min : -15°C   max : 5°C
saison : neiges
aléa climatique : forte neige
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Another day, another training



 

Another day, another training


avatar

Pelage de Lune
Puf/Surnom : Nono
Âge du perso : 21 lunes
Messages : 70
Date d'inscription : 01/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Pelage de Lune, Lun 30 Avr 2018 - 19:17

Ft Ruisseau Silencieux

Prête à épuiser ton noir et blanc ? xD

Another day, another training


Enfin. Nuage de Lune n’espérait plus, et le moment était venu. Après quelques lunes d’apprentissage, il allait s’entraîner au combat. Ce matin-là, il avait participé à une patrouille et amélioré les fortifications, mais ses pattes étaient encore pleines d’énergies. Une folle envie de lutter et de se battre se propageait dans son corps, ivre de liberté. Le temps était couvert, mais aucune odeur de pluie se dégageait des envoutants cieux. Ce temps-là avait perduré depuis sa mission avec Epine d’Or, mission qui avait fait naître des sentiments plus forts encore entre les deux orphelins. Désormais, ils aimaient participer aux mêmes balades, et aux chasses, mais appréciaient retrouver leur solitude et leurs amis proches.
Ruisseau Silencieux l’avait convié à la combe d’entraînement, située dans la partie de la forêt prêt du clan du Tonnerre. Il était parti ventre à terre, sitôt sorti du camp. Les camarades apprentis avec qui il s’entendait le mieux s’étaient esclaffés de le voir si heureux à l’idée de s’entraîner, et il leur avait promis de se venger par la suite, en rigolant à son tour. D’autres lui avaient souhaité bonne chance, chose qui l’avait tout de même légèrement inquiété. Etait-ce vraiment si complexe ? Une petite lueur d’angoisse s’alluma dans son cerveau agité, lueur qu’il avait repoussé avec force, se fichant de revenir avec des courbatures. Loin de là.
Arrivé au lieu de combat, le gris avait observé avec une grande attention un duo mentor-apprenti s’entraîner. Soudain, les techniques et les parures lui parurent aussitôt plus compliquées, et bien difficiles à exécuter. Dès que les deux furent partis, non sans un clin d’œil amical, il avait tenté de reproduire leurs gestes, sautillant tel un ressort. Au bout de quelques minutes d’exercice, le jeune chat commença à ressentir l’effet douloureux, et s’accorda une pause. Il s’assit puis attendit, les yeux fixés sur l’entrée, jusqu’à ce que les herbes laissent place au matou blanc et noir.



avatar

Ruisseau Silencieux
Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso : 31 lunes
Messages : 199
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ruisseau Silencieux, Lun 21 Mai 2018 - 18:30

Another day, another training

Ft. Nuage de Lune

Le temps continuait à fuir entre tes pattes, filant sans que tu ne puisses l’arrêter. Déjà, la neige avait fondu, déjà, la rivière avait repris sa course folle, toujours aussi rapide, déjà, les chatons commençaient à naître. Déjà, le vert se faisait de partout, et la lumière revenait. Le printemps, comme disait ta mère, est arrivé. Et si ça remplissait d’allégresse beaucoup de gens, toi, ça ne te faisait que plus râleur. Trop de souvenirs étaient liés à ce printemps, des jeux interminables avec tes sœurs, des rires qui résonnent encore dans ton esprit.
Tu ne sais faire que ça, ressasser des souvenirs, sans cesse. Rien d’autre, à part peut-être bouffer, dormir et puis pêcher. Mais ta vie n’avait plus de réel intérêt à tes yeux. La seule chose qui égayait un peu ton quotidien monotone, c'était l'entraînement de Nuage de Lune. Tu avais toujours l’impression de ne raconter que des conneries lors de ses entraînements, mais cela se passait plutôt bien et il avait fait des progrès très notables en pêche et en chasse normale. Tu étais fier de lui, et un peu de toi, d’avoir réussi à lui apprendre ça au moins. Aujourd'hui, tu allais commencer son entraînement au combat. Tu ne savais pas vraiment comme t'y prendre, mais tu verras au fur et à mesure.
Tu avais vu le jeune mâle gris partir de bonne heure, sans doute souhaitant s’entraîner un peu avant que tu n’arrives. C’était un félin très enthousiaste, toujours plein d'énergie mais avec une part de tristesse en lui. Il persévérait toujours, n’abandonnait jamais, et cela te plaisait vraiment. C’est une qualité qui lui servira beaucoup plus tard. Et lors de son entraînement aussi.

Tu t'étais enfin mis en route, bien après ton apprenti. Un accès de colère t'avait pris, comme toujours en ce moment. Tu as eu plusieurs périodes, et tu en as toujours : des périodes tristes et puis des en colère. Ça ne changeait plus, c'était toujours comme ça désormais. Rien d'autre que la colère ou la tristesse ne te guidait. Et tu vivais avec.
Tu t'étais dit qu'il aurait ainsi eu largement le temps d'observer quelques techniques qu'il pourrait ensuite mettre en pratique.
Tu te rendis à la combe d'entraînement rapidement, courant un peu pour te changer les idées. Tu appréciais courir, même si c'était plutôt quelque chose de commun au Clan du Vent. Sentir le vent sur ton pelage, tes pattes fouler le sol, c'était vraiment quelque chose d'agréable.
Nuage de Lune était bien là, l'attendant. Tu t'en voulais de l'avoir fait attendre, de faire passer son entraînement après tes tâches de guerrier, de retarder un peu son entraînement. Oh oui, tu t'en voulais. Tu ne savais pas pourquoi tu te comportais comme ça, un inconscient qui voulait que tu continues à t'intégrer au sein du clan peut-être. Mais s'occuper d'un apprenti, c'était déjà une tâche qu'on n'accordait pas à des gens si on ne leur faisait pas confiance…
Tu te forças à sourire devant lui, essayant de te rattraper. L'envie de sourire n'était nullement là, tu avais passé une nuit épouvantable pleine de spectres du passé. Mais le fait de revoir ce petit mâle enthousiasme et énergique te donnait un peu de force.

« Salut, Nuage de Lune. Désolé de t'avoir fait attendre ! Avant toute chose, peux-tu me dire ce que tu sais déjà faire, ou même me le montrer ? On perfectionnera tout ça, et puis on verra d'autres techniques ensuite, ça te va ? »

Tu espérais que ton programme lui plaisait. Tu l'avais inventé sur le moment.

©️️️ Codage par Neph


avatar

Pelage de Lune
Puf/Surnom : Nono
Âge du perso : 21 lunes
Messages : 70
Date d'inscription : 01/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Pelage de Lune, Mar 5 Juin 2018 - 21:12

Ft Ruisseau Silencieux

Prête à épuiser ton noir et blanc ? xD

Another day, another training



Ruisseau Silencieux fit son apparition, mais au lieu de satisfaire le jeune matou, cela l'inquiéta. Un sourire forcé marquait son visage creusé. On distinguait presque ses côtes sous son gros pelage tacheté. L'apprenti lui rendit son rictus, légèrement plus enthousiaste. Pouvait-on seulement être moins joyeux que lui ? Il avait souvent regardé son mentor, presque en l'espionnant, et s'était rendu compte qu'il restait seul, et broyait du noir en mangeant son poisson. Mais il n'avait pas eu l'audace de lui demander les raisons, par peur de paraître malpoli.
« Salut, Nuage de Lune. Désolé de t'avoir fait attendre ! Avant toute chose, peux-tu me dire ce que tu sais déjà faire, ou même me le montrer ? On perfectionnera tout ça, et puis on verra d'autres techniques ensuite, ça te va ? »

Avec un hochement de tête vigoureux, le gris fut ravi de montrer des prouesses. Enfin, pouvait-on appeler des prouesses le fait d'avoir longuement observé des entraînements, sans relâche. Après tout, il fallait qu'il récupère son retard, alors ... Mais il ne fallait pas oublier qu’il avait souvent bataillé pour jouer avec les autres apprentis. Cela étant, ce n’était pas comparable à un combat avec un réel guerrier, qui avait déjà quelques lunes d’entraînement.

Alors que son cerveau fonctionnait à plein régime, le gris se lécha pensivement la patte. Que savait-il réellement ? Comment s’appelaient les techniques qu’il réussissait à peu près ? Arrivait-il vraiment à balayer son ennemi, ou ses camarades s’écroulaient pour lui faire plaisir ? Finalement, après réflexion, il se leva et s’avança avec entrain de son mentor, d’un pas frétillant.
« On peut essayer d’attraper la jugulaire pour un cas extrême. Mais il faut peut-être plus essayer de labourer le ventre, mais pour cela … »

Sans finir sa phrase, l’apprenti bondit sur le matou blanc et noir, essayant d’attaquer par surprise. Cela ne marcherait peut-être pas, étant donné que ses prunelles étaient fixées sur lui. Mais pouvait-on toujours espérer, il ne s’y attendrait peut-être pas … La joie que lui procura le saut fut indescriptible, mais si fantastique. Les griffes sorties, il sentit la fourrure fournie de Ruisseau Silencieux sur ses coussinets.

hrp:
 



avatar

Ruisseau Silencieux
Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso : 31 lunes
Messages : 199
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ruisseau Silencieux, Mer 18 Juil 2018 - 21:28

Another day, another training

Ft. Nonoche

Le mâle gris hoche frénétiquement la tête. Une énergie infinie semble le parcourir sans interruption, tu as l'impression de pouvoir la voir l'illuminer tout entier et la propager autour de lui. Ses yeux pétillent, sa queue s'agite dans tous les sens sans jamais s'arrêter, tout en lui respire la gaieté. Et pourtant, tu sais qu'il a vécu des évènements qui l'ont fortement marqué. Et il s'est relevé, il a réussi à tourner la page. Enfin, en apparence, même si cela doit être vraiment le cas au plan psychologique… Tu l'envies. Tu l'envies, et tu t'en sens vraiment bête. Si lui y es parvenu, toi aussi tu devrais pouvoir y arriver. Même si cela semble insurmontable, même si la vie est de plus en plus dure pour toi, tu dois pouvoir t'en sortir.
Tu soupières. Peut-être un jour. Mais pour le moment, cela semble perdu d'avance. Et tu n'as pas le courage de lutter. Tu te trouves ridicule, lâche, insupportable de ne pas tenter. Et tu ne fais rien.

« On peut essayer d’attraper la jugulaire pour un cas extrême. Mais il faut peut-être plus essayer de labourer le ventre, mais pour cela … »

La voix de ton apprenti te sort de tes pensées, et tu es surpris en n'entendant pas la fin de la phrase. Néanmoins, tu as le temps de te reprendre lorsque tu perçois un mouvement de sa part. Sans hésiter, le jeune félin s'est jeté sur toi, s'agrippant sur son dos avec ses griffes. Tu grimaces, sentant ces dernières s'enfoncer légèrement dans ta peau. Cela t'apprendra à rester concentrer sans cesse, tu t'es fait surprendre par quelque chose auquel tu aurais dû t'attendre. Mais tu te sens fier que Nuage de Lune ait tenté ce geste, cela montre qu'il est déjà très malin. Et ce qu'il a dit juste avant confirme le fait qu'il sait déjà quelques bases sur le combat. Cela sera sûrement plus facile de lui apprendre le combat avec ce savoir.
Tu mets quelques à réagir, réfléchissant à la meilleure façon de se débarrasser du poids sur son dos sans lui faire mal. Puis, d'un coup, tu fais un petit bond et te retournes brusquement, aplatissant Nuage de Lune au sol. Tu essayes toutefois de ne pas mettre tout ton poids sur ce dernier, afin de le laisser respirer. Rapidement, tu te lèves et aide ton apprenti à faire de même, esquissant un sourire.

« C'était bien. C'était même super, je ne m'y attendais pas du tout ! La surprise est une élément très important au combat, et cela peut faire toute la différence. Sois toujours aux aguets lorsque tu as un adversaire devant toi, même s'il ne paraît pas menaçant. » Tu réfléchis quelques secondes aux conseils que tu souhaites donner au jeune mâle puis reprends. « Ton bond était contrôlé, rapide et efficace. N'hésite pas à enfoncer tes griffes plus profondément et à donner des coups avec une patte.

Tu ne sais pas si tu as tout dit, si une erreur t'a échappé, mais tu as hâte de passer à la suite.

« Bien. Maintenant, je vais t'attaquer moi et tu vas essayer de te défendre. On ne dort pas les griffes. Si tu peux contre-attaquer ensuite, n'hésite surtout pas !

Tu te places face à lui, tournes légèrement tes yeux fixent son côté droit mais tu as une toute autre idée en tête. D'un bond, tu te rapproches de lui, fais mine de lancer un coup de patte sur son flanc mais lui fauche les pattes avant d'un coup de tête. ♪

©️️️ Codage par Neph



|| Encore désolée pour le retard

avatar

Pelage de Lune
Puf/Surnom : Nono
Âge du perso : 21 lunes
Messages : 70
Date d'inscription : 01/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Pelage de Lune, Mar 28 Aoû 2018 - 18:33

Ft Ocy br/>

Another day, Another training  


Il se contracte, puis finalement éjecte Nuage de Lune qui s'attendait à tout, sauf à ça. Il fut mis au sol rapidement, très rapidement, il ne comprit rien. Puis Ruisseau Silencieux s'écrasant sur lui, son souffle un peu haletant. Le gris rouvrit les yeux, après sa chute, quand sa voix lui parvint, tandis qu'il se relève. Il se releva à son tour, pour faire face à son mentor :
« C'était bien. C'était même super, je ne m'y attendais pas du tout ! La surprise est une élément très important au combat, et cela peut faire toute la différence. Sois toujours aux aguets lorsque tu as un adversaire devant toi, même s'il ne paraît pas menaçant. Ton bond était contrôlé, rapide et efficace. N'hésite pas à enfoncer tes griffes plus profondément et à donner des coups avec une patte. »

L’apprenti se rengorgea, puis sa modestie et sa timidité reprirent aussitôt le dessus. Il n’était pas vraiment habitué aux compliments, et ne savait comment réagir quand on lui en disait. Quelques vaniteux du clan l’avaient agacé, rien qu’à leur façon de parader, et il ne souhaitait nullement être comme eux. Ce serait faire honte à ses parents, alors il restait réservé. Sa plus grande joie n’était récompensée que par un petit ronronnement, ou un éclatant sourire. C’était tout, mais cela suffisait largement à son goût.
« Bien. Maintenant, je vais t'attaquer moi et tu vas essayer de te défendre. On ne dort pas les griffes. Si tu peux contre-attaquer ensuite, n'hésite surtout pas !

Le novice eut un petit rictus heureux. Ils allaient simplement faire semblant, et il ne voulait pas blesser son cher entraîneur. Non, il s’en voudrait trop, et en plus il ne connaissait que les bases. Un coup de pattes mal organisé et le matou se retrouverait avec un œil en moins ! Il se leva, et essaya de comprendre dans le regard de son mentor où il frapperait. Son flanc droit. OK. Il ne resterait plus qu’à éviter.

Le plus ancien s’approcha, et, chose que ne comprit absolument pas Nuage de Lune, feinta et le renversa d’un coup de tête. Il mit un quart de seconde avant de comprendre ce qui lui arrivait, et alors qu’il allait toucher le sol, roula sur son épaule droite. Il était plus agile de ce côté-là. A moitié relevé, il fonça sous le corps de Ruisseau Silencieux, et fit un petit bond. Le ventre du guerrier était par-dessus lui, puis d’un coup, à côté. Il sauta par-dessus souplement, pour lui laisser le temps de se relever.

Que c’était chouette dites-donc de s’entraîner au combat ! Enfin, il ne ferait sûrement pas un noble combattant, parce que le noir et blanc devait faire semblant. Il ne pouvait pas être si doué d’un coup, et puis, un si grand mentor ne pouvait pas tomber si bas … Tout de suite, son caractère pessimiste reprenait le dessus, alors qu’il en avait été capable. Mais non, l’orphelin ne se croyait pas doué, il était nul, si nul, dans son esprit. Il prit la parole, amer :
« Je suis désolé … Cette technique, c’était du grand n’importe quoi. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça … Je m’en veux … »



avatar

Ruisseau Silencieux
Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso : 31 lunes
Messages : 199
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ruisseau Silencieux, Jeu 1 Nov 2018 - 16:21

Another day, another training

Ft. Nuage de Lune


Le félin en face de toi sourit, sans doute satisfait. Ton coeur gonfle dans ta poitrine, tu te sens fier, vraiment fier de lui, et aussi un peu de toi. Combien de chemin avez vous parcouru en quelques lunes ? Des muscles se sont formés sous le pelage soyeux de l'apprenti, dus aux entraînements. Il deviendra un guerrier très fort et très puissant, tu en es persuadé. Avec sa détermination qui paraît sans failles, il fera de grandes choses. Bien mieux que ce que tu as déjà fait, toi, tu as beau avoir voulu le plus fort possible aider ton clan, celui qui t'a accueilli alors que tu n'étais rien, juste un petit chat domestique de rien du tout, jamais, jamais tu ne réussiras à lui rendre, à ce clan, la gratitude que tu éprouves ; tu n'es pas assez déterminé, pas assez fort pour surmonter cette dépression si profonde dans laquelle tu t'es enterrée toi-même, alors comment pourrais-tu être utile pour lui ?

Tu frémis, retournant à l'entraînement. Nuage de Lune te fixe d'un air concentré, se demandant sans doute où frapper. Tu ne sais presque jamais comment tu vas attaquer avant de te lancer, cela te vient toujours alors que tu t'élances, les mouvements de font tous seuls tandis que tu foncés vers l'adversaire. Le combat est un art que tu apprécies, même si faire couler le sang n'est pas un loisir très agréable ; tu préfères bien entendu te battre avec des adversaires de ton clan, amicalement bien sûr, que lors d'un vrai combat avec des félins d'autres groupes. Tu n'as jamais vraiment eu l'occasion participer réellement à un combat. Il n'y a pas eu de guerre depuis quelques temps et personne ne s'en plaint. Mais cela ne saurait tarder, bientôt, un petit quelque chose mettra le feu aux poudres et une fois de plus, le sang coulera à flots. Ta nature pessimiste revient souvent à la surface en ce moment…

Tu agites la tête, sors de tes pensées, peut-être serait-il temps de commencer, non ? Nuage de Lune attend pour rien, pour des raisonnements inutiles sur des évènements qui n'arriveront sans doute pas. Enfin si, peut-être. Personne ne sait ce qu'il peut vraiment arriver.
Sur ces pensées parasites, tu te lances à l'assaut de l'apprenti, visant d'abord son flanc droit ; d'un petit coup de tête, tu le renverses. Tu souris, satisfait, suis du regard le jeune félin qui, tout d'un coup, roule vers toi, passe sous ton ventre et, d'un petit bond, te met par terre. Tu atterris sur le sol avec un bruit sourd, totalement surpris. Ta tête bute sur la terre et, sonné, tu ne bouges plus. Alors là. Tout s'est passé bien trop vite, tu n'as presque rien compris, tout s'est enchaîné. Et pourtant, la réalité est bien là, ton apprenti t'a écrasé bien facilement. L'apprenti surpasse le mentor, bien plus rapidement que tu l'aurais imaginé.
Doucement, tu te relevés, encore ébahi. Nuage de Lune te regarde, l'air coupable. Tu ne sais pas quoi penser, quoi faire. Dois-tu être fier de lui ? Oui bien sûr. En colère contre toi ? Oui, peut-être faut-il te remettre en question, on t'a pourtant répété une centaine de fois de ne jamais sous-estimer l'adversaire et de s'attendre à tout. Au moins, l'apprenti t'a appris quelque chose.

« Je suis désolé … Cette technique, c’était du grand n’importe quoi. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça … Je m’en veux … »

Tu plantes tes yeux gris dans ceux du félin au pelage gris, remue la tête de gauche à droite, un petit sourire sur les lèvres.

« Ne sois pas désolée, c'était super ! Tu m'as vraiment surpris, je ne m'y attendais pas je te l'avoue. Continue comme ça, tu vas devenir une bête de combat, tout le monde te craindra ! » Tu marques une petite pause, réfléchissant. Que faire ensuite ? « Tu... Tu as envie de faire quelque chose de particulier maintenant ? »

©️️️ Codage par Neph


avatar

Pelage de Lune
Puf/Surnom : Nono
Âge du perso : 21 lunes
Messages : 70
Date d'inscription : 01/10/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Pelage de Lune, Lun 26 Nov 2018 - 21:24

Ft Ocy br/>

Another day, Another training  


« Ne sois pas désolée, c'était super ! Tu m'as vraiment surpris, je ne m'y attendais pas je te l'avoue. Continue comme ça, tu vas devenir une bête de combat, tout le monde te craindra ! »

  Vraiment ? Les iris bleutées de Nuage de Lune pétillèrent l'espace d'un instant. Que c'était chouette, que c'était super ! Il avait réussi ! Mais, sans vouloir offenser son mentor, il semblait ailleurs, loin, très loin. Enfin, physiquement il était là, sur cette combe d'entraînement, mais son esprit semblait voleter avec les aigles, ou voire plus haut, dans le Clan des Étoiles. C'était flippant presque, de voir à quel point les êtres qui nous sont chers s'évaporent comme ça, sans qu'on puisse faire quelque chose. Il avait été un ami très cher, ce matou noir et blanc. C'était son entraîneur, en quelque sorte le deuxième père, celui qu'il n'avait pas eu assez longtemps pour survivre. Pour voir ses géniteurs fiers de lui, pendant son baptême. Alors, il s'était retranché sur son mentor, qui l'avait vu perdre ses moyens sans pour autant craindre le gosse sans parents, qui lui avait fait attrapé sa première proie.
   Mais que savait-il vraiment de lui ? Rien de particulier, il savait bien qu'il avait des amis, enfin, cela paraissait logique. C'était un chat tellement sympathique, attrayant. Vivant. Enfin, ce n'était plus tellement le cas ...
« Tu... Tu as envie de faire quelque chose de particulier maintenant ? »

   Ah. Heu. Il demandait à son apprenti. Etait-il si doué que ça ? Ou alors Ruisseau Silencieux voulait juste abréger leur séance d'entraînement, pour repartir, seul, sans personne ? Sa compagnie importunait ? Nuage de Lune pressa ses griffes contre le sol mousseux, pour essayer de comprendre. Mais il n'avait pas ce don pour comprendre les personnes, sans qu'ils ne parlent. Il savait écouter, oui, il était très fort pour cela, dès tout petit, il passait des après-midis à écouter les anciens raconter leurs folles épopées. Mais lire dans les chats comme dans un livre ouvert, non. Ce n'était pas pour lui.
Aurait-il une compagne dans un autre clan ? Le gris huma l'air doucement, pour ne pas attirer les soupçons du mâle, mais ne décela aucune trace, aucun effluve d'un autre clan. Et non, de toute façon, on avait affaire au plus loyal, au plus fidèle de la Rivière. Mais alors ... Que cachait-il derrière ces faux sourires, derrière cette peine impossible à dissimuler ?
"Oh, heu ..."
 
   Il savait bien ce qu'il voulait, mais c'était un peu osé. Mais c'était le moment idéal, il savait que peut-être cette occasion de seul à seul ne se reproduirait plus dans sa période de nostalgie.
"Parler ? Tu ... Tu ... N'as pas l'air heureux, je ne sais plus quoi faire. Tu sais, je t'adore comme un père, tu me surveilles, tu me protèges et me suis de loin. Moi, mes proies, mon amélioration physique."

   L'apprenti reprit son souffle, il venait de tout déballer comme ça, sur le coup. Il n'était pas habitué à parler comme ça. La seule avec qui il se confiait, c'était Epine d'Or, mais plutôt pour des raisons amoureuses. Elle était sa confidente, sa compagne. Il se demandait s'il avait été trop loin, mais il était de toute façon trop proche du but pour reculer. Pas vrai ?
"Moi, je vais bien, mais ça se voit que tu vas mal. Tu m'évites, j'ai fait quelque chose de mal ? Je ferais tout pour toi, Ruisseau ... Qu'est ce qu'il se passe ? Qu'est ce que je peux faire ?"



avatar

Ruisseau Silencieux
Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso : 31 lunes
Messages : 199
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ruisseau Silencieux, Mer 2 Jan 2019 - 18:20

Les yeux bleus du jeune félin pétillent tandis que tu le fixes, très content pour lui. Et pourtant tu as l'impression d'être ailleurs, loin, très loin de cette combe. Ton esprit vole dans le ciel bleu, seul. Seul. Toujours seul, abandonné par tous les êtres qui te sont chers. Mais c'est un choix, ou du moins, c'était un choix. Désormais, tu es seul, bien trop seul. Personne ne peut comprendre cette douleur si forte que tu ressens au niveau de la poitrine quand tu penses à tes sœurs, à la vie qu'elles auraient pu avoir si elles étaient restées. Tu es seul, Ruisseau Silencieux, terriblement seul, et il semble que tu termineras ta vie ainsi. Seul.

« Oh euh... Parler ? Tu ... Tu ... N'as pas l'air heureux, je ne sais plus quoi faire. Tu sais, je t'adore comme un père, tu me surveilles, tu me protèges et me suis de loin. Moi, mes proies, mon amélioration physique. Moi, je vais bien, mais ça se voit que tu vas mal. Tu m'évites, j'ai fait quelque chose de mal ? Je ferais tout pour toi, Ruisseau ... Qu'est ce qu'il se passe ? Qu'est ce que je peux faire ? »

Le novice a tout déballé d'un coup, reprenant à peine son souffle. Et tu ne t'y attendais pas, loin de là. Comment aurais-tu pu imaginer que ton apprenti, si jeune pourtant, comprenne déjà plus de choses que toi, parvienne à voir à travers les faux sourires ? Tu ne dois sans doute pas être très convaincant. C'est dur, bien trop dur de faire semblant. Plus dur encore que de laisser les larmes couler. Plus rien ne les retient maintenant, elles coulent le long de ton visage, tombant délicatement sur le sol.
Tu n'es pas si seul.
Il est là. Nuage de Lune est là, son inquiétude transperçant ses beaux iris bleutés. Et tu t'en veux, tu t'en veux de faire apparaître cette lueur sombre.
Qu'est-ce que je peux faire ? Rien, personne ne peut rien faire pour toi. Tu aimerais tellement que ce mal invisible qui te ronge puisse te quitter, mais rien n'y fait, il finira bien par t'avaler entièrement. Et pourtant, tu as envie d'y mettre fin, d'aller mieux, juste pour lui, pour Nuage de Lune, cet apprenti, ce fils que tu aimes tellement et qui s'inquiète pour toi.

Doucement, tu t'approches de ce dernier, te blottis contre lui, comme si les rôles s'étaient inversés ; et même si ce contact te fais frémir, tu restes. Le doux pelage du mâle gris t'appelle. Néanmoins, tu relèves doucement la tête afin de lui répondre, essayant de reprendre le contrôle de toi-même.

« Je suis désolée de t'inquiéter comme ça, Nuage de Lune. Tu es très important pour moi, toi aussi, tu sais ? Tu n'as rien fais de mal, tu ne me fais que du bien. J'ai juste... des problèmes de famille. » Tu te tais l'espace de quelques secondes, reprenant ton souffle. Continuer ? Oui, tu es lancé, tu ne peux pas rester comme ça. « Je... J'ai deux sœurs. Elles sont parties il y a déjà quelques lunes et elles me manquent tellement... Je pensais que ça s'arrangerait mais plus le temps passe et plus leur absence me fait mal. » Ta voix se brise. Les larmes se remettent à couler. Il les hait et pourtant il les aime tant.


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum