min : 5°C   max : 18°C
saison : feuilles nouvelles
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
J'étouffe au milieu de mes chaînes, et toi, comment tu supportes ça ? ~ Avec Bikeeeeeet (Errance)



 

J'étouffe au milieu de mes chaînes, et toi, comment tu supportes ça ? ~ Avec Bikeeeeeet (Errance)

admine Sun

avatar

Vrij
Puf/Surnom : Sun, Sunny, La folle aux chats, La folle tout court
Âge du perso : 10 lunes
Messages : 18
Date d'inscription : 09/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Vrij, Mer 24 Jan 2018 - 21:42


J'étouffe


Le soleil se lève sur ma prison. Il fait beau d’ailleurs, extrêmement lumineux, et les rayons neufs embellissent l’atmosphère encore froide de cette fin de saison. Je crois qu’Errance m’attend, quelque part dans les collines du domaine de mon père. Ok, c’est pas vraiment son domaine, ni vraiment une prison. Mais c’est un des chefs, ici, et moi je suis censée apprendre la vie auprès d’Errance. Mon oncle. ouais, mon père a même pas l’time pour s’occuper de moi. Non, j’le déteste pas, mais bon, comment dire ? Je ne l’adore pas non plus, ce cher papounet. C’est surtout parce qu’il me tient enfermée. Bon il m’a pas mis des chaînes aux pattes, soyons d’accord. Mais je me sens coincée. Compressée. Aucunement libre et c’est de ça dont je rêve. Je rêve de me réveiller sans aucune obligation, sans personne qui m’attend, juste mon avenir et mes envies.

Mais ce n’est pas encore le cas, et là je dois rejoindre Errance. Ça me soûle. J’ai pas envie de m’entraîner, pas envie de me plier à ses indications et aux envies de mon père. D’autant plus qu’il a même pas les couilles de m’instruire lui même, non, il préfère s’amuser à l’autre bout des collines et me laisser son frère comme baby-sitter. C’est n’importe quoi. Je suis sûre que je compte comme du beurre pour lui, genre je suis juste un poids qu’il doit supporter et élever. Pis comme ça l’emmerde, il a son larbin de frère pour le faire à sa place. Comme si c’était le meilleur, hein, mais moi j’vous le dis, mon père c’est pas “the king” du tout. C’est “the king” de mon cul, oui. Roh c’est bon, je sais, je dois pas être vulgaire. Non mais c’est quoi toutes ces règles aussi ?! Moi je dis, vive la liberté. Je veux ma liberté. La vraie.

Bon bah voilà, je rejoins Errance. Il m’attend, là, je le vois. Droit comme un I. Comme toujours. Droit, fidèle, loyal, très à cheval sur les règles. On peut jamais rigoler avec lui. Faut toujours que ce soit comme mon père à dit, jamais déroger à ses indications, jamais faire un pas de travers. Vraiment, c’est pas marrant, et des fois il devrait un peu se décoincer du cul, mon oncle. Enfin bon. Je m’suis résignée, un peu. Alors je me pointe et je me pose devant lui, comme d’hab. La routine, cette chaîne meurtrière qui m’étouffe tout autant que le reste. J’ai hâte de la détruire. Mais l’heure n’est pas encore venue, et je suis coincée. Je lève mes yeux vers Errance, d’abord sans rien dire. Puis…

“Alors, qu’est-ce qu’est prévu aujourd’hui ?”

Soupir.

©️ Codage by Ella'


|| Et voilà J'espère que ça te convient

avatar

Errance
Puf/Surnom : Biket
Âge du perso : 37 lunes
Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Errance, Mar 20 Fév 2018 - 14:05

 


Implacable routine

Hier soir, j'ai demandé à Vrij de me rejoindre dès qu'elle serait réveillée pour qu'on puisse s'entraîner un peu. Vrij, c'est ma nièce, celle que mon frère m'a confié pour que je me charge de son apprentissage. Et je ne sais même pas pourquoi. Il voulait sans doute me faire comprendre qu'il ne m'oublie pas, que je compte toujours. Comme un larbin mais que je compte toujours. En même temps, vu le nombre de gosses qu'il produit, c'était sûr qu'à un moment donné, il allait en avoir un ou deux de trop et me les refiler à l'occasion. Honnêtement, je ne m'en plains pas, je me sens un peu seul et ça me permet de connaître un peu mieux ma nièce. Même si elle, elle n'a pas l'air enchantée d'être avec moi. Ce que je peux comprendre. À son âge on n'a pas forcément envie de se retrouver avec un vieux croûton comme moi. 

Je l'attends depuis un moment maintenant mais ça ne me dérange pas. J'aime bien rester un peu seul parfois même si en ce moment, cela me fait plus de mal que de bien. Je fixe l'horizon d'un regard absent, songeant à mille et une choses différentes. Je me demande si ma mère est encre en vie, si elle nous cherche mon frère et moi. Si elle nous aime encore. Elle me manque. 

Une voix me sort de mes pensées.

« Alors, qu’est-ce qu’est prévu aujourd’hui ? »

Elle n'a pas l'air des plus enthousiastes mais je me suis habituée à ce comportement. J'ai bien compris qu'elle n'aimait pas spécialement être sous ma garde et j'essaie de ne pas le prendre pour moi. Sans doute qu'elle préférerait être avec son père. Ou qu'on la lâche, tout simplement. Mais je n'ai pas le choix, Liberté Éphémère veut que je m'occupe d'elle, que je la forme pour qu'elle soit capable de se défendre face au monde hostile qui nous entoure. Et pour une fois, je suis d'accord avec lui, avec ce qu'il veut faire. Lorsqu'elle sera prête, je la laisserai partir, je ne compte pas l'enchaîner à moi. Je ne compte pas la retenir. Je ne suis pas mon père. 

« Combat. »

Plus concis tu meurs. 
Bon, en même temps, je n'ai pas envie de la limiter, j'ai envie qu'elle me montre ce qu'elle sait déjà faire parce que, connaissant mon frère, la petite n'est pas non plus un bon petit chaton sans défense. Je me demande si elle tient de Liberté Éphémère, lui qui excellait facilement en tout. Lui qui brillait dans tout ce qu'il entreprenait. Si un jour je viens à avoir des enfants - ce qui, compte tenu de ma vie sociale très très morte, ne risque pas d'arriver avant très très longtemps - j'espère qu'ils tiendront de leur mère et pas de moi. J'étais le mouton noir, le vilain petit canard. Celui qui ne savait rien faire et qui se faisait piétiner par son père. 
Bref.

« Fais ce qui te plaît et on avisera à partir de ça, tant que tu m'attaques. »


By Moony for Bikette only
admine Sun

avatar

Vrij
Puf/Surnom : Sun, Sunny, La folle aux chats, La folle tout court
Âge du perso : 10 lunes
Messages : 18
Date d'inscription : 09/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Vrij, Dim 11 Mar 2018 - 13:39


J'étouffe


J’sais pas ce que je fous là, en vrai. Ah bah si, c’est mon père qui veut. Mon trèèèèès cher père. Oui c’est ironique, bien sûr, enfin bon là on s’en fiche, il y a Errance qui doit m’entraîner. J’dois me plier aux règles, comme toujours, comme une petite enfant bien sage. J’ai pas envie d’être sage, moi. J’ai envie d’être libre, c’est tout. Mais j’ai pas encore eu la force de partir. C’est pour ça que je suis là, plantée devant mon oncle, qu’a l’air tout aussi heureux de se trouver là que moi. Allez, entraînons-nous dans la joie et la bonne humeur, yipiii. God que c’est ridicule. On est tous les deux les pantins de mon père. Y doit bien se marrer, des fois.

« Combat. »

Ah ouais ok, il a vraiment pas envie non plus dis donc. Bah on est bien partis pour se faire chier en beauté du coup. Youhouuuu. Mais on est faibles, comme des vraies marionnettes, alors on le fait quand même. Errance va me dire des trucs, et moi je vais écouter, et faire ce qu’il me demandera. Comme les autres fois. Et ce ne sera sûrement pas la dernière. Putain de routine. Putain de Liberté Éphémère. Merde quoi, j’ai huit lunes, j’peux vivre toute seule ! Je suis assez grande, j’ai pas besoin d’eux. J’ai besoin de personne. Seulement d’être libre. LIBRE PUTAIN.

« Fais ce qui te plaît et on avisera à partir de ça, tant que tu m'attaques. »

Ce qui me plaît ? Vas-y je me casse alors. Ah non merde, il a dit “tant que tu m’attaques”. Roh c’est pas drôle. Bon bah, tant qu’à faire, on va se défouler un peu. Je me redresse, j’observe. Je sais pas trop où frapper, enfin je réfléchis. Ok je sais bien qu’en vrai combat t’as pas trop l’time d’réfléchir, mais on va dire que c’est pas grave. Pis c’est juste un entraînement. Allez j’sais ce que je vais faire, et je me lance, en poussant un cri de guerre.

« Yaaaaaaah ! »

Et je cours vers Errance, je fais genre que je vais bondir, bien comme il faut et frapper comme il s’y attend, mais je fais un dérapage juste devant lui. La terre vole, et comme il s’y attendait pas, il en reçoit dans la gueule. J’m’arrête devant lui du coup, et je ris, parce que je peux pas m’empêcher. Sa tête god, c’est trop drôle ! J’avais raison, c’était une trop bonne idée ce mouvement, et au moins j’me suis payé une bonne tranche de rire. Roh mais pourquoi il rigole pas avec moi ? Il a vraiment aucun humour, mon oncle.

« Tu devrais voir ta tronche, haha, c’est trop drôle ! »

Et je ris de plus belle, je suis vraiment trop forte. J’ai des idées géniale parfois. Au moins, ça met un peu de piquant dans cette journée de merde pleine de routine, ça change un peu. Pis c’est bien de rire dans la vie. Paraît même que ça augmente l’espérance de vie, de rire souvent. Bon c’est vrai que pour vivre longtemps, faut déjà savoir bien se battre. Mais c’est le cas, je sais me battre moi ! J’avais juste envie de rigoler un peu. Bah quoi, comment ça c’était pas drôle ?

©️ Codage by Ella'


|| J'espère que t'as ri Moi je me suis trop amusée à l'écrire en tout cas xD

avatar

Errance
Puf/Surnom : Biket
Âge du perso : 37 lunes
Messages : 11
Date d'inscription : 09/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Errance, Lun 16 Avr 2018 - 9:16

Implacable routine

Vrij m'observe un long moment, j'imagine qu'elle réfléchit. Faudra que je pense à lui dire que si elle réfléchit trop, en combat elle se fera tuer plus vite qu'autre chose. Et si ça arrive, son père - qui est également mon frère - me trucidera pour sûr. Bah oui parce que je suis l'unique responsable de son apprentissage, ça aurait été dommage de rester pour offrir un peu de son expérience aussi. Mais bon, je vais arrêter d'y penser, ça me met en colère et aujourd'hui j'ai envie de passer une bonne journée, je n'ai pas envie d'emmerder ma nièce. Nièce qui a d'ailleurs une bien étrange tactique.

« Yaaaaaaah ! »

Un cri de guerre. Elle pousse un cri de guerre. Bon, au moins, j'ai la preuve évidente qu'elle n'a clairement pas opté pour une attaque surprise. Ou alors si elle l'a fait, ben il va falloir que je lui dise que pousser un cri pareil ça revient à dire au revoir à l'effet de surprise. Je réfléchis trop et je ne sais même plus très attention à ce qu'elle compte faire.
Je la vois s'élancer vers moi comme si elle allait me bondir dessus alors je raidis mes pattes arrières dans le but de sauter et de l'intercepter pour la mettre au sol. Sauf qu'elle juge bon de faire un dérapage et là, c'est une pluie de terre qui s'abat sur ma tronche. Ah !
Elle s'arrête sauf que là je m'en préoccupe pas, j'ai de la terre plein la gueule et honnêtement j'apprécie pas trop. Punaise je suis sûr qu'il va falloir que j'aille trouver un cours d'eau pour aller me laver sinon je vais empester les vers de terre. 

« Tu devrais voir ta tronche, haha, c’est trop drôle ! »

Et l'autre elle se marre là. Bah elle est belle la jeunesse hein !
Pfff.
Ouais bon, j'avoue, c'est drôle. Je dois avoir l'air bien con, j'ai dû, effectivement, faire une tête bien pourrie donc oui, d'accord je vois le genre. Ah bah je lâche même un rire en entendant Vrij se foutre de ma tronche de vieux ! Bon. Elle fait rien d'autre et c'est une erreur. Je bondis face à elle, profitant de son hilarité pour la faucher et poser une patte sur son poitrail pour la maintenir au sol. 

« C'était drôle oui mais en attendant, c'est moi qui ai gagné. »

Je m'écarte de ma nièce en me disant qu'elle doit me prendre pour un vieil oncle rabat-joie. En fait, si je devais être sincère, je devrais bien avouer que je n'ai pas envie de me charger de son entraînement. Ou du moins pas entièrement. C'est pas à moi de m'en charger. C'est aux parents d'éduquer leurs mômes. Sauf que si mon frère passait pas son temps à sauter toutes les minettes de tous les territoires possibles et inimaginables, il aurait un peu de temps devant lui pour s'occuper un minimum de ses enfants. Et même ça j'ai mal au coeur de le lui reprocher parce que je sais qu'il ne va pas bien, je sais qu'il souffre. Mais il ne prend en compte que sa propre souffrance. 
Sait-il que je préférerai mille fois mieux passer du temps à discuter avec ma nièce plutôt que de la former tel un bon petit soldat ?
Sait-il que Vrij ne rêve certainement pas de rester avec un vieil oncle qui se sent bien seul ? 
Elle est jeune. Certes, elle a besoin de savoir se défendre mais elle doit avoir envie de découvrir le monde aussi. J'étais ainsi quand j'étais jeune, je voulais voir mille et un paysages. Et pourtant je suis toujours là. Auprès de mon frère. De ma famille qui ne fait que s'agrandir. 

« Recommence. »

Je ne suis qu'une planète lointaine du système solaire de Liberté Éphémère.

By Moony for Bikette only


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum