min : 5°C   max : 18°C
saison : feuilles nouvelles
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
"Maybe it wasn't the person you think it was" || ft. Nuage d'Espérance alias Espé



 

"Maybe it wasn't the person you think it was" || ft. Nuage d'Espérance alias Espé

admin luny

avatar

Esprit Fugitif
Puf/Surnom : Luny.
Âge du perso : 35 lunes
Messages : 49
Date d'inscription : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Esprit Fugitif, Ven 18 Aoû 2017 - 4:47


maybe it wasn't the person you think it was

ft. Nuage d'Espérance alias Espé

Il ne bougeait pas. Il n’avait pas la moindre idée.
De où il se trouvait.
Comment il y était allé.
Qui il était.

Il ne bougeait pas. Il ne voyait pas pourquoi il bougerait. Ça n’avait pas de sens de bouger quand on se trouvait quelque part dont on avait pas la moindre idée de où ça se trouvait à être. Alors il restait totalement figé devant ce qui lui semblait être un arbre. Était-ce un arbre ? Et puis d’abord qu’était-ce un arbre ? Ah oui, c’était un truc brun avec des racines qui sortaient et entraient de la terre. Mais… qu’était la couleur brune ? Il ne savait pas ce qu’était une couleur. Et puis peut-être qu’il savait, mais s’il savait, il n’en avait au final strictement rien à faire parce qu’il restait là, totalement et entièrement immobile, à observer et dévisager l’arbre comme si c’était la première fois qu’il en voyait un. Pour lui, c’était sans aucun doute le cas. Tout du moins, à ses yeux, selon lui. Oh, bien sûr qu’il avait déjà vu des arbres auparavant, plusieurs même et sans la moindre hésitation à plusieurs reprises alors qu’il se promenait sur les territoires du Clan de l’Ombre. Mais il ne s’en souvenait pas. Il ne se souvenait de rien et ce n’était pas nouveau, c’était très fréquent. Il n’avait pas la moindre petite idée dans son esprit de ce qu’étaient les Clans et il n’avait pas trop non plus conscience du sens du mot danger, mais dans une situation où il serait en danger, sûrement que son instinct primitif prendrait la place et le pousserait à fuir pour tenter de survivre. Espérons-le, sinon on peut se dire qu’Esprit Fugitif possède très peu de chances de survie lorsque cette personnalité prend la place. Mais on ne pouvait pas le savoir tant qu’une telle situation ne se présentait pas au guerrier.

Il finit par bouger. Lentement. Très lentement. Comme si ses capacités motrices étaient diminuées. Oh, ce n’était pas le cas. Seulement ses capacités mentales. Lentement, Remember avançait dans les terres. Rembember, c’était le nom qu’il s’était donné, et à chaque fois, il oubliait. Pourtant, à chaque fois, il se redonnait le même nom, comme quoi quelque part dans les méandres de sa mémoire totalement grillées, quelque chose subsistait suffisamment pour qu’il puisse se souvenir de son nom sans savoir qu’il s’en souvenait. Il avait toujours été étrange. Ça ne changeait pas. Que pouvait-on espérer d’un fragment de personnalité qui oubliait qui les moindres détails de la vie ? Tous les petits détails, jusqu’aux couleurs, pouvaient parfois être totalement effacés. Remember finit par s’arrêter et son regard étrange, entre terne et illuminé, mais tout particulièrement absent, se promenait partout sur les terres qu’il ne parvenait toujours pas à reconnaître. Il se demandait toujours l’endroit dans lequel il se trouvait, incapable de mettre des mots dessus. Totalement incapable de se retrouver ou même d’aller quelque part. Avait-il seulement un endroit pour vivre, pour se réfugier lorsque la nuit tombait ? Avait-il seulement une famille ? Il ne savait même pas ce qu’était une famille. Ah si, c’était pas le truc avec des chatons et des parents, comme des frères et soeurs ? Sûrement. Enfin… il pensait que c’était ça. Enfin, c’était sans aucun doute absolument pas important et il ne devait pas en avoir s’il ne parvenait pas à s’en souvenir.

Sans même pouvoir savoir qu’il ne se souvenait de rien tout simplement. Absolument rien. Il ne lui venait même pas à l’esprit que ce n’était pas normal ni même logique qu’il ne sache pas où il se trouvait. Non, ça ne lui traversait pas l’esprit. Il prit plusieurs secondes encore avant de réaliser qu’il marchait sur ce qui s’appelait de la terre avant de se demander ne serait-ce qu’une minute après sur quoi il marchait. Son cerveau fonctionnait tellement rapidement et oubliait tout aussi vite. On ne pouvait pas compter sur lui, au final. Mais qui pourrait désirer compter sur lui ? Très peu de chats osaient côtoyer ne serait-ce qu’une journée le guerrier qui portait le nom d’Esprit Fugitif justement parce que son comportement se montrait trop changeant, trop évasif et qu’on ne savait définitivement pas à quoi s’attendre avec lui.  C’était pire qu’avec tous les autres guerriers parce que son humeur changeait, mais pas seulement. Tout changeait. Ce n’était pas que son humeur, c’est sa posture, sa voix, et sa mémoire aussi. C’était absolument tout qui venait à être modifié. Ça effrayait certains, et certainement, ça éloignait tous les guerriers. Ou presque tous. Remember n’en savait rien. Remember ne pensait pas. Ah si, il se demandait seulement où il se trouvait avant de se demander toutes sortes de questions qui sembleraient ridicules s’il les posait à voix haute. En effet, il se demandait ce qu’était une couleur puis il se demandait ce qu’était la petite touffe de poils qui courait avant de se demander ce sur quoi il marchait ou encore ce qui caressait son pelage en soufflant parfois doucement parfois brusquement.

Remember se souvint - enfin, souvenir étant un grand mot - qu’il s’était arrêté et il se remit à marcher sans savoir l’emplacement où il se rendait. Comment il aurait pu ? Il ne savait même pas d’où il venait, alors savoir l’endroit où il se rendait, alors c’était assez difficile pour lui d’avoir connaissance du lieu d’arrivé. Il se contentait seulement de marcher. Marcher et marcher parce que c’était sans doute la seule chose qu’il savait faire et dont il continuait de connaître le nom, peu importe ce qui arrivait. Ah aussi, il savait qu’il respirait. C’était à peu près tout. Marcher et respirer. Deux actions nécessaires. Oh, il savait aussi qu’il clignait des yeux, et qu’il buvait, mais manger n’étant pas forcément nécessaire constamment, il oubliait souvent ce que ça signifiait. Il savait parler, mais le mot lui échappait parfois. Il était capable de dire des mots, mais souvent, il demeurerait excessivement évasif. Il s’arrêta de marcher. Une ombre - oui il savait ce que se trouvait à être une ombre - s’était faite voir et il avait pu sentir l’odeur d’un chat. S’il avait été un autre fragment de personnalité, il aurait pu connaître l’identité de l’effluve et sa direction. Il aurait pu reconnaître Nuage d’Espérance et le Clan de l’Ombre, mais Remember ne savait pas ce qu’était un Clan et encore moins qui était Nuage d’Espérance. Il ne connaissait rien d’elle, ni de son nom, ni même de comment se situer dans l’espace pour savoir d’où l’odeur provenait alors il se contentait seulement de ne plus bouger et de regarder autour de lui.


Codage by Kayl, design by Equi pour Luny-Chou only

avatar

Souffle d'Espérance
Puf/Surnom : Espé , Espéron LES OCTOBRES C'EST LES MEILLEURS ! #Neph,Equi,Scourge&Espé
Âge du perso : 16 lunes
Messages : 514
Date d'inscription : 06/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Souffle d'Espérance, Lun 25 Sep 2017 - 16:33


Montre toi




FT Machin.


Je marchais -courir était un mot plus approprié-  vers la Plaine des Roches. Je bouillonnais de rage. J’en avais marre. Marre de ce foutu Clan rempli de traîtres, de lâches, et de cons, tout simplement. Heureusement que tout le monde n’était pas comme ça. Cicatrice de Ronce, Fragment de Neige, Oeil de Violette -quelques fois Rire Dévastateur- et puis certaines personnes du clan étaient de véritables perles. Mais malheureusement, il y en avait pas assez.
J’en avais marre.
Je voulais trouver un semblant de liberté, celui que je n’aurais jamais dû quitter. Si jamais j’avais eu ma mère et ma famille au sein du Clan, peut être que tout aurait été mieux ? Peut être que je n’aurais pas eu besoin de chercher tant d’amis, même l’amour en dehors du Clan ? Peut être que… J’aurais été une meilleure féline ? Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c’est que j’ai mon père au sein du Clan. Mon père. Que je hais de tout mon coeur.

Je ne sais pas qui il est et je ne veux pas le savoir. Malgré toute ma rage que j’ai en moi, tout ce que j’ai vécu, je me sens bien, à l’Ombre. J’ai une mère, un père,des amis, un compagnon -en dehors du clan,mais ça on s’en fiche- , bref, j’ai fait ma vie. Alors que je sache qui est mon père ou pas, ça va pas changer grand chose. Ah,si. Je pourrais enfin mettre un visage sur le chat que je déteste.

Je m'arrêtai près des Hautes Pierres, essoufflée mais soulagée. J’adore courir, ça me permet de me calmer...et de me sentir mieux,tout simplement.
Je marcha calmement , lorsque je vis une ombre. Je retins mon souffle et je miaula :

“-Qui est-ce ?”

© Codage by Ella'
admin luny

avatar

Esprit Fugitif
Puf/Surnom : Luny.
Âge du perso : 35 lunes
Messages : 49
Date d'inscription : 27/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Esprit Fugitif, Mar 13 Mar 2018 - 22:02


maybe it wasn't the person you think it was

ft. Nuage d'Espérance alias Espé

Il ne savait pas. Il ne savait jamais. Il ne se souvenait même pas de la raison pour laquelle il s’était décidé de venir ici et encore moins comment se nommait se ici, il était perdu dans les terres. Il ne se souvenait même pas de s’il avait une maison, des chats qui attendaient son retour impatiemment pour pouvoir le serrer contre eux, il ne savait pas, il ne savait rien, il ne savait jamais rien. Rien du tout. Néant, vide, désespoir. Absence de souvenirs. Son esprit était troué, sa mémoire n’existait pas. Il n’y avait plus rien, y avait-il seulement déjà eu quelque chose ? Sans doute pas, sans doute pas. Il regardait tout autour de lui en se demandant où il se trouvait, il regardait tout autour de lui en se demandant s’il avait seulement une maison, quelque part où aller. Sans doute pas… Il n’avait sans doute pas la moindre famille qui l’attendait, sans doute pas la moindre personne qui remarquerait s’il ne rentrait pas. Il s’en souviendrait, sinon, non ? C’était ce qu’il se disait. Que si quelqu’un était là, à l’attendre, se demander s’il allait revenir, il devrait s’en souvenir… mais il savait très bien que ce n’était pas le cas, que sa mémoire effaçait tout et qu’elle effacerait même un amour patient et inquiet.

Il ne savait toujours pas où il se trouvait. Toujours pas qui se trouvait ici. Il n’avait toujours pas la moindre idée de l’odeur qui flottait dans les airs, il savait que c’était un chat, mais ça ne l’avançait que trop peu par rapport à l’identité de ce fameux chat. Il ne savait pas si ce chat était un danger, si ce chat pouvait le tuer, ou si au contraire, c’était un chat très gentil et doux qui pourrait l’aider à retrouver son chemin. Pas sa mémoire, Remember savait très bien que c’était peine perdu. Oh, tiens, pour une fois qu’il savait quelque chose, ça changeait de ces “je sais pas” constants. Mais il ne savait toujours pas reconnaître l’odeur qui flottait dans les airs. Ça aurait dû lui dire quelque chose, quelque part tout au fond de son esprit, il en avait conscience, qu’il aurait dû savoir qui se trouvait là et où il se trouvait et comment rentrer, mais il ne savait pas. Il ne savait même pas s’il avait une maison, une véritable maison, il ne le savait pas. Peut-être qu’il n’avait pas de chez lui, d’endroit où dormir, peut-être. Peut-être.. Il ne savait pas.

Il sursauta quand la présence parla et il s’approcha de l’endroit d’où provenait cet éclat de voix pour au moins voir le chat avec qui il s’apprêtait à parler. C’était une femelle. Ce n’était pas un mâle. Ça ne changeait rien, mais c’était toujours utile de le savoir. Enfin, il ne voyait pas en quoi c’était utile, mais il se disait que ça devait sans doute l’être quelque part, utile. Il ne savait pas son nom, ni même d’où elle venait, elle avait la même odeur que lui, alors peut-être qu’il avait une maison ou peut-être que c’était juste parce qu’ils se trouvaient dans le même lieu actuellement qu’il avait la même odeur. Tout n’était toujours que de pauvres peut-être qui ne lui donnaient pas la moindre petite réponse pour qu’il ait un tout petit sens dans sa vie, il restait totalement perdu à ne pas savoir où il était, qui il était et qui se trouvait en face de lui, parce que tout ce qu’il savait, c’était que c’était une femelle et qu’ils avaient la même odeur, ce qui ne lui apprenait strictement rien. Bien malheureusement. Alors il la regardait. « Euh.. » Sa question qui le mettait totalement mal-à-l’aise. Comment était-il seulement supposé lui répondre ? « Je suis un chat. Je pense que ça se voit. Mais, euh, je suis perdu et je sais pas où je vais.» Que pouvait-il lui dire d’autre ? « On a la même odeur. Tu me connais ? » Peut-être qu’elle le connaissait. Il ne savait pas. Il ne savait rien. C’était pour ça qu’il demandait à cette étrangère. Qui n’était peut-être pas une étrangère.


Codage by Kayl, design by Equi pour Luny-Chou only

avatar

Souffle d'Espérance
Puf/Surnom : Espé , Espéron LES OCTOBRES C'EST LES MEILLEURS ! #Neph,Equi,Scourge&Espé
Âge du perso : 16 lunes
Messages : 514
Date d'inscription : 06/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Souffle d'Espérance, Jeu 12 Avr 2018 - 16:42


Rentrons au Clan.




FT Luny.

Il y avait un inconnu. Quelque part là bas. Non, j’avais pas peur. J’ai rarement peur. Là, j’étais plutôt exaspérée. Mais ma colère retomba bien vite. Je soupira et attendis que le chat donna un signe de vie. Je savais me battre, et je n’hésiterais pas à le faire si il le fallait. Peut être que les entraînements avec Rire Dévastateur auront payés. Peut être.
J’inspira profondément et j’essaya de percevoir l’odeur du chat. Je sentis enfin son effleuve, qui s’avéra être identique à la mienne. Il venait donc du Clan de l’Ombre. J’étais soulagée. Au moins, je n’aurais pas besoin de me battre.
Je soupira et regarda les étoiles dans le ciel. Elles étaient minuscules, et tellement nombreuses. La lune aussi était belle. Elle illuminait tout.
Soudain, un chat apparut face à moi. Il avait l’air gêné. Et perdu.

« Je suis un chat. Je pense que ça se voit. Mais, euh, je suis perdu et je sais pas où je vais.»

Effectivement que c’est un chat. Je connais de nombreuses personnes qui auraient pu rire à la suite de cette phrase, mais pas moi. Ça n’était pas drôle. Il était perdu ? Et il ne savait pas où il allait ? Oulala. En y réfléchissant bien, son timbre de voix et la couleur de son pelage, noir, taché de blanc au contour argenté, me disait quelque chose. Soudain, mon esprit s’illumina. C’était Esprit Fugitif ! Un guerrier de mon Clan. J’allais le ramener au Clan et vers Oeil de Violette pour qu’elle lui donne quelque chose. Je souris et m’approcha de lui.

« On a la même odeur. Tu me connais ? »

Je me mis à côté de lui pour le guider, et je repris doucement le chemin du Clan.

“Oui. Tu es Esprit Fugitif, un guerrier du Clan de l’Ombre. Je t’amène à la maison.”


©️ Codage by Ella'


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum