min : -15°C   max : 5°C
saison : neiges
aléa climatique : forte neige
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
loneliness of two single heart [Kirby]



 

loneliness of two single heart [Kirby]


avatar

Danse Funèbre
Puf/Surnom : Hunty
Âge du perso : 69 lunes
Messages : 75
Date d'inscription : 05/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Danse Funèbre, Dim 8 Juil 2018 - 8:05

loneliness of two single heartft. Abomination de la Vie

La nuit est souvent traître. Les plus optimistes diront qu'elle porte conseil, dans mon cas elle ne fait que me hanter. Le coeur me lançait dans la poitrine à chaque fois que je faisais ce cauchemar. À croire qu'un fantôme essayait de hanter mes nuits. Et cet esprit vengeur n'est nul autre que moi-même. Je suis mon seul allié et pourtant mon plus grand ennemi.
Le soleil n'avait même pas teinté le ciel qu'il était déjà debout près de l'entrée du camp. Danse Funèbre victime de plusieurs insomnies c'était résigné à ne plus dormir. De toute manière, il n'avait plus le droit de dormir. Dès qu'il revenait de sa patrouille qu'il avait mené en solitaire, le matou s'élançait à nouveau loin du camp. Ce n'est pas qu'il voulait éviter quelqu'un, c'était l'ennui qu'il essayait de tuer. Les journées étaient terriblement longues, d'autant plus si on ne dort que la moitié du sommeil des autres guerriers. Il s'endormait souvent quand une patrouille de nuit partait et se réveillait un peu avant que les chatons mènent un brouhaha à l'extérieur. Cela faisait maintenant un quartier de lune qu'il menait ce rythme. Son esprit était fidèle à lui-même. Or, son corps peinait à suivre le rythme endiablé. Danse Funèbre était prisonnier de ses deux idéaux qui l'épuisaient beaucoup trop. Trop de choses lui trottaient en tête.
Il bondit sur le vieux chêne. Ce n'est pas sans mal qu'il réussit à se hisser. Certes, le chasseur était agile, mais grimper aux arbres n'étaient pas dans sa nature. Dans aucun cas la fuite n'est acceptée, alors en quoi cela est-il utile de grimper aux arbres. Sa queue fouetta l'air. Ses yeux détailla plusieurs monstres qui traversait le chemin du Tonnerre à toute allure. Le soleil lui frappait en pleins dans les yeux à cause d'eux. Danse Funèbre regrettait déjà d'avoir grimper. Et s'il se laissait glisser pour descendre plus vite et ainsi ne plus avoir de problèmes de sommeil ? Non. Le suicide est lâche. Et les lâches ne sont que des faignants qui rejettent leur droit de vie. Même s'il savait pertinemment que la vie n'est qu'une chose éphémère qui ne servait en rien de s'attacher. Sous ses sombres pensées, il fit non de la tête et se laissa tomber au pied de l'arbre. Le guerrier n'avait pas envie de chasser, il n'avait envie que d'une chose, se rapprocher de quelqu'un. Son coeur était lourd.
Et puis quoi encore... J'abuse déjà de la bonté du clan de l'ombre, je n'ai pas le droit de me permettre de prendre de l'importance dans le cœur des autres. Je vais mourir bientôt. Peut-être dans une lune ou bien dans une vingtaine, mais chose certaine, je vais mourir. Je ne mérite pas qu'on me pleure.
Perdu dans ses songes, son corps errait sur le territoire sans but. Il ne voulait qu'une chose, faire la paix avec soi-même. Il s'assoit contre l'arbre noir. Les herbes le piquait légèrement, mais ça, il s'en moquait. Après tout, ce n'est pas ça qui le torture. Il entendu une branche craquer. Comme par instinct, son regard de rubis entra en contact avec des yeux ambrés. Il détailla son visage. C'était Abomination de la Vie, pas un ennemi. Danse Funèbre l’accueilli avec un large sourire presque malsain.
- Passé une bonne nuit ? La mienne fut merveilleuse ! Un écureuil est tombé droit dans mes pattes, je l'ai attrapé et quand je l'ai emmené au camp, et bien en fait c'était un rat parce qu'on a pas de rat sur le territoire, dit-il avec sérieux, ah c'est pas un rêve en fait... c'est ma partie de chasse d'hier. Et sinon, toi ?


avatar

Abomination de la Vie
Puf/Surnom : Kirby is here
Âge du perso : 30 lunes
Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Abomination de la Vie, Mar 10 Juil 2018 - 15:58



Alone


Je me réveillais souvent plus tôt que les autres, après tout je faisais souvent des cauchemars. Et dormir dans la même tanière que Prophétie Ensanglanté devait la répugner autant que cela m'effrayait. Mon seul réconfort c'était le fait que j'étais aux côtés de mon frère.
J'étais donc sortie ce matin très tôt, dans l'idée de peut-être chasser un peut ou juste me changer les idées. Je me sentais quand même un peux fatigué, mais le fait de marcher me réveillera sûrement.
En sortant du camp, je sent une odeur solitaire récente. Je n'y prête pas vraiment attention, c'est celle du Clan de l'Ombre et ce n'est pas celle de Prophétie Ensanglanté, il n'y a donc pas à s'inquiéter.
J'abandonne le choix de la direction à mes pattes. et m'évade un instant, loin de tout mes petits soucis.
Etrangement l'odeur que j'avais sentie à l'entrée est plus présente. Aurais-je suivis la trace sans m'en rendre compte ? J'ai pas envie de passer pour une espionne indiscrète moi. Mais trop tard, maintenant je me retrouve face à un autre chat. Danse Funèbre d'après mes souvenirs. Pourquoi un tel nom ? A ce que je sache sa mère n'est pas la même que la mienne. Je ne sais pas trop ce qu'il se passe dans ce Clan, mais avoir un nom glauque et peux joyeux devient presque chose commune. Le méchant clan de l'ombre, cette réputation nous ronge jusqu'à nos prénoms ?
Le guerrier albinos me remarque et m'adresse un grand sourire.

- Passé une bonne nuit ? La mienne fut merveilleuse ! Un écureuil est tombé droit dans mes pattes, je l'ai attrapé et quand je l'ai emmené au camp, et bien en fait c'était un rat parce qu'on a pas de rat sur le territoire, dit-il avec sérieux, ah c'est pas un rêve en fait... c'est ma partie de chasse d'hier. Et sinon, toi ?

How, j'avoue qu'il me prends un peux de cours à être si joyeux et énergique dès le matin. On dirait un chaton, ça en devient presque suspect. Mais bon c'est bien si il peut être comme ça dès le matin.

-Je suis contente de voir qu'il y en a qui pète la forme dès le matin. J'avoue moi j'ai pas passé une excellente nuit. Mais bon hein, c'est la vie.


Je fais une petite pause, pour réfléchir.

-C'est marrant parce que moi quand, je passe une excellente nuit, c'est quand je me suis bien reposé et que j'ai pas fais de mauvais rêves. Ce que je veux dire par là c'est qu'il est très tôt, tu te lèves souvent aussi tôt le matin ?

C'est vrai que ça m'intrigue un peux, je suis curieuse de nature de toute façon. Je suis matinal c'est vrai, mais je ne me lève pas aussi tôt régulièrement, c'est un peux exceptionnel là. Bon après chacun son cycle de sommeil, je ne vais pas critiquer. Au contraire, c'est presque exemplaire.

Il est quand même bizarre ce chat. Je sais pas, c'est juste moi qui devient peut-être un peux trop parano ces derniers temps. C'est sûr qu'a force de vivre avec dans le même Clan qu'une personne qui désire vous tuer et qui vous voue une haine plus que certaine, ce n'est pas très rassurant. Et ça ne rends pas très joyeux surtout quand cette dernière personne n'est autre que votre mère biologique.


Copyright by Kirby

avatar

Danse Funèbre
Puf/Surnom : Hunty
Âge du perso : 69 lunes
Messages : 75
Date d'inscription : 05/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Danse Funèbre, Mer 11 Juil 2018 - 6:35

loneliness of two single heartft. Abomination de la Vie

-Je suis contente de voir qu'il y en a qui pète la forme dès le matin. J'avoue moi j'ai pas passé une excellente nuit. Mais bon hein, c'est la vie. dit-elle.

Tiens, elle est honnête ? J'aurais mit ma patte au feu qu'elle allait sortir qu'elle avait bien dormi. Qui ne faisait pas de mauvais rêve ? Je refuse de croire que je suis le seul a me réveiller toutes les nuits en transe et à bout de souffle. C'est sans aucun doute une forme de politesse, même si c'est plutôt hypocrite je dois l'avouer.
Son pelage brun bougeait tranquillement à cause de quelques coups de vent. Son regard d'ambre se posa sur un point invisible, cherchant visiblement ses mots. Une manière de dire quelque chose. Cela intriguait étrangement le chasseur. Lui qui croyait que l'échange allait être bref, il s'est trompé. Pour une raison inconnue, il en était content.

-C'est marrant parce que moi quand, je passe une excellente nuit, c'est quand je me suis bien reposé et que j'ai pas fais de mauvais rêves. Ce que je veux dire par là c'est qu'il est très tôt, tu te lèves souvent aussi tôt le matin ? ajouta-elle.

Tsk. Droit dans le mille, mais un conseil, ne cherche pas trop à en savoir. C'est mieux pour toi. Il faut que tu te protèges du monstre que je suis. Alors, je t'en pris part. Part avant que je m'attache.
Danse Funèbre restait silencieux pendant plusieurs secondes, un regard meurtrier passa dans son regard en quelques secondes, difficile à voir, mais pourtant, elle l'a tellement prit de court qu'il en a perdu son masque.
Ressaisis-toi, merde !
Il avança très près d'elle. Trop près pour elle. Elle remarqua qu'elle reculait légèrement, mal à l'aise. Ça, il en avait l'habitude. Les regards qu'on lui lançait, empli de jugement, voir d'envie meurtrière, tout ça, il s'en foutait. Le matou, son sempiternelle sourire scotcher au visage, fit le tour de la femelle, comme pour l'étudier. Sa gueule se plaça tout près de son oreille gauche et il dit d'une voix suave.

- Tu m'as pris au dépourvu. Tu as bien raison, j'ai passé une nuit affreuse selon tes dires.

Le guerrier se décolla sans rien dire. Il la fixa de son regard rubis. Comment allait-elle réagir ? Fuir ? Il ne la laisserait pas faire. On ne provoque pas inutilement ce mâle qui c'était enclin à avouer ses péchés. Et ça oui, il en avait. Comme il s'y attendait, elle chercha à partir. Non, ce n'est pas ce qu'il faut faire. Le fuite n'est jamais possible, il faut affronter jusqu'à ce que notre corps rampe au sol et qu'on ne différencie plus la poussière de ton poil. Jusqu'à ce que ton sang ne fasse qu'un avec sa fourrure. Jusqu'au dernier battement.

- Tu m'as posée une question. J'y répondrai. Si tu veux fuir, alors vas. Fait ce que tu veux,cracha-il.

Totalement dans son monde, il ferma les yeux et laissa ses souvenirs revenir. Le matou ignora si elle était parti ou si elle avait décidé de resté là pour l'écouter. Il s'en moquait. Danse Funèbre commença. En ignorant son assistance.

- J'ai fait des choses tellement horrible. C'est inimaginable. J'ai arraché une bonne vingtaine de vies. Certes, jamais pour plaisir, mais j'avais le choix. C'était soit moi ou lui. Peu importe si c'est égoïste, j'ai toujours fait le choix de sauver ma peau. Et si c'était à refaire, je le referait. Pour empêcher aux autres de subir les tourments qui me hantent.


avatar

Abomination de la Vie
Puf/Surnom : Kirby is here
Âge du perso : 30 lunes
Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Abomination de la Vie, Jeu 19 Juil 2018 - 14:32



Bloody Guys


CJe reste, parce que je suis curieuse, mais ce chat me mets mal à l'aise. Depuis le début, son sourire un peux trop louche, et maintenant ce changement brutal d'ambiance. Ce regard pesant et ce silence lourd. Ca me pèse sur les épaules, et je me demande bien ce qu'il va arriver. Il aurait été un parfait inconnu, j'aurais sûrement dit qu'il était dangereux et malsain. Mais c'est un camarade de clan. Et le seul camarade de clan que je dois craindre pour l'instant c'est ma mère.

Et puis d'un coup, il s'approche, sans prévenir. Prise au dépourvu, je recule d'une patte. Il me rassure pas, c'est vraie. Mais j'ai bien envie de savoir ce que tout cela cache. Je n'aime pas son attitude. Il s'approche, et il en devient très proche, trop proche.

- Tu m'as pris au dépourvu. Tu as bien raison, j'ai passé une nuit affreuse selon tes dires.

Un frisson me parcours tout le corps. Il mentait. Indéniablement, il mentait.Pourquoi ?Qu'est-ce qu'il peut bien cacher ? Et qu'est-ce qui chez lui me mets aussi mal ?
Je le fixe, il me fixe. Il a des yeux d'un rouge profond, rouge sang. Yeux rouges, au pelage blanc, la singulière particularité des albinos. Si je me rappelle bien, il y avait eu dans le clan, une guerrière albinos, mais je n'étais qu'une chatonne à l'époque.

- Tu m'as posée une question. J'y répondrai. Si tu veux fuir, alors vas. Fait ce que tu veux,cracha-il.

Tout est tellement différent d'il y a, à peine un instant. Comme si c'était un tout autre chat en face de moi, un inconnu. Ce chat, je le ne connaissais, il n'était pas Danse Funèbre, c'était, quelqu'un d'autres. Comme si les masques étaient tombés. Le chat au pelage blanc, qui a mon avis n'a pas une histoire aussi pure que ses poils ferment les yeux et semblent faire remonter de lointains souvenirs.
Je reste, j'écoute, parce que je suis curieuse. La curiosité, m'a déjà presque coûté la vie, peut-être qu'encore aujourd’hui, je m'expose au danger, mais, on verra bien.

- J'ai fait des choses tellement horrible. C'est inimaginable. J'ai arraché une bonne vingtaine de vies. Certes, jamais pour plaisir, mais j'avais le choix. C'était soit moi ou lui. Peu importe si c'est égoïste, j'ai toujours fait le choix de sauver ma peau. Et si c'était à refaire, je le referait. Pour empêcher aux autres de subir les tourments qui me hantent.


Je continu de le fixer, et de nombreuses idées folles m'envahissent. Je
repense à ses escogriffes, toute les histoires qu'on entends sur eux à la pouponnière, cette guerre. Est-ce que ça a un rapport ? Je ne pense pas.
Il a arraché des vies, comme elle. Mais d'après ces dires, il faisait pour sauver sa peau. Je me mets en trembler en repensant à cette scène affreuse, ce jour horrible, où elle l'a tué. Elle a tué mon frère. Gratuitement, sans aucune raison valable. JE secoue la tête, espérant chasser les images sanglantes.
J'essaye de réfléchir calmement.

"Donc... Tu ne tuerais jamais quelqu'un pour rien ?"


A vraie dire, je ne sais même pas pourquoi je demande ça, sûrement pour savoir si je suis e,n danger. Si je dois craindre un autre monstre dans ce clan. Si je dois protéger Horreur Infinie de quelqu'un d'autres.

"Tu... Tu n'est pas du Clan de l'Ombre à la base hein ?"

Je crois que je ne me rends pas encore compte de ce qu'il est en train de se passer. Il a tué des gens, pour sauver sa vie, certes. Mais il a l'air d'en avoir tué beaucoup. Vraiment beaucoup, et si c'était devenu une mauvaise habitude chez lui ? Je n'ai pas envie de le croire.

Copyright by Kirby

avatar

Danse Funèbre
Puf/Surnom : Hunty
Âge du perso : 69 lunes
Messages : 75
Date d'inscription : 05/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Danse Funèbre, Ven 20 Juil 2018 - 7:28

loneliness of two single heartft. Abomination de la Vie

Il était le personnage principal de la scène. Comme un acteur aux mille visages, sauf que lui a décidé de faire tomber son masque. Ce démon de faiblesse était pourtant si bien enchaîné, mais il avait décidé de refaire surface. Il était incontrôlable. Ce monstre se délectait de ses tourments. De ses songes si sombres. De ses pensées, voir même son être. Il était seul pour le gérer. C’est un peu une honte qu’il ait décidé de sortir à un moment aussi importun. Certes, il ne voyait pas Abomination de la Vie comme un potentiel ennemi, enfin c’est un grand mot. Sa paranoïa était légendaire. C’était d’ailleurs le fantasme de ce monstre : la panique irrationnelle.  

Elle s’est sans doute cassé. C’est pas la peine de continuer et de croire qu’elle m’écoutera. J’suis taré. Tout le monde me fuit au clan : ma simple présence fait fuir les chatons. Pourtant, je ne leur ai jamais rien fait. Putain, merde ! J’suis seul, mais c’est pas une honte. J’suis fort moi. C’est bien pour ça que je suis craint, j’suis ptête taré : mais tous savent que je peux les tuer en moins de deux. Je suis fort, puissant. J’ai pas à craindre la solitude. Après tout c’est moi qui la cause. Mais pourquoi j’ai le sentiment qu’il me manque quelque chose... pourquoi j’ai le sentiment d’être incomplet et faible. T’as qu’à rester dans mon coin, pourquoi pas m’adresser à mon public ? Après tout, il est là. Autant pas le faire partir en chialant comme un chaton. Les larmes, je les ravale. Jamais je ne craquerai, ça : C’est inacceptable pour le Bourreau.  

Son public était plus actif que prévu. Lui qui s’attendait à faire un très long monologue fut coupé. Le matou fut soulagé au fond de lui. On ne l’avait pas abandonné. Pour une fois. Danse Funèbre avait bien cru que le destin l’avait abandonné au moment où il avait rejoint les chats errants. Et il aurait mis sa patte au feu que le Clan des Étoiles l’avait laissé tomber quand il s’était enfuit des combats. Or, il était bien vivant en face de cette guerrière.  

Donc... Tu ne tuerais jamais quelqu'un pour rien ?

Il fut d’abord pris de court par cette question. Avait-il déjà tué quelqu’un gratuitement ? Sans raison ? Non. Danse Funèbre ne se souvenait pas d’avoir commis un acte de ce genre une fois dans sa vie. Même s’il est taré et qu’il tue de sang froid : seul des psychopathes tuaient pour un rien. Non, il n’était pas de ceux qui prenaient leur pied à tuer. Après avoir passé à l’acte, il avait toujours tendance à se sentir terriblement mal et à s’assombrir dans d’immense remord. Cependant, cela ne l’empêchait pas d’avancer. Il était comme un ange aux ailes d’encre. Un cœur sensible, mais son passé le pousse à suivre une voie plus ombragée que les autres. La sienne avait été seul du carnage et de la destruction. Danse Funèbre a côtoyé la folie pendant quelques temps. Même si elle ronge le cœur, elle nous enlève quelque chose qu’autrement on ne se débarrasse pas facilement, la solitude. La folie est la seule à pouvoir fuir cette vieille camarade aux visages tristes. Bien qu’elle semble une être une meilleure option, elle nous empoisonne et nous tue à petit feu. Est-ce mieux d’être seul à en crever ou de crever d’être seul. Alors non, tuer sans raison : jamais. Cela ne voudrait dire qu’une chose, c’est qu’il embrasserait ce maux aussi ravageur que le mal blanc sur l’esprit.

T'es bête, elle pense ça pour savoir si elle est en danger. Il ne faut pas le prendre personnel, après tout, ça m'apprendra de lui parler tout de suite que j'ai déjà tué. C'est différent ici. Là où j'ai grandit, le meurtre était aussi courant qu'une salutation le matin, enfin... c'était bien rare qu'on se salut, mais bon, c'est assez clair a comprendre. C'était banal. Or, pas ici. Même pour un groupe reconnu pour être glauque à souhait, j'suis donc officiellement le fou des fous. Ce titre, il est pourri. J'en veux pas. Pourquoi j'en veux pas ! J'suis le plus fort, j'suis le meilleur en tout. J'vous jure Abomination de la Vie elle me déstabilise. Pourquoi je ne peux plus arrêter de penser à la possibilité de me confier !? Arg !! Reprends toi, sourit. Fait la flipper, elle va tout oublier et avec de la chance elle va te foutre la paix jusqu'à ce tu crèves seul comme ce cleb que j'ai tué. C'est seulement ça que je mérite et rien de plus, être seul et incompris.

Tu... Tu n'es pas du Clan de l'Ombre à la base hein ?

Il était surpris qu’elle en sache si peu sur lui. Après, elle ne devait pas être très vieille quand il a dû arriver au clan. Ce qui lui surprenait le plus était qu’elle prenne l’initiative dans la conversation. C’était inattendu, mais pourtant, ça lui plaisait énormément. Pour une fois, il avait le sentiment d’être important pour quelqu’un, d’avoir une valeur, d’être plus qu’un chien obéissant. D’avoir droit à avoir une identité. C’est drôle comment juste une simple question rendait heureux le matou.  

Non. Pour te répondre, ne crois pas que je suis fier de mon histoire. Je le porte comme un fardeau. Ce n’est pas pour un rien que j’en parle à personne. Qui en serait vraiment satisfait ?

Il laissa échapper un rire nerveux. Danse Funèbre poussa un soupir. Le silence régnait entre les deux félins. Le matou réfléchissait à ce qu’il allait dire. Sa tête se releva au ciel et ses yeux, telle des joyaux de sang observa les nuages. Les mots lui manquaient pour pouvoir exprimer ce qu’il ressentait. C’était un mélange complexe de joie, de culpabilité, de nostalgie et de mépris de lui-même. Le tout dans sa tête bouillante d’imagination. Autant dire que le mélange était explosif et que c’était aussi difficile à expliquer qu’à comprendre. En plus, c’était la première fois qu’il essayait vraiment de faire des efforts pour pouvoir s’exprimer. Ce n’était pas au hasard que le tueur avait choisi le masque de fou. Les raisons étaient simples : éviter qu’il ait à réfléchir à ce genre de chose.

Je suis né dans un endroit où la poussière et le sable c’était la même chose. Ma mère, je ne la connaissais pas. Était-ce elle au pelage gris, celle au pelage d’ébène ou lui caramel ? J’en savais rien. Mes frères et mes sœurs ? Ah bah j’en avais des tas. J’crois bien une trentaine. On se marchait tous dessus. C’était minuscule et dégueulasse. Je détestais cet endroit. J’me dis que des fois, j’aurais bien aimé crever là-bas. J’aurais causé moins de soucis. Et puis, je me dis que d’une manière ou d’une autre : ceux que j’ai tué aurait été crevé par quelqu’un d’autre. Je n’ai fait qu’endosser leur peine. Je préfère ça. Subir toutes les misères du monde que d’être impuissant à une apocalypse. J’suis pas égoïste comme la plupart des chats d’ici. Après tout, je dois ma vie à ce clan.  

Il observa au loin quand il récita son enfance. Pourquoi d’ailleurs ? Il avait trop honte pour la regarder droit dans les yeux. C’est plus facile de fuir du regard, de s’échapper. On évite de trop en dévoiler sur soi-même et puis, c’est malaisant.  

Le dernier souvenir que j’ai de cette époque, c’était quand un groupe de bipède est venu nous sortir de ce trou à rat. J’ai pu voir enfin le soleil, pas le voir à travers un bout de verre infesté de poussière et de fissure. J’ai pu sentir le vrai vent, pas celui d’un frère ou d’une sœur qui ronfle coucher sur toi. Je ne voulais qu’une chose une fois libérée : la liberté.


avatar

Abomination de la Vie
Puf/Surnom : Kirby is here
Âge du perso : 30 lunes
Messages : 76
Date d'inscription : 13/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Abomination de la Vie, Lun 23 Juil 2018 - 18:59



Dont keep this


Sois je m’étais habitué à sa présence, sois l’ambiance s’était vraiment relâché. Je ne sais pas, mais le principal c’était que je me sentais plus à l’aise dans mes pattes.

Non. Pour te répondre, ne crois pas que je suis fier de mon histoire. Je le porte comme un fardeau. Ce n’est pas pour un rien que j’en parle à personne. Qui en serait vraiment satisfait ?

J’avais donc raison. Il a raison, j’pense pas que tout le monde verrait d’un bon oeil que quelqu’un avec un tel passif rejoigne le Clan. Pour les chatons, disgrâce au Clan des Etoiles ce genre de choses. Mais je pense que tout le monde à droit à une seconde chance. En plus ça a pas l’air d’être de sa faute tout ça.Et au final je me demande comment il a fait pour atterrir le Clan. Surtout qu’il n’est pas très jeune. Alors ça devait être sous Etoile de LAve, et je ne crois pas qu’Etoile de Lave était très accueillant. Enfin, c’est un tueur et Étoile de Lave a orchestré le renversement d'Étoile de la Mélopée, alors bon. On sait jamais quoi. Et puis, il  sûrement dû l’accepter parce que c’est un bon élément. Il doit sûrement bien savoir se battre, je frémis. Biens sûr qu’il sait se battre, il sait même tuer.

Danse Funèbre avait l’air nerveux ou quelque chose comme ça. C’est compréhensible, après tout je pourrais aller tout raconter et hurler au scandale tout en affirmant qu’on ne peut pas garder quelqu’un d’aussi dangereux dans le Clan. Mais je ne dit rien pour l’instant et le laisse faire. On dirait qu’il souhaite parler, alors autant ne pas lui couper la parole. Et puis c’est pas sympas de couper la parole.

J’écoute son récit, son histoire, son enfance. Ca me faisait bizarre, d’écouter un chat qui devait avoir le double de lunes que moi. J’étais tellement désolé pour lui. Ce n’était pas une enfance qu’il avait eu. Je me demande si c’est la faute des bipèdes, enfin, je ne vois pas d’autres fautifs possibles. Les bipèdes sont vraiment incompréhensible parfois. Mais au moins, il y a des bipèdes qui l’ont aidés. Son envie de liberté me pinçait le coeur. Un désir si simple.

Et le silence s’installe, je me retrouve là à pas trop quoi savoir dire.

“Heu, si tu veux savoir je ne dirais à personne ce que tu m’as raconté. Et puis… J’espère que tu l’as trouvé la liberté dont tu rêvais. Beaucoup de solitaire se dise bien plus libre que nous, mais bon, je pense que c’est à toi d’en juger.”

Je fais une nouveau silence. Au moins, même si ce n’était pas ma vraie mère, j’ai eu une mère affectueuse qui était très gentille. Je n’ai pas connu mon père.Mais bon, ce n’est qu’un détail, je ne m’en suis jamais réellement préoccupé. Et puis je pense sincèrement qu’il n’est pas du Clan.

“Mais tu sais, je ne pense pas que tu devrais tout garder comme ça. Enfin… Il y a beaucoup d’autres gens respectueux comme moi, qui serait capable d’écouter ton histoire. Et puis fin, faut profiter de la vie.”

Je souris, un peux faiblement. Mais c’est vraie que je me suis toujours dit, profite de la vie, vois le plus beau côté  des choses. Oublier.


Copyright by Kirby

avatar

Faucheuse de Rp's
Puf/Surnom : Cousine de Timmy
Messages : 692
Date d'inscription : 19/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Faucheuse de Rp's, Lun 14 Jan 2019 - 19:21

|| Au vu de l'inactivité de Hunty, ce rp est déplacé dans les Inachevés. Si besoin, il y a les Requêtes pour le désarchiver. ||


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum