min : 5°C   max : 20°C
saison : feuilles mortes
aléa climatique : aucun
voir les assemblées et baptêmes en cours (www)
Partie de pêche entre amies, voyons qui en attrapera le plus ! feat. Épine d'Or



 

Partie de pêche entre amies, voyons qui en attrapera le plus ! feat. Épine d'Or


avatar

Pluie Torrentielle
Puf/Surnom : Kyoka
Âge du perso : 28 lunes
Messages : 41
Date d'inscription : 11/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Pluie Torrentielle, Jeu 15 Nov 2018 - 18:29




Partie de pêche entre amies, voyons qui en attrapera le plus !


Feat. Épine d'Or




Je me réveille une fois de plus en sursaut, la fourrure hérissée et le souffle court, je jette des coups d'œil autour de moi pour vérifier que mes camarades soient toujours endormis, je vois leur flanc se soulevait lentement, au rythme profond et régulier de leur respiration ensommeillé, je me détends, soulagée de n'avoir réveillé personne. J'avise ensuite mon nid, la mousse qui le garnit est en morceaux, éparpillés sur celui-ci, certains sont coincés dans ma fourrure épaisse, je grommelle en pensant au temps que je vais devoir y consacrer pour toutes les retirer. La faible lumière du jour m'indique qu'il est encore tôt mais j'ai remarqué qu'il manquait des chats, la patrouille de l'aube est déjà partie, donc c'est qu'il n'est pas trop tôt pour se lever maintenant, de toute façon, je sais qu'il est inutile d'essayer de se r'endormir, je n'y arriverais juste pas, je penserais trop à ce fichu cauchemar... C'est toujours plus ou moins le même. Mon père est présent, spectateur, je suis la plupart du temps encore apprentie et j'accomplis un exploit comme attraper un gros poisson, chasser un guerrier du Tonnerre ou encore repérer le terrier d'un renard et à chaque fois que je me retourne pour croiser le regard de mon père, espérant y lire de l'amour et de la fierté, je me retrouve face au vide, je ne vois personne, je suis seule, personne n'est là pour voir ce que je viens de faire, mon père n'est pas là et mon chagrin prend le dessus. Mon triomphe et ma joie disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus, remplacés par l'amertume et la rancœur, mes émotions me consument et je veux hurler ma peine, mais aucun son ne sort, je ne sais pas, je n'y arrive pas, c'est impossible. Alors je garde le silence et me noie dans mes émotions sombres et douloureuses... C'est là que je me réveille. À ce moment là je devrais être rassurée, parce que ce n'est qu'un cauchemar, ce n'est pas la réalité, sauf que non, pour moi ces sentiments sont bien réelles et me rongent sans que je ne puisse rien y faire.

Quand je décide enfin de me lever, les vestiges de mon nouveau cauchemar hante mes pensées. Cette fois-ci il était différent des autres, quand je me suis tournée, je n'avais pas vu le vide habituel, et honnêtement, j'aurai préféré ça car là je vis le cadavre de mon père... Rien que d'y penser mon poil se hérisse à nouveau... Ce que j'ai ressenti cette fois-ci était bien plus fort... J'essaie de ne plus y penser et me glisse hors de la tanière, le museau vers le ciel, les yeux plissés, laissant la lumière du Soleil m'envelopper en espérant qu'elle saura me faire oublier mes troubles.
Je baisse ensuite le museau et m'installe près d'un bouquet de roseaux où je commence à nettoyer ma fourrure grise tout en retirant la mousse, cela me prend un bon bout de temps, assez pour que le reste du Clan soit réveillé quand j'ai terminé de lisser mon beau pelage. Pour ne pas repenser à mon réveil agité je prévois de réfléchir à ce que je vais faire de ma matinée mais lorsque je remarque une fourrure brune et familière sortir du gite des guerriers, je sais ce que je compte faire et me dresse rapidement sur mes pattes pour rejoindre Épine d'Or sans attendre.
Une fois à sa hauteur je la salue en adoptant une posture assurée, je me tiens droite, la queue en panache, je veux dissimuler toute trace de fatigue et de hantise.

- Bonjour Épine d'Or, ça te dis une partie de pêche ce matin ?

Je sens au fond de moi mon soulagement en entendant ma voix, elle est claire et assurée, je craignais que celle-ci me fasse défaut mais non, bien au contraire. Mes yeux gris-bleu la fixent avec un air de défi, on pourrait voir qui de nous deux attrape le plus de poissons et ça me permettrait de passer du temps avec elle.



Codage by Kyoka

avatar

Epine d'Or
Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso : 25 lunes
Messages : 182
Date d'inscription : 30/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Epine d'Or, Lun 19 Nov 2018 - 0:06

Partie de pêche entre amies, voyons qui en attrapera le plus !

ft. Pluie Torrentielle

La nuit avait été agité. Le vent avait soufflé fort sur la forêt toute entière et la pluie avait battue les arbres jusqu'au petit matin. Comme si ce temps atroce n'avait pas suffit à littéralement pourrir la nuit de la guerrière dorée, son compagnon avait dû s’éclipser, patrouille de l'aube oblige. En poussant une légère plainte lorsque le matou gris avait quitté le chevet de sa dame, celle-ci avait brièvement levé la tête, observant un instant la plénitude et le calme qui régnaient sur la tanière des guerriers endormis. Pourtant, un corps semblait agité de léger soubresaut. Dans la pénombre, la féline dorée reconnu une fourrure qu'elle pourrait trouver au milieu d'un millier de chat, il s'agissait de son amie, Pluie Torrentielle. Elle devait certainement faire à nouveau l'un de ses cauchemars. La grande et belle femelle grise qui semblait si sûre d'elle n'avait pas toujours eut de la chance dans la vie, son père les ayant quitté, elle et ses frères et sœur, peu de temps auparavant.

Plusieurs fois la dorée avait remarqué les cauchemars de son amie d'enfance, mais son père était un sujet délicat que la féline n'osait pas aborder. Le deuil était une chose difficile, elle le savait mieux que quiconque. Voilà la raison qui la poussait à attendre, calmement et avec douceur, jusqu'à ce que Pluie Torrentielle décide de lui en parler. Rien ne servait d'essayer de la faire parler de force, au risque de la brusquer, mieux valait attendre qu'elle s'ouvre et décide de discuter. La chasseuse dorée baissa la tête et roula sa queue sur son museau, la journée serait longue, elle en était persuadée.
Lorsque les iris dorées d'Epine d'Or s'ouvrir, le soleil était levé, depuis peu. L'air frais passait par l'entrée de la tanière qui était pratiquement vide. La guerrière n'avait été assigné à aucune tâche particulière, il était rare pour elle d'avoir une journée "de repos". La féline à la fourrure brun dorée commença donc par quitter son antre, en étirant son corps fin sous la lumière brillante du soleil. Sa respiration créait une fumée blanchâtre qui s'évaporait en un instant malgré la douce chaleur qui abritait encore sa fourrure emmêlée. Et pourtant, à peine sortit de son gîte, voilà que sa journée de repos s'envolait déjà en fumée alors qu'une voix claire et familière appela son nom.

« Bonjour Épine d'Or, ça te dis une partie de pêche ce matin ? »

Et bien, pour une chatte qui avait dû passer une nuit aussi atroce, voir pire, que celle de la dorée, la chatte grise aux yeux pétillants qui se tenait en face d'elle semblait fraîche comme un poisson. Une lueur de malice parvint au regard doré de la femelle alors qu'elle observait son amie. Une partie de pêche ou encore un concours ? Epine d'Or n'était pas une grande compétitrice et se fichait bien de gagner ou de perdre, contrairement à Pluie Torrentielle qui adorait gagner. C'était un trait de caractère que beaucoup de chats lui reprochaient, sans compter sur son orgueil qui semblait sans limite. Mais elle et la grise avait grandis ensembles, alors ce caractère que certains trouvaient agaçant, c'était en faite une chose que la dorée appréciait. Elle pensait certes être toujours mieux que tous les autres, parfois à tort, mais elle restait un être d'une sensibilité remarquable et à la loyauté sans faille. Pour la guerrière, cette femelle était remarquable, c'était son amie.

« Oui, pourquoi pas ? » , lança la dorée à la grise avec un grand sourire avant de lui dire, d'un air taquin,« Tu n'as pas peur que je te battes à plate couture comme la dernière fois, n'est-ce pas ? Ou tu veux peut être prendre ta revanche ? »

La féline donna un petit coup de rein amical à la femelle grise avant d'avaler rapidement une souris maigrichonne qui restait presque seule sur le "tas" de proies. Le fait de la manger donna mal au cœur à la dorée qui se promit de ramener le plus de nourriture possible. Une fois ceci fait et après quelques coups de langues assidus afin de lisser sa fourrure qui brillait d'éclats dorés sous la lumière chaude du soleil, Epine d'Or se dirigea vers l'entrée du camp, jetant un coup d’œil vers Pluie Torrentielle, l'attendant patiemment, comme toujours.

Kayl pour Marshmallow only

avatar

Pluie Torrentielle
Puf/Surnom : Kyoka
Âge du perso : 28 lunes
Messages : 41
Date d'inscription : 11/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Pluie Torrentielle, Lun 19 Nov 2018 - 18:18




Partie de pêche entres amies, voyons qui en attrapera le plus !


Feat. Épine d'Or





J'observe la femelle dorée avec malice, mes oreilles frémissent d'impatience à l'idée d'affronter mon amie à la pêche. Je sais que ce n'est pas son truc, de savoir qui est la plus forte ou la meilleure, de savoir qui attrape le plus de poissons ou qui se bat le mieux, elle n'a pas l'esprit de compétition comme moi et pourtant, elle accepte toujours et je crois qu'elle ne s'en est jamais plaint contrairement à d'autres. C'est une des choses que j'apprécie grandement chez elle et une des raisons qui fait que je la vois comme mon égal, surtout que c'est la vérité, bien que cela me coûte de l'avouer, elle se défend vraiment bien et chasse aussi bien que moi.

- Oui, pourquoi pas ? (lance la dorée à la grise avec un grand sourire avant de lui dire, d'un air taquin) Tu n'as pas peur que je te battes à plate couture comme la dernière fois, n'est-ce pas ? Ou tu veux peut être prendre ta revanche ?

Encore une fois la féline accepte et je ne peux m'empêcher de sourire, qu'est-ce que je disais, elle accepte toujours ! À ce moment là, mon cœur se gonfle d'amitié et de reconnaissance pour elle, c'est une vraie amie qui m'accepte telle que je suis. Épine d'Or est toujours gentille, douce et calme avec moi, elle me comprend et ne me juge pas, elle ne cherche pas à me faire cracher le morceau sur ce que je garde au fond de moi, elle sait que je n'aime pas en parler et je l'adore pour ça même si je ne le montre pas toujours.
Sa petite taquinerie m'arrache un sourire, elle me connait bien, cette boule de poil, elle a compris de suite que ce n'était pas une simple partie de pêche. Et parce qu'elle me connait aussi bien, c'est l'une des seules à qui je ne risque pas de lui faire avaler ses moustaches pour avoir osé parler d'une de mes défaites ! Bien sûr ça m'énerve un peu, je n'aime pas perdre... Je veux tout le temps gagner, c'est comme ça, j'aime prouver ma valeur, prouver que je suis la meilleure, je ne fais pas ça pour rabaisser les autres, loin de là, c'est juste que... je suis ainsi... C'est comme... un besoin... Je pense savoir d'où cela vient mais je ne préfère pas y penser.
Je m'ébroue et lui réponds en marmonnant.

- Ouais ouais si tu le dis, mais tu verras, là, c'est moi qui en attrapera le plus, tellement que le Clan aura de quoi manger pour toute la journée.

Ouais, bon, je sais que je suis très bonne pêcheuse mais là faut pas exagérer non plus... Je souris à mes paroles complètement absurdes puis regarde mon amie partir après qu'elle m'ait donnée un petit coup de rein ce qui m'amuse davantage et éclaircit ma journée. Je la suis du regard, elle pique une petite souris sur ce qu'il reste du tas de gibier. Cette vue assombrit mes pensées, les proies commencent à manquer mais le défi que je viens de lui lancer pourrait devenir un bon prétexte pour nous motiver à attraper le plus de poissons possible pour le Clan.
J'hésite à me servir dans le tas de proies mais il y en a si peu que je m'abstiens, je mangerais après avoir apporté de quoi nourrir les miens et puis la truite dodue que j'ai partagé avec Esprit des Songes hier soir saura maintenir la faim éloignée le temps d'aller pêcher.
Quand j'en ai fini avec mes réflexions, je vois Épine d'Or se dirigeait vers la sortie du camp et la rattrape alors qu'elle jette un coup d'œil vers moi pour vérifier que je la suis. Je m'arrête à sa hauteur et miaule.

- Direction la rivière qui limite notre territoire avec le Clan du Tonnerre !


Aussitôt dit, je me mets en route après avoir cinglé amicalement du bout de la queue l'une des oreilles de la dorée, une petite pichenette pour le petit coup de rein ! J'avance entre les roseaux avec plus d'entrain qu'à l'ordinaire, peut-être que cette journée ne va pas être si mauvaise finalement.



Codage by Kyoka

avatar

Epine d'Or
Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso : 25 lunes
Messages : 182
Date d'inscription : 30/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Epine d'Or, Ven 23 Nov 2018 - 22:17

Partie de pêche entre amies, voyons qui en attrapera le plus !

ft. Pluie Torrentielle

La voix de Pluie Torrentielle en train de marmonner sur sa défaite amusa la guerrière dorée qui l'attendait patiemment. Celle-ci finit enfin par s'approcher d'elle avant de s'arrêter à sa hauteur. Un petit sourire se dessina sur le visage de la dorée. Elle remerciait chaque jour le Clan des Etoiles pour sa vie qui avait été préservé grâce à la mort de ses parents, car grâce à eux, elle était maintenant capable de vivre des choses incroyables avec des matous incroyables. En l’occurrence, la féline dorée était heureuse d'avoir la chance de connaître des chats comme Pluie Torrentielle, c'était la raison qui lui donnait ce large sourire. Une pichenette bien placée dans l'oreille lui arracha pourtant une grimace que la femelle accentua volontairement.

« Direction la rivière qui limite notre territoire avec le Clan du Tonnerre ! »

Un rire léger et enfantin gonfla dans la gorge d'Epine d'Or alors qu'elle partait à la poursuite de son amie. Les deux félines étaient très différentes, mais au fond, elles étaient toutes deux de grandes guerrières au caractère fort et vif, malgré un petit côté malicieux qui régnait entre elles lorsqu'il s'agissait de chasser ou de pêcher le plus de proies possible. Leur vécu était à la fois très différent et très proche, chacune d'elles avaient perdu un ou plusieurs parents. Ce genre d'incident pouvait sembler assez fréquent dans la forêt, la vie de guerrier était dure, mais cela laissait toujours des cicatrices profondes dans le cœur des matous les plus proches d'une victime. Après la perte d'un proche, quel qu'il soit, il n'y avait pas cinquante solutions. Faire son deuil et prendre son mal en patience, ou en vouloir à la terre entière. Epine d'Or avait perdu ses deux parents le même jour, alors le choc avait été d'une violence inouïe. Et pourtant, l'apprentie qu'elle était à l'époque avait lutté contre sa tristesse et était devenue une guerrière digne d'appartenir à son Clan.

Les deux guerrières marchaient donc côte à côte, au pas, profitant du beau temps. Le froid s'installait peu à peu sur la forêt, mais quelques beaux jours se profilaient encore, comme chassant la saison des neiges un peu plus longtemps. Le soleil avait beau être plus agréable que jamais avec ce temps glacial, la dorée savait que cela se paierait lorsque la mauvaise saison serait vraiment là, le froid serait plus violent encore. La pénurie de nourriture aurait encore raison de plusieurs matous si la maladie et le froid ne les achevaient pas avant. L'idée glaça le sang de la féline qui savait pourtant qu'aucun chat ne pouvait lutter contre la dure réalité de la vie de guerrier. Mais ce qui l'effrayait par-dessus tout, c'était de perdre un ou une de ses amis, et encore plus de perdre son cher et tendre. La saison des neiges serait-elle toujours des plus froides ? Ou bien se réchaufferait-elle avec les lunes ? Au fond d'elle, la dorée espérait que sa deuxième idée se réaliserait. Car si elle devait un jour mettre au monde des chatons, elle ne supporterait pas d'en voir un succomber au froid ou à la faim. Enfin, elle était encore loin d'avoir des petits, mais la dorée y pensait de plus en plus, surtout après la discussion qu'elle avait eut avec Pelage de Lune. Epine d'Or secoua la tête un instant, il fallait penser positif ! Elle s'adressa donc à Pluie Torrentielle avec une voix douce et amicale.

« Tiens je suis allée en patrouille avec Esprit des Songes l'autre jour, on a parlé de toi ! »

La féline brun dorée savait à quel point la grise et son frère étaient proches. Ils étaient en tout quatre, deux frères et deux sœurs, mais Pluie Torrentielle et le grand mâle gris était plus proche l'un de l'autre qu'avec les deux autres matous de leur fratrie. Epine d'Or aimait les voir ensembles, ils étaient une famille, soudés et proches les uns des autres. Etant fille unique, la féline n'avait pas de lien frère/sœur de sang. Même si à ses yeux, la féline grise qui se trouvait à ses côté était très certainement ce qui se rapprochait d'une sœur à ses yeux.

Kayl pour Marshmallow only

avatar

Pluie Torrentielle
Puf/Surnom : Kyoka
Âge du perso : 28 lunes
Messages : 41
Date d'inscription : 11/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Pluie Torrentielle, Mer 28 Nov 2018 - 22:40




Pleine angoisse.













Feat. Épine d'Or



Après que je sois partie en tête, j'entendis un gloussement puis le bruit des pas légers et discrets de la femelle dorée derrière moi, celle-ci me rejoignant pour se mettre à ma hauteur et caler son pas sur le mien. Nous suivons le chemin habituel pour nous rendre à la rivière en silence. J'ai hâte d'y arriver pour pouvoir pêcher aux côtés de ma meilleure amie tout en se défiant sur le nombre de poissons que nous attraperons. Ces moments peuvent paraître puérils pour certains, surtout quand la mauvaise humeur me gagne parce que j'ai perdu, parce je n'ai pas pu prouver ma valeur, mais je m'en moque, c'est ce dont j'ai envie, ce dont j'ai besoin et Épine d'Or est l'une des seules à le comprendre et à me le donner. C'est pourquoi je continue de l'affronter sans craindre une réponse négative, après, certains disent non car ils sont trop faibles, ils ont trop de peur de se confronter à moi et d'être ridiculisé alors je laisse couler, ces chats là ne méritent ni mon attention ni de se mesurer à moi.

Bien que nous soyons silencieuses, la brousse, elle, bourdonne d'agitation et de bruits en tout genre, le gibier est attiré par le beau temps et fourmille tout autour de nous. Ces sons alléchants me donnent envie de m'arrêter pour attraper une proie mais je me retiens, j'ai dis qu'on s'en convenait à la rivière et aux poissons donc c'est ce que l'on va faire.
Je continue donc d'avancer avec quelques regrets mais je les oublie vite quand la voix de la guerrière dorée résonne à travers mes oreilles.

- Tiens je suis allée en patrouille avec Esprit des Songes l'autre jour, on a parlé de toi !

Je tique au nom de mon frère et un sourire se dessine sur mes babines. Je ne suis pas étonnée qu'ils aient parlé de moi étant donné que mon frère sait que je suis très proche d'Épine d'Or tout comme elle est au courant de ma fratrie et surtout de la forte relation que j'entretiens avec Esprit des Songes. Cependant, ma curiosité et une certaine appréhension me gagnent, me faisant perdre mon sourire. Qu'ont-ils dit sur moi ? Du bien ? Du mal ? M'ont-il critiqué ? Fait des reproches ? Ont-ils remis en cause ma valeur ? Non, bien sûr que non, ils n'oseraient pas dire de sales choses derrière mon dos ! L'ignorance ne me laisse pas tranquille et pour en avoir le cœur net, je demande.

- Ah oui ? Vous avez parlé de moi ? (Je la regarde, ayant pris une posture droite, d'un air supérieur.) Et qu'est-ce que vous avez dis de moi au juste ?

J'essaie de ne pas paraître méfiante, je suis étonnée de ressentir cela, pourquoi devrais-je être méfiante ? C'est mon frère et ma meilleure amie, ils ne diraient rien de mal sur moi !
Alors pourquoi je pense à ce genre de choses ? Pourquoi j'ai peur ? Moi ? Avoir peur ? Non... Je ne peux pas avoir peur ! Je n'ai peur de rien ! Pourtant... Je ressens vraiment cela... une peur indicible qui me tort l'estomac, j'ai peur qu'ils se retournent contre moi, qu'ils... me trahissent et m'abandonnent... comme lui...

Je perds toute allure confiante et mon regard gris-bleu se pose sur la féline dorée, reflétant une angoisse et une inquiétude soudaine que je n'arrive pas à refouler et qui me paralysent les membres, m'arrêtant en plein chemin alors que nous sommes à quelques pas de la rivière.
Je ne bouge plus, immobilisée, les yeux rivés à ceux de mon amie, j'essaie de me reprendre en m'accrochant à ce regard doré que je connais si bien, que je connais depuis toujours, mais ce n'est pas suffisant, tant qu'elle ne m'aura pas répondu, qu'elle ne m'aura pas assuré qu'elle ne m'a pas trahi, qu'elle est toujours là pour moi, qu'elle est toujours ma meilleure amie, mon corps restera figé ainsi, prisonnier dans l'incertitude et l'anxiété.
Je n'ose pas le dire... mais j'ai besoin qu'elle me rassure.




Codage by Kyoka

avatar

Epine d'Or
Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso : 25 lunes
Messages : 182
Date d'inscription : 30/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Epine d'Or, Sam 1 Déc 2018 - 0:13

Partie de pêche entre amies, voyons qui en attrapera le plus !

ft. Pluie Torrentielle

La guerrière dorée observait les alentours de la rivière lorsqu'elle remarqua le changement de regard de la féline grise qui l'accompagnait. Ce regard, Epine d'Or le connaissait. Pluie Torrentielle était une chatte qui pouvait sembler très hautaine et égoïste mais la réalité était bien différente. Elle était une féline très délicate et sensible qui avait besoin de se sentir aimé, à sa façon. Le suicide de son père lui avait certainement semblé être la pire trahison possible, peut être craignait-elle à présent que tous ceux qui étaient proches d'elle la trahissent ? Sa voix lorsqu'elle s'adressa à la dorée trahissait son mal être du moment.

« Ah oui ? Vous avez parlé de moi ? Et qu'est-ce que vous avez dis de moi au juste ? »

La féline dorée pouvait sentir la tension palpable que dégageait son amie. N'avait-elle pas confiance en son frère et en la femelle qu'elle connaissait depuis toujours ? Non, la chasseuse de la Rivière savait qu'il ne s'agissait pas de ça. La confiance en autrui de la grise avait été ébranlé bien des lunes auparavant et ce n'était pas la première fois qu'elle réagissait de cette façon. Pluie Torrentielle avait un caractère bien à elle et une façon de voir les choses parfois compliquée, mais elle était aussi intelligente et forte. Ses qualités apparaissaient toujours aux yeux irisés de la guerrière tandis que ses défauts passaient en secondaire. Jamais il ne lui viendrait à l'esprit de cracher sur le dos de son amie, de sa meilleure amie. Son regard croisa celui de la grise, elle semblait chercher des réponses dans les yeux brillants de la dorée. Elle se contenta de lui sourire chaleureusement avant de s'adressa à elle d'une voix douce.

« On a simplement discuté du passé, de comment toi et moi nous nous sommes connues... » , Epine d'Or marqua une pause avant de donner un petit coup de museau amical dans la joue de la grise, « Pas de panique, rien de méchant »

Cette réaction amusait la dorée dans un sens. Son amie n'était pas des plus expressives questions sentiments et pourtant, Epine d'Or semblait pouvoir lire en elle comme un guérisseur avec le Clan des Etoiles, à la fois d'une façon magique et mystérieuse. Mais après tant de lunes passées ensembles, les deux guerrières se connaissaient comme leurs coussinets , se comprenant souvent sans avoir besoin de parler. Cela avait commencé lorsqu'elles étaient jeunes. Lorsqu'elles étaient prises à faire une bêtise et se faisaient sermonnées, les deux femelles s'amusaient à grimacer dans le dos des guerriers sans se faire prendre et s'enfuyaient dès que l'une donnait le signal à l'autre. Ces pensées donnèrent du baume au cœur à Epine d'Or. Elle espérait que ses futurs petits seraient aussi taquins, joueurs et complices qu'elle et la grise lorsqu'elles étaient jeunes, et même encore à présent.

D'ailleurs, la dorée se demandait comment réagirait Pluie Torrentielle lorsqu'elle lui dirait qu'elle attendait des petits ?  Pour le moment, la dorée et son compagnon n'avaient fais qu'en discuter, mais lorsque cela deviendrait concret, comment serait la réaction de la grise ? Heureuse de devenir tante ? Choquée de voir son amie de toujours bloquée à la pouponnière avec des petits accrochés aux flancs ? Elle était tellement important dans le cœur de la dorée qu'Epine d'Or espérait une réaction joyeuse de sa part. Dans ce cas, pourquoi ne pas tâter le terrain ? La féline mourrait d'envie de savoir ce que son amie pensait de l'idée et pourquoi pas avoir son avis sur Pelage de Lune ? Apprécierait-elle l'idée de voir des minis Epine d'Or rejoindre ce monde ? La dorée jeta un regard interrogateur vers Pluie Torrentielle, une légère pointe d’anxiété dans la voix.

« Dis-moi, tu serais heureuse que j'ai des chatons ? »

Kayl pour Marshmallow only

avatar

Pluie Torrentielle
Puf/Surnom : Kyoka
Âge du perso : 28 lunes
Messages : 41
Date d'inscription : 11/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Pluie Torrentielle, Ven 7 Déc 2018 - 19:46




Inversion des rôles













Feat. Épine d'Or



Je ne peux quitter des yeux la femelle dorée, attendant sa réponse, suspendue à ses lèvres. J'attends d'entendre ses mots rassurants qui vont me libérer de cette angoisse soudaine et absurde mais dont je ne peux me débarrasser malgré tout.
Elle croise mon regard inquiet où émane ce sentiment de peur d'être trahi, rejeté ou encore abandonné, elle le soutient sans ciller puis ses babines s'étirent en un sourire chaleureux que je connais bien. C'est le genre de sourire qu'elle prend pour me montrer qu'elle m'apprécie et que je suis la bienvenue, le genre de sourire rassurant et bienveillant qui te détend immédiatement et qui fait son effet en cet instant. Je me calme un peu, je peux respirer à nouveau, je me remets doucement de mes émotions pendant qu'elle miaule d'une voix douce.

- On a simplement discuté du passé, de comment toi et moi nous nous sommes connues... (Épine d'Or marqua une pause avant de donner un petit coup de museau amical dans la joue de la grise.) Pas de panique, rien de méchant.

Mon corps se relâche complètement après ses paroles, bien sûr qu'ils n'ont rien dis de méchant, pourquoi l'auraient-ils fait ? Au contraire, ils ont discuté de notre rencontre et du début de notre amitié, Épine et moi, rien de mal, ils ont juste fais connaissance.
Je me sens stupide et honteuse d'avoir réagi ainsi, Épine d'Or est ma meilleure amie, une sœur même, et Esprit des Songes est le meilleur frère dont on puisse rêver, jamais ils ne me blesseraient intentionnellement, ils me comprennent et me connaissent mieux que quiconque et j'ai une confiance aveugle en eux, je n'aurai pas du avoir de telles pensées à leur égard... Mais c'est plus fort que moi visiblement... C'est ancré en moi... Cette peur... Mon père me l'a marquée au fer rouge.

Je regarde toujours mon amie mais reste silencieuse, mes yeux désolés faisant office d'excuses à mon comportement et mon appréhension, je sais qu'elle me comprendra car ce n'est pas n'importe qui. Elle a trouvé les mots justes pour m'apaiser car elle savait d'où venait mon angoisse car elle connait mon passé et les peurs qu'il a engendré, elle sait ce dont j'ai besoin pour garder la conscience tranquille.
Cependant, alors que je vais pour reprendre notre marche, je remarque l'hésitation poindre dans les yeux dorés de mon amie, d'ordinaire si sûrs d'eux. Intriguée par ce revirement soudain je m'arrête et attends qu'elle parle, ce qu'elle fait d'une voix anxieuse.

- Dis-moi, tu serais heureuse que j'ai des chatons ?

Je la regarde, stupéfaite, vu son comportement je me doutais bien que quelque chose clocher, qu'elle hésitait à me demander quelque chose mais ça, je ne m'y étais pas du tout attendue.
Bien sûr j'étais au courant de sa relation amoureuse avec Pelage de Lune mais je ne pensais pas qu'elle allait me parler de chatons.
Passer la surprise, je m'interroge sur sa question, pourquoi elle veut savoir si je serais heureuse qu'elle ait des chatons ? Elle craint que je n'apprécie pas cette idée ? Pourquoi ? Bon je sais que je n'ai pas vraiment la fibre maternelle comme ma sœur Reine des Neiges mais les chatons sont toujours une bonne chose, à condition qu'ils soient voulus, aimés et chéris par leurs parents mais de ce point de vue là je n'ai pas à m'inquiéter pour Épine d'Or, je sais qu'elle fera une mère parfaite.
Quant à son compagnon, je sais que son passé est semblable à celui de la femelle dorée, je pense qu'il est sincère et qu'il saura combler le manque d'amour que la femelle a connu dans sa jeunesse, du moins, j'y veillerais.
Je me rends compte que mon avis compte pour elle, tout simplement, il n'y a pas de sous-entendus, elle espère juste que je vais la soutenir d'où son anxiété. Je lui souris, amusée par cet inversement des rôles, c'est à moi de la rassurer à présent alors qu'il y a moins de quelques minutes c'était tout le contraire.

- Je serais heureuse pour toi bien sûr, mais c'est ton bonheur et celui de Pelage de Lune, pas le mien. Tant que vous vous sentez prêts à les avoir je n'ai pas de problème avec le fait que tu aies des chatons et puis je sais déjà que tu seras une mère formidable pour eux ! (Je la couve d'un grand sourire en frottant mon museau contre son épaule.) Par contre je ne promets pas d'être la meilleure tante qui soit, les chatons, c'est plus le domaine de Reine des Neiges. (Je souris doucement.) Bien sûr je veillerais sur eux comme si c'était les miens.

Oui, ça je peux le lui promettre, quand ses petits naîtront je ferais tout pour qu'ils soient en sécurité et vivent paisiblement, je ne veux pas que mon amie perde un être cher de plus et surtout pas ses chatons. Je veillerais également sur Épine d'Or, elle devait être là pour ses petits et même quand ils seraient apprentis et guerriers, ils ne devaient pas connaître la perte d'un parent comme leur mère et moi-même, pas si jeune.
Je m'en fais la promesse.




Codage by Kyoka

avatar

Epine d'Or
Puf/Surnom : Marshmallow
Âge du perso : 25 lunes
Messages : 182
Date d'inscription : 30/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur
message posté par Epine d'Or, Mar 11 Déc 2018 - 12:55

Partie de pêche entre amies, voyons qui en attrapera le plus !

ft. Pluie Torrentielle

Lorsqu'Epine d'Or avait perdu ses parents, son monde s'était arrêté de tourner. N'ayant pas de frère ou de sœur, pas d'oncles ou de tantes, ni même un grand-parent, l'apprentie qu'elle était devenait orpheline de toute famille du jour au lendemain. Lorsque l'on était guerrier, la perte d'un proche était déjà une épreuve des plus difficiles. Alors pour une apprentie, c'était la fin du monde. Mais c'est à ce moment que Pluie Torrentielle et elle s'étaient rapprochées. La féline grise n'avait pas cherché à la faire parler, à raconter ce qu'elle avait vu. Elle avait simplement fais rire la dorée, rire à en avoir mal au ventre, rire à en pleurer. A l'époque, cette apprentie hautaine à la fourrure grise avait été le meilleur soutien dont aurait pu rêver la jeune dorée. Elle était devenue la nouvelle famille d'Epine d'Or. Ce jour, la féline avait décidé que sa nouvelle famille serait composée des chats qu'elle aimait, même si aucun lien de sang ne les unissaient. Pluie Torrentielle en faisait donc partie, sa fratrie également, mais aussi Pelage de Lune, l'amour de sa vie. Tous ces matous avaient tellement d'importance aux yeux irisés de la femelle, même si elle ne le montrait pas toujours, ils étaient ce qu'elle avait de plus précieux. Voilà pourquoi l'avis de la grise comptait tant pour la guerrière. Elle était son amie, sa confidente, sa sœur, sa famille.

« Je serais heureuse pour toi bien sûr, mais c'est ton bonheur et celui de Pelage de Lune, pas le mien. Tant que vous vous sentez prêts à les avoir je n'ai pas de problème avec le fait que tu aies des chatons et puis je sais déjà que tu seras une mère formidable pour eux ! » , la féline vint coller son museau dans l'épaule de la dorée en lui souriant, « Par contre je ne promets pas d'être la meilleure tante qui soit, les chatons, c'est plus le domaine de Reine des Neiges. Bien sûr je veillerais sur eux comme si c'était les miens. »

Sa réponse donna une certaine légèreté à la féline. Alors elle pensait qu'elle pourrait être une bonne mère ? Rien que cette phrase allumait une chaleur ardente dans le cœur de la dorée. Pour le reste, ils improviseraient au fur et à mesures. Après tout, ils ne pouvaient savoir comment serait Epine d'Or envers ses petits, comment agirais Pelage de Lune, qu'elle serait la réaction de la grise en découvrant les petits de la dorée. Mais au fond d'elle, rien que la bénédiction de son amie était suffisant. Elle ne lui demandait pas d'être une tante présente et gaga, mais simplement d'être là si jamais il devait lui arriver malheur. Cette idée lui glaça le sang. Et si elle mettait ses petits au monde mais ne survivait pas ? Et si elle perdait la vie et les laissait sans mère ? Les yeux dorés de la guerrière se perdirent dans une mer de pensées obscures. Mais son regard trouva celui de Pluie Torrentielle et la terreur disparue. Elle ne pouvait plus vivre dans la peur de laisser des petits seuls. Ils ne seraient jamais seuls.

« Merci Pluie Torrentielle, je ne sais pas ce que je ferais sans toi »

Sa voix était douce et pleine d'un amour certain tandis qu'un sourire se dessinait sur son visage. La guerrière gloussa doucement avant d'amorcer le pas, à ce rythme, les deux femelles n'arriveraient pas à la rivière avant la nuit. Sur le reste du trajet, la dorée se posa d’innombrables questions. Mais une simple pensée, une imagination, l'a fit sourire. Elle imagina ses chatons en train d'attaquer Pluie Torrentielle, dans un moment de simplicité et de jeu. Lui faisant penser comment agirait son amie si elle aussi, un jour, devenait mère. Voudrait-elle des chatons un jour ? La dorée l'espérait. L'idée de voir son amie en train de râler après des boules de poils qui lui ressemblent l'a fis glousser alors que sono regard se posait sur la grise. Elle ferait une bonne mère, elle aussi.

La rivière finit par se faire entendre, avant d'apparaître aux yeux des deux guerrières. Maintenant allait commencer le jeu préféré de Pluie Torrentielle. Pêcher un maximum de poisson, pour le Clan bien évidement, mais surtout pour prendre sa revanche sur la dorée. Lors de leur dernière partie de "jeu", Epine d'Or en avait attrapé trois de plus que la grise, ce qui l'avait bien évidemment mise en rogne. Cependant, elle avait beau avoir perdu, la dorée semblait être la seule à ne pas subir son mécontentement. La belle guerrière n'aimait pas perdre, c'était certain. Mais lorsqu'elle perdait contre la dorée, elle semblait capable de "l'accepter", d'une certaine façon. Ou bien injuriait-elle son amie dans sa tête ? L'idée fit sourire la dorée.

Kayl pour Marshmallow only


Contenu sponsorisé
message posté par Contenu sponsorisé,

Page 1 sur 1


Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum