min : 15°C   max : 35°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Nous n'avons pas besoin de parler ~ Mystery & Aurore



 

Nous n'avons pas besoin de parler ~ Mystery & Aurore

Kayl GO

avatar

Mystery
Puf/Surnom : Kayl
Âge du perso : 4 lunes
Messages : 31
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Mystery, Jeu 24 Mai 2018 - 9:56


Nous n'avons pas besoin de parler
↓ Avec Aurore ↓

Mystery avait décidé d’aller de l’autre côté cette fois-ci. D’ordinaire, il allait du côté des Troupes et s’entraînait avec Hidoï, le mâle beige et puissant qui faisait de sa vie un enfer. Mais Mystery ignorait ce qu’était l’enfer, alors il subissait et ne disait jamais rien. Il se relevait sans douleur, car il ne savait pas non plus qu’on pouvait avoir mal, et il encaissait un nouveau coup. Pas aujourd’hui. Il avait décidé d’aller de l’autre côté sans rien dire à personne, il s’éloignait de Juweel et Smaragd et sa mère. Juweel était assez grande pour faire ce qu’elle voulait de son côté. Mystery ne lui avait jamais dit qu’elle pouvait parler, personne n’avait dû lui dire, d’ailleurs et elle ne parlait toujours pas. Mystery s’en fichait, il se pressait juste parfois contre elle. Il se demandait si quelqu’un s’était rendu compte de son état.

De toutes ces cicatrices encore fraîches. Peut-être que sa mère avait vu mais n’osait pas lui demander, simplement. Elle ne pouvait pas s’imaginer qu’on fasse du mal à ses chatons. Mystery n’avait pas mal et ne se plaignait jamais, pourtant au fond de son cœur il y avait quand même quelque chose d’étrange qui lui donnait parfois envie de pleurer. Il n’était pas immunisé contre les maux du cœur et de sa conscience, contrairement à Juweel. Ou plutôt pas tout à fait ; la femelle aussi éprouvait des sentiments. Ou en éprouverait. Mais c’était une autre histoire, et pour l’heure, Mystery se contentait d’avancer en trottinant parmi les hauts arbres noirs.

Essoufflé, il finit par s’arrêter de courir et observa les alentours. Il ignorait où il se trouvait, mais ne s’en inquiétait pas. Peut-être plus tard, s’il ne parvenait pas à retrouver son chemin avant la nuit. En attendant, il s’approcha d’un arbre et bondit, s’agrippant à l’écorce rugueuse. C’était un chêne ; il l’ignorait, puisqu’on ne lui avait pas dit que les chênes étaient ces arbres-là, aux feuilles si particulières et qui faisaient pousser des glands. Mystery ne s’intéressait pas vraiment aux glands, il préférait essayer de survivre d’abord et peut-être, s’il avait le temps, il observait les fleurs et autres plantes ensuite. Le jeune mâle tacheté remarqua une forme un peu plus loin, sans dire si c’était une forme féline ou un danger potentiel.
Mystery ne connaissait pas la définition de danger ni celle de la peur, alors il bondit au sol et se dirigea vers la silhouette.

C’était une femelle brune tachetée, plus âgée que Mystery de peut-être cinq ou six lunes. Elle avait l’air d’une solitaire, une femelle seule qui se battait pour sa vie. Un peu comme Mystery, sauf qu’elle n’avait pas de famille, mais ça le jeune mâle l’ignorait aussi. Il l’observa un peu, détaillant son regard vert, se demandant si son regard à lui était aussi vert que celui de la chatte. Probablement pas ; il avait toujours eu les yeux bleutés et ça ne changerait plus. Il se décida enfin à parler, et comme on pouvait s’y attendre, il ne demanda pas son nom. Il n’avait que faire de son nom, car il savait qu’il n’aurait pas à l’appeler, et un nom ne servait qu’à ça.

« Tu es seule ? »

Parce que si elle n’était pas seule, il aurait pu être en danger. Si elle n’était pas seule, ceux qui l’accompagnaient pourraient essayer de le tuer, et Mystery ne voulait pas être tué. Il n’avait pas peur de la mort, il savait qu’elle viendrait. Mais il tentait de la repousser sans cesse, il s’efforçait de l’éloigner de son être, préférant survivre aux dépens des autres s’il le devait. Et si elle n’était pas seule, alors il continuerait à fuir, puisque sa vie se résumait à ça, jour après jour.
Fuir les dangers et survivre. C’était ce que sa mère avait appris à faire. Toujours fuir mais vivre.

©️️ Kayl only
Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum