min : 15°C   max : 35°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Il m'a dit que j'aurais dû avoir mal ~ La & Mystery



 

Il m'a dit que j'aurais dû avoir mal ~ La & Mystery

Kayl GO

avatar

Mystery
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 5 lunes
Messages : 38
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Mystery, Sam 21 Avr 2018 - 15:43


Il m'a dit que j'aurais dû avoir mal
↓ With La ↓

Mystery ne connaissait pas les frontières. Personne ne lui avait jamais dit qu’il ne fallait pas s’aventurer par ici, parce que ça ne lui appartenait pas. Lui, il savait que ça ne lui appartenait pas, parce que rien ne lui appartenait. Mais il n’aurait pas pu imaginer que ça puisse appartenir à quelqu’un d’autre. Mystery était encore jeune et il lui fallait apprendre par les expériences. Il retrouvait Hidoï, souvent, et il se faisait entraîner. Mystery croyait encore que le Chasseur avait de bonnes intentions et il voulait faire au mieux pour sa mère, et protéger les siens, et apprendre.
Mystery se trouvait donc sur les terres de la Troupe Embrumée, sans le savoir. Il se promenait et reniflait les plantes qui l’entouraient.

Le chaton devenait plus fort, jour après jour. Peut-être qu’il deviendrait vite une menace pour les Troupes, et qu’il faudrait le tuer avant qu’il ne soit dangereux. Car il serait capable de tuer, si on ne lui disait pas que c’était mal. Et personne ne lui avait encore dit qu’il ne fallait pas être violent. Hidoï avait remarqué l’absence de douleur chez le félin, alors il en profitait.
Mystery était blessé, souvent, marqué de griffures, coups et morsures. Mais il ne savait pas qu’il devait avoir mal. Lui il n’avait pas mal, alors peut-être que les autres commenceraient à se rendre compte qu’il était étrange et anormal. Parce qu’il aurait dû avoir mal.

Mais les plaies ouvertes ne lui faisaient rien, à lui, comme si elles n’existaient pas. Ça finissait toujours par s’en aller, par disparaître avec le temps. Et d’autres apparaissaient, comme ça, sans raison. Mystery ne faisait pas attention à son corps. Peut-être que ça serait dangereux, un jour. Qu’il se tuera sans même sentir aucune douleur, parce que personne ne lui aura jamais dit ce qui était dangereux ou non.
Mystery se retrouva face à une jeune femelle, qui était son aîné de plusieurs lunes. Elle était Novice dans cette Troupe, et elle s’appelait La, mais Mystery l’ignorait. Alors il s’approcha d’elle, la queue droite en signe de sympathie.

« Bonjour. Dis, tu sais pourquoi ces fleurs sont blanches ? »

Il désigna les fleurs de lys qui se trouvaient non loin et il se demandait pourquoi, il ne connaissait pas ces fleurs. Mystery ne connaissait aucune des plantes qui les entouraient, parce qu’on lui apprenait à se nourrir et à se battre, et à encaisser les coups, mais pas les noms des fleurs.
Et Mystery aurait voulu savoir, avant même de savoir l’identité de la jeune chatte face à lui. Peut-être que ce n’était pas utile, parce qu’il ne la reverrait jamais. Mais Mystery n’y pensait pas, il ne réfléchissait pas trop loin.

©️️ Kayl only

avatar

La
Puf/Surnom : Innocente Espé
Âge du perso : 9 lunes
Messages : 118
Date d'inscription : 16/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par La, Lun 14 Mai 2018 - 17:50

Regarde, ce beau monde qui s'ouvre à toi - Ft Mystery with Kayl
Elle était en train de trottiner dans les marais. Elle était novice guérisseuse à présent, et elle devait servir sa troupe. Aujourd’hui, elle recueillait des herbes pour Licaï et Varda. Elle était néanmoins toute seule, et cela ne l’enchantait guère. Elle aurait volontiers demandé à Ndranghet de l’accompagner, mais elle ne l’avait pas trouvé dans le camp. Sol était parti chasser, et elle avait vu Mi avec Vind, leurs têtes rapprochées, entrain de se murmurer des mots doux. La n’avait pas osé aller voir sa soeur.

Elle avait regardé donc frénétiquement autour d’elle, pour essayer de percevoir un quelconque danger. Elle avait fini de ramasser ses plantes lorsqu’elle avait aperçu un petit chat, un petit de toute évidence - d'à peine 3 lunes - entrain de renifler les plantes qui l’entourait. Il avait l’air si petit et si innocent, et La sourit en voyant sa petite queue battre la cadence tandis qu’il furetait. Malgré tout, son odeur inconnue lui parvient à la truffe. Ce n’était pas un membre de la Troupe Embrumée, et elle savait que même le plus perdu des petits de la Troupe Inondée n’irait pas dans leur territoire, parce que ils avaient été conditionné dès leur plus jeune âge à respecter les frontières. Ça ne pouvait être qu’un Escogriffe. La se mit à trembler.

Elle se rappelait des blessures de Ndranghet, lorsqu’elle l’avait soigné. C’était les Escogriffes qui lui avaient fait cela. Tous les chasseurs, et même Sol, parlaient des Escogriffes avec une flamme vengeresse dans leur regard. Elle voyait bien leur haine.  
La avait déjà entendu parler d’un événement qui s’était déroulé bien avant sa naissance. Les Escogriffes s’étaient réunis pour attaquer les Troupes. Ceux-ci ont dû s’enfuir, et ils sont tombés sur des chats “de Clans”.  Les Escogriffes avaient volés beaucoup de chats, et il y avait eu beaucoup de pertes chez les deux groupes de chats. Heureusement, les Troupes ont pu retrouver leurs chats et rentrer chez eux en paix.

La comprenait, bien que difficilement, elle qui prônait des valeurs de paix, toute cette haine à travers les Escogriffes, et elle savait que plusieurs chats de sa Troupe, dont Ndranghet, pensaient à tuer ces chats dès qu’ils étaient jeunes.
Mais La était incapable de tuer un chat, que ce soit un Escogriffe où qui que ce soit d’autre. Et puis ce chaton était si innocent et si mignon… Et bien qu’il soit sur le territoire de sa Troupe, La se surprit à sourire.

La vit le chaton s’approcher d’elle, la queue droite, l’air confiant et sympathique.

« Bonjour. Dis, tu sais pourquoi ces fleurs sont blanches ? »

Elle sourit en voyant la curiosité du chat et suivi du regard sa queue qui montrait une belle motte de lys.
Elle s’asseid et posa délicatement son fardeau de plantes odorantes par terre, afin d’avoir la gueule libre pour pouvoir parler. Elle adorait transmettre ce qu’elle savait, peu importe l’identité du chat, parce que il n’y avait rien de mieux à ses yeux qu’apprendre.

“Bonjour. Les magnifiques fleurs blanches que tu vois là-bas, ce sont des lys. Comment t’appelles-tu ? Et que fais-tu ici ?”

Elle lui parlait d’une voix douce, pour ne pas l’effrayer, tout en s’abaissant à son niveau. Elle se disait que ce petit chat avait bien besoin d’un peu de douceur, et d'insouciance. Elle savait que les Escogriffes n’étaient pas toujours tendres, et que cela pouvait parfois être dur pour les chatons.
Elle voulait juste lui faire oublier sa “tribu” le temps d’une parenthèse.

Copyright Doorn for Espé Only
Kayl GO

avatar

Mystery
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 5 lunes
Messages : 38
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Mystery, Mer 16 Mai 2018 - 13:49


Il m'a dit que j'aurais dû avoir mal
↓ With La ↓

Mystery réfléchissait à d’autres choses, il se demandait pourquoi il y avait toujours la guerre, et personne n’avait de réponse. Même ceux qui aimaient faire la guerre, ils ne savaient pas pourquoi ils la faisaient, et Mystery se taisait alors. Un jour il voudra comprendre et peut-être même qu’un jour il fera la guerre et qu’il aimera ça. Il l’ignorait encore, il était trop jeune pour faire la guerre lui. Son mentor dirait qu’il n’y a pas d’âge et il l’enverrait au suicide. Il n’y avait pas de guerre en ce moment, alors Mystery se promenait en paix sur des terres ennemies, sans le savoir, juste pour se promener. Le soleil brillait et c’était un temps pour se promener, il y avait des fleurs inconnues et une chatte inconnue aussi, et le chaton tacheté était curieux.
Il ignorait ce qu’était une lys et ça n’avait sans doute pas d’importance.

Peut-être que des milliers de questions tournaient dans l’esprit du fils de Maan. Il ne comprenait pas grand chose du monde, il ne savait pas non plus pourquoi on lui disait qu’il aurait dû avoir mal. Il ne connaissait pas la signification de ce simple mot, à vrai dire. Alors il supposait des choses, mais les blessures sur ses pattes et sur son corps n’avaient aucun impact sur lui. C’était comme si elles n’existaient pas.
Mais même La, jeune guérisseuse de la Troupe Embrumée, ne pouvait pas savoir pourquoi il n’avait pas mal. Comme pour Juweel, la signification de douleur restait floue et indistincte. Mystery aurait voulu avoir mal pour voir ce que c’était. Il aurait dû avoir mal pour que personne ne puisse en faire une machine à tuer.
Mais il était né Escogriffe.

« Bonjour. Les magnifiques fleurs blanches que tu vois là-bas, ce sont des lys. Comment t’appelles-tu ? Et que fais-tu ici ? »

La guérisseuse n’apportait pas une réelle réponse à la question de Mystery, mais il l’accepta ; il ne saurait pas pourquoi les fleurs étaient blanches, parce qu’elles auraient pu être bleues ou roses, mais elles ne l’étaient pas. Et Mystery ne savait pas pourquoi, d’ailleurs La ne devait pas savoir non plus. C’était juste ainsi et il n’y avait pas toujours une réponse. Il ne fallait pas se poser la question, voilà tout.
Les lys étaient blanches comme les nuages et la neige, sans réelle raison, seulement parce que tout ça devait être blanc.

Mystery se contenta de cette réponse et se reporta sur les questions de la jeune chatte. Elle attendait une réponse et elle aurait pu décider de le chasser, mais elle ne le fit pas.

« Je suis Mystery, fils de Maan. Je suis déjà venu ici. Pourquoi ça appartient à vous ? Pourquoi on aurait pas le droit de venir voir les lys nous aussi ? »

Mystery ne voulait pas chasser, même s’il commençait à s’entraîner pour pouvoir rapporter des proies à la maison. Sa mère sera fière de lui, lorsqu’il ramènera de quoi nourrir tout le monde. Il attaquait les insectes et semblait innocent et loin de l’image qu’on se faisait d’un Escogriffe, et pourtant, lors de ses entraînements, il n’hésitait pas à sortir les griffes et à faire couler le sang.

©️️ Kayl only

avatar

La
Puf/Surnom : Innocente Espé
Âge du perso : 9 lunes
Messages : 118
Date d'inscription : 16/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par La, Mer 23 Mai 2018 - 18:40

Regarde, ce beau monde qui s'ouvre à toi - Ft Mystery with Kayl
Ce chaton n’avait pas l’air méchant, La le savait. Et elle savait qu’il ne risquerait pas de s’attaquer en elle. En effet, tout dans son attitude stimulait sa sympathie. Malgré tout, La savait, par des vétérans, que les méthodes d’entraînements de ces chats était relativement dure et insensible. Elle se doutait que les Escogriffes n’avaient pas de guérisseurs, pour une tribu guerrière et conquérante comme la leur, ceux qui osaient penser à cette idée devaient être raillés, moqués et méprisés. Pourtant, l’existence des guérisseurs - tout comme celle des botanistes - était indispensable. Ils vous soignaient, vous maintenaient en vie, et les Botanistes décryptaient les messages de la Terre et de l’Eau.

La avait déjà pensé à l’éventualité d’être botaniste, lorsqu’elle était chatonne. Mais les Botanistes avaient énormément de contraintes - déjà, l’impossibilité d’avoir une vie amoureuse -. Bien que La ne souhaitait pas du tout avoir un compagnon. Les botanistes interprétaient les signes de la Terre et de l’Eau, et leur formation avait l’air compliqué, voire inaccessible. Les botanistes n’étaient pas en contact direct avec les chats, ils ne les soignaient pas, pas comme les guérisseurs. C’est peut-être ce qui a persuadé La pour le choix de sa voie.

Elle regarda le petit chaton. Elle vit bientôt les nombreuses cicatrices sur son petit corps, et en fût choquée. La réaction du petit Escogriffe l’étonna. Il se comporta comme si il n’avait pas de telles blessures - et La savait par sa formation qu’elles avaient l’air assez dangereuses -. Il se comportait comme si il ne sentait pas la douleur. La novice-guérisseuse se dit que c’était impossible, que aucun chat n’avait le mental ni le physique de pouvoir résister à la souffrance, et que même si le corps pouvait y résister, que garantissait que cela pouvait l’être pour les douleurs du coeur ?

« Je suis Mystery, fils de Maan. Je suis déjà venu ici. Pourquoi ça appartient à vous ? Pourquoi on aurait pas le droit de venir voir les lys nous aussi ? »

Le chaton était donc le fils d’une certaine Maan. Le nom ne lui disait rien, mais c’était probablement une Escogriffe. Mystery. C’était son nom. Il était beau, entouré de mystère. La se disait que c’était très impoli de savoir le nom d’un chat sans lui donner le sien, mais il n’avait pas l’air d’avoir l’envie de le savoir et cela aurait été inutile de lui en faire part.

Elle se disait qu’elle lui devait quand même une réponse à ses questions, parce qu'il méritait de le savoir. En vérité, La ne comprenait pas tellement le principe des frontières, mais elle savait qu’elles avaient été établies par les ancêtres des Troupes. C’était sûrement pour leur bien.

« Ce territoire appartient à nous car nos ancêtres l’avaient décidé, il y a bien longtemps de cela. Je suppose qu’il y a sûrement des lys sur ton territoire, ce n’est pas bien difficile à trouver si tu ouvres grands les yeux et ta truffe. »

C’était vrai. Les lys étaient très faciles à trouver, surtout durant cette saison où ils fleurissaient par bottes.

La s’était souvent demandé pourquoi leurs ancêtres avaient décidé de partager le territoire, au lieu de le laisser afin que tous les chats cohaibitent ensemble, dans la paix. Mais si c’était leurs ancêtres qui avaient fait ce choix, il devait sûrement être le bon, parce que leurs ancêtres étaient sages et intelligents. Du moins, elle essaya de s’en persuader. Mais cela n’empêcha le fait que le doute subsistait en elle.

Copyright Doorn for Espé Only
Kayl GO

avatar

Mystery
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 5 lunes
Messages : 38
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Mystery, Jeu 24 Mai 2018 - 13:02


Il m'a dit que j'aurais dû avoir mal
↓ With La ↓

Mystery s’émerveillait toujours de ce qu’il voyait ici. La jeune apprentie n’aurait pas compris sa vie, elle était née ailleurs, comme à l’opposé. Elle était née dans une Troupe et Mystery n’aurait pas compris la moitié des choses qu’elle lui aurait racontées. Les coutumes des Troupes étaient bien étrangères au mâle tacheté, comme les habitudes des Escogriffes devaient paraître insignifiantes pour la femelle gris pâle. C’était une barrière importante, après tout, et une des raisons pour laquelle les Escogriffes et les félins des Troupes ne pouvaient pas être amis.
Mystery ne cherchait pas d’amis, d’ailleurs il ne savait pas lui-même ce qu’il voulait. Il aspirait à la tranquillité, et surtout il espérait vivre encore longtemps, avant de laisser la mort s’occuper de lui.

Il ne comprenait simplement pas pourquoi on lui interdisait l’accès à certains endroits. Mystery était libre et il ne voulait pas qu’il en soit autrement. Et l’empêcher d’accéder à cette partie d’un territoire remuait quelque chose en lui, un désir d’y aller malgré l’interdiction, ou plutôt à cause de cette interdiction. Car ce qui était interdit était bien plus attirant, évidemment.
Même s’il ne s’agissait que de malheureuses fleurs blanches, qui n’avaient que peu d’importance aux yeux de la plupart. Mystery n’était pas une menace, bien qu’il sache déjà se battre convenablement. Il ne souhaitait pas utiliser ces techniques, il préférait le calme et la tranquillité.

Et, reprenant la phrase du chaton léopard, La lui répondit :

« Ce territoire appartient à nous car nos ancêtres l’avaient décidé, il y a bien longtemps de cela. Je suppose qu’il y a sûrement des lys sur ton territoire, ce n’est pas bien difficile à trouver si tu ouvres grand les yeux et ta truffe. »

Mystery se rappela la forêt aux parties calcinées. Il se rappela les quelques herbes qui ne repoussaient presque pas, puis il songea au parcours qu’il lui fallait pour venir jusqu’ici, passant par la plaine aux Aigles, un endroit composé de caillasses et de terre sèche. Il y avait bien quelques endroits plus sympathiques à visiter, mais également plus dangereux, car plus prisés par les puissants. Et Mystery n’aimait guère le danger, il ne voulait pas mourir.
Il se demanda un court instant s’il devait en parler à La - dont il ne connaissait toujours pas le prénom. Il décida que oui, même si ça n’en valait pas la peine, car lui n’avait rien à perdre hormis sa vie, et il savait qu’il n’allait pas la perdre ainsi.

« Il y a peu de fleurs sur notre territoire. Seulement des pierres, mais certaines sont magnifiques, avec des cristaux colorés. »

Il se remémora les pierres fendues en deux, qui laissaient apparaître à l’intérieur d’une roche comme une grotte minuscule garnie de cristaux bleus et violets. Elles restaient néanmoins rares, et il fallait observer pour avoir la chance d’en voir. Il changea soudain de comportement, jugeant que la femelle était assez intéressante, finalement. Même si elle venait des Troupes - et sa mère ne serait pas ravie d’apprendre qu’il se trouvait là.

« Et toi, qui tu es ? Tu voudrais être mon amie ? »

Peut-être avait-il décidé qu’il voulait des amis, ou qu’il voulait cette femelle précisément comme amie. Peu importait, le jeune mâle accepterait la réponse, puisqu’il ne pouvait faire que ça.

©️️ Kayl only

avatar

La
Puf/Surnom : Innocente Espé
Âge du perso : 9 lunes
Messages : 118
Date d'inscription : 16/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par La, Ven 22 Juin 2018 - 15:13

Regarde, ce beau monde qui s'ouvre à toi - Feat Kayl with Mystery.
Il avait l’air si innocent. Il n’était qu’un chaton. Et pourtant, sa vigueur et les muscles qui pointaient sous son pelage léopard laissaient deviner qu’il deviendra un grand chasseur - ou selon le terme qu’ils attribuaient aux chasseurs, chez les Escogriffes -. Pourtant, il ne ressemblait ni à Sol, ni à Ndranghet, ou même à Kato. Il avait quelque chose de plus. Peut-être à cause de ses origines, ou alors à cause des blessures qui traversaient son corps alors qu’à son âge, les futurs chasseurs en devenir étaient encore entrain de jouer avec des boules de mousses. Et puis aussi, cette fascination pour les espaces interdits. La n’avait jamais été particulièrement attirée par les espaces hors de son territoire - elle se disait qu’en effet, s'ils sont inaccessible, c’était pour une bonne raison, pour leur sécurité-. Pour cette raison, elle trouvait Mystery très courageux. S’aventurer hors des sentiers connus, alors qu’il était encore un petit, c’était très brave ! Peut-être même un peu téméraire. Quoi qu’il en soit, il ne lui était rien arrivé jusqu’ici, et La s’occuperait de lui si il avait des problèmes à rentrer chez lui, malgré sa peur de partir de son territoire. On ne laissait pas un chaton tout seul, même la Terre et l’Eau pouvaient comprendre cela.

« Il y a peu de fleurs sur notre territoire. Seulement des pierres, mais certaines sont magnifiques, avec des cristaux colorés. »

La fronça légèrement les sourcils. Un monde sans fleurs devait être horrible. Et cela confirmait son intuition. Pas de fleurs équivaut à pas de remèdes médicinaux. La le voyait, sur la fourrure de Mystery, que ses plaies n’étaient pas traitées. Mais ils avaient des cristaux. La ne voyait pas trop à quoi cela pouvait ressembler. Elle n’avait jamais vu de cristaux, et se posait la question. C’était à l’intérieur des pierres, donc ça devait être difficile d’accès, pourtant Mystery avait réussi à en voir. La soif de savoir de La prit le dessus et éveilla une petite curiosité. Soudain, l'intérêt de Mystery s’éveilla, comme s'il avait été en somnolence durant ce temps, et posa à La quelques questions.

« Et toi, qui tu es ? Tu voudrais être mon amie ? »

Il était adorable. Bien sûr que La accepterait, surtout d’être amie avec un mâle aussi valeureux que Mystery. Elle lui sourit donc, d’un sourire timide, et éclaira ses interrogations.

“Je m’appelle La, et je suis novice guérisseuse de la Troupe Embrumée. Je suis la fille d’Okza et Hato, notre ancien meneur.”

Il n’y avait aucune trace de fierté dans sa voix, elle était juste apaisante. Évoquer le souvenir de ses parents, de son père surtout, était douloureux et elle baissa lentement la tête. Malgré tout, elle se reprit, et finit sa phrase avec la question qui lui trottait dans la tête depuis qu’ils avaient parlé des cristaux:

“Sinon, je serai ton amie avec plaisir. Tu m’as l’air très gentil et valeureux ! Accepterais-tu de me décrire les cristaux que tu as vu ? J’en ai jamais aperçu et je serai curieuse de savoir à quoi ils ressemblent.”

La curiosité. Un mot totalement étranger à La, mais qui sortait avec facilité de sa bouche. Mais tout le monde pouvait changer, n’est-ce-pas ? Surtout pour s’instruire. Elle regarda Mystery, son nouvel ami, et s’apprêta à l’écouter attentivement décrire les cristaux.

Copyright Doorn for Espé Only
Kayl GO

avatar

Mystery
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 5 lunes
Messages : 38
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Mystery, Dim 24 Juin 2018 - 9:39


Il m'a dit que j'aurais dû avoir mal
↓ With La ↓

Pour l’instant l’insouciance et la naïveté guidaient encore Mystery et La, mais bientôt les deux félins seraient ennemis. Bientôt ils pourraient s’affronter dans un combat mortel, où il n’y aura qu’un seul survivant. Mystery n’imagine pas tuer La mais il tuera, un jour. Il restait un Escogriffe et il était entraîné pour ça. Déjà sur son corps les marques de coups étaient visibles, et La savait combien un Escogriffe pouvait être dangereux.
Pourtant Mystery ne s’en inquiétait pas et il demandait, comme il aurait pu demander n’importe quoi d’autre, si la Novice guérisseuse voulait être son amie.
Ils étaient encore jeunes, et ils avaient le temps de changer.

« Je m’appelle La, et je suis novice guérisseuse de la Troupe Embrumée. Je suis la fille d’Okza et Hato, notre ancien meneur. »

Ancien Meneur. Mystery ne savait pas réellement à quoi cela correspondait, mais il se doutait qu’un Meneur était chef et puissant. Les Meneurs étaient ceux qui chassaient, ceux qui exécutaient les ennemis et les intrus se trouvant sur leur territoire. Mystery se demandait combien de temps il resterait vivant s’il se trouvait face au Meneur. Mais peut-être n’était-il plus Meneur à présent, puisque la femelle utilisait le passé pour parler de lui.
Alors Mystery n’aurait rien à craindre, mais son âme sensible serait affectée si La était triste. Ou peut-être jouerait-il la comédie afin de se rapprocher.
Mystery n’était pas comme ça, pas encore. Un jour, peut-être qu’il profiterait des faiblesses ennemies.

« Sinon, je serai ton amie avec plaisir. Tu m’as l’air très gentil et valeureux ! Accepterais-tu de me décrire les cristaux que tu as vu ? J’en ai jamais aperçu et je serai curieuse de savoir à quoi ils ressemblent. »

Mystery se mit à sourire, ravi que la femelle accepte. Il ne savait pas s’il était vraiment gentil, mais il avait des valeurs que beaucoup d’Escogriffes n’avaient pas. Il avait un sens de la famille, lui, contrairement à ceux qui pillaient et volaient leurs frères ou leurs parents. Lui il voulait chasser pour sa mère, il voulait montrer à son père qu’il était aussi fort que lui. Il voulait protéger ses deux sœurs. Surtout Juweel, parce qu’elle était différente. Même si Smaragd et lui avaient l’air de mieux s’entendre, ce n’était pas le cas et Mystery appréciait tout autant l’une que l’autre.

« Bien sûr ! À l’extérieur, elles semblent être des pierres grises tout ce qu’il y a de plus normales. Mais elles peuvent se casser et à l’intérieur, c’est creux, mais les parois sont couvertes de cristaux violets. Je t’en ramènerai une si tu veux ! »


Mystery avait bien l’intention de revenir, et si La était d’accord, alors il lui montrerai ces pierres. Mystery n’avait pas pensé une seconde à l’emmener avec elle pour lui faire découvrir, comme s’il connaissait déjà la dangerosité de cet acte irréfléchi. Alors il réfléchissait et il avait décidé de prendre une pierre avec lui, la prochaine fois qu’il viendrait. Il sourit, et il avait l’air gentil. Ce n’était sans doute qu’une impression, parce qu’il restait dangereux, pourtant il ne ferait pas de mal à La.

« Ma maman m’attend, mais je reviendrai par ici ! »

Mystery découvrait tout juste l’amitié, lui qui n’avait que deux sœurs pour compagnie. Il ne connaissait pas les joies de cette amitié, pas encore. Mais il y avait une barrière trop difficile à passer entre le petit mâle tacheté et la Novice guérisseuse. Un jour, il comprendrait peut-être. Pour l’instant il était heureux, il se sentait bien et il avait une amie.
Il ignorait à quel point tout ceci était fragile.

©️️ Kayl only


HRP : Moi je propose que tu rep pour clore


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum