Météo
La neige recouvre Cerfblanc, les flocons tombent en permanence du ciel pour venir s'accumuler sur les tanières et les pelages des chats. Un vent glacial vient refroidir le plus hardis et le soleil a du mal à percer. Les températures ne dépassent pas les - 5°C, attention au mal blanc qui vous guette.

Infos
saison des neiges
aléas naturels : forte neige
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
Rencontre au bord de l'eau (PV: Nuage de Lune)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design de Noël mis en place !
Rendez-vous ici !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez la Troupe Inondée qui manque cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Animation de Noël
Pas encore ouvert votre cadeau ? Venez ici


Partagez | 
 

 Rencontre au bord de l'eau (PV: Nuage de Lune)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Epine d'Or
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso (en lunes) : 14 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 19

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Mar 26 Déc - 15:46


Rencontre au bord de l'eau
PV: Nuage de Lune








Ce matin là, la brume et la rosée du matin enfumaient la clairière encore endormie sous un froid glacial. La lumière du jour perçait à peine dans cette fumée épaisse et douce comme un nuage. Cependant, un rayon de soleil parvint à se frayer un chemin jusqu'à la tanière des guerriers, réveillant doucement mais sûrement Epine d'Or.
Celle-ci avait dormi en boule, les pattes sous la tête pour se réchauffer un maximum, mais malgré les guerriers endormi soufflant de l'air chaud, il faisait froid dans cette tanière. Le rayon de soleil lui chatouilla les moustaches, avant d'atteindre ses yeux. Cette lumière éblouissante lui fit ouvrir doucement un œil, puis l'autre, avant de lui faire redresser le museau. Elle inspecta la pièce en baillant, remarquant l'absence de trois guerriers, sûrement partis en patrouille. La jeune chatte resta ainsi quelques instant, à fixer les ventres des guerriers assoupit gonfler puis redescendre dans un soupir silencieux, puis elle se redressa, tournant sa tête vers la lumière du jour.
Epine d'Or passa calmement les feuilles qui protégeait l'entrée de sa tanière avant de s'étirer en frissonnant, malgré le froid pesant, sa fourrure lui assurait une certaine résistance au froid. La chatte se dirigea vers le tas de gibier et en tira un tout petit poisson, très maigrichon, mais qui lui suffirait pour cette matinée. Pendant qu'elle dévorait son maigre repas, elle avait vu une patrouille partir avec un apprenti au pelage gris, certainement pour aller chasser. Avec le froid, les proies se faisaient rares.
Ce jour-là, elle n'avait pas reçue de mission particulière alors dès que son repas fut engloutis, elle partit à la chasse.
Epine d'Or s'étira et se dirigea vers l'entrée du camp. Même en marchant d'un pas léger, elle manqua de glisser plusieurs fois sur la terre parfois devenue glace avec l'humidité. Sa respiration créait un nuage de fumée à chaque expiration, l'air était frais et humide.
La jeune chatte finit par arriver vers la rivière, sur la route, elle avait réussi a attraper une souris plus que maigre, mais qui serait suffisante pour nourrir un ancien, qu'elle l'avait cacher près d'un arbre.
La rivière était en parti gelée mais son flot coulait toujours à certains endroits. Les poissons étaient peu nombreux mais facile d'accès, vu la glace qui bloquait certain endroit de la rivière. Avant de s'avancer en dehors des buissons qui cachait sa fourrure épaisse, la jeune chatte huma l'air. La frontière avec le clan du tonnerre était souvent problématique, mieux valait s'assurer qu'elle était seule.
Après s'en être assurée, elle s'approcha de l'eau pour en laper quelques gorgées et par la même occasion, repérer une éventuelle proie. En un clin d’œil, elle repéra un poisson qui nageait à contre courant et en un instant, elle était à l'eau. Quelques coup de pattes , une pirouette pour attraper le poisson, un peu plus d'efforts pour ressortir de l'eau et voilà un poisson fraîchement tuer.
La jeune chatte le lâcha à terre avant de s'asseoir à côté pour lécher sa fourrure épaisse et ainsi éliminer l'eau qui si trouvait, elle ne voulait pas attraper un virus et le ramener dans son camp.
Un bruit interpella la femelle qui se redressa doucement, les yeux vifs, avant d'humer l'air autour d'elle. Elle poussa un soupir et se remit à faire sa toilette. L'odeur était celle de son clan, elle ne craignait rien. L'odeur était jeune, sûrement un apprenti, elle se souvint de son repas et du jeune apprenti qu'elle avait remarquer. C'était sûrement lui.




Dernière édition par Epine d'Or le Sam 30 Déc - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 9 lunes
Messages : 33
Date d'inscription : 01/10/2017


Jeu 28 Déc - 18:13









Rencontre au bord de l'eau.
✣ Epine D'Or








~ Epine d'Or & Nuage de Lune


Nuage de Lune ouvrit difficilement les yeux, la clarté du soleil posant problème à ses yeux bleus à peine ouverts. Puis, il bailla, faisant découvrir deux canines blanches éclatantes et s'étira, afin de booster ses muscles endoloris de l'entrainement de la veille. De plus, un vilain rhume s'était emparé de lui la veille, manque de poisson pour les anciens l'ayant obligé à nager dans l'eau glaciale.
Pourtant, rien n'empêcherait l'apprenti de patrouiller pour son clan, qui avait besoin de tous ceux en âge de rendre service aux anciens ou aux reines. Son mentor l’attendant dehors, il se précipita hors de la tanière, et un vent glacial s’infiltra dans son pelage gris.

Il soupira, et lutta contre l’envie de faire demi-tour, afin de retourner dormir, au chaud, avec ses amis. Le félin s’approcha des patrouilleurs, et, dès qu’ils furent au complet, le groupe de chats partit de la clairière principale. Etre à l'affut de la moindre proie était bin compliqué pour lui, qui avait les narines bouchées, et le souffle court. La maladie s’acharnait sur le corps mince du plus jeune, et quand le chef de l’équipe lui proposa de rentrer, il n’hésita même pas, et prit le chemin du retour.

La culpabilité de ne pas aider son clan en besoin, par cette affreuse saison, revenait au moindre pas qu'il faisait en direction du clan. La loyauté sans faille de son mentor commençait sans doute à déteindre sur lui, et elle lui interdit de rentrer bredouille, alors il fit un détour par la rivière. Le gris en profiterait pour revoir ses techniques de chasse, et peut-être que l’effort éliminerait quelques microbes, après tout ? À cette perspective réjouissante de se débarrasser de son rhume, il s'élança au petit galop, avec agilité, bien que prudence, dans le chemin qui menait à celle qui avait donné le nom de leur clan. La boue causée par les pluies récentes le ralentissaient, car le risque de chute est grand, en cette saison.  

Il se dirigea vers l’étendue d’eau, s’arrêtant deux ou trois fois pour éternuer, puis reprit coûte que coûte le chemin. Arrivé à mi-chemin, il se rendit compte que le lit était sorti, sur quelques mètres, et qu’un maigrichon poisson n’avait pas réussi à revenir. Le félin abrégea ses souffrances d’un coup de patte, et le chopa avec délicatesse dans sa gueule, faisant attention à ne pas le faire saigner. Nuage de Lune avait retrouvé sa bonne humeur, et continua sa route joyeusement.
Une odeur de chatte lui parvint aux narines, et celle du clan aussi. Il soupira de soulagement, et s’en alla voir qui était donc cette guerrière. L’apprenti distingua son pelage, et s’aperçut que ce n’était qu’Epine d’Or. Il l’interpella :
« Bonjour, Epine d’Or, comment vas-tu ? »
Le gris s’assit en face d’elle, tout guilleret de rencontrer et de discuter avec des chats de son clan, avide de savoir et de nouveaux liens, positifs. Certains de ses compagnons apprentis auraient trouvé ça gnan-gnan, mais cela plaisait à l'orphelin, qui adorait découvrir des personnalités toutes différentes mais toutes aussi sympathiques, en général.



made by pandora.----







Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Epine d'Or
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso (en lunes) : 14 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 19

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Sam 30 Déc - 20:45


Rencontre au bord de l'eau
PV: Nuage de Lune








Après cette première pêche matinale, Epine d'Or se décida a attraper une ou deux autres proies mais ne vit aucun autre poisson qu'elle pouvait atteindre, trop difficile d'accès avec cette glace. Elle se posa donc en face de son unique poisson pour continuer sa toilette quand l'odeur qui lui chatouillait les narines plus tôt devint plus présente.
Un cours instant après, elle releva la tête de sa patte arrière pour ouvrir les yeux sur le nouveau venu, un jeune apprenti au pelage gris.
La jeune chatte le salua d'un signe de tête avant de le suivre du regard, tandis qu'il venait s'installer devant elle.
La femelle le toisa du regard, observant chaque centimètre de son corps frêle.
Le jeune mâle était malade, la goutte lui pendait au nez et ses yeux rougies indiquait un bon coup de froid. Il semblait affaiblit et maigre, mais restait malgré tout plutôt grand pour son âge. Son ventre d'un blanc lunaire lui avait certainement valu son nom, malgré la couleur de ses yeux assez surprenante qui aurait pu lui valoir un nom qui lui aurait également été à merveille.
L'apprenti s'adressa à elle joyeusement:

« Bonjour, Epine d’Or, comment vas-tu ? »

«Bonjour, Nuage de Lune si je ne me trompe pas ? Et bien à part que le poisson se fait très rare, je me porte bien, et toi ? Tu m'as l'air malade... »

Epine d'Or croisait rarement de jeunes apprentis seuls et surtout dans un si mauvais état. Elle se questionna sur la raison pour laquelle un chat dans cet état de maladie avancée était sorti du camp au lieu d'aller voir le guérisseur pour se faire soigner. Plutôt de que chercher par elle-même, elle décida de demander au principal concerné.

«Par ailleurs, que fais-tu ici ? Par ce temps, ne serais-tu pas mieux au chaud dans ta tanière ?. »

Le devoir de tout guerrier était de prendre soin de son clan et, en l'occurence, ce jeune semblait avoir besoin de soin et de repos.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 9 lunes
Messages : 33
Date d'inscription : 01/10/2017


Mar 9 Jan - 19:31









Rencontre au bord de l'eau.
✣ Epine D'Or








~ Epine d'Or & Nuage de Lune


«Bonjour, Nuage de Lune si je ne me trompe pas ? Et bien à part que le poisson se fait très rare, je me porte bien, et toi ? Tu m'as l'air malade... »

L'apprenti soupira tristement. Oui, les poissons partis ou morts d’eux-mêmes causaient bien des soucis à son clan. Les moins résistants s’en iront rejoindre le clan des Etoiles, ce qui le révoltait profondément. Cette maladie n’est qu’ennui, froid et misère ! À quoi sert-elle ? On lui a souvent dit que la neige faisait renaître les herbes, et qu’elle était signe de printemps, mais cela lui importait peu. Le gris hocha la tête, puis haussa les épaules, avant d’être pris d’une quinte de toux. La guerrière reprit, après l’avoir toisé avec douceur et inquiétude :
«Par ailleurs, que fais-tu ici ? Par ce temps, ne serais-tu pas mieux au chaud dans ta tanière ?. »

Nuage de Lune l’observa de ses yeux bleus perçants en quête d’ironie ou de moquerie. Non, il ne pouvait pas laisser sa tribu seule, il pouvait encore chasser un peu, cela ne lui ferait pas de mal ! Jamais il ne se résoudrait à rester dormir au chaud dans sa tanière, pendant que d’autres gelaient dans l’attente qu’une souris pointe le bout de sa moustache, ou qu’un poisson insouciant sortirait du lit de la rivière.
« Je chasse pour le clan. Je n’ai qu’un petit rhume, qui ne tardera pas à partir, et le clan a besoin de tous les chats en forme pour améliorer la condition de vie des anciens ou des reines ! Mon clan est ma seule famille, je ne peux le laisser tomber ! »

Le jeune félin se plaqua la patte devant sa gueule pour éviter de continuer dans sa lancée, au risque de parler méchamment à Epine d’Or, qui ne faisait que s’informer gentiment sur son état de santé. Il baissa la tête et fixa le sol, enneigé, quelques secondes avant de l’observer de nouveau. De plus, il venait de l’informer qu’il n’était qu’un orphelin sans famille. Peut-être qu’elle ne le savait pas quelques secondes avant ,et que désormais, elle le traiterait comme le chaton sans défense qu’il était dans la pouponnière.

Il baissa les yeux avec tristesse, les douloureux souvenirs jaillissant dans sa tête, l’annonce qu’une reine lui avait faite, la seconde mort, sa solitude, les regards gênés remplis de pitié et de désarroi des autres chats, comme si le minuscule chaton était atteint du mal blanc … Ce fut trop pour lui, qui ne songeait au début de son existence qu’à manger et dormir. Son innocence s’était transformée en colère, et horreur. L’apprenti la regarda ensuite, afin de voir si ce n’était pas une nouvelle pour elle, si la guerrière le fuirait, comme d’autres l’avaient fait aussi.


made by pandora.----








Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Epine d'Or
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso (en lunes) : 14 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 19

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Mer 10 Jan - 4:58

Rencontre au bord de l'eau

ft.Nuage de Lune

La femmelle observait le jeune gris en attendant une réponse. Il semblait affecté par ses mots sur les proies se faisant rares. Mais malheureusement, même avec toute la volonté du monde, ils n'y pouvaient rien. La saison des neiges étaient toujours un drame dans la forêt, tuant les plus faibles et ceux qui n'avaient pas assez de nourriture. Chaque année cela brisait le cœur d'Epine d'Or mais elle continuait de se lever et d'avancer, non pas pour elle mais pour la santé de ceux qui tenait le choc.
À sa seconde remarque, le malade sembla plus hostile. Il répondit assez froidement, mais on sentait dans sa voix une certaine chaleur.

« Je chasse pour le clan. Je n’ai qu’un petit rhume, qui ne tardera pas à partir, et le clan a besoin de tous les chats en forme pour améliorer la condition de vie des anciens ou des reines ! Mon clan est ma seule famille, je ne peux le laisser tomber ! »

Lorsqu'il lui dis cela, un coup de vent fis voleter la fourrure épaisse d'Epine d'Or, faisant également bouger ses oreilles. Elle crut s'entendre parler.
Et c'était tout à son honneur ! Elle ne pouvait que regarder avec admiration ce jeune chat qui était tant attacher à son clan, à sa famille comme il le disait si bien. Lorsqu'il bloqua sa bouche pour ne pas continuer, elle regarda avec amusement, ses moustaches s'agitèrent amicalement.
Lorsqu'elle était apprenti, elle avait appris la mort d'une guerrière, dont le nom lui échappait. Peu de temps après c'est son compagnon qui avait rejoint le Clan des Etoiles. Nuage de Lune était donc leur petit. La guerrière fut toucher en son fort intérieur, ce jeune avait vécu quelque chose de similaire à elle. Elle ne ressentait pas de la pitié, mais plutôt de la compréhension, elle comprenait ce qu'il ressentait mieux que n'importe quel chat de la forêt.
Ses yeux dorés se plantèrent dans les yeux bleus du gris avant qu'elle ne pousse un léger soupir et prennent un ton plus solennel.

« Je comprends. Je comprends très bien. Mais tu l'as dis toi même, le Clan a besoin de tous ses chats en forme pour chasser. À mes yeux, tu es malade, bruyant et lent. Comment pourrais-tu chasser alors que tu tousses toutes les dix secondes ? Dis-moi comment pourrais-tu chasser alors que tu es seul et gelé ? Si tu veux honorer ta famille comme il se doit, repose-toi, reprends du poil de la bête et reviens en ta meilleure forme. »

Ses mots étaient certes dur, mais la conviction du jeune l'empêcherait d'entendre raison si elle n'était pas dur avec lui. La guerrière s'approcha du gris et lécha avec affection le haut de sa tête, entre les oreilles, avant de lui dire comme un murmure et d'un ton des plus doux.

« Fais honneur à tes parents, ils veillent sur toi depuis la Toison Argentée; tu peux le sentir, j'en suis sûre »

Epine d'Or s'éloigna calmement de l'apprenti, ramassa son poisson et se rapprocha des arbres pour l'enterrer. Elle ignorait ce qu'elle devait faire, emmener l'apprenti avec elle pour chasser au risque qu'il soit trop bruyant, ou lui dire de rentrer au camp sans broncher pour qu'il aille se reposer, sachant qu'il refuserait très certainement.

Kayl pour Marshmallow only
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 9 lunes
Messages : 33
Date d'inscription : 01/10/2017


Ven 12 Jan - 19:56









Rencontre au bord de l'eau.
✣ Epine D'Or








~ Epine d'Or & Nuage de Lune


La guerrière observait Nuage de Lune avec étonnement, et un sentiment qui le mit mal à l'aise. Il détourna le regard, qu'il laissa vagabonder sur la rivière, sauvage et farouche. Quelques éclaboussures parvinrent jusqu'à ses pattes, qui semblaient se maigrir au contact de l'eau froide. La chatte soupira profondément, puis lui expliqua, ses iris dorées dans les siennes, bleues :
« Je comprends. Je comprends très bien. Mais tu l'as dis toi même, le Clan a besoin de tous ses chats en forme pour chasser. À mes yeux, tu es malade, bruyant et lent. Comment pourrais-tu chasser alors que tu tousses toutes les dix secondes ? Dis-moi comment pourrais-tu chasser alors que tu es seul et gelé ? Si tu veux honorer ta famille comme il se doit, repose-toi, reprends du poil de la bête et reviens en ta meilleure forme. »

Il cligna quelques fois les yeux, étonné que ses sentiments à lui, elle les avait aussi vécu. À moins qu'elle ne dise ça pour lui faire plaisir, ce qui l'intrigua légèrement. Le bon sens d'Epine d'Or semblait important, alors le gris raya cette idée de son esprit et prit conscience de la dureté de son discours. Oui, il est vrai que sa maladie le dérange légèrement, mais les poissons entendent-ils le moindre pas ? Certainement pas, de plus, leurs milieux de vie sont différents. Seulement, elle n'avait pas tort sur le fait que les souris ou mulots l'entendraient à des kilomètres à la ronde, à cause de son incessante toux, et de ses éternuements. Il resongea au poisson qu'il avait attrapé, et ne put s'empêcher de sourire, fier de la tromper sur son inutilité.

L'apprenti baissa les yeux, à sa dernière phrase. Ses parents étaient-ils fiers de lui du ciel ? Le Clan des Etoiles veillait-il sur lui, et prenait-il soin de ses parents, les deux êtres les plus merveilleux du monde. Leur amour les avait rejoint, et, si, avec un peu de recul, le gris était content pour eux, nostalgique du pelage doux et réconfortant de sa mère, lors de la nuit, le regard chaleureux de son père ... Il ne se souvenait que de brides de moments, mais de peu. Plus l'après que l'avant. La guerrière s'avança, et lui lécha tendrement le haut de la tête, ce qui acheva de le mettre au plus bas. Est-ce que sa génitrice avait fait ce geste avant son ultime promenade ? Sûrement, comme toutes les reines.
« Fais honneur à tes parents, ils veillent sur toi depuis la Toison Argentée; tu peux le sentir, j'en suis sûre »

Ce murmure créa des frissons dans les oreilles du jeune, avant de se répartir dans tout son corps mince. Celui-ci leva les yeux vers le ciel, s'attendant à voir un signe, mais seul un nuage blanc lui répondit. Désemparé, il observa la femelle attraper sa proie, avant de s'éloigner vers les arbres. Nuage de Lune trottina tristement vers son poisson, le chopa avec douceur, et rejoint Epine d'Or, perdu dans ses pensées. La fourrure dorée de la chatte se distinguait particulièrement dans le paysage morne, et peu joyeux. L'état actuel de l'apprenti résonnait dans la nature, qui transformait la forêt selon les humeurs, qui sait ?
"J'ai quand même un poisson, cela fera un ventre de rempli. Tu le veux ?"

Il le déposa au sol, et inclina légèrement la tête, intrigué de la réponse de son aînée. Allait-elle le dévorer, ou le laisser pour les reines, ou anciens ? Le félin s'efforça de ne pas le regarder avec envie, sans quoi elle l'obligerait à le manger, pour se requinquer, telle une mère avec son chaton. Son ventre se tordait d'envie, et fit un bruit timide, un gargouillement presque inaudible. Pour couvrir ce son, il continua :
"Toi aussi, tu es orpheline ? Est-ce que tous te regardaient aussi avec pitié, et gêne ? Toi aussi, tu y repenses des fois ?"

Sans s'en rendre compte le gris utilisait toujours le mot aussi. Tout ce qu'il venait de citer dans ses questions, il le ressentait. Même si ses sentiments à lui devaient être décuplés, en vue de son jeune âge. La guerrière, semblait, elle, non pas vieille, mais fort mature. Au fond de lui, le fin matou espérait devenir comme elle.


made by pandora.----









Dernière édition par Nuage de Lune le Mer 17 Jan - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Epine d'Or
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso (en lunes) : 14 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 19

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Dim 14 Jan - 5:16

Rencontre au bord de l'eau

ft.Nuage de Lune

Le bourdonnement de la rivière, le vent qui flottait dans les arbres et le soleil qui reflétait dans l'eau donnaient l'impression d'être à la bonne saison, celle où la chaleur inonde chaque parcelle de territoire et où les proies sont si nombreuses que chaque chat mange à sa faim chaque jour.
Cependant, lorsque la guerrière ouvrit les yeux, ses pattes dans la couche épaisse de neige la ramenèrent à la réalité. Pas de proies, la rivière en partie gelée et le froid montré par sa respiration et celle de son jeune accompagnateur lui arrachèrent un frisson qui hérissa sa fourrure dorée.

Une odeur de nourriture attira son attention. En baissant la tête, la chatte découvrit un poisson fraîchement tué que le matou gris lui présentait en lui proposant de le manger. D'abord prise d'admiration, Epine d'Or le félicita avec un grand engouement et lui donna un coup de patte affectueux, les moustaches frémissantes. Cependant, elle le ramena à la réalité, le code du guerrier faisait passer le Clan avant tout, même avant l'appétit d'un guerrier en chasse ou d'un jeune apprenti malade et, semblait-il, affamé. Le poisson fut donc enterré à côté de celui que la chasseuse avait attrapé, ils passeraient les récupérer plus tard et les apporteraient au camp pour nourrir les anciens et les reines ainsi que les malades trop mal en point pour chasser.
 
Alors qu'elle terminait d'enterrer le poisson du gris, celui-ci s'adressa à elle.
" Toi aussi, tu es orpheline ? Est-ce que tous te regardaient aussi avec pitié, et gêne ? Toi aussi, tu y repenses des fois ? "
Ses yeux dorés écarquillés, la guerrière fixa Nuage de Lune un long moment. Lui qui semblait si timide à ce sujet venait de vider son sac de question d'une traite. En secouant sa tête, Epine d'Or revint à elle-même et ressentit à la fois un léger sentiment de gêne, mais surtout un certain amusement. L'impression de se voir quelques lunes auparavant lui fit frémir les moustaches amicalement. Cependant, elle savait qu'il voulait une réponse, mais comment formuler cela sans ni le choquer, ni le laisser sans réponse claire ? La chatte joua la carte de l'honnêteté, s'installa en roulant sa queue autour de ses pattes et parla d'un ton doux et calme, comme si elle racontait une histoire à un groupe de chatons.

" Oui, je suis orpheline, comme toi. J'ai perdu mes parents lorsque j'étais encore apprentie et c'était de ma faute ", elle marqua une pause pour chercher ses mots, " J'ai voulu être trop téméraire alors que j'étais bien trop jeune et je me suis trouvée fasse à un monstre sans pitié ni loi, avec des dents et des griffes plus grandes et plus tranchantes qu'aucun chat n'avais jamais vu. Fasse à une telle bête, je me serais faite dévorer si mes parents et un autre guerrier n'étaient pas intervenu. Ce jour-là, sur cinq chats parti du clan, nous ne sommes que trois à être rentrés, mon mentor, un guerrier et ce qu'il restait de moi. Pour tout te dire, je ne sais pas ce qui se disait sur moi, j'étais trop renfermée sur moi-même et trop occupée à me blâmer pour la mort de mes parents "

La chatte aux yeux d'or s'arrêta un instant, comme pour reprendre son souffle, sans quitter le matou gris des yeux. Malgré son histoire, la guerrière restait forte et se tenait droite et fière, elle espérait que ses parents, du haut de la toison argentée, l'écoutaient et étaient fièrent qu'elle partage son expérience, aussi triste qu'elle soit, avec un jeune à l'écoute et qui semblait avoir l'envie d'apprendre tout un tas de chose aussi vite que possible. Les yeux rivés vers le ciel, elle revint sur Nuage de Lune et poursuivit, un sentiment bien plus doux dans les yeux.

" La douleur s'estompe, le manque se calme, mais on y repenses chaque jour, chaque minute, chaque seconde. On ne peut qu'apprendre à vivre avec ce manque dans nos cœurs, jusqu'à ce qu'on s'y habitue "

Un rayon de soleil, perça les arbres peu vêtus et vint illuminé les yeux dorés de la femelle. Ces yeux qu'elle avait hérité de sa mère, ce rayon de soleil, elle ressentit la chaleur de sa mère contre son flanc.
Savourant ce court instant, la guerrière se redressa calmement et avança vers la rivière et avança en la longeant. Elle se retourna rapidement vers le jeune gris.

" Bien, quitte à parler, autant chasser en même temps, accompagne moi, mais si tu me déranges, je te ramène moi-même au camp, compris ? "

Kayl pour Marshmallow only
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Nuage de Lune
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nono
Âge du perso (en lunes) : 9 lunes
Messages : 33
Date d'inscription : 01/10/2017


Mer 17 Jan - 15:33









Rencontre au bord de l'eau.
✣ Epine D'Or








~ Epine d'Or & Nuage de Lune

Alors que la chatte observait Nuage de Lune avec admiration, elle lui donna un coup de patte affectueux, et le gris se mit à ronronner de joie et de fierté. Sa proie disparut ensuite sous le terre, aux côtés de celles de la guerrière. Quand ses questionnements furent dévoilés, la dorée l'observa, les yeux ronds, peut-être se remémorant les souvenirs de la perte de ses parents. Puis, elle s'assit, telle une ancienne comptant aux chatons, toujours prêt à entendre leurs épopées. Lui-même avait toujours apprécié s'allonger à leurs côtés, et rêvasser les yeux mi-clos, tandis que leurs voix calmes s'infiltraient dans ses oreilles. Désormais, l'apprenti n'avait plus le temps à ça, mais passait de temps en temps voir ceux qui avaient servi son clan quelques lunes plus tôt.
" Oui, je suis orpheline, comme toi. J'ai perdu mes parents lorsque j'étais encore apprentie et c'était de ma faute. J'ai voulu être trop téméraire alors que j'étais bien trop jeune et je me suis trouvée face à un monstre sans pitié ni loi, avec des dents et des griffes plus grandes et plus tranchantes qu'aucun chat n'avait jamais vues."
Horrifié, le matou laissa échapper un cri, imaginant sans mal la créature qu'Epine d'Or détaillait, sans doute en accentuant les pires détails. Ses poils se hérissèrent quelques secondes sur son dos, puis se remirent plats, sous ordre du félin, afin de ne pas gêner sa congénère dans son histoire. Les iris dorées de la femelle ne quittèrent pas les yeux bleus du jeune, qui n'arrivait pas à détourner le regard, trop intéressé par le conte. Ses paroles résonnaient dans toute la forêt, qui semblait s'être faite toute petite, pour écouter elle aussi.
"Face à une telle bête, je me serais fait dévorer si mes parents et un autre guerrier n'étaient pas intervenu. Ce jour-là, sur cinq chats partis du clan, nous ne sommes que trois à être rentrés, mon mentor, un guerrier et ce qu'il restait de moi. Pour tout te dire, je ne sais pas ce qui se disait sur moi, j'étais trop renfermée sur moi-même et trop occupée à me blâmer pour la mort de mes parents. Après un bref regard vers le ciel, elle poursuivit, La douleur s'estompe, le manque se calme, mais on y repense chaque jour, chaque minute, chaque seconde. On ne peut qu'apprendre à vivre avec ce manque dans nos cœurs, jusqu'à ce qu'on s'y habitue " "
Béat d’admiration devant son aînée, Nuage de Lune resta gueule bée, ne sachant que dire. Que répondre à une pareille tragédie ? Il apprécia le fait qu’elle ne fasse pas paraître sa tristesse, sans doute marquée au fond d’elle, car jamais il n’avait réconforté quelqu’un. Toujours, les autres étaient venus vers lui, sous ordre de leur meneur sans doute. Qui voudrait aller voir un chaton orphelin en train de se morfondre ? C’est comme tenter faire la discussion avec un arbre, il ne vous répondra pas. Il prit ensuite conscience que la mort de la dorée était en fait de sa faute, enfin, plus précisément de la faute de son insouciance des dangers que faisait la nature, et les autres créatures de la forêt ou des environs. Rien de très réjouissant dans tous les cas. Un frisson remonta le long de son échine, puis il allait reprendre la parole, hésitant, quand elle se leva, fit quelques mètres, et se retourna :
" Bien, quitte à parler, autant chasser en même temps, accompagne-moi, mais si tu me déranges, je te ramène moi-même au camp, compris ? "
Le gris s’empressa de suivre la guerrière, ravi d’apprendre par la même occasion des techniques différentes de chasse, sans doute moins originales que celles de Ruisseau Silencieux. Elle longea la rivière, gelée à quelques endroits, qui semblait morte, et il en profita pour se mettre à sa hauteur. Les yeux aux aguets, légèrement plus qu’habituellement, son nez ne servant malheureusement à rien, et les oreilles en avant, il se mit à embrasser du regard chaque mètre carré susceptible de cacher une proie, rien qu’une. En vain, ses iris bleues cherchèrent le moindre bout de queue dépassant d’un fourré, ou un poisson frétillant trop près du bord. Désolé pour les anciens et les chatons, il s’arqua, et baissa la tête. Troublé par le silence qui s’était créé entre eux, le félin reprit la parole, d’un murmure presque inaudible :
« Tu t’en veux ? Moi, je te trouve très forte d’avoir surmonté cette épreuve et d’en parler comme ceci. Si tu veux, on change de sujet, mais c’était un … Chien ? »
L’apprenti ferma les yeux un court instant, se demandant s’il avait eu raison de discuter aussi ouvertement avec une aînée. La honte le submergea, puis il se souvint que le code du guerrier ne dictait en rien les relations dans les mêmes clans. Pour le moment, la dorée lui rappelait sa mère, car jamais une femelle adulte ne lui avait accordé autant de signes et de gestes d’attention, ce qui lui plaisait fortement.


made by pandora.----







Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Epine d'Or
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso (en lunes) : 14 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 19

Feuille de personnage
Mentor / apprenti :
Relations :


Jeu 18 Jan - 15:39

Rencontre au bord de l'eau

ft.Nuage de Lune

La partie de chasse de la dorée et du gris semblait perdue d'avance. Pas de poisson, pas de souris ni le moindre mulot, pas même un oisillon tombé de son nid. La seule proie qui pointa le bout de son nez apparut sur l'autre rive, une souris plus que maigrichonne. Trois guerriers du clan du Tonnerre pointèrent le bout de leur truffe et l'un d'eux attrapa le rongeur en un mouvement de son corps fluide.
La chasseuse leur adressa un signe de tête diplomate, que l'un des guerriers lui rendit avant qu'ils ne disparaissent dans les buissons peu feuillus. Mieux valait évité toute confrontation dangereuse, une guerrière et un apprenti malade n'avaient aucune chance face à trois guerriers en bonne santé.
Malgré l'apparition de guerriers ennemis, le gris semblait déterminé a trouvé une proie, comme le remarqua Epine d'Or quand elle se tourna vers lui. Les yeux et les oreilles aux aguets du moindre bruit et du moindre mouvement de Nuage de Lune amusèrent la dorée, avant qu'elle ne s'y mettent également.
Alors qu'un silence brisé par les bruits de la nature en éveille s'était imposé,
l'apprenti pris la parole d'une voix peu audible, tant que la guerrière passa presque à côté de ses mots.

« Tu t’en veux ? Moi, je te trouve très forte d’avoir surmonté cette épreuve et d’en parler comme ceci. Si tu veux, on change de sujet, mais c’était un … Chien ? »

La chatte apprécia les mots du jeune et le remercia d'un mouvement de moustache. Les lunes passées lui avaient permis de guérir ses blessures les plus profondes, tout comme ce jeune chat en serrait capable un jour. La maturité permettait d'apaisé le regard des autres et la douleur que représentait la perte d'un chat proche. Nuage de Lune proposait de changer de sujet mais, peut être sans s'en rendre compte, continua sur sa lancée dans ce sujet sensible. Comprenant sa question, la dorée décida de lui répondre.

« Non ça n'était pas un chien, ils sont bien trop bêtes pour nous tendre des pièges. C'était un animal bien plus vicieux, et à mes yeux plus dangereux. Peut être n'en as-tu jamais vu d'ailleurs ? Il s'agissait d'un blaireau. »

Avant qu'elle ne puisse entendre la réponse du jeune, la dorée remarqua un léger mouvement dans un buisson. Stopper dans son élan, elle passa immédiatement en position de chasse et se glissa derrière un rocher suffisamment large pour camoufler son épaisse fourrure. D'un pas souple et léger, la chatte glissa son corps humide sur les cailloux qui longeaient la berge de la rivière pour se rapprocher de la lisière de la forêt, afin d'avoir un meilleur point de vue. Une fois plus proche, les iris dorées de la guerrière se fixèrent sur un petite queue rose qui dépassait d'un tas de feuilles aux couleurs ternes, une souris. Certainement avait-elle vu une petite graine qui l'avait attiré là, sous l’œil de la chasseuse. Celle-ci glissa langoureusement contre l'arbre derrière sa proie, le contourna, se prépara à bondir et hop ! Epine d'Or se jeta sur la souris, l'attrapant fermement entre ses crocs et pressant sa mâchoire sur un dernier couinement.
Déposant sa proie à terre en léchant le sang de ses babines, la dorée chercha son acolyte du regard avant de croiser ses iris d'un bleu profond.

Kayl pour Marshmallow only
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» cherche ami poilu pour promenade bord de mer
» Neron, pointer, vit au bord d'une autoroute, cherche FA ou adoptants(SP)
» quelles sont les plantes et fleurs qui s'adaptent dans un jardin au bord de mer?
» pension pour randonneur a la londe les maures; bord de mer
» Les bonnes adresses des agents de bord... à Paris !


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Clan de la Rivière :: La rivière-