min : 5°C   max : 18°C
saison : feuilles nouvelles
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Ils sont nés [Ft Orenji]



 

Ils sont nés [Ft Orenji]


avatar

Fantôme du Passé
Puf/Surnom : Biket
Âge du perso : 44 lunes
Messages : 23
Date d'inscription : 29/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Fantôme du Passé, Jeu 1 Mar 2018 - 17:20

Aujourd'hui il faut que j'aille le voir. Lui là. Lui. Histoire quand même de lui dire que ses gosses sont nés et que, clairement, je n'ai pas du tout besoin de lui pour les élever. Non sérieusement. En fait, je ne sais pas trop comment faire. Décidément, il n'y a bien qu'avec ce guignol que je suis aussi indécise ! Bon déjà, comme tout le Clan est au courant que les enfants sont nés - il serait temps d'ailleurs parce que ça fait déjà une bonne lune hein - donc ça ne devrait pas lui faire un grand choc. M'enfin bon, peut-être que c'est mieux si je finis par me manifester ? Oui ? Non ? Raaah j'en sais rien, que dalle ! Je ne sais même pas comment il va réagir. Surtout que Patte de Renard est aveugle et que Petite Illusion est... mon portrait craché caractériellement parlant. Je ne sais pas s'il voudra d'eux. Bon de toute façon, je ne compte pas sur lui pour les élever, il a sa compagne ou je ne sais quoi donc voilà, c'est pas comme si je lui demandais de s'investir à cent pour cent auprès de nos deux mioches et de clamer haut et fort être leur père. J'en ai rien à faire. En fait, on s'était quitté en bons termes mais du coup, quand il a appris qu'il allait être père sans l'avoir désiré, nos relations se sont légèrement... détériorées ? Bon ok, on se parle carrément plus mais bon, là va falloir agir en adulte - ce qui va être dur vu nos deux têtes de cons - et penser au bien des mioches. Même si bon, personnellement, j'en ai rien à foutre de leur dire ou non c'est qui leur père. D'ailleurs je ne le leur dirai pas, je l'ai décidé. Lui, il le saura parce que de toute façon, il n'est pas non plus con au point de ne pas avoir compris que les gosses que j'ai ramenés au Clan étaient les miens et donc, par extension, les siens. Enfin j'espère parce que sinon je ne suis pas rendue.
Ah ben tiens quand on parle du loup, on en voit la queue. Sans mauvais jeu de mots merci, la sienne je l'ai déjà assez vue comme ça hein, merci bien. Maintenant c'est une autre femelle qui s'en occupe mais bon, c'est pas comme si ça m'importait. Tant qu'il est heureux et qu'il me fout la paix, ça me va. Ça me fait bizarre de penser à lui comme ça. C'était mon meilleur ami avant. Avant d'être mon plan cul. Avant d'avoir les enfants. Avant qu'il ne tombe réellement amoureux. Avant. 
Et maintenant nous ne sommes plus rien que deux parents immatures qui ne s'adressent même plus la parole. 

« Ils sont nés. »

Simple et concis, je crois bien que je n'ai rien de plus à ajouter.
Mais en fait si.

« J'attends pas de toi d'être un père exemplaire ou je ne sais quoi, je ne compte pas leur dire qui tu es, j'veux pas leur donner de faux espoirs. »

Voilà, ça c'est dit, comme ça c'est clair net et précis, qu'il vienne pas m'emmerder plus tard en chouinant que je l'avais pas prévenu. Merci bien.

avatar

Ciel Ancien
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 44 lunes
Messages : 22
Date d'inscription : 20/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ciel Ancien, Lun 12 Mar 2018 - 19:53





Ils sont nés... ?

Je suis papa.


J'ai encore du mal à le comprendre. Peut-être même à l'admettre, à me l'avouer. Je vais être papa. Et des questions ne cessent de venir et de s'en aller. Qu'est-ce que je vais faire ? Est-ce que je serais un bon père ? Vont-ils m'aimer ? Est-ce que je leur dirais un jour ? Est-ce qu'un jour, je le dirais à Promesse des Eaux ? Qu'est-ce que je fais si je gaffe ? Ils vont me ressembler ? Qui sera au courant ? Et ça ne cesse de se répéter dans ma tête et depuis quelques temps, je stresse de plus en plus. Franchement, j'ai pas une tête à être daron mais je vais vraiment faire de mon mieux pour les petits. Et je vais surtout pas être comme mon père. Je vais assumer ses gosses jusqu'au bout. Ils seront à mes yeux, mes enfants. Peut-être pas aux yeux des autres et encore, ce n'est qu'un détail ça. A mes yeux, ce sera mes enfants et ceux de Fantôme du Passé. Ce sont les chatons de personne de personne d'autre.

Je ne l'ai même pas vu arriver. Je ne sais pas d'où elle est sortie. De droite, de gauche, en face de moi peut-être ? Je ne sais pas. Les yeux dans le vide, la tête dans le cul, les pensées qui se mélangent à m'en donner mal au crâne: Je n'étais pas vraiment attentif à ce qu'il se passait autour de moi. Mais elle est là, et à la simple odeur de la femelle mélangée à celui du lait, toutes mes pensées disparaissent pour se poser une seule et unique question.

- Ils sont nés.

Et sans que je puisse la poser, elle y a répondu. Un frisson parcourt mon dos et j'ai l'impression que mes pattes vont me lâcher. J'ai l'impression que je vais tomber et m'engouffrer dans un trou noir face à cette révélation. Donc, je suis papa. Je suis père de... Combien de petits ? Je ne jamais su finalement. Elle ne s'arrête pas et ne s'occupe pas de mon trouble.

- J'attends pas de toi d'être un père exemplaire ou je ne sais quoi, je ne compte pas leur dire qui tu es, j'veux pas leur donner de faux espoirs.

Oui, je m'y attendais. Je le savais même, j'étais au courant, merci Fantôme du Passé. Elle s'apprête à partir je crois, elle a fait son annonce et elle compte me laisser sur le cul, comme ça ? Non ! Ho, j'ai appris que j'étais père ! J'ai besoin de plus d'informations !
Donc avant qu'elle ne puisse s'en aller, je la retiens.

- Combien sont-ils ?

Je la regarde, de mes puissants yeux verts. Mes incroyables yeux verts qui ont fait tomber toutes les femelles de ce Clan et... Oulah. Je divague moi. Bref. Oui, je disais... Finalement, je ne sais pas combien ils sont. Peut-être qu'ils sont peu ou... Oh putain, imaginez, j'en ai 5 ! Non mais, 5 mini-moi et mini-Fantôme du Passé ?! Oh la catastrophe ! J'en accepte 3 grand max, le reste je renie.
Je rigole. mais je préfère vraiment qu'ils soient peu. Un petit, c'est cool aussi. J'ai grandi en étant fils unique. J'ai bien grandi, j'en suis pas mort. Donc un c'est bien aussi !

Et puis, à quoi ils ressemblent ? J'ai un petite mâle ? Une femelle ? Les deux ? Ou alors, deux mâles ? Deux femelles ? Vous voyez, je ne suis pas assez au courant ! Je n'ai aucun renseignement sur ce ou ces petits ! Mon regard s'éternisent sur la pouponnière. peut-être qu'ils y sont ? Vous croyez que je peux aller les voir ? Non, enfin, j'aimerais mais c'est pas une bonne idée... Plus tard peut-être.

- A quoi ressemblent-ils ?
By Moony for Orenji only


avatar

Fantôme du Passé
Puf/Surnom : Biket
Âge du perso : 44 lunes
Messages : 23
Date d'inscription : 29/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Fantôme du Passé, Sam 31 Mar 2018 - 11:40

Je croyais pouvoir partir tranquille mais non ! Monsieur a décidé de me casser les couilles et de me retenir pour discuter un peu. Le truc c'est que j'ai pas envie de discuter, merde. Je crois que je lui en veux. D'être parti. Parce que je l'aimais. Je l'aimais comme un frère, c'était mon meilleur pote, on couchait ensemble quand on s'emmerdait et puis il est parti. Au début je comprenais pas qu'il voulait complètement couper les ponts. Je croyais qu'il voulait juste qu'on arrête de coucher ensemble. C'est pour ça que j'étais d'accord. Je savais aussi qu'il allait pas bien réagir à l'annonce de la grossesse, je me doutais bien qu'il n'allait plus trop vouloir rester mon ami, me soutenir. Mais je ne pensais pas qu'il disparaîtrait complètement. À présent mon unique et si précieux ami m'apparaissait comme un lâche. Alors oui, d'une certaine manière, je lui en voulais. Je lui en voulais et je lui retirais ce droit qu'il avait avant de me casser les couilles pour comprendre des trucs qu'il était bien le seule à ne pas comprendre. 

« Combien sont-ils ? »

Ah bah tiens, il s'y intéresse maintenant ? C'est drôle ça. Sa meuf veut plus de lui donc il revient vers sa bonne vieille pote qu'a eu des gosses de lui ? Crétin. Espèce de crétin. Il croit quoi, que je vais le laisser faire si c'est le cas ? Que je vais le laisser revenir dans ma vie, non plus en tant qu'ami mais en tant que père de mes enfants ? Il rêve. Il rêve putain, je veux pas de lui près d'eux, je veux pas qu'il se rapproche d'eux. Je veux pas que mes gosses voient une figure paternelle en ce putain de lâche. Est-ce qu'il leur dira seulement qu'il est leur père ? Non. Parce qu'il n'osera sans doute pas et de toute façon, je le lui interdirai. Je veux pas que mes gosses pensent qu'ils n'ont pas de père et se rabattent sur lui. Je veux pas putain. Parce que quand il aura des gosses avec sa meuf il fera quoi hein ? Bah il ira avec les petits nouveaux, les marmots légitimes. Et les miens ils penseront quoi hein ? Qu'après leur père, c'est le remplaçant qui les a abandonnés, sans savoir que c'est une seule et même personne. 

« Deux. »

Une réponse simple et concise parce que je n'ai pas envie de susciter sa curiosité, j'ai bien envie de lui faire comprendre que je veux pas de lui autour d'eux, que ce ne sont plus ses affaires depuis le jour où il m'a définitivement tourné le dos. D'accord, j'ai pas un putain de caractère facile, d'accord, les gosses n'étaient pas prévus. Mais putain j'étais sa meilleure amie ! On faisait tout ensemble, on déconnait ensemble et on affrontait les problèmes ensemble bordel ! Et maintenant y a une meuf qui lui a fait les eux et putain j'étais content pour lui parce que de l'amour, il en méritait ce con. Il en méritait et comme des crétins on a voulu fêter ça. J'espère qu'elle est heureuse sa meuf. Je sais même pas qui c'est et ça aussi ça me frustre putain. N'a-t-il donc plus aucune confiance en moi ? Il est décidément parti bien loin le temps où on se disait tout, le temps où nous n'avions aucun secret à cacher. Où nous nous mettions à nu l'un devant l'autre. Maintenant il n'y a plus rien que les restes d'une confiance partie en fumée.
Et deux enfants innocents au milieu du chaos de la relation de leurs parents.

« A quoi ressemblent-ils ? »

J'aimerais lui dire qu'il n'a pas le droit de me demander ça, que ce ne sont pas ses affaire et qu'il n'a pas à s'en mêler comme s'il faisait encore partie intégrante de ma vie. Et pourtant je ne lui dis rien, je me tais parce que je me dis que peut-être que si je réponds à ses questions aujourd'hui, il me foutra la paix tout le reste de ma putain de vie. Je me tais parce qu'il a parfaitement le droit de savoir comment sont ses rejetons. Parce que ce sont les siens aussi et il faut bien malheureusement que je l'accepte même si je n'en ai pas la moindre envie. 

« Ils ont tes yeux. La petite est brune et a mon caractère. Le petit est roux. Plus posé. Il est aveugle. »

Peut-être qu'en lui précisant la cécité de notre fils, j'espère qu'il en sera dégoûté, qu'il ne voudra pas s'approcher de lui. Ni de notre fille quand je lui dis qu'elle a mon caractère. Il sait ce que ça implique. Il sait à quel point je peux être passionnée mais il sait aussi que je m'enflamme très vite et que je n'hésite pas à être blessante. Franchement, il n'a pas envie d'avoir à faire avec une mini moi. Déjà que je commence à me dire que mes parents avaient bien du mal avec moi petite, j'ose pas imaginer la tronche qu'il ferait en étant confronté à Petite Illusion. 

« Par contre je te préviens, espèce de crétin. J'ai pas spécialement envie que tu t'approches d'eux. Mais si tu le fais t'as pas intérêt à les abandonner comme tu l'as fait avec moi une fois que ta meuf sera aussi grosse qu'une baleine pour attendre tes rejetons légitimes, est-ce que tu m'as bien comprise ? »

J'ai pas besoin de toi pour les élever.
C'est ce que je ne lui dis pas mais je le pense néanmoins très fortement. J'ai jamais dépendu de personne et certainement pas de lui alors ce n'est clairement pas aujourd'hui que ça va commencer. J'ai pas besoin de lui pour mes enfants. Je peux très bien les élever seule parce que je sais parfaitement que j'en serai capable. Je sais être ferme comme je sais être douce et mesurée. Peut-être que je serais stricte et exigeante mais j'en ai rien à foutre. J'aurais toujours assez d'amour pour les deux. J'aurais toujours assez de temps pour m'occuper d'eux et les écouter quand ils en auront besoin. Ils sont encore jeunes et la vie de famille entre nous trois commence tout juste. J'ai pas envie qu'il vienne tout chambouler en s'ajoutant à tout ça. Et qu'est-ce que je vais leur dire moi aux enfants quand ils me demanderont pourquoi ce con vient les emmerder trop souvent ? C'est pas comme s'il était leur père, c'est sans doute un truc du genre qu'ils me sortiront. Comment je vais leur annoncer un jour que eh au fait, le mec qui venait vous voir c'était pas un pédophile persistant mais en fait leur père biologique ? J'en sais rien.
C'est précisément pour cela que je compte bien ne rien leur dire et faire en sorte qu'il ne s'approche pas d'eux.
Du moins pas trop.

avatar

Ciel Ancien
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 44 lunes
Messages : 22
Date d'inscription : 20/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ciel Ancien, Mar 17 Avr 2018 - 20:04





Ils sont nés... ?

Je suis papa.


Elle ne m’aime pas. Elle m’a aimé un jour, certes c’était amical comme amour mais un jour, on a rit ensemble. Il n’y a pas si longtemps, on était amis. Même meilleurs amis. Et maintenant, on se regarde mal, on se juge, à la limite de s’insulter. Elle m’insulte très certainement, elle pense que je suis qu’un connard ou des trucs comme ça. Elle l’a toujours dit mais elle ne le pensait jamais. Aujourd’hui, je suis certaine qu’elle aimerait me dire ce qu’elle pense et qu’elle aimerait me dire qu’elle le pense très fortement et qu’à ses yeux, je ne suis rien d’autre qu’un pauvre con. J’ai merdé, je m’en rends bien compte. J’ai merdé quelque part et ça ne lui a pas plu. On peut se dire “ Oui mais Fantôme du Passé, elle se vexe pour rien, elle fait toujours la gueule, elle est jamais contente. “ etc… Oui. Certes, c’est son caractère, je la connais. Je la connaissais du moins. Je sais sa manière de penser et d’agir, je sais ce qu’elle ressent et les personnes qu’elle apprécie. Je connais le regard qu’elle porte aux gens qu’elle apprécie parce qu’elle m’a regardé avec un regard amical, même si derrière, il y avait une insulte, je savais qu’au fond, elle m’appréciait. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Son regard a changé. Sa manière de me regarder n’est plus le même, elle me regarde comme si elle regardait une personne de sa famille. Comme si elle regardait son frère ou sa soeur. Elle déteste sa famille, ça aussi, je le sais. Elle me regarde avec tant de haine parce qu’elle n’a pas apprécié comment je suis parti, comment je l’ai lâché quand j’ai su qu’elle était pleine de moi. J’ai paniqué, d’accord ? Qui ne l’aurait pas fait à ma place sérieusement ! Qui n’aurait pas fui en sachant que son plan cul est pleine de lui ? Ok, c’était ma meilleure amie, j’aurais pu la rassurer et je sais pas trop quoi mais encore une fois, j’ai paniqué ! Je ne pouvais pas réagir correctement étant donné que je venais enfin de me caler avec une femelle que j’aime énormément et que je ne veux pas tout foutre en l’air. Non, c’est incompréhensible à vos yeux ?

Entre temps, j’ai su qu’ils étaient deux. Donc un mini-moi et un mini-elle peut-être ? Peut-être. Je ne sais pas, elle va certainement me répondre vu que j’ai demandé à quoi ils ressemblaient. Ils ont peut-être mes yeux, ou alors mon pelage. Si ça se trouve, ils ont mon caractère. Peut-être qu’ils ont ma force ou ma beauté ! Ou même les deux car mes chatons sont forcément parfait comme moi héhé. Ou… Peut-être qu’ils ont les yeux de leur mère, peut-être qu’ils ont le même pelage, la même carrure. Peut-être qu’ils ne me ressemblent pas du tout, peut-être que… Oh. Si ça se trouve, ils ont le même caractère que Fantôme du Passé. Putain, si c’est le cas, je suis bien dans la merde moi…

- Ils ont tes yeux. La petite est brune et a mon caractère. Le petit est roux. Plus posé. Il est aveugle.

A l’entente de la première phrase, j’ai souri. Donc, ils ont tous les deux les yeux verts ? Ils ont eu de la chance sur ce coup là parce que les yeux bleu glace… C’est pas moche juste, du coup quand Fanta me regarde j’ai l’impression qu’elle me regarde froidement. C’est peut-être le cas d’ailleurs. Enfin bref, mon sourire n’a pas duré longtemps. Déjà, la femelle a son caractère. AH. Je suis foutu, j’ai à faire à une mini-Fantôme du Passé ! Une, c’était déjà trop alors deux ? Je ne pense pas pouvoir survivre ! Mais bon, cette envie de mourir n’a pas duré longtemps. J’ai un fils, plus posé que la femelle. Petit détail, il est aveugle mais au fond, ce n’est pas grave. Il tient de moi, je le sens ! Il va réussir dans la vie, je te le dis ! J’ai une fille, qui a certainement un paquet de défaut et j’ai un fils aveugle. Mais au fond, qu’est-ce que je m’en fou de leurs défauts ? Ca les rend exceptionnels ! Regardez, je suis bien devenu ami avec Fantôme du Passé plus jeune, je ne vois pas pourquoi je ne devrais pas m’entendre avec ma fille ! Mon fils est aveugle et alors, il va apprendre à survivre avec cet handicap et il va y arriver parce que vous savez quoi ? Mon fils sera un battant ! Ma fille sera une chieuse mais tant mieux, au moins, elle ne sera pas blessée dans la vie, personne ne pourra lui faire du mal et c’est ça qui me rassure. Mes gosses sont parfaits.

- Par contre je te préviens, espèce de crétin. J'ai pas spécialement envie que tu t'approches d'eux. Mais si tu le fais t'as pas intérêt à les abandonner comme tu l'as fait avec moi une fois que ta meuf sera aussi grosse qu'une baleine pour attendre tes rejetons légitimes, est-ce que tu m'as bien comprise ?

Je suis quelqu’un de relativement gentil vous savez. Je n’aime pas trop qu’on me parle mal. Je n’aime pas la façon dont elle parle de ma copine. Je n’aime pas la barrière qu’elle essaye de mettre entre moi et mes enfants. Je n’aime pas ce qu’elle essaye de faire actuellement. C’est-à-dire, m’éloigner de MES gosses. JE suis leur père et même si tu ne compte pas leur dire, je compte bien être présent pour eux. Je compte bien m’occuper d’eux, leur parler, jouer avec eux, leur apporter des proies, peut-être leur apprendre une ou deux techniques comme un père le ferait avec leurs enfants. Et ce n’est pas une vieille râleuse comme toi qui va dire quoique ce soit. Tu vas rester sagement dans ton coin et nous regarder. Un jour, ils te détesteront. Pourquoi ? Parce que de toute façon, tout le monde finit par te détester. Tout le monde finit par ne plus vouloir de toi. Personne ne veut de toi et tu finiras seule, sans ami car tu n’arrive pas à t’en faire. Sans enfant, parce qu’ils seront dégoutés de toi. Et sans compagnon, parce que personne ne peut te supporter.

- Je passerais du temps avec eux, je jouerais avec eux, je ferais les activités que les pères font avec leurs enfants. Parce que JE suis leur père. Je compte les aimer. Tu ne pourras m'en empêcher.

Mon regard est froid. Avec cette petite mise en garde ridicule, je n’ai même pas pu demander leurs noms. C’est une chose que j’aurais voulu connaître, j’aurais bien aimé les nommés moi aussi mais visiblement, ça ne lui ai pas venu à l’esprit que je voulais bien choisir les noms des petits. Et puis, j’adore faire chier Fantôme du Passé. En tout cas, quand on était amis, je le faisais souvent. Si je peux la faire chier en étant proche des chatons, ça ne me dérange pas du tout.
By Moony for Orenji only



Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum