Météo
La saison des feuilles mortes gagne de plus en plus de terrain, et ses conséquences se font de plus en plus ressentir : les pluies sont plus fréquentes, et les températures ont chuté et environnent les 10°C actuellement.

Infos
saison des feuilles mortes
aléas naturels : aucun
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
They think I'm crazy, but they don't know the feeling || ft. Neige Bleue



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design d'automne 2017 mis en place :D
Lien ici
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez le Clan du Tonnerre et la Troupe Inondée qui manquent cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Animation de Noël
Venez tenter votre chance pour le design de Noël ICI (www) avant le 1 décembre !


Partagez | 
 

 They think I'm crazy, but they don't know the feeling || ft. Neige Bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

admin luny
avatar

Je suis
Étoile Machiavélique
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : #CC00000
Âge du perso (en lunes) : 74 lunes
Messages : 83
Date d'inscription : 20/12/2015

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Futurement Petit Vagabond
Relations :


Lun 9 Oct 2017 - 22:23

La pluie tombait en continue depuis le début de la nuit. À plusieurs reprises, Étoile Machiavélique avait été réveillée par ce bruit tout de même assez important bien qu’elle se retrouvait à être au sec dans sa tanière. Son sommeil avait été dérangé par les intempéries qu’elle ne contrôlait évidemment absolument pas. Ça ne la dérangeait pas. Les plantes avaient besoin d’eau et la meneuse espérait que cela permettait à la guérisseuse de trouver ne serait-ce que suffisamment de plantes pour survivre à la saison froide. Le mal vert ne serait pas du tout utile pour le Clan et ce serait triste qu’une épidémie se déclenche. Elle-même espérait ne pas tomber malade, surtout pour les chatons, parce qu’après tout, perdre une vie ne serait pas catastrophique. Mais si ça atteignait les chatons, là ce serait différent. Elle ne voulait que le bien des petites boules de poils qu’elle allait mettre au monde dans moins d’une lune, elle pouvait le sentir. Ils allaient bientôt venir. Elle soupira légèrement en s’étirant puis prenant place assise sur son lit de mousse. Elle ne pourrait pas se rendormir, pas avec le bruit de la pluie.

Elle entreprit lentement de faire sa toilette, se sentant désagréablement lourde, même si elle savait bien que c’était la faute des chatons, alors elle encaissait et endurait. Ils allaient bientôt naître et ils allaient dormir dans la pouponnière. Au départ, elle avait pensé garder les petits dans sa tanière parce qu’elle refusait de s’enfermer dans la pouponnière, mais elle n’avait pas eu le choix de changer d’avis depuis qu’elle avait appris un secret qu’elle enfermerait pour toujours dans son coeur : Agate Étoile aussi allait avoir une portée. Personne n’allait le savoir. La meneuse allait le garder tout au fond d’elle et prendre en charge l’apprentissage des chatons. Ce seront les seuls à le savoir. Les seuls à connaître l’Interdit transgressé. Les chatons, la mère et celle qui allait paraître pour être la mère aux yeux des autres. Elle prendra en charge ce rôle, bien évidemment. Elle prendra en charge le rôle de mère pour Agate Étoilée, sa petite fille.

Elle sortit de sa tanière en secouant la tête parce qu’elle ne devait pas penser à tout ça. Mais parfois c’était un peu trop difficile de ne pas se laisser aller dans ses pensées. Elle pensait souvent à Étoile de Jaspe et aux chatons. Elle pensait souvent à sa relation étrange avec son allié, parce qu’elle était étrange et il fallait l’admettre. On ne pouvait que se demander si c’était de l’amour ou de la politique, une alliance qui menait à des chatons ou si les sentiments s’étaient imposés dans leur coeur. Mais pour la meneuse, elle ne pouvait qu’admettre. Admettre que l’Amour était venu, l’Amour s’était imposé dans son coeur. Un amour étrange qu’elle ne pouvait pas définir, un amour qui n’était pas celui que l’on voyait chez tous les autres couples, mais un amour qui était véridique malgré tout et elle ne pourrait jamais dire qu’elle ne l’aimait pas. Elle l’aimait à sa façon et c’était tout ce qui était important, au final. Elle secoua de nouveau sa tête.

Il pleuvait toujours, mais on ne pouvait pas laisser la pluie prendre le contrôle du camp, de tout. Il fallait encore chasser. Encore patrouiller. Et surtout, surtout, vérifier que les guerriers du Clan de la Rivière se tenaient à leur place. Ça prenait lentement beaucoup de place dans sa tête. On pourrait blâmer les hormones de la grossesse pour un comportement qui s’annonçait légèrement extrême. On pouvait. Bien sûr. Elle s’en fichait. Elle était certaine que le comportement du meneur de la Rivière était louche. Elle s’engouffra dans la tanière des guerriers et se dirigea vers la première guerrière qu’elle puisse apercevoir en la bougeant légèrement de la patte.

« Je sais qu’il pleut, mais il faut quand même qu’on aille patrouiller. Viens, je t’attends à l’entrée du camp. »

Elle n’attendit pas avant de sortir de la tanière et de se diriger vers l’entrée du camp. Elle ne pensa même pas un seul instant à manger parce qu’elle ressentait cette nausée très désagréable qui lui disait que c’était une mauvaise idée de se nourrir pour le moment. Alors elle attendit que Neige Bleue arrive pour qu’elles puissent patrouiller. Elle se doutait bien que la guerrière allait prendre le temps de manger, c’était une réaction totalement normale. Elle ne le lui reprocherait pas du tout, mais il fallait seulement qu’elle vienne parce que les frontières ne devaient pas être oubliées. Malgré le fait qu’il pleuve. Surtout les frontières du Clan de la Rivière. Ça ne quittait pas l’esprit de la meneuse au pelage de sable.
Première direction : Rochers du Soleil.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Neige Bleue
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Mae / Glacie (oui bon)
Âge du perso (en lunes) : 26 lunes
Messages : 55
Date d'inscription : 29/09/2017
Localisation : Sur une lointaine planète où l'on ne parle qu'à l'imparfait du subjonctif

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Jeu 12 Oct 2017 - 21:53

La guerrière n'avait pas beaucoup dormi cette nuit-là. Sans cesse réveillée par la pluie, elle avait fini par abandonner l'idée de se rendormir, et elle se contentait de rester immobile, fixant le vide, écoutant les gouttes d'eau tomber bruyamment sur le sol à l'infini, l'esprit fixé sur le clan, et surtout sur un chat en particulier.

Neige Bleue était toujours gentille avec Nuage de Flamme, mais elle ne pouvait pas définitivement pas le supporter. Il y avait beaucoup trop de joie, beaucoup trop de naïveté et d'insouciance dans cet apprenti. Il parlait tout le temps. Sans s'arrêter. Il lui vouait une certaine admiration, qu'elle ne pensait pas sincère, et qui était même gênante pour elle. Toujours à hurler, sourire, courir partout. Et tout compte fait, sa maladresse ne l'amusait pas. Et l'attitude qu'elle avait avec lui l'ennuyait profondément. Pourquoi se sentait-elle obligée d'être douce et protectrice dès qu'il était là ? Pourquoi elle se comportait comme une de ces ennuyeuses femelles beaucoup trop douces pour avoir une âme, pour ressentir quelque chose ? Pourquoi il ne cessait de lui demander des choses futiles ? Pourquoi ses compliments la gênait ? Pourquoi elle cherchait absolument à combler le vide qu'il y avait lorsqu'ils étaient ensembles, même lorsqu'elle n'avait rien à dire ? Pourquoi elle l'imitait à chaque fois qu'il faisait quelque chose dans l'espoir de combler son ennuyeuse journée ? Pourquoi elle ne pouvait l'apprécier, malgré sa gentillesse ? Et surtout, pourquoi elle se posait tant de questions devant un pauvre chat de sept lunes qu'elle avait vu juste une fois, avec qui elle avait passé juste une après midi ?

Elle cessa ses interrogations stupide lorsqu'elle entendit la voix de sa meneuse, qui, visiblement, s'adressait à elle. Elle sortit de la tanière, mangea rapidement, puis suivit Étoile Machiavélique vers l'entrée du camp. Cette patrouille la rendait heureuse. Enfin, plus de sourires puérils pour faire rire un chat qu'elle ne pouvait pas apprécier. Elle pouvait être presque naturelle. Ca lui faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Étoile Machiavélique
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : #CC00000
Âge du perso (en lunes) : 74 lunes
Messages : 83
Date d'inscription : 20/12/2015

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Futurement Petit Vagabond
Relations :


Ven 13 Oct 2017 - 21:13

La meneuse ne pouvait maintenant qu’attendre que la guerrière arrive. Ce sont les indications qu’elle avait donné après tout et elle ne pouvait pas partir tout de suite même si quelque part ça la démangeait d’aller vérifier que les frontières avec le Clan de la Rivière étaient respectées. Elle ne pouvait pas expliquer pourquoi ces pensées prenaient de plus en plus de place dans son esprit et au final, ça ne lui importait pas plus que ça. Tout ce qu’elle voulait, c’était vraiment faire sûre que les frontières étaient respectées parce qu’elle ne faisait absolument pas confiance aux guerriers de la Rivière et encore moins au meneur qui lui semblait beaucoup trop gentil et conciliant pour que ce ne soit pas louche, pour que ce soit totalement et entièrement sincère. Vraiment trop gentil pour que ce le soit. Alors ça devait absolument être le premier arrêt, celui où elle irait avant toute chose, avec la guerrière pour avoir un deuxième avis, quelqu’un qui pourrait lui confirmer ou infirmer la présence de traces d’odeurs des félins mangeant le poisson sur les terres. Elle ne l’accepterait pas.

Neige Bleue arriva rapidement. Heureusement, cette guerrière ne fit pas trop attendre sa meneuse. Étoile Machiavélique ne put s’empêcher de remarquer que son nom lui sieait parfaitement. Après tout, la neige était réellement blanche, tout comme la féline qui lui faisait face maintenant. Par contre, la femelle du désert remarqua parfaitement le regard vairon du membre de son Clan, ce qui lui rappela immédiatement cette petite chatonne avec laquelle sa mère avait pris la fuite : Petit Lys. Elle aussi possédait des yeux de deux couleurs. Vert et bleu. Vert pastel et bleu très clair. Alors ce regard qu’elle voyait devant elle ne pouvait pas faire autrement que de lui rappeler cette petite qui avait disparu du Clan alors même qu’Étoile Machiavélique n’était qu’une guerrière, pas la lieutenante secondant Étoile Sanglante et encore moins celle qui était à la tête du Clan. Petit Lys avait disparu, mais elle semblait réapparaître un peu dans le regard de Neige Bleue.

Peu importe. Peu importe parce qu’elle ne devait pas se laisser aller dans ses souvenirs, dans ceux qui ont disparu, ceux qui sont revenus comme Étoile Sanglante. Non, il fallait se concentrer sur la patrouille frontalière qu’elle allait mener avec la guerrière qui l’avait rejointe, il fallait se concentrer sur les proies à attraper et aussi, oublier la lourdeur que causait les chatons dans son ventre pour ne pas se laisser distraire pendant la course. Elle était la meneuse du Clan, alors bien qu’elle soit pleine, elle ne possédait pas le droit de s’arrêter de fonctionner et rester toute la journée allongée dans la pouponnière ou dans sa tanière, ça revenait au même. D’un geste de la queue, elle fit signe à la guerrière de la suivre et elle se mit tout de suite à courir, après être sortie du camp, vers les rochers du soleil. C’était son but, le seul endroit qu’elle voulait vraiment aller voir, vérifier. Lorsque elle fut rendue aux Rochers du Soleil, elle s’arrêta progressivement et respira profondément. Dans les airs, l’odeur du Clan du Vent flottait, récente, ce qui n’était pas surprenant. Elle n’était pas en mesure de dire quel était le chat qui avait été là, mais ce n’était pas du tout ce qui l’intéressait. Quelque part, elle eut le sentiment de discerner les effluves du Clan de la Rivière. Elle se tourna vers Neige Bleue.

« Il y a eu intrusion du Clan de la Rivière ? »

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Neige Bleue
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Mae / Glacie (oui bon)
Âge du perso (en lunes) : 26 lunes
Messages : 55
Date d'inscription : 29/09/2017
Localisation : Sur une lointaine planète où l'on ne parle qu'à l'imparfait du subjonctif

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Ven 3 Nov 2017 - 9:22

Lorsqu'elle entendit la question de la meneuse, son coeur rata un battement. Ah, oui, c'est vrai. Neige Bleue n'était rien. Une pauvre guerrière arrivée jusqu'ici sans trop savoir pourquoi. Elle n'était pas un chat parmis tant d'autres, non. Elle était la honte du Clan du Tonnerre, celle qui ne savait rien, qui se contentait d'imiter les autres pour se fondre dans la masse, alors que tout le monde voyait parfaitement qu'elle n'était qu'une âme qui animait un corps, qui ne ressentait rien, à part de l'ennui, du dégoût, et qui n'avait pour elle-même qu'une maigre estime de soi.

-Je.. Je ne sais pas, avoua t-elle d'un air gêné, qui traduisait parfaitement son envie de s'enterrer vivante à ce moment là.

Non. Suivre Etoile Machiavélique était une très mauvaise idée. Elle se sentait humiliée, comme si des centaines de félins allaient surgir de n'importe où pour se moquer d'elle, la rabaisser encore. Elle voulait mourir, ou juste s'enfuir quelque part. Voilà sa vie, elle devait choisir entre la sensation d'humiliation et l'ennui profond que lui provoquait les apprentis ou les chats beaucoup trop joyeux. Elle n'est pas une pauvre femelle malchanceuse, née différente, qui vivait comme elle pouvait en imitant les autres plus ou moins bien. Non. Elle était juste une femelle stupide, une erreur de la nature, entourée d'êtres vivants beaucoup trop biens pour qu'elle se sente à l'aise ou qu'elle puise se fondre dans la masse. Ce n'était pourtant pas compliqué à deviner. Pourquoi avait-elle passé tant de lunes à penser que ce n'était qu'une petite différence ? Que malgré son manque d'émotions, elle était juste très banale, comme plein d'autres félins ? Non, si une chose aussi importante que les sentiments lui manquait, c'était parce qu'elle n'était qu'une erreur, qu'elle n'aurait jamais dû exister. Peut être même que, si son existence n'était qu'un fantasme, Rivière Tumultueuse ne serait pas borgne. Peut être qu'elle ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui. Non. Elle n'est rien. Elle n'est qu'une erreur qui ne sert pas, juste un poids inutile pour le clan. Une idiote qui déprime en se rabaissant sans cesse lorsqu'elle n'est pas en présence de personnes insupportables.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Étoile Machiavélique
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : #CC00000
Âge du perso (en lunes) : 74 lunes
Messages : 83
Date d'inscription : 20/12/2015

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Futurement Petit Vagabond
Relations :


Sam 4 Nov 2017 - 2:24

Le Clan de la Rivière. Elle avait le sentiment que le Clan de la Rivière avait pénétré dans ses terres à elle et elle ne le supportait pas, parce que ces guerriers mangeurs de poissons n’avaient pas le droit du temps de se retrouver dans ses terres à elle. Elle le refusait catégoriquement. Et elle ne pouvait pas s’effacer de l’esprit les effluves diffuses qu’elle croyait sentir sur ses terres. Son poils s’était légèrement hérissé. Elle ne manquerait certainement pas d’avertir Étoile d’Équinoxe de bien faire attention à où ses guerriers mettaient les pattes à la prochaine Assemblée, parce que si elle trouvait le moindre guerrier du Clan de la Rivière sur les terres du Tonnerre, elle lancerait l’offensive sans attendre et sans le moindre tout petit ridicule remord. Ils n’avaient rien à faire dans son territoire et elle détestait ce fameux Clan. Alors ce n’était qu’un combot mortel. Elle les tuerait. Si elle les trouvait sur ses terres, pleine ou pas, elle les tuerait avec un malin plaisir, se défoulant même sur leur carcasse pour bien démontrer qu’ils avaient pas à être là.

La meneuse au pelage du désert se retourna vers la guerrière de son Clan dans l’attente d’une réponse. D’une confirmation ou encore d’une infirmation. Elle espérait sincèrement au plus profond d’elle que ce soit une infirmation parce qu’elle n’aurait pas du tout envie de se battre contre un guerrier alors qu’elle allait peut-être mettre bas bientôt, ce serait un bien trop grand danger pour les chatons qu’elle portait dans son ventre, le résultat de son union avec Étoile du Jaspe. Le résultat d’une union qu’elle n’était pas du tout en mesure de regretter, parce qu’elle aimait Étoile du Jaspe à sa façon, même si elle ne le dirait sans doute jamais à haute voix. Parce qu’elle n’était pas ainsi et que leur amour n’était pas le même que celui des guerriers lambda. Ce n’était pas grave. Ils avaient quand même des chatons, au final, ensembles. Elle ne voulait donc pas mettre en danger les chatons en prenant part à une bataille parce qu’un stupide guerrier aurait décidé de franchir sa frontière. Quand la guerrière répondit qu’elle ne le savait pas, Étoile Machiavélique se calma légèrement. Parce que si Neige Bleue ne le savait pas, c’était qu’il n’y avait pas d’odeur forte réellement et l’effluve devait sûrement venir du vent, la menant jusqu’à elle. C’était préférable ainsi. Elle hocha légèrement la tête. Elle était mieux, maintenant que la frontière était gardée et bien marquée.

« D’accord. »


Elle continua d’avancer en se disant que la guerrière du Clan du Tonnerre allait suivre, parce qu’elle était la meneuse et qu’une féline qu’elle avait décidé d’amener avec elle ne pourrait faire rien d’autre que de la suivre. Quelque part, sa parole faisait loi puisqu’elle était à la tête du Clan et qu’elle avait reçu la bénédiction du Clan des Étoiles, avec les vies qui venaient avec, et ce nom qui commençait par Étoile que seuls les meneurs pouvaient posséder.

« Je me disais. Comme des chatons vont bientôt venir dans le Clan, tu en voudrais lorsqu’il sera en âge d’être apprenti ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Neige Bleue
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Mae / Glacie (oui bon)
Âge du perso (en lunes) : 26 lunes
Messages : 55
Date d'inscription : 29/09/2017
Localisation : Sur une lointaine planète où l'on ne parle qu'à l'imparfait du subjonctif

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Sam 4 Nov 2017 - 10:08

La guerrière fut soulagée à la réponse de la meneuse. Il n'y avait aucune trace de moquerie, de mépris, ou quoi que ce soit d'autre dans ses mots. Elle appréciait la compagnie d'Etoile Machiavélique. Elle était très intimidée par elle, certes, mais il y avait quelque chose d'agréable en elle. C'était indescriptible. Ou peut être était-ce ce moment avec Nuage de Flamme qui lui revenait, encore et encore, alors que c'était inutile. Mais elle n'y pouvait rien, elle était obsédée par cette scène, qui lui revenait en tête comme si un traumatisme. Neige Bleue, 24 lunes, guerrière, obsédée par un pauvre chaton nommé apprenti alors qu'il ne savait apparemment rien faire à part l'observer d'un air ahuri et l'imiter... Pathétique. Ce mot décrivait assez bien la guerrière, tout compte fait. Méprisante envers tout ce qu'elle n'aime pas, soumise et apeurée devant énormément de monde. Et maintenant, elle devenait obsédée par son physique. Ce pelage blanc affreux, qui paraissait sale malgré l'absence de quoi que ce soit qui viendrait gommer un peu sa blancheur. Peut être était-ce dû à cette longueur étrange, ses poils étaient loin d'être longs, mais ils étaient si laids qu'ils avaient l'apparence d'une fourrure appartenant à un félin ayant vécut des lunes dans la souffrance. Ce regard vide. Non, elle n'était plus banale. Elle était bien plus. Laide. Ce n'était pas le cas, mais son estime de soi ne pouvait effacer ces pensées. Pathétique.

Elle suivait la meneuse sans vraiment faire attention où elle allait. Tête baissée, elle avançait, perdue dans ses pensées qui la tuait un peu plus chaque minute, mais elle ne voulait pas arrêter de se dire ça. La question d'Etoile Machiavélique ramena Neige Bleue à la réalité.

-Oui. Sa voix était tremblante, mais elle essayait de la rendre normale.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» MAC KHALAHANN'S CRAZY BOY
» Chrysanthemum leucanthemum Crazy Daisy
» » Mademoiselle Crazy • Sweet
» Crazy girl
» Crazy fashion (Nirp - 2011)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan du Tonnerre :: Rochers du soleil-