Météo
Indéniablement, la saison des feuilles vertes est là. Le soleil brille pendant toutes les journées, qui sont particulièrement longues. Les proies sont nombreuses mais la chaleur est accablante ; les chats de CerfBlanc et au-delà sont épuisés par les températures qui vont de 30 à 40°.

Infos
saison des feuilles vertes
aléas naturels : sécheresse
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Bannissement et baptême ~ Répondez please :rip:



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design des Exams en place !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Recensement des Vacances
N'oubliez pas d'aller vous recenser ! Cliquez ici si ce n'est pas fait !


Partagez | 
 

 Bannissement et baptême ~ Répondez please :rip:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Hraun
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ally
Âge du perso (en lunes) : 52 lunes
Messages : 1568
Date d'inscription : 21/03/2015
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Jeu 22 Juin 2017 - 10:59

Va-t-en


Ah, aujourd'hui est une belle journée pour Étoile de Lave. Il a pris sa décision, cessé de peser le pour et le contre et va chasser Ange Brisé. Enfin. Il ne devra plus se retenir de ne pas l'étriper à chaque fois qu'il l'aperçoit. À partir de ce soir, s'il la croise il en aura le droit. Et il ne s'en gênera sûrement pas. Il est fort, il est puissant, il est dans la pleine force de l'âge et il dirige son clan d'une patte de fer. Il a du pouvoir et il le sait, il compte bien continuer à se faire respecter et garder ce pouvoir de nombreuses lunes. Il l'espère du moins. Parce que ce qu'il oublie parfois, c'est que son esprit n'est plus si sain et qu'il a déjà commis des crimes. Il pourrait tomber. Mais si cela arrive un jour, il aura la satisfaction d'avoir fait tomber son ennemie de toujours auparavant. Aujourd'hui Ange Brisé s'en ira. Aujourd'hui le clan se renforcera en étant expurgé de sa plus grande traîtresse et de ses chatons du diable. Étoile de Lave jubile en réfléchissant à ce qu'il va prononcer en haut du Promontoire. Il attendra midi, comme à chaque annonce, mais il a aussi hâte qu'un chaton attendant son baptême depuis la Pouponnière.

Le soleil atteint son zénith et lorsque le meneur au poil aussi noir que le jais sort de son antre, il regrette aussitôt son choix d'heure de cérémonie. L'astre tape et son pelage ne l'aide pas à sentir moins la chaleur. Le temps qu'il atteigne le haut du Promontoire, il a déjà si chaud qu'il se serait volontiers jeté dans une rivière pour se rafraîchir. Mais il ne peut plus reculer et doit montrer sa force, alors il bombe le torse et contre la chaleur torride il crie, comme à chaque cérémonie :
— Que tous les chats en âge de se battre se rapproche du Grand Roc pour une Assemblée du Clan !

Sa voix résonne dans la clairière et un sourire naît sur ses babines, qui s'étend plus encore alors que tous se rapprochent sans savoir ce qu'il va leur annoncer. Il aperçoit Ange Brisé, seule. Ses chatons du diable ne sont probablement pas loin et il espère qu'elle les emmènera avec elle. Elle lui lance un regard aussi noir que son pelage, et il a soudain envie de rire. Mais il se retient, et il attend que tous soient rassemblés à ses pattes pour commencer. Ce qu'il a à leur dire est important, très important, et tous doivent l'entendre correctement. Ils doivent ouvrir grand leurs oreilles et le remercier ensuite de ce qu'il fait pour eux, pour le Clan.

— J'ai une bien affreuse nouvelle à vous annoncer. Une traître réside dans nos rangs.

Il laisse les mots infuser et faire leur petit effet. Il aime les murmures d'étonnements et d'effroi, il aime la crainte et l'idée qu'il va les rassurer.

— Une traître qui a causé la perte de notre regrettée Étoile de la Mélopée, et qui se nomme Ange Brisé. Et qui à partir de cet instant ne fait plus partie du Clan de l'Ombre.

Encore une fois, il laisse ses mots agir, tout en se tournant vers cette chienne d'Ange Brisé. Il aimerait l'éventrer sur place mais ce n'est pas la procédure. D'abord, il faut officiellement la chasser.

— Le soleil est à son zénith. Tu as jusqu'au coucher du soleil pour quitter ce territoire. Au-delà, personne n'aura de pitié pour ce que tu as fait, traîtresse.

Sa voix s'est durcie, toute la haine et la colère s'y répandent. Cela résonne presque, et un silence de mort plane ensuite sur le camp tandis que le dernier mot traîne encore dans les oreilles de tous. Traîtresse. Et bien plus que ça, selon Étoile de Lave, mais le clan n'a pas à en savoir plus. Tant qu'il a une bonne raison pour haïr cette horreur à moitié autant que son chef, cela convient à ce dernier. Ses yeux balaient l'assemblée, cherchant la future concernée, parce qu'il n'en a pas fini. Et qu'il a tout prévu. Pas de pitié pour les traîtres mais clémence pour les innocents. Voilà ce qu'un clan demande. Voilà ce qu'il va leur offrir. Et il l'a repérée. Elle se détourne, comme si ce qu'elle venait d'entendre l'avait dégoûtée ou horrifiée. Étoile de Lave est content d'avoir détrôné sa chère mentor de son petit piédestal. Mais elle, c'est un bon élément. C'est Ange Brisé qui l'a entraînée mais Rire Dévastateur est une bonne guerrière qu'il ne veut pas voir partir, elle. Alors il va enchaîner. Dans les deux sens du terme, d'ailleurs.

— Rire Dévastateur, ma chère, ne t'en va pas. Ce n'est pas fini, et il est temps de passer à quelque chose de plus joyeux.
Tu n'es pas une traîtresse, toi, malgré le monstre que l'on t'a imposé comme mentor, et je crois que tu vaux bien mieux qu'elle. Preuve en est Bourrasque Funèbre, qui est désormais un guerrier fort et loyal grâce à toi. Une chatonne à l'âge de devenir enfin apprentie, elle aussi. Et j'aimerais te confier son apprentissage.


Il se tourne, bien plus affable qu'auparavant, vers la Pouponnière où trépignait d'impatience la plus âgée des chatons loyaux. Il va réjouir le clan après toutes ces révélations, en s'attachant la loyauté ou du moins le devoir de Rire Dévastateur. Il avait tout prévu, et il est fier de lui.

— Petite Espérance, approche. Désormais, et jusqu'au jour où tu seras prête à être une valeureuse guerrière, tu te nommeras Nuage d'Espérance. Comme je viens de le dire, je pense que Rire Dévastateur est prête à transmettre à nouveau son savoir à une apprentie, elle sera donc ton mentor. Puisse-tu ne pas décevoir ton clan.

La guerrière s'approche sans même regarder son chef, et salue sa nouvelle apprentie sans grand enthousiasme. Puis elle s'écarte et le clan acclame la nouvelle apprentie. Étoile de Lave est satisfait. Il descend de son promontoire après avoir hurlé son habituel « Gloire au Clan de l'Ombre ! » et se rapproche de l'entrée du camp. Il a hâte de voir Ange Brisé s'en aller. Elle aura intérêt à partir vite.


© Codage par Neph
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Kayl Admin
avatar

Je suis
Araignée Noire
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Kayl ~
Âge du perso (en lunes) : 23 lunes
Messages : 61
Date d'inscription : 21/05/2017


Jeu 22 Juin 2017 - 12:29

Va t'en.

 





Aujourd’hui aurait dû être comme les autres jours, puisque le soleil s’est encore levé, et qu’il est monté de la même manière qu’hier et les jours précédents. La guerrière sombre et sans coeur vient à peine de rentrer, avec pour seule proie un écureuil. Elle n’était pas de corvée de chasse - qui serait assez fou pour oser lui donner une corvée ? On suppose qu’elle a mangé en chemin, et qu’à présent, elle a le ventre plein. On la craint ou on la hait, tandis que l’Araignée ne fait pas attention à tout ce qui se passe autour d’elle. En général, la mort arrive lorsqu’elle est dans les parages.
Pourtant aujourd’hui elle observe. Elle est rentrée peu avant midi, et le chef était déjà sur le Promontoire, puissant et fier. Le regard droit, hautain, il attendait que les félins sortent de leur tanière. L’Araignée ne s’approche pas trop. Elle observe seulement les autres sortir, s’installer, joyeusement.

C’est forcément un baptême. Voilà que des chatons sortent de la Pouponnière ; on reconnaît Petite Espérance, Petit Spectre, et sans doute d’autres dont la guerrière noire et rousse ignore les noms. On sait uniquement qu’elle porte une attention particulière à certains jeunes, même si on ignore pourquoi. Il y a Petit Noir, et sans doute Petit Spectre. Les chatons les plus étranges du Clan, évidemment. On commence à avoir peur, par là-bas.
Sauf que ce n’est pas réellement un baptême. C’est presque dommage, on aurait pu donner un novice à la guerrière à huit pattes. Étoile de Lave ne doit pas la considérer comme assez…
L’Araignée est une prédatrice et ce serait une mauvaise idée de lui confier un apprenti.

“Une traître qui a causé la perte de notre regrettée Étoile de la Mélopée, et qui se nomme Ange Brisé. Et qui à partir de cet instant ne fait plus partie du Clan de l'Ombre.”

Ange Brisé. Un instant, si on l’avait observée attentivement, si on avait croisé le regard sombre de l’Araignée, on y aurait décelé une maigre lueur de peur. Si seulement ils savaient tout ce qu’elle a commis. Évidemment, ils l’ignorent tous. Et ils ignorent aussi que Étoile de Lave est un meurtrier lui aussi. Mais c’est la femelle au sablier qui a éventré plusieurs chats, pour satisfaire son propre désir de voir le sang couler.
C’est elle qui aime faire souffrir tous ces félins, sans aucun but. Vouloir faire souffrir mentalement Baie d’Oranger n’en est pas l’unique cause ; après tout l’Araignée s’est amusée avec Éclat de Lune, qui n’a rien à voir avec le Clan de la Rivière.
Mais comme tout le monde ignore son passé et présent sanglant, sans pouvoir rien faire d’autre que le supposer, on ne lui reproche rien.

“Le soleil est à son zénith. Tu as jusqu'au coucher du soleil pour quitter ce territoire. Au-delà, personne n'aura de pitié pour ce que tu as fait, traîtresse.”

Aujourd’hui on reproche à sa tante. Ange Brisé. La femelle dont elle ne s’est jamais sentie très proche, bien qu’elles auraient pu s’entendre, si l’Araignée avait ressenti quelque chose. À la place, elle observe la femelle entièrement noire. Elle semble froide et indifférente, que peut-elle ressentir ? De la haine pour une traîtresse ? Ou pour le meneur, qui la bannit ainsi ? À moins qu’elle n’éprouve vraiment rien.
Et tandis que la cérémonie se poursuit avec un baptême dont l’Araignée n’a que faire, c’est elle qui précède la traîtresse en quittant le camp, devant tout le monde. Elle se fiche bien de ce qu’ils peuvent penser - du moins c’est l’impression qu’elle en donne. Elle n’a pas envie de rester, sans doute, alors elle part.
Peut-être qu’elle est vexée de ne pas avoir eu d’apprenti.
Peut-être qu’elle est si froide et indifférente qu’un baptême ne vaut rien.
Peut-être qu’elle ressent une haine froide envers le meneur qui bannit sa tante.
Peut-être qu’elle a autre chose à faire ; tuer, voir son amant d’un autre Clan.

On ne peut que supposer ; elle est déjà partie.



Codage by Kayl
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admine Biket
avatar

Je suis
Ange Brisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Alice
Âge du perso (en lunes) : 66 lunes
Messages : 193
Date d'inscription : 29/04/2015
Age : 15
Localisation : DTC *PAN*

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : /
Relations :


Jeu 22 Juin 2017 - 15:27



Tu me fais rire sale merdeux

Depuis ce matin, je ne sais pas trop ce que j'ai mais je ne peux m'empêcher de continuer de sourire. Je souris, ironiquement. C'est bizarre comme sensation. Je souris, joyeusement. Je ne sais pas l'ironie se mêlant à la joie est très beau mais vous savez quoi ? Je n'en ai absolument rien à carrer.

"Que tous les chats en âge de se battre se rapproche du Grand Roc pour une Assemblée du Clan !

Lorsque l'appel résonne je me mets à sourire encore plus et je jette u coup d'oeil à mes chatons. Petit Rêve. Petit Spectre. Il manque Petite Fleur; Depuis bien trop longtemps. Mon sourire disparaît instantanément en me rappelant la nuit que j'ai passé dehors sous la pluie, battante, à la chercher, à hurler son nom, à tomber de fatigue. A ne jamais la trouver.
Mais je la retrouverai un jour.
Je le lui ai promis. Elle ne le sait pas mais je le lui ai promis.
Je vois mes deux fiers fils se lever, eux aussi ils ont entendu l'appel impérieux de l'autre abruti. Mais je ne veux pas qu'ils assistent à ça. Parce que je ne veux pas qu'ils entendent d'un con que je suis une traîtresse doublée d'une meurtrière alors que ceci ne vient que d'un plan concocté avant leur naissance, plan auquel je n'ai finalement même jamais participé.
Parce qu'un chaton, pour croire à quelque chose, n'a besoin que de quelques secondes. Et s'ils y assistent, je ne pourrais pas me retourner et leur dire que ce n'est pas vrai, pas avec le Clan autour parce qu'il faut que le Clan pense que tout est vrai. Tel est le deal que j'ai passé avec le petit merdeux qui leur sert de chef. Alors mes deux petits enfants doivent rester ici, dans l'ignorance et je leur dirai la vérité plus tard, lorsqu'on sera tous parti.

"Restez ici mes amours. Vous n'avez pas besoin de vous salir les oreilles avec la voix de l'autre crétin là-bas, d'accord ?"

Je n'attends pas de voir s'ils hochent la tête, s'ils disent quoi que ce soit, j'espère qu'ils vont m'obéir. Surtout eux. Petite Fleur, je pense que j'aurais pu gérer si elle avait assisté à ces conneries. Mais mes deux fils ? Non. Pas avec Petit Spectre perdu dans son magnifique monde imaginaire, innocent et un peu craintif, pas lui. Pas avec Petit Rêve, empathique comme son père à ressentir la haine qu'auront tous ces idiots finis là-dehors, pas lui.
Pas eux.
Je sors dans la clairière et je me remets à sourire en voyant tous les chats attroupés. Bien. Il y a du monde. Tant mieux. Plus ils sont de cons plus on rit.
Je lance un regard noir, teinté de haine mais également d'ironie à cette petite raclure qui pue la félonie encore plus qu'un rat crevé il y a une semaine.

" J'ai une bien affreuse nouvelle à vous annoncer. Une traître réside dans nos rangs."

Je me retiens d'éclater de rire, il serait dommage de ruiner le suspens n'est-ce pas ? Ah la la.

"Une traître qui a causé la perte de notre regrettée Étoile de la Mélopée, et qui se nomme Ange Brisé. Et qui à partir de cet instant ne fait plus partie du Clan de l'Ombre."

Je m'étouffe. Je suis en train de rire intérieurement tant et si bien que je m'en étouffe. Notre regrettée Etoile de la Mélopée. Mais quelle blague, quelle blague ! C'est qu'en plus d'être inutile c'est qu'il est mauvais comique le gosse là-haut ! Et puis comment ça "ne fait plus partie du Clan de l'Ombre" même tous les abrutis autour de moi savent que je n'en ai jamais fait partie ! Il se couvre de ridicule l'amateur là-haut, il se couvre de ridicule et c'en est tordant. Et pourtant je suis la seule à rire. Ils doivent tous avoir un arbre coincé dans le cul. Ah non, c'est vrai. Juste de la merde dans les yeux.

"Le soleil est à son zénith. Tu as jusqu'au coucher du soleil pour quitter ce territoire. Au-delà, personne n'aura de pitié pour ce que tu as fait, traîtresse."

Traîtresse. Le mot résonne dans la clairière et dans ma tête.
Quelle ironie.
Après ma soeur qui avait attaqué un ancien lieutenant et après ma nièce étrange, Araignée Noire qui a pas l'air franchement très nette, il y a moi. Ange Brisé. La traîtresse. Non. La Traîtresse. En fait, ma famille est maudite. Voilà. Je crois pas qu'il y ait d'autre explication possible. On est en haut niveau. Rein qu'avec trois personnes. Et je suis la moins pire des trois parce qu'en réalité, je n'ai absolument rien fait sinon faire chier tout le monde avec mes sarcasmes et mon agressivité. J'ai tout fait pour mes chatons, c'est tout.
Oh je suis bien une traîtresse.
Mais je n'ai pas trahi ce Clan d'imbéciles.
J'ai trahi celui qui a trahi ce Clan d'imbéciles.
L'ironie du sort est à mourir de rire.
Alors, lorsqu'Etoile de Lave prononce le dernier mot de son discours me concernant, alors que je restais impassible, une lueur plus froide que le mot froid dans le regard, je me mis à sourire. Un sourire bien ironique comme il faut étampé dans la face et je le regarde bien dans les yeux.
Il sait que je pourrais dévoiler la vraie vérité à tout le monde là, maintenant.
Il sait qu'il y en a qui doutent de lui.
Il sait qu'il n'est pas en sécurité, là, sur son Promontoire, à jouer au petit roi, à jouer au tout-m'est-dû, à jouer au petit con.
C'est dommage, je n'aurais pas eu le temps d'éventrer Nuage de Baie.
Bah, au pire je n'aurais qu'à revenir. Elle a l'air choquée la petite ou alors je me trompe mais ça m'est égal. J'aimerais bien qu'elle soit terrifiée alors, pendant que cet imbécile de bouffon qui se trémousse ridiculement sur son rocher de puissance passe à un baptême, je m'approche de mon apprentie tant aim... détestée.
Je me penche vers elle, lui marche sur les pattes avant pour qu'elle ne puisse rien faire, même pas bouger et je lui murmure six mots à l'oreille d'une voix glaçante, même pas menaçante, seulement dotée d'une pointe d'amusement macabre.

"Tu aurais été ma prochaine proie."

Je sors les griffes et les lui passe tranquillement sur les pattes avant de reculer le plus loin possible de cette petite garce dénuée de toute cervelle.
De toute façon, j'ai plus important à faire. Je cherche Rire Dévastateur du regard, je dois lui dire la vérité, au moins à elle. Je l'aime énormément, un peu comme si elle était ma fille et rien ne pourra jamais changer la fierté que j'éprouve pour elle et je ne veux pas qu'elle pense que je ne suis qu'une vulgaire traîtresse. Il en est hors de question.
Elle est là-bas. Avec une apprentie. La nouvelle apprentie. Merde de Lave lui a bien gâché son baptême, quelle idée de la nommer juste après avoir annoncé ma soi disant traîtrise ? Quel abruti, vraiment. Je me dirige vers mon ancienne apprentie et je vois bien qu'elle est choquée, ébranlée, voire même carrément indécise.
Comme avec l'autre abrutie que j'aurais eu pour troisième - et très décevante - apprentie, je me plante face à elle, mes pattes à côté des siennes, me penchant vers son oreille, lui murmurant quelques mots empreints d'une grande et sincère tristesse.

"Ne crois pas cet imbécile qui se prétend chef. S'il te plaît. N'oublie jamais de ne croire qu'en ce que te dit ton coeur et ta raison. Rien, ni personne d'autre."

Je m'écarte un peu, la fixe dans les yeux et lui adresse un sourire sincère avant de me détourner et de retourner vers la pouponnière.
Et je me fige.
Petit Spectre est là.
A l'entrée de la pouponnière.
Et je lis sur son petit visage innocent qu'il a tout entendu. Qu'il croit savoir la vérité.
Qu'il croit que moi, sa mère, je suis une traîtresse. Une meurtrière.
Un monstre.
Je ne change rien à mon attitude, je fais semblant de rester calme, posée, indifférente.
Intouchable.
Mais je suis troublée.
Je suis à l'entrée de la pouponnière, la tête passée à l'intérieur, je secoue la tête à l'intention de Petit Spectre, je veux qu'il comprenne. Je fais signe à Petit Rêve de venir.

"Allez, venez. On retourne chercher Petite Fleur. On va découvrir la vraie liberté."

Mais j'ai un pressentiment, un mauvais pressentiment.
Qui se confirme.
Petit Spectre ne me suit pas.
Et je ne peux rien faire, je suis impuissante, je ne peux rien faire, lié par un deal à un connard absolu. Je lance un regard suppliant à mon second fils. Mais je sais que j'ai perdu la bataille. Je sais que, différent, vivant dans un monde imaginaire, mon fils me voit désormais comme un monstre. Plus comme un ange protecteur.
Alors que je sens Petit Rêve me suivre, je passe devant Oeil de Violette et je m'arrête. Même si je me suis énervée contre elle il n'y a pas très longtemps, je l'aime bien cette petite. Elle m'a aidé à mettre bas de mes trois enfants, elle se souciait d'eux, du moins un peu et j'ai le sentiment que c'est vers elle que se tournera Petit Spectre. Une intuition maternelle comme on dit.

"Prends soin de lui. S'il te plaît."

Je ne lui dis rien de plus, je n'ai rien de plus à lui dire.
Mais j'ai encore quelque chose à dire.
Un dernier petit plaisir.
Une dernière petite provocation.

"Ton gloire au Clan de l'Ombre tu peux te le foutre dans le cul pauvre bouffon qui n'est même pas né dans ce Clan. T'es encore plus pathétique que ce ramassis d'abrutis s'abreuvant de tes mots dénués de sens."

© Codage de Sun' pour Alice <3

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://ellanna-commandes.forumactif.org
avatar

Je suis
Étoile Mortelle
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Snowy
Âge du perso (en lunes) : 49 lunes
Messages : 375
Date d'inscription : 10/06/2015
Age : 15
Localisation : Attention ne regarde pas n'importe où...

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : //
Relations :


Jeu 22 Juin 2017 - 15:29

Tu n'as rien à faire ici, traitresse


L'air est sourd, comme chargé d'une certaine haine. C'est peut être la mienne. Je suis à bout en ce moment. Pourquoi ? Je suis toujours à la chasse au solitaire, sans aucune nouvelle. Enfin si, il y a cette trace. Cette odeur insoutenable qui trône près de la frontière. Et bizarrement, tout droit vers le territoire des bipèdes. Je ne sais pas si c'est une bonne idée d'y aller. J'ai envie de venger la chienne. Je dois le faire, je l'ai promis, juré. Mais le territoire des bipèdes... Il n'y a que la mort là-bas. De plus, je pense que ce solitaire est un chat de bipède. J'en suis même certaine. Je ne sais comment faire. Je vais devoir absolument demander à Araignée Noire. Elle saura quoi faire. Je lui ai peut être tout appris, et je déteste le dire, mais elle a plus de jugeote que moi. Elle est meilleure à la traque. Elle est faite pour tuer. Moi ? J'ai juste changé. Juste à cause d'un événement. Sinon j'étais quoi ? Une chatte sans défense. Une chatte apprentie qui obéissait à la moindre règle. Qui aurait imaginé que je deviendrait une meurtrière ? Personne. Pas même toi, maman qui a rejoint le ciel depuis bien des lunes. Je ne sais même plus à quoi tu ressembles. Je ne connais plus ton nom, plus rien. C'est comme si tu n'avais pas existé. Peut être à cause du fait que tu étais liée à mon ancien moi. Comme papa. Vous étiez chers pour Nuage de la Mort. Vous n'êtes plus rien pour Aube de la Mort. Je suis désolée de vous dire ça, mais je vous ai oubliés. Plus rien n'est dans mon coeur. Je suis sans sentiment. Sans coeur. Tout ce que je veux, c'est semer la mort. Ou alors protéger mon Clan. Je n'ai aucun ami. juste une meilleure amie. Mais est-ce important ? Une meilleure amie qu'est-ce que c'est en réalité ? Une chatte qui te connait par coeur. Rien de plus. Bon, elle est tout de même mon amie. Et elle est bien la seule chatte de cette Terre qui compte dans mon coeur. Tout le reste, juste des alliés ou des ennemis. Je n'aime pas réellement Araignée Noire. Rire Dévastateur, est juste une aide. Je n'aime personne et personne ne m'aime, c'est très bien comme ça.

Bon, j'avoue, j'aime bien les chatons. Mais je ne les porte pas dans mon coeur. Je m'amuse avec eux. C'est vrai. Mais ce ne sont que des passetemps. Et j'essaye de gagner leur confiance. Les chatons ont un certain pouvoir sur leurs parents. Et de plus, ils font partis de mon Clan. Je dois protéger mon Clan, même si je ne le porte pas dans mon coeur. Je crois que c'est une promesse que j'ai faite à maman. Ou à papa. A moins que ça soit à... Nuage du Dragon ? Je ne sais plus. Ma mémoire est défaillante. Je ne retiens que ce qui m'intéresse. A croire que ce n'est pas important. Donc abandonnons la recherche, elle ne sert à rien.

Je fais quelques pas dans le camp. J'aime marcher. Depuis tout à l'heure je marche. Le fait de faire fonctionner mes muscles me permet de réfléchir. Je ne supporte pas le fait de rester assise dans l'ombre. Dans mon arbre, ce n'est pas un problème, mais là, il y a trop de soleil. Le soleil dans cet arbre n'est pas une bonne idée pour réfléchir. Bref, je marche point barre. Je ne vois pas pourquoi je me justifierai. 

— Que tous les chats en âge de se battre se rapproche du Grand Roc pour une Assemblée du Clan !

C'est une voix forte que je connais bien. Je ne suis pas loin du Grand Roc. Je suis même toute proche. A quelques pas à peine. Je me retourne, et observe Etoile de Lave. Il observe un chat au loin, le sourire aux lèvres. Je sens qu'il prépare un truc. Il est comme quand il faisait le complot. Qu'a-t-il fait ? Que va-t-il annoncé ? Je suis son regard. Je ne marche plus, je me suis stoppée assez loin du Grand Roc. Je vais rester là pour écouter. Je suis assez près pour tout entendre, et je ne veux pas être trop proche, sachant que je sens une mauvaise nouvelle. Ou une bonne, tout dépend du point de vue. Je m'assois, et continue de suivre le point que fixe notre chef.  C'est un chat noir aux yeux verts. Ange Brisé. Il fallait s'y attendre. Même si elle nous a aidés pour le complot, je ne l'aime pas. Je crois que je la hais même. J'ai jamais accroché avec elle. Déjà que je déteste les chats de base, alors elle ?

— J'ai une bien affreuse nouvelle à vous annoncer. Une traître réside dans nos rangs.

Une traitre. Elle est la cause de cette assemblée. C'est pour cette raison qu'il l'observait avec un sourire malsain. J'ai eu raison de la détester. Je ne sais toujours pas pourquoi Etoile de Lave a eu besoin d'elle lors du complot. Il aurait du voir qu'elle était traitre. Qu'elle est traitre. Elle n'est rien d'autre que traitre. Je ne sais ce qu'il va faire avec elle. Peut être la même chose que pour Astre Solaire. Sauf, que lui, il le voulait. Il voulait quitter le Clan.

— Une traître qui a causé la perte de notre regrettée Étoile de la Mélopée, et qui se nomme Ange Brisé. Et qui à partir de cet instant ne fait plus partie du Clan de l'Ombre.

Bannie, rejetée... Elle a le même sort qu'Astre Solaire. Elle est traitre. Elle est reniée. J'ai bien fait de me mettre loin. Je lui aurait sauté dessus sinon. Elle ne fait plus partie de notre Clan. Je protège mon Clan des traitres, et c'est une traitre. Je peux la faire souffrir désormais. J'ai le droit. Je ne traverse aucun interdit. Je peux tuer les traitres. Je peux tuer les solitaires, parce que c'est ce qu'elle va devenir, un solitaire.

— Le soleil est à son zénith. Tu as jusqu'au coucher du soleil pour quitter ce territoire. Au-delà, personne n'aura de pitié pour ce que tu as fait, traîtresse.

Traîtresse. Haine. C'est de la haine qui fait vibrer la voix de mon chef. La haine pour cette traitresse.

— Rire Dévastateur, ma chère, ne t'en va pas. Ce n'est pas fini, et il est temps de passer à quelque chose de plus joyeux.
Tu n'es pas une traîtresse, toi, malgré le monstre que l'on t'a imposé comme mentor, et je crois que tu vaux bien mieux qu'elle. Preuve en est Bourrasque Funèbre, qui est désormais un guerrier fort et loyal grâce à toi. Une chatonne à l'âge de devenir enfin apprentie, elle aussi. Et j'aimerais te confier son apprentissage.

Rire Dévastateur ? Pourquoi partirait-elle ? Elle est mon alliée. Elle ne serait pas partie. De toutes manières, je l'en aurais empêchée, même si c'était ce que souhaitait notre chef. Je ne veux pas qu'elle parte. En plus, elle va avoir un apprenti à ce que j'entends.

— Petite Espérance, approche. Désormais, et jusqu'au jour où tu seras prête à être une valeureuse guerrière, tu te nommeras Nuage d'Espérance. Comme je viens de le dire, je pense que Rire Dévastateur est prête à transmettre à nouveau son savoir à une apprentie, elle sera donc ton mentor. Puisse-tu ne pas décevoir ton clan.

Je m'éloigne déjà. J'en ai assez vu. J'ai vu ce qui m'a plus, et c'est parfait.
° CODAGE PAR DITA | [a href="http://epicode.bbactif.com">EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Kirby modotte
avatar

Je suis
Petit Rêve
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Kirby/Kiby/Toutouille pour Aido/Cookie pour Krys/Kirsch pour Fuyu/Flan pour Concombre
Âge du perso (en lunes) : 6 lunes
Messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2015

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Jeu 22 Juin 2017 - 18:41



Viens










Avec le clan


Ça fait un long moment que je suis réveillé, un trop long moment, je n’aime pas ça. Le matin je n’aime pas être réveillé tôt, je préfère dormir, dormir encore et encore. Surtout ce matin-là, j’aurais préféré dormir encore un peu, le fait que je sois réveillé là, maintenant, me rappelais une chose. Petite Fleur n’était pas là. Je sentais Petit Spectre qui roupillait encore un peu et Maman qui était bien réveillé à côté de nous. Mais il n’y avait pas Petite Fleur. Elle n’était plus là, elle va disparu un jour, sans prévenir, ce jour avait été horrible et insoutenable. Maman avait passé la journée dehors, sous la pluie à hurler et appeler Petite Fleur. Parfois, j’entendais les cris de Maman qui traversait toute la forêt. Moi, j’étais resté avec Petite Spectre, triste, je ne voulais pas que lui aussi disparaisse. Finalement Maman était rentré bredouille, la tête basse. J’étais très triste ce jour-là, je n’avais pas seulement ma tristesse, mais celle de Maman et de mon frère. Je n’ai pas rêvé cette nuit-là. Et les jours suivants était moins horrible que le premier mais un voile de tristesse était tombé sur notre petite famille déchirée.
Le temps passe, Petit Spectre se réveille complètement, il reste tout de même dans ses pensées, les yeux mi-clos. On se ressemble beaucoup mon frère et moi, on est jamais dans le moment présent, toujours dans notre monde. Un monde de rêve pour moi et un monde imaginaire pour mon frère. Certains diront que c’est la même chose, mais nous deux on ne dira jamais cela. Nos mondes sont bien différents et c’est ce qui fait que nous ne sommes pas identiques. Je lève la tête pour voir Maman, elle sourit. C’est bizarre, c’est un drôle de sourire qu’elle fait. Peut-être qu’elle sait où est Petite Fleur ? Dans ce cas pourquoi elle n’est pas allé la chercher ? Hein ? Pourquoi… Parce que Maman ne sait pas où est ma sœur. Et que Maman sourit pour rien.
"Que tous les chats en âge de se battre se rapproche du Grand Roc pour une Assemblée du Clan !
Cet appel, je le déteste, il m’avait réveillé une fois. Et cette appel, il venait d’Etoile de Lave, alors forcément, je ne l’aime pas beaucoup. Pas du tout même. Ce chat, il ne mérite pas de s’appeler comme ça. Les Etoiles, elles sont les princesses de la nuit, parce que la reine de la nuit c’est  la Lune. Les Etoiles sont belles, pures, innocentes, tout le contraire de ce vieux sac à puces qui doit se tenir sur son chère gros caillou.

"Restez ici mes amours. Vous n'avez pas besoin de vous salir les oreilles avec la voix de l'autre crétin là-bas, d'accord ?"


Maman non-plus, elle ne l’aime pas. Elle a bien raison. J’hoche la tête pour lui dire que je resterais là avec Petit Spectre, mais aussi pour lui dire que c’est un crétin. De toute façon, je ne voulais pas entendre ce qu’il allait dire. Sa voix était chargée de haine, de dégouts, je ne voulais pas aller dehors. Je ne voulais pas allé voir cette boule de haine. Maman se plaça dans l’Assemblée, de loin, je la regardais, avec son étrange sourire. Toujours ce même sourire, qui s’agrandissait à chaque mots prononcés par le crétin d’e là-bas comme dit Maman. Je n’écoute pas ce qu’il dit, et puis je n’entendrais pas bien de là où je suis. Je me concentre  juste sur ce que ressent Maman. C’est étrange, mais toute la foule, semble, chargé de haine, de la haine pure, pourtant, Maman est à deux griffe d’exploser de rire. Le contraste était vraiment bizarre. Je ne comprends pas ce qu’il se passe, mais ça à l’air vachement drôle du point de vue de Maman. Etrangement quelque chose me dit que ce qu’il se passe, ce n’est pas drôle, pas drôle du tout même. J’étais content de pas être avec Maman, je ne sais pas ce qui arrive actuellement, mais je n’aime pas du tout. Je n’aime pas l’ambiance, je n’aime pas le regard des autres, je n’aime pas l’expression étrange de Maman, je n’aime pas la voix caverneuse du crétin. Maman, se déplace, elle va voir quelqu’un, ça ne m’intéresse pas trop. Je veux savoir ce que pense Petit Spectre de tout ça.  Je me tourne la tête à ma droite, je m’attendais qu’il soit là en train de regarder de loin comme moi, mais il n’est pas là. Pendant un très court instant, j’ai crus qu’il avait disparu comme Petite Fleur, mais encore une fois ce n’était pas le cas. Mais la première fois, j’aurais préféré que ce soit le cas. Car Petit Spectre, se tenait à l’entrée de la Pouponnière. Il était sorti sans que je m’en rende compte, il avait tous vu et entendus ! Maman était juste devant lui, immobile, comme figé par la glace. Je m’approche doucement, et je ressens un soudain mal-être. Petit Spectre, est horrifié, surpris, troublée. Pourquoi ? Qu’est-ce qu’il a bien pu entendre que je n’ai pas vue ? Alors, oui, c’est vraiment pas drôle ce qui s’est passé. Maman semble ignorer la tête de Petit Spectre, pourtant, en elle, elle n’est pas si indifférente. Et il ne faut pas être empathique pour le savoir. Une mère comme Maman ne peut pas ignorer à ce point le mal-être de son fils. Elle nous aime tellement…

"Allez, venez. On retourne chercher Petite Fleur. On va découvrir la vraie liberté."

Oui, allons chercher Petite Fleur ! Je m’avance enthousiaste pour suivre Ange Brisé, je voulais oublier ce moment de gêne. Je voulais que tous les trois on aille chercher Petite Fleur, mais, on n’est que deux à se diriger vers la sortie. Je me retourne et m’arrête. Petit Spectre n’a pas bougé d’un poil.

« Petit Spectre, viens. »

Je le regardais, implorant, pourquoi il ne venait pas ?

« Allez, viens. Dépêche-toi … »Je me faisais plus insistant, suppliant même.

Petit Spectre, pourquoi tu viens pas ? Je ne veux pas te quitter, Maman était en train de partir. Pourquoi tu ne viens pas mon cher frère. Il n’allait pas venir, je m’en rendais compte que maintenant. Il n’allait pas venir. Alors, on viendra le chercher plus tard, promis, et si Maman ne veut pas, j’irais le chercher moi-même. Le vide qu’avait fait Petite Fleur était trop grand pour qu’il s’agrandisse avec Petit Spectre. Je m’approche, pour dire au revoir à mon frère, je sens la tristesse qui monte, et cette fois, c’est la mienne.

« Au revoir mon frère. Je t’aime. »

Et je me retourne pour courir vers ma mère. Je ne me retourne pas à nouveau, car je reviendrais.


Copyright  by Kirby


Dernière édition par Petit Rêve le Sam 24 Juin 2017 - 16:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Nuage Spectral
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Aidoo
Âge du perso (en lunes) : 6 lunes
Messages : 33
Date d'inscription : 20/06/2017


Ven 23 Juin 2017 - 23:11


Adieu

Feat Bidule


 
Dans la brise matinale tu t'étais réveillé, avec le soleil levant tu avais ouvert tes yeux sur le monde. Mais ton esprit était resté parmi les rêves et cauchemars animant l'imaginaire qu'avait construit tes pensées. Assis sur la litière que tu partageais avec ta mère et ton frère, la fleur poussant autrefois près de nos êtres s'était envolé vers des endroits inconnus, perdu et vulnérable face à la cruauté. Ton regard vide fixait un point se trouvant en face de lui tandis que tes yeux encore fatigués par le sommeil se battaient pour ne pas se refermer sur la réalité. Tout près de ton corps, ton frère se réveillait de plus en plus, les nuages protégeant son sommeil s'étaient éloignés, laissant l'agitation réveiller ses membres encore durcis par la nuit.
 
"Que tous les chats en âge de se battre se rapproche du Grand Roc pour une Assemblée du Clan ! "
 
Tu tournas la tête vers l'origine du son, tu reconnus la voix de ton meneur, celui portant une armure se brisant au neuvième coups, au neuvième coups elle se brise et tombe sur le sol emportant dans sa chute les cendres de celui qui la portait. Tu ne savais pas si l'armure du chef allait encore tenir longtemps ,mais tout ce que tu savais c'est que tu n'aimais pas les chefs, mais dans le fond, comment pourrait-on vivre sans eux ? On ne pourrait pas, parce qu'on ce serait tous entres-tué et c'est une très mauvaise chose de retirer la vie à une personne.
Tu vois ta mère se rapprocher de toi et Petit Rêve, qu'est-ce qu'elle allait vous dire ? Tu te posais toujours ce genre de question, peut-être essayais-tu de lire ses pensées ?
 
 
"Restez ici mes amours. Vous n'avez pas besoin de vous salir les oreilles avec la voix de l'autre crétin là-bas, d'accord ?"
 
Tu ignoras ses paroles, tu voulais assister à la réunion, observer de loin et écouter la voix du meneur. Tu allais désobéir à ta mère, mais qu'est-ce que ça pouvait bien faire ? Tout ce qui t'importait été d'assister, assister à la réalité. Alors tu sortis de la pouponnière et t'installas à l'entrée, seul, ton frère devait sûrement être derrière, ou quelque part sur la surface du globe, non loin de toi.
 
" J'ai une bien affreuse nouvelle à vous annoncer. Une traître réside dans nos rangs. Une traître qui a causé la perte de notre regrettée Étoile de la Mélopée, et qui se nomme Ange Brisé. Et qui à partir de cet instant ne fait plus partie du Clan de l'Ombre."
 
Tu entendis le nom de ta mère, étais-ce un cauchemars ? Tu portas ta patte vers l'autre, créant une petite douleur censé te ramener à la réalité, mais rien ne se passa. Tu étais toujours là, à ressentir la douleur que tu t'infligeais tout en espérant te réveiller bien au chaud dans ta litière. Mais rien ne se produisit, aucune magie.
Maman était un assassin. Elle avait donné à la mort une vie. Peut-être la femelle avait commis une grande erreur, mais rien n'est assez grand pour la mort. Personne ne méritait de perdre la vie tuée par un autre félin, tout le monde devrait vivre jusqu'à ce que la vieillesse l'emporte, même ceux qui ont commis les plus grands crimes, mêmes les meurtriers ,car tout le monde peut changer, tout le monde peut se recréer une vie, il suffit d'un peu de volontés et d'imagination et d'être fort jusqu'à ce que le bonheur réconforte leur âme.
Elle ne pouvait pas être un assassin, pas celle qui possédait le même sang que le tien, pas celle qui t'avait mis au monde et chéris jusqu'à ce jour. Non.
 
"Le soleil est à son zénith. Tu as jusqu'au coucher du soleil pour quitter ce territoire. Au-delà, personne n'aura de pitié pour ce que tu as fait, traîtresse."
 
Après avoir vu s'envoler la fleur, l'ange brisé aller s'envoler, partir loin de toi. Est-ce que c'était une larme que tu sentais rouler le long de ta joue ? Non, tu n'avais pas le droit de montrer ta faiblesse. D'un revers de pattes tu effaças tes peines. Condamné à l'exile, c'était le serment de la mort qui l'attendait si elle remettait les pattes sur sa terre natale.
Tu la vois se retourner comme pour direction la pouponnière où elle croyait que tu te logeais, qu'elle pensait que tu n'avais rien entendu. Mais lorsqu'elle te vit sur le seuil de l'antre, elle s'immobilisa, te fixant de son regard de braise. Puis ce remis à marcher, toujours avec cet air calme.
 
"Allez, venez. On retourne chercher Petite Fleur. On va découvrir la vraie liberté."
 
Tu voyais ta mère s'enfuir et ton frère la suivre. Mais toi non, personne ne retrouvera jamais Petite Fleur et tu ne quitteras pas ton clan, ta terre, pour chercher une personne que tu ne retrouveras jamais. Et tu ne fuiras pas dans les pas de celle qui a donné une vie à la mort, tu ne suivras pas l'assassin qu'était ta mère.
Ton cœur se fissurait, transpercé par tes aiguilles, brulé par la douleur. Les larmes coulaient le long de tes joues tandis que tu voyais ta famille s'éloigner de toi. Le rêve s'arrêta, se retournant vers toi comme t'appelant, il voulait rêver avec toi. Mais le cauchemar s'était déjà emparé de ton âme et de ses chaînes te seraient contre lui.
 
" Petit Spectre, Viens. "
 
Et les chaînes se resserraient autour de tes membres, laissant maintenant des marques rouges sur ta peau de chaton.
 
"Allez, viens. Dépêche-toi …"
 
Les mots étaient bloqués dans ta gorge, tu étais incapable de prononcer le moindre son. Mais les tâches sur le sol voulait tout dire, t'épargnant la parole, s’exprimant à ta place.
 
" Au revoir mon frère. Je t'aime. "
 
Tu voyais la tristesse parcourir son visage et le tien déformé par la douleur. Tu voyais son cœur se noircir et le tien se défoncer. Tu le voyais s'éloigner et votre lien se briser en des milliers d'éclats, c'était fini. Le cauchemar avait gagné sur le rêve comme la mort sur la vie de la pauvre femelle. Un chuchotement sortis de ton être, comme le doux murmure du vent, il ne l'avait sûrement pas entendu, mais tu l'avais dis.
 
" Moi aussi, je t'aime. Mon frère. "
 
Et tu te retournas, laissant tout ton monde s'écrouler autour de toi et les débris de ce que tu avais construits t'écorcher jusqu'au sang.

© Codage by Ella'
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Petit Basalte
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, et tout le bazar
Âge du perso (en lunes) : 4 lunes
Messages : 111
Date d'inscription : 21/12/2016
Localisation : Dans la pouponnière de l'Ombre


Mer 28 Juin 2017 - 12:25


La vie est injuste


Il fait chaud. Trop chaud. Petit Basalte brûle à l'intérieur de la Pouponnière et il sait que dehors, là où le soleil tape sans rien pour freiner ses rayons brûlants, c'est encore pire. Il a très chaud et l'air est lourd, pesant, menaçant aussi. Il n'aime déjà pas cette journée alors que le soleil n'a pas encore atteint son zénith. Et puis, Turquoise n'est toujours pas revenue. Une lune qu'elle est partie, une lune qu'il est tout seul à se morfondre dans un coin de Pouponnière. Il évite tous les autres, Ange Brisé et ses trois chatons, Petite Espérance, Petit Noir, et sa sœur, Petit Quartz. Elle a l'air moins affectée que lui et il lui en veut pour cela, il lui en veut de ne pas être assez triste que sa mère soit partie. À croire qu'elle s'en fiche, que ce n'était pas sa mère ou même qu'elle sait que ce n'est pas du tout sa faute alors que lui, Petit Basalte, se dit tous les jours que ça doit être de sa faute. Qu'il a été un mauvais fils et que c'est pour cette raison qu'elle l'a abandonné. Il ne peut pas connaître ni comprendre la vérité.

De loin, Petit Basalte entend son chef appeler au rassemblement, mais il ne bouge pas. D'habitude, les chatons ne sont pas conviés et il n'a de toute manière aucune envie de sortir sous le soleil étouffant pour, en plus, écouter quelque chose qui ne le concerne pas et ne l'intéresse pas non plus. Surtout qu'il n'apprécie pas vraiment Étoile de Lave. Il ne voulait pas d'eux, lui a dit un jour sa mère. Alors le chaton noir ne veut pas de lui non plus, et il reste à l'intérieur de la Pouponnière tandis qu'Ange Brisé sort, suivie par ses chatons aussitôt consignés dans le buisson, au contraire de Petite Espérance. Elle va devenir apprentie, qu'il paraît. Petit Basalte s'en fiche. Il voudrait juste que sa mère revienne, et rien d'autre. Il attend, comme les jours passés et les suivants.

Finalement, la seule reine restante revient, l'air grave. Elle informe ses ils qu'elle s'en va et qu'ils vont l'accompagner, elle leur dit qu'ils vont être libres et retrouver leur sœur, celle qui a disparu. Et elle s'en va, Petit Rêve sur ses talons alors Petit Basalte s'est rapproché, pour dire un peu au revoir au chaton. Il le regarde partir et ne sait pas pourquoi, il se demande pourquoi tout le monde s'en va et en même temps, il est jaloux parce que Petit Rêve, sa mère lui a proposé de partir avec. Elle ne l'abandonne pas elle, elle l'emmène avec elle. Petit Basalte voulait que Turquoise l'emmène. Mais elle a préféré le laisser là. Alors il détourne le regard, il ne veut plus dire au revoir, il est jaloux. Il recule vers son coin, tandis qu'Ange Brisé se retourne sur le pas de la porte. Petit Spectre ne la suit pas. Et le chaton noir abandonné comprend encore moins bien que la mère la raison de ce geste.

Petit Basalte a envie de hurler. Ça se bat dans sa poitrine, l'incompréhension, la douleur, la jalousie, le dégoût. Petit Spectre le dégoûte. Lui, il a le choix, il peut partir avec sa mère. Elle ne l'abandonne pas, elle veut l'emmener. Mais il reste là. Il refuse. Il choisit ce clan qui ne lui a rien prouvé à sa mère qui lui a tout donné depuis qu'il est venu au monde. Petit Basalte ne peut comprendre cette réaction, complètement aberrante pour lui. Il ne peut pas parce que lui a dû rester sans avoir la chance de suivre sa mère. Il a envie de hurler l'injustice au monde entier, il a envie de frapper Petit Spectre, mais rien ne sort et il n'arrive pas à bouger. Il est comme figé, spectateur d'une scène dramatique où il ne peut intervenir. Et il a mal. À cet instant précis, il hait le monde entier et l'horrible injustice qu'il lui impose. Il hait la vie et le sourire ironique qu'elle affiche. Il hait tout, parce qu'il a mal et que tout en est responsable.

© Codage by Ella'
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Feuille de Poirier
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Feuille
Âge du perso (en lunes) : 27 lunes
Messages : 137
Date d'inscription : 10/04/2016

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : aucun
Relations :


Jeu 29 Juin 2017 - 10:39


Bannissement et baptême


Ft le clan

Feuille de Poirier terminait sa toilette dans un coin du camp où l'ombre des arbres environnants venait apporter un peu de fraîcheur. La chaleur était tellement insupportable que la guerrière tigré se demandait si elle allait pouvoir sortir du camp aujourd'hui. Elle aurait préféré affronter trois guerriers ennemis plutôt que cette température accablante qui ne cessera pas avant la fin de journée ....

"Que tous les chats en âge de se battre se rapproche du Grand Roc pour une Assemblée du Clan !"

La guerrière se leva et quitta avec regret son petit coin d'ombre pour s'installer non loin du Grand Roc au milieu de la clairière, là où la chaleur était oppressante.

"J'ai une bien affreuse nouvelle à vous annoncer. Une traître réside dans nos rangs."

Feuille de Poirier releva la tête en direction du meneur. Un traître parmi eux ? Sûrement avec lui comme chef il ne pouvait y avoir que des opposants.

" Une traître qui a causé la perte de notre regrettée Étoile de la Mélopée, et qui se nomme Ange Brisé. Et qui à partir de cet instant ne fait plus partie du Clan de l'Ombre."

Elle tourna la tête en direction de l'intéressée. Cette dernière avait l'air surprise, peut-être qu'elle ne s'attendait pas à ce que son crime soit découvert, ou alors elle était véritablement innocente ?

"Le soleil est à son zénith. Tu as jusqu'au coucher du soleil pour quitter ce territoire. Au-delà, personne n'aura de pitié pour ce que tu as fait, traîtresse."

D'abord Astre solaire et maintenant c'était Ange Brisé. Si ça continue il ne restera bientôt plus que Etoile de Lave.

Feuille de Poirier la regarda s'éloigner avec inquiétude, comment allait-elle faire pour élever ses chatons sans l'aide du clan ? Sans oublier qu'elle était la seule à s'occuper des chatons et maintenant qu'elle partait qui allait s'en charger ?
La jeune guerrière était assailli par des dizaines de question sans réponse pour l'instant.

"Rire Dévastateur, ma chère, ne t'en va pas. Ce n'est pas fini, et il est temps de passer à quelque chose de plus joyeux.
Tu n'es pas une traîtresse, toi, malgré le monstre que l'on t'a imposé comme mentor, et je crois que tu vaux bien mieux qu'elle. Preuve en est Bourrasque Funèbre, qui est désormais un guerrier fort et loyal grâce à toi. Une chatonne à l'âge de devenir enfin apprentie, elle aussi. Et j'aimerais te confier son apprentissage."


La guerrière dévisagea son meneur. Comment pouvait-il si rapidement tourner la page et passer à autre chose ? Il n'a donc pas de cœur ?

"Petite Espérance, approche. Désormais, et jusqu'au jour où tu seras prête à être une valeureuse guerrière, tu te nommeras Nuage d'Espérance. Comme je viens de le dire, je pense que Rire Dévastateur est prête à transmettre à nouveau son savoir à une apprentie, elle sera donc ton mentor. Puisse-tu ne pas décevoir ton clan."

L'heure n'était pas vraiment aux réjouissances, mais Feuille de Poirier acclama quand même la nouvelle apprentie. Puis l'assemblée se termina comme à son habitude par le Gloire au clan de l'ombre de Etoile de Lave.
    

© Codage de Sun pour Feuille de Poirier seulement

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Œil de Violette
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Wolfus/ Vivi/ Vio/ Virage/ Concombre pour Kirby/ Saucisson pour Fuyu/
Âge du perso (en lunes) : 24 lunes
Messages : 248
Date d'inscription : 11/01/2016
Localisation : (;¬_¬)

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Rêve d'Ebène
Relations :


Mer 5 Juil 2017 - 23:31


Machination mensongère...

Œil de Violette battait nerveusement l’air avec sa queue. La jeune chatte avait passé sa matinée à courir dans tous les sens sur le camps un ballot d’herbe entre ses canines. La chaleur d’été qui pesait sur le clan lui donné le tournis mais malgré cette affreuse sensation de malaise qui trônait depuis un bon bout de temps sur les guerriers de l’Ombre, rien ne pouvait la perturber. Elle se contentait des sourires qu’on lui adressait et du chant des cigales pour continuer sa folle course. En cette saison bénite aucune maladie ou autre saleté de ce genre venait faire d’apparition pour autant les petites demandes souvent inutiles ce multipliées faisant tourner la tête de la guérisseuse.

Ces dernières venaient principalement des anciens mais cela n’avait rien de nouveau. Œil de Violette préférait se concentrer sur les reines et leurs petits en ces temps de chaleurs. Pour autant elle ne faisait pas abstraction des vieux matous qui passaient leurs journées à roupiller de ce fait la chatte au poil corbeau prenait à cœur son poste de guérisseuse et jonglait entre les deux tanières pour s’assurer qu’aucun chat ne manque d’eau tout en répondant avec assiduité aux demandes des autres chats.
Malgré la fatigue qui la tenaillait, Œil de Violette gardait la tête froide face à ses devoir. Le monde lui paraissait beaucoup plus compliqué depuis qu’elle est devenue une guérisseuse qui plus est la jeune chatte devait se livrer à soit même maintenant que son mentor c’est retirer mais elle profitait de ces quelques instants dans la tanière des anciens auprès de Rêve d’Ebène pour lui parler de tout et n’importe quoi. Sa tanière de guérisseuse lui paraissait bien vide sans l’autre chatte au pelage jais. Une nouvelle âme dans ce décore morose ne pouvait qu’embellir les froid mur de pierre décoré de mousse. Mais qui ?

Œil de Violette avait des vus sur un chaton qui s’apprête à devenir apprentie. Un certain Petit Spectre, un mâle de pelage noir comme la chatte au yeux violacés. Le seul hic était que sa mère n’était autre qu’Ange Brisé et pour lui avoir parlée elle connait le personnage et savait assez facilement qu’elle n’accepterait jamais que son fils devienne un guérisseur voire même un guerrier tout court. Pour autant Œil de Violette s’accrochait à de piètre espoir. Le petit avait tout un parfait soigneur, puis elle se reconnaissait en lui. Tous deux étaient née aux portes des rêves comme de véritable messager des songes.

- Que tous les chats en âge de se battre se rapproche du Grand Roc pour une Assemblée du Clan !

La guérisseuse sursauta lorsqu’elle entendit les paroles lourdes et roque de l’imposant chef. Elle se retourna et déposa son ballot au pied de la tanière des anciens pour se diriger vers le promontoire avec le sentiment habituel qu’elle exprimait lorsque sa vue croisait c’elle de son meneur c’est-à-dire avec morosité. Sentant un frisson incertain naître au fond elle, la jeune chatte au yeux mauve senti un mauvais présage saupoudrer par de terrible accusation s’approcher.

-J'ai une bien affreuse nouvelle à vous annoncer. Une traître réside dans nos rangs.


Puis vint un nouveau frisson lorsque ces paroles sonnèrent aux oreilles de la chatte. Qu’es qu’Etoile de Lave allait-il encore réservé à son clan ? Sûrement rien de bon. La guérisseuse regarda au tour d’elle cherchant du regard Rêve d'Ebène tentant de s’approcher de la chatte pour se préparer au pire. Elle la savait au fond elle, une âme allait disparaître sous la chaleur du soleil aujourd’hui. Cette journée somme toute plus normale semblait soudainement assombrir de triste dessein.

-Une traître qui a causé la perte de notre regrettée Étoile de la Mélopée, et qui se nomme Ange Brisé. Et qui à partir de cet instant ne fait plus partie du Clan de l'Ombre.

Œil de Violette faillit s’étrangler. Comment de t’elle accusation pouvait avoir lieu ?! Et puis comment du jour au lendemain on aurait pu trouver la meurtrière de d’Etoile de Mélopée. La guérisseuse n’y croyait pas une seule seconde mais aucune protestation ne sortit de sa bouche. Seule son regard était gelé sur le meneur qui semblait prendre un malin plaisir. Elle échangea un ultime regard avec son ancien meneur.

-Le soleil est à son zénith. Tu as jusqu'au coucher du soleil pour quitter ce territoire. Au-delà, personne n'aura de pitié pour ce que tu as fait, traîtresse.

Elle le sentait au fond elle… Tout ça n’était que mensonges et balivernes. Elle voulait des explications des preuves ou ne serrais qu’une clarification de la chose. Etait-ce donc ça le pouvoir du meneur. Bannir qui bon lui semblait car il ne l’aimait pas ? Ce dernier tombait toujours plus bas aux yeux de sa guérisseuse mais elle s’en voulait encore plus de rester là à ne rien faire comme un stupide chien docile qui écoutait avec naïveté ce qu’on lui disait. Ou était sa fameuse parole de guérisseuse ? Elle n’était bonne qu’à guérir. La politique d’Etoile de Lave n’était bâtie que sur de sombres mensonges. Elle ne voulait qu’une chose s’en allait loin d’ici mais la voix du chef la retenue une nouvelle fois l’assistance.

-Rire Dévastateur, ma chère, ne t'en va pas. Ce n'est pas fini, et il est temps de passer à quelque chose de plus joyeux. Tu n'es pas une traîtresse, toi, malgré le monstre que l'on t'a imposé comme mentor, et je crois que tu vaux bien mieux qu'elle. Preuve en est Bourrasque Funèbre, qui est désormais un guerrier fort et loyal grâce à toi. Une chatonne à l'âge de devenir enfin apprentie, elle aussi. Et j'aimerais te confier son apprentissage. Petite Espérance, approche. Désormais, et jusqu'au jour où tu seras prête à être une valeureuse guerrière, tu te nommeras Nuage d'Espérance. Comme je viens de le dire, je pense que Rire Dévastateur est prête à transmettre à nouveau son savoir à une apprentie, elle sera donc ton mentor. Puisses-tu ne pas décevoir ton clan.

Œil de Violette prêta un dernier regard à Ange Brisé comprenant enfin le sens de ses paroles lors de leur unique échange. Elle regrettait à présent ce qu’elle lui a dit et voulait tout faire pour la défendre mais rien ne sortit de sa bouche. La chatte avait peur devant celui qu’on osait appeler « chef ». Elle ne pût que se noyer dans les cris des autres chats perdant à jamais sa dignité et sa naïveté. Mais elle vit une ombre s’approcher d’elle, c’elle d’une chatte à qui on a construit un faux meurtre, une victime de la terreur d’un sombre dictateur, une chatte qui entend ce bannissement comme une ultime chance… Ange Brisé.

-Prends soin de lui. S'il te plaît

Œil de Violette hocha la tête en signe d’acceptation et de profond remerciement devant la chaire de ses entrailles puis quelque mot réussir malgré la peur à sortir de sa bouche.

-Je te promet de le protéger d’Etoile de Lave, adieu Ange Brisé…

Elle ne savait pas pour qui elle disait cela. Pour elle, pour la bannis ou pour Petit Spectre ? Dans tous les cas elle l’avait dit et cela lui suffisait. Ces quelques mots reflétant sa pensé envers leur chef. Ce monstre infâme. Elle posa sa queue sur le chaton en signe de protection. Elle était prête agir en tant que nouvelle mère pour le rêveur à qui on a arraché sa famille.
© Codage by Ella'
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Hraun
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ally
Âge du perso (en lunes) : 52 lunes
Messages : 1568
Date d'inscription : 21/03/2015
Localisation : Derrière toi

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Ven 14 Juil 2017 - 18:56

Va-t-en


Étoile de Lave s'est approché de l'entrée du camp. Il observe son ennemie de toujours murmurer ses dernières paroles d'adieu à certains chats, comme son apprentie ou celle d'avant. Elle n'est accompagnée que par un seul de ses chatons, et le grand matou noir sourit à l'idée du déchirement qu'elle a dû ressentir lorsque Petit Spectre a choisi le Clan à elle. Soudainement, il en aime presque le petit. Il a choisi un clan fort et glorieux à cette traîtresse. Mais il restera toujours son fils, et le meneur ne pourra jamais véritablement l'apprécier non plus. Il reste juste là, à l'observer, à attendre, jubilant presque, sûrement aussi excité qu'un chaton. Oh, qu'il a hâte de la voir disparaître dans le tunnel de ronces, oh qu'il a hâte de la voir quitter ce clan pour toujours et s'abaisser d'ailleurs à son autorité. Il aurait préféré qu'elle crève, mais cela attendra. Il ne peut pas la tuer, pas ici, pas en plein milieu du camp. Il tient à garder sa place de chef.

La voilà. Elle est là, son rejeton apeuré sur les talons. Elle plante ses grands yeux bleus dans les siens, un air de défi brillant à l'intérieur. Il soutient son regard, sourit même. Il ne la presse pas, il la défie simplement une dernière fois. Leur prochaine rencontre, s'il y en a une, signera la mort de l'un d'eux, et ce sera celle de cette sale chienne qui l'a trahi. Il ne bouge pas, ne cille pas. Ne pipe pas mot non plus. Derrière eux, le Clan félicite Nuage d'Espérance, et à l'exception de quelques concernés, ils ne fait pas attention aux trois félins noirs. Ils auraient pu être alliés et dominer le monde. Mais Ange Brisé avait choisi la voie de la traîtrise et la haine de son meneur pesait sur elle.

— Ton gloire au Clan de l'Ombre tu peux te le foutre dans le cul pauvre bouffon qui n'est même pas né dans ce Clan. T'es encore plus pathétique que ce ramassis d'abrutis s'abreuvant de tes mots dénués de sens.

Il ne prend pas la mouche, sourit de plus belle. Elle le fait rire. C'est elle, qui est pathétique, ici. Seulement elle.

— Je n'y suis peut-être pas né, mais j'ai su lui offrir sa gloire d'antan. Toi par contre... Allez, va-t-en crever loin d'ici !

Et il s'éloigne. Il a mieux à faire qu'écouter les sornettes de cette chienne. Il a un Clan à diriger.


© Codage par Neph


|| HRP : Je te l'avais promis Biquette, donc voilà
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Rire Dévastateur
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, ...
Âge du perso (en lunes) : 25 lunes
Messages : 423
Date d'inscription : 28/11/2015
Localisation : Derrière toi mouahaha ^-^

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Ange Brisé
Relations :


Jeu 20 Juil 2017 - 19:14




Avec le Clan


Bannissement

et baptême
Il fait chaud. Horriblement chaud. Tu restes dans un recoin d'ombre du camp. Tu aimes bien te dorer au soleil, mais aujourd'hui, et les jours précédents, c'était une chaleur au-delà du supportable, alors tu préfères rester à l'ombre. Un calme relatif plane sur le camp, peut-être qu'ils sont tous assommés par la chaleur. En tout cas, la majeure partie des guerriers est présente, à l'exception des quelques malchanceux partis en patrouille. Les autres sont presque tous restés. Il faut dire que les pins ne sont pas des arbres qui permettent une belle ombre rafraîchissante, pas comme sur le territoire du Clan du Tonnerre, et le premier ruisseau de l'Ombre n'est pas spécialement proche. Le camp est plus accueillant, plus agréable. Alors tu restes là, à l'ombre, tu rêvasses un peu.

— Que tous les chats en âge de se battre se rapproche du Grand Roc pour une Assemblée du Clan !

L'appel d'Étoile de Lave brise le calme, et la suite ne va possiblement pas le ramener. Tu ne sais pas pourquoi mais cette Assemblée de Clan en pleine chaleur, tu ne la sens pas trop. Tu te lèves sans enthousiasme, tu t'approches, comme les autres, parce qu'au fond tu leur ressembles un peu et que personne ne s'oppose aux paroles du chef. Tu te rassois, alors, et tu sens le soleil te brûler la fourrure. Tu espères que ce sera court, rapide et inintéressant, comme ça tu pourras vite retourner à l'ombre et continuer ta journée de repos tranquille.

— J'ai une bien affreuse nouvelle à vous annoncer. Une traître réside dans nos rangs.

Encore ?! Il est ridicule. Des traîtres à Étoile de la Mélopée il y en a beaucoup, et notamment lui. Des traîtres au Code du Guerrier, c'est probablement un tiers du Clan. Il compte décimer le clan, ou ?

— Une traître qui a causé la perte de notre regrettée Étoile de la Mélopée, et qui se nomme Ange Brisé. Et qui à partir de cet instant ne fait plus partie du Clan de l'Ombre.
Le soleil est à son zénith. Tu as jusqu'au coucher du soleil pour quitter ce territoire. Au-delà, personne n'aura de pitié pour ce que tu as fait, traîtresse.


Non. Il ne peut pas. Il ne peut pas bannir Ange Brisé. Elle n'a rien d'un enfant de chœur, tu le sais parfaitement, mais elle n'est même pas coupable du crime dont il l'accuse. Crime dont le plus coupable des deux est lui-même. Il ne peut pas faire ça. Même un salaud n'en a pas le droit, et Étoile de Lave n'est pas si mauvais. Il n'est pas pire que toi. Tu es certaine qu'il a encore un semblant de cœur. Il ne peut pas bannir Ange Brisé, parce que c'était ton mentor. Pourquoi ? Tu ne trouves pas de raison valable à un tel acte. Mais tu ne le connais peut-être simplement pas assez.

En tout cas, il te dégoûte, et tu te détournes. Tu t'éloignes, à la recherche de ton ancienne mentor, pour lui dire au revoir, ou non, mais tu ne sais pas trop. En tout cas, tu veux la trouver, lui parler, pas la laisser s'en aller de cette manière. Mais il n'en a pas fini, et il a vu ta manœuvre. Il reprend la parole, les yeux braqués sur ton pelage écaille, et tu te retournes à l'appel de ton nom.

— Rire Dévastateur, ma chère, ne t'en va pas. Ce n'est pas fini, et il est temps de passer à quelque chose de plus joyeux.
Tu n'es pas une traîtresse, toi, malgré le monstre que l'on t'a imposé comme mentor, et je crois que tu vaux bien mieux qu'elle. Preuve en est Bourrasque Funèbre, qui est désormais un guerrier fort et loyal grâce à toi. Une chatonne à l'âge de devenir enfin apprentie, elle aussi. Et j'aimerais te confier son apprentissage.


Pourquoi ? Tu ne veux pas d'une nouvelle apprentie. Pour Bourrasque Funèbre, tu n'avais pas connu la liberté des guerriers avant même de devoir assurer son apprentissage, et puis la fierté avait balayé le reste. Mais là, tu ne veux pas. Tu ne désires pas avoir à nouveau un petit qui te court dans les pattes, qui te suit partout et pour qui tu dois toujours être présente, à qui tu dois tout apprendre. Ta relative liberté t'allait parfaitement, et même si tu avais été fière une première fois, tu ne considères plus le poste comme un honneur aujourd'hui. Surtout vu les circonstances dans lesquelles on te l'a attribué. Tu ne veux pas de cette petite qui attend, là-bas.

— Petite Espérance, approche. Désormais, et jusqu'au jour où tu seras prête à être une valeureuse guerrière, tu te nommeras Nuage d'Espérance. Comme je viens de le dire, je pense que Rire Dévastateur est prête à transmettre à nouveau son savoir à une apprentie, elle sera donc ton mentor. Puisse-tu ne pas décevoir ton clan.

Nuage d'Espérance. Waaaw. Tu ne la connais pas, et tu ne veux pas la connaître. Tu t'approches malgré tout, comme tu te dois de le faire, tu poses son museau sur sa tête mais tu n'y mets aucune envie, aucun enthousiasme. Tu le fais, c'est tout. Puis tu t'écartes. C'est fini, Étoile de Lave crie son « Gloire au Clan de l'Ombre » et toi tu cherches ton ancienne mentor. Cela fait déjà bien longtemps qu'elle t'a laissé devenir guerrière, mais tu as gardé de l'affection pour elle. Tu ne veux pas qu'elle s'en aille, d'ailleurs, mais le meneur a déjà prononcé la sentence. Ah la voilà, elle te cherchait probablement aussi. Elle s'approche, se penche à ton oreille.

— Ne crois pas cet imbécile qui se prétend chef. S'il te plaît. N'oublie jamais de ne croire qu'en ce que te dit ton cœur et ta raison. Rien, ni personne d'autre.

Tu ne le croyais pas, de toute manière, mais ces quelques mots te font du bien. Elle sourit, et comme ni toi ni elle ne savez quoi ajouter, elle s'en va. Elle va chercher ses chatons, puis va s'en aller. Tu te détournes, tu ne veux pas la voir partie comme une traître. Elle n'en est pas une. Tu t'en vas, te fourrer dans un coin, et tu te dis que cette journée est minable. On aurait pu espérer te voir verser une larme, mais tu ne pleures pas, toi. Tu es en colère, plutôt. Tu as perdu toute estime en ton chef. Ange Brisé n'avait pas à être traitée ainsi.

© Codage by Sun
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Registre des baptêmes
» Idée cadeau pour un baptême
» Aidez-Moi s'il vous plait!(Répondez moi vite svp)
» Cadeau de baptême
» Bonnet de baptême.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan de l'Ombre :: Camp :: Promontoire-