Météo
Indéniablement, la saison des feuilles vertes est là. Le soleil brille pendant toutes les journées, qui sont particulièrement longues. Les proies sont nombreuses mais la chaleur est accablante ; les chats de CerfBlanc et au-delà sont épuisés par les températures qui vont de 30 à 40°.

Infos
saison des feuilles vertes
aléas naturels : sécheresse
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Que fais-tu ici? ft N'amour



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design des Exams en place !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Recensement des Vacances
N'oubliez pas d'aller vous recenser ! Cliquez ici si ce n'est pas fait !


Partagez | 
 

 Que fais-tu ici? ft N'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Kuraudo
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Aido/ Cadow Sauvage for Fuyu/ Koro ou Janati for Mashy/ Audi for Snowy
Âge du perso (en lunes) : 7 lunes
Messages : 44
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 13


Mer 21 Déc - 18:26


Que fais-tu ici?

FT N'amour :keur:





J'avais envie d'être seul, seul avec moi. Seul avec mon esprit. Seul avec mes pensées. Et il n'y avait qu'un seul endroit ou je pouvait être seul, juste ce petit endroit reculé du camp, c'était le seul endroit ou personne ne pensait à y aller. Enfin je pense que personne n'y allait. J'étais tombé dessus par hasard un jour où je jouais à cache-cache avec mon frère, Kizuato, dans le camp. depuis, j'y étais retourné pas mal de fois. C'était en quelque sorte mon endroit rien qu'à moi, le seul endroit où je me sentais vraiment à ma place et chez moi. Là où je ne ferais du mal à personne.
Je me rappelais trop bien du jour ou j'avais eu cette envie irrésistible de sortir mes petites griffes et de tuer mon frère lorsque qu'on jouait dans la boue il y a déjà de ça quelques jours. J'avais du lutter pour ne pas céder à cette envie, je me rappelle trop bien de ce picotement dans mes griffes. Depuis ce jour je redoutais toujours les jeux avec mon frère bien que je ne m'y refusais pas. Imaginez moi en train de tuer mon frère? Alors que chaque jour je me bat pour qu'il continu de vivre en sécurité et que rien ne lui arrive.
Je explipsa doucement de la litière ou Kizuato et maman était couchés et je sortis dans la clairière principale. Il faisait nuit noir et un air glacial flottait dans l'air. Il n'y avait aucun bruit, personne de debout. dans le ciel, quelques nuages venaient voiler les étoiles et la lune plongeant presque le camp dans la nuit totale. J'avançai vers le petit recoin reculé et inhabité du camp.
Mon souffle formait des panaches blanc autours de moi alors que j'étais assis au milieu de la petite clairière. Le silence régnait en maître autours de moi tandis que mes pensées ralentissaient le cour pour enfin s'arrêter. Plus rien, plus aucune pensée ne traversait mon esprit. Je savoura ce court moment de paix intérieur.
je me retourna. une brindille avait craquée sous le poids d'un chat, j'en étais sûr. Est-ce que quelqu'un m'avait suivis? Ou alors peut-être que quelqu'un d'autre venait en cet endroit si paisible? Qui allait surgir devant moi? est-ce que ça allait au moins être quelqu'un de la troupe? Je savais que dès fois des escogriffes ou solitaire passaient près du camp la nuit mais ne s'aventuraient jamais en son intérieur. Peut-être que aujourd'hui quelqu'un était rentrée? Ou peut-être que c'était juste ma petite intelligence de chaton qui me jouait des tours, qui sait?
Je resta là, à attendre que le mystérieux chat se montre enfin et que je puisse découvrir ce qu'il faisait là, au même endroit que moi, au même moment au milieu de la nuit. Peut-être que lui aussi m'avait repéré et qu'il se posait les même questions que moi? De toute façon je vais bientôt découvrir tout ça.


© Codage by Ella' et l'image par PEPE


Dernière édition par Kuraudo le Ven 16 Juin - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admine Biket
avatar

Je suis
Akhlýs
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Passy
Âge du perso (en lunes) : 27 lunes
Messages : 58
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 15
Localisation : Avec le feu.


Mar 28 Fév - 15:31


Il est tard, va dormir


Il fait nuit lorsque je reviens au camp, une nuit noire dans laquelle la lune semble absente et les étoiles encore plus. C'est rare de contempler ce spectacle ou plutôt, cette absence de spectacle nocturne. Rare mais pas impossible ni même improbable. La preuve, je suis là, et je m'en rends compte. Je suis là, mais je ne veux plus y être.
Cette fois-ci je n'ai pas passé ma journée à chercher mon amour disparu. Non, je n'en avais pas la force, pas aujourd'hui. Et pourtant, je suis sortie du camp dès que j'ai pu apercevoir les premières lueurs colorées d'une aube nouvelle, m'enfuyant parmi les terres de ma Troupe, partant toujours plus loin, jusqu'aux extrêmes limites du territoire. C'est souvent là-bas que je vais, lorsque tout devient trop encombré, que mon esprit s'embrume de choses qui ne devrait pas le regarder. Quand le monde pèse trop lourd sur mes épaules et que moi, petit être insignifiant dans l'absolu chaos de l'univers, je ne peux plus le supporter plus longtemps.
Aujourd'hui a été une journée comme celle-ci.
Et pourtant, très peu d'auras emplies de problèmes m'ont affectée aujourd'hui. Peut-être parce que le Printemps approche, saison du renouveau et des naissances perpétuelles. Saison du bonheur et de l'épanouissement. Les problèmes seront toujours là, je le sais, mais en moindre quantité et en moindre importance. Peut-être même que je pourrais essayer de m'intégrer auprès d'autres chats. C'est toujours à cette saison que je m'ouvre un peu plus. Mes camarades doivent vraiment penser que je suis une féline très étrange. Enfin bon, ce n'est pas vraiment comme si cela m'importait.
Je reviens donc au camp, des proies entre les mâchoires, autant que je peux en apporter. J'irai chercher les autres dès que j'aurais déposé celles-ci sur la pile de gibier au centre du camp. Je marche tranquillement vers le centre du camp, heureuse de constater que tout le monde dort et que personne ne va m'ennuyer à me demander le pourquoi du comment je rentre aussi tard et ce que j'ai bien pu faire de ma journée sachant qu'on ne me voit pratiquement jamais au camp. Enfin, ils ne peuvent pas se plaindre, je ramène toujours de quoi manger et souvent en quantité. J'ai toujours préféré la chasse au combat, je n'aime pas devoir infliger du mal aux autres, plonger mes griffes dans leur chair et faire couler leur sang... Non ce genre de chose ce n'est pas pour moi. Oh, je supporte très bien la vue du sang, il ne faut pas s'en faire de ce côté-là mais c'est juste que je n'aime pas les guerres, la violence inutile et puis de toute façon j'ai un côté un peu chochotte. Quand j'étais novice on m'a souvent dit que j'avais une mentalité de chaton. S'ils savaient pourquoi je me conduis comme une gamine... Ils ne riraient plus.Enfin bref. Je n'ai pas envie de parler de ça maintenant.
Soudain, sans prévenir, je tombe à terre. J'ai l'impression que mon coeur s'arrête et pourtant, il bat la chamade. Pourquoi ? Il y a un poids sur mon corps, un poids sur mon coeur. Je me relève péniblement en grognant. Je ne m'y attendais pas à celui-là. Un problème. Un gros problème. Quelqu'un n'est pas couché, quelqu'un ne dort pas, quelqu'un n'est pas loin. Je me demande pourquoi. Habituellement, je suis toute seule à ce stade avancé de la nuit, toute seule, pour mon plus grand plaisir. Je me demande bien qui n'a pas suivi la règle tacite d'aller dormir. Peut-être que c'est une personne insomniaque. Non, je ne pense pas en fait. Un insomniaque ce n'est pas l'affaire d'une nuit mais de toutes. Enfin je crois. Il me semble. Je vais poser mes proies et je me dis que les prochaines attendront bien quelques minutes.
J'inspecte un peu partout la clairière principale du camp. Bon, déjà, percevoir l'aura de problèmes des autres, c'est assez facile pour les trouver. Suffit de suivrre l'intensité. Sérieusement, on devrait m'engager si un jour faut trouver l'emplacement du camp ennemi. Tout le monde a des problèmes, c'est une source fiable. Bon, après je suis pas trop sûre que Denaï accepte l'idée. Il ne m'aime pas trop je crois. Parce que mon père est un Escogriffe d'après lui. Moi j'en sais rien. Et puis de toute façon il aime personne ce vieux grincheux alors bon, on s'en fiche complètement de lui.
Et puis je le trouve, le chat. Il est très petit. J'en déduis que c'est un chaton, je suis intelligente hein ? Je me demande bien ce qu'il fiche là au lieu d'être collé au ventre de sa mère et aux flancs de ses frères et soeurs. Il a peut-être fait cauchemar et a ressenti le besoin de s'isoler ? J'ai bien envie de repartir et faire comme si je n'avais absolument rien vu mais en mon for intérieur, je sais que ça ne se fait pas. Il n'a pas l'air bien. Peut-être qu'il veut qu'on le laisse seul ? Manque de bol il est tombé sur moi et je suis pas réputé pour... Ah si j'ai toujours respecté l'intimité des autres.
Eh bien il est temps de faire une exception !
Bon. Mes proies attendront peut-être plus longtemps que quelques minutes finalement.
Je m'approche encore un peu du petit et je remarque sans grande surprise que, même si son odeur me dit vaguement quelque chose, je n'arrive pas à associer un nom à son visage. C'est toujours la même chose. Je ne connais même pas les trois quarts de ma Troupe, c'est désolant. Je connais ma famille bien sûr, Thysania, Asuna, Ningun et Paint et puis je connais aussi Denaï vu que c'est notre grincheux de meneur qui sait absolument pas sourire, Frymë, celle qui, je crois, est mon amie et aussi Neyo étant donné que j'ai dû le surveiller pendant son épreuve. Voilà. C'est à peu près tout.
Ouais. C'est désolant. Je sais.

"Tu devrais renter, on gèle ici."

Je n'ai jamais brillé de par mon intelligence ou ma capacité à engager une conversation donc merci de ne pas me juger. Je ne sais pas y faire avec les gens. Il me dira sûrement que je ne suis pas mieux que lui à traîner dehors à une heure pareille et alors là, je ne saurais absolument pas quoi lui répondre. Je lui dirai sans doute que moi je suis une chasseuse – même si je déteste ça parce que cela signifie que j'ai des responsabilités et que je n'en veux absolument pas – et que lui n'est encore qu'un chaton. Il le prendra mal parce que dans un sens, ce genre de remarque c'est assez condescendant et, comme je ne sais pas gérer une engueulade, je partirai.
Voilà.
Maintenant, il n'y a plus qu'à voir si je suis voyante ou pas.




Codage by Kayl pour Alice ♥
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://ella-code-forumtest.forumactif.org/
Neph admine
avatar

Je suis
Salve de Flammes
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Neph
Âge du perso (en lunes) : 21 lunes
Messages : 209
Date d'inscription : 20/12/2016
Age : 13


Lun 17 Avr - 15:37

Up ♪
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admine Biket
avatar

Je suis
Nuage du Jaguar
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Alice
Âge du perso (en lunes) : 9 lunes
Messages : 209
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 15


Jeu 15 Juin - 18:46

Second up ~
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://ella-code-forumtest.forumactif.org/t345-8-lgdc-rpg-me-mys
avatar

Je suis
Kuraudo
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Aido/ Cadow Sauvage for Fuyu/ Koro ou Janati for Mashy/ Audi for Snowy
Âge du perso (en lunes) : 7 lunes
Messages : 44
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 13


Ven 16 Juin - 19:23


T'e's là toi pourtant

FT  Alice


   
Le son d'un pas résonnait sur le sol, puis bientôt un autre en suivis, je pouvais sentir la vibration qu'ils créaient dans mes pattes. Bientôt je pouvais sentir une odeur, celle d'une camarade. Je la connaissais cette odeur, je pouvais même y associer un nom, Akhlys. Je ne la connaissais absolument pas, juste de nom en fait. Je ne savais aps non plus si elle était au courant de mon existence. Après tout je ne suis qu'un être parmi tant d'autres, je n'ai rien de spécial en plus. Je suis juste moi, Kuraudo. Celui qui vit dans une tanière avec son frère, ne connaissant pas son père et n'ayant pas le souvenir d'une mère disparu, peut-être morte en fait. Je ne sais pas. Qu'est-ce que ça peut me faire ? Je ne la connais pas après tout, elle ne compte même pas pour moi, tout ce que je sais c'est que c'est elle qui m'a mis au monde et que nous partageons le même sang.

"Tu devrais rentrer, on gèle ici."

Pourtant toi tu étais bien dehors avec moi, alors pourquoi me disais-tu cela ? C'est parce que je ne suis pas encore un adulte, que je suis présumé faible d'apparence mais me connait-elle vraiment ? Connait-elle le feu qui brûle en moi et de ses flammes ardentes j'en puisais la chaleur dont j'avais besoin. Ignorant le froid parcourant ma peau, me concentrant sur la chaleur crépitant dans mon corps.
Ce soir-là je n'avais pas envie d'être un chaton parfait, non. Et je ne le serais sûrement pas. Pourquoi devrais-je être quelqu'un que je ne suis pas ? C'est complètement idiot. Je préfère être seule qu'avec des personnes portant un masque voilant leur personnalité, et pourquoi ? Pour ne pas être classé " étrange " , avoir des amis et ne pas vivre dans la solitude ou encore avoir des moments de joie intense et une belle petite vie en rose. Puis il arrive ce moment où quelque chose qui vous fait souffrir arrive, et le masque tombe, les larmes coulent, et on regrette.

" Toi tu es bien là, alors pourquoi ne pourrais-je pas l'être non plus ? "

Voix indifférente, voix sans émotions. Peut-être que mes paroles reflétaient le vide en moi, ou peut-être l'envie de s'envoler, de prendre le chemin de la liberté et de partir très loin d'ici.  Mais enchaîné par mon devoir de frère, je ne pouvais réaliser mes rêves de parcourir le monde.

Mes démons revenaient avec les ténèbres de la nuit, torturant mon esprit et mutilant mon cœur dans des hurlements.  C'est dans la nuit que je me bat contre les démons et dans le jour que je me bat pour notre survis, à moi et mon frère, que je veille à ce qu'aucun de nous tombe à terre, entrainant l'autre dans sa chute, qu'aucun de nous deux perde de vu le chemin qui nous avait été attribué par le destin.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admine Biket
avatar

Je suis
Akhlýs
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Passy
Âge du perso (en lunes) : 27 lunes
Messages : 58
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 15
Localisation : Avec le feu.


Sam 17 Juin - 22:17


Titre


Le petit a l'air de ne pas comprendre et moi je ne comprends pas ce qu'il ne comprend pas.

"Toi tu es bien là, alors pourquoi ne pourrais-je pas l'être non plus ?"

Sa voix est vide et me fait peur. Elle me terrifie. On ne devrait jamais ne rien ressentir. Il n'est encore qu'un simple enfant, il devrait être joyeux, excité ou bien même bavard, comme tous les petits de la Troupe, comme tous les petits tout court. Il ne devrait pas ne rien ressentir, être vide, dénué d'un quelconque sentiment, d'une quelconque émotion. Les adultes sont ainsi. Calculateurs. Ils pèsent toutes leurs paroles, la moindre phrase, ils jouent avec les mots pour manipuler les plus jeunes, les ignorants, pour parvenir à leurs fins. Je ne fais pas confiance à ce que disent les adultes. C'est pour cela que je refuse obstinément de grandir. Cette obstination est également une preuve de mon comportement enfantin n'est-ce pas ? Je ne veux pas devenir comme eux. Je ne veux pas devenir une manipulatrice, une menteuse ni une profiteuse. Même si c'est déjà une partie de ce que je suis aujourd'hui. Une partie de moi dont j'ai honte et dont je fais de mon mieux pour la cacher, l'enfermer, l'étouffer.
La tuer.
Pour ne plus jamais la laisser apparaître encore une fois.

"Tu as raison."

Il fait bien ce qu'il veut, je ne suis ni sa mère, ni sa soeur et encore moins une quelconque ennemie. Je me fiche qu'il soit là en fait, j'ai juste été surprise de voir un petit comme lui parfaitement éveillé à une heure pareille de la nuit. Enfin, je peux parler, je fais de même. Nous devons êtres les deux seuls à être encore debout dans le camp je pense. Peut-être qu'il fait comme moi quand je pars au fin fond du territoire de la Troupe. Peut-être qu'il a grandi trop vite. Peut-être qu'il a besoin, juste le temps d'une nuit, de mettre les choses au clair avec lui-même. Besoin d'effacer l'illusion, d'arrêter de se donner un genre.
Être soi-même.
Le petit ne va pas bien. Je le sais, je le ressens. Il émane de lui une aura sombre qui ne présage absolument rien de bon. Je me demande pourquoi. Normalement, les chatons n'ont jamais ce genre d'aura. D'habitude, je ne perçois aucune aura chez aucun chaton. Parce qu'ils vont bien. Parce qu'ils voient le monde en rose. Parce qu'ils sont heureux.
Pourquoi lui ne l'est-il pas, heureux ?
Je le fixe de mes deux yeux bleus clairs, je veux savoir, je veux comprendre. Alors les mots s'échappent et sortent de ma bouche, l'atteignent. Je n'ai pas réfléchi. Et cela ne fait que prouver une nouvelle fois que je n'ai rien d'une adulte contrairement à ce que clame mon rang de chasseuse à part entière de la Troupe.
Contrairement à ce que pense tout le monde.

"Pourquoi tu n'es pas heureux ?"

Il a tous les droits de ne pas me répondre ou de me dire que tout cela ne me regarde absolument pas et il aurait alors plus que raison. Mais je m'en serais voulue si je ne lui avais pas posé la question. Si j'étais partie sans rien dire. Si je l'avais laissé seul alors que, peut-être, il aurait eu besoin d'un semblant de compagnie, même impolie comme je le suis la maintenant.
Je n'ai donc plus qu'à attendre.
Ça gèle vraiment par ici.



Codage by Kayl pour Alice ♥
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://ella-code-forumtest.forumactif.org/
avatar

Je suis
Kuraudo
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Aido/ Cadow Sauvage for Fuyu/ Koro ou Janati for Mashy/ Audi for Snowy
Âge du perso (en lunes) : 7 lunes
Messages : 44
Date d'inscription : 12/10/2016
Age : 13


Sam 15 Juil - 11:25


Je fais pas confiance aux obsédées du feu

FT  Alice :keur:



« Tu as raison »
Bien sûr que j'ai raison, on peut souffrir à n'importe quel âge, comprendre les choses mieux que n'importe qui alors que l'on vient de naître. On peut naître heureux et finir souffrant comme naître souffrant et le rester jusqu'à la fin de sa vie. Je veux qu'elle s'en aille. Je veux qu'elle me laisse dans ma solitude si palpable. Qu'elle me laisse dans ma souffrance, dans les souvenirs de mon enfance qui aurait pu être heureuse. Qu'elle me laisse mourir quelque part, n'importe où, mais je veux mourir. laissez-moi partir. Mais je ne peux pas partir, c'est con, il y a Kizuato. Je dois prendre soin de lui, m'occuper de lui, le préserver des dangers qui nous entour. J'espère que lui se rendra compte, que mon frère ne m'abandonnera jamais parce que je prends soin de lui alors qu'il n'a plus personne, que je l'ai sauvé mainte fois de la mort. je t'aime mon frère, et j'espère que c'est réciproque.

« Pourquoi tu n'es pas heureux ? »

J'ai toujours voulu qu'on me pose cette question, qu'on s'intéresse enfin à moi et à ma souffrance. Que quelqu'un se rende compte que mon enfance a été détruite par un manque d'affection, le manque de parents aimants. Mais maintenant que, enfin, quelqu'un s'intéresser à ma petite personne en me posant une question, j'avais envie de hurler, de la renvoyer de là où elle venait. ça ne la regarde pas après tout, mais dites moi, pourquoi j'ai tant voulu que quelqu'un à qui je ne peux pas faire confiance s'intéresse à moi ? Il ne faut faire confiance à personne, même pas à sois-même. On est tous des traîtres, des gens à qui on ne peut pas faire confiance. il faut se la fermer et avancer seul. Alors pourquoi j'ai voulu de l'aide ? Non, je n'en veux plus. Cela ne la regarde pas et de plus je suis sûr qu'on ne peut pas lui faire confiance à l’obsédée du feu.

« Ma vie ne te regarde pas, je te fais pas confiance, c'est con »

Je commence à prendre le chemin de la sortie, j'en ai marre. Je voulais être seule et je me retrouve avec une chasseuse. Pourquoi la nuit la amenée jusqu'à moi ? Pourquoi ne l'a-t-elle pas écartée de moi ? Est-ce que la nuit m'a trahis ce soir ?
Ma paix intérieur envolé, je laisse le temps couler alors que la femelle se trouve toujours devant moi. Pourquoi je ne suis pas encore partis ? J'aurais dû partir dès qu'elle a commencé à parler, mais quelque chose m'a retenue, quoi, je ne sais pas. Juste le pressentiment que je ferais mieux de rester avec elle. peut-être juste le temps d'une réponse, ou juste le temps que je meurs accidentellement d'une quelconque raison, comme une arrêt du cœur, c'est bien un arrêt du cœur pour mourir je trouve.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» les poignées d'amour
» Watson, mon amour de Golden Retriever
» Un vieux couple redécouvre l'amour ...
» Amour en cage //phisalis//coqueret
» Rudy Drahthaar de 3 ans au refuge du mordant 54


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: Au-delà des terres du Clan de l'Ombre :: Troupe Inondée :: Camp :: Clairière principale-