Météo
La saison des feuilles mortes gagne de plus en plus de terrain, et ses conséquences se font de plus en plus ressentir : les pluies sont plus fréquentes, et les températures ont chuté et environnent les 10°C actuellement.

Infos
saison des feuilles mortes
aléas naturels : aucun
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Si vous n'êtes pas contents, vous n'avez qu'à vous plaindre auprès d'Étoile de Lave || Patrouille avec Fragment de Neige (Ray), Nuage de Bourrasque (Equi) et Nuage Perdu (Orenji)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design d'automne 2017 mis en place :D
Lien ici
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez le Clan du Tonnerre et la Troupe Inondée qui manquent cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Course aux Rp's
Signalez vos rps ICI (www) pour qu'ils soient comptabilisés !


Partagez | 
 

 Si vous n'êtes pas contents, vous n'avez qu'à vous plaindre auprès d'Étoile de Lave || Patrouille avec Fragment de Neige (Ray), Nuage de Bourrasque (Equi) et Nuage Perdu (Orenji)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Rire Dévastateur
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, ...
Âge du perso (en lunes) : 28 lunes
Messages : 427
Date d'inscription : 28/11/2015
Localisation : Derrière toi mouahaha ^-^

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Ange Brisé
Relations :


Sam 14 Jan 2017 - 23:15




.ft Fragment de Neige, Nuage de Bourrasque et Nuage Perdu


Je ne suis pas

responsable de

ce que vous vivez
Et voilà. Encore une fois, il fallait partir en patrouille. Trop bien. T’étais tellement contente que tu tirais une tronche jusque par terre. Faut dire que la neige, t’aimais pas trop ça, alors devoir patrouiller avec la belle couche blanche qui recouvrait le sol en ce moment, c’était pas ton truc. Allez, vivement la lune prochaine, pour que Nuage de Bourrasque soit baptisé. C’était pas que tu ne l’aimais pas, au contraire, il était plutôt conciliant avec toi et pas trop mauvais, mais ça te permettrait de prendre plus de temps pour toi. Parce que là, entre les entraînements, les patrouilles et les évaluations, ça faisait beaucoup. T’en avais un peu marre, fallait bien l’avouer. Tu avais au moins le mérite de le reconnaître et de ne pas le nier. Mais ça n’arrangeait pas les choses. Tu avais un caractère peu facile d’habitude, alors quand tu te levais de la patte gauche, c’était assez violent. Pauvres petits qui allaient devoir te supporter durant toute la patrouille. Dommage pour eux. Mais ce n’était pas ta faute, c’était Étoile de Lave qui avait décidé de vous associer. Ce serait donc lui qu’ils devraient aller voir s’ils se plaignaient de ton caractère exécrable. Il n’avait qu’à te laisser dormir et envoyer quelqu’un d’autre à ta place, c’était aussi simple que ça.

Vu que t’étais pas de bonne humeur, ça ne te paraissait pas indispensable que tes compagnons de patrouille le soient, alors tu ne te gênas pas pour secouer vigoureusement Fragment de Neige qui dormait encore comme un vrai loir. Il afficherait sûrement une tête de hibou en se réveillant, et clignerait des yeux, puis grognerait comme un ours, le poil hérissé. Mais, comme il n’avait pas ton caractère de cochon, il redeviendrait sûrement aimable comme les chatons toujours joyeux. Sauf si tu l’énervais trop, peut-être. On verrait bien. Pour une fois, si cela arrivait, ce ne serait pas ton intention première, seulement la réaction qui découlerait de ta mauvaise humeur. Aujourd’hui, tu ne taquinerais pas ton cousin par envie de le provoquer. C’était juste un mauvais jour.

Après Fragment de Neige, ce fut le tour des apprentis. Ouais, de tous les apprentis, pas juste Nuage Perdu, parce que tu ne voulais pas faire dans le détail. T’es arrivée à l’entrée de la Tanière des Apprentis, et t’as crié :
“Allez, debout là-d’dans ! C’est l’heure des patrouilles, entraînements et tout le bazar !”

Un concert de grognements répondit à ton appel et les apprentis finirent tous par se lever. Ils sortaient un à un, ou par deux, se plaignant du réveil brutal que tu venais de leur infliger. Tu t’en fichais éperdument. Ils devraient bien apprendre, s’ils voulaient devenir guerrier. Un vrai guerrier ne dort pas toute la matinée. Un vrai guerrier se bouge pour son Clan. Voilà, il était temps qu’ils bougent leurs petites fesses d’apprentis, eux aussi. T’allais pas faire tout le travail. Pis fallait qu’ils apprennent que pour avoir quelque chose il faut faire des efforts. Et que le temps où les proies arrivaient toutes seules était révolu. Jusqu’à ce qu’ils aient l’âge de rejoindre les Anciens, s’ils arrivaient jusque là, parce que l’espérance de vie dans la forêt n’était pas franchement énorme. Ouais, c’était pas joyeux tout ça, mais c’était ce qui te passait par la tête tandis que tu rejoignais ton propre apprenti, déjà dehors avant que tu ne joues au réveil, heureusement pour lui.

“Salut Nuage de Bourrasque. On part en patrouille, et tout de suite, ça sert à rien de filer en douce voir Nuage d’Aurore avant.”

Et ouais, qu’est-ce qu’il croyait ? Un mentor, ça prend une grande place dans la vie d’un apprenti. Bien sûr que ça voit quand ça tombe amoureux. Bien sûr que t’avais vu son manège, surtout lorsque vous étiez partis à trois. Tu le savais, et tu n’étais même sûrement pas seule. Mais là, tu étais intransigeante. C’était maintenant et tout de suite, la patrouille, sa copine attendrait. Elle ne s’envolerait pas, de toute façon. Le territoire non plus, c’est vrai. Mais ça ne changeait rien. Qu’était-il dit dans le Code du Guerrier ? Le Clan passe avant tout. Ouais, avant tout, avant chaque individu, avant l’Amour. Le Clan en tant que Groupe était prioritaire sur tout, tout, tout. Tu ne suivais peut-être ce Code à la lettre à chaque instant, puisque tu n’hésitais pas à tuer, par exemple. Mais quand tu en avais besoin, il te servait volontiers d’arguments. Mais de toute façon, tu ne laissas même pas le temps à Nuage de Bourrasque de protester. Tu lui tournais déjà le dos, marchant en direction de la jeune Nuage Perdu aux yeux encore tout ensommeillés. La pauvre semblait avoir quelque peu souffert du traitement que tu avais imposé aux apprentis. Ses yeux clignotaient telles les petites boules lumineuses sur de longs fils le long des tanières de Bipèdes, à la saison des neiges. Tu ne t’en émus pas et l’assaillis aussitôt de tes ordres.

“Nuage Perdu, on va en patrouille. Si t’as faim, c’est pas grave t’en mourras pas, au pire tu mangeras après.”

Quoi ? Non, ce n’était pas violent. C’était vrai. Elle ne mourrait pas d’avoir retardé son repas de quelques heures, et un vrai guerrier devait être capable de patrouiller le ventre vide, voir plus, alors elle n’avait pas à se plaindre. C’était un très bon entraînement. Qu’elle soit encore jeune t’importait peu, il n’y avait de traitement de faveur pour personne. Puis, tu l’avais déjà dit, s’il n’étaient pas contents, ils n’avaient qu’à aller se plaindre auprès d’Étoile de Lave. Toi, tu faisais ton boulot, tu partais en patrouille à contre-coeur, on n’allait pas en plus te reprocher de le faire. Ce serait totalement injuste. De toute façon, à aucune des trois, tu n’avais laissé le temps de protester. Tu les entendis chuchoter dans ton dos, ou alors peut-être était-ce ton imagination, mais qu’importe. Ils pouvaient bien médire sur ton compte que cela n’y changerait rien. Ils devraient te supporter tout au long de la patrouille, et Nuage de Bourrasque jusqu’à son baptême. Point.

A l’entrée du camp, tu t’arrêtas et vérifias que les deux apprentis et ton cousin te suivaient. Tu t’empressas de leur donner les indications concernant la patrouille, celles que tu avais reçues de votre chef à tous les quatre. Aux Arbres Tordus, c’était pas très loin. Nuage Perdu n’aurait même pas le temps de se retrouver à la traîne.

“Bon, on va aux Arbres Tordus. On a pour mission de vérifier la présence ou le passage d’éventuels domestiques, donc ouvrez l’oeil, les oreilles et les narines. Et si vous avez des réclamations, gardez les pour vous.” Tu coupas court à la question, ou à la protestation, de l’un des félins. “C’est comme ça, c’est tout. Allez, on y va.”

Et, d’un mouvement de queue inutile indiquant la direction à suivre, tu t’élanças à travers la sortie du camp, invitant les autres à ta suite. Tu grognais dans ta tête. Et tu soupiras. Si tu étais dure avec eux, c’était surtout parce que tu n’avais pas envie d’y aller toi-même. Tu grimaçais chaque fois que tu posais une patte dans la neige, ce qui empêchait d’ailleurs la moue sur ton visage de s’effacer, vu ta vitesse. Aujourd’hui était une mauvaise journée. Fallait sûrement pas aller chercher plus loin.

© Codage by Sun
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Errance Nocturne
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Orenjiii
Âge du perso (en lunes) : 18 lunes
Messages : 65
Date d'inscription : 21/03/2016


Lun 23 Jan 2017 - 19:02



Laissez- moi DORMIR !


Ray, Equi, Sun ft Orenji


Je ne veux pas me réveiller. Rien ne me donne envie de me lever. Je veux hurler, hurler jusqu'à en perdre ma voix, pleurer jusqu'à faire couler le sang. Je suis à bout de tout, mais... Non, pas de mais. la petite Nuage Perdu d'avant aurait dit " Mais ne t'inquiète pas, ça va bien ce passer, tu as l chance d'être accompagner par des guerriers avec de l'expérience et Nuage de Bourrasque, c'est un peu comme ton ami ! " Non. Nuage de Bourrasque est un mâle insupportable qui se croit plus fort qu'Etoile de Lave tandis que Rire Dévastateur est une femelle complétement cinglée qui ne fait qu'hurler toute la journée. Fragment de Neige qui était normal. Je crois, je suis pas sûr.

- Allez, debout là-d’dans ! C’est l’heure des patrouilles, entraînements et tout le bazar !


La discrétion, tu connais ? C'est pas ton point fort, tu as dû faire fuir toutes les proies avec ce hurlement... Laissez-moi DORMIR. Juste, tu vois : Dodo. Bah non. Dodo, c'est ce soir car tu dois " servir ton Clan ". Haha, déjà tu vas te calmer car mon Clan, c'est le Clan du Vent. Alors si je veux pioncer, je pionce. Je comprends pourquoi je suis si... Petite. Je l'ai remarquée à l'Assemblée, tous les membres du Clan du vent sont assez petits. Je pensais que j'étais petite car j'étais encore jeune mais non, je serais petite toute ma vie. Je fais une tête de moins que Nuage de Bourrasque. " Mais tout ce qui est petit est mignon ! " aurait dit l'ancienne Nuage Perdu. Mais je ne veux pas être mignonne ! Je veux faire peur ! Comment avoir la frousse d'un chaton ? On a envie de me faire un câlin, pas de me combattre ! J'étais sortie dehors pour m'habituer au soleil. Rire Dévastateur s'approcha de moi et annonça de sa voix dure :

- Nuage Perdu, on va en patrouille. Si t’as faim, c’est pas grave t’en mourras pas, au pire tu mangeras après.

Je la toise en grognant. T'a de la chance que j'ai pas faim, sinon je serais aller mordre dans un oiseau. Ce n'est pas toi qui va me donner des ordres de toute façon. La seule personne qui doit me donner des ordres, c'est moi-même.

- Si j'ai faim, j'irais manger. Grognais-je, Mais j'ai pas faim.


Je la suis en traînant les pattes jusqu'à l'entrée du Camp. Allez. réveille toi. Tu vas courir et te défouler. Allez, on positive. Allez, défoulement sur la terre avec des pattes. Je secoue la tête pour enlever les ondes négatives avant de relever la tête vers Rire Dévastateur.

- Bon, on va aux Arbres Tordus. On a pour mission de vérifier la présence ou le passage d’éventuels domestiques, donc ouvrez l’oeil, les oreilles et les narines. Et si vous avez des réclamations, gardez les pour vous.


Bon, comme ça elle est franche. C'est ça le problème avec cette femelle, elle est trop directe, trop franche et elle pense tout ce qu'elle dit et elle dit tout ce qu'elle pense. Non. En faite le problème chez cette chatte c'est sa personnalité.

- C’est comme ça, c’est tout. Allez, on y va.


Allez hop là, c'est parti. Elle fit un petit signe de queue avant qu'on s'élance tous ensemble dans la neige froide et gelée. J'espère au moins que ça va me servir à quelque chose ça.

Codage by Kayl for Orenji only
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ray admine
avatar

Je suis
Fragment de Neige
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ray
Âge du perso (en lunes) : 37 lunes
Messages : 456
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 17
Localisation : Sûrement en train de vagabonder sur le territoire ...

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage de Charbon
Relations :


Jeu 16 Fév 2017 - 16:54



• Contrôle des frontières •


Ray ft. Sun, Orenji & Equi
Quelle douce nuit. Je n’avais réussi que bien tard à trouver le sommeil après toute cette agitation dont j’étais la victime. Difficile de s’endormir quand on avait la possibilité, ou plutôt la tâche de devenir père à n’importe quel moment, n’importe quel jour. Ah, cette grossesse me monopolisait. Elle me faisait suer à grosses gouttes, me faisait peur, me faisait faire des choses qui ne me seraient même pas venues à l’esprit une seule seconde. J’avais donc passé une bonne partie de la nuit à me rouler en boule pour ensuite m’étaler, à me recroqueviller pour par la suite me lever, à m’endormir quelques minutes avant d’être réveillé par un affreux cauchemar, à penser enfin tomber dans les bras de Morphée avant de me réveiller brusquement rêvant d'entendre la voix de Bourrasque Hivernale fendre le camp en pleine nuit, annonçant la naissance des chatons. C’était terrible. Affreux et terrible, et en plus de m’emmerder moi, j’emmerdais mes camarades qui étaient les victimes de tous mes mouvements et du chaos que je foutais dans la tanière. Bah bravo. Mes nuits étaient invivables depuis quelques jours. Depuis que la guerrière que j’aimais avait avoué attendre des chatons. Mes chatons. Oh, j’avais si hâte, et en même temps si peur. Papa, j’allais être Papa ! Oh … Mes craintes les plus terribles avaient été légèrement atténuées par les conseils et les paroles de Rêve d’Ébène, cependant je continuais de faire d’horribles cauchemars …

J’vais donc enfin trouvé le sommeil, miraculeusement. À quelques heures seulement du lever du soleil, certes, cependant j’avais réussi. Quel bonheur, d’enfin dormir, roulé en boule contre Lumière Angélique. Au chaud, alors que les températures à l’extérieur atteignaient des chiffres hallucinants. Malheur à moi. Ah, ma chère cousine. Vraiment. Je fus secoué tellement fort, qu’encore endormi, je croyais avoir affaire à un séisme. C’était une blague ? La peste m’avait fait sursauter, en plus de cela. Mais pourquoi, oh Clan des Étoiles, il avait fallu qu’Étoile de Lave me choisisse moi pour accompagner ma cousine ? Il n’y avait vraiment personne d’autre pour supporter la terrible bête qu’était Rire Dévastateur ? Pouah. Combien de temps avais-je dormi ? Bonne question. En tout cas, pas plus de minutes qu’il n’y avait de proies sur le tas de gibier, probablement. Vous vous imaginez bien que ça voulait dire “pas beaucoup”. Surtout qu’on était en pleine Saison des neiges. Aaaah. Je lâchais un “Casse-toi” quasiment inaudible de ma voix enrouée par le manque de sommeil. Après avoir rechigné, grogné plusieurs minutes durant, je sortais de la tanière des guerriers pour éviter d’y réveiller quiconque, même si j’avouais sans problème avoir eu la furieuse idée de tous les réveiller en sortant. Vengeance personnelle ? Ah, mais il fallait que je me comporte en adulte. Ce n’était pas parce que mes nuits étaient exécrables qu'il fallait que mes camarades en pâtissent.

Cependant il y avait bien une coupable dans cette affaire. Ma cousine. J’allais lui faire manger la neige, elle pouvait me croire. Depuis quand on réveillait les chats comme ça ? Non mais oh ! J’allais l’engueuler, mais, malheureusement pas très réveillé, je remarquais qu’elle n’était plus là. Et depuis quelques minutes déjà. Merde. J’aurai eu l’air con à brailler en plein milieu de la clairière à une heure pareille, moi. La furie qu’était Rire Dévastateur mettait déjà sans dessus-dessous la tanière des Apprentis. Pauvres gosses. Comment était-ce possible de supporter une telle guerrière ? Je plaignais ses gosses. Si jamais elle en avait. Je souriais à cette pensée. Ma cousine avec des chatons. Si c’était pas marrant à voir. Le caractère qu’aurait ses petits serait probablement … Insupportable. Et puis quel mâle accepterait-il de s’unir avec la guerrière ? Ahah. Je nettoyais cette fourrure, témoin d’une bataille durant la nuit, et peignais tous ces fichus poils noirs blancs et gris difficilement. Grrr. Bon, fallait pas que je me plaigne trop non plus, mon pelage était bien assez épais pour me couvrir durant les grands froids. Comme convenu, je m'avançais vers l’entrée du camp, encore pas très réveillé. Rirre Dévastateur, la colère dans ses yeux, miaula alors des trucs que je ne saisis pas trop, tout simplement parce qu’aucun de mes sens n’était réellement opératif. Ah, cette journée s’annonçait vraiment bien.

C’est comme ça, c’est tout. Allez, on y va” ah, ça c’était bête, parce que j’avais pas entendu le début. Au pire, ça pouvait pas être bien grave, on allait qu’en patrouille pour vérifier les frontières, après tout. Mais Rire Dévastateur avait cette excessive manie à vouloir commander. Pfff, la grosse tête, madame je-suis-bien-meilleure-que-vous. Bon sang. D’un air excédé, je lançais un regard complice à Nuage Perdu et Nuage de Bourrasque, joyeusement accompagné de quelques mots : “Elle est folle” prononcés d’une manière qui se voulait amusante, avant de me mettre à la suite de la furie.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Combien avez vous payé votre Russel
» A quelle heure vous levez-vous le matin?
» Quel consommateur êtes-vous ?
» pouvez-vous me confirmer ?
» Que pensez vous des parcs à chiots en Métal et tissus


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan de l'Ombre :: Les arbres tordus-