min : 25°C   max : 40°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Darling, stars are shining whenever you’re with me. [ft. Aido]



 

Darling, stars are shining whenever you’re with me. [ft. Aido]

Equi admine

avatar

Rive Désertique
Puf/Surnom : Equitable
Âge du perso : 58 lunes
Messages : 118
Date d'inscription : 27/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Rive Désertique, Dim 1 Avr 2018 - 17:54


 
ft. Aido

 
 
Darling, stars are shining

 
Je suis heureux. Il fait beau, le soleil de lève et c’est franchement magnifique. Et aujourd’hui, je vais voir les miens. Mes chatons. Parce que je suis père, depuis maintenant 12 lunes. Il y a de cela quelque temps, jamais je n’aurais cru que Douce Lueur puisse m’aimer un jour. Et puis, voilà le résultat. Trois magnifiques boules de poils étaient nées. Je me dirigeai vers la tanière des guerriers, et j’entrai à l’intérieur, et je vis Élégance Florale, qui était là. Ce qu’elle ressemblait à sa mère, s’en était frappant. Je souris et vint me coller à elle en ronronnant. Je suis si heureux de les avoir. Mes enfants sont magnifiques. Et la ressemblance d’Élégance Florale et Douce Lueur est toujours autant frappante, j’en suis surpris à chaque fois. Ses petites prunelles vertes savent capter mon âme.

« Bonjour, Princesse. Comment ça va, aujourd’hui ? Ça te dit de venir voir le levé de soleil avec moi ? »

Je sors dehors et je m’assoie face au ciel, pensif. Malgré le fait que le soleil se lève, certaines étoiles illuminent encore le les cieux. Ma fille est mes étoiles. Elle est mon ciel étoilé à elle seule. Parfois, je me demande si je suis vraiment un bon père. Je me suis pas le meilleur en tout cas, ça c’est certain. Je n’en ai jamais eu d’autres. Et Chouette Effraie ne pouvait pas plus me conseiller. Du coup, j’ai appris de moi-même. Peut-être que mes experts diront que je n’ai pas élevé mes gosses de la meilleure façon qui soit. Qu’il ne faut pas les gâter autant, qu’il ne faut pas les laisser s’énerver quand ils veulent, que la discipline est très importante et surtout en tant que père. Mais au moins, j’ai le mérite de les avoir vu grandir en leur offrant de l’amour paternel. Et maintenant, ils sont guerriers.

Je suis si fier d’elle. Dire qu’il y a de cela quelque temps, elle traînait encore dans la pouponnière. Ça me faisait un choc de la voir grandir aussi vite, mais je suis tellement heureux. Je sais qu’elle deviendra quelqu’un de bien. Ma fille a tellement de qualités à l’intérieur d’elle, tout comme Coyote de Marbre et Poussière de Lune. Et je veux profiter d’eux, le plus que je le peux. Alors, je l’invite à me suivre à l’extérieur. Elle n’est pas obligée, elle peut tout bonnement refuser. Mais Élégance Florale n’a jamais décliné un moment père/fille. Plus tard, peut-être qu’elle me remplacera. Elle trouvera l’amour et je ne serai alors je ne serai que son père, et plus son héros. Mais pour l’instant, elle est jeune et je veux profiter d’elle au maximum. D’elle et de ce levé de soleil qui est juste parfait.


 
©️️ Codage de Sun pour Equi ♥️ seulement



Petite Rive ~ Nuage d'une Rive ~ Rive Désertique

Rivy est maladroit en #4E2F00

avatar

Élégance Florale
Puf/Surnom : Aido
Âge du perso : 17 lunes
Messages : 79
Date d'inscription : 17/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Élégance Florale, Lun 16 Avr 2018 - 12:23




Je t'aime tellement papa.




Il fait encore nuit tout autour de moi alors que mon esprit s’est déjà réveillé, avant que le soleil apparaisse le sommeil m’avait déjà quitté et mon esprit s’enflamme déjà dans des milliards de questions. J’en ai marre, je n’en peux plus, je n’arrive pas à les stopper et ça fait des jours qu’elles tournent encore et encore dans mon esprit. J’ai l’impression que je vais exploser, que ma tête va céder sous toutes ces pensées. Je me lève et je vais me coucher au milieu du camp, attendant désespérément que le soleil se lève. J’en ai marre de toute cette noirceur, j’ai besoin de voir la lumière, de sentir la chaleur qui émane du soleil sur ma fourrure. J’ai juste besoin de me dire que le soleil peut encore se lever sur mon monde, que je ne suis pas seule face aux ombre, que la lumière est là pour être avec moi. Parce qu’en ce moment, j’ai l’impression que je vais sombrer inutilement dans des pensées que je pourrais ne pas posséder. Parce que je pourrais être heureuse, mais que je ne sais pas pourquoi j’y arrive pas. Vous croyez qu’il y a un truc qui cloche chez moi ?

Je suis toujours assise au milieu du camp, immobile alors que de chatons, apprentis et guerriers naviguent tout autour de moi. Parfois, je croise un ou deux regards et je sens qu’ils se demandent ce qu’ils font. Mais j’en ai rien à faire. C’est étrange parce que j’ai l’impression de me rendre compte de tout un tas de choses. Par exemple, hier encore je pensais être une princesse de ce clan alors que la vérité c’est que la moitié du clan ne me supporte pas ou s’en fous complètement de ma gueule. Mais à quoi je pensais sérieusement à me croire supérieur au reste du monde ? Pendant douze lunes, les douze premières de toute ma vie, j’ai pensé ça. Bah putain, j’ai raté beaucoup de chose je crois.

« Bonjour, Princesse. Comment ça va, aujourd’hui ? Ça te dit de venir voir le levé de soleil avec moi ? »

Je sursaute légèrement à l’entente de la voix de mon père et je tourne la tête vers lui. Le soleil n’est pas encore levé, il fait claire mais le soleil n’est pas encore là, ce ne sont que ses rayons qui sont venus chasser les ténèbres pour qu’il puisse venir en toute sécurité. Je l’aime mon père, il est tellement génial.

« Oui ça va, et ouais ça me dit bien. »


Ça va ? Je sais pas en fait papa. Vous croyez que si je lui pose la question il saura quoi me répondre exactement à ce qu’il m’arrive ? Ouais non, je ne pense pas en fait. Je ferais peut-être juste mieux d’attendre de sortir de cette période, je suis sûr que ça ira mieux dans pas trop longtemps.
Alors je commence à marcher pour suivre mon père et je m’assois juste à côtés de lui, pelage contre pelage. Mon père a une odeur rassurante et je me sens en total sécurité près de lui. Il est tellement génial mon père et je l’aime tellement.



Codage by Ella'
Equi admine

avatar

Rive Désertique
Puf/Surnom : Equitable
Âge du perso : 58 lunes
Messages : 118
Date d'inscription : 27/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Rive Désertique, Ven 11 Mai 2018 - 2:16


 
ft. Aido

 
 
Darling, stars are shining

 
Serait-il judicieux d’affirmer que ma fille est parfaite ? En soit, personne n’est parfait. Cependant, pour moi, mes enfants sont les meilleurs. Ils sont tellement beaux, magnifiques, adorables. Je suis heureux de les avoir dans ma vie, ils sont ma plus grande fierté. Ils auront loin, je le sais. J’en ai la ferme conviction. J’en suis persuadé, même. Je n’ai pas les mots. Lorsque je la regarde, j’en suis éblouis. Bien entendu, chaque parent dit de ses enfants qu’ils sont les meilleurs. Cela va de soi. Après, il fallait l’avis des autres pour le confirmer mais, il y avait d’autres moyens d’atteindre la perfection sans être parfait. C’était avec ses qualités et ses défauts qu’à mes yeux, Élégance Florale était parfaite.

« Oui ça va, et ouais ça me dit bien. »

Et là, le levé de soleil est magnifique. C’est super, de juste profiter de ces instants avec ma fille. Allait-elle vraiment bien ? Elle semblait étrange. Peut-être cachait-elle quelque chose. Mais elle m’en parlerait si elle souhaitait m’en parler. Elle devait savoir que j’étais là pour elle. Je suis toujours là pour elle si elle a envie de se confier. Tout le monde devrait avoir quelqu’un à qui se confier. Que ce soit un parent, un ami, un mentor. Moi, j’avais Chouette Effraie. Je me suis toujours bien entendu avec ma sœur. Mais, pour une raison que j’ignorais totalement, Élégance Florale ne s’entend pas super bien avec sa fratrie. Probablement que ça va passer. C’est normal.

« Magnifique... »

Je parle du levé de soleil, pas de moi bien entendu ! Quoi, vous y avez cru ? Ahah ! Je regarde ma fille et mes yeux scintillent. Ces moments sont si précieux. Je voudrais tellement arrêter le temps et pouvoir en profiter toute la vie. Ça serait magique. Mais le temps file, est éphémère. Alors je profite de chaque instant, chaque seconde.

« Je suis si fier de toi, Élégance Florale. Tu le sais, n’est-ce pas ? Tu ressemble tellement à ta mère, belle et forte. Je t’aime si fort. »

Je la regarde, droit dans les yeux. J’espère qu’elle comprend à quel point je suis sincère. Je ne prononce pas ces mots sur un coup de tête. Je les pense vraiment. Je lui souris. J’aimerais tant qu’elle me dit ce qui la tracasse.

« Si tu as besoin de parler, je serai toujours là pour toi ma fille. »


 
©️️ Codage de Sun pour Equi ♥️ seulement



Petite Rive ~ Nuage d'une Rive ~ Rive Désertique

Rivy est maladroit en #4E2F00

avatar

Élégance Florale
Puf/Surnom : Aido
Âge du perso : 17 lunes
Messages : 79
Date d'inscription : 17/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Élégance Florale, Jeu 5 Juil 2018 - 8:38




I love you too




Mon regard contemple le soleil commençant son ascension dans le ciel. De ses rayons de lumière, il trace mon ombre sur le sol. Le soleil va monter dans le ciel, encore et encore avant de se faire de nouveau engloutir par la terre de l’autre côtés. On dirait qu’il née, puis qu’il meurt. Pourquoi est-ce que même le soleil doit mourir ? Et si la seule chose qui est censée nous donner les premières onces de bonheur dans notre cœur, mourrait définitivement ? Ce serait triste, un monde sans soleil, sans chaleur, sans lumière. Vivre dans la noirceur, dans le noir. Mais sous les étoiles, sous la lune, sous l’espoir et l’angoisse que nous fournit la nuit.

C’est tellement beau de voir le soleil se lever, encore plus de le voir avec mon père. On est proche mais nous n’avons pas souvent l’occasion de passer du temps l’un avec l’autre. Alors ça fait du bien, mais vraiment de partager ce moment avec lui. Je suis contente qu’il soit venu me voir, je l’aime mon papa.

« Magnifique... »

Tellement vrai, c’est bien ça le mot, le bon mot pour décrire ce paysage qui s’offre à nous.

« Je suis si fier de toi, Élégance Florale. Tu le sais, n’est-ce pas ? Tu ressemble tellement à ta mère, belle et forte. Je t’aime si fort. »

Oui je le sais papa, je le sais parce que tu me l’as toujours dit et je sais que tu ne mens pas, ça se voit en ce regard que tu ancres dans mes yeux lorsque tu me parles. Et moi aussi je t’aime papa. D’abord parce que tu es mon père, mais aussi mon modèle. Et sache qu’à chaque fois que tu prononces ces mots, je sens mes douleurs s'apaiser, comme un cataplasme qu’on applique sur une plaie. Ça me fait tellement du bien d’entendre ces mots.

« Si tu as besoin de parler, je serai toujours là pour toi ma fille. »

Oh papa… J’aimerais tellement te dire tout ce qui se passe dans ma tête. Mais je ne peux pas, je ne veux pas et j’en suis désolée. Puis, ce n’est qu’une passe, ça va passer. Juste un petit moment dans ma vie où je me rends compte de certaines choses, où je vis quelque chose de différent que dans mon passé. Vous pensez que je fais une crise d’adolescence ? Je pense pas, ça existe au moins ça ?

« T’inquiète pas Papa, c’est juste une passe comme ça, je vais bien. »

J’en sais rien en vrai si tu dois t’inquièter ou si c’est réellement une passe. Parce que la vérité c’est que j’ai peur que ça ne parte pas, que je n’arrive plus à être celle que j’étais avant. Je parle bien sûr de la fille qui était complètement narcissique, sûr d’elle, intrépide et heureuse. Je ne sais pas si un jour je redeviendrai cette personne mais je l’espère de tout mon cœur. Enfin, sauf pour le côtés narcissique parce que j’étais une vraie connasse avant à cause de ça.



Codage by Ella'


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum