min : 25°C   max : 40°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
don't you cry, everything's gonna be alright ♛ Ange des Ténèbres.



 

don't you cry, everything's gonna be alright ♛ Ange des Ténèbres.

Admin Foudry

avatar

Nuage Spatial
Puf/Surnom : Foudry
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 678
Date d'inscription : 28/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage Spatial, Mer 30 Aoû 2017 - 12:02


« i know mommy's not here right now and we don't know why »



|| Rp dans le futur ||

Il était né depuis peu. Lui, et tous ses frères et sœurs. Enfin, il n’en a pas beaucoup, en réalité, il en a moins qu’il ne le croyait. Il en a trois en moins. Petite Pomme, Petit Harfang et Petit Colibri sont les enfants d’Étoile Machiavélique et Étoile de Jaspe. Lui ne l’est plus. Oh, il n’a pas vécu longtemps dans ce secret, il est bien trop jeune. Il est né il y a peu. Et Étoile Machiavélique ne lui avait jamais caché que ce n’était pas elle, sa mère. C’est juste son instinct qui l’a trompé. Lorsqu’il pétrissait son ventre de ses petites pattes roses, alors qu’il était encore trop jeune, trop petit et frêle pour comprendre. Lorsqu’il ne pouvait pas marcher, se déplacer véritablement. Non, on ne lui a jamais menti, à lui. Ni à ses véritables frère et sœur. Le Clan est les autres seraient bernés. Eux croiraient que leur chef avait une portée de six chatons, et non pas trois. Mais c’était mieux ainsi. Mieux pour eux tous.

Mieux pour eux. Mieux pour Agate Étoilée. Pour ainsi leur éviter le regard en coin des autres, leur haine, leur incompréhension, leurs réactions. Non, ils ne pouvaient pas comprendre. Ils étaient formatés à cause de ces règles présentes depuis si longtemps, ils ne pouvaient pas s’imaginer qu’elles aient été transgressées en tout impunité. Sauf que si, ils avaient été punis, en quelque sorte. Juste parce que c’était interdit. C’était interdit, du coup, ils ne pouvaient pas le montrer. Agate Étoilée devait se comporter comme si jamais elle n’avait été mère, et jamais elle ne le deviendrait. Ses enfants devaient se comporter comme si leur chef était aussi leur mère. Ils ne devaient jamais montrer la vérité. Et ça, c’était en soi une punition. Parce que s’ils montraient la vérité, ça entraînerait des conflits au sein même du Clan. Des conflits futiles et insignifiants. Et alors, ça fait quoi qu’un chat puisse avoir des sentiments, pourquoi un chat en particulier n’aurait-il pas le droit d’en avoir ?


Patte Spatiale était encore jeune. Trop jeune pour tout ça. Pour réfléchir à ces problèmes. Mais assez grand pour ressentir. C’était psychologique, désormais : Étoile Machiavélique n’était pas sa mère, et ses enfants n’étaient pas ses frères et sœurs. Et ça, ça tournait en boucle dans son esprit. Mais il voulait pas faire semblant, il voulait pas. Il avait pas le choix et ça lui plaisait pas. Parce qu’il avait du mal à comprendre. Comprendrait-il en grandissant ? Non. Mais ça, personne ne pouvait le savoir.

Le chaton ouvrit les yeux. Le soleil se levait, c’était l’aube. Il n’arriverait pas à se rendormir, il le savait. Il réfléchissait à tellement de choses à ce moment-là, tant de choses qui le dépassaient. Doucement, il se leva en faisant attention à ne pas déranger les félins qui dormaient autour de lui pour sortir. Étoile Machiavélique n’avait pas tout son temps pour eux, son rôle de meneur lui prenait beaucoup de temps. Mais ce n’est pas elle, ma véritable mère. Les yeux semi-fermés, le félin blanc sortit de l’étouffante pouponnière. Personne ne pouvait l’empêcher d’en sortir, de toute façon. Les autres reines n’étaient pas sa mère, elles non plus. Le chaton s’assit au milieu de la clairière et il observa les félins qui s’agitaient, certains assignés à une patrouille, d’autres.. D’autres.. Eh bien, d’autres n’ayant rien de prévu ? Il cherchait la fourrure de sa véritable mère, mais il ne la trouvait pas. Et le félin qui s’approchait de lui ne lui ressemblait même pas.




Merci Hunty :keur:

Tous les cadeaux:
 

avatar

Ange des Ténèbres
Puf/Surnom : Snowyyyyy
Âge du perso : 27 lunes
Messages : 117
Date d'inscription : 23/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ange des Ténèbres, Lun 9 Oct 2017 - 23:36

Comment les évènements s'enchaînent ? À une vitesse pas croyable. Il n'y a que des bouleversements après des bouleversements. C'est un cercle infini qui démuni le Clan du Tonnerre. Déjà que j'étais démuni. Les événements ne font qu'empirer les choses. Tu es de plus en plus présent, je ne montre même plus d'énergie pour te contrer. Je suis vidé. Vidé par tout ce qu'il se passe. Vidé par ces émotions trop fortes qui me bouleversent sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Je ne devrais pas vivre ainsi. Sans toi j'aurais été normal. J'aimerai dire que tout est de ta faute, mais c'est un mensonge. Je le sais autant que toi. C'est aussi de ma faute. J'aurais pu te combattre depuis le début. J'aurais pu au moins m'entraîner. Mais non. Je te laissais tout les entrainements et te voila encore plus fort que je ne le serais jamais. Il est trop tard. Je ne peux plus te battre. Je suis faible. Regarde. Tu as fait fuir celle que j'aimais et que je continue d'aimer malgré son absence pesante. Qu'as-tu fais d'autre ? Tu me ruines la vie auprès des autres. Si j'ai le malheur de me faire un ami, tu lui fais peur le lendemain quand tu es au contrôle. Je ne peux rien faire par ta faute. Et après le monde veut que je sois heureux ? Mais personne ne comprend ? Je ne peux pas être heureux avec ce lâche !

Je baisse la tête et gronde. La vie est contre moi, et je ne peux plus rien faire. Je ne pourrais plus jamais rien faire, j'ai laissé l'occasion passer. Je me mets a marcher dans une direction complètement aléatoire. Mais je reste dans le camp. Je marche. Je marche et ne pense a rien. A quoi sert de penser si ça ne change rien ? A rien justement. Je marche la tête basse. Je regarde juste ce qu'il y a devant moi, et il s'avère qu'un chaton est dans mon chemin en ce moment même.
Admin Foudry

avatar

Nuage Spatial
Puf/Surnom : Foudry
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 678
Date d'inscription : 28/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage Spatial, Sam 21 Oct 2017 - 14:27


« i can see in your eyes : deep inside, you wanna cry »



Le félin était jeune, très jeune ; il y avait tant de choses qu’il ignorait, tant de choses qu’il ne connaissait pas, tant de choses qui obéissaient à des lois dont il ne soupçonnait même pas l’existence, et tant de choses qu’il ne comprenait pas et qu’il ne comprendrait peut-être jamais. Il ne pouvait qu’apprendre. Apprendre des autres, les interroger pour tenter de comprendre toujours plus. Et observer, aussi. C’était important d’observer, également. Tous les autres n’étaient pas forcément objectifs. L’observation ne trompait pas, ou rarement du moins. Alors le félin observait et tirait ses propres conclusions. C’était peut-être pas comme ça qu’il apprendrait, mais c’était comme ça qu’il forgerait sa vision du monde et son caractère. Alors il observait. Il observait les félins dans le camp, suivant avec attention leurs gestes, mais surtout leurs actions et leurs réactions, leur comportement et leurs habitudes. C’était très instructif, et très intéressant, mais après ça, le félin se posait souvent encore plus de questions qu’au départ. Alors il essayait de trouver des réponses grâce à son imagination, grâce à sa maigre expérience, aux autres aussi parfois, mais rien ne lui garantissait la véracité de ses pensées et suppositions. Mais parfois, malgré tout cela, il ne trouvait pas. Il y avait des choses qui lui échappaient complètement. Et il n’aimait pas ça, il n’aimait pas ce terrible sentiment, cette horrible sensation : ne pas savoir un truc, avoir la sensation que quelque chose vous échappe, que vous loupez quelque chose, l’impression de ne pa avoir le contrôle sur certaines choses. Et pourtant, il était encore jeune ; il n’avait le contrôle sur quasiment rien, en vérité. Peut-être que cela lui venait du fait que sa mère n’avait pas le droit d’avouer la vérité ? Qu’ils n’avaient aucun contrôle sur leur situation ?

Le grand guerrier tigré s’arrêta à peine, l’air pas du tout convaincu. C’était à peine s’il était éveillé. Il semblait tellement loin… Pourtant, il était juste là, devant le petit chat blanc qui l’observait avec une curiosité non dissimulée. Il avait déjà vu ce matou. Il en était certain. Il l’avait déjà vu mais était incapable de dire son nom. Il savait juste que c’était le fils de l’ancien chef, Étoile Sanglante, mais ça s’arrêtait là. Oh, et puis, c’était peut-être pas son vrai fils, lui non plus. Qu’en savait-il ? C’était facile de cacher la vérité, non ? Il était peut-être dans le mensonge, lui aussi ? Et peut-être même que c’était pour ça, qu’il ne souriait jamais alors ? Il y avait quelque chose d’étrange chez lui. Qu’était-ce ? Il y avait d’autres guerriers qui n’étaient pas du genre à sourire non plus, pourtant, ils ne dégageaient pas la même impression. Alors, qu’avait-il de spécial qui n’était pas présent chez les autres ? Il marche la tête basse, la queue traînant presque par terre, il marche comme s’il avait des pattes trop lourdes pour lui. Était-ce possible, d’ailleurs ? Quoiqu’il en fût, Patte Spatiale était actuellement dans son chemin. Et c’était le moment ou jamais de lui parler, non ? D’en apprendre plus, de comprendre, peut-être ?

« Pourquoi tu ne souris jamais ? Tu es tout le temps triste ? »

La tristesse, c’est quelque chose qui fait pleurer. Mais le chaton n’avait jamais ressenti de la tristesse, il ne savait pas ce que ça faisait. Et puis, il n’était pas le mieux placé pour poser cette question en particulier, lui qui ne souriait pas souvent...



Merci Hunty :keur:

Tous les cadeaux:
 

avatar

Ange des Ténèbres
Puf/Surnom : Snowyyyyy
Âge du perso : 27 lunes
Messages : 117
Date d'inscription : 23/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ange des Ténèbres, Lun 23 Oct 2017 - 14:10



Qu'est-ce que tu veux ?

Gens ft Ange des Ténèbres


Je crois que je ne calcule même pas le chaton. Il me dit vaguement quelque chose, mais c'est tout. Il ne doit pas être bien important alors. De toute façon personne ne peut plus être important pour moi. J'ai tout perdu, alors je ne vois pas pourquoi un chaton serait important à mes yeux. En plus d'avoir tout perdu, je suis aussi brisé que l'est la roche se prenant la chute d'eau. L'eau n'est pas si gentille que ce que l'on croit. Elle peut tot détruire sur son passage, tout emporter. Comme toi. Tu emportes tout, tu détruis tout. T'es la mort, t'es l'eau. T'es l'enfer lui-même. Je ne sais pas comment tu as pu exister, c'est une question que je me pose depuis le début, tu dois te demander la même chose d'ailleurs, comme j'ai pu exister. C'est ce que tu dois te demander, je pense, au moins ça montrerait qu'on est pareil tout en étant différents, qu'on a quelques points communs derrière nos différences. Parce que deux chats vivants dans le même corps ne peuvent pas être totalement différents c'est pas possible. Surtout quand c'est deux parties d'une même personne. C'est le poids que je porte sur le bout de mes pattes, je porte deux corps dans un. Deux fois plus lourd au niveau des pensées, des consequences. Et deux fois moins lourds au niveau des solutions à ce problèmes. Parce qu'il n'y a pas de solutions, à part la Mort. Je ne peux rien faire, je suis seul, et pour toujours. Seul et accompagné.

« Pourquoi tu ne souris jamais ? Tu es tout le temps triste ? »

Je rouvre les yeux que j'avais inconsciemment fermés pour m'enfermer dans mon monde. Mon monde apocalyptique. Le monde duquel je ne peux sortir.  Le chaton blanc m'observer de ses yeux respirant l'incompréhension la plus supreme. C'est ça un chaton normal. C'est ça, être normal. Ce que je ne serais jamais.

Je soupire durement, comme si un poids se défaisait dans mon souffle, mais il n'est que plus lourd. Je ferme les yeux, laissant le noir m'avaler deux secondes avant de les rouvrir pour les poser sur le chaton. Parlons, expliquons sans tout dire. Sourions une seule fois pour montrer que je ne suis pas totalement briser derrière ma carapace, mais que je n'arrive pas à trouver la partie vivante.

"Je ne peux pas t'expliquer, c'est bien trop compliqué. Imagine juste qu'un chat détruise tout ce que tu veux. C'est ce qui m'arrive."






©️ Codage de Sun pour Snowy seulement
Admin Foudry

avatar

Nuage Spatial
Puf/Surnom : Foudry
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 678
Date d'inscription : 28/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage Spatial, Mer 25 Oct 2017 - 11:57

« I don’t need your arms to hold me 'cause misery is waiting on me »



Le guerrier ne semblait même pas avoir vu le chaton. Ce dernier ne bougeait toujours pas, il se contentait de l’observer avec une curiosité non dissimulée. Mais il ne voulait pas savoir juste pour savoir. Il voulait comprendre, aussi. Comprendre, c’était important, ça. Le guerrier tigré semblait totalement perdu, déboussolé, il y avait quelque chose qui n’allait pas chez lui, et le félin blanc l’appréciait d’autant plus. Avait-il vu le petit chat ? Il avait les yeux fermés mais avait cessé de marcher. On pourrait presque croire que quelque chose le traque. C’est assez étrange. Il dort ? Il rêve ? Était-il vraiment là ? Cela ne faisait pas peur au chaton pour autant. Il ne savait pas. Il ne pouvait pas comprendre. Il ne pouvait pas avoir peur. Soudain, le guerrier sembla revenir à lui, sans doute en ayant entendu la question de son cadet. Il soupira profondément, d’un soupir qui semblait venir de très loin, du plus profond de son être. Il semblait abattu, à bout de forces, comme si un terrible poids pesait sur lui. Puis, il lui souria en un sourire forcé peu convaincant. Pas convaincant du tout, en fait. Il n’allait pas tromper Patte Spatiale ainsi. Le chaton était jeune mais il n’était pas naïf. Ce félin là jouait très mal la comédie. N’importe qui pouvait voir qu’il avait besoin d’aide, qu’il n’était pas bien, qu’un mal le touchait. Et il ne voulait pas le lâcher avant d’avoir compris. C’était important, il lui semblait. Il était important de comprendre. Il le fallait, c’était nécessaire, c’en était vital, à la limite.

« Je ne peux pas t'expliquer, c'est bien trop compliqué. Imagine juste qu'un chat détruise tout ce que tu veux. C'est ce qui m'arrive. »

Un chat détruit tout ce qu’il veut ? C’est étrange, non ? Il ne veut pas lui expliquer. Il a sûrement de bonnes raisons pour ça. Il semble déjà enclin à lui parler et à passer un peu de temps avec lui, c’était déjà pas mal. Mais on voyait qu’il souffrait. Il ne pouvait pas le cacher. Quand le poids de la douleur est trop lourd, elle devient visible. Il devait énormément souffrir, alors. Le félin blanc avait déjà vu un félin semblable. L’ancien chef, qui traînait parfois dans le camp. Mais il n’avait jamais osé aller le voir. Étoile Sanglante était étrange, lui aussi. Il était massif et impressionnant, qui plus était. Le chaton ne se sentait pas d’aller le voir, mais il voyait que lui aussi souffrait. Comme le guerrier tigré. Peut-être qu’il étaient touchés du même mal ? Était-ce encore quelque chose que le félin comprendrait lorsqu’il grandirait ? Il réfléchit aux paroles de son aîné. C’était comme si un chat détruisait.. tout ce qu’il voulait ? Tout ce qu’il aimait ? C’était aussi un peu son cas, au félin blanc, non ? Si la vérité venait à éclater, sa famille serait détruite, tout le monde voudrait détruire euh eh bien.. Il ne savait pas. Qu’adviendrait-il exactement, en fait ? Ils auraient des ennuis, certes, mais ce n’était pas une réponse, ça. Des chats voudraient peut-être aussi les détruire ? Est-ce que le problème du guerrier était similaire ? Mais si il ne voulait pas le dire, c’est peut-être aussi parce que c’était un secret, non ? Dans ce cas, autant qu’il ne le dise pas. Il avait raison.

« Oh, et, est-ce qu’on peut faire quelque chose contre lui ? Si il te fait du mal, on peut le chasser ? »



Merci Hunty :keur:

Tous les cadeaux:
 

avatar

Ange des Ténèbres
Puf/Surnom : Snowyyyyy
Âge du perso : 27 lunes
Messages : 117
Date d'inscription : 23/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ange des Ténèbres, Dim 29 Avr 2018 - 17:03



Idiot

Frou ft Ange des Ténèbres



« Oh, et, est-ce qu’on peut faire quelque chose contre lui ? Si il te fait du mal, on peut le chasser ? »

Ce chaton a de bonnes idées, mais il est si loin du compte. Il ne comprend pas que c'est une partie de moi. Et que, quoi que je fasse, elle refera surface. Elle ne peut être chassée. Même si le Clan des Etoiles nous donnait un coup de patte. Cet autre-moi est lié à moi, par le sang, par l'esprit, par l'âme. On est les deux moitiés d'un tout. Or, un tout ne se divise pas, quoi qu'on fasse. Je sais que tu es une partie de moi. Je sais bien des choses. Et même si je te hais plus que tout au monde. Même si j'ai envie de te détruire comme tu l'as fait avec moi sans un seul regret, j'ne suis incapable. Je ne peux ni te tuer, ni me débarrasser de toi. Quel qu'en soit la manière.

Je dois me contenter de vivre en ta compagnie. Je dois me contenter de prier pour me réveiller avant toi. Je dois prier pour que les autres ne m'attaquent pas, te réveillant de tous les sommeils. Je dois toujours faire attention à ne pas te faire ressurgir, mais tu viens quand tu en as envie. Tu vois tout. Tu entends tout. Tu n'es pas aussi aveugle que je le suis. Parce que c'est ce que je suis. Aveugle. Je ne vois rien en ce qui te concerne. Je ne vois aucun de tes faits et gestes. Je ne sais pas ce que tu penses en ce moment même. Je suis aveugle alors que tu as tout à porter de patte. C'est injuste, amis je ne peux que faire avec.

"On ne peut rien faire. Tiens, imagine qu'une partie de toi est scindée en deux. Imagine qu'une partie est gentille et que l'autre est méchante."

Je fais une pause en fixant le chaton. une larme coule le long de ma joue alors que je prononce cette vérité.

"C'est ce qu'il est. Une partie de moi méchante que je ne peux enlever.é



©️ Codage de Sun pour Snowy seulement
Admin Foudry

avatar

Nuage Spatial
Puf/Surnom : Foudry
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 678
Date d'inscription : 28/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage Spatial, Ven 13 Juil 2018 - 20:34

« leave me in the cold, you better run away »



Le chaton blanc observait le guerrier tigré et écoutait la moindre de ses paroles. Il était intéressé par ce qu’il avait à dire. C’était une nouvelle expérience, pour lui, et qu’importe ce qu’elle fût, elle était bonne à prendre. Toutes les expériences, toutes les histoires étaient bonnes à prendre, parce qu’elles permettaient d’apprendre, et ce même si ce n’était pas sa propre expérience. On fait des erreurs. Tous. Un jour où l’autre, on en paye les conséquences. Il y a plein d’erreurs, dans la vie des guerriers. Pleins de choses qui ne devraient pas être, parce que… Il n’y a pas de parce que, elles ne devraient juste pas être. Il y a des règles stupides. Et ça, ça fait souffrir. Il y a tellement de choses qui ne vont pas, à vrai dire. Rien que d’y penser, le chaton en avait le tournis. C’était beaucoup. De plus, il était impuissant, à son âge. Attendre. Oui, allez, attendons.

Le guerrier tigré semblait tellement… tourmenté, oui, c’est le mot parfait ! Il est tourmenté. Un peu perdu, aussi. Découragé ? Impossible à dire. Fatigué ? Certainement. Ce secret semble peser lourd sur ses épaules. Depuis combien de temps le porte-t-il ? Il s’alourdit peut-être, avec le temps. Il aurait pu être plus facile à porter avec le temps, mais s’il est guerrier et mal à ce point, ce n’est pas le cas. Et puis, c’est un secret, il ne veut peut-être pas le partager, du coup. Le dire ne l’aiderait peut-être pas non plus à vrai dire. Non, il est grand, il sait ce qu’il fait. N’empêche qu’il a l’air d’aller mal. Patte Spatiale avait-il mal pour lui ? Non, pas vraiment, il avait déjà mal pour lui-même, c’était déjà suffisant.

« On ne peut rien faire. Tiens, imagine qu'une partie de toi est scindée en deux. Imagine qu'une partie est gentille et que l'autre est méchante. »

Il essaye d’expliquer. Il fait confiance au chaton, et ça, il ne peut qu’apprécier. C’est rare, les adultes qui font pleinement confiance aux petits. Ils les considèrent souvent comme moins intelligents, pourtant, ils sont très vifs et perspicaces. Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Ange des Ténèbres semblait faire confiance à Patte Spatiale, qui en retour, l’écoutait attentivement, essayant de suivre son cheminement.

« C'est ce qu'il est. Une partie de moi méchante que je ne peux enlever. »

C’était déjà la conclusion. « Il est ». Il ne parle même pas de lui. Mais d’un autre, un autre encore, mais comment est-ce possible ? Le chaton avait du mal à se l’imaginer, enfin à le concevoir pour lui, cependant, il essayait de comprendre. Utilisons des mots simples. Une partie du guerrier n’était pas lui. Une partie « méchante ». Bon, c’est tout en fait ? Le chaton enroula sa queue autour de ses pattes, en signe de réflexion. De confiance, aussi. C’est comme si le guerrier n’était pas vraiment lui. C’était ça, qui le tourmentait. C’est dur à comprendre, mais il essaye. Tant qu’il reste respectueux, tout va bien, non ? Il ne va certainement pas lui dire qu’il ment. Oh, il doit bien y en avoir qui ne le croiraient pas, alors que pourtant, c’est lui-même qui l’affirme, c’est lui le mieux placé pour le savoir. Mais non, il y a toujours des gens qui pensent avoir raison, et ce au détriment des autres. Tiens, qui est au courant, d’ailleurs ? Peu de monde, sans doute, au grand maximum, c’est quelque chose de très personnel.

« Je crois que je vois. Mais, du coup, c’est le vrai toi qu’on voit ? »

… Ou le « méchant » ?



Merci Hunty :keur:

Tous les cadeaux:
 

avatar

Ange des Ténèbres
Puf/Surnom : Snowyyyyy
Âge du perso : 27 lunes
Messages : 117
Date d'inscription : 23/01/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ange des Ténèbres, Mar 21 Aoû 2018 - 17:19

Je sais que je ne peux pas me débarrasser de toi. Je ne sais jamais quand tu apparais. Je trouve sa injuste. En plus je parie que tu vois tout toi. Tu n'es pas ignorant de ce que je fais puisque tu sais très bien à qui t'en prendre. C'est nul ! Je n'aime pas savoir que tu peux te trimballer dans mon cerveau sans que je le sache. C'est vraiment nul. Et toi tu dois t'en délecter, connaissant ta personnalité comme les autres me la décrivent ! Vraiment, les choses sont tellement mal faites. Tu ne devrais pas exister, tu devrais juste être un chat à part entière comme moi je suis à part entière sans toi. On ne penserait pas que je fais part de schizophrénie ! Enfin, on dirait ça si quelqu'un entrait dans ma tête.

« Je crois que je vois. Mais, du coup, c’est le vrai toi qu’on voit ? »

C'est vrai que ça peut être une bonne question. Mais je sais parfaitement qui je suis. Tu es du genre à manipuler les autres, ce que je déteste faire. Et tu as une démarche différente de la mienne comme disait Maman. Tu fais plus méchant dans tout. On ne va pas dire que j'ai une démarche aérienne depuis quelques temps, elle est plutôt triste. Mais de ce que Maman disait, tu es incapable de mimer la tristessE. Tu ne peux pas la ressentir. De toute façon, on peut te reconnaitre facilement quand on sait que tu existes. On ne peut pas se tromper.

"Je suis le vrai moi. L'autre ne fait que me briser, comme tu as bien pu le voir. Il est facilement reconnaissable quand on sait qu'il peut apparaitre"
Admin Foudry

avatar

Nuage Spatial
Puf/Surnom : Foudry
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 678
Date d'inscription : 28/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage Spatial, Dim 26 Aoû 2018 - 22:33

« take my hand through the flames »



Le guerrier brun semble tellement tourmenté. Est-ce qu’il a mal ? C’est difficile à dire. Et ce serait quel genre de douleur, à vrai dire ? On peut avoir mal sans être griffé, tu en avais bien conscience, pour l’avoir expérimenté toi-même. Tous les types de douleurs étaient terribles, de toute façon, donc ça n’avait pas d’importance. Il n’empêchait que le chat semblait vraiment… perdu. C’était la première fois que tu avais affaire avec un félin pareil. Mais c’était bon d’apprendre. Le savoir était précieux, tout était bon à prendre. Ça te faisait de l’expérience, après tout. Mais là, tu étais réellement curieux. Il était coupé en deux. De l’intérieur. Il y avait quelqu’un d’autre dans son corps, à ce qu’il disait. Et cet autre était méchant. Tu suivais, jusque là, bien que tu n’arrivais pas à te le représenter concrètement. C’était si étrange, tu avais plein de questions, du coup. S’il était coupé en deux, qui voyait-on donc ? Parce qu’actuellement, le guerrier ne semblait pas du tout agressif, pas méchant.

« Je suis le vrai moi. L'autre ne fait que me briser, comme tu as bien pu le voir. Il est facilement reconnaissable quand on sait qu'il peut apparaître. »

Tu hochas la tête d’un air intéressé et grave. Tu étais sérieux, tu ne pouvais pas être naïf, faire l’innocent chaton joueur. Pas avec ce félin. Il avait l’air si triste. Les autres le voyaient-ils ? Ils ne lui disaient rien. Heureusement que tu étais là, toi. Enfin, tu ne pouvais pas faire grand chose pour l’aider. Tu ne savais même pas si tu pouvais l’aider, en fait. Comment le pourrait-on ? Tu avais déjà du mal à comprendre, donc comment guérir ?
Donc, on voit le vrai lui. Tu réfléchissais. On reconnaît l’autre, apparemment. Tu ne le voyais pas, en tout cas. Il n’était pas là ?

« Il apparaît souvent, l’autre ? Et … » Tu hésitas un instant avant de poursuivre. Mais autant y aller directement. « Tu es sûr qu’il n’y a vraiment rien à faire ? »

Tu ne remettais pas en doute ses paroles, mais un peu quand même. Il devait bien y avoir quelque chose à faire, non ? Même si on ne voyait pas la solution, il y en avait bien une. Même si elle était radicale ? Comme... Comme tu ne savais absolument pas. Mais ce problème sans réponse te perturbait.



Merci Hunty :keur:

Tous les cadeaux:
 


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum