min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Soit les patrouilles ont comme destin de tourner mal, soit on a vraiment pas de chance [Ft Orenji-Asuna-Ocy]



 

Soit les patrouilles ont comme destin de tourner mal, soit on a vraiment pas de chance [Ft Orenji-Asuna-Ocy]


avatar

Ange Déchu
Puf/Surnom : Moony
Âge du perso : 26 lunes
Messages : 158
Date d'inscription : 11/09/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ange Déchu, Dim 3 Juin 2018 - 12:32




Soit les patrouilles ont comme destin de tourner mal, soit on a vraiment pas de chance.
Ft Asuna-Ocy-Orenji


« Les anges d'aujourd'hui, ce sont tous ceux qui s'intéressent aux autres avant de s'intéresser à eux-mêmes. »
L’ange sentait mal cette journée. Il l’appréhendait sans réelle raison si ce n’est celle que son coeur lui murmurait avidement «elle va mal tourner cette journée, j’te l’dis, elle va mal tourner.». Et il savait très bien que son coeur n’était pas ces menteurs sans scrupules, il savait que ce jour finirait mal. Pourquoi ? Pleins d’explications rationnelles et d’autres irrationnelles pouvaient être trouvées. Sauf qu’aucune ne se montrait certaine. La vie n’était pas prévisible, l’ange le savait ô à quel point, alors il ne songeait pas que l’une de toutes ses possibilités étaient plus “sûre” que l’autre. A vrai dire, il s’en moquait. Oh pas qu’il rigolait de l’idée de souffrir encore et encore. Qui peux rigoler de ça ? Juste qu’il se résignait à la suite des événements. S’il avait eu du caractère un jour, celui ci semblait bien effacé à ce jour. Désormais il se contentait de courber le dos et d’accepter son sort, quel qu’il soit. Il aurait pu mourir qu’il n’aurait pas prononcé son avis. Pour les autres, cela semblait inexplicable de se laisser faire. Pour les autres, il aurait fallut se battre, dresser la tête et se montrer fier et fort pour forger son destin. Forger son destin, quelle phrase risible pour l’ange. Les autres racontaient bien des choses. Mais ces autres là connaissait il la douleur comme l’ange la connaissait ? Pouvaient il juste imaginer le déchirement que on ressentait alors ? Pouvaient ils ? e guerrier aux yeux varions fronça les sourcils. Oh, ils pouvaient prétendre comprendre. Mais jamais ils ne sauront vraiment, jamais ils ne saisiront réellement. Quoi qu’ils en disent.
Prédilection Mortelle annonça alors les patrouilles. Si au départ, le chat blanc fut heureux de retrouver son camarade Ruisseau Silencieux dans cette patrouille ainsi que Nuage de Corail, il grimaça au nom de Libellule Scintillante. Depuis un certain temps, il l’évitait, comme si elle était atteinte d’une quelconque maladie. Quant à Sourire Espiègle, il s’en moquait éperdument. L’autre n’était qu’un inconnu.
Une bonne nouvelle était qu’il dirigeait la patrouille. Tant mieux, l’ange avait beau être jeune, il voulait apprendre. Et ce n’était pas sa première fois. En plus, avec l’aide de ses amis, ça allait très bien se passer. Alors pourquoi cet étrange pressentiment ?
Il se dirigea vers la rivière dans l’espoir de trouver des proies. Alors qu’il marchait, il sentait une odeur affreuse. C’était du poisson, ça ? Pas possible, l’odeur était immonde. Craignant le pire, le chat s’approcha, ordonnant d’un mouvement de queue à la patrouille de rester derrière lui.
C’est ce que sentent les autres quand il y a du poisson à proximité ? s’amusa Ange Déchu avant de se reprendre. S’il y avait un contexte où il ne fallait pas rire, c’était bien celui ci.
C’est alors qu’il tomba sur ce qu’il recherchait. Et l’ange aurait préféré que ça ne lui arrive pas. Il frémit en observant le cadavre -car c’était sa triste découverte. A coup sûr, quelqu’un l’avait tué. Personne ne mourrait par accident avec un tels nombres de blessures. Il lui manquait une oreille et un oeil. Quant à sa gorge, elle était tranchée. Détail étrange on aurait dit que deux coups de griffes se supperposaient… Quoi qu’il en soit, cela formait une petite mare de sang là où la pierre retenait la tête de la victime de plonger dans l’eau. Mais c’était du sang séché et écaillé qui ne possédait plus rien de sa teinte rouge d’avant. Le pire c’est que c’était à peu près comme ça sur tout le reste du pelage qui portait d’ailleurs de nombreuses traces de coups.
L’ange s’approcha pour tenter d’identifier le mort. Ou plutôt la morte dans ce cas. Il plissa les yeux et retint un sursaut quand il la reconnut. C’était… Ombre Mystique ? Qu’est ce que…? Stupéfait, le guerrier cligna des yeux pendant un instant. Ombre Mystique, la soeur de Ruisseau Silencieux et Chant des Sirènes ? Mais que…? Confus, il prit du temps à se reprendre. Puis il se rappella que le frère de la défunte n’était pas si loin et qu’il n’avait pas forcément envie de voir sa soeur morte surtout avec le corps dans cet état.
«Ruisseau Silencieux, n’approche pas !» ordonna le chat blanc avec fermeté. Il s’en voulut aussitôt de son ton.
Mais c’est pour son bien à lui, non ? S’il découvre ça… Il risque de… Et bien je ne sais pas, mais c’est pas la nouvelle qui va le faire sourire. Oh, comment ça a pu arriver ? Ombre Mystique, la soeur de ma Chant des Sirènes ? Non, non, je dois plus penser à ça. Mais en parlant d’elle, est ce qu’elle est au courant ? Est ce qu’elle respon… NON ! C’est impossible, jamais elle n’aurait fait ça à sa soeur. Je dois arrêter d’imaginer le pire. Maintenant, je suis le chef de patrouille, je vais prendre les choses en main.
«Vous pouvez tous venir. Sauf Ruisseau Silencieux, je te l’ordonne pas comme chef de patrouille mais comme ami d’accord ?»
Il prit son souffle en comprenant bien que son ami en question devait avoir pleins de questions en tête.
«C’est Ombre Mystique. Elle est… Morte. Quelqu’un l’a tué. Maintenant… On va le rapporter au clan de la rivière et ensuite… On verra avec Etoile de l’Equinoxe. Venez m’aider à prendre…»
Il s’interrompit quand il sentit malgré la puanteur l’odeur du clan du tonnerre sur le cadavre. Il jeta un regard aux autres avant de demander.
«Hé… Je suis le seul à sentir l’odeur du clan du tonnerre ?»
Parce que si oui, il faudra en avertir notre meneur, qu’il agisse en conséquence.
by Seerose for Moony only


Hrp : bon je suis allée direct dans le vif du sujet pas parler dix mille ans de la préparation, ect
Ordre libre

avatar

Ruisseau Silencieux
Puf/Surnom : Ocy
Âge du perso : 30 lunes
Messages : 186
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Ruisseau Silencieux, Lun 4 Juin 2018 - 19:30

Why ?

Ft. Ange Déchu ; Libellule Scintillante ; Sourire Espiègle ; Nuage de Corail

À quoi bon se lever ? À quoi bon ouvrir les yeux ? À quoi bon se nourrir, boire ? À quoi bon accomplir tes tâches de guerrier ? À quoi bon survivre ? À quoi bon, hein ?
Et pourquoi est-ce que plus le temps passe, plus leur putain d'absence pèse sur ton cœur, sur ton âme, sur ton corps, hein ? Les savoir présentes, vivantes quelque part te rassure ; mais ne pas les avoir contre toi te fait mal, toujours plus mal. Ça fait longtemps que tu ne les as pas croisées.
Elles ont préféré la vie sans toi. Et c'est tout. Et ça tourne et ça tourne dans ta tête, sans cesse. Ton esprit est obnubilé par une seule et même chose. Tu aimerais bien tourner la page, arrêter tout, te concentrer sur ton rôle au sein du clan. Mais même cette idée ne t'enthousiasme pas. Tu te contentes de faire ce qu'on te dit, sans plus, ce qui autrefois, au début, t'aurait paru inadmissible. Ton toi d'autrefois t'insupporte. Obnubilé par le Clan, obnubilé par ton intégration. Avec leur présence dans un petit coin de ta tête. Peut-être que c'était mieux. Mais ça t'avait mené là.

Prédilection Mortelle a prononcé ton nom sur le promontoire ce matin. Toi, en patrouille. Avec des personnes plutôt sympathique, et surtout Ange Déchu, ton ami et partageur de tristesse. Il a souri en te voyant arriver, ce que tu n'as pas réussi à faire. Tu l'admires. Tu sais à quel point elle lui manque à lui aussi, bien que ce soit pour une toute autre raison. Tu sais à quel point la douleur peut être écrasante, à quel point le vide dans le cœur peut s'élargir au fil du temps. Mais il a l'air de se remettre. Il a l'air. Tu sais pourtant qu'au fond, il est pareil que toi. Tu as appris à observer la douleur, à la déterminer. Et rien que ses yeux vairons semblent laisser apparaître toute la tristesse du monde.

Vous marchez. Cinq paires de pattes foulent la terre, à la recherche de proies. Ton esprit gambade, s'imagine des choses. Inconsciemment, tes sens les cherchent.tes yeux s'arrêtent sur chaque forme qui bouge, tes oreilles guettent le moindre bruit inhabituel, ton nez est à l'affût de la moindre odeur familière... Tu devrais te concentrer sur les proies que tu es censé attraper. Mais tu n'y arrives pas. Elles sont peut-être là. Ou pas. Ça t'obsède.
Ange Déchu prend la tête de la patrouille. C'est lui le chef de cette dernière. À mesure que vous vous approchez de la rivière, une odeur étrange se met à flotter dans l'air. Une odeur affreuse mélangeant le poisson pourri, le sang et... La mort. Tu te raidis. Une autre odeur a été captée par ton nez. Une odeur plutôt familière. Tout à coup, Ange Déchu s'arrête, et indique aux autres de faire de même.

« Ruisseau Silencieux, n’approche pas ! »

C'est dit d'une voix ferme. Trop ferme. Tu commences à te douter de quelque chose. Quelque chose qui ne te plaît pas. Pas du tout. Tu fermes les yeux d'un coup et respire profondément. Non, ça n'est pas arrivé. Ça ne peut pas être arrivé.

« Vous pouvez tous venir. Sauf Ruisseau Silencieux, je te l’ordonne pas comme chef de patrouille mais comme ami d’accord ? »

Le noeud qui entoure ton cœur se resserre. Tu sens quelque chose remonter le long de ta gorge, quelque chose de froid et de désagréable. Non. Ça n'est pas arrivé. Ça n'est pas en train d'arriver.

« C’est Ombre Mystique. Elle est… Morte. Quelqu’un l’a tué. Maintenant… »

Tu n'entends rien de plus, le reste te passe par dessus. Le monde se fait flou autour de toi et plus rien n'apparaît.
Tuée. Assassinée.
Des yeux ambrés apparaissent devant toi, des magnifiques yeux ambrés plein de gentillesse. Mystic a toujours été en second plan, derrière sa sœur, à essayer de calmer son tempérament explosif, à réparer ses conneries. Elle ne peut pas être morte. Il y a du bruit autour de toi, du mouvement. Mais tu ne bouges pas. Tu ne penses à rien en fait ; tu restes immobile, les yeux dans le vide. Et puis tout à coup, tu te relèves, vacillant légèrement. Tu as les yeux hagards, le visage empreint d'une expression indéfinissable.

« Laisse-moi voir. »

Ça résonne dans tes oreilles d'une manière étrange. Tu sais qu'il va essayer de t'en empêcher, parce que c'est un ami, qu'il ne veut pas que tu aies de la peine. Mais à quoi ça peut bien servir de t'interdire de la voir alors qu'elle est morte hein ? Tu sais qu'elle est morte, donc tu peux bien la voir putain, t'as au moins ce droit.
Sans faire vraiment attention, tu bouscules violemment le mâle blanc. Elle est là, devant toi, le pelage en bataille, le corps couvert de sang, de blessures, baignant dans une mare de sang, la gorge tranchée. Ça ne pouvait pas être elle. Et pourtant, ces yeux ambrés n'appartenaient qu'à une seule personne.
Comment avait-on pû tuer avec tant de cruauté ? Comment avait-on pû, hein, sur une personne qui n'avait rien fait, sur la personne la plus douce de la terre ?

Tu ne fais plus attention à rien, tu restes assis près de ce corps ravagé. Tu ne ressens rien. Tu es juste vide. Comme l'âme de celle qui se trouve à tes côtés.
 

©️️ Codage par Neph

Orenji

avatar

Sourire Espiègle
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 30 lunes
Messages : 22
Date d'inscription : 10/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Sourire Espiègle, Ven 15 Juin 2018 - 23:39

Soit les patrouilles ont comme destin de tourner mal, soit on a vraiment pas de chance.


Patrouille. Comme tous les matins, le lieutenant annonce les patrouilles. C’est sans étonnement que je me retrouve dedans. Il y a d’autres chats également, une apprentie et surtout des guerriers. Je les connaissais pour la plupart. Tout d’abord l’apprentie, c’était une petite femelle, elle avait quoi, la dizaine ? Oui, certainement vers là. Je la connais assez bien car c’est l’apprentie de Coeur Gelé, un membre de ma famille. Elle est également la fille d’un traître, sa vie dans le Clan n’est pas très joyeuse. Entre les regards méfiants et les chuchotements au sujet de son père, tout le monde se demande si elle ne va pas suivre sa voie.
Il y a Ruisseau Silencieux aussi, un mâle de mon âge. Il avait un frère et une soeur mais ils sont partis tandis que lui, est resté fidèle au Clan. Je pense qu’on peut lui faire confiance, disons que je ne le méprise pas comme son idiot d’ami, Ange Déchu. Lui, c’est un cas. Un grand cas, il fuit les femelles comme le mal vert, il les regarde comme si c’était des monstres. C’est un drôle d’énergumène. Il est le mentor de Nuage Céleste, une apprentie pleine. Je me demande comment il a réagir en sachant ça. Et pour finir, Libellule Scintillante. Elle est légèrement plus jeune que moi, c’est la fille du lieutenant. Elle a un frère et une apprentie aussi. C’est étrange que Prédilection Mortelle n’est pas envoyé les apprentis avec nous. Enfin, je suppose qu’il sait ce qu’il fait.

Ange Déchu dirige la patrouille. Mauvais choix. Mais je ne dis rien, même si je suis d’habitude franc, je préfère me taire dans cette situation. Il va certainement rapporté les détails de la patrouille au lieutenant et si je commence à l’insulter, je serais mal vu. On se suit donc, à la recherche d’une proie pour nourrir le Clan. On est plongé dans nos pensées et très concentrés aux moindres bruits, on lui saute dessus, à la moindre odeur, on s’arrête pour ensuite lui sauter dessus. Mais pas cette fois. Si on s’arrête, ce n’est pas pour la même raison. Une odeur parvient jusqu’à nos narines, on sent l’odeur du sang. Ce n’est l’odeur d’une proie malheureusement mais l’odeur d’un chat, l’odeur nauséabonde surgit alors et Ange Déchu s’approche de ce qui ressemble à un corps décapitée. Je regarde par dessus l’épaule des ordres, me situant en dernière place, j’ai dû mal à voir ce qu’il se passe. J’entends le hurlement du chef de patrouille, interdisant à Ruisseau Silencieux d’approcher. C’est étrange ça…

- Vous pouvez tous venir. Sauf Ruisseau Silencieux, je te l’ordonne pas comme chef de patrouille mais comme ami d’accord ?

Tous ? Je regarde rapidement l’apprentie, hésitant. Est-ce que je la laisse venir ? Elle est peut-être un peu jeune pour voir une morte, elle a déjà même trop vu. Du peu que j’ai pu voir, le corps était décapité, planté, égorgé et j’en passe. Je continue d’observer la petite pendant quelques secondes avant de lui passer devant pour rejoindre Ange Déchu. Je m’assoie à côté de lui, puis on est rejoint par les autres. Ange Déchu prend son temps avant de nous annoncer qui était la femelle car visiblement, il la connaît. Moi pas, j’avoue que je ne sais plus trop reconnaître son visage avec tout ce sang.

- C’est Ombre Mystique. Elle est… Morte. Quelqu’un l’a tué. Maintenant… On va le rapporter au clan de la rivière et ensuite… On verra avec Etoile de l’Equinoxe. Venez m’aider à prendre…

Il s’arrête de parler et j’entends Ruisseau Silencieux se lever. Il a entendu. IL sait que sa soeur est morte, assassinée. Comment va-t-il réagir ? Mal, si il aimait sa soeur. Bien, si il s’en foutait. Vu son visage, vu comment ses yeux observent ce point inconnu… Je crois comprendre qu’il est perturbé et qu’il l’aimait.

- Laisse-moi voir.

J’aurais pu essayer de l’en empêcher, le retenir comme un chat normal l’aurait fait mais je l’ai juste regardé passer. Il bouscule son ami et s'assoit près de sa défunte soeur. Si son choix est de voir sa soeur dans cette état, alors qu’il la regarde. C’est comme Nuage de Corail, si elle veut voir un corps entouré d’une mare de sang, alors qu’elle regarde. Personnellement, la vue du sang ne me dérange pas. Si cette idiote n’était pas parti du Clan de la Rivière, elle serait peut-être encore en vie mais elle a voulu partir. On survit plus facilement en groupe que seul.

- Hé… Je suis le seul à sentir l’odeur du clan du tonnerre ?

Je détache mes yeux du corps pour les diriger vers le chef de la patrouille. C’est vrai, je n’y avais pas fait attention. J’inspire un grand coup et remarque effectivement l’odeur du Clan ennemi. Est-ce que ça veut qu’un chat du Tonnerre a tué Ombre Mystique ? C’est possible. Mais pourquoi ? Acte d’auto-défense ? Par plaisir ? Je ne sais pas si les chats du Clan ennemi serait capable de tuer. Je pense que oui, il y a toujours un tueur dans un Clan, va savoir pourquoi. Peut-être parce que si il y en avait pas, ce ne serait pas marrant. La vie serait moins facile, c’est peut-être ça. Il faut que la vie soit dure pour préparer les chats à affronter la vraie vie et la vraie vie n’est pas douce. Je rebaisse le regard vers ce qui reste d’Ombre Mystique. Qui est le tueur dans notre Clan ? Ou les ? Est-ce que j’en fais parti ? Nan, je n’ai jamais tué. Mais est-ce que je serais capable de le faire pour le pouvoir ?
… La réponse est neutre.

- Nan, tu n’es pas le seul. On dirait qu’Ombre Mystique a été assassiné par un chat du Clan du Tonnerre.

Je suis franc, autant rejoindre directement les idées d’Ange Déchu. Je m’en fiche de savoir si Ruisseau Silencieux est blessé que j’annonce à voix haute cela, il faut faire face à la réalité. Elle n’est plus là, il faut maintenant s’occuper de trouver l’identité du tueur.


(c) Kayl pour Orenji seulement




Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum