min : 5°C   max : 18°C
saison : feuilles nouvelles
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
When the winds come to meet you (Petite Symphonie)



 

When the winds come to meet you (Petite Symphonie)


avatar

Nuage Étincelant
Puf/Surnom : Étin'
Âge du perso : 7 lunes
Messages : 18
Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage Étincelant, Mar 15 Mai 2018 - 18:07

Je m'étire longuement, enfonçant mes griffes dans la terre, la gueule ouverte sur un bâillement silencieux. Je viens tout juste de quitter mon mentor qui m'a demander d'apporter le repas aux anciens. J'avais grogné un peu pour la forme, sentant la faim vouloir prendre le dessus, mais j'ai décidée d'obéir en entendant les grognements de Libellule Scintillante.

Je prend dans ma gueule le poisson, serre bien les dents pour éviter de l'échapper et me dirige au petit trot vers la tanière des anciens. Je me dépêche rapidement de les servir avant de prendre ma part. Je m'éloigne du tas, cherche un endroit à l'ombre et renifle l'animal, incertaine. Je passe ma langue sur mes babines, le regard figée au loin, une expression neutre sur le visage. Je songe pendant un bref instant à la mère qui m'a rejeté et qui me le fait savoir subtilement. Je songe à ses nuits d'horreur qui me font presque regretté de dormir avec les apprentis. Je regrette, mais n'y peut rien.

J'agite ma queue, fixe une dernière fois le vide avant de m'attaquer à mon repas qui à l'air délicieux pour mon estomac affamée. Dès les premières bouchées, je me sens en vie, plus détendue. Je devais avoir réellement faim pour le manger si rapidement. Dès que j'ouvre les yeux, je me rend compte qu'il ne reste plus de miette, sauf peut être un petit morceau de chair que j'avale rapidement. Je ronronne de satisfaction avant de faire ma toilette. Je commence par mes pattes et finit par donner trois coup de langue sur mon dos pour terminer de lisser le poils.

Dès que j'ai finis, je me lève, fais un petit tour pour me dégourdir les pattes et m'arrête brusquement en sentant quelqu'un m'observer. Je tourne la tête vers la pouponnière, penche la tête sur le coter gauche, curieuse, mais je ne vois personne. Je me dis que j'ai imaginée et continue ma route, me dirigeant vers la rivière. Je m'assoie devant celle-ci, observe l'eau qui danse devant mes yeux, suivant les petits tourbillon qu'il provoque. Je me couche, ferme les yeux et m'assoupis.

Je me réveille en sursaut, fait le dos rond et regarde autour de moi, le coeur battant la chamade. Quelque chose de froid m'est tomber dessus. Je vois l'un des chats du clan près de moi, la gueule ouverte, un sourire moqueur sur ses babines.  Je me secoue, lui tire la langue et sur une commande de sa part, le suit jusqu'au camp, l'aidant à ramener des proies. Je le dépose rapidement sur le tas avant de m'éloigner et de trottiner dans le camp, sans véritable but.

avatar

Petite Symphonie
Puf/Surnom : Espé, Esperon for Equi, N'amour for N'amour, et appellez moi comme vous voulez
Âge du perso : 0 lunes
Messages : 14
Date d'inscription : 07/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Petite Symphonie, Mar 15 Mai 2018 - 20:24

When the winds come to meet you ~

Aujourd’hui, il faisait grand soleil. Un temps resplendissant, tout comme moi. Comme d’habitude, j’étais confinée dans la pouponnière, sauf que cette fois, Petit Serpent n’était pas là. Non, pas là, genre invisible, disparu. Si jamais il était sorti du camp sans moi… Mais non, il n’aurait jamais fait cela. Tout était qu’il n’était pas là, et que moi je me faisais bien chier. J'échappe au regard inquisiteur de ma mère et je passa la tête hors de la pouponnière. Comme toujours, le camp bouillonnait d’activité. Je sortais. J’en avais ras-le-bol de rester enfermée et j’avais besoin d’air. Et puis, le Clan de la Rivière allait pouvoir contempler sa reine. Sauf qu’en attendant, aucune de leur compagnie valait celle de Petit Serpent.

Je vis une femelle, qui faisait le tour du camp, en s’ennuyant de toute évidence. Elle n’avait rien de particulier, si ce n’est ses yeux, d’un vert comme le mien. Je m’approcha discrètement d’elle, par curiosité. Elle se posta devant elle, sa queue battant la mesure, levant les yeux vers elle.

Je ne parlerais pas, je n'allais pas faire cet honneur à une personne que je ne connaissais pas, et j'étais curieuse de savoir comment elle allait entamer la discussion. Elle devait sûrement savoir qui j'étais -qui ne le saurait pas- et j'espérais qu'elle savait l'extrême honneur que j'avais fait de m'approcher d'elle. Allons voir qui elle était vraiment.


avatar

Nuage Étincelant
Puf/Surnom : Étin'
Âge du perso : 7 lunes
Messages : 18
Date d'inscription : 12/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage Étincelant, Mar 15 Mai 2018 - 21:07

Je chasse des insectes imaginaires avec ma queue, mes yeux verts fixant les différents chats sans intérêts, juste une légère curiosité. Je n'ai surtout pas le goût, ni la motivation de m'énerver aujourd'hui, surtout pas après l'entrainement que j'ai eu. Non, en fait, je n'ai juste pas envie tout court de m'énerver. Je secoue la tête, m'arrête un instant, regarde autour de moi et reprend ma route. Je me décide après un long moment d'aller faire une petite visite à ma mère adoptive lorsque je m'aperçois qu'une jeune chatte pose son postérieur sur le sol.

Je m’immobilise, légèrement surprise qu'on vienne me voir. Je regarde tranquillement la jeune chatte, la détaille du regarde. Je remarque rapidement qu'elle possède, elle aussi, une fourrure de trois couleurs et des yeux verts. Elle aussi. Elle me ressemble.

Je penche la tête vers le coter droit, une lueur de curiosité dansant dans mes yeux vert et un très léger, presque imperceptible sourire vint se coller sur mes babines. Je trouve la situation amusante. Pourtant, la petite ne me dis rien et celle-ci est légèrement plus petite que moi. Je renifle, cherche son odeur, pensant à une blague de ma génitrice qui pourrait vouloir se venger de moi.

Je reculai légèrement la tête, un rictus indéchiffrable apparaissant sur mes babines. La petite porte l'odeur de notre chef.

-Ah... Tu es la fille d'Étoile Équinoxe, dis-je sans aucune émotion.

Je la fixe un instant, hausse les épaules et m'assoie. Je ramène ma queue contre mon corps, passe ma patte sur mon museau et parle d'un ton plus enjouée et fier.

-Je suis ravie de faire ta connaissance. Je ne pensais pas rencontrer la fille du chef en personne. Je m'appelle Nuage Étincelant.

Je me tais une seconde, la détaille du regard une nouvelle fois avant de lui faire remarquer.

-Nous nous ressemblons. Nous avons des yeux verts et nous avons des couleurs de pelage semblable. C'est fascinant. Ah oui... Quel est ton nom?

J'avais demander son nom d'un ton détacher. J'étais curieuse, mais en même temps je n'étais pas presser de connaitre le nom d'un autre chat. Ce n'est qu'un nom après tout, pas la définition complète de la personne avec qui l'on parle. D'ailleurs, que faisait-elle a l'extérieur de la pouponnière? Avait-elle déjà six lunes? Bah... Si elle voulait sortir, qu'elle le fasse.


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum