Météo
La neige recouvre Cerfblanc, les flocons tombent en permanence du ciel pour venir s'accumuler sur les tanières et les pelages des chats. Un vent glacial vient refroidir le plus hardis et le soleil a du mal à percer. Les températures ne dépassent pas les - 5°C, attention au mal blanc qui vous guette.

Infos
saison des neiges
aléas naturels : forte neige
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Crois-moi, la vie me manque. [Ft.Aidoo]



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design de Noël mis en place !
Rendez-vous ici !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez la Troupe Inondée qui manque cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Animation de Noël
Pas encore ouvert votre cadeau ? Venez ici


Partagez | 
 

 Crois-moi, la vie me manque. [Ft.Aidoo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Bec de Geai
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso (en lunes) : 67 lunes | mort à 64 lunes
Messages : 160
Date d'inscription : 27/01/2016

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage de Poussière
Relations :


Mer 1 Nov - 21:57



Crois-moi, la vie me manque.


Ft mon seul amour


Aujourd'hui est une nuit comme les autres. Je regarde les chats qui sont en vie. Je regarde le monde, ce monde qui vit très bien sans moi. Je ne pensais pas que j'allais disparaître aussi vite de leur mémoire. Enfin, ça m'est égale. On remarque ceux qui nous aime et ceux qui étaient là par intérêt. Je suis triste de vous annoncer que la plupart était par intérêt. Ceux que j'observe, vous vous en doutez, c'est ma famille. J'observe mes fils qui font des erreurs et qui n'auront pas la vie que j'aurais tant aimé leur donné. L'un des deux me déçois tandis que l'autre m'a fais chialer. C'est une autre histoire, j'en parlerais plus tard. Je commence à être déprimé rien qu'en y pensant, enfin chaque jours ici me déprime. C'est beau le Clan des Etoiles, mais sachez qu'on s'ennuie facilement. Mes amis ne sont pas là, ni ma famille et j'ai pas envie de faire ami-ami avec des morts. Oui, je sais, je le suis aussi.

Je regarde le Clan de la Rivière. Mon Clan. Je regarde plus précisément Baie d'Oranger. Ma Baie d'Oranger. Depuis ma mort, qui date un peu quand même, je n'ai jamais pu aller voir ma compagne. Je n'ai jamais voulu aller la voir. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai mal. J'ai tellement mal. Des larmes coulent rien qu'en la regardant et je voulais rester fort car je suis Bec de Geai, je ne peux pas me permettre de craquer devant elle. Question d'honneur ? Non loin de là. Je ne veux en aucun cas l'inquiéter, je ne veux pas lui faire de mal. Elle doit déjà assez souffrir avec Rugissement du Jaguar et Diable Mélodieux... Elle souffre trop. Je ne sais pas si je regrette finalement. De quoi je parle ? De tout. Autour de quoi tourne ma vie ? Mon but était de devenir chef, je ne l'ai jamais été. Mon deuxième but était de conquérir ma belle Baie d'Oranger. J'ai réussi et j'ai eu... des gosses avec elle. Mais je n'ai pas pu profiter. J'aurais voulu être avec elle toute ma vie, même au-delà. Est-ce égoïste de ne pas vouloir qu'elle se retrouve un compagnon ? Avec qui va-t-elle aller quand elle et son nouveau compagnon rejoindront le Clan des Etoiles. Avec moi, celui qui la toujours aimé ou alors... Cet inconnu qui la rejoins en fin de vie ? Celui qui ne la connait même pas. Je suis égoïste mais j'en ai rien à foutre. On s'en fout de mon avis, je suis mort. Et puis merde, est-ce mal d'aimer à mort quelqu'un ? Et quand je dis à mort, c'est vraiment à mort. Je suis mort pour elle putain, ma fin de vie au chaud dans la tanière des anciens a été bâclée.

Je la revois, dans notre jeune enfance. Moi, fou amoureux d'elle, je faisais tout pour être avec elle, je passais par les sorties, les entraînements tout ! Je devais être avec elle, c'était un besoin. J'avais besoin de savoir qu'elle été à côté de moi. Je suis à présent mort et je ne ressens plus sa présence. Je ne ressentirais plus sa chaleur, je ne sentirais plus son odeur. Je suis mort. Mort d'amour, mort pour elle.
On a grandi, j'ai arrêté de vouloir être avec elle tout le temps. Je devais me contenir et je me débrouillais bien jusqu'à ce qu'un mâle s'intéresse à elle. Évidemment, je n'allais pas laisser passer ça. J'ai dégager le mâle de toute mes forces, lui disant de déguerpir s'il ne voulait pas que je plante mes crocs dans sa gorge. Je m'en souviens comme si c'était hier, son regard. Son regard froid et distant. Celui qui voulait clairement dire la même chose que j'avais dis à voix haute : " Déguerpi si tu ne veux pas que je plante mes crocs dans ta gorge. " Et bizarrement, si je ne dis pas de bêtises, je suis mort comme ça. Crocs enfoncés dans la gorge. Me vidant de mon sang devant les yeux apeurés de ma bien-aimé.
Puis la fin de ma vie, la meilleure partie de ma vie. Elle m'a laissée une chance, elle a bien voulue qu'on sortes tous les deux et elle est finalement tombée amoureuse de moi, mais elle est tombée amoureuse trop tard. Je n'ai pas pu profiter de sa voix, de son corps, d'elle. Je suis parti, on m'a arraché d'elle.
Je ne voulais pas terminer ainsi.

Je ne sais pas comment elle s'est retrouvée devant moi. Elle rêve je pense. Je ne sais pas non plus comment elle va réagir en me voyant. Pour l'instant elle est toujours allongée sur le sol. Je souris, elle est adorable roulée en boule comme ça. J'aimerais me peloter à elle, c'est une habitude que j'avais étant en vie. Mais je suis mort et je n'ai plus l'habitude de la voir. Je m'assois alors devant elle, attendant qu'elle se réveille. Ça fait si longtemps... J'ai l'impression que c'est réel, j'ai envie de la réveiller en lui hurlant que je l'aime mais je pense la déboussoler en faisant ça, alors je reste calme.
Mais au fond je ne le suis pas du tout, loin de là. J'explose, ma poitrine prend feu. J'ai envie de pleurer, j'ai tout le temps envie de pleurer. Je veux ma vie ! Rendez-moi ma putain de vie parfaite avec celle que j'aime ! Pourquoi ? On m'a arraché, j'ai senti un déchirement quand je m'en suis allé ! Je n'aurais pas dû mourir, pas maintenant, pas comme ça ! Je ne suis pas mort bordel, je suis assassiné ! On m'a assassiné ! J'ai été tué ! Faîtes quelque chose, ça ne choque personne ? Un mort de plus ou de moins, c'est pas bien grave, c'est ça ?!

Alors que je commençais à sentir mes poumons exploser, je vois Baie d'Oranger gigoter. Je me lève, en faisant disparaître le feu. Mon estomac se tore, j'ai peur de revoir son joli minois. Elle me manque tant... Je murmure son prénom, de peur de la brusquer. Je ne veux surtout pas que ce sois le cas. Je veux des retrouvailles qui resteront gravés à son réveil.  

Codage by Kayl pour Orenji


Dernière édition par Bec de Geai le Jeu 4 Jan - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Faucheuse de Rp's
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Cousine de Timmy
Messages : 738
Date d'inscription : 19/05/2017


Dim 24 Déc - 15:42

|| UP ||
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Baie d'Oranger
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Aido/ Cadow pour Fuyu/ orangina pour Bally/ Junati et tout ce qui veut dire coeur dans une aurte langue pour my Koro/ Et Audi pour Snowy 8D
Âge du perso (en lunes) : 69 lunes
Messages : 362
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 13


Dim 31 Déc - 15:08

Sourire à en crever.

Je n’ai pas envie de dormir. Absolument pas envie de dormir même. ça fait longtemps que je n’ai pas dormis, le sommeil est partis en même temps que lui. L’insomnie a pris la possession de mon corps durant les pleurs, m’empêchant de fermer l’œil. Et les images de ton corps souillé de sang repasse encore et encore dans mon esprit comme une boucle infernale et oh, je sens la douleur qui monte en moi dès que je pense à toi, dès que je vois ton regard plein d’amour se poser sur mon âme autrefois si pure.
Alors je déambule dans le camp, à travers les ténèbres dansant sur la neige blanche devenue grise au contacte des ombres. Je vacille à droite et à gauche, je trébuche sur le monde sans jamais vraiment tomber, sans jamais réussir à abandonner. Oh mon amour si tu savais comme je rêverais que tout cela ne se soit pas produit, que tu sois encore là, près de moi et que la folie ne soit jamais entré dans mon être. Pour que la vie parfaite que nous avions batis ensemble refasse surface des méandres de nos coeurs.

Puis je m’écroule sur le sol, la neige rentre dans mon pelage pour venir contre ma peau. Pourtant je n’arrive pas à me dire que j’ai mal, je n’arrive pas à avoir ce réflexe d’éviter le maximum la douleur physique parce que étrangement elle me fait du bien. Et mon regard se tourne vers les étoiles alors que des larmes blanches viennent chuter sur le sol et sur mon visage, les larmes de cristal du ciel.
Les étoiles ne sont pas là, pas ce soir non. Ce soir il n’y a que des nuages d’un gris anthracite virant de plus en plus au noir d’ébène. Tu n’es pas auprès de moi ce soir. Pourtant je ne reste pas là, comme si quelque chose me poussait à me lever et prendre la direction de la tanière des guerriers. j’y pénètre alors pour la première fois depuis sa mort et une chaleur rassurante s’empare de mon corps. Je me dirige sur un emplacement vide, sur une grande litière qui nous accueille tout deux avant ta mort. Puis je me laisse tomber sur le nid, ne prêtant pas gare au regard curieux des autres. à l’habitude ils auraient protesté d’autant de bruits, pourtant là, ils se contentèrent de me regarder sans rien dire.

Puis le noir, puis l’envol des souvenirs,
Et enfin,
la lumière blanchâtre du cinquième ciel.
Je cligne des yeux plusieurs fois, réflexe bizarre pour accommoder sa vue à la lumière.
Le feu brûle devant moi, je ne réagis pas. Il s’approche de plus en plus sans que mon instinct ne me dise quoi que ce soit avant qu’il disparaisse, laissant place à un regard, à un visage, à quelqu’un.
Puis le cracha obscur de la souffrance, puis ton amour qui me saute à la gueule quand je croise ton regard.
Mes yeux s'écarquilles.
C’est lui.
Toi.
Nous.
Il.
Bec de Geai.
Je voudrai lui hurler que je le déteste, que je n’en peux plus de la vie sur terre et qu’il n’avait pas le droit de mourir.
Pourtant, et pourtant.
Aucun son, aucune colère, aucune haine.
Immobile en face de lui, je ne bouge plus.
Sans savoir que faire.
Et…
L’impossible.
Un sourire se forgea sur mon visage.
Sourire à en crever pour oublier.
Ft Ora
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Bec de Geai
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso (en lunes) : 67 lunes | mort à 64 lunes
Messages : 160
Date d'inscription : 27/01/2016

Feuille de personnage
Mentor / apprenti : Nuage de Poussière
Relations :


Jeu 4 Jan - 21:00



Crois-moi, la vie me manque.


Ft mon seul amour


Est-ce qu'elle m'aime toujours ? Je ne sais pas. Je ne crois pas. Comment peut-on aimer une personne décédée. On ne peut pas. Putain, j'ai mis tellement de temps, j'y ai mis tout mon cœur pour la conquérir ! Comment j'ai pu partir aussi facilement... J'ai été si fragile, j'aurais pu me défendre, j'aurais du vivre ! Vivre à ses côtés... Vivre et mourir vieux. Pas mourir comme ça.

Elle se réveille. Elle me voit. Elle est choquée, elle ne pensait pas me revoir car on ne peut pas voir les morts. Et pourtant, c'est moi, je suis là. Le bon vieux Bec de Geai est viv... Hum... Il est présent. En tant que fantôme, en tout cas. Je m'approche d'elle, je ne sais pas quoi dire et elle non plus apparemment. Baie d'Oranger n'a pas besoin de parler, juste un sourire me suffit. C'est ce qu'elle fait, un putain de sourire comme je les aime.
Et vous savez ce que je fais ? J'éclate. Je pleure toutes les larmes que j'ai accumulé et je les lâche en face de celle que j'aime. J'en peux plus, c'est affreux comme elle me manque, affreux de la voir changer depuis que je suis partie. J'aimerais tellement l'aider, j'aimerais me coller contre elle et qu'elle me réconforte. J'aimerais revivre comme ça et revenir en annonçant que c'était une blague, une très mauvaise blague certes mais que ce n'est pas très grave car je suis en vie ! Alors je pleure, j'essaye de parler et de lui dire tout ce que je ressens, lui dire que putain qu'est-ce que son odeur me manque, que sa voix, que sa présence me manquent ! Je ne dors plus, on ne dort pas ici ! Je suis coincé pour l'éternité dans ce monde et je t'attends, oui je t'attends et qu'est-ce que je n'ai pas hâte que tu me rejoignes mon amour... Ça aussi j'aimerais te le dire Baie d'Oranger mais je n'y arrive pas car tout ce qui sort de ma gueule sont des reniflements, des débuts de phrases.

- Je t'aime.

C'est la seule chose qui sort. Je relève les yeux vers les siens, mes yeux trempés qui observe son doux visage blanc. Mon visage est mouillé, incroyablement mouillé et je n'arrive pas à le sécher. Je ne veux pas paraître pour un faible mais là, c'est trop. C'est trop dur sans elle, sans mes enfants. Sans ma famille, je me sens vide. Je me sens vide d'émotion et ça fait mal... Je me réfugie contre elle, continuant à sangloter comme un chaton qui vient de faire un cauchemar. Finalement c'est ce que je ressens, j'ai l'impression d'être dans un cauchemar et que je n'arrive pas à me réveiller. Je me calme petit à petit, me rendant compte que ma réaction est très enfantine mais je m'en fou. Je suis contre celle avec qui j'ai toujours voulue finir ma vie et ça été le cas, je l'ai terminée ma vie avec elle, rien qu'avec elle. Je n'ai jamais voulue aller avec quelqu'un d'autre, je l'ai toujours aimé et je savais qu'un jour, ce serait réciproque.
Plus de pleurs, plus de bruit, pas de reniflement, rien. J'entends juste le cœur de Baie d'Oranger battre. Et ça fait plaisir de l'entendre battre car il battra encore longtemps, j'en suis persuadé.

Codage by Kayl pour Orenji
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» manque de fer??
» manque d appetit de mon chat
» nausées et manque d'appétit chez Milord... RESOLU
» Je crois que je me suis loupé ...
» gros trou de manque de poil


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Les rêves :: Clan des Étoiles-