Météo
La neige recouvre Cerfblanc, les flocons tombent en permanence du ciel pour venir s'accumuler sur les tanières et les pelages des chats. Un vent glacial vient refroidir le plus hardis et le soleil a du mal à percer. Les températures ne dépassent pas les - 5°C, attention au mal blanc qui vous guette.

Infos
saison des neiges
aléas naturels : forte neige
évènement : Assemblées et baptêmes en cours

Top-Site

Vote pour nous toutes les deux heures !
This is because the heart does not lie that it is easy to hurt him Feat Luny



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Vote !
N'oubliez pas de voter ici (click) !
Design de Noël mis en place !
Rendez-vous ici !
Tumblr du fow
Regarde par ici et propose tes idées par !
Priorités
Favorisez la Troupe Inondée qui manque cruellement de membres, ils ont besoin de vous !
Animation de Noël
Pas encore ouvert votre cadeau ? Venez ici


Partagez | 
 

  This is because the heart does not lie that it is easy to hurt him Feat Luny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Je suis
Perle du Cauchemar
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nightmare
Âge du perso (en lunes) : 46 lunes
Messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2017


Lun 25 Sep 2017 - 18:23

Marre. Elle en avait marre de jouer les chattes gentilles et serviable. Le clan de l'ombre n'est pas le clan le plus gentil de toute la forêt, peut être a cause de sa politique militaire. Etoile Mortelle n'est pas la chef la plus adorable. Elle tue presque tout ceux qui ne sont pas d'accord avec elle et elle a banni Etoile de Lave. Enfin c'était l'avis de Perle du Cauchemar, mais elle n'oserait jamais le dire en face de sa chef. Elle ne le dirait jamais tout court en faites. Perle du Cauchemar a toujours préféré garder ses idées pour elle, étant très réservée. Elle ne voulait pas finir en chair a corbeau, raide morte. C'était une précaution a prendre, surtout quand on vivait dans le clan de l'ombre. Il y avait du point de vue de Perle du Cauchemar, deux sortes de chats : Les silencieux, qui sont contre Etoile Mortelle mais qui ne voudraient jamais l'avouer, Perle du Cauchemar en faisait partie et les suiveurs, ils suivaient Etoile Mortelle et agissait que si elle leur donnait un ordre. Perle du Cauchemar avait très envie de devenir chef ou lieutenante, pour établir une politique plutôt pacifique avec les autres clans, pour qu'ils restent en paix.

Après, elle ne serait pas contre une petite bataille de temps en temps, pour s'amuser. Elle n'en avait rien a faire, si des chats des autres clans mourraient, tant qu'elle avait des guerriers fort qui la soutiendraient. Mais tout sa, elle l'imaginait. Si tout était parfait elle serait immortelle, gagnerait toutes les batailles et serait déjà chef. Tout ce qui est parfait est idiot. Et elle n'était pas idiote. Au fond d'elle, elle avait un coeur prêt a donner tout l'amour qu'il faut. Elle chercherait un jour le grand amour, faire des chatons, avoir une descendance. Le seul problème, c'est que sa l'empêcher de faire ses tâches de guerrière, sinon ce serait parfait. Elle aurait tout une descendance, des chats qui l'aime et son instinct maternelle ce réveillerait peut être. Malheureusement, il n'était question de penser a l'amour, Perle du Cauchemar s'étira lentement. Toutes les questions se bousculaient dans sa tête. Elle aurait sûrement dû devenir guérisseuse, elle n'aurait pas a penser a l'amour.

Perle du Cauchemar sortit d'un pas tranquille de la tanière des guerriers, elle observa autour d'elle, des guerriers faisait des allées et venus dans le camp et la patrouille de l'aube revenait. En observant tout ce petit monde, elle se dit qu'elle avait bien de la chance d'être née dans un clan, tout le monde avait sa fonction et tout le monde la remplissait. Si elle était née solitaire, elle aurait un nom bizarre, aurait une vie de nomade et se nourrirait seul. Tiens, si elle était solitaire elle se renommerait. Mais que serais son nom ? Kayra sa sonnait bien, Sonawa aussi. Mais restons dans la simplicité, Perle du Cauchemar était un beau nom. Elle prit une souris dans le tas de gibier et la mangea. Son dernier repas était bien maigre. En ce début de saison des feuilles mortes, le gibier commencer a faire des provisions et se terrer dans son terrier pour ressortir a la saison des feuilles nouvelles.

Son repas avalé, savouré et mastiqué elle sortit du camp et se mit en quête de choses a manger. Aucun bruit familier du gibier. Merde. Mais il fallait s'y attendre, Perle du Cauchemar déambulait telle un fantôme dans la forêt, arrivée au fin-fond de son territoire elle remarqua qu'elle était en territoire libre, près des hautes pierres, alors pour se changer les idées elle grimpa. Elle grimpa haut, plus haut encore. Elle avait besoin d'air frais, une fois au sommet elle observa un instant la forêt, vulnérable. Elle semblait si petite ! Perle du Cauchemar inspira une grande goulée d'air et expira. Cela faisait beaucoup de bien. Elle s'apprêtait a redescendre, pour aller chercher du gibier. Mais derrière elle des pas, ils se rapprochaient. Et puis la puanteur du clan de la rivière aussi. Encore un p'tit jeune de ce clan de mangeur de poisson voulant découvrir la saveur du gibier. Du vrai. L'odeur devenait elle aussi de plus en plus forte, Perle du Cauchemar pensa d'abord a se retourner pour lui faire peur mais c'était dangereux, il pouvait tomber. Elle ne voulait pas avoir la mort de quelqu'un sur la conscience, surtout si il était innocent. Alors la manière douce. La manière douce n'était pas très "douce" il fallait se méfier de son nom.

La manière douce consistait à dire quelque chose de méchant, se retourner et dire quelque chose de plus doux si la personne avait l'air jeune. Si elle avait l'air d'être un guerrier aguerri, il fallait restait sur ses gardes et dire des choses méchantes jusqu'à ce qu'il réponde ou qu'il fasse savoir qu'il était innocent. Purement innocent. Elle opta pour la manière douce. Elle se retourna lentement et sans regarder le chat dans les détails dit en vitesse :

Que fais tu hors de ton territoire petit chat ? Clan de la rivière, dans les six lunes, mangeur de poisson puant.

C'était un chat normal, au pelage blanc assez court, ressemblant a  un duvet doux. Il avait l'air innocent. C'est yeux était ni bleu, ni vert, ni jaune ils étaient dans une couleur marron pâle et dans ses yeux brûlait une flamme, la flamme d'apprendre, la flamme de devenir un guerrier aguerri surement. C'était un "p'tit jeune" comme disait souvent Perle du Cauchemar. Mais les "P'tits jeune" avait du potentiel, beaucoup de potentiel.

On va faire simple, je suis Perle du Cauchemar du clan de l'ombre, mais réponds moi sinon je t'arrache les oreilles, donc t'a intêrét a répondre.

C"était une menace, une fausse menace, mais au lieu de rester planter la qu'il réponde ! Mais Perle du Cauchemar n'était pas si méchante, suivant la méthode douce elle continua :

Et toi t'es qui ? Mais m'dit pas la moitié de ton histoire hein ! J'veux pas la connaître, les histoires sa saoûle les vieux. Faut pas penser que j'suis vieille par contre ! J'ai quarante-deux lunes, j'suis pas si vieille que sa. Te fais pas d'idées p'tit. Me gueule pas dessus par contre, j'aime pas quand on me gueule dessus. Surtout quand c'est des p'tits comme toi, p'têt que t'es pas petit mais en tout cas t'es jeune. Ce qui est jeune est p'tit selon moi. Oh et pis je suis dans le clan de l'ombre. J'crois que j'l'ai déjà dit en plus. Maintenant que j'ai raconté ma vie dit moi ton histoire tu veux ? Oh et pis nan j'dois aller chasser pour mon clan en plus moi. T'veux chasser avec moi p'tit jeune ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Étrange Éclaboussure
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Luny
Âge du perso (en lunes) : 16 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 18/06/2016


Lun 25 Sep 2017 - 21:47

This is because the heart does not lies that it's easy to hurt him




Il s’était encore réveillé en sursaut, le coeur battant la chamade, et suant horriblement. Le même cauchemar était venu visiter ses rêves cette nuit, comme à chaque fois. Le passé ne le laissait pas tranquille, ne le laissait jamais tranquille et il lui semblait si utopique de penser pouvoir s’en échapper, oublier, sortir du cycle infernal des cauchemars. Il ne pouvait pas oublier le cri résonnant de son père quand il tombait dans les chutes, il ne pouvait pas oublier sa colère et encore moins sa stupeur quand il ne voyait plus le corps de son père devant lui, quand le silence était revenu plus fort que jamais, plus actuel que jamais, torturant son esprit et lui rappelant son geste. Il ne pouvait pas oublier tout ça et son esprit ne désirait pas non plus lui laisser la chance d’oublier en lui faisant ressasser les événements dès qu’il venait à s’endormir, le réveillant à chaque fois aux premières lueurs de l’aube, à chaque fois avant tout le monde. Au moins, on pouvait dire que ça lui donnait le temps de se calmer avant que les autres novices ne se réveillent. Il pouvait tenter de calmer sa respiration et de voir les battements de son coeur s’apaiser, devenir moins forts. C’était le seul avantage à se réveiller aussi tôt. Il n’y en avait absolument pas d’autres. Il aurait préféré ne jamais refaire de tels songes.

Il avait toujours de la difficulté à se remettre à son réveil, se rappeler que son père était mort, que personne ne savait, que c’était son secret et qu’il devait rester calme. Il avait toujours de la difficulté à se rappeler que ce n’était pas de sa faute, que c’était un accident et que ça faisait plusieurs lunes de cela. Ça lui prenait toujours plusieurs minutes pour respirer correctement et pour s’empêcher de pleurer, s’empêcher d’hyperventiler encore plus. Par chance, il réussissait. Autrement, il savait que sa compagne viendrait à se poser des questions et s’inquiéter et il ne le désirait absolument pas. Il ne devait pas être la raison pour laquelle le quotidien de Nuage de la Libellule devenait plus sombre, sans quoi elle risquait de se lasser de lui et de le laisser. Il savait. Il savait que ce n’était pas vrai, qu’elle resterait, mais il ne pouvait pas non plus s’empêcher d’avoir peur qu’elle le laisse là s’il venait à lui montrer qu’il était si sombre à l'intérieur. Elle aurait toutes les raisons de ne plus vouloir être avec lui. Il ne comprenait déjà pas pourquoi elle l’aimait alors qu’il n’avait strictement rien à aimer. Il n’avait pas de réelles qualités, il faisait rien de bien, avait tendance à tout rater, mais elle, elle disait qu’il voyait le mal partout en lui alors qu’il était si bon. Elle disait qu’il avait plein de qualités. Il n’était pas d’accord. Il n’y avait rien de bon en lui. Absolument rien qui n’ait de la réelle valeur, peu importe ce qu’elle disait.

Il ferma les yeux et inspira profondément. Il ne fallait pas qu’il laisse ses pensées prendre le dessus parce qu’il ne pourrait jamais se calmer. Inspirer. Expirer. Ne penser à rien et se contenter de respirer, toujours respirer. Il finit par parvenir à calmer les battements de son coeur. Juste à temps puisque la féline qu’il aimait se réveillait. Il ne comprenait pas ce qu’elle lui trouvait. Il passait son temps à la repousser, à la laisser seule, comment pouvait-elle l’aimer ? Il ne comprenait pas. Elle allait partie, c’était sûr qu’elle ne resterait pas avec lui, ça n’aurait pas le moindre sens. Il n’aimait pas quand ça n’avait pas de sens. Ça ne lui plaisait pas. Il secoua la tête et afficha un sourire radieux à la novice qui venait de se lever. Il en fit de même et se colla contre elle en ronronnant. Elle était si belle, si douce. Lui aussi, son pelage était doux, mais ce n’était pas pareil, son pelage était un duvet étrange. Il trouvait toujours étonnant de voir sa taille comparée à celle de Nuage de la Libellule qui avait continué à grandir. Il était infiniment plus petit qu’elle et ressemblait davantage à Nuage de Coco qui avait rejoint récemment la tanière des apprentis qu’aux apprentis de son âge, soit dix ou onze lunes. Ce n’était pas si grave, mais ça lui faisait souvent étrange. Il sortit de la tanière avec sa compagne et frissonna. L’air commençait doucement à perdre de sa chaleur et le novice ne pouvait que craindre la saison à venir puisqu'il tombait toujours malade. Si le mal vert décime le Clan, ce sera de sa faute.

Il se dirigea vers la pile de gibier et prit une proie assez grosse pour pouvoir la partager avec Nuage de la Libellule. Ils mangèrent tout en discutant. Enfin, la féline parlait beaucoup plus que le mâle, mais c’était habituel puisqu'il avait plus tendance à se taire pour écouter que de parler en continu. Il trouvait bien plus agréable d’écouter et d’aider que de ne parler que de lui. De toute façon, sa personne n’avait rien d’un sujet un tant soit peu intéressant alors il était toujours plus utile de se taire et d’écouter la personne près de lui qui avait toujours quelque chose de bien mieux et plus intéressant à dire. C’était comme ça à chaque fois avec lui. Nuage de la Libellule parlait de l’entraînement que Goutte de Rosée allait lui donner aujourd’hui. Elle en parlait avec enthousiasme et il admirait sa volonté et son énergie lorsqu’il s’agissait de combat. Lui, il n’aimait pas se battre alors la plupart du temps il essayait de faire autrement, proposer une partie de chasse. Mais avec Tempête de Silence, c’était plus facile. Le guerrier avait une force tranquille qui mettait Nuage Éclaboussant en confiance sans raisons particulières. Mais parfois, il fallait accepter l’absence de raisons. Ça permettait d’avancer. Il n’était pas doué pour faire ça, lui, avancer. Il ne l’était pas du tout.

Goutte de Rosée arriva au bout d’un petit moment pour prendre Nuage de la Libellule en laissant l’apprenti si petit seul. Aujourd’hui, Tempête de Silence lui laissait la journée. Il se leva et s’ébroua et alla chercher une proie qu’il amena avec un sourire chez les anciens. Il leur parla énergiquement, leur demanda comment ils allaient, s’intéressa à eux et partit par la suite un sourire sur les lèvres. Il savait que les anciens avaient besoin d’une certaine compagnie par moment, de discussions et de chats présents pour les écouter parler. Il aimait être ce chat. Il aimait rendre heureux. Même si lui ne parvenait pas à l’être. Il s’en voulait. Il avait aucun raison d’aller mal, de vouloir pleurer, de sentir cette panique inexplicable lui nouer la gorge. Absolument aucune raison, mais il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir cette angoisse permanente. Il sortit rapidement du camp pour que personne ne voit l’orage dans son regard terre. Mais moi, moi, je le voyais. Ça me rend si triste de le voir comme ça. Il se dirigea vers les Hautes-Pierres et se laissa là, regardant le ciel. J’aurais aimé lui crier que je le regarde, qu’il n’est pas seul, mais il ne pourrait jamais l’entendre. Il resta là un long moment, mais il finit par sentir l’odeur du Clan de l’Ombre et le sourire revint sur son visage. Toujours et encore taire la douleur. Il venait de la voir devant lui. Une guerrière, visiblement. Elle parla et il fixa le sol. Ne pas répondre. Ne pas se défendre. Ne rien dire. Il ne valait pas la peine de se défendre. Le silence revint au bout du compte.

“Nuage Éclaboussant. J’ai onze lunes, pas six. Et oui, je veux bien chasser !”

toujours cette énergie.
Mensonges.

Ft Perle du Cauchemar

Ⓒ Codage par Neph pour Luny seulement

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Perle du Cauchemar
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Nightmare
Âge du perso (en lunes) : 46 lunes
Messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2017


Dim 15 Oct 2017 - 17:32

Il avait du potentiel. Beaucoup de potentiel. Alors il faudrait faire comme à chaque fois. Attirait le potentielle gibier, c'est à dire ce Nuage Eclaboussant dans les filets pour le soumettre a des sortes de tests. Et l'amenait dans le bon camp. Celui du clan de l'ombre. Mais ce n'était pas gagner, et Perle du Cauchemar le savait. Au fond d'elle, elle avait horriblement mal. Elle devait payer des dettes, ne pourrait elle pas vivre en paix une bonne fois pour toute ? Jamais. Elle ne le pourra surement jamais. Elle avait gagner quelque chose, il allait chasser avec elle et elle pourrais lui apprendre certaines choses mais il devait passer avec elle un pacte que la chatte avait inventé : Le pacte des serments. Elle n'avait jamais été bonne pour trouver des noms, mais elle était bonne pour inventer des choses. Le pacte des serments consistait à dire tout haut "Je jure que je retiendrai ce serment toute ma vie, tu peux me combattre, me battre ou me tuer mais je ne le violerai jamais." Pauvre chat qui allait devoir passer ce pacte avec Perle du Cauchemar.

Bien, c'est déjà sa. Appelle moi maître. Non et puis c'est pas grave, appelle moi par mon nom. Je vais t'apprendre des techniques de combat et ensuite on va chasser un peu, mais d'abord tu dois passer un pacte.

Elle allait bientôt passer au choses sérieuse. Les techniques de combat, c'était la phase un, pour lui prouver que le clan de l'ombre avait des choses en réserve. Et puis, ce n'était pas de vrai techniques, juste des broutilles qu'elle avait inventé.

Tu dois dire "Je jure que je retiendrai ce serment toute ma vie, tu peux me combattre, me battre ou me tuer mais je ne le violerai jamais." et ensuite, tu dois me promettre que tu ne révéleras ces techniques a personne, sous peine de mort d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
admin luny
avatar

Je suis
Étrange Éclaboussure
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Luny
Âge du perso (en lunes) : 16 lunes
Messages : 16
Date d'inscription : 18/06/2016


Sam 4 Nov 2017 - 2:53

C’était toujours un mensonge, son énergie, c’était toujours un mensonge quand il se retrouvait à sourire et à laisser sa voix s’élever énergiquement dans les airs parce qu’il n’était pas comme ça, il n’était pas énergique, mais il ne voulait pas laisser les autres le voir. Parce qu’il devait toujours les faire sourire, pas en faire le contraire et il le savait. Il le voulait et le désirait. Alors il le faisait. Il mentait sans mentir avec les mots, seulement avec une énergie qu’il ne possédait pas lorsqu’il était seul. Non, quand il était seul, c’était l’angoisse qui prenait le dessus, l’angoisse qui le menait jusqu’à vouloir pleurer, vouloir avoir envie de ne plus exister pour ne plus ressentir. Il ne devait certainement pas laisser les autres voir ça. Il devait mettre un voile mensonger sur ses yeux et les regarder comme s’il avait toujours cru en l’espoir. Il devait, bien évidemment. Mais ce n’était pas toujours si facile, malheureusement. Il réussissait, c’était l’essentiel. Il réussissait.

Il regardait maintenant la guerrière du Clan de l’Ombre sans absolument rien dire en attendant que la féline se décide d’agir, de parler, de lui répondre et il savait qu’elle n’allait pas prendre une éternité parce que c’était toujours qui faisait ça, prendre une éternité alors qu’on venait de lui poser une question, parce qu’il se perdait toujours profondément quelque part dans son esprit et que c’était quelque chose qu’il ne pouvait pas changer. Il avait essayer de ne pas le faire, de ne pas se perdre dans ses pensées, mais ça s’était vite révélé inefficace parce que peu importe à quel point il le faisait, essayer, il finissait toujours quelque part loin dans ses pensées. Il ne pouvait pas changer. Ce n’était pas si grave que ça, si ? Il savait que beaucoup de félins venaient à lui reprocher. Mais c’était si facile reprocher des choses aux autres.

Sa tête se releva quand la guerrière du Clan de l’Ombre se décida de lui répondre, de faire entendre à son tour de nouveau sa voix dans les airs et il inclina la tête en se demandant ce qu’elle pouvait bien penser. Est-ce qu’elle pensait qu’il était si avare de pouvoirs et d’apprentissages pour venir trahir son Clan en apprenant auprès d’une féline adverse ? Est-ce qu’elle était si stupide pour penser qu’il allait la considérer comme étant sa supérieure au point de penser à la nommer maître ? Au final, c’était l’impression qu’elle donnait, le prendre de haut en le pensant totalement naïf. Mais elle pensait mal. Parce qu’elle se trompait totalement sur le novice qui lui faisait face. Et elle avait vite en prendre conscience, parce que jamais il ne passerait le moindre accord avec elle. Jamais il ne s’abaisserait à apprendre auprès d’une autre guerrière, en plus d’un autre Clan, quand Tempête de Silence était entièrement compétent et lui apprenait parfaitement.

« Je ferais le serment de ma vie à mon Clan lorsque je serais prêt à devenir guerrier. Mais pas avant et pas à une étrangère appartenant à un autre Clan. Tu peux me tuer que je ne répéterais tes phrases pour rien au monde. Je veux bien chasser avec toi, mais ne me penses pas aussi naïf qu’un chaton en pensant que je vais faire un pacte avec toi. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis
Faucheuse de Rp's
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Puf/Surnom : Cousine de Timmy
Messages : 738
Date d'inscription : 19/05/2017


Dim 24 Déc 2017 - 15:51

|| UP ||
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Je suis
Contenu sponsorisé
Passe ta souris !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••




Revenir en haut Aller en bas

 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Fauteuil] Heart Cone Chair by Verner PANTON
» Votre avis sur la Frédérique Constant Heart Beat Date Carrée
» Avis Hamilton Open Heart vs Glycine Combat vs Maurice Lacroix Pontos DayDate
» Heart Beat Date Carree- Frederic Constant contre Monaco Ww2110.Fc6177-Tag Heuer
» Bracelet Tissot Lady Heart


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans RPG :: CerfBlanc :: Territoires libres :: Hautes-Pierres-