min : 5°C   max : 18°C
saison : feuilles nouvelles
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
C'est sa faute, à ma mère, à la vie, moi je n'ai rien fait ~ Atrax & Longivu



 

C'est sa faute, à ma mère, à la vie, moi je n'ai rien fait ~ Atrax & Longivu

Kayl GO

avatar

Atrax
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
message posté par Atrax, Dim 11 Mar 2018 - 11:14

Atrax n’aime pas l’eau. L’eau le terrifie, elle mouille, elle noie, elle assassine. Atrax la fuit comme la peste, s’il avait su ce qu’était la peste. Mais il ne le sait pas, personne ne lui a jamais parlé de la peste. Il se demande s’il peut sortir aujourd’hui. Il fait meilleur, le printemps revient. On ne lui avait jamais dit non plus que l’hiver dure aussi longtemps et que c’est si froid. Il l’a découvert tout seul. Il aurait bien aimé avoir une mère, pour lui apprendre tout ça. Il n’aime pas découvrir tout seul. Il pense que sa mère est morte, et c’est vrai, elle l’est peut-être. Il la cherche parfois, ou il demande. Il ne la trouve jamais, alors il pense qu’elle est morte. Le soir, parfois, il pleure. Il est seul, Atrax, et la solitude donne envie de pleurer. Il ne faut pas qu’il pleure. Il ne retrouvera pas sa mère.

Il marche dans la neige ; il se dit que peut-être, il n’aurait pas dû sortir. Il est bien chez lui, il ne veut pas sortir. Il n’a pas de raison de sortir. Le félin se glisse dans le jardin et il marche sur le trottoir. C’est ce qui est bien avec les trottoirs des humains, ils marchent dessus et déblayent la neige parfois. Il s’arrête un peu. Atrax est fatigué, il a toujours du mal à marcher longtemps. C’est à cause de ses deux pattes en trop qui ne servent à rien. Il ne peut pas prendre appui dessus et il ne peut pas les utiliser. Ce serait bien commode s’il avait réellement six pattes, comme les insectes. Lui il pense plutôt aux araignées, même si elles ont huit pattes. Heureusement qu’il n’en a pas huit.

Il regarde le chat brun. Le chat brun aussi est un chat domestique, Atrax ne le connaît pas mais il le devine. Il se demande pourquoi il le dévisage. Peut-être à cause de sa différence. Son regard est vert métallique et il est beau, son regard, à Atrax. Mais les gens qu’il croise ne regardent pas ses yeux. Ils restent rivés à ses pattes comme s’il allait se mettre à tisser une toile. Atrax aimerait bien savoir tisser une toile. Il se recroqueville parce qu’il n’aime pas les regards. Mais se faire plus petit ne le fait pas disparaître alors il n’échappe pas aux regards des autres. Atrax a peur, mais il ne sait plus pourquoi.

Il a peur qu’on le juge. Ça lui fait mal quand on le voit comme une étrange créature parce que lui n’a jamais demandé ça. Lui il voulait être normal et il ne l’est pas, et il doit subir les regards des autres en plus de sa difficulté à marcher. Non, il ne veut plus que sa mère soit sa mère, parce que c’est sa faute, à sa mère, pas vrai ? Elle aussi elle avait huit pattes, et c’était une araignée. Ou peut-être pas. C’est sa faute quand même.

avatar

Longivu
Puf/Surnom : Eevee33/Qwartz
Âge du perso : 40 lunes
Messages : 66
Date d'inscription : 20/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Longivu, Ven 16 Mar 2018 - 20:04


La neige ne fondait toujours pas… Elle était vraiment tenace, cet hiver ! Longivu espérait vraiment que le retour aux beaux jours se ferait rapidement, c’était vraiment trop long, là, et il en avait un peu marre de se cailler à chaque fois qu’il sortait faire quelque chose, c’est-à-dire… à peu près tout le temps ! Des fois, il voudrait plutôt rester dans sa maison, au milieu du bazar de son bipède, à flemmarder. Au moins, il resterait au chaud ! Mais, si jamais il faisait ça, il risquerait de s’y habituer, à ne rien faire, et flemmarderait un jour entier, puis deux, et ainsi de suite… Et il en était hors de question ! Il n’allait pas abandonner ses études comme ça !

Le grand mâle se faufila alors en vitesse à l’extérieur avant qu’il ne décide réellement de rester à l’intérieur, et, il resta un moment sur le pas de la porte, et il se perdit dans ses pensées. Où allait-il se rendre, aujourd’hui ? Il avait tellement de choix, ça devenait difficile de choisir sa destination… Il devrait se faire un emploi du temps ! Comme ça, le premier jour, il saura qu’il doit aller à un tel endroit, le deuxième jour, à un autre, le troisième jour… Et ainsi de suite. De l’organisation, ça donnait de l’efficacité ! Sauf qu’un chat, ça ne pouvait pas vraiment écrire un emploi du temps sur une feuille. Il allait devoir tout mémoriser tout seul, comme un grand…

Mais, alors qu’il allait commencer à partir, ses yeux aperçurent une boule de poils noirs, dans la neige. Longivu haussa un sourcil ; il n’en était pas très loin, elle avait l’air bizarre ? Peut-être qu’elle était malade ? Le grand chat s’en approcha rapidement, perplexe ; il devait savoir ce qu’il se passait ! Il l’interpela alors :

« Eh, salut ! Qu’est-ce que tu fa… »

Et là, Longivu écarquilla les yeux, et s’arrêta net, que ce soit de marcher ou de parler ! Il fixait le chat devant lui, et, finalement, après un court silence, il finit par dire :

« Mais ! Tu as deux pattes en plus ! C’est… vraiment… … GÉNIAL !! »

C’était tout Longivu ça… Il avait des étoiles dans les yeux, à présent ! Il s’émerveillait de tout !

« Je ne t’ai jamais vu avant, tu es nouveau dans le coin ? » demanda-t-il ensuite. « Je m’appelle Longivu ! Ça te dérange pas si je te pose quelques questions ? »

Même si, souvent, ce n’était pas vraiment "quelques" avec le chat cannelle…
Kayl GO

avatar

Atrax
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
message posté par Atrax, Sam 17 Mar 2018 - 10:18

Le jugement des autres, il aime pas ça Atrax. Il aime pas les autres, non plus, parce qu’ils se croient supérieurs à juger. Lui aussi, il pourrait juger, Atrax. Il ne juge pas. Il a l’air de s’en foutre des autres. C’est vrai, ils sont pas importants, les autres. Lui non plus, il est pas important. Qui il serait pour dire le contraire ? Personne n’est rien et il s’en fiche. Il ne se pose pas la question. Il ne sait plus trop pourquoi il est venu là alors qu’il y a de la neige. Il voulait juste sortir. Même s’il fait froid, il voulait sortir, dehors, et les humains qui s’occupent de lui, ils voudraient sûrement pas qu’il soit dehors. Atrax ne s’est pas demandé s’il allait les faire souffrir par son absence. Peut-être que s’il s’était posé la question, il serait resté, parce qu’il est sensible Atrax.

« Eh, salut ! Qu’est-ce que tu fa… »

Atrax se recroqueville, il ne sait rien faire d’autre. Ou si, il sait aussi fuir, c’est ce qu’il fait en général quand on le dévisage et il n’aime pas qu’on le dévisage. Alors il tourne le dos, et il court le plus vite qu’il peut, puis il se cache où il peut. C’est facile la vie. Il faut faire ce qu’on peut et continuer à fuir. Parfois il est pris au piège aussi, coincé parce qu’il y a des murs ou autre chose, alors Atrax attaque. C’est bien aussi, l’attaque, c’est surprenant. Atrax n’a jamais tué personne. Il se demande parfois s’il a du venin.
Les araignées en ont, du venin. Lui aussi il porte le nom d’une araignée, c’est ses humains qui ont choisi. Personne ne veut d’un chat avec six pattes, sauf eux, et il ne leur fait pas de mal pour ça. Il est reconnaissant.

« Mais ! Tu as deux pattes en plus ! C’est… vraiment… … GÉNIAL !! »

Atrax ne comprend plus, d’habitude ils le fuient, ils trouvent qu’il est répugnant. Ils jugent. Longivu aussi, il juge, puisqu’il a jugé que c’est génial. Atrax ne sait pas si c’est génial, d’avoir des pattes en trop, parce qu’il ne peut pas s’en servir et puis de toute façon, ça le rend trop étrange pour qu’il joue avec les autres jeunes du quartier.

« Je ne t’ai jamais vu avant, tu es nouveau dans le coin ? Je m’appelle Longivu ! Ça te dérange pas si je te pose quelques questions ? »

Il ne sait pas si ça le dérange. On lui pose rarement des questions et en général, si on lui demande, c’est pourquoi il est comme ça. Et Atrax il en sait rien, de pourquoi il est comme ça. Il s’est pas trop posé la question. Alors il demande en retour, pourquoi toi t’as que quatre pattes ? Et ils savent pas répondre non plus. C’est juste comme ça. Pour eux c’est normal d’avoir quatre pattes, pour Atrax c’est normal d’en avoir six, et il s’en fiche de savoir si ça l’est. Lui il est né comme ça, on lui a pas greffé des pattes après, il a l’habitude.

« Moi c’est Atrax. Si tu me demandes pourquoi j’ai six pattes, je sais pas. »

Ça répondra peut-être à sa question et alors Atrax va s’en aller, et filer et rentrer chez lui.

avatar

Longivu
Puf/Surnom : Eevee33/Qwartz
Âge du perso : 40 lunes
Messages : 66
Date d'inscription : 20/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Longivu, Sam 24 Mar 2018 - 23:45


Il s’appelait donc Atrax ! Et il ne savait pas pourquoi il avait six pattes… Longivu hocha la tête, et nota le nom du jeune chat dans sa tête, pour ne pas l’oublier. Puis, un air de réflexion s’afficha sur la figure du grand chat au pelage cannelle… Il avait tant d’interrogation dans la tête ! Mais il devait éviter de poser toutes ses questions à la fois, sinon, ça risquerait de faire fuir le pauvre Atrax ! Alors, par où commencer…

« Mais, tu les as depuis toujours, tes six pattes ? Elles ne sont pas apparues comme ça, du jour au lendemain ? »

Ce serait tout de même étrange, que des pattes poussent comme ça sur quelqu’un… La première option paraissait plus probable, du coup ! Maintenant, Longivu était concentré sur la vision d’un chat sur lequel de nouvelles paires de pattes poussaient à l’infini, et qui devenait du coup un chat mille-pattes ! Il l’imaginait gambader et courir à une vitesse folle ! Et le chat domestique en faisait, une drôle de tête, en s’imaginant ça. Ça lui ferait tout drôle, s’il voyait un jour un chat avec mille pattes !

Puis, Longivu regarda derrière lui, l’air pensif… Il n’avait vraiment jamais vu de chat à six pattes, et, vu comme le petit était recroquevillé par terre, ça devait très certainement le déranger que le grand chat vienne presque l’agresser comme ça pour lui poser des questions ! Soudain, Longivu se retourna à nouveau vers Atrax, plutôt brusquement, un grand sourire au visage, pour lui dire :

« Regarde, moi, je n’ai presque pas de queue ! »

Il désigna le restant de queue qu’il avait, un petit moignon qu’il faisait s’agiter désespérément. C’en était ridicule…

« Non mais, regarde ça ! Elle est toute petite ! Tu peux t’en moquer, si tu veux… »

Le grand chat essayait de détendre l’atmosphère comme il pouvait ! En tout cas, lui, ça lui ferait rire, ce ridicule bout de queue…
Kayl GO

avatar

Atrax
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
message posté par Atrax, Dim 25 Mar 2018 - 15:27

Mais contrairement à ce qu’il pouvait penser, Longivu n’en a pas terminé avec les questions. Lui il trouve ça génial les pattes en trop. Atrax aimerait bien lui donner ses pattes, il n’en veut pas lui. Il n’en a jamais voulu mais il a toujours fait avec, alors maintenant, lorsqu’il est seul, il ne s’en rend presque plus compte. Il n’y pense pas, à ses pattes en trop. Atrax a peur de se noyer avec la neige, mais il était seul, parce que personne ne sort lorsqu’il fait si froid, d’habitude. Il profite des jardins en étant seul. Parce qu’avec les beaux jours il ne le sera plus et ils le dévisageront encore. Atrax baissera les yeux et il tournera le dos. Il restera à l’intérieur de sa maison. C’est sûrement mieux pour lui. Il n’aime pas les regards.
Mais Longivu est là aussi, dans la neige, on ne sait pas trop pourquoi. Il a seulement décidé de sortir aussi. Et Atrax est devenu une curiosité maintenant. Il n’aime pas être au centre de l’attention, d’habitude c’est parce qu’il se fait cracher dessus, mais là ce n’est pas pareil. Longivu n’est pas méchant lui.

« Mais, tu les as depuis toujours, tes six pattes ? Elles ne sont pas apparues comme ça, du jour au lendemain ? »

Longivu pose des questions et elles pourraient sembler débiles et stupides pour Atrax. C’est ce qu’il pense au début, il se dit qu’il est un peu stupide, puis il se rend compte qu’après tout il ne peut pas savoir. Il n’a jamais vu ça alors ce n’est pas sa faute, s’il ne sait pas pourquoi et comment ça marche. Atrax pourrait lui expliquer, puisqu’il n’est pas méchant avec lui. Atrax aime bien qu’on ne soit pas méchant, lui il n’a pas décidé d’être ce qu’il est et s’il avait pu changer, il l’aurait fait.
Peut-être qu’un jour il aura assez de fierté pour dire que s’il avait pu changer, alors il n’aurait rien changé parce qu’il est fier d’être ce qu’il est. Mais voilà, il n’est pas fier d’être ce qu’il est.

« Regarde, moi, je n’ai presque pas de queue ! »

Atrax observe le félin brun se tourner et il n’avait pas remarqué, qu’il n’avait pas de queue. Il y a des races de chats qui sont comme ça mais Atrax ne les connaît pas, ces races. Lui il n’a pas de race et ce n’est pas grave. La seule chose qui l’embête c’est ses pattes en trop.

« Non mais, regarde ça ! Elle est toute petite ! Tu peux t’en moquer, si tu veux… »

Mais Atrax ne se moque pas parce qu’il sait ce que c’est de se moquer, et même si Longivu le prend à la rigolade, Atrax ne veut pas se moquer. Il observe le chat qui agite sa queue et ça bouge et on dirait presque un hamster. Atrax n’a jamais vu de hamster, mais il a déjà vu d’autres proies. Des souris, ou des mulots, mais il ne saurait pas chasser avec ses six pattes. Et puis il reste un chat domestique et faire sa tête mignonne pour avoir de la pâtée lui suffit amplement.
Atrax n’est encore qu’un chaton, il est jeune et il ne faut pas l’oublier. Même s’il a vu des choses que les autres ne voient pas à son âge, lui il s’en fiche et au fond c’est encore un chaton alors il lève sa patte avant pour toucher la queue et jouer un peu avec, puisqu’elle bouge. C’est instinctif après tout, Atrax reste un chat et peu importe le nombre de pattes qu’il a.

« C’est amusant. Tu sais monter aux arbres ? »

Il sait qu’il faut une longue queue pour l’équilibre. Lui, il a une longue queue, mais avec ses pattes il ne sait pas monter. Il aimerait bien un jour pour voir le monde d’en haut, se sentir au-dessus, fier. Il voudrait bien savoir ce que ça fait.

avatar

Longivu
Puf/Surnom : Eevee33/Qwartz
Âge du perso : 40 lunes
Messages : 66
Date d'inscription : 20/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Longivu, Sam 14 Avr 2018 - 21:49

HRP :
 


Longivu vit qu’Atrax essayait d’attraper sa queue pour jouer avec ; le grand chat sourit et continua d’agiter sa queue : c’était bien mieux de voir le chaton vouloir jouer, que de le voir recroquevillé sur le sol ! Puis il lui posa une question, est-ce qu’il savait monter aux arbres ? Longivu mit un petit temps à répondre ; il se remémorait d’abord toutes les fois où il l’avait fait, histoire d’avoir beaucoup d’anecdotes croustillantes à raconter !

« Oui, et je suis déjà monté sur plusieurs arbres ! » répondit le chat au pelage couleur cannelle. « Même si des fois je suis tombé parce que j’avais perdu l’équilibre… Heureusement, j’étais jamais très haut ! »

Il n’était pas sûr de vouloir monter très haut dans les arbres… Avec son manque de queue, tomber de haut, ça ne serait pas très bon pour son dos !

« Une fois, j’étais en train de discuter avec un chat du voisinage, quand soudain son bipède a fait sortir un chien, et d’un coup il s’est mis à me courser ! J’ai vite grimpé à un arbre avant qu’il m’arrache la fourrure, mais quand je suis arrivé sur la première branche, hop ! J’ai glissé, je suis resté un instant la tête en bas, puis j’ai lâché prise et j’ai atterri dans un tas de feuille morte… J’ai essayé de faire le mort jusqu’à ce que le chien s’en aille, c’était terrible ! »

Les chiens, qu’est-ce qu’ils étaient terribles… Et en plus, ils ne se laissaient pas très bien étudier, puisqu’ils voulaient toujours lui courir après ! S’il pouvait apprendre le langage de ces canidés, peut-être que ce serait bien plus facile pour en savoir plus sur eux…

« Tu voudrais pas monter sur un arbre, toi, une fois ? » demanda soudain Longivu à Atrax.

Il devinait avec tristesse qu’il ne devait jamais l’avoir fait… Mais il devait bien commencer un jour ! Pourquoi pas maintenant ?

« Je peux t’aider, si tu veux ! Mais d’abord, on ira pas très haut. »

De toute manière, Longivu n’était même pas sûr de vouloir escalader les arbres un peu plus haut…
Kayl GO

avatar

Atrax
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
message posté par Atrax, Mer 18 Avr 2018 - 23:33


Atrax reste malgré tout un chaton, et comme tous les chatons de son âge, parfois il ne peut pas s’empêcher de jouer. Ses Bipèdes ont compris qu’il aimait les plumeaux, alors parfois ils sortent un plumeau et l’agitent devant Atrax. Il devient dingue, il l’attaque, les pupilles dilatées. Peut-être que la queue de Longivu avait un peu ce même effet sur le jeune félin noir. Atrax s’immobilise et arrête de jouer avec la queue, sans doute pour écouter la réponse. Par politesse, parce qu’Atrax est quelqu’un de timide et renfermé, qui préfère se cacher, mais il n’en reste pas moins poli. C’est important, c’est la base d’une relation.
Atrax est poli et il écoute lorsque les autres répondent. Il ne sait plus qui lui a appris cela. Sans doute pas sa mère, puisqu’il ne l’a jamais connue. Il imagine qu’elle est morte, parfois, et cela lui apporte un réconfort paradoxal.

Mais il préfère l’imaginer morte plutôt que l’abandonnant à son triste sort, l’abandonnant à la mort, comme si lui n’avait pas le droit de connaître les joies des courses entre amis, comme il le faisait avec Offaly. Comme s’il n’avait pas le droit d’être heureux, de sourire, de se lover sur les genoux d’un Bipède. Comme s’il n’avait pas le droit d’être aimé lui, seulement parce qu’il était différent.
Alors non, il préférait encore penser que sa mère était morte, se construire un mythe, un mur pour ne pas y penser.
Il écoute seulement Longivu, parce qu’il est amusant, parce que ses histoires ont du sens, elles sont captivantes, elles font rêver Atrax et Atrax, il aime bien rêver.

Alors il écoute lorsque Longivu parle de chiens, de l’arbre, de son équilibre. Peut-être que ni Longivu ni Atrax ne pourra jamais monter au sommet d’un arbre, comme certains y parviennent. Mais ce n’est pas grave, ça ne les empêche pas d’essayer de monter sur une branche basse, quand même. Ça ne les empêche pas de vivre et d’être heureux, aussi, parce que personne n’a jamais dit qu’il fallait savoir monter haut dans un arbre pour l’être.

« Tu voudrais pas monter sur un arbre, toi, une fois ? »

Atrax le regarde avec surprise, comme s’il venait de proposer quelque chose d’improbable. Comme si une longue queue touffue venait de pousser sur Longivu. Sauf qu’il a toujours sa queue-plumeau, et Atrax préfère ça. Il aime bien la queue en plumeau du félin brun.

« Je peux t’aider, si tu veux ! Mais d’abord, on ira pas très haut. »

Atrax ne sait pas s’il doit accepter. Il se sent un peu obligé, et puis il a envie lui, de monter haut dans un arbre. Il aimerait faire comme les autres. Alors il pourra rentrer et il aimerait le raconter à Offaly, en lui disant qu’il est monté dans un arbre, mais pas tout seul. Il lui dira que c’était génial parce qu’il a pu voir le monde d’en haut, mais Atrax n’ira pas très haut, même s’il a l’aide de Longivu. Atrax il ne veut pas faire de peine à Offaly, parce qu’elle non plus, elle ne peut pas grimper.
Sauf qu’elle, elle pouvait avant, et ça pourrait être dur d’entendre Atrax qui fait des choses qu’elle ne peut plus faire. Peut-être qu’il se taira, mais il sera heureux quand même.

« D’accord ! Moi aussi je veux voir le monde d’en haut. »

Mais il sait qu’il ne pourra pas tout à fait, et il sera heureux même s’il n’est que sur la première branche, parce que ce sera la première fois. Parce qu’il aura l’impression d’avoir réussi quelque chose, dans sa vie, et peu importe s’il a besoin d’aide. Il aura quand même réussi.
Atrax se dirige vers un sapin, parce que les branches sont assez basses et l’écorce rugueuse, et ce sera plus facile d’y grimper, il le sait. Il veut faire comme Longivu, lui, et monter dans les arbres.

avatar

Longivu
Puf/Surnom : Eevee33/Qwartz
Âge du perso : 40 lunes
Messages : 66
Date d'inscription : 20/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Longivu, Mar 8 Mai 2018 - 23:54


Atrax semblait bien vouloir grimper à un arbre, en tout cas, il accepta la proposition de Longivu et se dirigea rapidement vers un sapin. Le grand chat le suivit sans attendre, tout en se posant mentalement de multiples questions. Avait-il bien fait de lui proposer à grimper à un arbre, au final ? Et s’il tombait et se blessait ? Ce serait la faute de Longivu, à coup sûr ! Pour sûr que le petit allait le détester, après ça ! Il fallait qu’il se montre très prudent, alors ! Le chat au pelage cannelle arriva à son tour devant l’arbre. Il regarda la base du tronc, puis regarda plus haut, plus haut, encore plus haut… Wah ! Il avait le vertige rien que de penser arriver tout en haut ! Enfin, là, l’objectif n’était pas de grimper au sommet… Et, même si ça avait été ça, le vrai objectif, il en était hors de question !

« Bon, euh… Déjà, il faut commencer par poser les premières pattes ! » lança Longivu.

Il leva donc une de ses pattes avant, puis la deuxième, avant de les poser toutes les deux sur le tronc. Il sortit ses griffes aussi ; l’écorce n’était pas lisse, ça n’allait donc pas être trop difficile à grimper par ici ! Atrax avait bien choisi son arbre ! Longivu regarda d’ailleurs ce dernier, il cherchait une technique qui lui permettrait de grimper facilement sans que ses deux pattes en trop ne l’embêtent ! Puisqu’il ne pouvait pas trop s’en servir… Mmmh…

« Peut-être que tu peux faire… Comme ça ! »

Le grand chat se hissa grâce à ses deux pattes avant, puis plaça ses pattes arrière sur les côtés, tenta de monter comme ça… C’était un peu fatiguant, il avait l’impression d’être une grenouille, mais en y allant doucement, ça devait être possible de grimper une certaine hauteur ! Il redescendit ensuite.

« Essaye de monter comme ça ? » proposa-t-il à Atrax.

Il le regarda, s’apprêta à se mettre en-dessous au cas où il tomberait… On ne savait jamais !
Kayl GO

avatar

Atrax
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 23/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
message posté par Atrax, Sam 12 Mai 2018 - 9:47

Atrax n’a pas besoin de plus pour être heureux, il n’est jamais monté dans un arbre et c’est un de ses rêves, alors il est heureux de le faire aujourd’hui. Longivu est curieux mais pas méchant, il veut vraiment savoir pour savoir, pour avoir plus de connaissances, et même s’il a regardé Atrax comme une bête de foire au début, c’est passé et il veut l’aider maintenant. Le chaton noir aux yeux métalliques croise le regard du félin brun. Longivu semble aimable et Atrax a confiance en lui. Peut-être pas totalement, et il ne lui racontera pas ses cauchemars et ses désirs les plus enfouis, pas encore. Un autre jour, peut-être.
En attendant, il veut seulement grimper dans cet arbre sous lequel il se trouve, cet arbre à l’écorce rugueuse, pas trop haut.

« Bon, euh… Déjà, il faut commencer par poser les premières pattes ! »

Atrax observe Longivu, qui s’étire en posant ses pattes avant plus haut, et l’imite. Ce n’est pas compliqué, jusque là. Atrax n’a pas un sens de l’équilibre formidable, ses pattes en trop ne cessent de le déséquilibrer. C’est pour ça qu’il n’a jamais essayé de grimper dans un arbre. Il sait que c’est inutile, et il ne veut pas se faire mal en tombant. Pourquoi prendre le risque de tomber alors qu’il suffit de ne pas essayer de monter ?
Aujourd’hui c’est différent, parce qu’il n’est pas seul et qu’il peut se permettre d’aller sur une branche pas trop haute, d’où il pourra redescendre sans problème.

« Peut-être que tu peux faire… Comme ça ! »

Le mâle brun parvient à se hisser avec sa technique. Il est dans une position assez ridicule, et si quelqu’un les voit, peut-être qu’il se demandera ce qu’ils font. Peu importe. Un félin sans queue qui grimpe comme une grenouille pour montrer l’exemple à un chaton qui a deux pattes en trop. Le spectacle vaudrait la peine d’être vu, mais Atrax préfère leur tranquillité.

« Essaye de monter comme ça ? »

Atrax hoche la tête et plante ses griffes dans l’écorce de l’arbre. Il prend appui sur ses pattes arrière pour se donner de l’élan, afin d’escalader la première longueur de queue. Lentement mais sûrement, il parvient à grimper peu à peu, prudemment. Ce n’est pas si compliqué, finalement. Il rampe encore un peu, se hisse sur la branche qui est déjà assez haute pour lui. Il surplombe presque le jardin et observe le monde depuis sa branche. Il semble fier et heureux, de là-haut. Peu importe s’il n’est pas très haut, et peu importe s’il ne pourra jamais escalader plus haut que ça, parce qu’il a réussi, grâce à Longivu.

« Regarde, je suis au-dessus du monde ! »

Il surplombe les buissons de peu, mais c’est la première fois qu’il est aussi haut. Du moins par lui-même, puisque le premier étage de sa maison ne compte pas vraiment. Les escaliers ne posent pas de problème, ce ne sera jamais pareil qu’escalader un arbre seul ou presque.
Mais à présent il faut redescendre - chose à laquelle Atrax n’avait pas vraiment pensé. Il s’approche du tronc, tente tant bien que mal de s’y agripper, et finit par déraper et glisser le long pour s’écraser sur Longivu.
Le chaton se redresse et s’ébroue ; décidément, il déteste la neige. C’est froid, ses poils sont trempés. Mais peu importe, il est parvenu à grimper dans cet arbre.

« Merci Longivu, c’était génial ! »

Sans lui, il n’aurait pas osé, et sans lui, il n’y serait jamais parvenu. Le regard d’Atrax brille et c’est rare, mais aujourd’hui il est heureux d’avoir fait cette rencontre. Après tout, peut-être que tous les félins ne lui veulent pas du mal. La prochaine fois, Atrax sera plus enclin à faire des rencontres et à discuter.


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum