min : 5°C   max : 18°C
saison : feuilles nouvelles
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
L'entraînement paie toujours ~ Avec Espé



 

L'entraînement paie toujours ~ Avec Espé

admine Sun

avatar

Rire Dévastateur
Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, ...
Âge du perso : 34 lunes
Messages : 442
Date d'inscription : 28/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Rire Dévastateur, Jeu 17 Aoû 2017 - 9:07




.ft Nuage de d'Espérance


L'entraînement

paie toujours
Le soleil était pâle, faiblard. Un soleil de fin de nuit, celui qui n'a pas encore eu la force de briller de tous ses rayons, lumineux et chaud. Non le soleil était encore clair, mais pas le ciel. De nombreux nuages se disputaient leur place, tournoyant autour de la forêt et cachant de plus en plus le soleil. Et bientôt, une goutte s'écrasa sur le sol, puis deux, puis dix, cent et la pluie tomba d'un coup, comme une masse qui s'écrase sur la forêt. Le bruit des gouttes réveilla plusieurs félins, et dans la pinède du Clan de l'Ombre, toi, Rire Dévastateur étais de ceux-là. Tu baillas, dévoilant tes longs crocs entraînés à tuer, puis t’allongeas de manière à pouvoir poser ta tête sur tes pattes antérieures. Tu n'étais pas de bonne humeur, même d'humeur maussade, sans trop savoir si tu étais en colère ou triste. Cet imbécile d’Étoile de Lave – auparavant, tu ne lui aurais jamais accolé cet adjectif – avait banni Ange Brisé, et ça te restait en travers de la gorge, comme un écureuil trop poilu dont la toison reste coincée et chatouille désagréablement la gorge. Tu aurais voulu rester à ruminer dans ta tanière, sans parler à personne de préférence, mais en plus de bannir ton ancien mentor, Étoile de Lave te l'avais fait redevenir. Et Nuage d’Espérance avait besoin de toi pour apprendre. Mais là, il pleuvait trop fort à ton goût. Tu n'allais pas te tremper maintenant pour ça, fallait pas pousser. Tu restas là, attendant que les gouttes cessent de tomber.

L'averse prit fin un peu plus tard, alors que bon nombre de guerriers s'étaient déjà levés malgré tout pour participer à l'effort du Clan. Tu t'en fichais et tu ne fis rien pour te dépêcher. Tu te contentas de t'ébrouer pour chasser les brins de mousse et de te diriger vers la sortie d'un pas tranquille. Le sol dehors était encore mouillé et tu fis bien attention à ne pas poser de pattes dans une flaque, à la fois pour ne pas te mouiller et pour ne pas risquer de salir ton beau pelage. Tu n'avais pas encore trouvé l'amour mais tu comptais bien le trouver un jour. Alors il fallait entretenir ces belles couleurs écaille de tortue. Même si, au vu de ton caractère, le prince charmant risquait d’être une belle illusion. Mais si Fragment de Neige avait trouvé une compagne, pourquoi pas toi ? On pouvait toujours espérer. Mais là n'était pas le moment idéal pour penser à ce genre de choses et tu accéléras le pas vers la Tanière des Apprentis.

Nuage d’Espérance était déjà dehors, et cela t'évitas de réveiller tous les gosses du clan en l'appelant, comme cela t'étais déjà arrivé lorsque ton apprenti se nommait Nuage de Bourrasque. Mais il avait grandi, lui, et tu avais terminé son entrainement tout à fait correctement, donc il s’appelait désormais Bourrasque Funèbre et vivait sa petite vie tranquille. Grand bien lui fasse. Il avait la paix, lui, pas d'apprenti, plus de mentor, et lui il avait une compagne par-dessus le marché ! Tu te pris à l'envier, mais c'était ridicule. Tu portas ton regard peu avenant sur ta nouvelle protégée, détaillas sa taille ridicule, réprimas un grognement en te rappelant qu'ils étaient tous aussi petits au début. Elle grandirait, comme tout le monde. Enfin, c'était ce qu'il fallait se dire et espérer en tout cas.

- Bon, on va faire un tour des frontières du côté extérieur aux autres clans, et si t'as de la force on essayera déjà de chasser. T'as bouffé, là ? Enfin qu'importe, moi pas donc si t'as faim, mange un bout et retrouve moi à l'entrée dans quelques instants. Mais grouille toi parce qu'on a pas toute la journée. D'autant plus qu'il pourrait se remettre à pleuvoir.

Maintenant, direction la pile de gibier. Tu prélevas un petit campagnol minuscule, sûrement pas adulte, et le dévora en deux-trois bouchées. D'un coup de langue, tu t'essuyas les babines puis te dirigés vers l'entrée du camp. Tu espérais que Nuage d’Espérance serait à l'heure parce que tu n'avais aucune envie de l'attendre. Et tu espérais qu'elle serait forte parce que tu aurais aimé te défouler un peu en plantant tes griffes dans une petite proie innocente. La chasse était parfaite pour ça, même si celle des félins était plus enivrante. Mais cela suffirait. Mais si l'apprentie était en retard, tu serais encore de plus mauvaise humeur. Et ça n'était pas trop une bonne idée. Tu étais exécrable, dans ces moments-là. Et un début d’entraînement avec une mentor exécrable, ce n'était jamais ce dont un apprenti rêvait. Et le premier contact influait tout, n'est-ce pas ? En tout cas, ça c’était fait. Il suffisait d'attendre et de voir ce que tu recevrais en retour. Cela s'était plutôt bien passé, l’entraînement de Bourrasque Funèbre. En serait-il de même pour Nuage d’Espérance ?

© Codage by Sun

avatar

Souffle d'Espérance
Puf/Surnom : Espé , Espéron LES OCTOBRES C'EST LES MEILLEURS ! #Neph,Equi,Scourge&Espé
Âge du perso : 16 lunes
Messages : 514
Date d'inscription : 06/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Souffle d'Espérance, Ven 22 Sep 2017 - 16:27


L'entrainement paie toujours. Toujours.




FT Suunouuuuu :keur:.


Je me réveillais dans la tanière des guerriers, comme d’habitude un peu après que le soleil fut levé. Mais le soleil était masqué par des gros nuages noirs qui s'amoncellent au dessus du Clan. Super journée pour s’entraîner !
Et puis, après quelques minutes de cette atmosphère de moiteur, les gouttes commencèrent à tomber. Au début, ce fut une petite averse,puis les gouttes tombèrent, tel un torrent. C’était le déluge !
Je me tourna vers la tanière des apprentis et je vis plusieurs chats se réveiller par le bruit assourdissant de la pluie. Je vis Nuage de Baie se lever en pestant , et je réprima non mal un sourire. Bien fait pour elle !

Un peu plus tard,l’averse cessa aussi brusquement qu’elle était apparue, et les chats du Clan osèrent enfin sortir. Je sortis avec eux, et je pris une proie mouillée sur la pile de gibier, réprimant une grimace de mécontentement. Je détestais la nourriture mouillée. Je pris un petit campagnol, la peau sur les os -on voit bien que la saison des Neiges- approche à grands pas…
Je termina mon campagnol en quelques bouchées, puis je me posta devant la Tanière des Apprentis pour pouvoir entretenir mon pelage. J’étais entrain de me lécher la queue lorsque je vis ma mentor s’approcher.


- Bon, on va faire un tour des frontières du côté extérieur aux autres clans, et si t'as de la force on essayera déjà de chasser. T'as bouffé, là ? Enfin qu'importe, moi pas donc si t'as faim, mange un bout et retrouve moi à l'entrée dans quelques instants. Mais grouille toi parce qu'on a pas toute la journée. D'autant plus qu'il pourrait se remettre à pleuvoir.

Okay… Je dois avouer qu’elle est plutôt autoritaire,mais cela me plaît. Je veux devenir chef,et donc peu importe la manière dont il faudra m’entraîner,j’obéirais. Par contre, un mot à retenu mon attention : “et si t'as de la force on essayera déjà de chasser.”  Chasser ? Hors de question ! Mais ça ne me gène pas de faire le tour du territoire.
Et puis,je suis là pour apprendre,non ? Bon, je me précipita à l’entrée et je l’attendis bien sagement. Quelques instants plus tard, je vis Rire Dévastateur apparaître. Je fis tout pour avoir une bonne impression, mais cette idée de chasser était plus forte que tout. Je prononça donc d’une petite voix :

“On pourrait s'entraîner au combat après la chasse ?”

Autant le dire tout de suite, je préférais largement me battre plutôt que de chasser. Et d’après ce que je sais de Rire Dévastateur, elle aussi -même si elle adhère à un autre type de combat-, je savais qu’avec elle, j’irais au sommet. Au sommet.

© Codage by Ella'
admine Sun

avatar

Rire Dévastateur
Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, ...
Âge du perso : 34 lunes
Messages : 442
Date d'inscription : 28/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Rire Dévastateur, Ven 27 Oct 2017 - 15:31




.ft Nuage de d'Espérance


L'entraînement

paie toujours
Ton petit-déjeuner achevé, tu revins vers l’entrée du camp sans grande hâte, et aperçut la minuscule chatonne qui te servait d’apprentie postée devant le tunnel de ronces, attendant que tu la rejoignes. C’était bien, elle était à l’heure, au moins. La ponctualité était très importante et tu tenais à ce que tes apprentis s’y plient, alors la voir ainsi, déjà prête à partir, calma un peu tes nerfs. Tu t’approchas, prête à donner le signal du départ et t’élancer vers la ville et le Chemin du Tonnerre qui formait la frontière avec les chasseurs d’écureuils du Clan du Tonnerre, mais la petite t’arrêta par une question. Timide, à peine audible. Insolente. C’était toi, et toi seule, qui décidait du programme de l’entraînement. Elle connaissait la ponctualité, mais il fallait encore qu’elle apprenne à s’en tenir aux ordres et à tes envies. Tu grognas doucement, et te forças à lui répondre calmement puisque, semblait-il, il fallait tout lui apprendre.

« On va déjà voir si tu tiens le coup, il est grand, le tour du territoire, pour des pattes aux si petites que les tiennes. Allez, suis-moi. »

Tu partis sans te presser pour qu’elle puisse te suivre. Le tunnel de ronces resta derrière toi et la Pinède s’étendit devant tes yeux, immense et toute nouvelle pour ta jeune apprentie. Prenant à gauche, tu suivis un sentier particulièrement emprunté par tes camarades et clairement tracé à travers les hauts conifères. Tu le suivis jusqu’au tronc noueux de l’Arbre Noir, où tu fis une courte pause. Les souvenirs de ton propre apprentissage et de ton orgueil revinrent avec force, tu avais presque l’impression de sentir à nouveau les crocs de ce foutu renard s’enfoncer dans ta chair. Mais c’était du passé, et il avait eu son compte. Tu en avais tiré une belle leçon, pourtant, tu n’hésiterais pas à bondir à nouveau si un autre renard se présentait. Tu avais grandi, combattu, pris en force et en puissance. Cette fois, tu en viendrais à bout, tu en étais certaine.

Tu te retournas vers la petite chose qui te suivait, et, désignant le tronc qui s’élançait sombrement vers le ciel, tu lui expliquas que les proies venaient souvent s’y réfugier lorsque le froid arrivait. Il fallait qu’elle le sache, c’était toujours bon à savoir, d’autant plus que la saison des neiges n’était plus si lointaine que cela. Enfin, vous aviez le temps, toute la saison des feuilles mortes, pour ainsi dire. Le Clan serait fort et résisterait aux frimas mieux que les trois autres. Même si Ange Brisé n’était plus là pour t’aider à supporter les imbéciles de ce Clan.

Tu repris ta route, en direction du Chemin du Tonnerre. Tu trottinais rapidement, mais sans forcer sur la vitesse. Cependant, tu tenais à garder un certain rythme. Ton apprentie se devait d’être forte et il fallait qu’elle entraîne son corps dès maintenant, même si ça lui en coûtait. Tu ne serais pas très indulgente là-dessus, car c’est seulement en travaillant, en s’entraînant, en dépassant ses limites que l’on s’améliorait. Et tu ne tolérerais pas que ton apprentie soit faible ou simplement d’un niveau inférieur à celui de ses camarades. Elle allait sûrement devoir travailler très dur, mais tu serais là pour l’empêcher d’abandonner. C’était là ton rôle, n’est-ce pas ?

Lorsque le long ruban gris et puant fut visible, tu t’arrêtas à nouveau et te tournas vers Nuage d’Espérance. Elle avait intérêt à écouter, maintenant, parce que tes prochaines paroles constituaient des connaissances absolument primordiales pour un chat du Clan de l’Ombre.

« Ce que tu vois là-bas, et ce que tu sens, c’est le Chemin du Tonnerre. Ne t’en approche jamais à moins d’une longueur de queue, à moins que tu ne veuilles finir écrabouillée. De l’autre côté, c’est le territoire de ces chats galeux du Clan du Tonnerre, quand on avancera, tu pourras sentir leur puanteur à travers celle du Chemin du Tonnerre. »

Tu jetas un regard aux alentours, comme pour t’assurer que tu n’avais rien de plus à ajouter et que vous pouviez continuer.

« Bon on a pas toute la journée et c’est pas fini, on y va. »


©️ Codage by Sun


|| Voilà Sun elle a fait un rp

avatar

Souffle d'Espérance
Puf/Surnom : Espé , Espéron LES OCTOBRES C'EST LES MEILLEURS ! #Neph,Equi,Scourge&Espé
Âge du perso : 16 lunes
Messages : 514
Date d'inscription : 06/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Souffle d'Espérance, Mer 21 Fév 2018 - 17:33

// C'est bon j'arrive
Je regardais le visage de Rire Dévastateur et celle-ci grogna. Je sentis son agacement et frissonna. Je voyais totalement que la guerrière n’était pas un chat à énerver. Elle me répondis par ses mots :

« On va déjà voir si tu tiens le coup, il est grand, le tour du territoire, pour des pattes aux si petites que les tiennes. Allez, suis-moi. »

Je regardais mes pattes, interrogative. Elles n’étaient pas si petites ! Certes, j’étais plus petite que Nuage de Baie, mais en même temps elle était plus grande que moi aussi. Et puis j’étais déjà sortie plusieurs fois du clan ! Mais ça, fallait mieux ne pas le dire, sinon Etoile Mortelle me donnerait un savon légendaire.
Je me secouais, agacée. Si elle croyait que j’étais une petite apprentie faible, elle se trompait ! Je comptais bien lui montrer qu’elle avait tort et que je suis plus résistante qu’il n’y paraît !
Elle traversa le tunnel et partis, à une vitesse respectable. Je la suivis sans broncher, attendant qu’elle dise quelque chose. Autour de nous, la Pinède s’étendait, immense et majestueuse. Il n’y a pas plus bel endroit que le territoire du Clan de l’Ombre ! Je sentis les aiguilles de pin crisser quand je posais la patte dessus et soupira de satisfaction. J’étais sur la route pour devenir une véritable guerrière ! Je serais la meilleure de tout le clan ! Soudain, mon mentor tourna vers un sentier entre les arbres et je la suivi docilement. Elle s’arrêta au milieu d’un arbre, dont les guerriers avaient déjà parlé. C’est l’arbre...mhhh… Ah oui ! L’arbre Noir ! Ensuite, elle se tourna vers moi, et expliqua que cet arbre servait d’abri aux proies durant la saison froide. C’est bien beau, mais ça pourra pas m’être utile, avec mon talent de chasseuse. Quoique, je retiens l’information. Ça pouvait toujours servir.
Elle repris sa route, et une odeur terriblement puante et horrible m'assaille lorsque nous nous rapprochons du Chemin du Tonnerre. Cet odeur était encore pire que celle du Vent, par le Clan des Etoiles ! Je plissa du nez et retiens mon envie de vomir. J’avais déjà senti cette odeur, lors de mon escapade avec Nuage de Baie, qui n’était que Petite Baie à l’époque, lorsqu’elle allait voir ce… Nuage de Jaguar. Mais je ne pouvais juste pas supporter cette odeur ! Je secoua mes pattes et pris un rythme de marche plus rapide, pour rattraper Rire Dévastateur et marcha à cette vitesse jusqu’à apercevoir cette longue bande longue et grise. Flippant.

« Ce que tu vois là-bas, et ce que tu sens, c’est le Chemin du Tonnerre. Ne t’en approche jamais à moins d’une longueur de queue, à moins que tu ne veuilles finir écrabouillée. De l’autre côté, c’est le territoire de ces chats galeux du Clan du Tonnerre, quand on avancera, tu pourras sentir leur puanteur à travers celle du Chemin du Tonnerre. »

J’ouvris grand les oreilles et écouta attentivement. Les anciens et les guerriers avaient souvent parlé des dangers du Chemin du Tonnerre, et que plusieurs chats y avaient trouvé la mort. C’était affreux.
Je regardais le territoire du Clan du Tonnerre et cracha presque instinctivement. Ils n’étaient pas sympathique, et d’après certains leur chef encore moins ! Je plissa mon nez et secoua ma queue. Je voulais partir au plus vite.
Après avoir jeté un regard autour d’elle, elle repris sa route et je la suivis. Décidément, notre territoire me réservait encore bien des surprises...
admine Sun

avatar

Rire Dévastateur
Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin, Neyo, ...
Âge du perso : 34 lunes
Messages : 442
Date d'inscription : 28/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Rire Dévastateur, Ven 13 Avr 2018 - 15:35




.ft Nuage de d'Espérance


L'entraînement

paie toujours
Tu te remis à trottiner, sans faire réellement attention à l’apprentie. Peut-être aurait-elle du mal à te suivre et qu’elle se fatiguerait. Mais ce n’était pas ton problème ; elle devait devenir guerrière, suivre le rythme, s’essouffler et continuer à avancer. Tu allais lui apprendre à se relever, à tomber, aussi. Tu espérais bien qu’elle s’épuise. C’était en se surpassant qu’on devenait plus fort et tu le savais. Durant des lunes, entre Ange Brisé et Déchéance de la Lune, tu t’étais dépassée. Et tu étais devenue guerrière, une guerrière digne de ton Clan. Le reste n’avait que peu d’importance.
Et si tu avais un apprenti, alors il fallait qu’il apprenne que la vie n’était pas si facile. Fini les jeux à la Pouponnière, les grasses matinées. À présent, l’entraînement prenait le relais. Tu prenais le relais.
Et l’apprentie suivrait.

Tu t’écartas pour éviter une flaque, bondis par dessus une racine. Nuage d’Espérance te suivait encore, alors tu accéléras encore un peu. Ce ne serait pas tous les jours aussi simple de s’entraîner. Elle le comprendrait bien assez tôt, du moins l’espérais-tu. Car une petite course en forêt, même à travers tout le territoire, ce n’était rien par rapport à ce que tu lui réservais. Mais elle l’ignorait encore. Tant mieux, qu’elle profite d’une première journée d’entraînement calme. Demain, chasse et combat l’attendaient.
Tu ralentis légèrement l’allure et te tournas vers elle.

« Juste devant nous, c’est le Vieux Chêne. Et à droite, le sentier et les arbres tordus. Nous allons bientôt arriver aux Quatre Chênes, dont tu as déjà entendu parler. »

Et effectivement, bientôt, les grands arbres se découpèrent. Tu laissas le temps à l’apprentie de mémoriser l’endroit - qui n’avait plus rien à voir lorsque c’était l’Assemblée, d’ailleurs. La nuit, lorsque les félins grouillaient, tout devenait méconnaissable. Puis sans attendre, tu te retournas vivement. Il fallait à présent prendre le chemin du retour, en passant par l’autre côté. Tu savais que l’endroit n’était pas fait pour de jeunes apprentis, mais tu t’en fichais. Nuage d’Espérance serait forte et elle allait s’adapter.
Alors tu la menas jusqu’au Charnier, où les rats grouillaient ; tu t’arrêtas suffisamment loin pour écarter tout danger.

« Encore une partie du territoire dangereuse. Les rats grouillent, ne viens jamais seule ici ou tu te feras bouffer. Ils sont sûrement aussi gros que toi. »

Tu savais que les rats n’étaient pas aussi gros que l’apprentie, mais certains pouvaient être assez costauds pour infliger de lourds dégâts. Leur avantage, c’était leur horde. Et seule contre une horde de rats, personne ne pouvait rien faire. Tu ne t’approchais d’ailleurs que rarement, car tu n’étais pas stupide.
Tu courus encore jusqu’aux marécages. Là, tu ralentis l’allure, pour ne pas glisser. Peut-être qu’il fallait songer à rentrer au camp maintenant. Tu ne savais pas si Nuage d’Espérance était fatiguée. Tu la laissas te rattraper, si elle avait des questions, c’était le moment de les poser. Ensuite, ton allure allait accélérer à nouveau.

©️ Codage by Sun


|| Je propose que Espé soit un peu crevée sinon on finira jamais

avatar

Souffle d'Espérance
Puf/Surnom : Espé , Espéron LES OCTOBRES C'EST LES MEILLEURS ! #Neph,Equi,Scourge&Espé
Âge du perso : 16 lunes
Messages : 514
Date d'inscription : 06/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Souffle d'Espérance, Mar 17 Avr 2018 - 21:35





Demain.

Ft Sun with Déva

Malgré ce que pouvait croire mon mentor, je n’étais pas fatiguée. Les nombreuses expéditions faites hors du territoire lorsque j’étais chatonne ainsi que ma première lune vécue sans Cicatrice de Ronce m’avait endurci les pattes. Je savais toutefois que je n’avais pas l’endurance d’une guerrière, mais je ne me fatiguais pas vite. Je suivis Rire Dévastateur habilement, une racine à sauter par là, une souche à éviter, une flaque à passer. Elle recommença à accélérer et je continua avec plus d’ardeur. Rire Dévastateur allait savoir qui elle allait avoir comme apprentie. Rire Dévastateur était forte, courageuse, et elle était forte mentalement également. C’était une mentor parfaite, qui allait m’aider à être une guerrière audacieuse, et aussi à pouvoir être chef. Je l’espérais. Je savais qu’elle serait dure, mais je ne voulais pas la facilité. Je serais prête à tout réussir mon but. Je suis ambitieuse, et c’est grâce à ce feu qui coule dans mes veines que je ne sombre pas. J’ai besoin de ça, je ne peux pas vivre sans.
Soudain, Rire Dévastateur ralentit et se tourna vers moi :

« Juste devant nous, c’est le Vieux Chêne. Et à droite, le sentier et les arbres tordus. Nous allons bientôt arriver aux Quatre Chênes, dont tu as déjà entendu parler. »

J'hochai la tête et regarda le Vieux Chêne ainsi que tous les lieux décrits. Mais lorsque mon regard se posa sur les Quatre Chênes, ma bouche se fit sèche.
Il s’était passé tellement de choses là bas. L’Évent Chatons, avec Nuage Piquant contre Lune d’Argent et une guerrière du Clan de la Rivière, Agonie Céleste. Ma rencontre avec le guerrier du Clan de la Rivière, avant de rencontrer Cicatrice de Ronce. Les Quatre Chênes sont un lieu où tous les événements important de ma vie s’étaient déroulés. Et où j’ai rencontré l’amour de ma vie. Je soupira et détourna le regard. Bien sûr que j’en avais déjà entendu parlé. J’y suis allée tellement de fois. Je regarda Rire Dévastateur, attendant qu’elle redémarre. Mes pattes se mirent à trembler en pensant à lui. A eux. Ils me manquaient, tous. Tous ceux que j’ai rencontrés, en dehors du Clan de l’Ombre. Que des belles rencontres, à part peut-être Nuage du Jaguar.  Je donnerais n’importe quoi pour les revoir. Mes pattes se mirent à trembler avec plus d’intensité et je secoua la tête pour chasser ces pensées de ma tête. Après un temps qui me parut interminable, elle redémarra et je continua de la suivre. Elle s’arrêta près d’un endroit qui donnait la chair de poule. Quand à moi, j’étais trop troublée pour y penser.
J'écoutais ses paroles sans les entendre.

« Encore une partie du territoire dangereuse. Les rats grouillent, ne viens jamais seule ici ou tu te feras bouffer. Ils sont sûrement aussi gros que toi. »

J'hochais la tête. Si on devait l’écouter, chaque partie du territoire regorgeait d’un danger. Toutefois, je savais qu’elle avait raison. Le Charnier -maman m’avait dit son nom-, était aussi dangereux que le chemin du tonnerre. Beaucoup de morts imprudents.
Mais là, j’étais pas d’humeur à l’écouter.
Elle pris la direction des Marécages en courant, un endroit que je connaissais et que je n’avais sûrement pas besoin de réviser.Une fois là-bas, elle ralentit, et se retourna vers moi. Pour savoir si je n’avais pas une quelconque question, je suppose. J’en avais pas, et je voulais rentrer. Le soleil n’allait pas tarder à se coucher et mes jambes reprendraient bientôt leurs tremblements incontrôlables.

-On peut rentrer ? Nous avons visité le territoire et tu m’as tout dit dessus. Ça ne servirait à rien de rester plus longtemps, non ?

Peut être que mon corps tremblait, mais ma voix, quant à elle, était ferme.
Demain,nous passerons aux choses sérieuses.
Demain, lorsque mon esprit aura oublié tous ces souvenirs qui me rongent quand j’y pense.
Demain sera un autre jour.

©️ Codage de Sun pour Espé seulement



Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum