min : 25°C   max : 40°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
if i stay itwont be long 'till im burning on the inside - nuage du lion



 

if i stay itwont be long 'till im burning on the inside - nuage du lion


avatar

Étincelle Nocturne
Puf/Surnom : Luny
Âge du perso : 42 lunes
Messages : 7
Date d'inscription : 15/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Étincelle Nocturne, Ven 16 Mar 2018 - 20:40

Partie.
Tu es partie.
Tu es partie, tu l’as suivi et tu n’es jamais revenue, tu m’as laissé tout seul avec notre mère dans le Clan, et maintenant maman est morte parce que tu es partie et qu’elle est tombée malade, malade de désespoir, mais fallait qu’elle rende ça plus acceptable alors le mal vert s’est éprise d’elle et elle est morte. Alors moi, je suis seul. Moi, je suis là. Moi, j’ai la rage. La rage brûle mes veines et je veux détester le monde entier pour pouvoir le faire comprendre. Parce que je dois extérioriser avant de mourir de l’intérieur, de finir comme maman, de finir comme elle et de ne plus exister. Parce que j’ai mal et que tu nous as trahi. Tout revient toujours autour de toi, tu as remarqué ? J’aimerais ne plus rien ressentir, tu ne me manquerais plus et je ne me sentirais plus aussi vide, aussi trahi et vidé de tout ce que j’avais, chaton. Et maintenant, je suis empli de rage, de haine. Et maintenant, je veux te voir souffrir autant que moi, maintenant je veux que ton regard se plante dans le mien, et qu’il soit rempli de la plus grande des détresses et que tu aies mal, je veux que tu aies tellement mal, encore plus que moi, juste pour que tu puisses comprendre l’ouragan qui est passé tout ravager après ton départ.
Par ta faute.
Parce que c’est toujours ta faute.
Toujours.

Ce n’est jamais celle des autres, juste la tienne. Tu as tout détruit et avec ton départ, je n’ai pas pu faire face à ce mentor alors il a tout volé ce qu’il me restait et maintenant que je suis guerrier, je ne peux pas m’empêcher de le faire vivre à un autre pour un peu me sentir moins seul, parce que j’ai trop mal et j’ai trop de rage. Je veux les faire souffrir. Je veux tous les faire souffrir pour que je ne sois plus le seul à crever silencieusement, dans le plus grand des secrets et à toujours mourir de rage, de haine, je veux qu’ils aient tous autant mal que moi. Je veux remplir leur coeur de haine. Et je veux remplir le tien de désespoir, que tu meurs comme maman, parce que tu as volé la vie de maman, tu comprends ça ? C’est ta faute et je vais jamais pouvoir te le pardonner. Je l’aime, maman et je t’aimais, mais par ta faute, j’ai tout perdu. Alors maintenant, je veux que tu te retrouves dans le même état que moi. À vouloir tous les tuer, tous les faire souffrir, à haïr le monde entier et ne pas te supporter toi-même. Ne pas supporter ce que tu es devenue. Je veux que tu ressentes tout ça. Oh que oui, c’est tout ce que je désire. Tu vois, je suis guerrier et je ne pense qu’à la vengeance alors que je devrais penser au bien du Clan. Pas à toi. Pas à ma vengeance. Pas à tous les détruire. Je suis un monstre. Et c’est de ta faute.
Ta faute.
Tu comprends ?
Toujours ta faute.

Et le soleil est levé. Tous les chats devraient être occupés, mais je vois ce chat là qui ne l’est pas, je vois Nuage du Lion et je m’approche de lui et je suis tellement énervé et en colère, la haine est partout dans mon coeur. C’est de ta faute et les autres paient pour toi. Je m’approche de lui et je ne sais même pas ce que je vais faire, ce que je vais dire, je sais juste que la haine coule à flots dans mes veines et que je ne sais pas me gérer parce que je suis devenu un monstre au fil des lunes. Par ta faute. Parce que tout est toujours de ta faute. Et je regarde cet apprenti qui n’a jamais rien demandé et je regarde cet apprenti qui ne me demandera jamais rien et qui va juste subir. Subir ce que je suis devenu, ce que je hais et que jen e peux changer. « Viens. Faut chasser. » Et sans doute que la partie de chasse sera terriblement difficile et haineuse.


Luny

Pleasure to meet you, but better to bleed. Tear you to pieces and rip your appart. Honest to god, I will break your heart. One night of the hunter, one day I will get revenge, one night to remember, one day it'll all just end.  


avatar

Lion des Mers
Puf/Surnom : Aido
Âge du perso : 14 lunes
Messages : 39
Date d'inscription : 21/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Lion des Mers, Ven 16 Mar 2018 - 21:19


Le début du cauchemar.

Feat Luny

Il ne fait pas beau aujourd’hui, il ne fait jamais beau en ce moment. Il y a de la neige partout, les nuages recouvrent le ciel. Mais il ne neige pas. Il fait tout simplement blanc et gris partout autour de moi et je me sens perdu, perdu au milieu de tout ça. Les couleurs sont claires et me font mal aux yeux, elles sont trop lumineuse, beaucoup trop lumineuse.

C’est étrange, parce qu’avant j’étais un vrai putain de connard. J’avais tellement mal, tellement la rage que je rejetais la faute sur le monde entier. je faisais payer mon malheur à mon frère, Nuage du Démon alors que lui il avait déjà mal. Mais en même temps, on va pas se mentir, mais il est quand même un peu con Nuage du Démon. Maman l’aime, mais il refuse de le voir pour je ne sais trop quelle raison. Peut-être a-t-il peur d’aimer ? je sais pas, c’est étrange et je n’arrive pas à comprendre. Moi je demande que ça, être aimé. Et lui, haha et lui ? Lui il ne veut pas de son amour, il se tue lui même. Moi je n’ai pas besoin de m’en prendre à moi même pour me détruire, maman le fait pour moi. Et papa ? papa, toi que je ne connais même pas ton prénom mais putain où est-ce que t’es ? Est-ce que t’es mort ou t’avais juste trop peur d’assumer tes gosses ? Remarque, peut-être que c’est mieux en fait que je ne te connaisse pas. Si ça se trouve t’es un putain de gros connard qui m’aurait fait encore plus mal que je ne souffre déjà. Mais, je ne pense pas. Pourquoi est-ce que maman te regretterait tellement sinon ? Ça se sent, ça se sent quand quelqu’un te manque atrocement. Ça se voit dans ses yeux quand elle me regarde, ça se voit qu’elle le voit à travers mon être. Je dois lui ressembler, terriblement lui ressembler pour qu’elle me déteste à ce point là. Mais pourquoi, pourquoi est-ce qu’elle a l’air de tellement te regretter ? Soit tu n’assumais pas, soit tu es mort.

«Viens. Faut chasser.»

Froid. Dur. Glacial.
Haha.
Qu’est-ce que j’aurais aimé t’envoyer chier, te dire d’aller te faire voir jusque parce que je n’ai pas envie de sortir. De voir et de parler avec quelqu’un. Mais je n’ai pas le choix. Alors je me lève et je te suis

Jamais je n’aurais dû te suivre,
C’était la plus grande erreur de ma vie,
Tu vas me détruire, m’anéantir, piétiner mon âme.


©️ Codage by Ella'

avatar

Étincelle Nocturne
Puf/Surnom : Luny
Âge du perso : 42 lunes
Messages : 7
Date d'inscription : 15/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Étincelle Nocturne, Mar 29 Mai 2018 - 2:07

if i stay it wont be long 'till im burning on the inside



Je le regarde. J’écume de rage, de haine, de rancoeur et je te hais tellement que j’ai envie de m’excuser auprès de lui. Auprès de ce novice qui n’a rien demandé parce que je sais. Je sais qu’il sera celui qui prendra toute cette haine qui vit dans mon coeur, dans mon âme, je sais que c’est lui qui sera l’être qui subira cette explosion, mon explosion. L’explosion de tout ce que tu as créé, il sera l’objet de l’ouragan que je suis, du monstre que je suis devenu par ta faute. Par ta faute, pas celle des autres, uniquement la tienne parce que c’est toujours la tienne. Tu as tué maman et tu m’as transformé en un monstre. Un pur et simple monstre qui va prendre en chasse un félin qui n’aurait jamais dû me connaître, qui n’aurait jamais dû me rencontrer, jamais dû. Tout simplement. Tu n’aurais jamais dû vivre.
Un monstre, tu comprends ?
Tu as fait de moi un monstre et maintenant, un apprenti va en pâtir parce que je ne me contrôle plus, parce que je ne suis plus rien d’autre qu’une tempête intense qui ne s’efface pas, qui ne s’en va pas. Je te hais et je ne peux pas t’oublier parce que tu as simplement tout détruit. Tu le comprends, ça ? Ce n’est pas compliqué. Tu as tout détruit. Parfaitement, tu m’as compris. Tu as tué maman. Tu m’as tué. Parce que je ne suis plus moi. Je suis juste un monstre. Et les autres vont vivre avec le monstre que je suis devenu parce que je ne sais plus comment me contrôler et que les autres devraient me fuir.
Je te déteste.
Mais reviens. Parce que je ne peux pas m’empêcher de désirer te voir revenir, je ne peux pas m’empêcher de désirer te revoir en espérant que tu puisses tout réparer, mais tu ne pourras jamais ramener notre mère à la vie. Non. Jamais. Alors je veux te voir souffrir comme moi. Je veux te transformer en un monstre comme tu l’as fait avec moi. Je veux que tu meures à petit feu comme je l’ai fait, je veux que tu ne vives plus que comme une carcasse. Tu ne mérites que l’enfer. Et je veux te faire subir l’enfer. Tu ne mérites que ça et tu te dois de vivre ce que tu mérites. Je te hais plus que tout au monde.

Il me suit et je n’arrête pas de me dire que jamais il n’aurait dû me suivre. Non. Jamais. Il aurait dû foutre le camp, ne jamais venir, ne jamais me suivre. Pourquoi l’a-t-il seulement fait ? Il va être détruit. Je vais le détruire tout simplement et je le sais, mais je ne peux pas m’empêcher de le faire. Je l’ai dit, je ne me contrôle plus. Plus du tout. Alors j’avance et je me dirige vers la rivière parce que l’on pourra pêcher… et il finira sans doute par tomber dans l’eau même s’il sait pêcher. Je deviens mon ancien mentor. Pauvre Nuage de Lion. Il n’a rien demandé de tout ça. Mais je n’ai rien demandé moi non plus, alors qu’il endure. Qu’il souffre. Il n’en sortira que plus fort ou alors il deviendra un monstre.
Comme moi.
Nous arrivons à la rivière et je m’approche de l’eau. Je me place correctement et j’attrape un poisson du premier coup. C’est normal. Je sais comment pêcher. J’ai appris à pêcher malgré des obstacles vivants après tout, j’ai appris à me débrouiller. C’est ainsi. Il va apprendre ou il va couler. Il n’a pas le choix. Je ne suis pas son mentor, mais je deviendrais son pire cauchemar comme tu as été le mien, comme tu es toujours le mien, monstre que je suis par ta faute. Toujours et toujours ta faute. Je te hais. « eh ! pêches. On va pas attendre que la rivière soit glacé. »
Je suis désolé.
Tu vas devenir un monstre. Comme elle a fait de moi un monstre, je vais faire de toi un monstre, c’est une boule de neige, je suis désolé.
Je ne voulais pas. Crois-moi.

Codage par Libella sur Graphiorum


Luny

Pleasure to meet you, but better to bleed. Tear you to pieces and rip your appart. Honest to god, I will break your heart. One night of the hunter, one day I will get revenge, one night to remember, one day it'll all just end.  


avatar

Lion des Mers
Puf/Surnom : Aido
Âge du perso : 14 lunes
Messages : 39
Date d'inscription : 21/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Lion des Mers, Dim 3 Juin 2018 - 14:49


Instinct

Feat Luny

Son regard se pose sur moi et je sens de la rage, de la colère plonger sur moi. Pourquoi me regarde-t-il comme ça ? Qu’est-ce que j’ai fais ? C’est pourtant la première fois qu’on se voit, qu’on se croise, qu’on se parle et pourtant il a déjà l’air de me détester plus que je ne déteste n’importe qui dans ce camp. Puis il se retourne et s’avance et je le suis, sûrement comme un con. Pourquoi est-ce que je le suis ? Je devrais me barrer en courant dans le sens inverse vu comme il a l’air d’écumer de rage. Je ne sais pas vraiment si j’ai peur de lui, enfin peut-être un peu sûrement car mon instinct me hurle de ne pas le suivre. Mais la curiosité m'a piqué, j’ai besoin de le suivre, d’en savoir plus même si j’ai conscience des quelques risques que je prends. Enfin, je ne suis pas vraiment sûr de prendre des risques sachant qu’il est tout de même un membre de mon clan, il ne me fera aucun mal. Remarque, il y a déjà eu des meurtres, c’est pas nouveau. Vous croyez qu’il est un meurtrier ? Ouais non je pense pas, enfin… Il y a quand même eu beaucoup de meurtres ces derniers temps. Bec de Geai, Halo de Lumière, Griffe d’Hiver, Lumière Angélique…. Et si c’était lui depuis le début ? Non, non on aurait reconnu son odeur sur les corps. Puis d’après Baie d’Oranger, ce n’était pas quelqu’un du clan. Ouais mais est-ce qu’on peut faire confiance à Baie d’Oranger ? Sûrement, mais après elle est un peu…. Dérangée ? Elle a une araignée au plafond moi je pense depuis la mort de son compagnon et de sa meilleure amie. Le pire c’est qu’elle est enceinte, alors vraiment je plains ses futurs gosses. Le pire dans tout ça c’est que ce ne sont même pas les enfants de Bec de Geai puisque le mâle est mort bien avant que Baie d’Oranger tombe enceinte. Sauf que Baie d’Oranger était folle amoureuse de Bec de Geai donc jamais elle ne serait aller avec un autre mâle, puis qu’y voudrait d’elle maintenant qu’elle est dans cet état ? Tout le monde dans le clan a peur d’elle, même Étoile d’Équinoxe ne sait plus s’y prendre avec elle. Ce qui est sûr c’est que ces chatons n’auront pas de père, tout comme moi et sûrement une mère qui ne les aimera pas vu les circonstances.

On s’approche de la rivière et je reste méfiant vis à vis du grand guerrier. Je ne le sens pas, il y a quelque chose qui ne va pas mais je ne sais pas quoi, quelque chose dans son comportement qui laisse à croire qu’il prépare quelque chose. Vous croyez qu’il va me tuer ? Non ouais je pense pas, quand même pas, puis il y a plein de patrouilles partout à cette heure là. Si il me tue et que je hurle, il sera cramé à 100% surtout que on nous a vu partir ensemble. Enfin bref, c’est sûrement mon imagination.

Étincelle Nocturne se penche au dessus de la rivière et d’un seul coup, il plonge sa patte à l’intérieur et en ressort aussitôt un énorme poisson. Faut le reconnaître, il est bien plus fort que moi à la pêche. Moi je galère à chaque fois, je suis bien meilleur au combat qu’à la pêche.

« eh ! pêches. On va pas attendre que la rivière soit glacé. »

Je m’avance vers le bord de l’eau. Je sens son regard me brûler le pelage, son regard me gêne. Je ne me sens pas bien, j’ai trop chaud. Alors je me penche au dessus de l’eau, guettant l’apparition d’un poisson. Puis je plonge ma patte lorsqu’une carpe fait surface mais la rate complètement. Puis je me tourne vers Étincelle Nocturne, le grand et imposant guerrier, totalement mort de honte devant mon si grand echec.

©️ Codage by Ella'


avatar

Étincelle Nocturne
Puf/Surnom : Luny
Âge du perso : 42 lunes
Messages : 7
Date d'inscription : 15/02/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Étincelle Nocturne, Jeu 26 Juil 2018 - 8:59

if i stay it wont be long 'till im burning on the inside



Quelque part, je te cherche des yeux. Comme si tu allais revenir, comme si tu allais prendre le risque de pointer le bout de ton museau sur les terres du Clan de la Rivière, tes anciennes terres, les terres de ton ancien clan, de ton ancienne maison, de ton ancien foyer. Mes yeux te cherchent aux travers des fossés, des buissons, de tous les petits recoins dans lesquels on pourrait se cacher, comme si tu étais prête à bondir sur moi comme nous le faisions pour jouer. Je te cherche encore aujourd’hui après autant de temps même si je sais que c’est ridicule parce que tu ne reviendras pas, tu ne seras jamais là, sur les terres, tu ne prendras jamais la peine de faire acte de présence à nouveau. Non, t’es partie, t’es partie et c’est tout, t’es partie et t’es pas revenue, j’t’ai attendu et tu m’as fait attendre, parce que jamais tu n’es revenue et maman est morte. Maman est morte parce que t’es partie avec papa, et que tu nous as laissé. Maman est réellement morte et moi, tu m’as tué en me faisant devenir un monstre. Tout est de ta faute. Tout est de ta faute et tout le sera toujours. Aujourd’hui, je ne suis plus le frère que tu as aimé. M’as-tu seulement aimé ? J’en doute. Tu serais revenue. Tu aurais réalisé que tu m’aimais trop et tu serais revenue. Tu es jamais revenue. Tu es restée là-bas, j’sais pas trop où, je sais pas pourquoi, tu m’as abandonné. Je te hais pour ça. Je te hais pour tout. Pour tout ce que tu es, tout ce que tu as fait et je te hais parce que je ne suis pas capable de t’hair réellement, au plus profond de moi, mais qu’est-ce que je t’en veux, à un point tel que ça me ronge, que ça me détruit, que ça me mine et que ça me remplit de haine et de rage.

Je ne suis pas capable de ressentir autre chose que ça, de la haine et de la rage, c’est intense, c’est épuisant, ça ne me quitte pas et j’aimerais ne pas être celui que je suis devenu, mais je dérape, je déraille, je ne suis plus rien d’autre que la marionnette du temps. Et quand j’explose, je deviens un monstre, et quand j’implose, je suis le monstre. Je suis un monstre en permanence - ou presque, je suis un monstre et je ne serais jamais rien de plus qu’un monstre. Tout est de ta faute, tu sais ? Tu es partie. Tu n’es pas revenue. T’es partie en me laissant ici, tout est de ta faute et je veux te le faire comprendre, te le faire sentir, je veux que tu sentes à quel point tu as fait une erreur, je veux que tu t’en veuilles, que tu finisses par te détester autant que je me déteste d’être devenu celui que je suis, de ne pas être capable de me gérer, de ne rien contrôler de mes agissements, parce que la rancune me guide, guide mes gestes et que je ne suis même pas maître de moi-même. C’est tellement honteux, n’est-ce pas ? Mais encore une fois, les mérites te reviennent et je vais t’en faire prendre conscience, je vais te faire pleurer jusqu’à ce que tes yeux soient un désert, je vais te faire pleurer à ne plus pouvoir respirer. Je te promets que tu vas ressentir tout ce que je ressens.

Et je le regarde. Je m’en veux déjà. Parce que je sais qu’il sera victime de ce que je suis devenu, de ma haine et de ma colère, de mes désirs sombres de vengeance, vengeance envers toi, mais tu n’es pas là alors les autres prennent pour toi et je n’arrive pas à me contrôler. Je ne suis pas mauvais, si ? Si. Je suis totalement mauvais, mais je ne suis pas foncièrement mauvais, c’est différent. Je suis juste devenu mauvais, je ne suis pas né ainsi. Je le vois rater sa proie et j’éclate de rire. C’est normal, pourtant, de rater des proies de temps en temps et en plus, ce n’est qu’un apprenti, il n’est même pas guerrier, alors c’est totalement normal, mais non, j’éclate de rire et je sais que ça va l’humilier, mais c’est le but au final, involontairement, je sais même plus comment me différencier. Je sais plus. Je sais que le monstre que je suis a voulu l’humilier, mais moi, non, je veux pas vraiment, je ne contrôle juste pas. Je ne contrôle plus. Par ta faute. « Sérieusement, ton mentor t’a rien appris ? J’ai pas envie de me charger de l’entraînement d’un mioche moi. » Je m’approche de l’eau comme si j’avais envie de pêcher, de lui montrer comment faire, de lui donner une leçon de pêche pour l’enfoncer encore plus dans la honte et l’humiliation, mais au dernier moment, je lui fauche les pattes et je le regarde glisser dans la rivière. « Il t’a appris à nager au moins ? Ne nous fais pas honte, j’t’en prie. » Ma voix est moqueuse. Je m’entends de loin.
Est-ce réellement moi ?

Codage par Libella sur Graphiorum


Luny

Pleasure to meet you, but better to bleed. Tear you to pieces and rip your appart. Honest to god, I will break your heart. One night of the hunter, one day I will get revenge, one night to remember, one day it'll all just end.  



Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum