Météo
La saison des feuilles mortes gagne de plus en plus de terrain, et ses conséquences se font de plus en plus ressentir : les pluies sont plus fréquentes, et les températures ont chuté et environnent les 10°C actuellement.

Infos
saison des feuilles mortes
aléas naturels : aucun
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
1ère sortie dans le territoire



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design d'automne 2017 mis en place :D
Lien ici
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez le Clan du Tonnerre et la Troupe Inondée qui manquent cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Animation de Noël
Venez tenter votre chance pour le design de Noël ICI (www) avant le 1 décembre !


Partagez | 
 

 1ère sortie dans le territoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 8 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 01/10/2017


Jeu 12 Oct - 16:57

Première sortie en forêt. Ft Ruisseau Silencieux
we are young.

Le soleil venait à peine de se lever, que Nuage de Lune bondit hors du repaire des apprentis. La veille au soir, il s'était fait baptisé par Étoile d’Équinoxe, le chef du clan de la Rivière. Son mentor, Ruisseau Silencieux, un matou blanc et noir, lui avait promis qu'ils débuteraient son entraînement, le lendemain. Le chaton, si on peut encore le qualifier comme tel, avait mis énormément de temps à s'endormir, dans un lieu qu'il ne connaissait pas encore, et trop pressé de découvrir le territoire qu'un jour il protégerait au péril de sa vie.

L'astre lumineux lui fit cligner plusieurs fois les yeux, le temps qu'il s'habitue à la luminosité assez importante. Il distingua l'odeur de quelques félins réunis dans le camp, rentrant sûrement des patrouilles. Le gris se lécha le poitrail tout ébouriffé, voulant faire bonne impression. Sa langue râpeuse ne mit que quelques secondes à tout remettre en ordre, puis il se mit à la recherche du mâle noir et blanc. Du haut du Promontoire, bien droit, le meneur balayait du regard la clairière, puis observa l'arrivée des chasseurs agiles des poissons pleins la gueule, les yeux brillants. Nuage de Lune se désintéressa rapidement du spectacle, et son regard s'arrêta enfin sur son mentor, assis, l'air ensommeillé. L'apprenti se dirigea vers lui, s'étira puis bailla, découvrant de petits crocs pointus. Son cœur battait drôlement vite dans sa poitrine, presque à exploser tant il était heureux. La première fois depuis des lunes.

Une fois arrivé devant Ruisseau Silencieux, le jeune chat se frétilla devant lui, les fesses en l'air, joueur. Puis, le regard rempli de sympathie, il lui adressa la parole, dans une position plus sérieuse.
"Bonjour ! On fait quoi aujourd'hui ? On visite le territoire ? On va pêcher ? On  apprend des techniques de combat ?"  l'interrogea-t-il, débordant d'entrain et enthousiasme. Il hésita à se jeter sur le matou pour rire, afin de lui montrer de quoi il était capable mais se dit que ce n'était pas très poli, et peut-être même provocateur. L'apprenti voulais absolument faire bonne impression, pour son premier jour, et même les jours d'après.

La "porte" qui menait à la sortie du camp semblait l'appeler, et le gris dût se résigner d'attendre son mentor pour dévaler les chemins, découvrir le rivière. Oh, oui la rivière. Celle qui portait le nom de son clan devait être d'une importance extrême pour prendre le surnom qui les qualifie. Hâte de découvrir des poissons, la garde-manger des félins, vivants. Il se tourna vers le matou qui, avec des yeux amusés, semblait se demander de leur programme du jour.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Ruisseau Silencieux
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso (en lunes) : 19 lunes
Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 13


Jeu 12 Oct - 21:12

Premier apprenti, première sortie

Ft. Nuage de Lune ♪

T'arrives toujours pas à y croire, tu tournes et tournes dans ton nid sans t'y résigner. On t'a confié un apprenti. Oui, un apprenti.
Étoile d'Equinoxe t'avait confié un apprenti. Un sourire se dessine sur ton visage, un sourire qui revient toutes les heures depuis le baptême de Nuage de Lune, même pendant la nuit. Enfin, t'avais envie de dire. Tu l'avais attendu longtemps, cet apprenti, bien qu'étant encore jeune. Enfin. Une autre manière de prouver ta valeur. Tu allais le former mieux que personne, il deviendra un guerrier aussi fort que toi voire plus. Et on entendra parler de votre duo jusqu'à l'autre bout des terres ! C'était une aubaine. Tu espères qu'un lien fort se formera entre vous deux, car c'est tout de même le mieux si vous voulez progresser en même temps. Et puis tu as toujours envié tes camarades guerriers qui racontaient les exploits de leurs apprentis respectifs, avec une lueur dans les yeux digne d'un père. Si cela pouvait être possible, tu serais tellement heureux ! Peut-être qu'il te fera oublier tes sœurs qui laissent une place vide dans ton cœur ?

La tanière se fait lumineuse et à la première éclaircie, tu sors, pressé. Premier entraînement, première sortie avec Nuage de Lune. Il s'agissait de faire bonne impression et de toute suite créer une relation de confiance. Tu fais un effort et affiche un mince sourire sur tes lèvres; tes yeux font le tour de la clairière et tombent sur Nuage de Lune, un petit félin au pelage gris pierre et couleur de lune sur son ventre. Il se dirige d'un pas guilleret vers toi qui t'efforces de te réveiller, encore ensommeillé.
Tout frétillant, le jeune apprenti s'agite devant toi, sans doute debout depuis longtemps. Son regard bleu glaçant est empli de gentillesse et de sympathie. Immédiatement, tu te sens mieux, tu prends confiance.
Oui, tout va bien se passer.

« Bonjour ! On fait quoi aujourd'hui ? On visite le territoire ? On va pêcher ? On apprend des techniques de combat ? »

Crotte de souris. Tu avais complètement oublié ce détail : c'est toi qui entraîne, c'est à toi de savoir ce que vous allez faire ! Le plus simple serait de visiter un peu le territoire, non ? Tu dois décider vite, Ruisseau, tu le sais. Il n'attendra pas trois plombes... Déjà, le regard de Nuage de Lune se dirigeait vers la sortie. Vite, vite...

« On va aller voir la rivière, il est important que tu la connaisses bien ! Je vais essayer de te montrer quelques techniques pour la traverser facilement et puis, je te montrerait la frontière avec le Clan du Tonnerre. »

Bien.
C'est bon, plan de la journée, fait ! Tu te lèves, lance un petit sourire au jeune félin et, d'un petit signe de queue, lui fait signe de te suivre. Normalement, tout devrait bien se passer...
Une fois hors du camp, tu t'arrêtes. Nuage de Lune n'était encore jamais sorti, il fallait donc l'aider à se sentir à l'aise sur le territoire.

« Ça te dit de courir un peu ?
Le chemin pour aller à la rivière est plutôt facile, on peut y aller rapidement !
»

Tu le regardes, tout heureux.

©️️️ Codage par Neph

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 8 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 01/10/2017


Ven 13 Oct - 19:16

1ère sortie dans le territoire Ft Ruisseau Silencieux
we are young.
 Alors que Nuage de Lune s'impatientait vers la sortie, son mentor prit pour la première fois la parole.
« On va aller voir la rivière, il est important que tu la connaisses bien ! Je vais essayer de te montrer quelques techniques pour la traverser facilement et puis, je te montrerait la frontière avec le Clan du Tonnerre. »
La rivière ! L'apprenti n'avait pas rêvé ! Oh, il avait tellement hâte. Le matou passa devant lui, un sourire dessiné sur son visage, il lui fit un signe de queue, totalement inutile, le  chaton le suivant comme son ombre. En passant devant la pouponnière, un regard empli de joie l'envahit, enfin, une vie nouvelle. Qui sait peut-être qu'on oubliera toutes les tragédies qui avaient marqué le début de sa vie. Il se mit à trottiner, pour égaler les foulées de Ruisseau Silencieux, qui se dirigeait vers la sortie du camp. L'aîné l'attendit, bien droit, et quand Nuage de Lune lui lança un regard interrogatif, il prit la parole:
«Ça te dit de courir un peu ? Le chemin pour aller à la rivière est plutôt facile, on peut y aller rapidement ! »
Il hocha la tête, un peu intimidé par le paysage totalement inconnu qui s'offrait à lui. Le jeune chat prit une grande inspiration, puis s'élança. Les émotions qu'il ressentit étaient intenses, et, sans aucun doute, heureuses. Fouler le chemin que tant de guerriers aussi forts les uns des autres avaient aussi traversé, était pour lui une expérience unique. Il se mit à galoper, un peu maladroit, n'ayant que peu de fois expérimenté cette allure, et c'était dans le camp. Tandis que là, les branches, feuilles et racines étaient plus présentes. De plus, la nuit dernière, quelques averses assez violentes avaient tout trempé.
Il glissa, se redressa tant bien que mal, maugréa, et reprit sa route. Tout ça sans regarder une seule fois son mentor. Effectivement, Nuage de Lune manquait de confiance en lui, et il craignait de déceler dans le regard du noir et blanc de la pitié, de l'impatience, et de l'énervement. Il ne voulait surtout pas le décevoir, alors, il observa avec plus d'attention le sol.
Il décela soudain une odeur, que portait les chasseurs quand ils revenaient. Il fronça les sourcils, intrigué, puis se tourna vers son mentor, qui ne paraissait pas étonné. Il repassa au pas, et tout en marchant, il leva la tête, et huma l'air avec attention. Le gris répéta cette opération plusieurs fois, et demanda au chat qui l'accompagnait ce que c'était.
"Je sens une odeur, c'est la rivière ? La brise vient vers nous, et la rivière est juste en face."
Il tenta de se justifier, presque sûr de son choix. Il voulait l'impressionner, lui montrer qu'il n'était pas inutile, un poids mort. C'est limite si l'apprenti le suppliait du regard, pour qu'il l'approuve. Une légère bruine tombait désormais et le pelage de Ruisseau Silencieux brillait, d'une façon assez esthétique. Le jeune chat se contorsionna pour voir si la pluie avait donné le même effet sur lui, et il tomba à la renverse. Il soupira longuement, honteux de l'image qu'il donnait. Bien que normalement il s'en fichait royalement, sa relation avec le matou ne serait pas tellement comme les autres. Il réussit tout de même à le regarder dans les yeux, tout en bataillant pour ne pas baisser le regard et observer ses pattes grises.

                     
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Ruisseau Silencieux
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso (en lunes) : 19 lunes
Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 13


Ven 20 Oct - 22:45

Premier apprenti, première sortie

Ft. Nuage de Lune

Plus tu le regardes, plus tu l’apprécies, même si tu ne lui as encore jamais parlé plus de quelques minutes. Son regard bleu glacial est vif et plein de sympathie; son corps, bien qu’encore petit, semblait fait pour combattre; sa queue s'agite sans cesse, signe de son excitation et de sa gaieté. Au fond, il te rappelle toi à son âge, insouciant, heureux de vivre. Tu ne connais pas son histoire, tu ne sais même pas s’il a des frères et sœurs, si ses parents vivent encore, mais tu trouves une certaine ressemblance entre vous deux ou du moins, lui et toi à son âge. Tu étais un jeune apprenti tout fier d'avoir enfin été nommé à ce titre, prêt à tout pour prouver que tu valais autant que tout le monde. Ton mentor n’était pas très gentil mais il t’a appris beaucoup de choses et a toujours considéré que tu étais son égal; tu lui montrais beaucoup de respect et secrètement, tu voulais devenir comme lui.
Aujourd'hui, ton tour est venu. En plus d’apprendre tout ce que tu as appris toi-même, tu veux que ton apprenti se sente bien, qu’il veuille aller tous les jours à l'entraînement, qu’il t'apprécie et que toi l’apprécie.

Plongé dans tes pensées, tu rates le moment où Nuage de Lune commence à courir, foulant le sentier que les allers-retours des nombreux félins ont creusé. Ce chemin t’avait toujours ému et il représente beaucoup pour toi; il est l’un des liens qui te relie aux autres guerriers, natifs du Clan de la Rivière. Parce que tous ont au moins une fois dans leur vie couru ici, l’un des seuls accès à la Rivière.
Tu te lances à sa suite, observant ses déplacements. Il ne semble pas très à l’aise, glissant souvent mais peu à peu, il commence à prendre confiance; de violentes averses avaient trempé le chemin ce qui le rend moins praticable, mais il se débrouilla bien, esquivant les flaques.
Son nez se lève fréquemment, sans doute assailli par les milliers d’odeurs qui formaient la forêt. Soudain, il se remet au pas, l’air surpris mais curieux.

« Je sens une odeur, c'est la rivière ? La brise vient vers nous, et la rivière est juste en face. » dit-il, l’air limite supliant pour que tu l’approuves.

Légèrement désarçonné, tu mets un petit moment à répondre. Il est fort, ça, il n’y en a aucun doute. À force de la sentir, tu discernes plus l’odeur si particulière et si enivrante de la Rivière, mais si tu te concentres bien, elle te revient. Oui,vraiment, il a un bon flair pour trouver et à indentifier cette senteur parmi tant d'autres.
Tu perçois un mouvement du côté de l’apprenti et le retrouves… Par terre. Tu as raté le mouvement et la cause de ce geste mais tu essayes d’empêcher un rire. Même si c’est un peu maladroit, il est adorable ! De toute manière, tout le monde a été comme ça un jour…

« Tout à fait ! En tout cas, félicitations, moi-même ne la sentais pas, tu peux être fier ! » Tu marques une petite pause, agitant tes moustaches et rajoute d’un ton malicieux : « Allez, relève toi, on va à la rivièèèère ! »

Et, sans attendre qu’il fasse ce que tu lui as dit, tu démarres, gambadant, tout heureux.

©️️️ Codage par Neph


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 8 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 01/10/2017


Sam 21 Oct - 19:19

Ft Ruisseau Silencieux
1ère sortie dans le territoire

 Nuage de Lune était totalement conquis par son mentor. Certes, ils n'avaient pas tellement discuté, mais rien qu'en le voyant, son cœur loupait un battement. Ce serait comme un deuxième père pour lui, en espérant que le vrai, parti trop tôt au clan des Étoiles, ne lui en veuille pas d'avoir de telles idées. Il avait toujours envié les apprentis qui passaient parfois des journées avec leurs entraîneurs, et qui en parlaient comme de leur meilleur ami. Oui, il en avait été jaloux, très jaloux. Maintenant qu'il en avait un, il comptait bien en profiter. Son allure et la force qui se dégageait de Ruisseau Silencieux l'impressionnait, et bien que ce ne soit pas le meilleur guerrier du clan, le plus fort, c'était tout comme. Voilà pourquoi son avis lui comptait tant.

« Tout à fait ! En tout cas, félicitations, moi-même ne la sentais pas, tu peux être fier !  Allez, relève toi, on va à la rivière ! »
 Et quand il lui répondit affirmativement, bien qu'avec une lueur malicieuse, suite à sa chute, l'apprenti ronronna tel un moteur qui démarre. Enfin, il eut comme un doute sur le fait que son mentor ne sente pas la rivière, alors qu'elle lui emplissait la truffe. Mais il n'y prêta pas attention, peut-être que le matou était enrhumé ?
 En fait, le gris tigré s'en fichait totalement, et il gambada à la suite de l'autre, qui trottait assez rapidement. Les effluves de l'étendue d'eau rapide l'enivrait, et lui bloquait la truffe. Il ne sentait qu'elle, et il pourrait la rejoindre les yeux fermés. Il ne tenta pourtant pas l'expérience, de nombreuses ronces et buissons lui griffant déjà les coussinets.
L'apprenti accéléra encore, sentant que la Rivière était tout près. Le fracas de l'eau contre les rochers l'en informa, et il s'arrêta, ébloui par la vue. Comme un serpent glissant sur le sol agilement, le liquide se déplaçait d'une rapidité déconcertante. Il bondit au galop, oubliées les petites blessures, le mentor : le murmure de la houle semblait l'appeler Viens donc jeune chat, viens jouer avec nous ! Toute prudence était désormais oubliée. Le spectacle qui s'offrait à lui le submergeait de bonheur incompréhensible. Un poisson bondit hors de l'eau alors qu'il était au bord de la rivière, et Nuage de Lune donna un coup de patte, certes dans le vide, mais un coup de patte. Il éclata de rire, et quand Ruisseau Silencieux approcha, il le fixa de ses yeux bleus, se demandant comment on pouvait être aussi indifférent à ... ça.
Il lui demanda donc :
"ça ne te fait vraiment rien de la voir ? C'est juste impressionnant ! Moi, je suis choqué, mais en bien, ne t'inquiète pas ! Je veux y venir tous les jours !"  
Ses oreilles droites et les moustaches frétillantes, il s'assit en attendant sa réponse.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Ruisseau Silencieux
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso (en lunes) : 19 lunes
Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 13


Sam 21 Oct - 22:07

Premier entraînement, première sortie

Ft. Nuage de Lune


Il se lança à ta suite, sans doute tout excité. En y pensant, c'est vrai que maintenant, tu la sens bien, l'odeur de la Rivière. Ta queue doit frétiller autant que celle de Nuage de Lune; pour la première fois depuis longtemps, tu te sens réellement heureux. Tu inspires un grand coup, ferme les yeux, un sourire profondément ancré sur ton visage. Un vrai sourire. Il aura fallut attendre un apprenti pour que tu le redeviennes, et peut-être qu'au final, c'est mieux comme ça. Être heureux. Tu as oublié à quoi ce que l'on ressentait, lorsque l'on est heureux. Aucun poids n'entrave ta poitrine, il n'y aucun nœud dans ton estomac. Tu as l'impression que rien ne pourrait t'arrêter. Tout autour de toi est plus beau, les feuilles qui tombent, les arbres qui commencent à être dénudés, le chemin boueux. L'automne est sans doute la plus belle saison, même si le climat n'est pas toujours agréable. Ses couleurs sont magnifiques, éblouissant les yeux, encore plus que le printemps. La lumière est plus tamisée, ce qui fait encore plus ressortir l'orangé des feuilles. Tu te sens bien. Tu es heureux.

L'apprenti accélère, te dépasse. Une fois encore, tu te vois en lui.
Le bruit de l'eau se fit soudain entendre, doux, apaisant. Il te rappelle pourquoi tu aimes autant ce clan. Il s'est arrêté, les yeux plein d'étoiles, sans doute surpris par la vue. C'est vrai que c'est beau.
L'eau est calme, peu agitée, toute transparente. On peut y voir les nombreux poissons qui nagent, n'imaginant pas que la plupart de leurs compagnons ont disparu par ici. Le paysage entourant la rivière est reflété dans le miroir si beau de cette eau. Spectacle insaisissable, changeant sans arrêt selon le temps, selon le moment de la journée. La rivière change toujours, ne reste jamais la même. Comme tout être.

Un poisson bondit, les écailles rutilantes attirant la luminosité. La patte de Nuage de Lune se dirigea instinctivement vers lui, mais la referma sur du vide. Il faudra que tu lui apprennes, c'est un geste complet qui demande de l'entraînement. Seuls les guerriers de la Rivière peuvent se vanter de savoir attraper des poissons ainsi, et c'est bien pour quelque chose. Le savoir se transmet.
Un rire clair et joyeux emplit l'espace. Surpris, tu observes ton apprenti. Est-il devenu fou ? C'est un signe de bonheur, lui aussi à l'air heureux. Après tout, peut-être est-ce la rivière qui fait cet effet...

« Ça ne te fait vraiment rien de la voir ? C'est juste impressionnant ! Moi, je suis choqué, mais en bien, ne t'inquiète pas ! Je veux y venir tous les jours !  »

L'air grave, tu tournes ta tête vers ses yeux bleus, un peu désarçonné. Certes non. Pas du tout. À chaque fois que tu la vois, tu manques un battement. Si la rivière était un félin, tu serais immédiatement tombé amoureux d'elle. Elle produit beaucoup de choses en toi, te rappelles beaucoup de choses, te calmes quand tu es énervé. Elle a ce pouvoir que peu de personnes, que peu de choses ont. Celui de t'apaiser.
Le fait qu'il n'ai pas vu ce qu'elle te provoque montre qu'une fois encore, un masque s'est posé sur ton visage. Tes émotions ne transparaissent pas. On te le reproche souvent, cela peut mener à la confusion. À force, il s'est formé. À force, c'est devenu naturel. Tu es calme, tu ne veux pas montrer réellement ce que tu penses, tu ne veux pas qu'on puisse deviner tes faiblesses. Parfois, il vaut mieux que ce masque se détruise. Quand tu es avec ton apprenti par exemple. Tu te dois d'être franc avec lui, si tu veux que ça se passe bien.

« Tu comprendras bien vite qu'il est impossible de rester insensible au charme de la Rivière. Même le plus dur des cœurs s'ouvre lorsqu'il la voit. » Tu fermes les yeux un instant, ne sachant plus trop quoi dire. « Maintenant que tu es apprenti, tu peux y aller quand tu veux, à part quand on te demande de faire autre chose.
Mais fais tout de même attention. Malgré le fait qu'elle soit belle, elle n'en est pas moins dangereuse.
»

Tu laisse flotter la dernière phrase, l'air étrangement sérieux. Tu le prends un peu à la rigolade, mais c'est vrai. On ne compte plus le nombre de chatons imprudents noyés, les mère brisées par leur mort. On ne peut que les comprendre.

©️️️ Codage par Neph




Dernière édition par Ruisseau Silencieux le Dim 22 Oct - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 8 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 01/10/2017


Dim 22 Oct - 20:53

Ft Ruisseau Silencieux
1ère sortie dans le territoire
 L'automne doit sûrement être la meilleure des saisons, se dit Nuage de Lune, émerveillé. Il est vrai que s'il n'avait pas encore vu toutes les saisons, c'était de loin celle qu'il préférait. Elle lui rappellerait ses débuts d'apprentis, et elle était belle. Les couleurs orangées des arbres qui perdaient leurs feuilles, la beauté du paysage nettoyé après une averse, les douces odeurs du gibier ... Il secoua la tête pour reprendre ses esprits et écouta attentivement Ruisseau  Silencieux :
« Tu comprendras bien vite qu'il est impossible de rester insensible au charme de la Rivière. Même le plus dur des cœurs s'ouvre lorsqu'il la voit. » Effectivement, la tristesse de l'apprenti s'était totalement évaporé depuis qu'il l'avait vue.«  Maintenant que tu es apprenti, tu peux y aller quand tu veux, à part quand on te demande de faire autre chose. Mais fais tout de même attention. Malgré le fait qu'elle soit belle, elle n'en est pas moins dangereuse. »

La  beauté du discours que lui faisait son mentor ravit le gris, mais le petit nuage sur lequel il était juché s'en alla aussitôt la dernière phrase dite. Dangereuse ? Cette beauté était dangereuse ? Ses pupilles se réduisirent à deux fentes, ne laissant plus que la place au bleu glacé. Abasourdi, il regarda tantôt son aîné, tantôt le cours d'eau, cherchant lequel des deux était le plus dangereux. Le matou bien sûr, il devait avoir perdu la tête ! La Rivière semblait plutôt apaiser les peines et les soucis, de plus elle les nourrissait et les abreuvait. Comment serait-ce possible ?
"Comment la Rivière peut-elle être dangereuse ? Elle a l'air inoffensive !"
Son cerveau se mit à fonctionner activement, tandis qu'il se penchait au-dessus de la rive, voulant distinguer d'autres poissons argentés. L'eau lui arrosa la truffe, et il recula instinctivement. Le gris se mit à désespérer, se demandant comment il pourrait servir son clan s'il avait peur de se tremper. Sa gorge se noua et son cœur se serra, et il se recroquevilla sur lui-même. La honte qu'il ressentait ne laissait plus place à aucune autre émotion, et il se sentit ridicule. Son mentor devait s'impatienter, et s'énerver, en ayant un apprenti aussi nul que lui. Le noir et blanc devait sûrement l'avoir vu sursauter à la vue de l'eau qui se rapprochait jusqu'à le toucher, et donc son mouvement de recul.
Rien que de sentir son regard sur sa nuque le dérangeait, et il ne souhaitait qu'une seule chose : Rentrer sous terre. Ou, rejoindre le clan des Étoiles, et donc ses parents. Nuage de Lune n'avait qu'une envie : Se frotter contre le doux pelage de sa mère, et entendre le grave ronronnement de son père. Ils lui manquaient autant que le jour de leur mort, et jamais il n'en avait parlé, jamais il ne s'était libéré. Ses yeux fermés lui redonnèrent les horribles images du félin qui lui avait annoncé les deux tristes nouvelles. La douleur qui s'empara de lui lui remplit les tripes, et  il se fit plus petit encore.
Il ne put se résigner à regarder celui qui était près de lui, ayant peur de la réaction de son mentor. Si Nuage de Lune se mettait dans cet état, ce n'était pas pour rien. Il voulait rendre Ruisseau Silencieux fier, alors que ce sursaut était juste ... Ridicule.
Le temps semblait changé depuis qu'il avait fermé les yeux. Soit l'apocalypse était arrivée, soit l'apprenti ne voyait plus le monde du même œil. La nature ne semblait plus aussi belle, le tapis de feuilles avait perdu tout son éclat, les arbres semblaient avoir vieilli de quelques décennies ... Il attendit avec appréhension la réponse de son mentor, espérant qu'il ne lui en veuille pas d'avoir eu peur.


       
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Ruisseau Silencieux
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso (en lunes) : 19 lunes
Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 13


Lun 23 Oct - 19:06

Sans doute perturbé par ta révélation, le jeune matou plisse les yeux et exécute des mouvements répétés entre la rivière et toi même. Légèrement surpris par son comportement, tu te contentes de le regarder, attendant qu'il lâche le morceau.

« Comment la Rivière peut-elle être dangereuse ? Elle a l'air inoffensive ! »

Ah ! C'est donc ça qui l'embête... Nuage de Lune baisse la tête, trempant son museau dans l'eau claire tandis que tu cherches une réponse plausible à sa question. Réfléchir. Et regarder. Le jeune félin recula instinctivement lorsqu'il eut touché la rivière, sans doute surpris par le contact si particulier entre l'eau et son corps. Il est vrai qu'en dehors de la pluie, on a rarement l'occasion d'être trempé. Tu lui aurais bien enseigné à nager, mais un vent frais soufflait sur la forêt depuis ce matin, et le faire se mouiller ne ferait que le rendre malade, ce qui serait un mauvais départ pour l'entraînement de l'apprenti.

Il se recroqueville pour une raison inconnue. Peut-être a-t-il honte de son recul sur l'eau, ce qui est pourtant instinctif lors des premières fois. La honte, tu connais bien ce sentiment qui s'exprime en toi depuis que tu es tout petit. Le fait de ne pas être né au même endroit que les autres félins de la Rivière te procurait une honte énorme, surtout qu'ils ne manquaient pas de te le rappeler. Souvent, tu appelais à l'aide tes sœurs, et elles t'aidaient, trouvaient les mots pour que tu te sentes mieux. Malgré tout le mal que tu disais des domestiques, de ta mère, qui leur manquait sans doute beaucoup plus qu'à toi.
Troublé par ce souvenir lointain, tu as du mal à revenir sur terre. Et puis tu reçois le pelage gris de ton apprenti. Le tien. Il est de ton devoir qu'il se sente bien au milieu du clan. Et le fait qu'il se recroqueville ainsi est signe qu'il y a un problème. Tu t'approches de lui et, du bout du museau, pousse délicatement sur son coup afin qu'il s'ouvre. Puis, tu parles d'une voix douce, ne sachant pas trop quoi dire, les mots venant ainsi, sans réfléchir.

« Nuage de Lune, tu n'as pas à avoir honte, c'est tout à fait naturel. On a tous fait ça,
la rivière et l'eau provoquent des réactions similaires avec tous les chatons et apprentis lors des premières fois. Est-ce qu'il y a quelque chose qui ne va pas ?

Tu as prononcé la dernière phrase avec lenteur, pour être sûr qu'il la comprenne. Après tout, il s'était refermé bien rapidement, sans que tu ne t'en aperçoives. Il y avait peut-être un problème...

| | HRP : C'est court et comme d'hab, le codage arrive xD
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 8 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 01/10/2017


Mer 25 Oct - 20:05

Ft Ruisseau Silencieux
1ère sortie dans le territoire

  Totalement renfermé sur lui-même, Nuage de Lune sentit le museau de son mentor le pousser doucement. Il leva donc la tête, et le contempla de ses yeux bleus tout tristes. Droit dans les yeux, il le regardait. L'apprenti crut comprendre que c'était totalement normal que la première rencontre avec l'eau soit étrange, et puisse impressionner, mais cela ne l'atteint pas. Peut-être que comme le fait qu'il n'avait pas senti la rivière, il mentait ? Bien que Ruisseau Silencieux ne devait pas mentir, pas un chat loyal et fiable comme lui.
"Est-ce qu'il y a quelque chose qui ne va pas ?"  
   Quelque chose ? Non, pas quelque chose. Pleins de choses, trop de choses qu'un chaton puisse garder au fond de lui-même sans rien dire, et faire comme si de rien n'était. Il hésita un instant, puis se dit que mieux valait le dire. Il prit donc la parole, la voix un peu tremblotante, n'ayant jamais raconté son histoire à quiconque.
"Je ne suis qu'un orphelin. Sans aucune famille, un inconnu dans ce clan. Ni parents, ni frères ... Seul. Maman s'est brisée la nuque à cause d'une branche, et ... Il balbutia et ferma les yeux à ce souvenir douloureux, Papa s'est fait surprendre par une patrouille ennemie, sur leur territoire. Tout le monde me regarde avec crainte et pitié, comme si je pouvais porter malheur ..."
  Finalement, il se sentit soulagé et se félicita intérieurement d'avoir osé, bien que ça lui faisait drôlement mal, un couteau qu'on remue dans une plaie. Une vaguelette lui arrosa les pattes avant, il n'avait pas pris la peine de se relever pour conter. Sur la rivière pourtant calme auparavant, une houle moyenne s'était formée, et le cours d'eau dépassait de quelques millimètres de son lit, arrosant les hautes herbes. Il l'observa de tout son saoul, et admira la puissance de la mini-vague se cogner contre un rocher. Comme la nature est belle, et ce qu'elle peut calmer les esprits torturés. Son pelage lune commençait à être mouillé, alors le gris se leva.
  Il se demandait franchement si son mentor était le seul félin du clan à ne pas être au courant de son début de vie. Il est vrai qu'il ne l'avait pas tellement observé, mais Nuage de Lune connaissait son histoire. Ruisseau Silencieux avait quitté ses sœurs pour le clan, et c'était pour l'apprenti un acte de courage incroyable. Le clan des Étoiles avait voulu ses parents, et lui avaient pris contre son avis, alors que son mentor était parti de lui-même.  Il l'avait toujours admiré, alors quand il se souvient de ces rumeurs vraies, il se sentit minable. Le gris observa le noir et blanc avec un regard nouveau, attendant patiemment son avis sur le sujet.
Le vent de plus en plus violent s'engouffrait dans son pelage, et il se débrouilla du mieux qu'il le put pour faire croire à son aîné qu'il n'avait pas froid. Il ne voulait sûrement pas rentrer au campement, quitte à avoir un rhume. Peut-être que les deux compagnons croiseraient des félins du clan du Tonnerre à leur frontière? Les yeux bleus de Nuage de Lune brillèrent à cette idée, pressé de découvrir leurs, qui sait, futurs ennemis, ou alliés. La musculature, la morphologie, il énumérerait tous leurs points, forts et faibles, afin de se préparer du mieux qu'il pourrait. Si la force et la technique sont très importants dans une bataille, la stratégie peut être très utile.

HRPG:
 

           
made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Ruisseau Silencieux
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso (en lunes) : 19 lunes
Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 13


Sam 28 Oct - 19:16

Premier entraînement, première sortie

Ft. Nuage de Lune

Tes yeux perles scrutent ceux glacés de l'apprenti, tandis que tu t'interroges. Tu as beau être douce, tu as peur de le blesser, de remuer la griffe dans la plaie. C'est dans ce genre de moment que tu te rends compte que tu ne connais rien à personne, tu ne t'es jamais interrogé sur les histoires des autres, tu n'as jamais vraiment discuté avec quelqu'un. Tu es devenu quelqu'un d'ignorant qui blesse sans le savoir, alors qu'il devrait connaître tout. Tu aurais dû t'informer sur ton apprenti lorsque tu as appris qu'il serait tien ! Désolé, tu es désolé ; et toi même, ça te blesse profondément.
La fine bouche de l'apprenti s'ouvrit et, d'une fois tremblante, il se mit à parler.

« "Je ne suis qu'un orphelin. Sans aucune famille, un inconnu dans ce clan. Ni parents, ni frères ... Seul. Maman s'est brisée la nuque à cause d'une branche, et ... Papa s'est fait surprendre par une patrouille ennemie, sur leur territoire. Tout le monde me regarde avec crainte et pitié, comme si je pouvais porter malheur ... »

Tu es profondément touché par la détresse du novice. Profondément. Sa souffrance, bien que dissimulée au départ, était désormais exteriorisée, peut-être que c'était mieux ainsi.
Instinctivement, tu te rapproches du jeune félin, et l'entoure de sa queue d'un geste protecteur. Tu n'as pas envie qu'il soit triste par ta faute, ou même triste tout court. Tu veux le rendre heureux, le protéger des malheurs de la vie. Il a déjà eu son lot de malchance et de pleurs, et toi aussi. Une fois encore, tu te sens comme lui.

Le vent se met à souffler, la rivière se soulève, léchant les pattes des deux mâles côtes à côtes. L'eau se trouble, agitée par le vent. Tu lèves les yeux vers le ciel qui s'est assombri tout à coup. Le temps change rapidement, ces derniers temps. Tu ne serais pas surpris qu'il pleuve. Néanmoins, tu veux continuer à faire visiter un peu le territoire à Nuage de Lune. Tu décides de ne pas faire allusion à ce qu'il vient de te confier, quitte à le faire plus tard. Lui aussi semble vouloir y faire abstraction. Il s'est tourné vers l'autre rive, vers les terres du Tonnerre. Prêt à se diriger vers la prochaine étape.

« Puisque tu en as envie, allons voir la frontière, elle va nous être utile ! En revanche,
il va falloir se mouiller les pattes... Suis-moi, je vais te montrer le chemin jusqu'au gué permettant de traverser sans nager !
»

Puis, dans attendre sa réponse, tu galope jusqu'aux petits cailloux dépassant à peine de l'eau. Ils ont toujours été très utiles, pour les inexpérimentés et aussi pour ceux qui ne veulent pas trop se mouiller.
Sans réfléchir, tu avances et enfonce tes pattes dans l'eau. Elle atteint presque ton ventre lorsque tu te hisses sur la première pierre. D'un petit bond, tu rejoins la deuxième et te stabilise rapidement. Puis, tu te retournes vers Nuage de Lune, solidement campé sur ton piédestal.

« Ça fait un peu peur au départ,
vas lentement si tu ne veux pas tomber. Mais ne t'inquiète pas, je suis là pour te rattraper !
»

Tu as avancé sans réfléchir. Parce qu'il ne sait pas nager, et que même si tu es là, s'il tombe, il risque de s'enfoncer dans la rivière, et tu aurais du mal à l'en extraire.
Stop. Ne pense pas à ce genre de chose. Tu as confiance en lui.

©️️️ Codage par Neph



| | Il est parfait !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 8 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 01/10/2017


Sam 4 Nov - 16:37

Ft Ruisseau Silencieux
1ère sortie dans le territoire


Il n'espère qu'une chose. Que Ruisseau Silencieux change de sujet. Nuage de Lune observe donc avec attention le territoire de l'autre côté de la rivière, demandant silencieusement à son mentor de ne rien dire. Son aîné dut entendre sa prière, car il ne parla pas, et simplement, l'entoura de sa queue, comme pour le protéger des ondes négatives, et le réconforter.
«
Puisque tu en as envie, allons voir la frontière, elle va nous être utile ! En revanche, il va falloir se mouiller les pattes... Suis-moi, je vais te montrer le chemin jusqu'au gué permettant de traverser sans nager ! »
Le noir et blanc brisa le silence qui s'était formé, et partit en courant, longeant la frontière. L'apprenti s'élança à la suite du matou, désormais avec plus d'agilité et d'entrain. Avec attention, le gris observe la position de son mentor qui bondit de rocher en rocher, sans aucune difficulté. Il cligna des yeux quelques fois, étonné par la prestance et l'assurance de Ruisseau Silencieux. Il prit la parole :
« Ça fait un peu peur au départ, va lentement si tu ne veux pas tomber. Mais ne t'inquiète pas, je suis là pour te rattraper ! »
Un peu peur ? L'apprenti est figé, littéralement paralysé par l'exercice qu'il devra faire la minute même. Prenant son inspiration doucement, pour tenter de calmer son petit cœur affolé, il tente de se rassurer, se disant que ce n'est rien, rien ne peut lui arriver, puisque son mentor est là.
Le gris s'approche doucement de la rive, et met une patte dans l'eau, inquiet. Elle disparait presque instantanément, et finalement se stabilise. Il avance donc avec précaution, et grimace lorsque son pelage de lune se trempe à son tour. Le regard attentionné de son mentor le rassure drôlement, bien qu'il est encore un peu trop loin pour le rattraper s'il chute.
Nuage de Lune bondit sur la première pierre, et sort inutilement ses griffes dans le caillou, essayant de ne pas tomber. Le choc de ses doux coussinets contre le dur rocher lui fait mal, et il bataille avec lui-même pour ne pas hurler sa douleur.
"Bon ! Voilà une bonne chose de faite ! Pas vrai ?"
Sans attendre la réponse, il saute à côté du félin, et se rétablit maladroitement sur la pierre humide. L'apprenti tente tant bien que mal de se rattraper, et finit finalement en carpette sur le caillou. Il rit. Cela l'amuse drôlement de s'imaginer dans cette position ridicule qu'il préfère en rire qu'en pleurer. Et puis, ce n'est pas comme si il s'était fait mal, après tout.


made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Ruisseau Silencieux
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso (en lunes) : 19 lunes
Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 13


Dim 19 Nov - 20:23

Premier entraînement, première sortie

Ft. Nuage de Lune

Le petit avance doucement, mais sûrement. Tu es surpris par sa rapidité,
ne t'attendant pas à ce qu'il aille si vite; il n'a eu qu'un petit temps d'hésitation avant de se lancer, ce qui est tout de même avantageux. Il n'a pas froid aux yeux.  
Sa patte s'enfonce dans l'eau, se stabilise. Et petit à petit,
son corps entre dans l'eau. Il s'est jeté à l'eau, et c'est le cas de le dire.
Attentif aux moindres de ses mouvements, tu posés sur lui un regard luisant et, tu l'espères, réconfortant. Il est nerveux, il a légèrement peur, cela se lit sur son visage. Et tu ne peux pas lui en vouloir, tu en es bien conscient. Nuage de Lune se ramasse du mieux qu'il le peut avec l'eau qui l'entoure et saute sur le premier rocher du gué. Surpris, tu perds quelques secondes ton équilibre mais le retrouver rapidement.  

« Bon ! Voilà une bonne chose de faite ! Pas vrai ? »

Et sans attendre ta réponse, il bondit à tes côtés. Un sourire te vient instinctivement. Il est doué, ça, il n'y en a aucun doute. Néanmoins, tenir à deux sur un rocher plutôt petit n'est pas une chose facile; tu t'empresses de sauter sur le suivant avant de te retourner vers ton apprenti, des étoiles dans les yeux.

« Une bonne chose de faite !
Bravo en tout cas. On continue ?
»

Tu n'attends pas de réponse de sa part, sachant pertinemment qu'il n'irait pas dire non. À quoi cela aurait-il servi, autrement ? Et puis, avancer toujours plus loin procurait une satisfaction souvent énorme, surtout à cet âge, à ce rang.
Et tu sautes, et tu sautes, et tu sautes. Enfin, tu atterris sur le rivage, dans la terre mouillée se transformant en boue par endroits, éclaboussant les alentours d'eau et de boue, aspergeant sans doute ton jeune apprenti par le même mouvement. Puis, tu t'ébroues vivement avant de te retourner vers Nuage de Lune.

|| EXCUSE-MOI POUR CET ÉNORME RETARD ET CE RP POURRI, JE SUIS IMPARDONNABLE  

©️️️ Codage par Neph

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 8 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 01/10/2017


Ven 24 Nov - 19:54


Ft Ruisseau Silencieux
1ère sortie dans le territoire


Dès que Nuage de Lune arrive, son mentor bondit sur le rocher suivant, puis regarda son apprenti, une lueur de fierté et de joie dans les yeux.
« Une bonne chose de faite ! Bravo en tout cas. On continue ? »

Avant que le gris n'ouvre la bouche, son aîné sauta avec rapidité sur la berge, et le plus jeune le suivit, riant sans bruit du fait de leur activité fort amusante à son goût. Quand il rejoignit Ruisseau Silencieux, hors d'haleine, il était trempé jusqu'au haut du ventre, voire jusqu'aux épaules. L'autre s'ébroua, et le petit en fit autant, l'eau giclant partout autour d'eux, et se déposant sur les feuilles, ou repartant dans la rivière. L'orphelin grimaça à l'idée de devoir faire sa toilette, que sa langue touche de la boue trempée, ou de la vase. Mais la joie l'emporta sur le dégoût, et il se précipita en face de son aîné, en criant presque :
"On va voir les frontières du clan du Tonnerre ? Dis, dis, on y va ?"

Puis il se mordit la langue, en secouant la tête avec dédain. Comment avait-il osé hurler à quelques mètres d'un territoire ennemi ? Son instinct naturel avec heureusement pris le dessus, et l'avait empêché de peut-être divulguer quelques informations secrètes de son clan, bien qu'il n'en connaissait sûrement pas. Un brin honteux, il reprit en chuchotant :
"Désolé, je n'ai pas fait attention. Mais du coup, on y va ?"

Sa queue frétilla dans tous les sens, de droite à gauche, tant il était excité. Et s'il rencontrait le meneur du Tonnerre ? Et si il découvrait un guerrier sur leur territoire ? Et si il le dépassait malencontreusement ? Et si ... Et si ...! Impatient, il bondissait sur place, faisant le gros dos, s'imaginant face à un ennemi trop près de lui. Puis, il ricana bêtement, mais silencieusement de son immaturité, mais haussa ses épaules grises, c'était en même temps de son âge.

HRP:
 


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Ruisseau Silencieux
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso (en lunes) : 19 lunes
Messages : 127
Date d'inscription : 11/08/2017
Age : 13


Jeu 7 Déc - 9:48

Premier entraînement, première sortie

Ft. Nonoche

Il s'ébroue à son tour, tapissant le sol de goutelettes d'eau. Tu en reçois quelques unes sur le visage mais peu importe, il n'y en a que peu. Un léger sourire se peint sur tes lèvres tandis que tu fais rapidement ta toilette pour ôter de ton pelage la boue et la vase collée. Cela peut paraître dégoûtant mais une fois habitué, cela ne te fait plus rien.
Ton apprenti devra s'y faire lui aussi puisque si tout va bien, il reviendrait souvent par ici, même une fois l'entraînement fini.

« On va voir les frontières du clan du Tonnerre ? Dis, dis, on y va ? »


Tout excité, il semble avoir oublié les règles de discrétion.
Les guerriers qui patrouillent près de la frontière doivent l'avoir entendu... Heureusement qu'il n'avait rien rajouté.
Nuage de Lune semble comprendre son erreur et baisse la tête, un brin honteux. Tu ne peux pas t'empêcher de glousser, même si ce n'est pas très drôle.

« Désolé, je n'ai pas fait attention. Mais du coup, on y va ? »


Tu hoches la tête sans pour autant parler. Il comprendrait.
Tu ne veux pas parler pour quelque chose qui peut très bien s'exprimer d'une autre manière. Doucement, tu prends la tête et avance quelques pas. La frontière se trouve juste à côté, l'odeur du Clan du Tonnerre est omniprésente. Il n'y a pas de guerriers à l'horizon, ce qui est plutôt bon signe : tu vas pouvoir tout dire sans qu'on puisse t'entendre. Tu t'assieds sur le sol et, d'un geste de la queue, signifie à Nuage de Lune de faire de même.
Tu cherches tes mots avant de commencer :

« La frontière est assez difficile à discerner puisqu'il n'y en a pas de naturelle. Seule l'odeur te permet de la trouver. Fais bien attention lorsque tu viens par ici, parce que le moindre pas sur leur territoire les excitent. Il faut refaire le marquage de temps à autres afin que l'on voit bien la différence. » Tu marques une petite pause. « Tu as des questions ? »

Les questions sont nécessaires à l'entraînement, tu le sais bien. Lorsque tu étais apprenti, tu étais toujours à en poser à ton mentor et à force, il en avait marre. Mais c'est de là d'où tu tires ton savoir, qui est minime par rapport à d'autres.

©️️️ Codage par Neph

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Petite sortie dans le Vexin
» Petite sortie dans les Alpilles
» première sortie dans la friche!
» Idée de sortie dans le 69
» Sortir son rat dans l'herbe pour cette ete?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan de la Rivière :: La rivière-