min : 25°C   max : 40°C
saison : feuilles vertes
aléa climatique : sécheresses et orages
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Première sortie de la Pouponnière | Ft. Nuage de Corail



 

Première sortie de la Pouponnière | Ft. Nuage de Corail


avatar

Patte de Poussière
Puf/Surnom : Perlou
Âge du perso : 2 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 09/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Patte de Poussière, Mer 11 Avr 2018 - 14:50



La lueur du jour perçait l'amoncellement de branchages qui composaient le toit de la pouponnière, apportant avec elle la joie provoquée par le retour de la saison des feuilles nouvelles et ce, malgré les températures encore basses des nuits.

Patte de Poussière ouvrit les yeux et chercha instinctivement la sécurité de la chaleur maternelle, mais elle déchanta vite en s’apercevant que la couche occupée habituellement par Nuage Céleste, sa mère, était vide. Cette dernière avait surement dû s'absenter pour aller faire ses besoins ou pour se dégourdir les pattes. Son frère Petit Serpent et sa demi-sœur Boule Marine dormaient encore calmement à ses côtés, leurs petits corps soulevés à intervalles réguliers par leurs respirations silencieuses. Mais la minuscule chatte grise, elle, était bien réveillée et comptait bien partir à la recherche de sa mère.
Encore maladroite dû à son très jeune âge, la petite chatte grise se dressa laborieusement sur ses pattes et entreprit de gagner discrètement la sortie sans réveiller les autres reines.

Une fois devant la faille permettant aux chats d'entrer dans la Pouponnière, Patte de Poussière se rendit compte avec effroi qu'elle n'avait jamais quitté seule cet endroit rassurant et protégé. Pour dire vrai, du haut de ses quelques semaines à peine, elle ne l'avait jamais quitté du tout.
A l'extérieur, la lumière l'aveuglait et elle se retint à grand peine pour réprimer ce miaulement de protestation qui montait déjà dans sa gorge. Surtout, il ne fallait pas tirer les autres de leur sommeil réparateur.

Poussée par sa naïveté enfantine et par son odorat qui lui indiquait très clairement que sa mère avait franchi ce rempart végétal, le chaton se glissa sans difficulté à l'extérieur grâce à sa petite taille.
Une fois dans le camp, elle fut forcée de marquer une pause le temps de laisser à ses petits yeux verts-jaunes tout fragile l'occasion de s'habituer à cette nouvelle luminosité bien plus agressive que celle de la Pouponnière.
Une fois chose faite, l'instinct naturel poussa la petite chatte à se mettre à couvert pour épier les chats du clan sans, elle l'espérait bien, être vu. Le poil hérissé par la peur et l’excitation, Patte de Poussière se tapit contre le sol, ses oreilles intriguées pointées vers l'avant.

Sous ses yeux ébahis, des dizaines de chats s'affairaient dans le camp. Certains mangeaient, d'autres se toilettaient seuls ou mutuellement, d'autres encore rentraient de l'extérieur chargés de proies. Elle n'avait jamais vu autant de chats ! Et toutes ces odeurs inconnues... ça lui donnait presque le tournis. Absorbée par ce spectacle époustouflant pour une si petite chatte,  elle oublia de surveiller ses arrières comme sa mère lui avait conseillé de faire lorsqu'elle jouait avec ses frères et sœurs.
 


Equi admine

avatar

Nuage de Corail
Puf/Surnom : Equi
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 37
Date d'inscription : 24/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage de Corail, Mar 8 Mai 2018 - 11:01


Ta première sortie ?


ft. Perlou

Je n’ai plus ma place, ici. Peu importe où je vais, il y a toujours ces regards qui me jugent. Je n’en peux plus. C’est affreux. Je ne suis plus à l’abris nulle part. Je ne sais plus où aller. Je dois dormir à l’extérieur de la tanière des fois, tant les insultes et les jugements étaient lourds à porter. Pour Nuage de Péridot, c’était facile. Dès que ça commençait à brasser un peu, il courrait dans les pattes d’Étoile d’Équinoxe. Moi, je ne lui faisais pas confiance, à lui. Trop gentil, trop attentionné, trop parfait. C’est toujours ce genre de chat qui revient par derrière après et qui détruit sans état d’âme. J’avais essayé d’avertir mon frère, pourtant. Un chef autant gentil, ce n’est pas normal. Mais, il ne veut pas m’écouter. Moi, je ne me ferai pas berner par sa « gentillesse ». Il ne m’aura pas, je ne suis pas dupe.

Je décide d’aller me reposer près de la pouponnière. Il n’y a que des chatons là-bas, ils ne me connaissent pas. J’espérais fortement que leur mère ne leur avait pas transmis que j’étais la fille de Topaze de Feu. Parce qu’alors, vraiment plus personne ne me ferait confiance. Rendu là, je ferais mieux de quitter le Clan. Ce n’est pas encore le cas. Il y aura toujours Ange Déchu pour être gentil avec moi. Pour vrai, lui. Ange Déchu et mon frère. Et ma mère. Voici un aperçu de mon entourage. Comme on dit, vaut mieux être seul que mal accompagné. Là pour le coup, je suis beaucoup plus proche de la partie « seul » que de la partie « mal accompagné ».

Tiens, y’a une chatonne qui sort de la pouponnière. Sûrement pour jouer. Je ne sais pas trop pourquoi, j’ai envie de savoir ce qu’elle pense de moi. Savoir si elle a entendu ces histoires. Savoir si mon avenir dans ce Clan était totalement parti en fumée, ou si j’avais toujours une chance de me faire accepter, finalement. Ouai, il ne fallait pas trop espérer. Cela relevait plus du miracle que de la chance, dans ce cas. Bref. La petite avait le pelage gris, et encore son duvet tout doux. Je la reconnaissais. Patte de Poussière. La fille de Nuage Céleste. Une apprentie qui a un chaton. Et après c’est moi la fille d’un traître, de celui qui ne respecte pas les règles ? Eh bah. Mais bon, ce n’est pas la faute de la petite si la mère a douillé quelque part. Et puis, elle a l’air sympa quand même.

« Bonjour Patte de Poussière. Je suis Nuage de Corail. Tu veux jouer ? »

©️ Codage by Ella'

avatar

Patte de Poussière
Puf/Surnom : Perlou
Âge du perso : 2 lunes
Messages : 29
Date d'inscription : 09/04/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Patte de Poussière, Mar 8 Mai 2018 - 16:53


La petite chatonne grise de quelques semaines à peine était bien trop occupée à détailler les allés et venues des dizaines de chats sous son nez pour penser ne serait-ce qu'un bref instant à surveiller ses arrières.
Patte de Poussière n'entendit pas l'apprenti haute sur patte du clan de la rivière, Nuage de Corail, s'approcher et sursauta lorsque la douce voix raisonna près de son oreille.

« Bonjour Patte de Poussière. Je suis Nuage de Corail. Tu veux jouer ? »

La chatonne intrépide fit volte-face, s'attendant à se faire réprimander pour être sorti de la pouponnière sans l'accord d'une reine. Le soleil l'éblouit et elle eut du mal à contempler celle qui venait de lui adresser la parole... Elle repéra juste un énorme contraste dans la couleur du pelage de son visage: un côté sombre et l'autre blanc comme neige. Qu'elle était belle !

Se redressant de toute sa hauteur - même si, en raison de son retard de croissance, Patte de Poussière restait étonnamment petite et chétive pour un chaton - la petite chatte enroula sa queue autour de ses pattes par mimétisme après avoir vu des chats adultes le faire et elle donna un coup de langue sur les poils ébouriffés de son poitrail afin de se donner contenance avant de répondre.

« Bonjour Nuage de Corail ! Comment est-ce que tu sais mon nom ? »

Elle fixa sur l'apprenti son regard curieux de chaton, celui qui faisait fondre tout le monde. Puis la petite continua, inclinant la tête sur le côté, en pleine réflexion.

« Oui, je veux bien jouer avec toi ! Mais... Pourquoi une grande apprentie comme toi jouerait avec moi ? »

La question, sans aucune méchanceté ou arrogance, venait vraiment du cœur. Patte de Poussière attendit calmement la réponse, posant sur Nuage de Corail son regard étonnamment sage pour son si jeune âge.


Equi admine

avatar

Nuage de Corail
Puf/Surnom : Equi
Âge du perso : 11 lunes
Messages : 37
Date d'inscription : 24/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Nuage de Corail, Sam 26 Mai 2018 - 18:17


Ta première sortie ?


ft. Perlou

La petite chatonne grise est adorable. D’après l’air qu’elle tire en me regardant, elle ne doit pas connaître mon père, ni même ce qu’il a pu faire. Je crois même qu’elle m’admire. C’est un sentiment étrange. Je n’ai jamais ressenti cela auparavant. C’est agréable. Je souris à la chatonne qui a l’air de se poser des questions par millier de par son air intrigué. Elle commença à laver un peu son pelage avant de relever les yeux et me répondre joyeusement, avec naïveté. Je me dis que je n’ai pas vraiment eu cette époque, moi. Mais ce n’est pas plus mal. Ce n’est pas pour ça que Patte de Poussière n’a pas le droit de vivre sa jeunesse. Ce n’est pas pour cette raison que je dois agir avec égoïsme, lui faire comprendre que la vie, ce n’est pas facile pour tout le monde. Non, ça serait bien trop cruel. Je ne suis pas méchante.

« Bonjour Nuage de Corail ! Comment est-ce que tu sais mon nom ? »

Je rigole lorsqu’elle me sort ça. Elle était vraiment loin de se douter que dans un Clan, les informations voyagent vite et qu’il est presque impossible de ne pas connaître le nom de chaque chat. Même si nous n’entretenons pas un lien puissant avec chacun d’entre eux, il fallait au moins connaître le nom de ceux qui nous accompagnent durant les patrouilles et les batailles. Je connais les noms de chacun. Même de ceux qui me dénigrent, me rabaissent, se moquent de moi. Je ne les aime pas, mais je sais qui ils sont. Se rapprocher de ses ennemis pour mieux les battre, comme on dit. Non, jamais je ne ferais semblant de les aimer. Jamais je ne ferais semblant de leur accorder ne serait-ce que le quart de leur importance. Ils m’ont détruit, ils me détruisent, je ne veux plus avoir de contact avec eux. Rien.

« Oui, je veux bien jouer avec toi ! Mais... Pourquoi une grande apprentie comme toi jouerait avec moi ? »

La chatonne est adorable. Pour la première fois depuis que je suis née, j’ai l’impression de me faire accepter par un autre que mon frère ou ma mère. C’est plaisant. Je lui souris gentiment. Elle est vraiment gentille. J’espère qu’elle restera ainsi et qu’elle ne se laissera pas influencer par les autres. Actuellement, elle me donne envie de croire qu’il n’y a pas que du mauvais dans ce Clan de merde, dans cette forêt, dans cette vie. Elle me pousse à croire que je pourrais éventuellement trouver ma place en tant que guerrière à part entière, un jour. Elle me donne envie de me dévoiler, au risque qu’elle me poignarde dans le dos. Elle n’a pas l’air méchante.

« Je connais ta mère. Tu sais, toi aussi tu connaîtras pleins de chats. Et je ne suis pas si grande ! Toi par contre, tu grandis à vue d’œil. Allez viens ! »

Je me dirige vers un coin tranquille avec un sourire radieux.


©️ Codage by Ella'


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum