min : 15°C   max : 35°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Vous ne deviez pas voir les levers du soleil de ce monde, mais, maintenant que vous êtes là vous pourriez vivre votre vie bien loin de mes démons. [Ft Aido-Foudry-Kayl-Sun]



 

Vous ne deviez pas voir les levers du soleil de ce monde, mais, maintenant que vous êtes là vous pourriez vivre votre vie bien loin de mes démons. [Ft Aido-Foudry-Kayl-Sun]


avatar

Eclat Lunaire
Puf/Surnom : Moony
Âge du perso : 30 lunes
Messages : 355
Date d'inscription : 01/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur http://les-clans-du-destins.forumactif.com/
message posté par Eclat Lunaire, Mer 18 Avr 2018 - 17:12


Le vent se Lève

Ils allaient arriver. Mes enfants allaient venir au monde. je le sentais. Je ne savais pas si la douleur me vrillait le crâne, ou si mon état de stress s’en charger. Mais quelle idée, des chatons avec un escogriffe...Heureusement que Flamme de Glace avait accepté d’en être le père officiel. Seulement, qu’allait on penser de moi en se disant que je “volais” le compagnon de ma soeur de coeur ? Probablement pas du bien. Voir du mal. Mais mes enfants vivraient dans un petit nuage, je les rendrais heureux. Mes démons resteront miens. Ils survivront à tout, puisque je les protégerais. Je saurais les rendre contents, je leur ferais toucher le bonheur, ce bonheur qu’on m’a privé. Parce qu’on m’a enlevé Petite Lune et ma mère, parce que j’ai appris que de là ou le mot amitié s’impose, si la trahison suit, la douleur ne s’imagine pas. On ne peut pas comprendre ce que c’est. De placer tous ses rêves, ses espoirs, bien plus sur les épaules de quelqu’un. Et que ce quelqu’un, son sourire hypocrite collé à ses lèvres, qui te déçois. Saisit un couteau et te l’enfonce dans ton dos, toi qui t’écroule, qui ne peux te relever. Je lui faisais confiance. Je croyais en cette personne, voilà ce que ça m’a donné. De la haine qui débordait de mon coeur, me rendait incontrôlable. Instinct s’était joué de moi, il semble que je devais en subir les mauvais penchants.
Et dans cette tragédie j’avais perdu un être ô combien précieux. Quelqu’un auquel mon coeur s’était lié, quelqu’un que j’aimais fort malgrès nos nombreuses disputes, quelqu’un qui savait s’affirmer quand nécessaire mais qui restait juste dans ses propos. En quelques sortes, c’était la faute à lui si je l’avais perdu. Oh mieux. Il était on ne peux plus coupable. Et Petite Lune qui en était morte...Petite Lune qui donnait un sens à ma vie avant de s’en aller. Pourquoi elle ? Je ne savais dire. Mais je sentais encore en moins cette profonde licoeur, cette écoeurement contre la vie. J’aurais pu damner mon âme, la vendre au diable en personne pour la faire revenir. Mais quand j’avais hurlé son nom seul le rire moqueur des éléments m’avaient répondus. Tant de personnes qui l’avaient, tant de personnes qui n’avait rien fait. Après tout, pourquoi aider une inconnue ? Ridicule. Donc ils l’avaient laissé mourir.
Ensuite, je retournais dans mon clan d’origine. Mais rien ne s’était passé comme prévu. Les regards hostiles, les murmures, les chats qui s’écartaient comme si soudain j’étais prise par une maladie grave...Ma place, je l’avais perdue. J’étais juste une guerrière déchue. Personne ne me parlait, à quoi bon ? Alors on m’ignorait, m’évitait. Je n’en valais plus la peine.
Puis on m’avait attribué une chatte...Un peu différente des autres comme apprentie. Délicatesse de l’Opaline, soeur de ce stupide Embrasement de l’Onyx et de je-sais-plus qui. Et je lui avais appris ce que je savais.
Après alors, je me faisais une amie qui allait changer ma vie. Lune d’Argent. Ma soeur de coeur, ma confidente et bien plus encore. Que je n’aurais peut être pas apprécier dans une autre version de l’histoire mais de qui je me sentais affreusement proche...Je me souviens sans mal de notre discussion, de mon honnêteté et de sa gentillesse. Elle avait alors apaisé tellement de peine en moi.
Venait alors Embrassement de l’Onyx qui répondait alors au nom de Nuage de l’Onyx. Un chat stupide et bouffi d'orgueil qui m’avait fait passé le pire entraînement de ma vie. Mais bon.
Puis Petit Cactus, la patrouille, les chasses comme les autres...Et Ullr. Ullr mon amour de toujours. Je l’avais rencontré un jour et qu’est ce que je l’avais aimé. Dès le premier regard, je m’en sentais follement éprise. J’aurais pu décrocher les étoiles, les mettre à ses pieds, combattre des clans entier juste par amour. La flamme de son pelage se transmettait à mon coeur, l’embrasant d’un délire fou. Pour lui, je pourrais renier mes origines, renier mes anges, combattre mes démons. je l’aimais, je l’aimais, je l’aimais, à la folie. Ullr. Rien que son nom devenait un cadeau digne des étoiles. Et jamais je n’aurais pu imaginer mieux que de le rencontrer. Mon amour, mon promis de toujours.
Mais ça devait se terminer. Plus tard, je saurais quoi faire mais là je devais stopper. Et je me maudissais. Parce qu’il me rendait heureuse rien qu’en croisant mon regard, je...Ne devais plus y penser. J’ai supplié mon coeur de ne plus aimer ce monde égoiste, il s’est épris de chaque être, je lui ai demandé de ne pas lui pardonner toutes les brisures, il l’a glorifié d’une gloire nouvelle comme si ça ne s’était jamais passé, j’ai demandé à mon coeur d’oublier le temps révolu, il s’y est accroché….
Et mes petits qui venaient au monde. Mes enfants, à moi. Que j'aimais tant...Mais je craignant pour eux. Et s’ils mourraient tous dès le premier jour ? Je ne pouvais l’imaginer. Et si...Si je loupais quelque chose ?
«Ils arrivent...Le guérisseur…» murmurais-je à une de mes camarades de tanière sans savoir laquelle. Paon du Jour arriva aussitôt, il me sembla.
Je saisis alors le bâton qu’on me tendait, le saisissant de mes dents de prédatrice. Je ne savais pas bien qui me l’avait donné, mes pensées s’entremêlaient dans un écho désordonné tandis que je concentrais sur mes petits.
Pour le guérisseur, ce n’était certainement pas sa première naissance. Mais moi si. A la vingtaine de lune, je vous jure… Quand on pense que des guerrières sont reines à 12 lunes à peine...Et si les petits mourraient avant même d’arriver dans ce monde ? Et s'ils se faisaient tuer par un renard, un blaireau ? Ou un des miens ? Il y avait un traitre, ou traîtresse parmis nous, après tout...Je ne pouvais imaginer ça pour mes enfants. Je ne le voulais pas, s’il faudrait je combattrais les autres. Pour qu’ils vivent une vie comme celle des autres. Joyeuse, innocente, belle.
Le premier. Ou la première ? je les regarderais après. Elle pourrait être la seule après tout. Ou le seul…
Un autre.
Et enfin un dernier.
Je me sentais terriblement crevée. Je voulais juste dormir. Mais...Ils devaient avoir un nom. Mes petits…
Je me tournais vers le premier, faisant sa toilette à lui et aux autres comme je pouvais.
Un mâle. Au poil roux et aux yeux bleus. Il ressemblait à son père avec sa large carrure.. Malgré moi, j’eus un pincement au coeur. J’aurais voulu qu’il soit là.
«Petit...Petit Regret.»
Personne n'allait comprendre, je le savais. Mais moi, je savais. Le regret de ne pas avoir pu vivre cette passion, le regret de l’avoir aimé sans le pouvoir, le regret que mes enfants ne le connaisse jamais, le regret de tant de chose. J’espèrai qu’il ne m’en voudrait pas de lui avoir donner ce nom péjoratif…
«Petit Merle, la deuxième.»
Celle là me ressemblait. Elle possèdait des yeux clairs, un pelage couleur argent. Et ne se montrait pas aussi imposant que son frère. Mais surtout, malgrés le fait qu’elle venait de naître, elle faisait déjà un bruit monstre en piaillant. Comme un merle. D’où le nom.
Et enfin le dernier. il semblait fragile avec ses traits délicats qui contrastaient avec sa carrure. Son pelage brun sombre me faisait penser à un hibou...Je souriais, d’un sourire épuisée avant de le nommer.
«Petit Hibou.»
Petit Regret, Petit Merle et Petit Hibou. Mes enfants étaient nées. Les miens et ceux d’Ullr. Concentrant un peu d’énergie, je regardais leur père officiel avant de miauler, comme si nous étions réellement les deux parents de ces adorables brailleurs :
«Ils feront de bon guerriers...J’en suis sûre.»
J’espèrais qu’il ne m’en voudrait pas d’avoir choisir leur nom. Mais, il comprendrait.
Leur vrai père était Ullr, après tout...


Codage by Kirby for Moony


ORDRE : Lunaire-Paon-Les gosses-Flammy-Lunaire
Kayl GO

avatar

Paon du Jour
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 26 lunes
Messages : 32
Date d'inscription : 25/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Paon du Jour, Mer 18 Avr 2018 - 22:30


 
 

 

Ils vivront


 

 

Aujourd’hui je pensais que tout allait bien se passer. Enfin ça a pas trop mal commencé, les réserves sont faites, tout est constitué, j’ai fait un peu de tri hier. Filant va être bannie, je sais pas quand mais Étoile Orangée doit aller lui parler, histoire de mettre cette histoire au clair. J’espère au fond de moi qu’Éclair Filant a une explication. Qu’elle va nous dire qu’il y avait un solitaire, ou n’importe quoi, qui est venu et qu’elle a rien pu faire. Même si elle a rien voulu faire pour pas se mettre en danger, je m’en fous. L’explication me suffira.
Je n’arrive pas à croire que c’est elle, au fond de moi je ne cesse de chercher une autre explication. Pas que j’en ai quelque chose à foutre, au fond, ni de Jaspe ni de Filant. Mais ça m’emmerderait que ce soit elle. Elle était si gentille, comment aurait-elle pu ?

Bon, cessons de se tourmenter à cause de telles pensées. Je vais attendre que les clients viennent, hein. Enfin, les patients qui ont des épines dans la patte. Au moins ça me fera autre chose à faire que trier les tiques des anciens et changer leurs litières. D’façon y a bien des novices qui vont s’en charger, je leur fournis avec le plus grand des plaisirs la bile de souris qui va avec.
Non, sans déconner, je peux enfin me reposer plus ou moins en paix pour une fois. Sauf que non, évidemment, c’était trop facile.

Tout ça pour dire que je me repose, tranquille, en attendant quand même un crétin qui revient avec une foulure. Parce que ça, y en a toujours un, peu importe ce qu’on fait. Peu importe le jour, la saison, y a toujours quelqu’un pour se tordre la queue ou se planter une épine, même si y a de la neige partout. De la neige et une putain d’épine sur tout le territoire, qui va se retrouvée plantée dans le coussinet d’un crétin de guerrier.
Je les aime bien les guerriers, mais qu’est-ce qu’ils sont cons parfois. C’est à se demander comment c’est possible, d’avoir autant de connerie en soi. Pas tous, qu’on s’entende, certains sont très bons et intelligents et ils réfléchissent. Ce qui ne les empêche pas d’avoir des épines, hein.

Mais là c’est pas pour une épine qu’on vient me chercher. Ah non non, c’est la reine qui accouche. Sa première portée en plus. Alors le pire c’est que j’ai pas compris laquelle accouche, je crois qu’y a trois reines, les trois c’est leur première portée et elles doivent accoucher environ en même temps. Génial, ça va pas m’aider.
Dans la Pouponnière, tout le monde est sorti, sauf donc cette reine et euh son compagnon. Enfin il est polygame hein, mais ça je m’en tape, c’est pas mes affaires. Moi je donne des plantes, je fais sortir ces chatons qui vont venir m’emmerder dans moins d’une lune, et c’est tout. C’est pas mon délire les chatons, mais il en faut bien et c’est toujours un grand moment les naissances.
Ouais tu parles, j’en ai fait trop, je crois que ça me fait plus grand chose.

Je tapote le ventre de Lunaire. Ouais ils arrivent, et ils sont trois, normalement. J’appuie très légèrement, pour aider les gosses à sortir. Flamme a qu’à lui dire des trucs encourageants, hein, moi c’est pas mon rôle. Si j’avais été une femelle, à la limite, genre j’aurais fait le solidaire. Pas de bol, en plus d’être guérisseur, je suis un mâle, alors des chatons je risque pas d’en accoucher souvent.
Un, deux et trois. Génial. On a fini et tout le monde va bien, et Lunaire donne déjà les noms. J’ai pas compris pourquoi Regret et les deux autres des piafs. Et me semblait que la deuxième était une femelle, donc j’ai pas compris pourquoi Petit Merle. Bon on va pas chercher, moi je m’en tape elle fait ce qu’elle veut.

« C’est bien, ils sont en bonne santé. Tiens, prends ça, pour aider le lait à monter. Si quelque chose va pas, je reste par là. Bon courage. »

C’est ça mon job hein, pas de m’exclamer des conneries comme quoi ils sont trop mignons. Je laisse ça à d’autres. Je reste disponible, d’ailleurs aujourd’hui je vais éviter de ressortir, au cas où. Mais normalement tout devrait bien se passer.



avatar

Petit Merle
Puf/Surnom : Aido
Âge du perso : 2 lunes
Messages : 11
Date d'inscription : 01/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Petit Merle, Jeu 10 Mai 2018 - 14:56


Elle est naît en poussant un cri

Ft. Moony, Kayl, Foudry et Sun

Elle ne savait pas où elle se trouvait, mais elle ne cherchait pas à comprendre. Elle ne voyait absolument rien, les yeux clos, elle avançait poussé par son instinct. Elle avait faim, elle miaulait fort, elle était naît en poussant des cris. La boule de poils se déplaça vite sur la litière de sa mère qui était encore en plein convulsion et tentait désespérément de s’accrocher à l’une des mamelles de sa mère au côtés de son frère qui lui aussi, se battait pour pouvoir accéder au liquide si précieux pour leur organisme. La petite chatonne avait enfin réussi à s’accrocher et un doux liquide venait se glisser à l’intérieur de sa bouche, puis de sa gorge puis pour finir par venir à l’intérieur même de son ventre. La petite n’avait pas encore conscience du monde qui l’entourait, elle se contentait juste de suivre son instinct sans se poser de question. Elle ne savait ni reconnaître les paroles des autres chats qui l’entouraient, ni ce que signifie la “vie” et pourquoi elle était là, pourquoi est-ce que c’était elle qui était dans son corps ni ce qu’elle était avant d’avoir ce cœur battant dans sa poitrine.

La femelle plus grande, qui était sa mère continuait de convulser alors que deux autres mâles se tenaient près de son corps instable. L’un venait lui chuchoter à l’oreille pendant que l’autre faciliter l’arrivé du dernier chaton. On pouvait entendre la respiration sifflante d’Éclat Lunaire, la maman qui était épuisée par tant d’efforts. Puis soudainement, la petit chatonne qui se prénommait à présent Petit Merle sentis une chaleur nouvelle se blottir contre elle, elle avait un autre frère. Les convulsions de la mise bas avait arrêté de torturer Éclat Lunaire alors qu’à présent, Petit Hibou, Petit Merle et Petit Regret se nourrissait.

Elle était naît en hurlant, en poussant un cri.
L’agitation commençait à redescendre petit à petit alors que Petit Merle commençait à prendre conscience de certaines choses, sans pour autant en porter des conclusions où y réfléchir. Elle s’en fichait, complètement même, tout ce qui l’intéressait était le fait de se nourrir, de se nourrir pour pouvoir vivre et devenir fort. On aurait même pu dire qu’un instinct fort coulait déjà dans ses veines, parce que dès les premières secondes de sa vie, on pouvait voir différents traits de caractère venir embellir son être.

©️ Codage par Aido



avatar

Petit Regret
Puf/Surnom : Foudry
Âge du perso : 2 lunes
Messages : 15
Date d'inscription : 25/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Petit Regret, Lun 21 Mai 2018 - 22:05

« this is just the beginning »



Le noir. Les ténèbres. Le vide. C’est tout ce que t’as connu pour le moment. T’as jamais rien connu d’autre. Juste rien. Rien du tout, en fait. Aucune véritable sensation, tu ne peux pas penser. Et encore moins te souvenir. Ta mère, elle, se souviendra. Pas toi. Tu es formé, tu es entier, tu es presque achevé, mais ça ne suffira pas pour te souvenir. C’est un grand moment, pourtant. Seuls les adultes se souviendront. Ils te raconteront, peut-être. Ce n’est pas sûr, peut-être faudra-t-il que tu leurs demandes. Ou alors ils te le raconteront spontanément. Ça ne fait aucune importance. Tu dois naître. Tu dois découvrir la lumière, dans peu de temps maintenant. Oui, très bientôt, à vrai dire. Tout s’agite, à l’extérieur. Tout remue. Toi même, tu remues, à vrai dire. Tu ne le sens peut-être pas - comment pourrait-on le savoir ? - mais tu te prépares. Toi, ton frère et ta sœur, aussi. Oui, ils sont à côté de toi. Eux-aussi ne se souviendront pas. Une chose est sûre, le début est proche. Je veux dire, le vrai début, le commencement de votre vie.

La vie. La lumière. Les premières respirations, les premiers moments. Aveugle, sourd, faible et vulnérable, mais en vie. C’est le début de ta vie. Ça commence déjà. Le début est crucial. Mais toi et tes frères et sœurs avec la chance d’être au bon endroit, auprès des bonnes personnes. Vous êtes entre de bonnes pattes. Votre vie commence bien, il faut croire. Votre mère est auprès de vous. Le guérisseur est là si nécessaire. Un guerrier est là pour vous servir de père et vous « couvrir ». On peut seulement regretter l’absence du véritable père, mais après tout, c’est peut-être mieux ainsi.

Est-ce vraiment un cadeau qu’on vous fait là ? Je veux dire, vous offrir la vie. Ou serait-ce plutôt vous infliger la vie ? Mais comment le savoir, vous venez à peine de naître. Petit Regret. Ton nom sonne déjà comme un mauvais présage, comme si tu démarrais déjà mal. Qui a des regrets ? Si tes parents ont des regrets, cela ne signifie pas que tu seras épargné pour autant. Comme une sombre prophétie. Mais comment savoir si la vie te sera si défavorable ? Il te reste à la vivre. Il te reste tout à faire. Inutile de faire des suppositions, des paris. Avance. Marche. Vis.

Tu verras.
admine Sun

avatar

Flamme de Glace
Puf/Surnom : Sun, Sunny, Nakin
Âge du perso : 25 lunes
Messages : 158
Date d'inscription : 29/07/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Flamme de Glace, Mer 6 Juin 2018 - 20:22

Et merde

Elle ne m’avait pas encore cédé. Moi si, en acceptant de me faire passer pour le père de ses gosses. Quelle idée d’ailleurs, je sais pas trop pourquoi j’ai accepté. Je vais encore recevoir une putain de crise de Nuée des Anges dans la gueule, et possiblement une de la part de Lune d’Argent aussi, même si elle a bien moins de caractère. Pour quelque chose que je ne mérite pas, cette fois. Oh Clan des Étoiles, mon grand cœur me perdra un jour. Je ne sais même pas pourquoi j’ai choisi de m’encombrer de quelques braillards de plus, qui ne sont même pas de mon sang. J’ai déjà Nuage de l’Aube pour me faire assez de honte, plus mon autre fille là. J’espère que son frère sera aussi génial que son aîné, au moins. Histoire de rattraper le coup, quoi. Parce que là en plus, c’est pas mes gosses, ils vont être chiants, nuls, et on va croire que c’est les miens. Putain mais dans quoi je me suis encore fourré moi ? Tout ça parce qu’Éclat Lunaire me l’a demandé si gentiment que j’espère toujours une récompense. Bah elle a intérêt à venir, tiens.

Ah bah, voilà justement qu’ils se pointent, ces petits. C’est qu’il y a Paon du Jour qui va aider Éclat Lunaire à les mettre au monde, et je le suis, histoire de jouer au père responsable. Bon ça c’est vrai, j’étais là aux naissances de tous mes autres gosses, les vrais. D’ailleurs, faudra pas que je m’embrouille, je sens que ça va être galère plus tard, entre qui sont mes gosses, qui sont ceux qui sont soi-disant mes gosses mais pas en vrai, et qui sont juste les chieurs des autres. Je sens que ça va finir en je m’occupe de personne et pis basta hein. Ou alors je m’occupe de tous ceux qui sont doués. C’est pas mal ça aussi. Enfin bref, là c’est le moment où mes faux chatons naissent, et je dois aller soutenir une conquête dans sa souffrance de donner la vie. Ouais je sais on s’en fout, mais faut faire genre alors j’y vais. Pis elle sera contente, ça sera toujours ça de gagner. Allez hop, j’entre dans la Pouponnière à la suite de Paon du Jour. Au moins celui-là, il connaît son taf, et de ce que j’en comprends, tout se déroule à merveille. Et v’là t’y pas que je me retrouve avec trois petits devant mon nez, minuscules, pour lesquels tout le monde me félicite alors qu’j’ai même pas encore sauté leur mère. Ouais, c’est plutôt n’importe quoi.

Elle choisit les noms, c’est assez normal. C’est pas les miens, j’vais pas les nommer non plus. Du coup, les trois gosses s’appellent Petit Regret, Petit Merle et Petit Hibou. Et Petit Merle c’est une femelle, non je précise parce qu’avec le nom c’est pas ultra clair. Oh putain je sens qu’un jour je vais oublier. J’espère pas, j’aurais l’air con. Surtout si elle leur dit même à eux que je suis le père. Oh merde mais c’est vraiment trop compliqué tout ça. Pourquoi j’ai accepté encore ? Ah oui, parce que j’voulais me faire Éclat Lunaire pour de vrai. Parfois faudrait peut-être que j’écoute un peu moins ma bite et plus ma tête. Et là elle me regarde, mais pour le coup elle est pas spécialement à son avantage.

“Ils feront de bons guerriers… j’en suis sûre.”

Ouais, parle pour toi. C’est pas mes gosses hein, ils vont même pas arriver à la cheville de Nuage de Soleil. Qu’est-ce que tu crois, si tu voulais des petits beaux et forts, fallait pas baiser avec je ne sais quel inconnu, mais plutôt avec moi. Après, je ne suis pas rancunier, donc on pourra se rattraper. En attendant je vais être gentil et jouer mon rôle, comme ça Éclat Lunaire sera heureuse, on sera le plus joli “couple” dans le plus joli des mondes et je pourrai retourner draguer tranquillement ensuite. Parce que les braillements de tes morveux, ils me cassent déjà les oreilles, et encore je suis poli.

“Évidemment… Ils ont de qui tenir.”

Un sourire, un clin d’œil, et heureusement les autres spectateurs de la scène s’en vont, je vais pouvoir faire de même sans qu’on pense que je suis un père indigne. Bon allez, je me casse, salut les petiots débiles, salut Éclat Lunaire, oh attends.

“Appelle-moi dès que tu auras à nouveau besoin de moi.”

Un autre petit clin d’œil, je sais qu’elle comprendra. Et je m’en vais, vaquer à de bien meilleures occupations. Ah tiens, Nuée des Anges arrive vers moi. Elle a pas l’air contente. Merde, elle va jamais me croire si je lui explique. Et si elle me demande pourquoi j’ai accepter, je peux pas lui répondre que je voulais me la faire, sinon elle va piquer une crise pareil. Merde merde merde, mais dans quoi je me suis encore fourré moi ? Bon un sourire, je respire calmement, ça va le faire.

“Oui chérie, qu’est-ce qui ne va pas ?”



Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum