min : 5°C   max : 18°C
saison : feuilles nouvelles
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
A long time, a lot of news ~ Assemblée



 

A long time, a lot of news ~ Assemblée

admin luny

avatar

Étoile Machiavélique
Puf/Surnom : Luny
Âge du perso : 78 lunes
Messages : 88
Date d'inscription : 20/12/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Étoile Machiavélique, Dim 15 Avr 2018 - 18:18

|| Le rp Agou - Braise, on dit qu'il s'est passé en mars.
Pas d'Assemblée de Mars, la lune était voilée. La mort de Jaspe est en Mars.
Les meneurs postent avant les autres. ||

La douleur qui résonne. La douleur qui s’installe.
Il n’y a plus rien d’autre que la douleur dans son coeur, dans son âme, des ondes d’une souffrance intense qui ne s’efface pas. Elle tremble. Elle pleure. L’insomnie s’est mêlée à sa vie et elle se sent tomber, encore et encore, lentement, doucement, mais continuellement. Sans la moindre petite pause. Elle aimerait tant ne pas ressentir, ne pas éprouver. Ne jamais l’avoir aimé pour ne jamais avoir cette sensation qui lui lacère le coeur et l’esprit. L’estomac noué. Elle ne sait même pas ce qu’elle a mangé dernièrement. Ça doit faire bien une semaine que la nourriture ne reste pas dans son corps, rejeté par la maladie. Et que le froid ravage ses os. Mal vert. Mal blanc. Peu importe. Sa mort date d’une lune. Déjà. Comment expliquer que la douleur ne s’efface pas ? Elle ne saurait pas l’expliquer. Elle est seulement à même de le vivre, de l’éprouver encore et encore, inlassablement. Échouée dans son lit de mousse comme un chat échoué dans l’eau, perdu au milieu d’une étendue immense d’eau, Étoile Machiavélique ne dort pas. Elle ne dort plus ou presque plus et la maladie fait son chemin, empoisonne ses veines. La faiblesse s’impose. La douleur demeure. Plus rien d’autre ne désire exister en elle. Elle n’a plus de force. En un mois, toutes les émotions se sont réunies pour affaiblir son système immunitaire et le fait de s’être retrouvée trempée totalement après la mort de son compagnon a précipité la fatalité. Tombée malade. Mais Petite Étoile se bat contre la vie et la mort en ce moment même, dans la tanière de sa mère biologique, alors la meneuse refuse de demander des soins. Tout passe sur le deuil. La douleur et la tristesse. Les émotions intenses qui ne peuvent s’évanouir. Elle a beaucoup trop mal. Et le manque est beaucoup trop important.  

Elle l’a tellement aimé. Et maintenant, elle l’a perdu. Le meneur n’existe plus. Il est mort. Envolé dans les étoiles. Il ne lui parlera plus jamais de l’alliance. Qui est préservé. Étoile Orangée lui a assuré que l’alliance serait préservée. Il faut seulement revoir les conditions de l’alliance, discuter de points tactiques. Un jour, peut-être. Elle lui avait supplié de ne pas partir, de ne pas s’effacer de la surface de la terre, mais elle était arrivée trop tard et maintenant, elle doit vivre avec le manque cuisant qui la déchire et ne lui offre pas de répit, trop mal. Beaucoup trop. Elle ne serait plus jamais la même. Elle ne peut plus être la même, maintenant qu’elle l’a connu, maintenant qu’elle l’a rencontré. Plus rien ne sera jamais pareil. Elle hurlerait. Si seulement ça pouvait lui ramener son amant, son compagnon. Mais elle ne peut pas retourner dans le temps et rien ne pourrait le ramener à la vie. Malheureusement. Personne ne peut se comparer à lui. Et l’amour ne s’installera plus jamais dans son coeur, dans son âme, plus rien ne peut vivre en elle maintenant qu’il est mort, maintenant qu’il n’est plus là. Il est mort. Et elle est morte en même temps que lui. Il est parti avec la meilleure partie d’elle, cette partie claire de son âme et il ne lui reste que du vide, un vide si imposant qu’elle ne peut faire autrement que de le ressentir encore plus fort au fur et à mesure que les secondes passent. Elle ne parvient pas à respirer. Depuis qu’il est parti. Plus rien n’est pareil. Tout se dégrade. Le monde autour d’elle tombe en pièces et sa vision se brouille à chaque fois de larmes qui coulent, qui ne devraient pas couler, mais qui coulent encore. Peut-être qu’un jour, elle aura bien trop pleuré et que plus aucune larme n’existera. Il était son ciel, ses étoiles, il était sa lueur. Il était bien trop. Et elle n’a jamais cherché à le définir, mais maintenant qu’il n’est plus là, elle se retrouve totalement perdue. Et si faible.

La maladie s’est propagée rapidement dans son corps. Elle a évolué bien plus vite que prévue et son coeur bat à ses tempes. Sans compter la douleur dans les muscles. Mais le pire, le pire est sans doute cette toux constante, déchirant sa gorge et les frissons. La fièvre. La fièvre qui ne va pas en s’arrangeant. Mais la petite doit être soignée. Elle, elle peut passer après. Agate Étoilée ne doit pas perdre sa fille. Alors il ne faut pas gaspiller des herbes pour une meneuse qui possède neuf vies. Elle ne mourra pas tout de suite, elle. Non. Elle a encore du temps devant elle. Ce n’était pas le cas d’Étoile de Jaspe… elle aurait tant aimé lui donner une vie. Une seule. Pour le garder auprès d’elle, ne pas le perdre. Parce qu’elle est amoureuse. Parce que l’amour s’est emparée d’elle et qu’elle ne peut en réchapper. Il est mort. Il est mort et la lune était voilée. Alors il n’y a pas eu d’Assemblée. La lune était voilée et maintenant, elle ne l’est pas. Enfin, elle présume qu’elle ne l’est pas. Il faut qu’elle se lève et qu’elle sorte de sa tanière, mais elle n’en a tellement pas la force. La force de tout lui manque. Même celle de penser. La plupart du temps, elle se contente de fixer le vide. Sans rien d’autre. Encore et toujours le vide. Parce que l’énergie lui manque et que son esprit déraille. Elle craint que la Rivière n’en profite. Elle ne fait pas confiance à Étoile d’Équinoxe. Il est que trop hypocrite. Il va sûrement chercher à les envahir. Elle en est convaincue. Ça ne peut pas être autrement.

Elle prend toute sa force, toute son énergie pour se lever, se mettre debout sur ses pattes tremblantes. Parce que c’est la pleine lune aujourd’hui. L’Assemblée aujourd’hui. Une quinte de toux ébranle son corps et elle vacille. Aucun équilibre et elle ne peut pas faire plus que ça. Son regard respire la douleur et la tristesse. Rien de plus que la dévastation. Elle a si mal. Elle ne peut oublier sa perte, son absence. Ce n’est qu’une vague de désespoir. Elle ne s’étire même pas et ne se lave pas. La maladie la terrasse et elle aurait aimé pouvoir dormir. Mais il faut aller à l’Assemblée. Un chef doit assister à l’Assemblée. Mais son allié n’y sera pas. Plus jamais. Une larme tombe. Elle parvient à sortir de son gîte et remarque que les chats sont déjà prêts. Heureusement. Elle tousse de nouveau. La douleur résonne dans son corps. Elle est glacée. Elle ne sent même pas le vent qui se réchauffe. Elle fait signe à ceux qui viennent de partir. Elle parvint à suivre le rythme et aller rapidement bien qu’elle tousse beaucoup.
Ils étaient les premiers arrivés.

avatar

Étoile Orangée
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 55 lunes
Messages : 442
Date d'inscription : 12/12/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Étoile Orangée, Dim 15 Avr 2018 - 21:45

A long time, a lot of news.

Assemblée.




Je haïs Etoile de Jaspe pour m’avoir choisie chef sur un coup de tête. Je n’ai jamais été préparé pour tout ça moi, on ne m’a pas demandé si je pouvais être meneuse, on m’a totalement prise par surprise. Je ne suis jamais montée sur le promontoire pour faire une Assemblée du Clan parce que auparavant, JAMAIS je n’ai été lieutenante d’accord ? Et encore moins, je me suis préparé psychologiquement à parler devant les quatre Clans. Bordel. Je fais les cent pas dans ma tanière, qui avant, était celle du défunt chef. Et la mienne aussi pendant un temps. Je ne sais pas quoi faire, qu’est-ce que je suis censé dire ? “ Notre Clan va bien hahahahaha ! “ NAN ! Pourquoi ? Parce qu’ils vont se demander pourquoi je suis meneuse à la place de Regrets Mortels, pourquoi ma lieutenante est une femelle qui vient à peine d’être nommée guerrièrecomment Etoile de Jaspe est mort TOUTES LES QUESTIONS VONT ME STRESSER ! Et moi, je ne peux pas répondre aux questions, je ne peux pas dire qu’un assassin se balade dans mon Clan et qu’en plus, l’assassin était la plus calme des guerrière de mon Clan ! Je ne peux plus faire confiance à personne. Super. Je passe la tête dehors, pour observer les guerriers en train de patienter pour savoir qui viendra à l’Assemblée. Je lance un coup d’oeil à la lune. Pas un nuage, il n’y a aucune chance pour que l’assemblée soit annulée. Le Clan des Etoiles est déterminé à ce que j’y ailles. Merde merde merde. Il faut qu’on y aille. Je ne vais pas être en retard le soir d’une assemblée quand même. La lune était voilée la lune dernière, l’Assemblée a été annulée. Ca fait donc un moment que les autres Clans n’ont pas vu Etoile de Jaspe. De toute façon, l’information à dû faire le tour sur sa mort mais est-ce que les autres sont au courant que j’ai pris sa place ? Peu importe. Nous devons nous préparer. Avec tout ça, je n’ai pas décidé qui allait à l’Assemblée… Oh, comme ils veulent. Une dizaine de guerriers vont restés ici avec cinq apprentis pour surveiller le Camp en cas d’attaque. J’imagine que je dois dire un petit mot avant de partir ? Je monte sur le promontoire et miaule pour appeler mon Clan. Il faut clairement que je me calme. Je ne peux pas aller à l'Assemblée générale avec cette allure là. Là-bas, je parlerais des qualités du Clan et voilà ! Tout ira bien. Après tout euh... Nous avons une multitude de chatons ce mois-ci ! Des futurs apprentis à venir et c’est très bon pour le Clan ça. Voilà, ça c’est une bonne nouvelle et je parlerais de la saison des feuilles nouvelles, de la pluie et du beau temps, tout le monde sera content youhou. Oh et puis, je dois affronter le regard tourmenté et attristé de la compagne du défunt. Ou plus communément appelée; Étoile Machiavélique. Je ne sais pas comment elle va depuis mais j’essayerais de lui apporter mon soutien. Après tout, notre pacte tient toujours je crois. Je dois lui rendre visite pour parler de tout ça. Enfin bon, les guerriers et apprentis se sont approchés du promontoire. Je ne prononce aucun nom précis, juste qu’il faut qu’il y ait des volontaires pour rester surveiller le Camp. Ensuite je précise qu’il ne faut surtout pas parler de comment est mort Etoile de Jaspe pour ne pas inquiéter les autres Clans. Je fixe d’un air sévère les apprentis car je sais qu’ils sont bavards pendant les Assemblées, ils sont contents de voir les apprentis des autres Clans donc il déballe un peu trop leur vie et celle du Clan qui devrait rester secrète mais certains guerriers sont tout aussi maladroits qu’eux donc je préviens bien tout le monde qu’il ne faut rien dire à ce sujet avant d’avoir découvert la vérité nous-même. Même si j’ai une idée sur notre fameux assassin… Je la cherche du regard mais ne la trouve pas. Je détourne le regard vers la sortie et leur annonce que nous pouvons partir.

Je marche devant, la tête haute pour paraître haute. Les Venteux parlent doucement de ce qu’il se passe dans le Clan. Il faut dire que c’est une situation de crise, ce n’est un secret pour personne. Enfin pour le Clan de l’Ombre et de la Rivière peut-être. La Clan du Tonnerre et mon Clan sont au courant que rien ne va en ce moment. Leur meneuse ne doit pas aller bien depuis la mort de son compagnon même si j’espère qu’elle s’est rétablie et puis mon Clan… N’en parlons pas, je ne sais même pas quoi dire. Sur le chemin, j’essaye de trouver des bonnes nouvelles au Clan pour éviter de trop parler d'Étoile de Jaspe et de ma nomination soudaine. Les chatons nés, on en a euh… Une dizaine je crois. Si on compte mes petits-enfants, oui, une dizaine. Ensuite, évidemment, les proies qui reviennent en force et qui nourrissent très bien notre Camp. Ensuite…. Je sais pas. Je sais plus. On arrive aux Quatres Chênes. J’improviserais. A savoir que je suis très nulle en improvisation… Ca va bien se passer. Tout va bien se passer.

J’ai l’impression que tous les chats me regardent bizarrement mais ce n’est que le fruit de mon imagination sans doute car, nous sommes les deuxième arrivés. Le Clan du Tonnerre est arrivé avant nous et ça me rassure un peu. Je regarde mes guerriers se dirigeaient vers leurs camarades ennemis et parler joyeusement. “ Joyeusement “. Ils font tous semblant, ça se voit. Comment pouvons-nous être joyeux en ce temps ? En tout cas, moi, en ce moment, ça ne va pas du tout. Je ne gère pas mon temps, ni ma vie personnelle et je déteste ça. Je voulais finir ma petite vie en passant du temps avec ma famille, en attendant croyez-moi, je suis très mal parti. Je suis loin de mourir et justement, je vais toujours m’occuper de mon Clan à la place de mon Camp parce que je n’arrive pas à faire moitié-moitié. Ca va m’agacer cette histoire. Je me dirige vers la meneuse du Clan du Tonnerre, suivis de Cauchemar de Minuit et de Paon du Jour.Je monte avec la meneuse d’Etoile Machiavélique. La première chose que je fais est de m’approcher de la cheffe pour poser ma queue sur son épaule avec compassion. Elle n’est pas bien. Elle ne va pas bien, son corps le dit, le hurle. Etoile de Jaspe, même après sa mort, fait du mal à ses proches… Je m’inquiète quand même un peu pour elle, ça a toujours été dans ma nature de m'inquiéter pour les autres. Je m’assois et lui demande comment elle va. Elle peut me mentir si elle veut, de toute façon, je vois que son visage dit clairement qu’elle a besoin de lui. Mon museau sent l’odeur d’un Clan qui approche.
Je ne le montre pas mais franchement ? J’ai peur.

Codage par Saphy
Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum