Météo
Indéniablement, la saison des feuilles vertes est là. Le soleil brille pendant toutes les journées, qui sont particulièrement longues. Les proies sont nombreuses mais la chaleur est accablante ; les chats de CerfBlanc et au-delà sont épuisés par les températures qui vont de 30 à 40°.

Infos
saison des feuilles vertes
aléas naturels : sécheresse
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Les étoiles brillent, nous surveillent et nous protègent ~ Avec Luny-Silent'



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design des Exams en place !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Recensement des Vacances
N'oubliez pas d'aller vous recenser ! Cliquez ici si ce n'est pas fait !


Partagez | 
 

 Les étoiles brillent, nous surveillent et nous protègent ~ Avec Luny-Silent'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Petit Papillon
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun
Âge du perso (en lunes) : 3 lunes
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2017


Jeu 6 Juil 2017 - 11:20


Papa, raconte-moi les étoiles !



Là maintenant c'est le soir. Je le sais parce que le ciel il est tout foncé et qu'il y a des lumières qui s'allument dedans. C'est trop joli, il paraît que ça s'appelle les étoiles. J'aime bien, je me suis assise à l'entrée de la Pouponnière pour les regarder. J'ai pas sommeil, moi, et puis ça c'est plus intéressant. C'est tellement joli qu'on dirait un rêve dans la réalité de tout le monde. Ça me fascine ces étoiles. Petits points lumineux perdus dans l'immensité du ciel sombre. Oh c'est comme s'il y avait des poissons lumineux dans l'eau ! Ça pareil mais au-dessus de nos têtes et pas sous nos pattes. Peut-être que c'est un reflet. Et que les poissons lumineux sortent que la nuit. Un jour avec Petit Coyote il faudra qu'on se cache la nuit pour voir les poissons lumineux sortir de leur cachette. Là on est petits quand même. Et je sais que Maman elle m'observe. Pis t'façon là, Petit Coyote il dort je crois. Moi j'ai pas sommeil. J'aime bien regarder les étoiles. C'est un peu comme la lumière des yeux contents, aussi.

Oh, il y a Papa ! Je le vois, il est juste là devant, il dort pas non plus. Je vais aller lui faire une surprise, je suis sûre qu'il sera content de me voir. Bon allez hop ! je me lève et je vais vers lui. Je vais tout doucement, je crois que ça ressemble aux chasseurs. Mais moi je chasse personne hein, je veux juste faire une surprise à mon Papa. Il est juste là, à côté, et avec son pelage tout clair on le voit bien dans la nuit. Pour moi je sais pas, mais je suis sûrement moins visible que lui. Voilà, je suis tout près, maintenant je vais sauter sur son dos ! Je m'aplatis, et un, deux, et trois !

— Surprise Papaaaaaa !

Ouh, je lui ai fait peur alors ça bouge un peu. J'veux pas lui faire mal avec mes petites griffes, alors je resaute sur le sol et je vais m'asseoir devant lui, tout sourire. Je suis contente de le voir, tiens, ça arrive pas souvent. Il est sûrement très occupé, en plus je crois qu'il a une apprentie maintenant, alors il a encore plus de choses à faire. Mais il est génial mon Papa, alors il gère tout super bien. En plus il y a les étoiles dans son nom. Et ça c'est trop cool, ça veut dire qu'il s'y connaît sûrement en étoiles. Quoique, Petite Pierre s'y connaît pas trop en caillou, je suis sûre qu'il a jamais été à une de leur fête comme moi avec Petit Coyote. Mais bon c'est pas grave, parce que Papa il est grand et il sait plein de choses puisque c'est mon Papa. Je me décale un peu, sur le côté, pour regarder les étoiles avec lui. Mais il paraît que je tiens pas trop en place, alors je crois que ça dure pas du tout longtemps même si j'ai eu le temps de regarder une étoile.

— Dis Papa, tu me racontes les étoiles ?

J'aime bien les étoiles. Et je suis sûre que Papa il raconte super bien les histoires.

© Codage by Ella'
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Silence des Étoiles
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Luny
Âge du perso (en lunes) : Trente-huit lunes
Messages : 157
Date d'inscription : 16/11/2014


Sam 8 Juil 2017 - 1:37


We're watched by them


Une novice. Voilà la nouvelle surprise préparée par la meneuse. Mais le guerrier fantôme ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’au final, c’était peut-être un défi qui s’était hissé devant lui par la volonté des étoiles qui cherchaient à savoir s’il s’était suffisamment repenti. Alors il ne parvenait pas à être en colère, non, il ne parvenait pas à s’énerver contre Étoile Machiavélique et aller gueuler dans la tanière de cette meneuse qui ne valait même pas son titre, qui ne l’avait jamais valu, et qui aurait dû être remplacée par Coeur de Pierre depuis bien longtemps, même si sa mère n’était absolument pas en état de prendre le flambeau : elle n’était plus sur terre, elle était devenue une étoile tout simplement. Et ce depuis un bon moment, peu après ou peu avant Abandon des Étoiles, il n’en était plus certain. L’Étoile de la terre n’avait pas la meilleure des notions du temps, mais ce n’était pas ce qui était le plus important dans son existence après tout, alors il ne s’en blâmait pas. Il se leva et s’étira avant de s’approcher de Rayon de Soleil. Parfois, elle semblait un peu débordée, mais elle semblait parfaitement bien s’en tirer et peut-être que le fantôme s’imaginait des choses aussi en la voyant, c’est juste que Rayon de Soleil n’avait pas semblé ravie d’être devenue lieutenante et que dans la mémoire du guerrier, elle n’avait jamais nourri la moindre espérance de prendre en pouvoir.

Il lui proposa doucement de faire partie de la dernière patrouille frontalière de la journée étant donné que c’était le crépuscule qui s’annonçait lentement à l’horizon, s’imposant en colorant le ciel de lueurs orangées et quelques petites traces plus rares d’un mauve assez pâle qui s’entremêlait à un rose tout aussi pâle. Les nuages traînaient dans le ciel avec leur aspect bien molletonné et les courbes qui les composaient plutôt grandes. Les nuages de cette soirée ne possédaient pas de couleur menaçante, ils étaient du gris de son regard. La pluie n’était pas pour le moment. C’était un peu triste considérant la température chaude et désagréable qu’imposait la saison des feuilles vertes. L’air n’apportait pas la moindre trace de fraîcheur. Le vent était tout aussi chaud que tout le reste. Ainsi, les Rochers du Soleil n’étaient certainement pas la place préférée des guerriers - si ce n’est pour la petite rivière qui ne s’était pas asséchée. Là-bas, les chats venaient avec des boules de mousse qu’ils gorgeaient d’eau et repartaient aussitôt vers le camp pour permettre aux anciens de se désaltérer ainsi qu’aux reines qui ne pouvaient pas délaisser leurs petits. Plainte Crispante faisait partie des reines. Elle avait avec elle trois petits chatons dont il était le père.

Et tout autant que son nouveau rôle de mentor, son statut de père parvenait à lui faire peur parce qu’il doutait être à la hauteur de ce que l’on pourrait attendre de lui et il était presque certain qu’il décevrait sa compagne, celle pour qui il ferait tout, jusqu’à aller aux enfers. Elle était son ange, peut-être quelque part, son interdit, l’étoile la plus brillante de son ciel qui lui donnait une raison de ne pas tenter de retrouver les autres étoiles. Un peu comme un paradis qui lui était interdit, mais dont il ne pouvait se tenir éloigné. Mais maintenant qu’il se disait qu’il pourrait même aller en Enfer pour cette féline… Ils y étaient déjà allés. La Prison avait été la définition parfaite de ce que l’Enfer représentait, le mal total, la cruauté absolue et ils s’étaient perdus dans ce qu’ils y avaient trouvé. L’absence des étoiles, la froideur qui y régnait, Silence des Étoiles n’en ressortait pas. C’était une peur qui s’était imposée en lui et qui parvenait à l’éloigner encore plus des autres membres du Clan du Tonnerre, bien plus qu’avant, lui qui avait toujours été éloigné des autres. Le fantôme hocha la tête quand Rayon de Soleil accepta qu’il rejoigne la patrouille du crépuscule, celle frontalière parce que c’était un peu la seule qu’il acceptait bien de rejoindre, la seule pour laquelle l’étoile se proposait. Alors il rejoignit les autres qui attendaient et il partit.

Ils parcoururent tout le territoire du Clan du Tonnerre, appliquant les marquages là où ceux-ci commençaient à faiblir au niveau de l’odeur. Le Chemin du Tonnerre devait souvent être refait à cause des monstres qui envahissaient toujours l’espace avec leur puanteur. Il observait le chemin linéaire coulé dans une substance grise et jaune, avec ce matériel rêche qui écorchait à tout coup ses coussinets avant de se détourner et de poursuivre la patrouille avec les autres. Les Rochers du Soleil n’étient pas menacés depuis un bon moment. Ils refirent le marquage et partirent. Ce lieu très apprécié par les guerriers n’était plus disputé depuis des lunes et des lunes, et c’était sans aucun doute préférable ainsi. Le fantôme n’aimait pas les batailles et il aimait encore moins quand son esprit perdait le fil des choses et que sa mémoire se déchirait pour laisser un trou noir et un goût amer. Non, ça ne lui plaisait pas du tout. En se perdant dans ses pensées, il n’avait pas réalisé qu’ils retournaient vers le camp. C’était un des guerriers qui lui parla, lui posant une question, le sortant de ses pensées. L’Étoile de la terre lui demanda de répéter la question. Ça faisait quoi d’être père ? Voilà la question et il ne put répondre. Il rentra au camp en s’emmurant dans son silence habituel en laissant derrière un guerrier décontenancé. Il s’en fichait clairement. Il n’avait jamais été doué dans les relations sociales et ça ne s’arrangerait sans doute jamais. Il s’allongea alors quelque part dans la Clairière Principale, sans vraiment faire attention à l’endroit qu’il avait pris, et son regard se porta sur les étoiles.

Il s’enfonçait dans son monde, se coupait de celui où la chaleur devenait insupportable et demandait beaucoup d’effort au coeur faible du guerrier au pelage étoilé. Les étoiles brillaient, le ciel était dégagé. Les nuits d’été, malgré la température éprouvante, étaient la plupart du temps magnifique puisque les nuages se remplissaient bien moins souvent d’eau, sauf lorsque l’humidité devenait vraiment trop insupportable, alors là, ça signifiait que la pluie n’était plus très loin et que l’orage allait tomber. Ce n’était pas le cas pour cette nuit. Non, en ce moment, les petits astres bien loin dans l’atmosphère se montraient parfaitement, ils brillaient de milles feux. Silence des Étoiles aimait les voir briller autant, il se sentait beaucoup plus calme malgré les peurs qui lui tauraudaient l’esprit. Il était sur le point de s’endormir, ses yeux se fermaient doucement et il se sentait partir.

«— Surprise Papaaaaaa !»

Le guerrier sursauta quand les milliers de petits picotements qui étaient au final bien plus douloureux que de simples picotements se manifestaient - il aurait pu croire qu’on lui enfonçait des griffes tellement aiguisées qu’elles en étaient excessivement coupantes. Mais le “papa” et le fait qu’il parvienne à reconnaître la voix de sa petite fille, Petit Papillon, l’empêcha de l’envoyer valser à l’autre bout par réflexe. Il enfonça ses griffes dans la terre sous lui et tenta de bouger pour l’enlever, mais chaque mouvement venait rendre le contact encore plus douloureux. Il finit par entendre sa petite fille retomber sur le sol et il soupira de soulagement tout en se disant qu’il devrait vraiment aller les voir plus souvent - mais il devait bien admettre qu’il avait peur de l’énergie que contentaient les chatons. Il avait toujours été éloigné, dans son coin, silencieux et immuable. Mais il savait que la majorité des chatons sautaient partout et n’arrêtaient pas de bouger, ça l’intimidait un peu et il ne savait pas comment un père se devait d’agir, ou ce qu’un père devait dire, alors… ça l’effrayait et le tenait loin de la pouponnière. Petit Papillon vint s’asseoir devant lui et il resta allongé pour ne pas que la petite ait à avoir la tête haute pour le voir. Elle était adorable, mais il devait bien admettre qu’elle faisait partie de ceux qui ne tenaient pas du tout en place.

«— Dis Papa, tu me racontes les étoiles ? »

Ça, par contre, c’était quelque chose de totalement inattendu de la part du guerrier fantôme. Il regarda sa fille et ronronna légèrement - vraiment légèrement. Raconter les étoiles. Il ne savait pas trop comment il pourrait raconter les étoiles, raconter ceux qu’il devrait rejoindre. Raconter ce qu’il était. Et il n’était pas trop doué pour parler longtemps.

« Les étoiles viennent de loin, de très loin. De bien avant ma naissance et bien avant celle de notre ancien meneur. Toutes les étoiles qui se retrouvent dans le ciel ont été auparavant des chats comme toi et moi. Des chats qui sont parvenus à prouver leur valeur sur terre et démontrer qu’ils méritent de devenir des étoiles. Parce que les étoiles nous protègent et veillent sur nous, alors ce n’est pas tout le monde qui peut devenir une étoile. Les étoiles sont ceux qui ont le plus de pouvoir sur le monde, mais ils ne peuvent pas intervenir vraiment dans notre vie parce que sinon, ça viendrait créer des problèmes… et parfois, certaines étoiles ont des gestes qui font qu’elles sont déchues. Et elles sont envoyées sur terre pour qu’elles s’expient de leur geste, et qu’elles prouvent leur valeur de nouveau, qu’elles cherchent rédemption. »


Codage de Sun pour Luny ♥

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Petit Papillon
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Sun
Âge du perso (en lunes) : 3 lunes
Messages : 32
Date d'inscription : 10/04/2017


Dim 9 Juil 2017 - 17:12


Papa, raconte-moi les étoiles !



Papa réfléchit un moment, sûrement à comment il allait commencer son histoire. Moi j'attends sagement, assise avec ma petite queue enroulée autour des pattes. Elle est jolie ma queue d'ailleurs, c'est comme une plume rousse. Mais il n'y a que les oiseaux qui ont des plumes. Je me demande si il y a des oiseaux roux. Je pourrais devenir comme eux, j'ai déjà une queue-plume ! Ça serait bien d'être un oiseau en plus. Ça me permettrait de voler vers les étoiles, celles qu'on regarde avec Papa et qu'il va me raconter, là maintenant. D'ailleurs, ça y est, il a trouvé ce qu'il avait à dire, alors j'ouvre grand mes oreilles comme l'expression dit, et moi j'écoute, parce que je sais que ce qu'il va dire est intéressant.

— Les étoiles viennent de loin, de très loin. De bien avant ma naissance et bien avant celle de notre ancien meneur. Toutes les étoiles qui se retrouvent dans le ciel ont été auparavant des chats comme toi et moi. Des chats qui sont parvenus à prouver leur valeur sur terre et démontrer qu’ils méritent de devenir des étoiles. Parce que les étoiles nous protègent et veillent sur nous, alors ce n’est pas tout le monde qui peut devenir une étoile. Les étoiles sont ceux qui ont le plus de pouvoir sur le monde, mais ils ne peuvent pas intervenir vraiment dans notre vie parce que sinon, ça viendrait créer des problèmes… et parfois, certaines étoiles ont des gestes qui font qu’elles sont déchues. Et elles sont envoyées sur terre pour qu’elles s’expient de leur geste, et qu’elles prouvent leur valeur de nouveau, qu’elles cherchent rédemption.

C'est beau ! Moi j'aimerais bien devenir une étoile plus tard. Si les chats deviennent parfois des étoiles, alors moi aussi ! Je veux être assez gentille et forte pour devenir une étoile, pour le mériter. D'ailleurs je suis sûre que grand-mère elle est devenue une étoile, parce que Papa l'aimait beaucoup. Donc elle était sûrement géniale, alors elle a dû mériter de devenir une étoile. Comme Papa et Maman, ils mériteront d'être des étoiles, je suis sûre. et j'espère que moi aussi, parce que j'aimerais bien en devenir une. Avec Petit Coyote. On courra et ça fera des étoiles filantes. Mais c'est dans longtemps, qu'on pourra être des étoiles. Moi je veux que ça soit tout de suite ! Je veux aller dans le monde des étoiles, cette nuit.

— Toi aussi tu seras une étoile un jour, Papa, tu le mérites ! Et moi, tu crois que je pourrais ?

Mon Papa c'est sûrement le meilleur des papas, d'abord. Alors d'office il sera une étoile. D'office il veillera sur les autres chats, quand il sera plus vieux. Et il brillera comme elles le font maintenant, et peut-être qu'il courra aussi avec Maman et ce seront les deux plus belles étoiles filantes du ciel ! En fait, je viens de me poser une question. C'est comment qu'on devient une étoile ? J'veux savoir moi, si il faut faire une épreuve, ou bondir dans le ciel, ou y aller par une autre réalité, je ne sais pas moi. Mais si je veux en devenir une, il faut que je sache comment faire, quand même. Sinon je n'y arriverai jamais, et ça c'est pas drôle. Parce que ça a l'air chouette d'être une étoile, quand même.

— Dis Papa, comment on devient une étoile ?

Bouah ! Je bâille, mais j'ai pas exprès ! Je suis petite c'est tout, et c'est vrai qu'il est tard. Même les étoiles font pas assez de lumière pour qu'on puisse croire que c'est le jour. Mais c'est plus joli comme ça, c'est plus doux, moins agressif pour les yeux. Mais n'empêche que je fatigue, même si j'aime bien que Papa me raconte les étoiles tandis qu'on les observe à deux. Mais la fatigue ça se contrôle pas, il paraît. Et moi, je suis encore toute petite ! Petit comme une étoile. Mais je bâille en regardant Papa, parce que je veux savoir la suite. Je veux savoir comment devenir une étoile et briller comme elles. Et que Papa il sera fier de moi, parce qu'il aime les étoiles et qu'il dit qu'il faut être assez bon pour le mériter. Donc si je deviens une étoile, il sera fier de moi, c'est sûr. Peut-être qu'alors il n'aura plus peur ?

© Codage by Ella'
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» nous sommes de tout coeur avec toi
» Des objets que nous pouvons construire nous même. . .
» "Sommes-nous cruels avec les chevaux?"
» ATTENTION ! Ils nous etudient, et nous copient ! EVASION
» Demain, nous accueillons chez nous notre petit Labrador d'à peine 3 mois !


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan du Tonnerre :: Camp :: Clairière Principale-