais même pas.

“Hey, P’tite Aurore ! Fait beau aujourd’hui, ein ? Ça va bin toi ?”
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Aurore Lointaine
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : e.e
Âge du perso (en lunes) : 21 lunes
Messages : 25
Date d'inscription : 25/12/2015

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : /
Relations :


Sam 10 Sep 2016 - 1:41

Ce sont les rayons du soleil, doucereux et chaleureux, qui, en réchauffant son pelage, réveilla la petite chatonne au pelage duveteux. Elle s'étira longuement, bâillant, et détendant tous les muscles de son corps. La fatigue embrumait encore ses yeux et ses mouvements lents, mais jamais elle n'aurait tenté de défier le destin en allant dormir à nouveau. Si elle se réveillait à ce moment, c'était inévitablement parce que le Destin lui-même en avait décidé ainsi et Petite Aurore savait de source sûre qu'il ne fallait pas contrarier les voies déjà toutes tracées. Elle n'était pas intrépide, elle ne tenterait jamais de forcer le temps et les choses. Tout allait comme il se devait et c'en avait toujours été ainsi. Elle promena un regard circulaire sur la pouponnière endormie. Sa mère, Cicatrice de Ronce, semblait dormir paisiblement, c'était mieux ainsi. Elle s'étira longuement de nouveau et se permit de bailler à s'en décrocher la mâchoire, encore. Au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient, elle se sentait de moins en moins fatiguée. Elle préférait, d'ailleurs, cela ainsi, mais elle n'oserait jamais l'avouer de vive voix, craignant de froisser le destin.
 
Elle trottina tout doucement à l'entrée du buisson de ronces dans le plus grand des silences. Ne pas déranger les autres, se faire discrète, sans oublier de s'affirmer lorsque le moment est venu et elle sait très bien que lorsque ce sera le temps, son instinct lui dira et elle agira en conséquence. Doucement, tu as le temps. lui murmure la petite voix dans sa tête en qui elle accorde une confiance absolue et aveugle sans même comprendre pourquoi. Mais Petite Aurore n'est pas des chatons qui cherchent à comprendre pourquoi, non, elle observe et se tait. Oh, elle n'est pas muette, ça non, elle parle sans problème. Disons juste qu'elle a toujours préféré apprendre en observant. La petite féline leva son regard vers un ciel bleu et dégagé, comme si jamais il n'avait plus, effaçant toutes les gouttes tombées des derniers jours. Les températures avaient chacune leur charme. Le soleil, lui, allait chercher son charme dans la douce chaleur qu'il procurait en se posant sur les pelages et dans son apparence estivale qui laissait aspirer à la détente. La pluie, ellle, trouvait ce charme dans son caractère nostalagique et triste qui poussait à la réflexion et la rétrospection. La neige, de son côté, d'après les dires de sa mère, avait un charme dans sa froideur douce et magnifique, étincelante, qui appelait à l'esprit la créativité.
 
Petite Aurore s'ébroua brusquement dans un sursaut énergique. Cette énergie coulait dans ses veines comme un feu de forêt, lui donnant l'envie de partir à la course, de parcourir le monde et toutes ses merveilles, mais le Destin la laissait coincée dans cette pouponnière jusqu'à son baptême d'apprentie qu'elle attendait avec une patience sans borne. Elle ne pouvait qu'être patiente, pour ne pas agir en contradiction avec les caprices des chemins tracés d'avance. Elle se donna quelques coups de langue, comme pour entamer une toilette, mais elle ne le fit pas. Elle se dit qu'elle la fera plus tard, lorsqu'elle en aura envie. Son pelage fait de blanc, de gris, de nuances de gris, sans noir. Un pelage qu'elle voyait dans les bonnes teintes, dans les bons tons, comparativement aux autres pelages qui sont dits roux, beige, et autres couleurs qu'elle ne percevait pas. Elle n'avait jamais su pourquoi, mais elle ne percevait du monde que du gris, du blanc et du noir. Les arbres étaient donc pour elle un mélange de plusieurs gris. Elle ne s'en plaignait pas, cela reviendrait à blâmer le Destin de cette particularité, cet handicap. Or, elle n'avait pas la prétention de le faire. Elle entra de nouveau dans la pouponnière sans retourner auprès de sa mère, tout en ne s'en éloignant point réellement. Toujours auprès d'elle tant qu'elle n'était pas novice.
 
Elle ne voyait pas quoi faire, sinon sortir et jouer, ou plutôt courir, se dépenser, sans se battre. Elle n'aimait pas la violence des jeux des autres chatons, ce qui la poussait toujours à s'isoler et rester auprès de sa mère avec qui elle parlait. Cicatrice de Ronce avait beaucoup d'histoires à raconter, d'histoires de sa jeunesse. Elle avait aussi beaucoup de choses à dire sur Nuage de Poussière, sur un novice valeureux qui aurait fait un guerrier vaillant. Les histoires de sa mère mêlaient des paradoxes et des contradictions, preuve de leur authenticité. Son regard fut inévitablement attiré par le mouvement d'un autre chaton : Petite Bourrasque. Il n'avait pas de mère, lui, mais il semblait s'en sortir parfaitement sans. Petite Aurore savait que Petite Bourrasque avait une grande famille tandis qu'elle, elle demeurait enfant unique sans frère ni sœur, seulement une mère. Mais elle était parfaitement bien avec sa mère, alors ça lui allait. Le mâle s'approcha d'elle, elle l'attendit sans bouger, parfaitement immobile pour ne pas qu'il pense qu'elle le fuyait. Elle inclina la tête et dressa les oreilles lorsqu'il fut à ses côtés et qu'il lui parla, lui demandant après l'avoir salué son état d'esprit. Elle aurait pu partir dans une diatribe philosophique, mais ce n'était pas son humeur du jour, alors elle le fixa seulement de son regard gris pâle, levant la tête pour bien le voir. Parce que oui, elle était bien petite, de la taille d'un chaton de trois lunes de moins qu'elle, petit handicap. Alors, sa voix, infiniment douce, s'éleva dans les airs. On aurait dit que sa voix caressait le silence, que sa voix était faite de velour et de soie et qu'elle épousait les formes du silence sans le chasser.
 
" Bonjour à toi, Petite Bourrasque. Je suis ravie que tu me demandes comment je vais et tout autant ravie de t'annoncer que je me porte parfaitement bien. Et toi, dis-moi, comment te portes-tu en cette magnifique journée ? Ça te dirait qu'on sorte un peu en dehors pour ne pas réveiller les autres ? Ma mère a besoin de se reposer, elle dort mal ces derniers temps, alors ne tentons pas le destin et laissons-la se reposer, qu'en penses-tu ?"

(code à venir dès que je le retrouve *setue*)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Différent type de bac...
» Différent usage des leds.
» Je cherche différent composant pour substrat
» un forum sur le chien différent/handicapé
» Magui, chatte tigrée au physique différent


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan de l'Ombre :: Camp :: Buisson d'épines de la pouponnière-