Météo
Indéniablement, la saison des feuilles vertes est là. Le soleil brille pendant toutes les journées, qui sont particulièrement longues. Les proies sont nombreuses mais la chaleur est accablante ; les chats de CerfBlanc et au-delà sont épuisés par les températures qui vont de 30 à 40°.

Infos
saison des feuilles vertes
aléas naturels : sécheresse
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Oh wait [ft. Nuage du Lac]



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design d' Été en place !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Recensement des Vacances
N'oubliez pas d'aller vous recenser ! Cliquez ici si ce n'est pas fait !


Partagez | 
 

 Oh wait [ft. Nuage du Lac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ray admine
avatar

Je suis
Nuage d'Ange
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ray
Âge du perso (en lunes) : 10 Lunes
Messages : 78
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 17

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Aurore Boréale - Prévu
Relations :


Mar 11 Oct 2016 - 23:38




Oh wait.


ft. Luny


Maman m’avait interdit de sortir. Je croyais que je lui avais fait peur plusieurs fois à disparaître de son champ de vision. Sûrement, d’ailleurs. Mais elle ne croyait pas vraiment que j’allais arrêter de sortir du camp, si ? Je souriais. Personne ! Personne ne pouvait me dire ce que je devais faire ! Personne n’avait d’emprise sur moi, personne ne pouvait me dicter ce que j’étais censée faire ! J’étais grande ! Grande, indépendante et autonome ! Plus que Petit Fauve, même ! Lui, de toute façon, ce n’était qu’un chaton ! Encore un petit ! Moi, j’étais déjà très intelligente, et très sérieuse. Personne n’avait le droit de me contredire, d’abord. J’étais la plus intelligente des chatons de la Pouponnière ! Plus intelligente que cet abruti de Petit Espoir qui se croyait plus fort que les autres alors que ma maman elle pouvait le gronder et même le punir sans qu'il puisse dire quoi que ce soit. Elle pouvait même l’attaquer et lui faire peur, à ce gros froussard ! Non, mais je vous jure, on aurait dit qu’il se prenait pour le maître du monde. J’avais hâte qu’il passe apprenti et qu’il nous laisse tranquille, cette cervelle de souris me tapait sur les nerfs, avec ses airs prétentieux. En plus, gros comme il l’était, il nous libérerait un peu de place, à moi, mon frère et les deux rejetons d’Aile Orangée. Puis comme ça je serais la plus âgée et je pourrais enfin faire régner ma loi !

Maman croyait sincèrement qu’elle réussirait me garder enfermée dans la Pouponnière si facilement ? J’étais Petit Ange ! J’étais indressable ! Personne ne pouvait se mettre sur mon chemin ! J’allais dominer le monde ! Maman ne pourrait jamais me retenir, surtout pas ! Jamais, et quand je grandirais, je serais tel ces chiens enragés que même les plus valeureux guerriers n’arrivent pas à stopper dans leur élan ! Mais en attendant, il fallait bien que je sorte. Juste ça, sortir, c’était pas grand chose. Puis attendre quoi, d’ailleurs ? La vie. Les jours, les semaines, les lunes. Tout ce petit monde que je devais voir passer lentement devant mes yeux. Ça en faisait des secondes dis-donc ! J’avais le temps de mourir d’ennui moi ! On ne me faisait pas attendre ! J’aurai ma revanche ! Ma revanche sur la Vie, la longue, la grande et unique Vie ! Il me fallait d’abord trouver la patience nécessaire, et quelle patience. Il me fallait une distraction, quelque chose, ou même quelqu’un qui réussirait à capter mon attention au moins quelques minutes, rien que ça. Ça ne pouvait pas être infaisable ! Je m’obligeais donc à trouver un passe-temps. Regardant en arrière, je soupirais en apercevant du coin de l’oeil mon frère et son pelage bicolore, toujours en train de ronfler. Remarque, lui au moins avait trouvé la solution ultime. Fainéant, c’était sûrement pas lui qui allait devenir chef !

Il restait des endroits sombres et mystérieux du camp que je n’avais pas encore exploré. Et pourtant j’avais hâte, tellement hâte de partir à l’aventure ! Je regardais sous le manteau Aile du Crépuscule. Allez quoi, ce ne serait qu’une petite visite de rien du tout ! Une toute minuscule exploration de même pas cinq minutes ! Maman ne remarquerait pas, elle ne suspecterait même pas que je sois sortie ! Et puis c’était rien du tout cinq minutes ! Ça faisait … bon, pas beaucoup de secondes sûrement ! Cinq, c’était pas long ! J’étais décidée. Décidée par mes propres arguments. Oui, j'étais totalement irresponsable. Mais j'étais jeune ! Jeune et insouciante ! Quelles autres excuses avais-je besoin de me chercher, alors que ces dernières me suffisaient entièrement ? Bon. Il fallait que je sois discrète. Une agent secrète en mission, mission très dangereuse ! Une mission seulement pour moi, parce que de toutes façons les autres chatons ne seraient jamais assez compétents ! C’était mon moment de gloire ! Mon moment de fuite ! Go ! Et je m’élançais, courant, m’échappant de l’emprise qu’avait le regard de ma mère et ses yeux bleus perçant. M’avait-elle vu ? Me suivait-elle du regard en ce moment ? Allait-elle se mettre à gronder, à crier mon nom jusqu’à ce que je me retourne ? Mais je n’entendai rien. Alors je poursuivais dans ma course folle, sans prendre la peine de regarder en arrière. Et cela me semblait si épique, si magique.

Je m’imaginais foncer tel un lapin, courir aussi vite que l'éclair qui frappait le sol de sa foudre sous un orage sombre. Ce sentiment de vitesse, d’incontrôlable adrénaline folle qui parcourait mes veines. Je n’allais sûrement pas à plus de quelques queues de renard par minute, mes petites pattes ne me le permettaient pas. Mais j’avais pourtant l’impression de battre des records de vitesse, avec l’air qui me frappait les tympans continuellement. Et je fermais les yeux. Je goûtais du bout de la langue cet air frais sur mes papilles, tandis que j’humais de ma truffe l’air du “dehors”. Le véritable air. La clef de la liberté, la clef qui me délivrait de cette prison qu’était la Pouponnière. Un récit si épique pour un si petit être vivant. Je planais. Mais tout fut stoppé. Tout cette utopie mourut, en une fraction de seconde. Je venais de percuter un chat.

© Code by Sun for Ray only ♥


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Lac aux Murmures
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Luny dah.
Âge du perso (en lunes) : 15 lunes
Messages : 75
Date d'inscription : 15/11/2015


Jeu 13 Oct 2016 - 3:12

L'alliance avait été annoncé et ça te ravissait, parce que à tes yeux, les meneurs n'avaient qu'eu raison de passer une telle alliance, un tel pacte, qui venait renforcer le Clan du Vent ainsi que le Clan du Tonnerre. Les plantes seraient plus accessibles, les guerriers, plus forts, et ainsi de suite. Non, vraiment, ils avaient bien réfléchi et tu étais bien heureuse de ne pas être tombée sur un Clan de cervelle de souris. Ta force et ton esprit sadique, quoi que rationnel et intelligent, avait sa place ici. Tu t'ébrouas et observas le ciel qui brillait par les étoiles. Ton pelage s'hérissa et tu crachas. Qu'est-ce que le Clan des Étoiles pensait ? Que tu ne savais pas qu'il craignait la suite des événements ? Oh, mais, il faisait bien de craindre ! Il devrait même trembler de peur, de terreur, d'appréhension, car tu comptais bien foutre la merde dans la foi qui s'implante dans le cœur des chats sur terre. C'était un but, autant que celui d'atteindre le pouvoir et étendre ta domination jusqu'à des plateaux inexplorés. Peut-être même pourrais-tu soumettre l'idée à ton meneur ? Vous étiez proches des Hautes Pierres, pourquoi ne pas aller explorer au-delà de celles-ci et trouver un endroit à protéger ? Tu aimerais bien connaître l'avis d'Étoile du Jaspe sur la question, maintenant que tu l'estimais beaucoup plus qu'auparavant, avec ce pacte passé entre lui et la meneuse du Clan du Tonnerre.

Tu soupiras légèrement, sans réelle raison. Tu soupirais souvent ces derniers temps, parce que tu n'avais pas eu le temps de parcourir la Forêt Sombre, préférant dormir un peu, Reflet Magique ne te lâchait pas d'une semelle et t'entraînait au combat... Tu avais le sentiment qu'il faisait exprès, maintenant que tu pouvais y penser sans l'adrénaline de la bataille, pour te pousser à te laisser aller et ne plus être prudente, mais en avais-tu réellement quelque chose à faire ? Tu aimais te battre, et s'il te défiait, il aurait une dette à payer, celle de se faire pardonner pour ne pas avoir été prudent lui-même. Tu perdais contrôle de ton sang-froid quand tu devais te battre, car l'ivresse du sang et du pouvoir prenait le dessus pour te faire perdre les pédales. Mais ça ne te dérangeait pas tant, voire même pas du tout, parce que tu avais vite appris à vivre, ou mourir, sans te soucier des conséquences, tout comme tu l'avais fait pour renaître dans ce monde, où les vivants te voient parfaitement bien, même ceux que tu préférerais éviter pour ne pas leur trancher la gorge. Parce que oui, il y avait plusieurs chats que tu ne pouvais pas sentir et les croiser te donner cette envie de folle de leur sauter dessus et leur trancher la jugulaire de tes crocs, mais tu te retenais avec grande peine.

Ta queue fouetta légèrement le sol tandis que tu te levas et t'étiras de nouveau. L'aube approchait, et encore une fois, tu n'avais pas tellement dormi et tu estimais que ton mentor, ou du moins, le mentor du corps que tu possédais, car tu avais bien plus de six lunes, toi ; tu estimais qu'il viendrait te voir et t'entraîner. À la chasse, ou au combat encore ? Tu désirais le combat, mais la chasse était aussi essentielle pour que tu puisses prendre un nom de guerrier. Lac Givrée. Tu voulais le nom de Lac Givrée, mais ce sera à Étoile du Jaspe de décider du nom qui te sera décerné. Tant que ce nom soit à l'image de la féline que tu étais, un nom gracieux et élégant, mais qui était également audacieux et mystérieux. La rosée du matin recouvrait maintenant tout l'herbe du camp et tu projetas ton regard aux alentours en ressentant la caresse mordante du vent. Bientôt, la rosée deviendra givre puis neige et vous entrerez dans la saison froide, celle qui pouvait s'avérer bien vite fatale pour les chatons naissants dans cette période. Tu avais eu la chance de naître lors de la saison des feuilles nouvelles, bien que tu fus née quelque part où on aurait dit la saison des neiges. Tu avais survécu, c'était aisé pour une traîtresse de ton envergure. Tu survivrais à tout. Tu en étais certaine.

Tu t'engageas à faire comprendre à Reflet Magique que tu avais besoin de repos aujourd'hui après le retour de l'Assemblée qui avait eu lieu la veille pour prendre la journée à parcourir les terres du Clan du Tonnerre et les sentiers sinueux de la Forêt Sombre. En bref, reprendre tes habitudes que le temps bousculait. Ça venait assombrir ton regard vert de la forêt que tu parcourais la nuit. Tu entrepris, avant tout, de passer ta langue douce et rosée sur ton pelage crème. Un pelage que tu ne comprenais pas : pourquoi n'avais-tu pas hérité de la douce couleur de ton fils ? Cela t'allait bien mieux, le gris, celui sombre qui annonçait l'orage. En ce moment, tu paraissais frêle. Ton corps était celui d'une faible. Mais tu n'étais pas faible et bien déterminée à faire comprendre à quiconque qui pensait le contraire. Si ton pelage crème et ta petite taille donnaient à croire une faiblesse et une fragilité, ton regard profond en disait bien plus et venait à effrayer. N'y voyait-on donc pas, après tout, les abysses même de la Place Sans Étoiles ? Oui, bien sûr, car ce lieu où les astres ne brillaient pas était ta maison, ton véritable foyer. Le seul et unique. Un foyer que tu ne comptais pas oublier, même si en ce moment, tu pouvais fouler la terre vivante. Tu y avais perdu un goût depuis le temps où la solitude parcourait l'endroit avec toi.

Tu décidas rapidement de sortir du camp, maintenant que le petit matin était bien arrivé. Ainsi, tu t'approchas du petit tunnel qui te permettait de débouler dans les terres sans le moindre arbre du Clan du Vent quand une masse te fonça dessus et t'irrita. On ne dérangeait pas une telle féline sans représailles. Ton pelage était hérissé et tes muscles tendus. Tu baissas ton regard sur un chaton ou plus précisément une chatonne. Tu connaissais les noms de tous les chats du Clan sur le bout de la langue, même ceux des autres Clans, ta mémoire étant excellente et tes sources inépuisables. Ainsi tu savais que tu avais devant toi Petit Ange, une petite fugueuse au caractère pour ainsi dire légèrement semblable au tien et tu eus un petit rictus ironique. Un rire rauque te secoua également et tu posas ton regard sans fin dans celui de la petite. Tu devinais sans peine ce qu'elle voulait faire et ça t'amusait. Toi aussi, c'était ce que tu t'apprêtais à faire et comme tu ne désirais pas rester au camp et que tu doutais point avoir la paix si facilement maintenant qu'elle était devant toi, tu fis ce qui te semblait le plus logique.

« Tu me suis, dehors ? Je m'assurerais que personne ne nous prenne. Et puis... je suis sûre que notre meneur saura comprendre si je lui explique.»  miaulas-tu doucement, avant d'ajouter malicieusement et plus doucement, pour capter la curiosité et l'envie d'aventure de Petit Ange: « Je compte me rendre sur les terres du Clan du Tonnerre. Viens ! Je te parlerais de l'Assemblée aussi, en cours de route. » Pourquoi pas ? Peut-être pourrais-tu te la mettre de ton côté ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ray admine
avatar

Je suis
Nuage d'Ange
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ray
Âge du perso (en lunes) : 10 Lunes
Messages : 78
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 17

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Aurore Boréale - Prévu
Relations :


Mer 2 Nov 2016 - 1:01




Oh wait.


ft. Luny


Aïe, ça faisait mal. Je secouais doucement la tête, reprenant peu à peu mes esprits, et me relevais, tremblante sur mes petites pattes. Comment avais-je fait pour ne pas m’apercevoir que je m'apprêtais à foncer dans … un chat. Je levais la tête, un œil encore clos par le choc, et constatais l'étendue des dégâts. Une apprentie au pelage crème me faisait face, droite, grande, le regard sévère. J’avalais ma salive de travers. C’était bien la première fois que je la voyais, tout simplement parce que ça ne faisait seulement que quelques semaines que je vivais et quelques semaines que ma mémoire fonctionnait à peu près correctement. Elle faisait peur, l’inconnue que j’avais heurtée, avec ses yeux noirs et son regard qui semblait vouloir me terrasser. Je cherchais dans ma tête les mots adéquats qui me permettraient de m’excuser auprès de l’apprentie dont je ne connaissais pas le nom, mais mes pensées, affolées, se mélangeaient et formaient dans ma gueule des phrases sans réel sens, sans queue ni tête, et je ne faisais que me mordre la langue de honte. L’apprentie devait me trouver bien stupide ainsi. Ah bravo, on pouvait dire que j’étais douée pour les toutes premières présentations. L’apprentie s’apprêtait sans doute à me crier dessus, et moi je serais punie. Je voulais pas être punie, c’était vraiment nul. Être punie c’était rester assise dans un coin pendant des lustres, et moi je voulais découvrir le monde !

J’ouvrais enfin mon deuxième œil, rétablie du choc, prête à recevoir ma punition. J’essayais dans un dernier espoir de prononcer un petit “Désolée” mais quand j’ouvrai la gueule, aucun son n’osa en sortir. Quelle honte. Mais quelque chose d’étrange se passa : rien. Pas d’insulte, pas de remarque, pas de punition. Un rire, même. Pour être surprise, j’étais surprise. C’était bien la dernière réaction que j’aurai attendu de la part de l’apprentie dont je ne connaissais toujours pas le nom. Rire. Étrangement, je lâchais à mon tour un petit rire à peine audible, un rire gêné, un rire gâché par une grimace déformée. Un rire qui se voulait compatissant, un rire forcé que j’essayai de lâcher pour ne pas paraître délaissée. Raté. Par chance, la femelle crème ne fit pas réellement attention ou fit semblant de ne rien avoir entendu, et commença à parler : “Tu me suis, dehors ? Je m'assurerais que personne ne nous prenne. Et puis... je suis sûre que notre meneur saura comprendre si je lui explique” demanda-t-elle, pleine de malice. Une proposition. C’était une proposition qu’elle me faisait ! Elle voulait qu’on aille dehors, elle et moi ! Le petit chaton ! C’était vraiment une aubaine ! Oui, bien sûr que oui je voulais aller dehors ! Et puis, si personne ne nous voyait, c’était encore mieux ! Pas de punition, rien ! Youpi ! Un sourire immense et démesuré pour une si petite gueule fendit mon visage et mes yeux brillèrent d’une lueur soudaine.

Je m’apprêtais à accepter avec joie, à sourire comme une idiote pour presque rien, mais l’apprentie crème n'avait apparemment pas fini. “Je compte me rendre sur les terres du Clan du Tonnerre. Viens ! Je te parlerais de l'Assemblée aussi, en cours de route” miaula-t-elle à mon égard. Comment ne pas rendre une chatonne plus heureuse que moi à ce moment là ? J’étais aux anges. Une excursion ! Trop bien ! J’allais sortir dehors, explorer, me battre contre des méchants ennemis ! Youpi ! J’allais même chasser, qui sait, peut-être l’apprentie au pelage crème m’apprendrait deux trois techniques ? Le territoire du Clan du Tonnerre ? Mais c’était drôlement loin dit-donc ! On irait vraiment loin alors ! Une vraie expédition ! Et l’Assemblée ! Maman m’avait expliqué que ça se déroulait quand la lune était parfaitement visible, les quatre clans se réunissaient aux Quatre Chênes, et que c’était très impressionnant ! Moi, je comprenais pas pourquoi on laissait pas les chatons venir, pourquoi on me laissait pas venir. J’étais pourtant la plus apte à me rendre aux Assemblées ! J’étais intelligente, bien plus que Petit Fauve en tout cas, j’étais rusée, j’étais forte, j’étais prometteuse ! Pourquoi on ne me prenait pas ? Bientôt j’espérais pouvoir m’y rendre, Maman m’en avait parlé si passionnément ! Et si c’était un honneur de s’y rendre, pourquoi n’y étais-je pas encore allée ? J’en avais marre d’être “trop petite” !

Je prenais les devants de l’expédition. Je me souvenais de ce trou, de cette brèche dans la paroi. Mais jamais l’apprentie que j’avais bousculé ne pourrait passer par ce trou; il était bien trop petit. Même moi, il avait fallu que je me faufile dedans, et le Clan des Étoiles savait que je n’étais pas bien imposante. Sûrement mon aînée avait une solution, elle ne serait pas venue me le proposer ainsi sinon. Je la regardais, sceptique. Par où allions-nous passer ? Je méditais, quelques secondes. Elle devait sûrement avoir la réponse. On n’allait tout de même pas passer par le tunnel, si ? Oh, que c’était excitant de transgresser les ordres ! Mais j’avais deux trois choses à lui demander avant de me ruer vers les tunnels : “Oh oui ! On part en exploration, alors ? Trop cool ! Moi, c’est Petit Ange comme la guérisseuse ! Et toi, c’est quoi ton nom ? Et tu es allée à l’Assemblée ? Pour la première fois ? C’était vraiment impressionnant ? Il s’est passé quoi ?” et je posais toutes ces questions à une vitesse hallucinante, avide d’en connaître les réponses. Si j’arrivais à devenir assez amie avec elle, elle m'emmènerait sûrement plus souvent dehors ! Elle me confierait peut-être même des secrets ! Cette journée était bien loin de s’annoncer ennuyante !

© Code by Sun for Ray only ♥

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Lac aux Murmures
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Luny dah.
Âge du perso (en lunes) : 15 lunes
Messages : 75
Date d'inscription : 15/11/2015


Mar 7 Fév 2017 - 0:41

Tu étais là, debout, immobile, entendant le vent, attendant une réaction. Tu l'avais bien entendu son petit rire peu sincère, mais tu n'en avais pas fait de cas. Ça t'importait peu. Pourquoi un rire aurait quelconque importance à tes yeux et plus profondément encore, pourquoi un chaton aurait une seule petite parcelle d'importance pour toi, Lac Givré, une traîtresse qui s'était imprimée dans l'histoire en existant de nouveau ? Pour aucune raison valable et puis, au final, il n'y avait aucune raison, Petit Ange n'avait pas la moindre importance auprès de toi, tu ne voulais juste pas t'embarrasser d'un problème et puis... elle aurait peut-être une utilité si tu réussissais à lui faire voir ton monde et lui faire agréer à celui-ci. Ce serait bien, en effet, d'avoir des partisans vivants et pas seulement ceux de la Forêt Sombre. Ce n'était pas qu'ils ne t'aidaient pas, c'était uniquement que des alliés vivants étaient tout aussi utiles, sinon plus par moment, avec un contact direct. Toi, tu allais t'assurer, de plus, que la brèche entre cette place où les étoiles ne brillaient jamais et le monde des vivants, se brisent de plus en plus et qu'ils aient davantage accès à ce lieu où règnent des âmes existant.

Tu ne comprenais pas pourquoi l'idée d'une excursion en dehors du camp pouvait rendre si joyeux un chaton. Il te semblait que c'était banal, sortir, courir, sachant que chaton, tu étais parvenue à reculer ton baptême rien qu'à cause de toutes tes petites sorties, mais ça ne t'avait point dérangé, à l'époque. Seulement légèrement irritée. Ça ne t'empêchait pas de sortir, tu n'avais jamais obéi aux règles, c'était trop simple ça, trop banal. Tu n'étais pas comme ça. Tu en faisais toujours qu'à ta tête, toi, et ce serait toujours ainsi, même aujourd'hui, dans un nouveau corps, tu serais toujours comme ça, à ne suivre que tes envies, celles de domination, de puissance, d'un monde à contrôler. Tu secouas la tête, en essayant de ne pas trop partir dans tes pensées puisque tu devais t'occuper, bien malheureusement, de ce petit être devant toi. Tu te questionnas brièvement sur le caractère de Petit Ange. Tu ne côtoyais pas trop les autres chats du Clan du Vent. Des chats des plaines, quelle idée ! Toi, tu ne voyais que le Clan de l'Ombre comme valeur, et peut-être un peu le Clan du Tonnerre, d'où venait le père de ton fils... et de ta fille. Cette pensée t'arracha une grimace. Tu n'avais jamais voulu de filles. Trop faibles, les femelles, trop fragiles. Bien sûr, certaines sortaient du lot, mais tu ne pouvais jamais prendre la chance de faire des chatons fragiles. Ainsi, tu ne reconnaissais pas tes filles comme étant les tiennes. Ce n'était que de pures erreurs. Evie.... une domestique. Ah ! Quelle honte !

Petit soupir inaudible et tu repris ta concentration, observant Petit Ange qui se mit alors à parler en frisant tes oreilles, te faisant presque regretter ta proposition... Ah les chatons ! Bien trop bavard pour que tu les supportes sur une réelle période de temps ! C'était, d'ailleurs, une des raisons t'ayant poussé à donner tes chatons, ne pas t'en occuper. Trop de problèmes, trop de bavardages, et si peu de réflexion, ça te donnait des envies de meurtre. Elle se présenta, donnant une référence avec la guérisseuse du Clan. Ah oui, Ange de Soie, tu t'en souvenais. Et puis, elle te parla de l'Assemblée, te posant maintes questions et tu inspiras à fond, les yeux mi-clos, pour ne pas perdre ton calme. Ce n'était pas le temps d'attaquer un chaton, tu aurais de trop graves représailles pour un tel geste et ce n'était point le moment pour qu'on découvre ta véritable nature. Même Étoile de Jaspe ne pourrait te laisser faire du mal à un chaton face au Clan entier et tu n'étais même pas sûre que le meneur soit de ton côté, alors fallait aller du côté de prudence et ne pas faire de gaffes trop grandes. Tu attendis quelques instants avant de rouvrir tes yeux, après que la petite ait terminé de parler. Tu commenças par lui faire signe de te suivre, par la queue, sans parler, comme pour lui signifier qu'elle se devait d'apprendre à attendre.

Vous passeriez par le tunnel, rien de plus compliqué. À ce moment, tous les guerriers étaient occupés, le meneur s'assurait d'ailleurs que nul n'ait à rester sans rien faire, ce n'était pas productif ainsi. Du coup, tu avais bien calculé ton coup et tu savais que personne ne pourrait vous empêcher de passer, d'y aller, et c'était mieux ainsi. Par contre, fallait aller rapidement, ne pas tenter l'interdit et tu te dépêchas, te disant seulement que la petite devait suivre. Si elle se faisait prendre, c'était son problème, mais elle risquait de ne pas se faire prendre : les guerriers étaient presque tous sortis ou occupés dans le camp, ils ne verront rien. Lorsque tu fus sortie du camp, tu te retournas et vis la petite qui avait légèrement l'air essoufflé. Peut-être qu'elle l'était vraiment, mais tu t'en foutais un peu, voire même beaucoup. Tu te contentas d'avancer encore un peu, de soupirer légèrement puis de te retourner et la regarder de ton regard si profondément intense, perturbant. On y voyait presque la Forêt de tes nuits, ce lieu si effrayant pour les petits chatons, même s'ils ne connaissaient pas un tel environnement. Si Petit Ange s'y plongeait, elle risquait de te craindre pour l'éternité, puisque dans ton regard, en plus de ton foyer, brillait une lueur sanguinaire, ambitieuse même. Ta queue fouetta légèrement le sol et tu réfléchis à ses questions. Lui fournir quelques réponses, au final.

« Enchantée Petit Ange, je suis Nuage du Lac, fille d'Éclair Filant. »

Taire ton père, taire tes origines, taire, toujours taire, taire ton fils, taire ta vie, toujours taire. Est-ce que Petit Ange avait entendu les murmures courant un peu partout dans le Clan, concernant les possibilités des origines de ton père ? Et elle, est-ce qu'elle te voyait comme miracle, comme certains autres chatons ? Après tout, naître dans une grotte, y vivre et passer novice dès que tu retrouves le Clan... six lunes enfermée, ça donnait de l'imagination aux chatons. C'était amusant, d'ailleurs, mais tu démentais toujours les rumeurs, l'imagination, les chatons devaient rester sur terre.

« Non ce n'était pas la première fois que je me rendais à l'Assemblée, mais c'est la première fois qu'elle a été intéressante... Avançons ! »

Tu te mis à avancer tranquillement. Peut-être auriez-vous à vous cacher si une patrouille passait.

« Alors. Tous les chefs de la Forêt ont changé. Enfin, Étoile du Lynx n'était pas présent et je soupçonne Équinoxe du Printemps de ne pas tout nous dire. Il risque de passer meneur très rapidement, alors c'est une ère de changement pour la Forêt. Tu sais très bien que notre chef a changé, et celui du Tonnerre aussi. C'est la lieutenante, Torture Machiavélique, qui prend la place d'Étoile Sanglante. Elle est désormais Étoile Machiavélique. Pareil pour le Clan de l'Ombre, Pelage de Lave a pris la place d'Étoile de la Mélopée. Il n'a pas encore reçu ses neuf vies et son nom. C'est pas plus mal, la meneuse était trop gentille, elle ne méritait pas cette place. Tu n'es pas d'accord ? » 

Tu prends une pause. Beaucoup d'informations d'un coup. Mais tu voulais aussi voir son avis sur le statut d'Étoile de la Mélopée, savoir si elle pouvait être une alliée ou non. Car quiconque aimant cette meneuse ne pouvait point adhérer à tes idéaux.

« Ensuite ! La plus grande nouvelle qui a fait parler tous les chats ! Je suis surprise que tu n'en ai pas entendu parler... mais c'est vrai que c'était que hier. La nouvelle meneuse du Clan du Tonnerre, Étoile Machiavélique, a conclu un pacte d'alliance avec notre Clan ! Nous pouvons nous rendre sur les terres du Clan du Tonnerre et eux sur les nôtres. »

|| HRP : je me suis permise de jouer légèrement Angy en disant qu'elle suivait Lac (Lac donne rarement le choix) du coup si ça te va pas je change et "air essoufflée" ; c'est juste une impression de Lac so ça peut être vrai ou faux.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ray admine
avatar

Je suis
Nuage d'Ange
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ray
Âge du perso (en lunes) : 10 Lunes
Messages : 78
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 17

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Aurore Boréale - Prévu
Relations :


Dim 14 Mai 2017 - 20:19




Oh wait.


ft. Luny


J’avais hâte. Dehors. Wouah ! Trop bien. Et puis pas n’importe où, non, mais sur les terres du Clan du Tonnerre ! Toujours plus loin ! J’en avais tellement envie … Je regardais l’apprentie, attendant avec la même impatience ses réponses à mes questions. Enfin, j’avais changé d’avis. Ce qui m'intéressait surtout, c’était de connaître son nom et d’essayer de le retenir. L'Assemblée m’était déjà passée au-dessus de la tête, pour dire vrai. Je voulais surtout pouvoir me vanter d'être aller loin, très loin ! Pas comme Nuage de Flamme, ahah. Je lui raconterai, et j’étais sûre qu’il en mourrait de jalousie. Nananère. C’était avec moi que l’apprentie voulait partir, et pas avec lui. Bien fait. Sûrement parce que j’étais mille fois plus intéressante. Qui voudrait traîner avec Nuage de Flamme ? Personne ! Alors que moi, on m’aimait bien. Tant mieux. J’observais l'apprentie attentivement, mais aucun nom ne me venait. Elle me le dirait d’elle-même, c’était pas un réel problème. Le truc, c’était surtout d’aller dehors, explorer. Ouais, c’était ça le plus important. Elle avait l’air de réfléchir, mais à quoi ? Elle avait intérêt à avoir un plan pour sortir, hein ! Au pire, moi j’en aurais un, je savais que y’avait la brèche qui menait dehors, derrière la Pouponnière. Par contre, l’apprentie était bien plus grande que moi, du coup si elle restait coincée, bah ce serait vraiment bête. Au pire, moi je pourrais sortir par la brèche et elle elle pouvait me retrouver après … Oh ouais, ça sonnait bien, ça. Ah, j’étais vraiment trop intelligente.

Mais bon, c’était elle qui avait le plan en tête, pas moi. De toute façon, si on se faisait attrapé, je dirais que c’était elle qui m’avait forcée. Héhé. L’apprentie pressa le pas, et emprunta le tunnel. Je me mettais à sa suite, trottinant pour ne pas la perdre de vue. Wouh ! Je courais très vite. Nuage de Flamme pouvait pas en faire autant, ce gros tas. Je rejoignais rapidement l’apprentie, de l’autre côté du tunnel. Elle regardait avec ses deux yeux tout noirs. Ahah, ils étaient pas beaux comme les miens. Maman disait que les miens étaient les plus beaux de toute la Forêt, et je savais que c'était vrai, parce que Maman elle mentait pas. Puis c’était nul de pas avoir de couleur. Ses yeux n’étaient pas colorés. Pff … Elle, c’était sûr qu’elle était pas belle. Pas comme moi. Même Nuage de Flamme, avec ses yeux bizarres, il était plus beau. Mais c’était pas grave, de toute façon moi ce qui m'intéressait c’était aller voir dehors, pas la couleur des yeux de Nuage du Lac, comme elle l’avait dit. La fille d’Éclair Filant … Ça, ça me disait un petit truc. Parce que Maman et Aile Orangée en parlait parfois. Je crois qu’elle avait passé pas beaucoup de temps dans la Pouponnière où je savais pas trop quoi. Bref, Nuage du Lac m’attendait, alors je la rejoignais, toute contente. Ce que j’avais hâte, ce que j’étais excitée ! En plus, on partait en cachette, et ça, c’était vraiment marrant. Comme des espions. On allait espionner le Clan du Tonnerre !

Nuage du Lac se mit en marche, et je la suivais, tranquillement. J’aurais bien aimé lui passer devant, mais j’avais aucune idée d’où se trouvaient les terres du Clan du Tonnerre, et c’était un peu problématique. Cependant, ça aurait été marrant de prendre la tête, comme une vraie patrouille d’espionnage ! L’apprentie répondit à toutes mes questions, enfin je crois. Je l’écoutais plus vraiment, elle gâchait un peu sa salive, Mais je voulais pas la décevoir, elle semblait contente de me répondre. Je pensais déjà au moment où on débarquerait à l’improviste. Tout le monde nous regarderait, tadaaa ! Ça me plaisait bien, d’imaginer cela. Vraiment. La voix de Nuage du Lac en arrière-plan, je me perdais dans mes pensées, scrutant le paysage, essayant de repérer le territoire du Clan du Tonnerre. Comme ça, je pourrais m’en souvenir. Et narguer Nuage de Flamme. Je pensais au meilleur moyen de lui annoncer. Ah, il deviendrait tellement jaloux ! Le ton d’une question parvint à mes oreilles, en un coup de vent : “... elle ne méritait pas cette place. Tu n'es pas d'accord ?” me demanda Nuage du Lac, ce à quoi je répondais par un faible “Oui oui” plus que discret. Pff, si ça lui faisait plaisir, pourquoi gâcher son enthousiasme ? Je me félicitais. Peut-être que Nuage du Lac ne serait pas d'accord, mais étant donné qu’elle n’avait pas l’air d’insister, je pensais le contraire.

Cependant, je fis un effort. Bah oui quoi, sinon Nuage du Lac elle allait se sentir bien seule. Je me concentrais à nouveau sur ses paroles. “Ensuite ! La plus grande nouvelle qui a fait parler tous les chats ! Je suis surprise que tu n'en ai pas entendu parler... mais c'est vrai que c'était que hier. La nouvelle meneuse du Clan du Tonnerre, Étoile Machiavélique, a conclu un pacte d'alliance avec notre Clan ! Nous pouvons nous rendre sur les terres du Clan du Tonnerre et eux sur les nôtres.” alors ça, c’était nouveau. J’en avais pas entendu parler, de cette histoire. Pourquoi n’étais-je pas prévenue ? Pff. J’étais bien le chat le plus important du Clan, de la Forêt même, et on ne le disait rien. Je faisais la moue, mais pas bien longtemps, juste l’espace de quelques secondes. Donc, on avait le droit d’y aller, sur leurs terres ? Si ça c’était pas bizarre. Moi ça me dérangeait pas, ça m’avait un peu attristée, en fait. Parce que je croyais vraiment qu’on allait les espionner, moi ! Nuage du Lac gâchait mes idées. Zut alors. Mais c’était pas grave, Nuage de Flamme serait quand même jaloux. “Donc on va pas les espionner ?” je demandais, d’une petite voix, ne sachant pas quoi dire d’autre, dans la peur de nous plonger dans un silence.

© Code by Sun for Ray only ♥

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Lac aux Murmures
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Luny dah.
Âge du perso (en lunes) : 15 lunes
Messages : 75
Date d'inscription : 15/11/2015


Sam 24 Juin 2017 - 3:07

Elle ne t’écoutait pas. Tu le savais qu’elle ne t’écoutait pas, mais ça ne t’intéressait pas, ce n’était pas grave, tu parlais seulement pour la mettre au courant et si elle ne voulait pas, ce n’était pas plus grave, tu te contentais seulement de continuer de marcher pour te rendre là où tu te sentais bien mieux. Tu n’aimais toujours pas les territoires du Clan du Vent et tu ne t’y feras sans doute point puisque la Forêt Sombre n’a rien d’une lande. Ta maison est là-bas, là où le Clan des Étoiles n’a pas l’ombre d’une vue, là où ces faibles ne pourront jamais agir et où il s ne savent pas ce qu’il se passe. Ta place est là-bas, pas auprès de tellement de faibles que ça te donne envie de tout détruire, de leur arracher la gorge et le coeur et de les faire souffrir. Sauf que tu perdrais ton temps et tu n’étais pas une chatte qui appréciait perdre son temps, alors tu te contentais de les laisser vivre. Sauf, bien sûr, quand ils venaient se mettre entre tes pattes, alors là tu étais moins gentille.

Sa réponse ne semblait pas du tout attentive et ça ne t’importunait pas. Tu te demandais seulement doucement si elle pourrait t’être utile ou si elle ne sera que dans tes pattes, tu irais voir lorsqu’elle sera novice. Parce que tant qu’elle était un chaton, tu ne pourrais pas vraiment discerner si elle allait être alliée ou ennemie, mais tu pouvais toujours tenter de la faire pencher du bon côté dans la balance en la menant sur des territoires et lui faisant faire des choses que les meneurs considéraient comme interdits lorsque ça concernait les félins qui n’avaient toujours pas reçu leurs noms avec le mot nuage dedans, comme si ça t’avait un jour empêché de sortir du Clan. Tu aimais la liberté et tu avais toujours adoré braver les interdits, alors quand tu étais encore Petit Lac, cette féline dans le Clan de l’Ombre, avec tes deux soeurs, ça ne t’avait jamais arrêté. Tu étais si souvent sortie et rentrée sans te faire remarquer, sauf cette fois où tu t’étais décidée de ne pas rentrer et qu’on avait envoyé une patrouille à ta recherche. Oh… oui, tu t’en rappelais parfaitement, tout comme tu te souvenais que ça t’avait bien fait rire parce que tu aimais leur faire perdre leur temps, c’était amusant.

Mais toi, tu n’aimais pas perdre ton temps. Même si les autres pourraient considérer que c’était exactement ce que tu faisais maintenant, en amenant Petit Ange sur les terres du Clan du Tonnerre et lui parlant comme si elle en avait quelque chose à faire de ce que tu racontais. Elle n’était encore qu’un chaton qui aimait les escapades et l’aventure, tu ne pouvais pas trop lui en demander, même si tu le faisais et le ferais toujours. Pour toi, ce n’était pas une perte de temps, c’était de préparer le terrain et tenter de voir si tu étais déjà à même de savoir si elle avait les qualités que tu désirais mettre de ton côté. Lorsque tu lui dis pour l’alliance, tu entendis sa toute petite voix déçue te questionner comme seul un chaton savait le faire et tu sus alors que tu ne pourrais pas savoir tout de suite si elle serait une alliée ou non. Elle ne pensait qu’à espionner, qu’à s’amuser sûrement, comme tous les autres chatons, c’était pour ça que tu n’aimais pas les chatons.

Tu avanças encore et tu t’arrêtas lorsque vous vous trouviez sur la frontière, cette fameuse frontière, qui vous séparait du Clan du Tonnerre, et que vous pouviez maintenant franchir avec cette alliance qui en avait énervé bien plus qu’un seul guerrier. Mais ce n’étaient que des faibles qui ne comprenaient pas que cette alliance allait pouvoir vous être bénéfique et qu’elle était bien plus que stratégique et utile. Toi, tu l’approuvais entièrement même si tu te désolais du fait qu’Étoile du Jaspe ne pourrait jamais prendre le pouvoir du Clan du Tonnerre avec Étoile Machiavélique à sa tête. Ces deux chats se ressemblaient trop et leur comportement farouche ne permettait pas une prise de pouvoir, autant brutale que subtile et vicieuse. Tu secouas la tête et reportas ton attention sur la petite chatonne maintenant.

« Non… on ne peut pas risquer d’aller chercher le camp. Si on se fait prendre par Étoile Machiavélique, elle nous tuera sur le champ, mais on peut parfaitement aller aux Rochers du Soleil pour voir les terres du Clan de la Rivière et peut-être aller dessus un peu si on ne voit pas de patrouilles. Qu’est-ce que t’en dis ? »

Ça te tentait bien, toi, d’aller observer les terres du Clan de la Rivière, ce Clan où tu avais laissé ton fils pour qu’ils lui permettent de survivre. Maintenant, Déchéance de la Lune n’était plus vivant, mais il était plus fort que jamais et ça te convenait. Tu te relevas en lui faisant encore signe de te suivre.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ray admine
avatar

Je suis
Nuage d'Ange
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ray
Âge du perso (en lunes) : 10 Lunes
Messages : 78
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 17

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Aurore Boréale - Prévu
Relations :


Dim 2 Juil 2017 - 15:18




Oh wait.


ft. Luny


Bon, c’est pas que ça commençait à vraiment devenir ennuyant mais … Roh, j’en avais marre de marcher moi. Je commençais à avoir mal à mes petites pattes. Elles étaient minuscules comparées à celle de Nuage du Lac, pour de vrai ! Elle avait de la chance, elle, elle allait bientôt être nommée guerrière, en plus. Elle avait une trop grosse marge d’avance sur moi. Grrr. Bon, comment lui en vouloir, aussi ? Elle y pouvait rien, elle était juste née un petit peu avant moi, de pas grand chose. Cela n'empêchait en rien que j'avais mal aux pattes. Je lui aurais bien demandé de ralentir, voire même de s'arrêter, mais elle m’aurait prise pour une poule mouillée, et j’en étais pas une. J’étais pas Nuage de Flamme, j’avais pas besoin qu’on m'attende, moi. Puis, elle devait probablement me trouver courageuse de marcher aussi vite. Parce que - et je n’aimais pas le dire - mais c'était bel et bien vrai que nous ne faisions pas exactement la même taille. J'étais, à quelques centimètres près, hein, pas plus, légèrement plus petite que Nuage du Lac. Y’en avait pas beaucoup, hein, des chatons de mon âge capables de trottiner aussi longtemps ? Maman disait souvent que j'étais exceptionnelle, et elle avait bien raison. J'étais bien plus avancée que Petit Fauve et Petit Orage pour mon âge. Et bien plus avancée que Petit Malheur aussi, mais lui c'était pas bien difficile. Et j’osais me souvenir que Nuage de Flamme à mon âge n’aurait pas fait mieux, ahah.

On s'arrêta. Je faillis me rétamer en voyant que Nuage du Lac s'était brusquement arrêtée. Zut. J’avais fait un truc de travers ? Je m’en souvenais pas, pourtant. J'étais gentille avec Nuage du Lac, parce qu’elle était bien sympathique de m’emmener en mission d’espionnage, donc je risquais pas de vouloir la brouiller. Je tournais vivement la tête en direction de Nuage du Lac, prête à recevoir la foudre. Mais mes muscles se relaxèrent quand je vis qu’elle n’en avait apparemment pas après moi. Tant mieux, c'était pas le moment de faire des histoires. Parce que de un, si on commençait à se battre, même si j'étais très puissante, et bah je donnais pas cher de ma peau contre une apprentie enfin d’apprentissage quasiment guerrière. Et que de deux, si Nuage du Lac décidait de me laisser en plan, j’aurai vraiment, mais alors vraiment du mal à retrouver le camp, parce que j’avais pas trop trop suivi le trajet, disons. “Non… on ne peut pas risquer d’aller chercher le camp. Si on se fait prendre par Étoile Machiavélique, elle nous tuera sur le champ, mais on peut parfaitement aller aux Rochers du Soleil pour voir les terres du Clan de la Rivière et peut-être aller dessus un peu si on ne voit pas de patrouilles. Qu’est-ce que t’en dis ?” miaula soudainement Nuage du Lac, alors que je n'étais attentive que partiellement à ce que nous faisions, bien trop apeurée par la simple idée qu’elle ne puisse me sauter dessus.

Je respirais à fond, reprenant ce sourire particulièrement enfantin. Elle n’allaot pas me tuer, youpi ! Moi, avoir peur de Nuage du Lac ? Pfff, c'était des niaiseries. J’avais fait semblant, ahah. Bien sûr que non, j’avais pas imaginé une seule seconde qu’elle puisse me sauter dessus, toutes griffes sorties ! Bon, c'était elle la plus expérimentée, c'était elle qui savait hein, et moi je voulais pas me faire découper par Étoile Machiatruc. “Oh oui ! Eux, ils sont vraiment ! On va pouvoir les espionner pour de vrai !” ouais, ça me plaisait bien cette nouvelle idée. Le Clan de la Rivière, au moins, on avait pas une alliance avec eux. Parce qu’ils étaient sûrement trop faibles. Nuage du Lac, après avoir reçu mon accord, reprit la route. Quoi ? On allait encore devoir marcher ! Roh, j'espérais que c'était pas trop loin, quand même, le territoire du Clan de la Rivière. Ça commençait à bien aller, tout de même. Cependant, une question s’installa : pourquoi Étoile Machiatruc risquait de nous tuer ? On avait fait un pacte, non ?

© Code by Sun for Ray only ♥

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Lac aux Murmures
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Luny dah.
Âge du perso (en lunes) : 15 lunes
Messages : 75
Date d'inscription : 15/11/2015


Lun 3 Juil 2017 - 22:54

La peur. Tu ressentais cette peur qui provenait de la petite que tu avais apporté ici, jusqu’aux territoires du Clan du Tonnerre. Tu ne savais absolument pas pourquoi elle avait peur et au final, ça ne t’intéressait même pas de savoir ce qui motivait un tel sentiment dans le coeur d’une chatonne, simplement que tu ne comprenais pas et que tu n’aimais pas vraiment ne pas réussir à comprendre quelque chose - même si ce quelque chose se révélait finalement être quelqu’un et tous les torts et travers venant avec ce quelqu’un. Alors présentement tu te demandais ce qui faisait en sorte que la féline que tu avais traîné jusqu’ici et qui t’avait suivi de bonne grâce, par ailleurs, avait peur. C’était seulement un pic de curiosité dans ton âme un peu trop détachée des autres. Tu n’étais pas la féline qui s’attachait et se souciait des autres, toi, alors en cet instant, ce n’était vraiment que ça, un tout petit peu de curiosité qui te poussait à te poser des questions sur l’état de Petit Ange. Cette petite qui était très peu appréciée de la plupart des guerriers, de ce que tu avais pu entendre, mais qui semblait plutôt forte et qui pourrait devenir une alliée de taille si elle était formée selon ta façon de penser. C’était ce que tu tentais de déterminer en cet instant : si elle en valait la peine.

Mais la peur qui avait surgi dans l’esprit de la petite t’avait clairement prise au dépourvue puisque tu ne la comprenais pas. Est-ce qu’elle était parvenue à avoir peur de toi ? C’était la seule raison logique qui parvenait à se frayer un chemin dans toutes tes réflexions. Tu avais reniflé l’air pour savoir si une patrouille du Clan du Tonnerre arrivait ou si un prédateur était dans les parages et tu n’avais trouvé aucune effluve qui pouvait te dire qu’un danger était tout près de vous. Donc la petite ne venait pas d’avoir peur à cause d’un prédateur ou d’un “ennemi” parce que tu demeurais persuadé que la majorité des guerriers du Clan du Tonnerre vous considérait comme des ennemis. Cette alliance avait retenti dans les oreilles de tous les guerriers des deux Clans comme une immense trahison et la colère avait régné avec l’hostilité, créant un climat qui laissait une propension aux tensions menant aux conflits. C’était donc évident que les deux meneurs avaient attendu l’Assemblée ainsi que la trêve pour mettre au courant les deux Clans concernés d’une alliance entre eux. Stratégique et intelligent d’attendre la pleine lune pour éviter de trop grands règlements de comptes. Beaucoup trop de guerriers et de novices qui étaient présents lors de cette Assemblée respectaient les règles ancestrales du Clan des Étoiles, donc ils ne pouvaient pas briser cette trêve de paix.

Pour en revenir à ce qui avait titillé au départ ta curiosité, la peur de la féline était peut-être motivée par une attitude que tu avais eu sans que tu ne le réalises. Tu étais après tout pas celle qui semblait la plus calme, ni même celle qui mettait en confiance et tu le savais parfaitement. En te regardant, on pouvait sans doute directement savoir que tu n’hésiterais pas à tuer si c’était nécessaire et que te battre n’était pas du tout un problème, bien au contraire, que tu ne répugnais pas du tout à te battre et à blesser. C’était évident que la chatonne devait le savoir et peut-être que tu avais eu un geste qui aurait pu lui laisser entendre un certain danger de ta part. Peut-être. Ce n’était pas si grave finalement parce qu’elle semblait avoir tout oublié à présent et dès que tu parlais d’espionner le camp de la Rivière, elle te suivit enthousiaste à cette idée. Il te vint alors en tête qu’elle était jeune et que c’était beaucoup de marche pour elle. Un chaton n’était certainement pas habitué à marcher autant, mais si elle voulait grimper dans ton estime - elle s’en fichait certainement - elle devrait faire ses preuves et montrer qu’elle était suffisamment forte pour passer au travers d’une longue marche même si elle était jeune et bien plus petite que toi. C’était tout aussi simple que ça. Elle devait faire ses preuves. Petit Ange devait prouver sa force.

Tu continuas ainsi à marcher sans vraiment ralentir, même si tu allais un peu moins vite que tout à l’heure parce que tu voulais quand même te montrer un tout petit peu clémente envers la petite. Tu finis par apercevoir les Rochers du Soleil et tu grimpas dessus. Ici, vous pourriez vous reposer un tout petit peu, mais pas trop non plus, les reines finiront par chercher Petit Ange si vous preniez trop de temps. C’était peut-être déjà le cas. Bon, dans le pire des cas, tu serais sanctionnée légèrement par le meneur, tu n’avais pas vraiment peur. Petit Ange avait le droit de voir les territoires qui seront à sa portée très bientôt, dès qu’elle serait novice. Elle serait même un peu en avance sur les autres du coup et elle pourrait devenir encore plus forte si elle n’avait pas tout le tour du territoire à faire et qu’elle pouvait tout de suite s’appliquer à apprendre à combattre. Mais pour le moment, elle pouvait se reposer sur les Rochers du Soleil. Tu savais qu’une patrouille du Clan du Tonnerre vous avait vu, mais elle ne pouvait rien faire contre votre présence à cause de l’Alliance et ça t’amusait.

« Petit Ange, tu peux te reposer un peu ici vu que ça doit être un peu de marche pour toi. Nous sommes sur les Rochers du Soleil et je veux te permettre d’accélérer ton apprentissage quand tu seras novice alors… tu veux bien respirer à fond et me dire ce que tu sens ?»


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Faucheuse de Rp's
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Cousine de Timmy
Messages : 223
Date d'inscription : 19/05/2017


Mer 16 Aoû 2017 - 11:37

Up
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Jolie nuage
» mon petit nuage... bientôt
» Le nuage radioactif au-dessus de l'Europe
» L'installation de Saïane et Nuage
» présentation de nous et salut à tous (nuage de brume)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan du Vent :: Camp :: Clairière Principale-