min : 15°C   max : 35°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
There's a crack in my soul, you thought was a smile ~ Hogna & Theraphosa



 

There's a crack in my soul, you thought was a smile ~ Hogna & Theraphosa

Neph admine

avatar

Hogna
Puf/Surnom : Neph
Âge du perso : 2 lunes
Messages : 79
Date d'inscription : 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Hogna, Lun 21 Mai 2018 - 20:27


There's a crack in my soul, you thought was a smile


Parfois Hogna se demande ce qui se passerait, s'il n'était pas lui. S'il n'était pas né ainsi, s'il avait été Nemesis, Theraphosa ou Phoneutria. Il aurait réagi différemment. Il n'aurait pas fait de mal à Nemesis. Il se demande ce qu'elles en pensent, Phoneutria et Theraphosa, de ce qu'il a fait à Nemesis. Le chaton gris arbore toujours ses griffures, celles qui sont dues à son frère et celle qui sont dues à la Veuve Noire. Il n'y avait pas spécialement de raison et pourtant, il a saigné, beaucoup. C'est étrange qu'il doive saigner sans bonne raison. Il y en avait sûrement une. Il y en a toujours une, aussi futile soit-elle. Hogna sait qu'il lui a fait du mal parce qu'il l'embêtait, mais il ne s'en souvient pas très bien. Il n'aime pas se souvenir de choses inutiles. Nemesis est inutile et Hogna ne compte pas encombrer sa mémoire avec quoi que ce soit le concernant.

De toute façon Nemesis n'importe pas. Hogna considère Phoneutria et Theraphosa comme étant beaucoup plus intéressantes. Peut-être parce qu'elles sont un peu plus différentes, un peu plus étranges, ou semblables à lui, surtout Phoneutria. Tout l'oppose à Nemesis et quant à Theraphosa, il y a quelque chose en elle qui intrigue un peu Hogna. Et puis c'est sa soeur, alors peut-être que pour ça, il a envie d'apprendre à la connaître ? Non, Hogna se fiche bien qu'elle soit de sa famille ; si ça lui importait, il ne ferait pas de mal à Nemesis. Alors pourquoi ? Difficile à dire. Peut-être qu'il s'ennuie simplement. C'est possible, après tout. Et ce serait normal qu'il veuille discuter avec sa soeur, pour passer le temps. Mais venant de lui, ça semble étrange, et on a du mal à le croire.

Il s'approche de la petite femelle noire. Elle est identique à leur mère, en tout point. Elle a même sa tache rousse en forme de sablier. C'est son portrait craché. C'est peut-être ça qui la rend spéciale. Pourtant, moralement, elle n'a rien à voir avec la Veuve Noire. Elle est étrange, et elle fascine Hogna. Il veut lui parler.

« Theraphosa, dit-il de son habituelle voix calme. Si on jouait ? »

Il sourit. Un petit sourire, rien de plus. On pourrait croire qu'il est heureux, mais tout ça, ce n'est qu'un masque. C'est sans doute seulement pour la mettre en confiance, parce qu'on sait qu'il est comme ça. Il ne sourit pas pour de vrai, tout comme il ne l'aime pas réellement. Tout ça, ce n'est qu'une façade.

© Codage par Neph

admine Sun

avatar

Theraphosa
Puf/Surnom : Sun
Âge du perso : 2 lunes
Messages : 42
Date d'inscription : 14/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Theraphosa, Dim 27 Mai 2018 - 11:33


Jouons.




La Theraphosa a mal dormi. Elle ignore pourquoi, et qu’importe. Mais elle a mal dormi. Et pourtant, cela n’a pas l’air d’affecter son énergie. La Theraphosa n’est pas comme son grand frère, bien plus tranquille qu’elle. Le Hogna est assez calme, pour un chaton. La Theraphosa est plus turbulente. Mais pas turbulente comme un chaton naïf et débile, simplement, elle a besoin de bouger. Et si elle sait rester calme, elle reste dynamique et peu contrôlable. Elle n’est pas calme parce que d’autres l’ont voulu. Elle l’est seulement quand elle l’a décidé. Elle n’aime ni les ordres ni l’autorité, bien qu’elle suive tout de même les recommandations de sa mère. Il y a des chats qu’il ne vaut mieux pas contrarier.

Justement, le Hogna s’approche, et la Theraphosa se retourne vers lui, un scarabée crevé pendant de sa petite gueule. Une vraie petite araignée en puissance, mais elle deviendra encore bien plus forte. Elle est encore très petite, et seule les insectes constituent des proies à sa hauteur pour le moment. Mais cela changera. Le scarabée lui convient bien pour l’instant, et elle le dépose à ses pattes pour écouter son frère.

“Theraphosa. Si on jouait ?”

Theraphosa aime bien la proposition de son frère. Simplement parce qu’elle apprécie cette formulation, sous forme de suggestion, et non d’injonction. Le Hogna lui donne le choix, bien qu’elle sache qu’il n’apprécierait pas qu’elle refuse. Mais la Theraphosa est partante, et n’a pas envie de refuser. Au contraire, elle pousse le scarabée de la patte et hoche la tête. Ses yeux pétillent, fixés sur son frère, à peine plus grand qu’elle.

“Jouons.”

La Theraphosa bondit sans prévenir, ses petites griffes sorties, et atterrit sur le dos brunâtre du Hogna. Elle s’accroche fermement, sans se demander si elle pourrait faire mal à son frère ou non. La Veuve Noire n’apprend pas à ses rejetons à rentrer les griffes, alors ils jouent avec. Parce qu’ils sont forts, puissants et deviendront de grandes araignées chasseuses. Et la Theraphosa approche sa gueule du dos de son frère, prête à planter les crocs dans sa fourrure. Peut-être qu’elle est violente, mais ce n’est qu’un jeu. Et la Theraphosa s’amuse bien.



(c) by Kayl pour Sun only
Neph admine

avatar

Hogna
Puf/Surnom : Neph
Âge du perso : 2 lunes
Messages : 79
Date d'inscription : 23/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Hogna, Dim 3 Juin 2018 - 19:58


There's a crack in my soul, you thought was a smile

Theraphosa accepte et c'est une bonne chose. Hogna a posé une question mais il n'aurait accepté qu'une réponse, celle qu'elle a donnée. Il a fait mine de lui donner un choix mais en réalité ce n'en était pas vraiment un. Il aurait joué quand même si elle avait refusé. Peut-être que c'est simplement elle qui ne se serait pas amusée. A moins qu'elle trouve ça drôle, de se faire blesser. Il n'y a pas de grande différence avec les jeux, finalement. Les quatre araignées jouent à se blesser pour s'amuser. Les autres chatons ne font pas ça ; ils ne sortent pas les griffes. Il n'y a qu'eux qui fassent ça. Mais au moins ils s'habituent à la vie réelle. Car dans la vie réelle il n'y a pas de jeux sans griffes, il n'y a que des combats, des blessures, du sang qui coule et qui tache le sol. Les araignées y seront habituées. Ainsi ils apprendront à être ceux qui mènent le jeu, comme leur mère et comme leur père.

La Theraphosa bondit soudain sur son frère. Ses petites griffes arrachent des touffes de poil roux tigré et lacère la peau en dessous. Hogna se débat, il ne se laisse pas faire. Elle s'apprête à planter ses crocs dans son dos mais il la repousse et la fait rouler sur le côté, reprenant rapidement le dessus.

|| Désolée c'est court mais ça m'inspirait pas trop le jeu

© Codage par Neph



Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum