min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Chasse avec son ancien mentor [Ft Orenji]



 
anipassion.com

Chasse avec son ancien mentor [Ft Orenji]


avatar

Vol d'Hirondelle
Puf/Surnom : Ewi
Âge du perso : 20 lunes
Messages : 58
Date d'inscription : 08/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Vol d'Hirondelle, Mar 12 Juin 2018 - 20:51







Chasse avec son ancien mentor.

Il était encore très tôt quand je suis sortie de la tanière des guerriers ce matin, pourtant, il faisait déjà une chaleur à en crever, ce qui risquait de durer encore un long moment à en croire le ciel dégagé. Je n'aimais pas particulièrement la chaleur, même si la saison des feuilles vertes était plus propice aux besoins du clan : je préférais de loin les temps orageux, l'odeur de l'herbe mouillée et le bruit de la pluie sur la lande.

Ce matin là, j'avais à peine eu le temps de poser une patte dans le camp que Cauchemars de Minuit, notre lieutenant était venu me voir pour me demander d'aller chasser. J'étais partie aussitôt, pressée de me retrouver seule sur le territoire que je connaissais comme ma poche. Par chance, un léger vent soufflait sur la lande ce qui rendait le temps bien plus agréable à mes yeux. Je me suis décidée pour aller chasser du côté des champs, où j'aurais le plus de chance de trouver des rongeurs. Mes pas m'y portèrent naturellement, tandis que je marchais tranquillement en profitant du vent dans ma fourrure noire. Et alors que je marchais, je réfléchissais. On ne pouvait pas dire que j'étais malheureuse au sein de mon clan, bien au contraire, mais il y avait peu de gens avec qui j'étais amie, et je réalisais que je préférais cent fois passer mes journée à l'extérieur et loin des gens plutôt qu'avec eux. Est ce que c'était normal ? Probablement pas, pourtant à chaque fois que j'essayais de participer à une discussion, le sujet était toujours incroyablement ennuyant à mes yeux, les félins l'étaient tout autant et j'avais l'impression d'être la seule à rechercher un minimum d'aventure dans ma vie. La routine était vraiment chiante ces derniers jours et ma vie se résumait à chasser et patrouiller, mais je relativisais en me disant qu'au moins, je pouvais aussi faire ce que je préférais le plus : marcher pendant des heures en essayant de découvrir de nouvelles choses.

J'ai fini par arriver du côté des champs et je me mis à humer l'air, laissant les odeurs douceâtres de la campagne m'envahir. Je n'ai pas tardé à repérer un campagnol et je pris immédiatement la position du chasseur, aplatie au sol, mon poids dans mon arrière train et avançant à pas feutrés. Tout ça était désormais des automatismes : je prenais un plaisir immense à chasser, et ce fut un véritable jeu d'enfant d'attraper ce campagnol.
J'ai continué à chasser pendant plusieurs minutes quand un mouvement attira mon attention. J'humai l'air, et décelai aussitôt l'odeur d'un chat de mon clan, et plus exactement celle de Flèche de Ronce, mon ancien mentor. C'était un vétéran que je respectais énormément, il avait été un mentor exceptionnel et je lui étais reconnaissante de tout ce qu'il m'avait enseigné. Je m'avançai, passant derrière une rangée de buisson et découvris le félin au milieu d'une clairière.

-Bonjour Flèche de Ronce , lançai-je amicalement.
Copyright by Ewi
Orenji

avatar

Flèche de Ronce
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 85 lunes
Messages : 46
Date d'inscription : 26/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Flèche de Ronce, Mer 4 Juil 2018 - 20:14

Chasser avec son ancienne apprentie.

Mon vieux dos me fait mal. Et malgré la grande douleur, je devais aller chasser. De plus, je préférais chasser que de rester avec Rose Noire. Parfois ça va, parfois ça va pas. Et là, elle est pas d’humeur donc autant la laisser tranquille, sinon elle va sortir les crocs. Je sors de la tanière en jetant un dernier petit coup d’oeil derrière moi pour voir mon ange dormir et m’étire. Je regarde autour de moi, pour voir qui est réveillé mais visiblement, pas grand monde. Il faisait tôt mais pas trop. Disons que le soleil était déjà bien levé. Mais ce n’est pas pour autant que le Clan grouille de monde comme à certaines heures de l’après-midi. Déjà, les chatons dorment, ce qui fait que l’agitation est beaucoup moins présente. Je m’élance vers la sortie pour me diriger vers un point abondant de proies. Evidemment, la meilleure solution sont les champs. En cette belle saison, les lapins sautillent de partout. Ils m’appellent pour que je les attrape, je ne vais pas me gêner. Je m’approche alors de l’endroit de chasse et me faufile entre les arbres. Mince. Je regarde le sol et remarque que j’ai marché sur une branche. Je grimace en espérant que les lapins ou autre proie, ne m’a pas entendu. Je relève la tête et je n’entends aucun bruit. Bon, j’imagine que le bruit n’a pas attiré l’attention. J’arrive au milieu d’une clairière. Je me souviens que derrière ces buissons, il y a les champs, j’y suis presque. Ca tombe bien, c’est là que je voulais aller de base ! Je m’avance encore un peu et m’arrête. Oh. Vol d’Hirondelle. Son odeur est tout près de moi et effectivement, elle est toute près de moi car je vois sa silhouette dépassé des buissons. On se sourit, on s’apprécit. En tout cas, moi je l’apprécie, je crois que c’est également son cas. C’est sympa qu’on se retrouve ici, ça fait longtemps que je ne lui ai pas parlé. c’est quand même mon ancienne apprentie ! Pas la première, j’en ai eu d’autre avant mais elle me ressemble je trouve. Elle est un beau mélange de ma compagne et moi.

- Bonjour Flèche de Ronce.

Elle est amicale, donc elle est heureuse de me voir ! C’est superbe, moi aussi je suis heureux de la voir. Peut-être allons nous chasser ? Ca va me rappeler quelques souvenirs si c’est le cas, comme quand elle était apprentie et moi… Quand j’avais une dizaine de lune en moins. Bon sang, je vieillis. Comme si mon dos ne me le rappelait pas déjà tous les matins ! Il faut en plus que je me prenne un coup de vieux en voyant combien mon ancienne apprentie à grandie. Avec un sourire amicale également, je lui rends un sourire et la salue. Je m’approche d’elle, décidé à passer du temps avec elle. Je chasse, peut-être veut-elle m’accompagnait ?

- J’allais vers les champs pour chasser, tu veux m’accompagner ?

Je lui demande, la queue fouettant l’air. Est-ce que c’est signe que je suis anxieux, ou stressé ? Je ne le suis pas pourtant, disons que j’ai juste envie de bouger la queue. De toute manière, l’anxiété ne se voit absolument pas sur mon visage, ni le stress. Je suis apaisé, je ne pense plus à la colère de Rose Noire ou à sa mauvaise humeur. Je pense à la jeune guerrière que j’ai entraîné et je me demande ce qu’elle devient. Peut-être a-t-elle un compagnon ? Nan, je l’aurais remarqué. Ou alors des vues sur un chat ? Ce n’est pas mon genre d’être curieux, si elle ne veut pas me l’avouer, je ne l’obligerai pas. Je m’intéresse juste à elle et à ce qu’elle est devenue. Quand on apprécie une personne, on s’intéresse à elle. C’est normal, non ?




avatar

Vol d'Hirondelle
Puf/Surnom : Ewi
Âge du perso : 20 lunes
Messages : 58
Date d'inscription : 08/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Vol d'Hirondelle, Jeu 19 Juil 2018 - 13:03







Chasse avec son ancien mentor

Ça faisait très longtemps que je n'avais pas été seule avec Flèche de Ronde, depuis que j'étais devenue guerrière en fait. Pourtant, le vétéran était une des rares personnes du clan avec qui je m'entendais vraiment bien, et avant, j'adorais passer du temps avec lui car il avait toujours quelque chose à m'apprendre. Et puis, moi qui avait d'ordinaire horreur de discuter futilités avec les autres, cela me dérangeait moins avec Flèche de Ronce tant il était amical. Mais je savais que sa fille avait été bannie du clan il y a peu, et je n'avais aucune idée de ce qu'il pouvait bien ressentir à cet instant.

« - J’allais vers les champs pour chasser, tu veux m’accompagner ? »

Il a agité la queue, je ne sais pas si il aimait autant que moi qu'on passe du temps ensemble, toujours est-il que j'étais contente qu'il me demande.

« - Bien sûr, c'est justement là bas que j'allais. »


Je me suis levée, impatiente de me dégourdir les pattes. J'aimais tellement être en dehors du camp, j'avais toujours l'impression d'être plus libre. J'étais respectueuse envers le clan des Étoiles, c'était pour ça que je suivais le code du guerrier. Pourtant, je ne pouvais m'empêcher de me demander pour quoi et pour qui ces règles avaient été faîtes. Si elles empêchaient d'être heureux, fallait-il vraiment les suivre ? Je réfléchissais trop. C'était ces pensées là qui déferlaient sans cesse quand j'étais au camp, à l'étroit dans la clairière et entourée de gens que je ne connaissais finalement pas tant que ça.  Alors, forcément, quand j'étais dehors, je me sentais plus libre que n'importe où. J'avais toujours cette pression, il fallait que je ramène du gibier au camp, pour nourrir les plus jeunes et les plus vieux, pour aider. Je trouvais que cet aspect du code du guerrier était le plus respectable, et sans doute celui qui me faisait rester : je ne pouvais pas partir alors qu'on comptait sur moi.

Flèche de Ronce et moi avons fini par arriver du côté des champs. On n'avait pas vraiment parlé, mais le silence ne me dérangeait pas. Il était réconfortant, j'étais avec quelqu'un que j'appréciais, dans un endroit que je connaissais par cœur et je pouvais laisser mes pensées vagabonder en paix.
J'ai fini par sentir le fumet reconnaissable d'une souris. Je me suis tapie au sol, ventre à terre, adoptant le position du chasseur. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à mon ancien mentor juste à côté, qui me regardait sans doute. Etait-il fier de moi ? J'espérais que oui, car son enseignement avait été vraiment génial.
J'ai fini par apercevoir la petite bête, et j'ai attendu le bon moment pour bondir et lui donner un coup de croc fatal.

« - Et de une ! Ai-je miaulé, heureuse »


Pourtant, une question me taraudait. La fille de Flèche de Ronce. En fait, ce n'était pas tant tout cette histoire qui m'intriguait, à vrai dire je m'en fichais bien. Je voulais juste savoir comment il allait, parce que je me doutais bien que cette histoire le touchait profondément.

« - Et donc, comment tu vas ? »

Il devait bien se douter que je parlais de sa fille, et j’espérais qu'il n'allait pas se renfermer.
Copyright by Ewi
Orenji

avatar

Flèche de Ronce
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 85 lunes
Messages : 46
Date d'inscription : 26/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Flèche de Ronce, Mer 1 Aoû 2018 - 23:34

Chasser avec son ancienne apprentie.

- Bien sûr, c'est justement là bas que j'allais.

Oh, quel hasard. Donc dans tous les cas, je l’aurais croisé ! C’est bon à savoir. La jeune femelle se lève pour se dégourdir les pattes. J’imagine qu’elle a hâte de bouger. Je la comprends car moi aussi, dans le temps, j’aimais bouger et me dépasser. Pas trop non plus, courir un petit kilomètre ne me gênait pas mais j’avoue que faire plus… Je n’étais pas flemmard, je ne l’ai jamais été ! Disons que mon petit surpoids m’empêchait de vouloir bouger autant que la femelle.

Vol d’Hirondelle et moi-même arrivons finalement aux champs, le chemin n’a pas été de longue durée. Nous avons pu écouter les chants des oiseaux, c’était magnifique. Je trouve ça presque dommage de devoir les tuer pour les manger. Mais dans cette forêt, c’est toujours la loi du plus fort. A peine nous posons nos pattes dans les champs que mon ancienne apprentie se met à sentir l’air. Un grand sourire apparaît sur mon visage, la voir si dynamique comme ça, ça me fait plaisir. Je me dis que je l’ai bien entraîné et que je suis fier d’avoir pu l’entraîner et la mener jusqu’ici. Vol d’Hirondelle se met immédiatement en position de chasseuse, elle a repéré un petit animal. Je lève le museau en l’air pour essayer de deviner l’animal en question: une souris. Evidemment, elles sont nombreuses dans les champs. Malheureusement, la petite souris ne pourra pas s’échapper des crocs de mon ancienne apprentie. Elle a toujours été douée à la chasse.

- Et de une !

Elle avait refermé ses crocs sur le corps de l’animal et elle semblait heureuse d’avoir commis un meurtre. Evidemment, tout le monde ne voit pas ça comme un meurtre. Qu’est-ce qu’on y peut ? C’est la chaîne alimentaire, elle doit tourner et si on ne tue pas les souris, la chaîne alimentaire ne fonctionnera plus. Et surtout, on a rien d’autres pour se nourrir à part si vous appréciez les croquettes. Personnellement, je trouve ça fade et sec. Ne me regardez pas avec des yeux ronds ! Nan, ce n’est pas ce que vous croyez. Un jour, nous étions parti chasser avec quelques amis apprentis, ils étaient tous les deux plus vieux que moi. C’était deux frères et comme moi, ils avaient du mal à se faire des amis. Ils s'appellaient Nuage de Lierre et Nuage de Mousse. D’ailleurs, Nuage de Lierre craquait sur Rose Noire mais ça, je ne peux pas lui en vouloir. Tout le monde l’aimait à l’époque. Enfin bon, nous étions tous les trois près des maisons des bipèdes. Comment nous nous sommes retrouvés aussi loin ? C’était la faute de Nuage de Lierre, c’était un chat intrépide et il aimait les défis. Donc évidemment, quand ils nous a dit qu’il voulait longer le Chemin du Tonnerre, on a dit non mais lui, il a voulu continuer. On l’a suivi, pour ne pas le laisser tout seul. Bref, la maison des bipèdes. Il y avait une gamelle dehors, Nuage de Mousse a repéré une drôle d’odeur donc il est rentré dans le jardin et je l’ai suivi. Nuage de Lierre s’était déjà faufilé près de son frère et quand je suis arrivé près d’eux, ils fixaient trois croquettes. On s’est regardés et on a tous les trois avalés une croquette. J’ai avalé en pensant que le goût passerait alors que pas du tout. Nuage de Mousse a recraché et son frère a vomi. Bref, pas super les croquettes.

- Et donc, comment tu vas ?

Oh mince, je deviens nostalgique à en oublier la femelle qui m’accompagne. Comment je vais ? Eh bien, pas si mal. A part Rose Noire, avec qui c’est compliqué en ce moment, ma vie ne se porte pas si mal. Evidemment, j’aimerais retrouver ma compagne mais elle boude. Pire, elle fait la gueule. Je ne vais pas la retrouver de sitôt.

- Bien. Pourquoi ?

Car oui, sa question n’était pas une question pour masquer le silence. Le silence ne gêne pas Vol d’Hirondelle, peut-être qu’elle s’inquiète à propos d’Eclair Filant. Et si c’est le cas, ce n’est pas à moi de poser cette question mais à ma compagne. La disparition de ma fille ne m’affecte guère, elle a tué notre ancien chef et même si ce n’était pas le meilleur des chefs, ce n’était pas une raison. Comment elle va faire maintenant, pour rejoindre le Clan des Etoiles avec un meurtre sur le dos, hein ? C’est intelligent… Très intelligent. Elle n’a que ce qu’elle mérite mais Rose Noire ne pense pas ça. Elle est persuadé que sa fille est innocente et elle n’a pas été ravi que je dise le contraire…




avatar

Vol d'Hirondelle
Puf/Surnom : Ewi
Âge du perso : 20 lunes
Messages : 58
Date d'inscription : 08/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Vol d'Hirondelle, Jeu 9 Aoû 2018 - 21:09







Chasse avec son ancien mentor

Je ne connaissais pas les détails de l'histoire de meurtre qui avait secoué mon clan il y a peu. Éclair Filant, la fille de Flèche de Ronce avait assassiné notre ancien chef. Forcément, ce genre de chose devait ébranlé un père : il devait aimer sa fille, c'était évident, alors plus qu'une trahison envers le clan, c'était aussi une trahison envers ses parents qu'elle avait commise.

« - Bien. Pourquoi ? »

J'avais peur de l'avoir froissé, d'être trop intrusive. Je n'arrivais pas à savoir ce qu'il ressentais et j'avais du mal à le cerner. Il me demandait pourquoi je lui posais cette question, et j'étais tentée de juste répondre ''pour rien'' sans chercher plus loin. Mais je n'étais pas du genre à laisser tomber, et de toute façon, j'étais incapable de mentir.

« Parce que je m'inquiète pour toi. »

J'ai dit ça en haussant les épaules, ça me paraissait tellement naturel. Flèche de Ronce était une des seules personnes du clan à laquelle j'étais un minimum proche et que j'appréciai réellement. Je voyais bien que quelque chose n'allait pas, et je ne pouvais pas affirmer que c'était à cause de sa fille, mais c'était ce qui me paraissait le plus logique.

Je perçu alors un mouvement furtif du coin de l'oeil. N'ayant pas oublié que j'étais censée chasser aujourd'hui, je me ramassai sur moi-même en voyant le lapin qui avait attiré mon attention. En deux temps trois mouvements, je l'avais et le déposais auprès de la souris de tout à l'heure, puis je revins vers mon ancien mentor.

« Désolée si tu ne veux pas parler de ça. En fait j'ai l'impression que quelque chose ne va pas, je me trompe ? Ça n'a pas du être facile en ce moment, avec la trahison de ta fille. Mais en tout cas, si tu veux parler de quoi que se soit, je suis là. »

Je n'avais aucun tact, ça je le savais. J'aimais aller droit au but, et j'aimais aider les gens, mais il est vrai que je n'avais jamais été très douée pour les relations vis à vis des autres. J’espérais juste que Flèche de Ronce ne m'en voudrait et ne m'en tiendrait pas rigueur. Je me souvenais, quand j'étais apprentie, qu'il était extrêmement patient et sérieux, rigoureux dans son travail. Ayant toujours été curieuse de nature, je lui posais mille et une questions, et il prenait toujours le temps de me répondre précisément, ma curiosité intrusive ne l'avais jamais vraiment embêté et il s'était montré d'une patience remarquable avec moi. J'espérais que se soit toujours le cas aujourd'hui.
Copyright by Ewi
Orenji

avatar

Flèche de Ronce
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 85 lunes
Messages : 46
Date d'inscription : 26/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Flèche de Ronce, Mer 22 Aoû 2018 - 13:37

Chasser avec son ancienne apprentie.

Je me demande à quoi pense Vol d’Hirondelle en me posant cette question. Est-ce qu’elle pense à moi ? Enfin je veux dire, oui c’est évident qu’elle pense à moi mais est-ce qu’elle s’inquiète pour moi, ma santé ou quelque chose de ce style ? Elle ne devrait pas si c’est le cas. Ma santé se porte bien, comparé à certains guerriers plus jeune que moi, je sens encore mon dos et mes pattes, même si le matin, celles-ci sont souvent engourdis mais il me suffit de faire quelques pas et de m’étirer pour ne plus sentir la douleur. Et j’ai eu la chance de ne jamais tomber malade, malgré le vent, la neige et la canicule, je ne me suis jamais rendu dans la tanière du guérisseur pour de la fièvre ou autre. J’y suis allé pour des problèmes d’épines dans le coussinet ou des blessures. Avant, je m’y rendais pour parler avec Coeur de Brume, l’ancien guérisseur ou son apprenti, Ange de Soie. Ils étaient tous les deux très doux, rien à voir avec les guérisseurs actuels. Je ne les connais pas donc je ne peux pas savoir comment ils sont mais de ce que j’ai pu apprendre d’eux, ils sont le contraire des derniers guérisseurs. Paon du Jour qui était donc l’apprenti d’Ange de Soie, est gentil mais il reste très.. Je ne sais pas comment l’expliquer. Il a son caractère, parfois il est bien trempé et il a du répondant. Son apprenti, Nuage de Citron est quelqu’un de fragile, il ne voulait clairement pas être guérisseur mais il l’est quand même. Enfin bon, j’imagine que si un jour, je suis malade, j'aurais l’occasion de papoter avec sois l’un, sois l’autre.

- Parce que je m'inquiète pour toi.

Sa phrase me tire de ma rêvasserie. Je la regarde hausser les épaules, comme si son inquiétude était un fait naturel entre nous et il est vrai que c’est naturel. Je ne considère pas Vol d’Hirondelle comme une simple guerrière, elle n’est pas non plus seulement mon ancienne apprentie. On se considère comme des amis et quand nous sommes amis avec une personne, elle s’inquiète pour nous. Donc ce haussement d’épaule n’avait rien de surprenant à mes yeux.

J’aperçois un mouvement non loin de nous et visiblement, Vol d’Hirondelle. Sachant qu’elle allait le prendre en chasse, je ne bouge pas d’un poil, je la laisse l’attraper, le tuer et le déposer à côté de sa proie fraîchement attrapée un peu plus tôt. Elle revient vers moi et se lance dans un petit discours, certainement pour me montrer que si il y a un problème, elle est là pour m’écouter. Et je trouve ça très gentil de sa part.

- Désolée si tu ne veux pas parler de ça. En fait j'ai l'impression que quelque chose ne va pas, je me trompe ? Ça n'a pas du être facile en ce moment, avec la trahison de ta fille. Mais en tout cas, si tu veux parler de quoi que se soit, je suis là.

Je souris doucement. Elle a vraiment l’air de penser que tout va mal dans ma vie en ce moment. A vrai dire, tout va plutôt bien, même si ma compagne me manque terriblement. Je m’assois face à la guerrière et lui adresse encore un sourire. De toute façon, je ne compte pas chasser maintenant. J’ai envie de me confier un peu. Je n’ai plus vraiment d’ami pour me confier, avant, c’était à Rose Noire que je confiais mes craintes et mes doutes, même quand il s'agissait d’elle, que j’avais peur pour elle ou que j’avais des doutes, c’était à elle que j’allais me confier. Mais aujourd’hui, je ne pense pas que Rose Noire voudra écouter mes peurs à propos de nous, elle en serait très énervé de savoir que je doute de son amour envers moi.
J’aurais pu me confier à des amis mais tous ceux que j’ai eu dans le passé sont morts au combat, d’une maladie ou de vieillesse. Je me souviens que quand j’étais apprenti, je me confiais énormément aux deux frères qui étaient certainement mes deux seuls amis de l’époque. Nuage de Mousse et Nuage de Lierre. Au fond, c’était deux bons chats, ils étaient drôle et ils rendaient mes journées un peu plus joyeuse. Quand Nuage du Rosier partait chasser avec d’autres mâles, Nuage de Mousse et Nuage de Lierre venaient me tenir compagnie. Malheureusement, Nuage de Lierre est mort peu de temps avant son baptême de guerrier, il s’est fait attaqué par des chats sauvages et il n’a pas su se défendre seul tandis que Nuage de Mousse, qui était devenu Mousse Verte après son baptême est mort dans la prison, ma fille y était pendant ce temps-là. J’espère qu’ils se sont retrouvés au Clan des Etoiles.

- Ce n’est pas ma fille le problème, je n’ai pas été touché par son bannissement enfin.. Je me suis senti trahi, évidemment mais j’ai su rapidement tourner la page et me faire à l’idée qu’elle était une traîtresse mais ça n’a pas été le cas de Rose Noire.

A l’entente du nom de ma douce compagne, un sourire apparaît sur mon visage. Même si ça ne va pas fort en ce moment, mon amour pour sa magnifique personne continue d’exister. Elle persiste car je la connais, je nous connais. Sans elle, je ne peux pas vivre et je ne veux pas vivre sans elle. On a su surmonter des épreuves bien plus dur que ça. Il faut seulement un peu de temps, qu’elle se calme puis on se retrouvera.

- Elle est persuadée qu’Eclair Filant n’est pas coupable. J’ai essayé de la raisonner en lui faisant comprendre que si, sa fille est une meurtrière et elle m’en veut. Elle ne veut plus me parler ou me regarder et si elle le fait, ses mots ou ses regards n'ont rien d'amoureux. C’est surtout ça, qui ne va pas.

Un petit soupir s’échappe de ma gueule. Je ne l’avais jamais dis, pas à voix haute en tout cas. Je n’avais jamais avoué que ça me blessait de ne plus pouvoir être avec elle. Parfois, je suis en colère, parfois, je suis triste ou déprimé. Son comportement m’exaspère. J’aimerais juste qu’on redevienne comme avant, avec ou sans notre fille.




avatar

Vol d'Hirondelle
Puf/Surnom : Ewi
Âge du perso : 20 lunes
Messages : 58
Date d'inscription : 08/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Vol d'Hirondelle, Mer 29 Aoû 2018 - 14:26






Chasse avec son ancien mentor.

Flèche de Ronce me sourit, s'asseyant en face de moi et je suis rassurée de savoir qu'il ne m'en veut pas de m'immiscer dans sa vie ainsi. Je ne pouvais pas m'empêcher de m'inquiéter pour lui, pour tout le monde à vrai dire. J'étais d'une nature beaucoup trop curieuse et empathique. Non seulement j'adorais écouter les histoires des gens et savoir ce qui se passait dans leur vie, mais en plus je ne pouvais pas m'empêcher de me mettre à leur place et d'essayer de ressentir comme eux. Je n'aurais su dire si c'était une qualité ou un défaut, j'aurais compris qu'on me trouve trop intrusive. Mais pas Flèche de Ronce, il me souriait, et sembler même apprécier que je veuille discuter avec lui. C'était agréable de se sentir utile et appréciée. Au clan, je n'avais pas vraiment beaucoup d'amis, juste des connaissances et aucun avec qui parler réellement, alors ça me touchait qu'il y ai Flèche de Ronce à qui je pouvais parler quand je le voulais.

« - Ce n’est pas ma fille le problème, je n’ai pas été touché par son bannissement enfin.. Je me suis senti trahi, évidemment mais j’ai su rapidement tourner la page et me faire à l’idée qu’elle était une traîtresse mais ça n’a pas été le cas de Rose Noire. »

Il sourit en prononçant le nom de sa compagne. Je ne connais pas Rose Noire, mais j'ai assez vu Flèche de Ronce en sa compagnie au camp pour savoir à quel point c'est l'amour fou entre eux. Je trouve ça beau, l'amour et tous les beaux sentiments qui en résultent. J'avais toujours trouvé ça étrange d'un côté, comment pouvait-on s'attacher à ce point à une personne et en devenir presque totalement dépendant ? L'amour m'avait toujours échappé, parce que je chérissais mon indépendance plus que tout. Alors j'avais toujours cru que l'amour n'était pas fait pour moi. Pourtant, un nom avait tendance à revenir en boucle dans mes pensées ces derniers temps. Faucon Pourpre. Je ne sais pas vraiment si il ressentais la même chose que moi, mais j'avais le sentiment irrépressible qu'il me manquait à chaque instant, chaque seconde où il était loin de moi.
Je force mes pensée à se concentrer à nouveau sur Flèche de Ronce. Je suis légèrement étonnée par son aveux : je pensais sincèrement qu'il serait plus touché que cela par le bannissement de sa fille. Mais je suis heureuse qu'il le prenne ainsi, qu'il ne se voile pas la face et qu'il se rende compte de la gravité de la faute comise par Eclair Filant, même si c'est sa propre fille. Mais visiblement, c'est du côté de sa compage que quelque chose ne va pas finalement.

« - Elle est persuadée qu’Eclair Filant n’est pas coupable. J’ai essayé de la raisonner en lui faisant comprendre que si, sa fille est une meurtrière et elle m’en veut. Elle ne veut plus me parler ou me regarder et si elle le fait, ses mots ou ses regards n'ont rien d'amoureux. C’est surtout ça, qui ne va pas. »

Il soupire, l'air triste. Je ne connais pas Rose Noire, mais je trouve sa réaction particulièrement normale. En fait, c'est juste la réaction d'une mère, qui refuse de croire que son enfant à pu commetttre quelque chose d'ausi horrible qu'un meurtre. Tout de même, j'ai du mal à croire que Rose Noire ne l'aime plus. Je n'ai pas beaucoup d'expérience en la matière, mais je ne pense pas qu'un tel sentiment puisse disparaître du jour au lendemain.

« - Je suis certaine que ça va s'arranger entre vous. Rose Noire t'aime, c'est évident pour n'importe qui au clan. Il est normale qu'elle ne veuille pas admettre que sa fille ai pu la décevoir à ce point. Elle a juste besoin de soutien je pense. »

Je ne savais pas vraiment comment j'aurais pu l'aider à se réconcilier avec sa compagne. Mais je voulais au moins qu'il sache qu'elle avait juste besoin de lui en ce moment, parce que c'était évident qu'elle l'aimait encore, sans doute plus que nimporte qui d'autre.

« - Tu sais, j'ai rencontré quelqu'un dernièrement. Ca fait peu de temps, et pourtant j'ai sans cesse le sentiment que je ne pourrais pas vivre sans lui. Depuis combien de lunes es-tu avec Rose Noire ? Votre amour est fort et il s'est construit au fil du temps, il a résisté à bien des choses, et je suis persuadé qu'elle t'aime toujours autant que toi tu l'aimes. »

Je ne savais pas vraiment si ça allait l'aider. Je voulais juste qu'il connaisse à nouveau le bonheur auprès de sa compagne.
(c)Ewi
Orenji

avatar

Flèche de Ronce
Puf/Surnom : Orenji
Âge du perso : 85 lunes
Messages : 46
Date d'inscription : 26/05/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Flèche de Ronce, Mar 11 Sep 2018 - 20:25

Chasser avec son ancienne apprentie.

J’ai l’impression d’être un chaton qui raconte ses problèmes à un ami. Ses problèmes amoureux évidemment parce que c’est toujours plus croustillants, les problèmes amoureux. En soi, l’amour est toujours un sujet passionnant. Un chaton préférera écouter une histoire d’amour plutôt qu’une histoire d’amitié banale. Les histoires d’amours aussi, ça devient banales à force, c’est toujours la même chose: ils s’aiment et pouf, ils vivent une vie heureuse. Peut-être que certaine sont plus pimentées que d’autre, en ayant des disputes, des obstacles ou des personnes qui tentent de les séparer. Mais toutes les histoires d’amours sont uniques et ont quelque chose de différent qu’une autre. Et tout le monde aime les histoires d’amour.

- Je suis certaine que ça va s'arranger entre vous. Rose Noire t'aime, c'est évident pour n'importe qui au clan. Il est normale qu'elle ne veuille pas admettre que sa fille ai pu la décevoir à ce point. Elle a juste besoin de soutien je pense.

Je penche légèrement la tête sur le côté gauche, en me répétant sa dernière phrase en boucle. Besoin de soutien ? C’est vrai que je n’y avais pas vraiment pensé. Finalement, vu qu’elle ne voulait pas me parler, je me suis simplement dit qu’elle avait besoin de temps. Et si ce n’était pas le cas finalement ? Et si elle n’avait pas besoin de temps mais de soutien ? Je me vois mal lui en donner vu notre désaccord à propos de notre fille mais je peux toujours essayer, c’est vrai. Ca m’étonnes que je n’y ai pas pensé avant. D’habitude, si la personne ne veut pas me parler, j’attends que ça passe et je reviens. Etant donné que Rose Noire ne veut plus me parler DU TOUT, je me suis juste dit que j’allais arrêter de venir la voir. Peut-être que tout ce qu’elle voulait, c’est que je la retienne…

- Tu sais, j'ai rencontré quelqu'un dernièrement. Ca fait peu de temps, et pourtant j'ai sans cesse le sentiment que je ne pourrais pas vivre sans lui. Depuis combien de lunes es-tu avec Rose Noire ? Votre amour est fort et il s'est construit au fil du temps, il a résisté à bien des choses, et je suis persuadé qu'elle t'aime toujours autant que toi tu l'aimes.

Inconsciemment, un sourire vient s’élargir sur mon visage. J’essaye de retenir la dernière partie de son récit mais sans le vouloir, je n’arrête pas de penser à la première, celle où elle parle de cette “ rencontre “. C’est vrai que mon ancienne apprentie n’a jamais eu de compagnon, pas à ce que je sache en tout cas. Je sais que Nuage de Diamant m’a demandé ce que ça faisait d’être amoureux et qu’elle avait hâte d’avoir un compagnon même ! Mais avec Vol d’Hirondelle, nous n’en avions jamais parlé. A l’âge de Nuage de Diamant, elle n’était pas intéressée, elle était plus concentrée sur le travail. Là, il semble qu’elle est tombée sur le “ chat de sa vie “, comme on dit.
Je hoche doucement la tête et souris, encore. Je souris tout le temps. Ses paroles ne me rassurent pas spécialement car je ne suis pas inquiet de la situation avec ma compagne. La façon dont Vol d’Hirondelle essaye de me rassurer et de me réconforter reste vraiment adorable. De toute façon, ça va s’arranger avec Rose Noire, je ne m’inquiète pas pour ça, que ce soit demain ou dans trois lunes, ça va s’arranger. Moi je l’aime et je l’aimerai toujours. J’ai encore toute ma vie et ma mort a faire avec elle car oui, même au Clan des Etoiles, j’ai décidé que nous serions ensemble. Puisqu'il est clair que la mort ne séparera pas notre amour.

Je ne réponds pas, je lui fais un petit signe de tête pour qu'on puisse continuer notre chasse, avec un grand sourire et les yeux plissés. Signe que je suis content de notre petite discussion.



PS: On peut clôre ici, si tu veux




Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum