min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Je cherche quelqu'un... | Avec Kirby → Nuage Rêveur



 

Je cherche quelqu'un... | Avec Kirby → Nuage Rêveur


avatar

Envolée de la Colombe
Puf/Surnom : Ocyy
Âge du perso : 31 lunes
Messages : 51
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Envolée de la Colombe, Mar 24 Juil 2018 - 23:33

S'il te plaît, dis moi que oui...

Ft. Nuage Rêveur

Hmm... Elle est bien là, à l'abri de la chaleur, sous ce vent si particulier... Ses yeux restent mi-clos, elle est confortablement allongée sur le lit défait de ses Bipèdes, se laissant complètement aller. Décidément, ces derniers sont vraiment ingénieux quand il est question de se faire du bien ! Quelle invention merveilleuse, comment un tel bijoux a-t-il pu sortir de leur cerveau qui paraît pourtant si minuscule ? Nan mais sérieux, se lever tôt tous les matins, grommeler puis partir pour revenir tard le soir, quel est l'intérêt ? Alors qu'on peut rester dormir bien tranquillement toute la journée. Toooooooouuuute la journée. Bon non, elle, elle ne reste pas allongée toute la journée, elle ne s'abaisse pas à ça, pff, qu'est-ce que vous imaginez, il n'y a que les vrais chats domestiques qui le font. Elle, elle se lève vers le milieu de la journée, bien reposée, fraîche, magnifique, et puis elle le cherche. Elle rentre un peu avant ses Bipèdes, de sorte qu'ils ne s'inquiètent pas en ne la voyant nulle part.
Justement, ça va être l'heure. Le soleil est haut dans le ciel, la journée est déjà bien avancée. Avec regrets, la jolie femelle se détache du fameux « ventilateur » et de cet air si frais qu'il dégage. Depuis qu'elle a trouvé comment cela fonctionnait après avoir vu la femelle Bipède l'allumer, elle ne le ménageait pas ! Voyons, pourquoi se priver ? Pff, ce serait vraiment bête !
Délicatement, elle descend du lit, parcoure la maison, s'arrête devant sa gamelle. Bon, allez, juste une ou deux croquettes, il ne faut quand même pas sortir le ventre vide ! De toute manière, elle ne doit pas en manger trop, il faut qu'elle perde du poids. C'est incroyable comme ces conchonneries peuvent faire grossir ! On n'a pas idée de fabriquer des trucs pareils, avec seulement une croquette, elle doit manger l'équivalent d'au moins trois souris ! En plus, c'est terriblement addictif, dès qu'elle en prend une, elle a beaucoup de mal à ne pas en prendre une deuxième. Néanmoins, aujourd'hui, le désir de maigrir est fort, elle résiste à la tentation, n'en avale que deux. Puis, après avoir bu un peu d'eau -elle déteste boire dans les flaques d'eau dehors, c'est immonde, sale...-, elle sort par la chatière que ses Bipèdes ont eu l'initiative d'installer et s'arrête au milieu du minuscule jardin.

Bon. Où aller ? Elle a déjà fouillé pas mal d'endroits depuis qu'elle est arrivé, mais elle sait qu'il peut très bien s'y trouver, il peut s'y être installé entre temps. La meilleure chose à faire, c'est s'interroger les gens. Cela lui donnera une piste au moins, elle saura peut-être où chercher, parce que sur le moment, elle n'a vraiment aucune idée. Elle sait très bien que sa quête est vouée à l'échec, que jamais elle n'y arrivera. Mais elle n'abandonne pas, elle ne le peut tout simplement pas. Elle l'aime beaucoup trop, elle est capable de tout pour le retrouver. De tout. Elle soupire, se relève et puis avance, prenant bien garde à prendre une démarche élégante, afin d'attirer l'attention sur elle. Il faut qu'on la remarque, qu'on vienne lui parler, qu'elle fasse légèrement son charme puis demande si-on-a-vu-un-beau-chat-noir-et-blanc-aux-yeux-oranges-je-le-cherche-depuis-longtemps-oh-tant-pus-merci-quand-même-au-revoir. Facile. Elle connaît tout par cœur, aussi bien les réactions des félins en face d'elle que ses phrases, presque automatique à force. Oh, elle en a vu des chats, de tout âge, de toutes les sortes. Des beaux, des moches, des domestiques, des solitaires, des chats de clans -elle prend bien garde à ce qu'ils ne fassent pas partie du Clan de l'Ombre-, des gros, des décharnés... Elle aurait pû faire une liste de toutes les caractéristiques qui l'on pourrait attribuer à un chat. Mais elle a d'autres choses à faire, des choses plus intéressantes. Elle affiche un grand sourire, résolu et déterminé. Elle s'en fiche de la tête de son interlocuteur, louche ou pas, elle veut savoir, elle a besoin de savoir. Ses pas la font faire le tour de la ville des Bipèdes, elle observe les alentours, ne voit aucun matou autour d'elle. Bon. Peut-être que vers la forêt elle aura plus de chance. Elle mar je encore quelques minutes, s'arrête à la limite entre la ville et la forêt. Souvent, c'est là qu'elle va en dernier recours. Et à chaque fois, elle se retient difficilement d'aller dans la forêt. Elle n'y est toujours pas allée depuis qu'elle est partie, elle n'ose pas, même si elle en a envie. Elle aimerait tant revoir ses petits, sans doute déjà apprentis à l'heure qu'il est... Elle soupire encore, sachant parfaitement que même si elle y allait, elle ne les trouverait pas. Elle ne se rappelle même plus où se trouve le territoire du Clan des l'Ombre ! Une odeur la sortit soudain de ses pensées. Ses yeux ambrés cherchent l'origine de cette odeur, s'arrêtent sur un jeune félin. Oh. Son sourire s'agrandit instantanément. Elle s'approche doucement, s'arrête à quelque longueurs de queue de lui.

« Bonjour ! » Elle plonge ses yeux dans ceux de son interlocuteur. Elle ne va pas le charmer pour lui soutirer des informations, non, il est trop jeune. Elle va juste être gentille comme elle sait l'être. Et puis il est mignon de toute manière, elle a envie de le protéger. « Je cherche quelqu'un. Un grand et beau mâle noir et blanc aux yeux oranges. » Elle s'arrête, penche sa tête sur le côté. Faire la description de celui qu'elle aime lui coûte, à chaque fois. Elle le revoit devant elle, comme s'il était là. Et lorsque la réalité la rattrape, elle a mal. Terriblement mal. « Tu ne l'aurais pas vu ? » Sa voix s'est faite suppliante, sans même qu'elle ne le veuille. Zut, si elle commence à ne plus la contrôler...


(c) Sun for Ocy only


avatar

Rêve Éveillé
Puf/Surnom : Dieu - Kiby - Kirby - Kirsch - Champi - Cookie - Parpaing - Champarpaing
Âge du perso : 23 lunes
Messages : 126
Date d'inscription : 01/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Rêve Éveillé, Dim 29 Juil 2018 - 15:40



Par là


J'vais finis par penser qu'aller dans la ville des bipèdes était une bonne idée. Explorer et rencontrer d'autres personnes. Même si je ne passais plus mon temps à chercher Petite Fleur, j'avais pris goût à me promener et découvrir des trucs. Je restais évidemment bien plus de temps dans la grotte avec Petite Fleure et Maman. Il faisait tellement plus bon vivre. Je sortais donc moins souvent, mais je le faisais toujours.
Et ce jour là j'avais décidé d'aller faire un tour vers la ville des bipèdes, mais je dois avouer que ça me fait un peux peur. Les bipèdes font peur un peux, fin surtout avec le chemin du Tonnerre, ça, ça me fait vraiment peur. Je préfère l'éviter, alors, maintenant que je me trouve en face d'une grande palissade qui sépare la forêt de la ville. Je ne suis plus aussi déterminé qu'avant. J'ai un peux envie de faire demi-tour. Je reste un très long moment devant la clôture. Je n'ose rien faire.
Parce que ça me fait peur, alors j'attends, j'attends je ne sais quoi mais j'attends.
Je finis par bouger, je rôde autour de la ville, mais je n'y rentre pas, je reste proche des arbres, mais pas trop proche non plus. Le Clan du Tonnerre n'es pas si loin.

« Bonjour ! »

Je sursaute, il y a une chatte plus loin. Je ne l'avais pas vue arriver. Il faut que je fasse plus attention, maman me l'avait dit, ne te fais pas surprendre, c'est pourtant ce que j'ai fais.

« Je cherche quelqu'un. Un grand et beau mâle noir et blanc aux yeux oranges. Tu ne l'aurais pas vu ? »


Ca fait bizarre, c'est comme si c'était moi, en plus vieux, en femelle aussi surtout. Fin juste c'est quelqu'un qui cherche quelqu'un comme moi avant. J'aimerais bien l'aider. Parce que je sais ce que ça fait de chercher quelqu'un, et puis quelque chose dans a voix me rappelait un sentiment que je connaissais bien, ou alors est-ce encore un de ces sentiments étrangers qui ne m'appartiennent pas qui viennent envahir mon coeur.
Si seulement.
J'essaye de me rappeler de tous les chats que je connais, tous ceux que j'ai vus. Un mâle noir et blanc, aux yeux oranges, noir et blanc... Beau ?
Drôle de description quand même, peut-être, que, peut-être qu'elle l'aime ? Ou alors est-ce que c'est son coeur qui me le dit ? Ha je ne sais, et rien ne me venait en tête.
Je baisse la tête.

« Heu... non, ça ne me dit rien. Désolé.»

Enfin, je continuais quand même de réfléchir dans ma tête, parce que je voulais l'aider. Je voulais pas qu'elle cherche aussi longtemps que moi j'ai cherché petite Fleur.
Et, soit c'est parce que je me cherche à chercher, sois c'est parce que j'ai réellement déjà vu un chat avec une telle description. Mais ça commence à me dire quelque chose.
Un gros mâle noir et blanc, ces yeux je ne suis pas sûr, il était un peux effrayant, enfin imposant, et... Et il parlait à Maman ?
Si ! C'est ça, j'ai vu un chat comme ça parler à Maman. D'ailleurs je n'ai jamais osé demandé à Maman qui il était.

"Si ! Si ça me revient, j'ai déjà vu un grand chat noir et blanc. Les yeux je ne suis pas sûr, mais il pouvait les avoir orange. Il...heu...» Je n'avais pas envie de lui dire que je l'avais vu chez moi. Je ne sais pas pourquoi.« Il était très loin vers là-bas, de l'autre côté de la rivière, des Quatres Chênes et du Chemin du Tonnerre.»(j'indique la direction avec ma queue).

Si seulement ça pouvait être lui, si seulement elle pouvait le retrouver, ce serait vraiment bien. Mais ce que je ne comprends toujours pas, c'est pourquoi il était avec Maman ? Je les avais presque observés en secret, alors je n'avais rien demandé. C'est peut-être bizarre tout ça.

Codage by Ella'

avatar

Envolée de la Colombe
Puf/Surnom : Ocyy
Âge du perso : 31 lunes
Messages : 51
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Envolée de la Colombe, Dim 12 Aoû 2018 - 12:12

Espoir fou

Ft. Nuage Rêveur

L'attente. Toujours cette attente désespérée de la réponse de son interlocuteur. Envolée ne peut pas s'empêcher d'espérer qu'une réponse positif sortira de la bouche du félin à qui elle parle, elle ne cessera jamais d'espérer. Parce que quelqu'un l'aura remarqué, l'aura vu, c'est obligé, il n'est pas si discret que ça, et puis il est tellement grand et beau, tout le monde qui le croise doit forcément se rappeler de lui, il est impossible que ça soit autrement. Les yeux oranges du matou apparaissent dans sa tête, flottent un moment, elle frissonne, son cœur s'accélère. Elle aimerait plonger dans ces yeux oranges, plonger et n'en plus ressortir. La femelle se souvient de tout d'eux, de tout de lui. Dans son esprit, elle voit toutes les tâches noires sur son corps à l'endroit exacte où elles se trouvent, la moindre cicatrice. Ses yeux ont tout retenu. Parfois, ça lui fait mal de le voir dans sa tête, mais d'autres fois, elle se sent tout de suite revigorée, parce qu'elle le reverra un jour, c'est obligé, rien ni personne ne m'en empêchera. Un jour elle partira de la ville, de la maison de ses Bipèdes qui l'on tant chérie, elle parcourra la forêt toute entière, tous les territoires du monde. Et elle finira bien par le trouver, il ne lui échappera pas longtemps.
Ses yeux verts sortent de leurs rêverie, fixent le jeune félin qui se trouve devant elle. Un pur solitaire ? Elle ne saurait pas dire, il doit sans doute venir des territoires des Clans puisque leurs odeurs sont imprimées sur son pelage. En l'observant attentivement, Envolée essaye de deviner son âge. Elle ne le connaît pas précisément mais une chose est sûr : plus ou moins le même que ses chatons. Un nœud enserre son cœur. Elle regrette. Tellement. Ne pas les avoir vus grandir constitue pour elle un véritable chagrin. Elle n'arrive même plus à se souvenir de leur âge. Sont-ils guerriers désormais ? Est-ce qu'ils l'ont oubliée ? Sûrement. Ou alors ils la haïssent pour la simple et bonne raison qu'elle les a abandonnés.

« Heu... non, ça ne me dit rien. Désolé. »

Un énième bout de son cœur est brisé.
Elle empêche les larmes de sortir, affiche un sourire plus ou moins convaincant. Ce n'est pas grave, merci beaucoup, bonne journée. Certains félins l'ont déjà arrêtée alors qu'elle s'apprêtait à partir, demandant à passer un peu de temps avec elle. Dans ces moments-là, après une telle déception, Envolée devient sèche, froide et répond brutalement. Elle ne peut pas passer de temps avec une autre personne que lui, surtout pas un mâle.
La femelle s'apprête à répondre au jeune félin mais celui-ci reprend :

« Si ! Si ça me revient, j'ai déjà vu un grand chat noir et blanc. Les yeux je ne suis pas sûr, mais il pouvait les avoir orange. Il...heu.... Il était très loin vers là-bas, de l'autre côté de la rivière, des Quatres Chênes et du Chemin du Tonnerre. »

Son cœur accélère le rythme tandis que pendant quelques instants, elle fixe le matou gris sans rien dire. Est-ce qu'elle a bien entendu ? Visiblement oui, car son intermédiaire la regarde avec une sincérité désarmante. Cette fois, un vrai sourire s'affiche sur ses lèvres. Elle a envie de courir partout -enfin, surtout vers la direction que lui a indiqué le mâle-. Elle essaye de ne pas trop s'emballer, elle sait bien qu'une nouvelle déception l'attend. Non, il ne sera pas là-bas, il doit l'avoir vu il y a déjà quelques jours et Liberté Éphémère ne reste jamais au même endroit. Mais c'est déjà une piste, peut-être qu'elle réussira à trouver son odeur, peut-être qu'elle parviendra à le trouver.

« Oh merci ! Merci ! » elle ahâne sans reprendre son souffle. « Tu... Ça fait très longtemps que je le cherche, je vais aller voir où tu m'as dit. » Elle garde ses yeux fixés sur le jeune félin, essaye de contenir son envie de partir là, maintenant. Elle ne peut pas partir, le laisser comme ça, il lui a quand même donné une réponse positive. « Comment t'appelles-tu ? » Elle a pris une voix douce, montrant qu'elle s'intéresse à lui. Son cœur bat à mille à l'heure, mais elle ne part pas maintenant. Peut-être qu'elle peut en apprendre plus...


(c) Sun for Ocy only


avatar

Rêve Éveillé
Puf/Surnom : Dieu - Kiby - Kirby - Kirsch - Champi - Cookie - Parpaing - Champarpaing
Âge du perso : 23 lunes
Messages : 126
Date d'inscription : 01/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Rêve Éveillé, Mer 31 Oct 2018 - 18:22



Who ?


Je ressent une sorte d'énorme monté de joie émané de la chatte. Et il ne faut pas être devin pour le deviner, ni empathique. Ça se remarque tout de suite, elle le cherche depuis longtemps ce mâle blanc et noir. Et elle est heureuse d'avoir un simple indice sur lui, et vieux en plus. Elle n'a pas dû avoir de nouvelles de lui depuis très longtemps. Alors je me sent un peu content d'apporter une bonne nouvelle. J'aime bien les bonnes nouvelles. C'est toujours mieux que les mauvaises et les normales. Et puis ça rend content, ça apporte le sourire. Et tout ce qui est contraire à la tristesse j'aime bien. Et les bonnes nouvelles c'est contraire aux mauvaises, du coup j'aime bien. Logique non ? Je préfère les

« Oh merci ! Merci ! »

Je souris, content. Mon information n’est peut-être pas très utile, flou et incertaine. Mais si, ça lui suffit. Alors au moins, je me sent pas inutile sur ce point là.

« Tu... Ça fait très longtemps que je le cherche, je vais aller voir où tu m'as dit. »

Longtemps ? Ca doit vraiment faire très très longtemps si elle est à ce point réjouis par cette nouvelle. Elle me fixe et je trouve qu’elle a de beaux yeux. Ou peut-être est-ce le soulagement que j’y vois qui est beau.

« Comment t'appelles-tu ? »

Mon nom ? Ha oui c’est vrai qu’on ne s’est pas vraiment présenté. Et c’était pas super dérangeant au final. Je vois pas pourquoi certaines personnes veulent absolument connaître le nom de leur interlocuteur. Mais bon, là c’est sûrement pour savoir qui elle doit remercier.

“Je m’appelle Nuage Rêveur”

J’étais tout fière de lui dire ça, c’était le nom que j’avais choisis, et peut-être même que maman me laissera choisir mon nom de guerrier. Ca c’est plutôt par rapport au clan où c’est le chef qui choisit. Moi je veux un beau nom, qui me représente. Certains au Clan avait des noms pas très sympathiques, même Maman …

“Et toi ?”

Autant demander la politesse. mais moi ce qui m’intriguait c’était de savoir qui était ce chat, pourquoi il parlait à Maman et pourquoi elle le cherchait depuis si longtemps ? Est-ce que c’est son frère ?
Parce que moi j’ai cherché pendant très longtemps Petite Fleur. Parce que c’était ma soeur et que je l’aimais.

Peut-être qu’ils s’aiment tout les deux ? Après tout, le chat demandait peut-être à Maman où il pouvait trouver la chatte avec qui je parle. Ce serait beau tout de même.

“Et qui est ce chat que tu cherches tant ?”



Codage by Ella'

avatar

Envolée de la Colombe
Puf/Surnom : Ocyy
Âge du perso : 31 lunes
Messages : 51
Date d'inscription : 28/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Envolée de la Colombe, Jeu 6 Déc 2018 - 14:19

Un Rêve vivant

Ft. Nuage Rêveur

La forêt l'appelle, elle a l'impression que ses pattes vont se diriger d'elles mêmes vers là-bas, qu'elle ne contrôle plus rien. Calme, Envolée, calme-toi. Elle a toujours tendance à s'enthousiasmer rapidement, et la chute en est toujours plus douloureuse.
Même si en apparence, elle parvient à ne presque rien exprimer, son regard doit être sans doute plein excitation, d'impatience. Mais que fait le jeune félin, pourquoi est-ce qu'il ne répond pas maintenant, qu'on en finisse ? Elle se sent un peu honteuse de négliger ainsi quelqu'un alors que c'est elle qui a engagé la conversation, que c'est elle qui l'a continuée alors qu'elle aurait très bien pu partir aussitôt qu'il le lui avait annoncé. Elle a voulu faire sa gentille, instinct maternel, regret de ses chatons, peut-être. Parce que ce pelage duveteux et ces yeux si bleus lui rappellent beaucoup trop ces courts moments passés en leur compagnie.
Quelle conne. Mais quelle conne.

« Je m'appelle Nuage Rêveur. »

Elle manque de faire un mouvement de recul, se retient au dernier moment. Est-ce qu'elle s'est trompée ? Pourquoi est-ce que ce félin à l'odeur pourtant clairement solitaire possède-t-il un nom de Clan ? Et s'il avait été exilé ? Mais pourquoi, dans ce cas ? À cet âge, on ne peut pas avoir commis quelque chose de trop grave, non ? Cela paraît trop étrange. Alors lui même aurait décidé de partir ? Cela semble déjà plus probable ; sa curiosité commence à s'enflammer. Elle veut tout savoir, maintenant, même si ça ne l'intéresse pas, même si ça ne sont pas ses affaires. Mais ce jeune matou est décidément trop craquant, elle a presque envie de l'enlever pour le garder avec elle. Comme un fils. Comme un fils qu'elle a perdu.
Quelle conne. Mais quelle conne.

« Et toi ? » ajoute-t-il poliment.

Le cœur de la féline grise fond. Raah mais c'est pas possible, comment on peut être aussi mignon ? Elle ne peut s'empêcher de plonger dans les yeux bleus de cet être innocent qui semble être si pur. Pourquoi est-ce qu'elle ne peut pas avoir quelqu'un comme ça, près d'elle ?
Elle lui lance un grand sourire tandis qu'elle se frappe intérieurement. Quelle conne mais quelle conne.

« Moi c'est Envolée de la Colombe. »

Elle soupire. Elle aime son nom, elle l'aime tellement fort, mais il lui rappelle beaucoup trop de choses. Une fois de plus. Sa mère. Lui. Son clan. Tout ça, tout ça.

« Et qui est ce chat que tu cherches tant ? »

Il fallait s'y attendre, ne pas oublier que la curiosité est commune à tous les êtres vivants. Elle réfléchit, quelques secondes.

« C'est mon amoureux. » répond-t-elle, tout simplement.

Parce que oui, on peut résumer tout ce qui gronde dans son cœur comme ça. Elle se souvient. Elle se souvient de sa déclaration. J'ai bien réfléchi et je crois que je suis amoureuse de toi. De ces étincelles, de ces papillons dans le ventre lorsqu'il lui avait répondu que oui, lui aussi il était amoureux. De cette chaleur qui s'était propagée en elle lorsqu'il l'avait embrassée. Amoureuse. Oui, elle était amoureuse, et elle l'est toujours. Ce feu de l'amour qui l'a consume peu à peu tandis qu'elle le cherche sans le trouver,qu'elle enchaîne les déceptions. Elle ne l'oublie pas. Elle ne l'oubliera jamais.


(c) Sun for Ocy only



Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum