Météo
La saison des feuilles mortes gagne de plus en plus de terrain, et ses conséquences se font de plus en plus ressentir : les pluies sont plus fréquentes, et les températures ont chuté et environnent les 10°C actuellement.

Infos
saison des feuilles mortes
aléas naturels : aucun
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Le regret de l'oublie ~ Utopie des Rêves et Renaissance du Phénix



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design d'automne 2017 mis en place :D
Lien ici
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez le Clan du Tonnerre et la Troupe Inondée qui manquent cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Animation de Noël
Venez tenter votre chance pour le design de Noël ICI (www) avant le 1 décembre !


Partagez | 
 

 Le regret de l'oublie ~ Utopie des Rêves et Renaissance du Phénix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Utopie des Rêves
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Aido
Âge du perso (en lunes) : 55 lunes
Messages : 42
Date d'inscription : 19/02/2017
Age : 13
Localisation : Dans la galaxie


Lun 28 Aoû 2017 - 21:54

Malade de Détresse.
Utopie des Rêves se dresse de sa frêle ossature dans l’aube, installant l’ombre de son corps si maigre dans l’herbe dansante de la plaine. Alors que le vent court sur son pelage, son regard se dirige vers l’horizon emplis par les couleurs pâles des premiers rayons du soleil composants leur art dans les cieux. Les nuages courent dans le ciel au rythme des battements du cœur de l’être impure qu’il est. Il rêve de s’envoler, il rêve de quitter ce monde et de ne plus jamais revoir les habitants de la planète bleue. Il est malheureux, il est souffrant et dépressif. Il n’arrive pas à manger, il n’arrive pas à vivre. Il a un souhait oui, il a un espoir. Est-ce qu’il voit une infime trace d’espoir au fond de ce tunnel hanté par les ténèbres ? Oui, il voit la lueur si sinistre de la mort, cette lueur pourtant si présente, si vivante dans ton esprit.
Il est l’heure pour lui de rejoindre les enfers, d’avancer sur le doux chemin du suicide.

Dans le camp les souvenirs du chat sont flous, il n’arrive plus à donner une identité aux personnes qu’il croise. Sait-il au moins qui ils sont ? Ce qu’ils lui ont fait endurer ? S'ils se sont montrés gentil et compréhensif avec toi ? Non, il ne s’en rappel pas et il ne s’en rappellera jamais. Utopie des Rêves se loge dans un petit coin reculé du camp, attendant que les chasseurs se lèvent pour la première patrouille, la patrouille de l’aube. Les yeux du chat se ferment peu à peu, mais il ne dormira pas, il n’y arrivera pas parce qu’il n’y arrive jamais sauf par miracle. La nuit ? On peut entendre son hurlement de douleur monter vers la lune et les étoiles, on peut le voir laisser son esprit naviguer la galaxie. C’est dans ces quelques moments que parfois, pendant les plus belles nuits on peut voir un léger sourire éphémère se dessiner sur son visage. Il ne dur qu’un instant si ce n’est qu’une seconde, mais il est bien là. Le seul moment où ton visage forme autre chose qu’une grimace.

Il y a une femelle, cette femelle en particulier qui l’intrigue. Il sait qu’elle a quelque chose de différent, comme si le chat lui avait déjà parlé, comme s’il avait déjà pensé à elle. Pourtant ce n’était que le néant dans ton esprit. La colère monte un peu en lui, mais pas contre la femelle, contre lui même. Utopie des Rêves s’en veut de ne pas savoir, de ne plus savoir, d’oublier. Qui oublie ? Personne, enfin toi si. La tête levée vers le ciel, il se demande pourquoi les cieux lui inflige ça, pourquoi lui ? Il n’a rien fait, il n’a rien demandé. Il est émacié, plus que maigre, ses os sont apparaît sous son pelage. Il ne le veut pas, il ne l’a jamais voulu, il n’a jamais rien voulu. Il n’a jamais demandé à vivre, à naître, à exister. Oh si il a une demande à faire, crever. Pourquoi la mort ne lui donne pas ce qu’il veut ? Il offre sa vie et elle la rejette, peut-être parce que la vie est plus puissante que la mort ? Parce que la mort n’arrive pas à la vaincre, parce que c’est la lumière qui chasse les ténèbres, c’est la vie qui cède sa place à la mort. Ce n’est pas elle qui décide, elle ne veut pas toujours laisser l’éclipse se produire.

Puis la femelle qu’il observe s’avance vers lui, un large sourire sur la figure. Il recule, encore et encore essayant sûrement de se cacher dans l’ombre des tanières mais c’est trop tard, elle l’a vu et il ne peut plus éviter, il est piégé et le stresse monte en lui. Pourquoi es-tu si complexé ? Qu’est-ce que tu as ? Qu’est-ce qu’il s’est passé dans ta vie pour que tu te retrouves dans cet état ? Une grimace s’installe sur son visage pourtant si neutre il n’y a de cela qu’un instant, il n’est déjà plus le même. Maintenant il a peur, il redoute, il stresse et l’anxiété monte brutalement en lui, lui donnant la nausée. Une nausée qui est si souvent ici. Sa tête tourne et il ne comprend pas, il ne comprend jamais ce qu’il se passe. Il est malade, il se rend malade. Le manque de nourriture et l’anxiété font de lui un malade, une personne en détresse.
Ft Alice



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Faucheuse de Rp's
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Cousine de Timmy
Messages : 374
Date d'inscription : 19/05/2017


Mar 17 Oct 2017 - 19:34

|| Up ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Renaissance du Phénix
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Alice / Biket
Âge du perso (en lunes) : 25 lunes
Messages : 112
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 16
Localisation : Dans mes cendres

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : //
Relations :


Ven 3 Nov 2017 - 14:22

"Thanks to you, I'm happy."
Enfin !
Je suis enfin devenue une guerrière du Clan à part entière ! Je suis tellement contente, tellement fière d'enfin pouvoir porter ce nom que j'ai tant attendu ce nom qui me tenait et me tient toujours tellement à coeur. Renaissance du Phénix.
Mais ce nom je ne l'aurais jamais eu, jamais gagné sans deux personnes. Sans compter la guérisseuse et son apprentie, Ange de Soie et Nuage de Cristal, évidemment. Mais il y a deux autres personnes, des personnes extérieures. Deux personnes que je ne pensais pas avoir la chance de connaître un jour. Deux personnes qui ont réussi à me faire réfléchir et à me faire choisir la bonne voie, la voie de la guérison. Il faut que j'aille les voir, que j'aille les remercier.
Tiens d'ailleurs je crois bien que c'est lui que je vois là-bas, tout seul. Je vais aller le voir, je vais y aller maintenant, ce sera fait et puis de toute façon, j'ai envie de le voir. Je l'aime bien même si je ne sais pas trop pourquoi étant donné que je ne le connais pas plus que ça tout compte fait.
Je m'approche donc de lui avec un grand sourire sur les lèvres et le regard pétillant de joie. Je le vois qui recule et je me demande pourquoi. Il sait qui je suis après tout. Il ne veut peut-être pas me voir. Hum.
Je vais y aller quand même, désolée.

"Utopie des Rêves ! Je suis guerrière, j'ai réussi !"

Nous ne sommes pas ridicule, nous survivons à travers les mensonges, c'est différent.
Je me souviendrai toujours de cette phrase, de sa phrase. Elle m'avait frappée. Elle m'avait frappée parce que j'étais morte, je n'étais plus Nuage du Phénix lorsqu'il m'a dit cette phrase, cette affirmation. Je n'étais que l'infirme, la pas douée, le boulet, la risée du Clan. Je n'étais plus personne, je n'étais qu'un être brisé. Laissée pour morte.
Mais après la promesse de Nuage - enfin, Lune plutôt, à présent - d'Argent, je me suis posé des questions. Je n'allais pas bien ce jour-là, certes. Mais lui non plus. Lui non plus mais j'étais bien trop concentrée sur ma propre souffrance pour y faire attention, j'ai été bien trop égoïste en y repensant.

"Je n'ai pensé qu'à moi la dernière fois, je suis désolée. Dis... Est-ce que tu vas mieux ?"

Je me demande s'il va mentir, encore une fois. J'espère que non. J'ai ce besoin non, cette envie plutôt, d'aider les autres. Maintenant que je vais mieux, je peux aider ceux que j'aime à remonter la pente. Et lui, il m'a aidée. Sans le savoir certes, mais il m'a aidée. Et je veux lui rendre la pareille.
Je veux qu'il se sente bien, qu'il se sente mieux lui aussi.

©️ Codage par Neph pour Passy seulement

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://ellanna-commandes.forumactif.org
avatar

Je suis
Utopie des Rêves
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Aido
Âge du perso (en lunes) : 55 lunes
Messages : 42
Date d'inscription : 19/02/2017
Age : 13
Localisation : Dans la galaxie


Ven 3 Nov 2017 - 15:01

Une inconnue pour un démon.
Une inconnue, une pure inconnue.
Un sourire, un merveilleux sourire lui couture le visage.
La joie enlace tout son corps alors qu’un doux pétillement illumine son visage.
Et toi ? Qu’est-ce qui est beau chez toi ?
Rien. Tu ne ressembles à rien.
Tu es moche, tu es squelettique, tu es repoussant.
Une grimace balafre ton visage alors que la souffrance ternis ton âme.
Ton coeur envahis par les ténèbres ne connaît plus le goût de la lumière.
Le bonheur ?
Tu connais pas. Tu t’en rappels de ce mot ? Sûrement pas. La définition ? Tu ne la retiendrait pas.
Mémoire à court terme, collision avec les étoiles alors que la confusion enfouis ton cerveau, perte de connaissance inévitable, ta conscience s'éteint. Les images du passé défilent en ta vision, la douleur meurtris ton coeur, flou de la vie apportant un grain de folie dans ton rire.
Pourquoi tu souris pas ?
Ah mais c’est quoi sourire ?
Tu sais ce que ça fait de sourire ?
Tu sais quel bien ça te ferait ?
Non.
T’as tout oublié, pas vrai ?

"Utopie des Rêves ! Je suis guerrière, j'ai réussi !"

La peur tord ton ventre alors que tu fixes son sourire.
Comment elle te connaît ? Pourquoi est-ce que tu ne la connais pas ?
Tu l’as oublié ?
T’es qu’une merde.
Tu vas lui faire du mal, je suis sûr que tu le sais depuis le début.
Tu es naît comme, tu vis comme ça et tu resteras comme ça !
Une merde.
Tu sèmes le mal derrière toi et il explose à la gueule de ceux qui essayent de t’aimer.
Le monde te punis, tu comprends ? Le monde te hais c’est pour ça qu’il t’inflige tout ça. Tu le mérites, tu mérites la souffrance. Tu comprends ?
Personne ne t’aime, tout le monde à mal. Et toi ?
Toi tu oublis. Comme s’il y avait un bouton reset.
Ton visage reste neutre alors que les sentiments de la femelle se tordent délicatement à l'inéxpression de ton être.

"Je n'ai pensé qu'à moi la dernière fois, je suis désolée. Dis... Est-ce que tu vas mieux ?"

La dernière fois ? Oubli la dernière fois.
Oh c’est pas très compliqué pour toi.
Tu l’oublis automatiquement con que tu es.
Les larmes montent au contacte de sa voix sur ton visage.
“ Est-ce que tu vas mieux ? “
Les mots t’écorchent alors que les larmes s’écoulent de ton visage.
Tu veux mourir, pas vrai ?
T’as pas le droit, interdiction de mourir.
Tu es le prisonnier de la souffrance.
T’es pas fort, juste lâche.

“ J-je… Suis dé-désolé. “

Et pour la première fois tu plonges ton regard dans le siens.
Est-ce qu’elle voit toute cette souffrance, tout ce désespoir et ces cicatrices qui coutures ton âme ?
Est-ce qu’elle a remarqué ta maigreur ?
Est-ce qu’elle t’as vue vomir ta nourriture, faire semblant de manger avant de tout recracher.
Tu trembles, de tout ton corps alors que tu t’accrochent désespérément à son regard.
Qui es-tu ?
Le néant, seulement le néant.
Son visage ne s’attache à rien, aucun souvenir, aucun sentiment, le néant.

“ Je…. “ Un léger sourire complètement faux, dérivation des yeux vers l’espace “ Qui es-tu ?

N’est pas mal, s’il te plaît.
Ce n’est pas sa faute tu sais.
Mais comment pourrais-tu le savoir ?
Suffocation, tremblement du monde dans ton regard.
Effondrement de la vie.
Croissance des mots blessants.
Ne t’enfuis pas.
Je t’en supplis.
Ne lui fais pas ça, lui, oui, lui là, qui est si bas.
Ft Biket

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Renaissance du Phénix
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Alice / Biket
Âge du perso (en lunes) : 25 lunes
Messages : 112
Date d'inscription : 23/08/2015
Age : 16
Localisation : Dans mes cendres

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : //
Relations :


Ven 3 Nov 2017 - 16:03

"I wanna be known by you."
A ma grande surprise, je le vois qui se met à pleurer et mon sourire se fane automatiquement, aussi vite qu'il était apparu en le voyant. Pourquoi est-ce qu'il pleure ? J'ai fait quelque chose de mal ? Je dois bien avoir fait quelque chose pour qu'il pleure comme ça, sans prévenir, non ? Je me mords la lèvre inférieure, soucieuse. Je ne sais vraiment pas quoi faire ni comment réagir. Est-ce que je dois m'excuser ? Lui dire quelque chose, n'importe quoi ? Je ne sais, je n'en sais rien et j'ai un peu peur. Je ne voulais pas lui faire de mal au contraire ! Je voulais le revoir, lui parler à nouveau et l'aider.
Pas le faire souffrir...

"J-je… Suis dé-désolé.

Je crois n'avoir pas bien entendu mais... en fait si. "Je suis désolé" ? Mais de quoi ? Il n'a pas de quoi être désolé, si ? Il n'a rien fait ! Bon, d'accord, il a reculé vivement quand je suis arrivée avec le sourire et honnêtement, je n'ai pas trop compris pourquoi mais ce n'est pas la peine de se mettre dans un état pareil pour ça tout de même ! J'ouvre la bouche, je m'apprête à le rassurer, lui dire que ce n'est pas bien grave et qu'il n'y a pas de quoi s'en vouloir ni de quoi se mettre à pleurer comme ça.
Lui dire que je ne lui en veux pas.
Mais il sort quatre autres mots.
Quatre autres mots qui ont vite fait de me faire fermer la bouche.

"Je…. Qui es-tu ?"

Je recule comme s'il m'avait giflée.
Le choc.
Je crois que je suis trop choquée, trop humiliée pour réagir. Je ne sais absolument pas quoi faire, je suis comme figée sur place, je n'arrive plus à bouger. Il... Il fait exprès, c'est ça ? Peut-être qu'il veut me faire comprendre que je ne suis rien pour lui ? Que je n'ai jamais été rien d'autre qu'une pauvre débile chiante comme la pluie qui l'a bien fait chier lorsqu'il s'est pointé dans la tanière d'Ange de Soie ?  Il... Non.
Si ?
Il m'a... Il m'a oubliée. Il m'a oubliée.
Lui il m'a marquée, il m'a dit des choses qui ont été décisives pour moi, j'ai toujours ses phrases dans un coin de ma tête, il a été une rencontre marquant de mon côté et lui... Lui il... Lui il m'a oubliée.

"Co... comment tu..."

Soudain, toute la maturité que je pouvais bien avoir est partie, elle s'est envolée, s'est cassée je ne sais où et je ne sais pas si j'arriverai à la retrouver de nouveau aujourd'hui. Mon enthousiasme, lui aussi s'en est allé sans se retourner. Les mots sont sortis tous seuls et j'ai envie de pleurer, j'ai envie de m'en aller, d'aller me rouler en boule dans un coin et de ne plus jamais me relever.
Je hais cette emprise qu'il a sur moi, comment ses simples mots à lui peuvent-ils me mettre dans un état pareil ?

"Nuage du Phénix. Enfin, Renaissance du Phénix maintenant. Celle qui voulait crever. Celle qui était tellement mal qu'elle a laissé tomber le masque devant une seule et unique personne. Toi."

J'essaie de rester calme, vraiment. J'essaie de comprendre parce que je viens de me rappeler son air apeuré, son air égaré quand il a débarqué pour la première fois chez Ange de Soie. Mais c'est plus fort que moi. J'ai laissé tomber le masque devant lui, j'ai été sincère devant lui. J'ai été honnête.
Et lui...
Il m'a oublié.

"Non ? Ca ne te rappelle rien ?"

Et je suis désolée, je suis désolée d'avoir cette rage dans ma voix, d'avoir ces larmes dans les yeux. Parce que je ne pensais pas qu'on pouvait m'oublier aussi facilement, je ne pensais pas que l'on pouvait effacer mon existence comme ça, juste en quelques mots, sans aucune raison.
Je ne savais pas que ça faisait aussi mal d'être oubliée.

©️ Codage par Neph pour Passy seulement

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://ellanna-commandes.forumactif.org
avatar

Je suis
Utopie des Rêves
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Aido
Âge du perso (en lunes) : 55 lunes
Messages : 42
Date d'inscription : 19/02/2017
Age : 13
Localisation : Dans la galaxie


Ven 3 Nov 2017 - 17:06

On a tous un blizzard, tous une étoile.
Son sourire s'éteint et la douleur lacère ton coeur.
La souffrance de l’oublie envahit ton corps alors que les regrets torturent ton esprit.
Cet air perdu, cette incompréhension qui meurtrit les coeurs. Si elle savait combien tu es désolé, combien ton coeur saigne, combien le monde t’en veut.
Explosion de la mémoire alors que les sanglots font vibrer ton corps, alors que tes larmes s’écoulent sur le sol, la terre se souille de tes larmes alors que les pluies de ton coeur touchent l’univers.
Est-ce que tu l’entends ?
Tu entends son hurlement ?
Moi je l’entends.
Il est déchaîné.
Il veut sortir.
Sur le sentier de l’agonie, l’hurlement de la souffrance s’empare des cieux parcouru par les empereurs du ciel.

"Co... comment tu..."

Son visage se métamorphose alors que tu ressens une faille s’introduire dans le coeur de la femelle.
Qui es-tu ?
Pourquoi, pourquoi est-ce que tu as disparu de sa mémoire ?
Pardonne-le, je t’en suppli pardonne-le.
Il a déjà tout le mal du monde sur lui, tu ne peux pas lui faire ça, tu n’as pas le droit de lui faire ça.
S’il te plaît, ne dis rien. Ne dis rien et reste près de lui parce qu’il a besoin de toi.
Il a besoin de toi mais tu ne le sais pas.

"Nuage du Phénix. Enfin, Renaissance du Phénix maintenant. Celle qui voulait crever. Celle qui était tellement mal qu'elle a laissé tomber le masque devant une seule et unique personne. Toi."


Toi, moi, nous. Personne ?
Le néant, un trou noir allant plus loin que la galaxie.
Plus loin que cette galaxie que tu désires.
Tu as trop espéré, Renaissance du Phénix.
Comment pourrait-il t’aider alors qu’il n’arrive même pas à s’aider tout seul ? Comment veux-tu qu’il sauve ta vie alors qu’il a lui même envie de crever ? Tu ne ressens pas cette vive douleur en son coeur ? Tu ne ressens pas cette envie de crever qui écorche son coeur un peu plus à chacun de ses battements ? Il a mal, tu le comprends ? Il en peux plus. Il en a marre d’entendre son coeur battre, marre de devoir vivre. Il mène un combat acharné contre la mort. Il se bat seul, pas accompagné. Il est faible, tu comprends ?

Il est faible.
Fantomatique.
Squelettique.
Pourquoi est-ce que tu essayes de t’accrocher à lui ?

Il ne sait pas qui tu es, il ne se rappelle pas de toi.
Tu sais pourquoi ?
Parce qu’il est malade, complètement malade et à bout de souffle. Parce qu’il ne se rappelle même pas de ses parents ou de ce qu’il a bien pu faire il y a 48 heures.
Dans sa tête c’est un blizzard.
On a tous un blizzard.

"Non ? Ca ne te rappelle rien ?"

La rage possède sa voix alors que tu t'aplatis encore plus sur le sol.
Impuissant tu regardes sa joie disparaître pour se faire remplacer par de la colère, une colère noire.
Tu es mauvais, tu donnes le mal.
Tu es malade.

“ J-je suis désolé d’-d’être malade. “

Sale connard.
Tu es égoïste.
Pourquoi est-ce que tu lui dis ça, hein pourquoi ?
Pour qu’elle ai pitié de toi ?
Non t’as pas le droit, t’as pas le droit de faire ça parce que c’est égoïste.
T’as vraiment envie de la pourrir avec tous tes problèmes à la con ?!

Tu lui jettes un regard noir, pourtant si vide.
Est-ce qu’elle va comprendre que c’est pour ne pas lui faire de mal ?
Tes larmes ont arrêtés de couler et tu t’es redressé.
C’est la première fois que tu fais ça, la première fois que tu te dresses de toute ta hauteur.
Tu ne ressens plus rien à ce moment là, juste un énorme vide.
Comme s’il y avait un néant en toi.
Le néant.
Tu es le néant.
Ft Biket

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» recherche rêve ou utopie ???et non j'ait trouver!!
» [Muséumotel] L'Utopie Hausermann (à Raon L'Etape)
» Chaton qui s'oublie
» Osons l'utopie....
» oublie arrosage carmona


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan du Vent :: Camp-