Météo
Chaleur, herbe verte, ciel bleu et fleurs resplendissantes… Nul doute, la saison des feuilles vertes est là. La chaleur se fera plus forte que jamais, mais une douce brise viendra de temps en temps rafraîchir vos fourrures. Attention aux orages et à la sécheresse. Il fera chaud : les températures iront de 20 à 35°C.

Infos
saison des feuilles vertes
aléas naturels : orages
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
"Parfois, il faut accepter que les choses ne redeviendront jamais ce qu'elles étaient" ~Ft Fragment de Neige & Petite Espérance~



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Effectifs
Troupes Inondée et Embrumée PRIORITAIRES!
Effectifs
Préférez les guerriers aux apprentis et aux chatons (qui sont fort nombreux).
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design des Exams en place !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !


Partagez | 
 

 "Parfois, il faut accepter que les choses ne redeviendront jamais ce qu'elles étaient" ~Ft Fragment de Neige & Petite Espérance~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Petite Espérance
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : On m'appelle Espé. & aussi La Vieille Du Fow (Et Espéron JUSTE pour Equi,Cica^^)Pépé (JUSTE pour Aido^^)
Âge du perso (en lunes) : 6 lunes
Messages : 316
Date d'inscription : 06/01/2017
Age : 12
Localisation : Euh....Faut pas me demander.Vous insistez ? Je suis au Marécages,aux 4 Chênes,dans la Grotte du Guérriseur...Mais l'endroit que je prèfère parmi tout cela,c'est ma chère Pouponière,avec ma Maman.

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Futur Mentor : Déva !
Relations :


Ven 27 Jan - 14:23

(Tu l'attendais depuis longtemps...Le voilà !)
J'étais rentrée dans le clan depuis longtemps en compagnie de Cicatrice de Ronce.Celle-ci m'avais tout de suite amenée dans un endroit entouré de Ronces,qui dégageait une odeur chaleureuse.Peu après,elle partit,prétextant qu'elle devait parler à un certain Étoile de Lave.Je m'assis et attendit que le temps passe,au milieu de tous ces chatons gigotant encore et encore.
Soudain,je vis un chat au beau pelage blanc et noir brillant comme les étoiles approcher de la pouponnière.Son pelage se fondait dans la neige.Je le contemplait,ébahie.
-Il vient pour voir ces boules de poils ? pensais-je .
Il partit voir celles-ci,joua un peu avec elles dans la neige.Cela me mis un peu de baume au cœur.J'aimerais tellement être à la place de ces chatons...Une pointe de tristesse et de jalousie me transperça le cœur,mais elle disparut aussitôt,lorsqu’il se retourna vers moi.Une odeur chaude et familière me percuta de plein fouet.
J'étais encore toute étourdie lorsque il me parla,d'une voix douce comme le miel et claire comme de l'eau.

(J'espère que cela te plaît ! )
(Et Digital subscriber line d'avoir jouer ton personnage ^^)
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Neph admineNeph admine
avatar

Je suis
Salve de Flammes
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Neph
Âge du perso (en lunes) : 20 lunes
Messages : 217
Date d'inscription : 20/12/2016
Age : 13


Lun 17 Avr - 9:34

Up ♪
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Ray admineRay admine
avatar

Je suis
Fragment de Neige
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ray
Âge du perso (en lunes) : 33 lunes
Messages : 407
Date d'inscription : 20/06/2014
Age : 17
Localisation : Sûrement en train de vagabonder sur le territoire ...

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage de Charbon
Relations :


Sam 22 Avr - 20:22



• Parfois, il faut accepter que les choses ne redeviendront jamais ce qu'elles étaient •


Ray ft. Espé
Je n’en dormais plus. Je faisais des cauchemars à tout va, grisant mes journées qui les succédaient. Le ras-le-bol qui m’habitait, et c’était quelque chose de nouveau pour moi, ne m’avait jamais autant pesé sur la conscience, au point même de m’affaiblir et de réduire mes capacités journalières physiques. D’ordinaire pourtant assez positif, je me retrouvais à dégrader tout ce qui m’entourait, tout ceux qui m’entouraient. Je maugréais, silencieusement, crachant sur cette grossesse qui semblait ne jamais vouloir finir. Sur cette attente suffocante, interminable, qui m'asphyxiait le jour et m’empêchait de dormir la nuit. Je crachais sur les forces naturelles qui continuaient de garder dans le corps de la guerrière que j’aimais, prisonniers les sources de vie que j’attendais depuis quelques lunes déjà. Je ne chassais plus en solitaire comme j’avais l’habitude de faire, trop rongé par l'idée que Bourrasque Hivernale puisse mettre bas à tout moment. Y avait-il eu un jour, un jour seulement, un chat plus anxieux que je l’étais ? La nourriture était fade et n’avait plus aucun goût, ne procurait plus aucune sensation à mes papilles. Chaque jour ressemblait au précédent, dans le prolongement d’une série qui ne faisait que repasser en boucle. Se lever et se coucher avec la boule au ventre, partir en patrouille des frontières avec une griffe sur la gorge, une épine dans la patte. Ne pas dormir, dramatiser, cauchemarder à m’en faire dormir debout, et, enfin, me recroqueviller sur moi-même moi alors qu’il aurait fallu m’ouvrir à un chat responsable.

Je n’étais pas pour autant déprimé, non, loin de là. J’étais juste à bout. À bout de voir que je ne pouvais ni m’appuyer sur Bourrasque Hivernale - chose assez légitime - ni sur Cicatrice de Ronce, qui aurait été la seule personne en état de me remanier, de me corriger correctement. Cette dernière avait bien trop de travail avec trois chatons plus têtus les uns que les autres et une quatrième boule de poils, à peine âgée de quelques lunes, accueillie aussi dignement qu’il avait été possible par ma meilleure amie. J’avais besoin ici d’un support féminin, et ne pouvais, en somme, pas me replier sur Lumière Angélique. Je n’osais même pas imaginer la réaction de Rire Dévastateur, cousine de bon cœur certes, mais bien loin d’être au même niveau que moi dans ses dispositions morales à me tenir compagnie. J’aimais ma cousine mais certains de ses choix me déconcertaient. La dépression n’avait rien à voir dedans, c’était une lassitude partagée par la naissance qui me faisait défaillir. J’en étais même devenu plus qu’irritable et me prenais la tête pour un rien. “Les joies de la naissance” comme j'entendais bien trop souvent. C'était une nouvelle facette de moi qui se dégageait ici, une toute nouvelle découverte de moi-même, des émotions encore inconnues à ce jour. De qui l’avais-je hérité ? Il m’était difficile d’en juger ; Shira n’avait jamais été qu’une légère idée, une légère pensée, tandis que Neige Ambrée était un coffre, lourd, scellé par de nombreux mystères, aujourd'hui évaporés.

Mais soit. J’avais décidé d'essayer de changer un peu d’air, et qu’aujourd’hui serait le jour marquant d’une mutation émotionnelle. Et comme l’abruti que j’étais, je m’étais enfin résolu à partager un moment de cette journée froide mais ensoleillée avec Cicatrice de Ronce. Je savais, du moins je le pensais, qu’un soutien moral, ne pouvait être que bénéfique pour la confidente qu’elle était, et m’étais désigné comme “grand sauveur”. Mes chevilles avaient regagné de leur volume à la seconde où j’étais entré dans la Pouponnière, alors que la guerrière que j'aimais, Bourrasque Hivernale, s’en était éclipsée pour je ne savais quelles raisons. J’entrais, un sourire conquérant aux lèvres, et me faisais d’emblée attaquer par trois boules de poils braillardes et agitées. Patte de Ronce, Petite Baie et Petit Esprit, qui commençaient seulement à me considérer comme une sorte “d’oncle” me saluèrent et je faisais de même. J’aimais les trois galopins comme mes propres chatons. Pas difficile, en même temps, ils étaient - pour le moment - d’adorables créatures. Une autre silhouette attira mon attention, et mon regard bleu tomba enfin sur le chaton qu’était Petite Espérance. Une minuscule femelle, aussi délicate qu’elle était timide, à sa façon de rester à l'écart dans son coin. Le Clan ne lui connaissait pas de parents, mais je me promettais de ne pas en faire allusion. Inhabituellement à la démarche franche avec laquelle je me déplaçais, j’approchais la chatonne doucement, toujours le même sourire plaqué sur les lèvres. Un sourire chaud et réconfortant.

Petite Espérance ? Pourquoi ne joues-tu pas avec les autres ?

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admine Biketadmine Biket
avatar

Je suis
Nuage du Jaguar
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Alice
Âge du perso (en lunes) : 8 lunes
Messages : 224
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 15


Jeu 15 Juin - 16:43

Up ~
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://ella-code-forumtest.forumactif.org/t345-8-lgdc-rpg-me-mys

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» les choses ne sont jamais simple
» Parce que parfois, il faut se poser...
» Quel Entretien faut il faire pour les coraux?
» Mes Chèvres ne rentrent pas le soir
» GERBERA!!!


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan de l'Ombre :: Camp :: Buisson d'épines de la pouponnière-