min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
I just wanted to say thank you [Ft Orenji]



 

I just wanted to say thank you [Ft Orenji]


avatar

Mélodie de l'Espoir
Puf/Surnom : Biket
Âge du perso : 35 lunes
Messages : 31
Date d'inscription : 23/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Mélodie de l'Espoir, Mer 4 Juil 2018 - 10:14

Thank you
Lorsque je me suis réveillé ce matin, bizarrement, j'avais envie de me lever. J'avais envie de saluer mes camarades, d'aller me chercher une pièce de gibier pour avoir le ventre plein le reste de la journée et de, pourquoi pas, proposer à un camarade d'aller chasser. Évidemment, lorsque je suis sorti de la tanière des guerriers, cette envie inhabituelle s'est évaporée dans l'air aussitôt que j'ai senti la chaleur du soleil sur le haut de ma tête. Je commence à m'y habituer. Et, honnêtement, je ne me reconnais plus. Je suis un peu pris au dépourvu par tout ça et je crois savoir d'où me vient cette assurance nouvelle qui ne dure pourtant pas pus de cinq minutes. 
J'ai besoin d'aller la voir. C'est étrange ça aussi, nouveau, ce besoin viscéral d'aller voir quelqu'un. D'habitude, tout ce que j'ai envie de faire c'est rester dans la tanière des guerriers, oublier que le soleil s'est levé une nouvelle fois et faire le mort pour n'avoir à croiser personne. Les temps changent comme on dit. Les gens aussi. J'ai changé. Un peu. Je crois. Et je crois aussi que c'est grâce à elle. J'ai changé durant ces derniers jours. J'ai gagné en assurance. Alors bien sûr, rien de fou, je n'ai fait aucune folie, il ne faut pas croire que j'ai changé mon comportement comme ça, en un claquement de doigt, ce serait faux. Non au lieu de ça... Disons que je parviens à marcher d'un pas plus assuré. Lorsque je chasse, j'arrive à faire abstraction de ce qui m'entoure et de ceux qui m'entourent. Je crois que c'est à cause d'elle ou plutôt devrais-je dire, grâce à elle. Alors il faut que j'aille la remercier parce que c'est ce qu'on fait quand on est poli non ? Poli et reconnaissant. Et reconnaissant, ça, pour le coup, je le suis et pas qu'un peu ! J'ai l'impression d'être un chaton qui découvre un nouveau monde avec des yeux émerveillés. Je fais des progrès. Je ne pensais pas que je serais un jour capable d'en faire, pas avec les mots de Nuage Sucré qui n'ont de cesse que de me hanter. 
Je laisse mon regard vagabonder dans le camp, à la recherche de sa silhouette qui devrait m'être déjà un peu plus familière que celles des autres. Faut dire que je côtoie pas grand monde alors quand je prends le temps de parler - ou de me faire engueuler là, en l'occurrence - j'ai tendance à retenir plus facilement le physique de la personne concernée. Ah, je la vois ! J'espère que mon intrusion ne la dérangera pas. Je n'ai pas envie de me faire remballer devant tout le monde. Parce que là, adieu les progrès, ce sera un véritable retour en arrière, encore pire qu'avant. Je m'approche d'Errance Nocturne en essayant d'avoir un air assuré sur le visage pourtant, alors que j'essaie de fixer mon regard sur elle, celui-ci préfère regarder le sol.
Décidément on ne change pas tout en une unique partie de chasse.

« Je euh... je... »

D'accord, là, elle va me prendre pour un idiot qui ne sait même pas aligner deux mots correctement et encore moins constituer une phrase complète avec sujet verbe et complément. Super. Encore mieux que la dernière fois. Génial. J'adore ça m'humilier en public de la sorte même si, techniquement, elle est mon seul public actuellement. Sans doute que ça vaut mieux comme ça.

« Je voulais juste te remercier. Pour l'autre fois. À la chasse. Pour tes mots. C'est sans doute rien pour toi mais... enfin c'était important pour moi. Je euh... Je ferais peut-être mieux de partir, j'ai pas envie de t'embêter avec ma présence. »

D'accord, maintenant je suis clairement dans le surplus de mots, comme si j'étais trop angoissé pour vraiment savoir quoi dire alors je meuble, je meuble et je meuble encore avec des paroles aussi parfaitement inutiles que complètement vides. Allez, on respire en coup, elle n'a pas été si méchante que ça la dernière fois. Un peu mais ça allait, allez, c'est bon, elle va pas me manger, si ?
Non non, je crois pas qu'elle soit quelqu'un de cannibale.
Je crois.
Copyright Doorn for Biket Only

avatar

Errance Nocturne
Puf/Surnom : Orenjiii
Âge du perso : 32 lunes
Messages : 138
Date d'inscription : 21/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Errance Nocturne, Sam 14 Juil 2018 - 17:47



I just wanted to say thank you.


Biket ft Orenji


C’est une journée de plus. Une journée banale de plus qui s'ajoute à mes autres journées banales. Ma vie est banale. Je sais que je me pose toujours les mêmes questions, qu’elle se répète tout le temps dans ma tête mais est-ce que ma vie serait banale dans le Clan du Vent ? Ce qui me rend folle, c’est que je n’ai pas de réponse. Que je n’aurais jamais de réponse. Car personne ne peut savoir si ma vie serait meilleure ailleurs qu’ici. Le plus logique serait d’aller voir moi-même, de quitter ce Clan que je n’apprécie pas vraiment et de partir pour le Clan du Vent, mon Clan natal mais trop de chose m’en empêche. Tout m’empêche de partir. Car même si c’est mon Clan natal, qui va me croire ? A part mon père, personne ne pourra témoigner, tout le monde doit penser que je suis morte, dévoré par un aigle ou un renard. Mais personne ne peut penser que je suis sur le Clan de l’Ombre car c’est insensé. Et puis même si on me croit, est-ce que c’est si facile que ça de passer d’un Clan à un autre ? Est-ce que je vais être acceptée chez les Venteux ? Nan, ils ne me feront jamais confiance et je les comprends. Je crois car quand des inconnus viennent sur le territoire et qu’ils deviennent Ombreux par la suite, j’ai l’impression de savoir ce qu’il vit. J’ai l’impression qu’ils se sentent seuls, rejetés des autres, pas assez impliqués dans la vie du Clan. Tout le monde pense que je suis une Ombreuse et je me sens tout de même seule. Et vu comment les guerriers 100 pourcents Ombreux regardent et parlent des nouveaux-venus… Je me dis que ce serait trop compliquée de vivre au Clan du Vent. Trop de difficulté à surmonter dont je suis capable, j’en suis capable je le sais. Mais si je veux changer de Clan, c’est pour être plus intégré que je ne le suis ici. Mais je suis réaliste là-dessus : Je me doute que ça ne sera pas le cas.

- Je euh... je…

OUAH ! Je sursaute légèrement, le poil hérissé. Bordel, j’ai eu peur. Je me calme un peu en apercevant le regard perdu de Mélodie de l’Espoir. Ce n’est que lui. N’empêche qu’il m’a fait peur. Je le détaille, essayant de comprendre ce qu’il veut. Il veut faire une autre partie de chasse ? Pas aussi catastrophique que la dernière fois j’espère ! Cette petite remarque silencieuse me fait sourire mais il disparaît rapidement. Oh voyons, c’est pas sympa ça Errance Nocturne… En plus, il a réussi à l’attraper sa proie finalement ! Il était content, ça, il était fier ! Et moi aussi, j’étais contente. En l’engueulant un peu, il arrive à bouger son cul. Je ne dirais pas non à une autre partie de chasse, après tout, moi, j’ai passé un bon moment avec lui. C’est bien l’une des seule fois où je me sens bien avec quelqu’un en plus.

- Je voulais juste te remercier. Pour l'autre fois. À la chasse. Pour tes mots. C'est sans doute rien pour toi mais... enfin c'était important pour moi. Je euh... Je ferais peut-être mieux de partir, j'ai pas envie de t'embêter avec ma présence.

Oh, c’était donc ça. Bah de rien, c’était tout naturel pour moi de gueuler. Mais c’est vrai que mes mots n’étaient pas communs à ceux que je peux dire d’habitude. Je hoche la tête, sans savoir quoi dire. La dernière fois, j’ai hurlé ce que je pensais, ce que je fais très souvent d’ailleurs mais j’avoue que là, l’envie de parler n’est pas présente. Enfin, c’est pas que je n’ai pas envie de parler c’est juste que je ne sais pas quoi dire. Dire mes pensées n’est pas une bonne idée. Car je pense beaucoup trop de chose et si je veux dire ce que je pense, je vais me perdre dans mes mots.
Mais il veut s’en aller ? Il croit vraiment qu’il me gêne ? Pourquoi ? Tu vois quelqu’un à côté de moi ? Nan, je suis bel et bien seule. S’il veut rester avec moi, je ne dirais pas non, une présence que je connais un peu, ça change que d’avoir aucune présence. Et même s’il dit qu’il veut s’en aller, il ne part pas pour autant. Est-ce qu’il s’attend à ce que je le rattrape ? Parce que c’est bien ce que je compte faire.

- On pourra s’en faire d’autres, des parties de chasses. Je t’aiderais à t’affirmer un peu plus et à te faire des amis.

C’était dit. Je viens clairement de lui annoncer que j’allais l’aider à s'affirmer et à peut-être sociabiliser. Alors que moi même, je ne sais pas ce que ça veut dire “ sociabiliser “. Je n’ai jamais essayé de faire ami-ami avec quelqu’un, ça ne m’a jamais traversé l’esprit de devenir ami avec un Ombreux. Mais je crois que c’est le début d’une amitié avec Mélodie de l’Espoir. Et même si je n’en suis pas sûr, je peux essayer d’apprendre. Essayer d’apprendre à sociabiliser avec le mâle en face de moi.

Codage by Kayl for Orenji only







Spoiler:
 

avatar

Mélodie de l'Espoir
Puf/Surnom : Biket
Âge du perso : 35 lunes
Messages : 31
Date d'inscription : 23/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Mélodie de l'Espoir, Mer 8 Aoû 2018 - 8:30

Thank you
 Errance Nocturne semble être à la fois surprise et légèrement confuse alors qu'elle hoche la tête sans rien ajouter. En même temps, il n'y a pas grand chose à dire et puis sans doute qu'elle n'avait pas prévu que je vienne la remercier pour m'avoir gueulé dessus l'autre jour. Peut-être aussi qu'elle ne voulait pas me revoir, je pourrais le comprendre même si dans le fond, ça me fait mal au coeur de penser ça.  

« On pourra s’en faire d’autres, des parties de chasses. Je t’aiderais à t’affirmer un peu plus et à te faire des amis. »

Je me demande pourquoi elle veut m'aider. Je suis un peu une cause perdue, elle aurait déjà dû s'en rendre compte. Et puis… me faire des amis ? Je ne sais pas si c'est une bonne idée. La dernière fois que j'ai eu une amie, c'était Nuage Sucré. Que j'ai fini par aimer de tout mon coeur, de toute mon âme. C'est drôle comme les êtres qui nous sont chers peuvent être ceux qui nous détruisent le plus.
Non.
Ce n'est pas drôle. Cela n'a rien de drôle. J'ai toujours ses mots qui hantent mes nuits parfois, dans mon ombre lorsque ensoleillé est haut, dans ma tête lorsque le silence devient trop pesant. Elle est morte et pourtant c'est comme si elle était toujours là pour le poignarder de ses mots. Comment ai-je pu l'aimer ? Je ne me comprends plus.

« La dernière fois que j'ai eu des amis, enfin une, ça s'est mal fini. »

Je ne dis rien de plus parce que je préfère rester simple et que je n'ai jamais été très à l'aise lorsqu'il fallait parler de moi. Et ce n'est pas parce qu'elle m'a aidé à gagner un peu en assurance que je vais m'ouvrir à elle. Je ne sais pas si je serais capable de l'ouvrir à quelqu'un de nouveau. Je crois que j'ai trop peur de souffrir. Encore.
Pourtant je devrais être habitué.

« Tu en as des amis toi ? »

Elle le prendra peut-être mal mais je ne veux pas dire ça pour être méchant, c'est une vraie question, une vraie curiosité de ma part. Je l'ai toujours vue seule. Après, je n'ai pas passé mon temps à la regarder, je ne la connaissais pas et, comme tous les autres, je la craignais. Mais les rares fois où mon regard a pu, par inadvertance, se poser sur elle, elle n'était pas en compagnie de qui que ce soit d'autre. Au final, peut-être que l'on s'est bien trouvés tous les deux. La solitaire à la langue bien pendue et le solitaire qui a peur de tout.
Je ne sais pas si c'est drôle ou bien triste, à ce stade.
Copyright Doorn for Biket Only

avatar

Errance Nocturne
Puf/Surnom : Orenjiii
Âge du perso : 32 lunes
Messages : 138
Date d'inscription : 21/03/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Errance Nocturne, Ven 17 Aoû 2018 - 15:21



I just wanted to say thank you.


Biket ft Orenji


Et là, il me dit non. La blague, j’aurais honte. Nan, pas honte, nan, je serais en colère. Oui, ça c’est le bon mot. J’offre mon aide au mâle et lui, il me remballe. Je l’ai aidé pour attraper une proie, j’ai du jouer la mentor avec un guerrier plus vieux que moi. S’il dit non, ce serait vraiment culotté de sa part. Et puis, même si on ne l’a pas… Comment dire, “ officialiser “ ? Ouai, même si on a pas officialiser notre relation, c’est un ami pour moi. Le peu que j’ai dans ce Clan. D’ailleurs, il est mon seul ami, enfin s’il accepte de l’être. Je ne vois pas pourquoi il ne voudrait pas… J’ai été gentille avec lui, nan ?
Il répond enfin à mon offre ! J’ai l’impression que ça fait trop longtemps que j’attends, je crois que je suis nerveuse, même impatiente à l’idée de savoir s’il accepte. En espérant qu’il accepte.

- La dernière fois que j'ai eu des amis, enfin une, ça s'est mal fini.

Je me balance d’une patte à l’autre, sans rien ajouter. Je n’ai pas vraiment eu de réponse, enfin si, il m’a répondu mais c’est vague. Je crois qu’il essaye de me faire comprendre qu’il ne préfère pas que je l’aide à se faire des amis ou peut-être pire, il m’avoue discrètement qu’il ne veut pas tenter d’être mon ami. Moi, je n’y peux rien si son ami d'autrefois n’a pas été gentille avec lui. Il faut savoir avancer et arrêter de penser à avant. S’il veut pas de moi, je saurais me débrouiller sans lui. J’ai besoin de personne pour m’accompagner, j’ai toujours été seule, c’est pas maintenant que ça va changer.
Même si pour la première fois depuis un long moment, je me sens un peu blessée.

- Tu en as des amis toi ?

Je relève la tête vers Mélodie de l’Espoir, surprise par cette question assez.. Spéciale ? C’est pas super poli même, c’est certainement pour ça que ma franchise lui lance un regard noir qui veut dire “ Je t’en pose moi des questions ? “ mais je décide d’être gentille. Sa question n’était pas méchante, je l’ai senti dans sa voix, c’était plutôt de la curiosité. Il doit se demander ce que lui veut cette femelle tout le temps seule ahah. Ahaha. Il doit penser que je me sens tellement seule que je cherche des amis mais il a tort s’il pense ça. Les amis, ça ne m’intéresse pas à part s’il en vaut vraiment la peine. Certains chats n’en vaut absolument pas la peine comme Elegance du Givre ou…. Je ne sais pas, je ne fais pas vraiment attention à mes compagnons de tanière. Perle de Lait en vaut la peine et je pense que Mélodie de l’Espoir en vaut la peine aussi. C’est pour ça que je veux me rapprocher de lui mais s’il veut pas bah… Je resterai seule écoutez, ça n’a jamais été un problème jusqu’ici.

- J’en ai eu une, oui mais on n’a plus le temps de se parler.

Dis comme ça, ça a l’air vraiment triste. On dirait une victime, une faible. Je n’aime pas me sentir de la sorte mais lui, il m’a bien avoué que la seule amie qu’il avait s’était mal terminé donc autant dévoilé que moi aussi, ça s’est fini étrangement. Pas mal fini, techniquement, on se parle encore un peu quand elle a un peu de temps et que moi aussi. Je veux juste faire comprendre au mâle que moi aussi, c’est pas si simple que ça. Lui montrer qu’il est pas seul.

- Du coup, si j’ai bien compris, tu ne veux pas qu’on soit ami ?

J’ai une petite voix et mes yeux fuient ceux du guerrier. Je suis franche, je ne veux pas tourner autour du pot et surtout, cette question trotte dans ma tête depuis tout a l’heure… Oui, je l’avoue, j’aimerais qu’il accepte d’être mon ami mais je ne sais pas s’il le veut vraiment. Après tout, s’il est venu me voir, c’est seulement pour une raison: me remercier. C’était une obligation, de la politesse. Voilà tout. Il se sentira aussi obligé de traîner avec moi parce que je l’ai aidé la dernière fois, c’est peut-être ça. Je ne veux pas qu’il se sente obligé de m’apprécier ou de venir me parler. J’aimerais qu’il passe du bon temps avec moi…

Codage by Kayl for Orenji only







Spoiler:
 

avatar

Mélodie de l'Espoir
Puf/Surnom : Biket
Âge du perso : 35 lunes
Messages : 31
Date d'inscription : 23/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Mélodie de l'Espoir, Sam 1 Déc 2018 - 10:08

Thank you
Errance Nocturne a l’air quelque peu surprise par ma question et je m’en veux, j’aurais dû la formuler autrement. Pourtant, je n’ouvre pas la bouche, je n’ajoute rien, les yeux rivés au sol. Je n’ai pas assez de courage pour essayer de me rattraper et risquer de m’enfoncer davantage, je ne peux pas trop m’en demander, pas encore, pas alors que je viens déjà de faire un immense bond en avant en ayant fait le premier pas vers elle pour la remercier de ses mots quelque peu abrupts qui m’auront pourtant permis de réaliser que j’aurais bien besoin de me secouer, et pas qu’un peu.

« J’en ai eu une, oui mais on n’a plus le temps de se parler. »

Instinctivement, je relève la tête pour scruter les expressions de son visage, tel le fin observateur que je peux être. Je suis habitué à essayer de décrypter la moindre émotion pour savoir si j’ai fait un pas de travers ou carrément mis les pieds dans le plat. Pourtant, sur son visage, je ne vois rien, rien qui me saute aux yeux en tout cas. Peut-être qu’elle dit ça pour… Je ne sais pas. Pour me dire qu’elle aussi, la personne avec qui elle a été proche a fini par s’éloigner. Qu’elle aussi, elle sait ce que ça fait quand ça se termine mal. Plus ou moins. Parce qu’elle, c’est juste qu’elle n’a plus le temps de parler à la personne à laquelle elle tient. Moi, elle est morte. Elle est morte en m’ayant bien fait comprendre ce qu’elle pensait d’un misérable comme moi avant de partir. J’en avais pourtant du temps, et j’aurais fait de mon mieux pour que Nuage Sucré soit bien avec moi, qu’elle soit heureuse. Et pourtant, ça n’a pas suffi. Je m’en suis longtemps voulu et ai longtemps pensé que tout était de ma faute. Encore aujourd’hui, il m’est difficile de ne pas condamner ma faiblesse de l’époque qui est toujours très actuelle. Mais parfois, je parviens à voir que derrière le masque d’idéalisation que je lui avais confectionné, Nuage Sucré n’était une personne faite pour moi. Elle n’était pas cette figure parfaite que j’avais voulu voir.

« Du coup, si j’ai bien compris, tu ne veux pas qu’on soit amis ? »

Aussitôt, je me décompose. Elle n’a pas compris ce que je voulais dire. En même temps, étais-je vraiment aussi explicite que j’aurais pu l’être ? Non. Comme d’habitude, j’ai envie de dire. Enfin de penser. Bref. J’ai juste peur de comment les choses finiront par tourner. Je ne veux pas m’attacher - même si, entre nous, c’est déjà chose faite - si c’est pour souffrir par la suite. Je ne veux plus être déçu par mon entourage parce que je sais comment ça se passe après pour moi. Je rejette toute la faute sur mes frêles épaules, je me blâme encore et encore pour des choses que je n’ai pas faites, des choses que j’aurais pu faire, je me torture l’esprit avec des phrases commençant par “et si” et je refais le monde en visualisant ce que la vie aurait pu être si je n’avais pas fait telle ou telle erreur.
Un enfer. 
J’ai juste peur.
Comme d’habitude.

« Non, c’est pas ça. C’est juste, je… Je crois que j’ai un peu peur, je sais que c’est idiot mais… Enfin, je veux bien être ton ami. »

Allez c’est bon, c’est dit, je peux respirer.
Copyright Doorn for Biket Only


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum